GDS Holdings Limited (GDS) Transcription de l'appel des résultats du troisième trimestre 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

GDS Holdings Limited (NASDAQ : GDS)
Appel des résultats du troisième trimestre 2021
16 novembre 2021, 8 h 00 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Bonjour Mesdames et messieurs. Merci d'avoir assisté à la conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre 2021 de GDS Holdings Limited. (Instructions de l'opérateur) La conférence téléphonique d'aujourd'hui est en cours d'enregistrement.

Je vais maintenant céder la parole à votre hôte, Mme Laura Chen, responsable des relations avec les investisseurs de la société. S'il te plaît, vas-y, Laura.

Laura ChenRelations avec les investisseurs

Merci. Bonjour à tous. Bienvenue à la conférence téléphonique gagnante du 3T '21 de GDS Holdings Limited. Les résultats de la société ont été publiés via les services de presse plus tôt dans la journée et sont publiés en ligne. Une présentation synthétique à laquelle nous nous référerons au cours de cette conférence téléphonique peut être consultée et téléchargée sur notre site Web IR à l'adresse investisseurs.gds-services.com. L'appel d'aujourd'hui est dirigé par M. William Huang, fondateur, président et PDG de GDS, qui donnera un aperçu de notre stratégie commerciale et de nos performances. M. Dan Newman, directeur financier de GDS, passera ensuite en revue les résultats financiers et d'exploitation.

Mme Jamie Khoo, notre COO, est également disponible pour répondre aux questions. Avant de continuer, veuillez noter que la discussion d'aujourd'hui contiendra des déclarations prospectives faites en vertu des dispositions de la sphère de sécurité de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les déclarations prospectives impliquent des risques et des incertitudes inhérents. En tant que tel, les résultats de la société peuvent être sensiblement différents des opinions exprimées aujourd'hui. De plus amples informations concernant ces risques et incertitudes ainsi que d'autres sont incluses dans le prospectus de la société déposé auprès de la SEC des États-Unis.

La société n'assume aucune obligation de mettre à jour les déclarations prospectives, sauf si la loi applicable l'exige. Veuillez également noter que le communiqué de presse sur les résultats de GDS et cette conférence téléphonique incluent des discussions à la fois sur des informations financières GAAP non auditées, ainsi que sur des mesures financières non GAAP non auditées. Le communiqué de presse de GDS contient un rapprochement des mesures non-GAAP non auditées avec les mesures GAAP non auditées les plus directement comparables.

Je vais maintenant passer l'appel au fondateur, président et PDG de GDS, William. S'il te plaît, vas-y, William.

William Wei HuangFondateur, Président-directeur général

Merci, Laura. Bonjour à tous. C'est Guillaume. Merci de vous être joint à moi lors de l'appel d'aujourd'hui. Je suis heureux d'annoncer un nouveau trimestre de résultats solides, avec un chiffre d'affaires et un EBITDA ajusté en hausse d'environ 35 %. Au cours du troisième trimestre, nous avons réalisé des progrès significatifs dans des domaines clés, qui sous-tendent notre succès futur. Nous avons maintenu notre dynamique commerciale. Nous avons encore diversifié notre clientèle avec une autre grande victoire à grande échelle. Nous avons amélioré notre pipeline de capacité avec des acquisitions de ressources d'importance stratégique. Nous avons pris des mesures pour sécuriser notre transition vers les énergies renouvelables.

Et nous avons mis en place de nouvelles fondations pour l'expansion de notre plate-forme existante en Asie du Sud-Est. Au 3T '21, nous avons réservé 23 000 mètres carrés de nouveaux engagements organiques sur les marchés du câble. Nous restons sur la bonne voie pour atteindre notre objectif de ventes de plus de 90 000 mètres carrés de réservation organique pour l'année entière. Comme le montre la diapositive 5, nous avons remporté cinq commandes hyperscale. Deux commandes relevaient d'un accord-cadre de vente pluriannuel existant avec le premier client. Deux provenaient de l'une des plus grandes plateformes Internet de Chine, qui est pour nous un nouveau logo hyperscale démontrant la force de la demande d'Internet. Et une autre commande a été passée par une grande banque chinoise, ce qui met en évidence le potentiel croissant des institutions financières.

Nos ventes soutenues sont une preuve plus forte que les clients ne retiennent pas leurs plans d'affaires à moyen et à long terme. Pour que nous puissions offrir une solution complète à nos clients, nous devons disposer d'une capacité d'approvisionnement continue sur chaque marché de niveau 1. Sécuriser cet approvisionnement signifie travailler avec la politique gouvernementale. Mais le gouvernement reconnaîtra l'importance des centres de données pour l'économie numérique. Le gouvernement a également attaché une grande importance à la durabilité, et cela dépend de l'industrie. Le gouvernement a clairement indiqué qu'il souhaitait voir de nouveaux centres de données à grande échelle, très efficaces, intelligents, sécurisés et technologiquement avancés.

Ils souhaitent que les centres de données des marchés de niveau 1 soient principalement utilisés pour les applications à faible latence. Ils veulent une périphérie bien intégrée, une mise à pied élevée et distante du centre de données. Et le dernier mais non le moindre, ils veulent des centres de données, qui sont plus verts et ouvrent la voie en termes d'utilisation des énergies renouvelables. La GDS est bien alignée sur tous les objectifs de ces gouvernements. À l'avenir, nous nous attendons à de nouvelles approbations de projets et le quota énergétique deviendra encore plus difficile à mettre à jour sur les marchés de niveau 1. Dans certains centres-villes, l'offre est déjà limitée. Nous avons donc pris la décision d'accélérer notre acquisition de projets qualifiés dans des emplacements clés.

Passage à la diapositive 9 ; à Pékin, nous avons finalisé l'acquisition de Pékin 17, 19 — 18 et 19, ce qui nous apporte 10 700 mètres carrés de capacité développée et développable. En outre, nous avons récemment signé un accord pour l'acquisition de 13 000 mètres carrés supplémentaires de capacité, comprenant quatre centres de données sur des terrains appartenant à la société de projet, qui sont presque terminés et non encore engagés. Nous commercialiserons ce centre de données auprès de clients financiers et d'entreprises, dont le siège national est principalement situé à Pékin. À Shenzhen, nous acquérons un centre de données d'une capacité de 3 600 mètres carrés, qui est presque terminé et déjà engagé auprès de nos clients.

Dans le Guangdong, nous acquérons un portefeuille de projets de développement sur plusieurs sites. Le portefeuille a une surface de plancher nette aménageable totale de plus de 100 000 mètres carrés, ou une capacité de puissance informatique de plus de 250 mégawatts. Les projets sont soit à un stade précoce, soit retenus pour un développement futur. La province du Guangdong a déclaré que les nouvelles demandes seraient extrêmement limitées au cours des prochaines années. Cette acquisition nous permet de renforcer sensiblement notre présence sur le marché. Avec l'acquisition de Wuhan 1 et 2, nous entrons dans un nouveau marché. Wuhan est une plaque tournante économique du centre de la Chine, où de nombreuses sociétés de cloud et Internet à grande échelle ont installé leur siège régional.

Les deux centres de données ont une superficie nette de 8 400 mètres carrés. Et la première phase est en construction. Avec l'ajout de cette acquisition à notre pipeline sécurisé, nous sommes bien placés en termes d'approvisionnement sur chaque marché de niveau 1. Passant à la diapositive 11, dans quelques semaines, nous publierons notre premier rapport ESG et définirons nos objectifs de développement durable pour 2030. Comme c'est généralement le cas pour les entreprises de centres de données, 99 % de nos émissions de carbone proviennent de la consommation d'électricité. Nous estimons que pour les entreprises du cloud et de l'Internet, environ 60 à 70 de leurs émissions de carbone proviennent des opérations des centres de données, y compris en interne et toutes sortes de centres de données.

Il est donc extrêmement important pour nous, nos clients, le gouvernement et les autres parties prenantes que nous nous fixions un objectif approprié et que nous ayons une stratégie visible pour atteindre la neutralité carbone. Où en sommes-nous aujourd'hui ? Au cours de l'exercice 2020, plus de 20 % de notre consommation totale d'électricité était verte. Pour l'année en cours, nous nous attendons à ce que le pourcentage soit supérieur à 30 %. Et d'ici 2025, nous devrions dépasser les 50 %. Nous augmentons notre consommation d'énergie verte de trois manières principales. Le premier est l'investissement direct dans la production d'énergie renouvelable. Nous avons commencé modestement en installant de l'énergie solaire sur certains de nos bâtiments de centre de données. Mais notre objectif ultime est d'avoir des développements intégrés à grande échelle.

Nous travaillons avec des partenaires et le gouvernement pour que cela se produise, mais il faudra du temps pour le réaliser. La seconde est l'achat direct d'électricité ou PPP, ce que nous faisons déjà pratiquement autant que possible à Shanghai, Shenzhen, Chengdu et Chongqing. Et ainsi que pour certains sites éloignés, le PPP est actuellement limité par la disponibilité des énergies renouvelables sur les marchés de niveau 1, mais l'offre augmentera considérablement au cours des prochaines années. La troisième consiste à acheter des certificats d'énergie renouvelable ou CER, qui à court terme est l'option la plus pratique.

Nous avons récemment signé un accord pluriannuel avec CGN New Energy, un producteur d'électricité indépendant appartenant à l'État avec un portefeuille éolien, solaire et hydroélectrique. Pour acheter plus de 30 000 gigawatts de certificats d'énergie renouvelable, pour mettre cela en contexte, 30 000 gigawatts, c'est plus de trois — sept fois notre consommation d'électricité annualisée actuelle. Nous pensons qu'il s'agit de l'un des plus importants contrats d'énergie renouvelable conclus par un utilisateur du secteur privé en Chine. Autre signe de progrès, certains de nos centres de données à Pékin ont récemment reçu des crédits carbone négociables en raison de notre succès dans la réduction du POE.

Ces centres de données GDS sont parmi les tout premiers à être autorisés à participer au marché officiel d'échange de droits d'émission de Pékin. Passons maintenant à la diapositive 12 ; hier, nous avons annoncé notre deuxième engagement de projet en Asie du Sud-Est. Nous sommes en train d'acquérir un terrain de Greenfield pour le développement d'un centre de données de 28 mégawatts dans le parc numérique de Nongsa, à Batam, en Indonésie, une zone économique spéciale située à 25 kilomètres de Singapour. Il s'agit d'un nouvel emplacement pour le développement du centre de données, que vous pouvez voir depuis le trimestre – dans notre annonce de presse, il bénéficie d'un fort soutien des gouvernements indonésien et singapourien.

Nous prévoyons d'obtenir de l'énergie renouvelable pour ce site, ce qui améliorera encore sa valeur marchande et son avantage concurrentiel. Avec cet ajout, nous disposons désormais d'un emplacement stratégique, d'un projet à grande échelle à la fois dans le nord et le sud de Singapour avec un grand potentiel pour la création d'écosystèmes uniques et d'interconnectivité dans et autour du hub de Singapour. Au Nusajaya Tech Park à Johor, notre terrain est à côté du centre de données régional de Telekom Malaysia. Nous sommes ravis d'avoir signé un accord de coopération stratégique avec Telekom Malaysia, à la fois pour la connectivité réseau et pour l'utilisation de la capacité disponible dans leurs installations, ce qui nous permettra de démarrer notre présence avant la mise en ligne de notre propre centre de données.

Notre stratégie régionale est guidée par les exigences de nos clients du marché domestique. Pour renforcer ce point, nous avons récemment signé un accord de coopération stratégique avec un important fournisseur de services cloud chinois pour soutenir son expansion internationale. En vertu de l'accord, nous serons prioritaires en tant que fournisseur de centre de données dans la région. La coopération stratégique étend l'(Indéchiffrable) entre nous et le client de la Chine à l'Asie du Sud-Est, fournissant une base plus solide pour le succès de notre stratégie régionale.

Maintenant, je vais passer le relais à Dan pour les revues financières et opérationnelles. Merci.

Daniel NewmanDirecteur financier

Merci Guillaume. Avant de passer en revue les chiffres, j'aimerais faire le point sur notre partenariat avec GIC. Il y a quelques années, nous avons commencé à développer des projets pour nos clients stratégiques dans des endroits plus éloignés en utilisant une structure B-O-T. Nous en avons fait 15 à ce jour, dont le statut est montré sur la diapositive 14. Comme vous vous en souvenez peut-être, nous avons établi un partenariat avec GIC pour financer ces projets. Notre intention initiale était de conclure un accord (questions techniques) avec GIC en vertu duquel nous conserverons une participation de 51% avec ce niveau de propriété plus élevé et des revenus de frais supplémentaires, nous sommes en mesure de déployer plus de capital tout en obtenant un retour sur investissement raisonnable.

Grâce à ce nouvel accord, nous avons maintenant signé le premier contrat de vente et d'achat avec GIC pour le transfert d'une participation de 49% dans l'un de nos projets BOT existants Huailai 1. Nous travaillerons avec GIC pour transférer 49% des participations dans plusieurs autres projets BOT au cours des prochains trimestres. À partir de la diapositive 16, où nous excluons la contribution des ventes d'équipements et l'effet des changements de change, au 3T 2021, nos revenus de services ont augmenté de 10,6%, soulignent la marge brute ajustée a augmenté de 7,6%, un EBITDA ajusté sous-jacent a augmenté de 7,7% trimestre -au trimestre.

Notre marge d'EBITDA ajusté sous-jacent était de 46,9 %. En regardant la diapositive 17, la croissance des revenus des services est principalement due à la livraison du carnet de commandes engagé et à la clôture des acquisitions. La superficie supplémentaire nette utilisée au cours du 3T '21 était de 18 678 mètres carrés. Le mouvement organique hors acquisitions et projets B-O-T était de 16 037 mètres carrés. Il s'agit d'une amélioration par rapport au niveau observé aux premier et deuxième trimestres. Cependant, c'était encore quelques milliers de mètres carrés de moins que nos attentes initiales. Nous attribuons cela à une combinaison de pénuries de serveurs, d'incertitudes en matière d'alimentation et d'autres facteurs macroéconomiques, que nous pensons être transitoires.

Au 4T '21, nous nous attendons à ce que les ajouts nets organiques soient à un niveau similaire à celui du 3T. Suite au nouvel accord avec GIC, nous inclurons désormais la superficie utilisée de tous les projets B-O-T dans le calcul EMSR pour le 3e trimestre et les trimestres précédents. Sur une base constante, le MFR par mètre carré a augmenté de 1,3 % en glissement trimestriel au 3T 21 pour atteindre 2 361 RMB par mètre carré par mois. Cette augmentation se situe dans la fourchette normale des fluctuations trimestrielles. L'inclusion de tous les projets B-O-T fait légèrement baisser le nombre de MFR, mais la ligne de tendance trimestrielle est essentiellement la même.

Passage à la diapositive 18 ; La marge bénéficiaire brute ajustée sous-jacente était désormais de 52,5% pour le 3T 2021, soit une baisse de 1,5 point de pourcentage d'un trimestre à l'autre. Et notre marge d'EBITDA ajusté sous-jacent était de 46,9% pour le 3T '21, une baisse de 1,2 point de pourcentage d'un trimestre à l'autre. La baisse de la marge est principalement due à la hausse des coûts des services publics. Au 3T '21, nos coûts de services publics représentaient 28,8 % du chiffre d'affaires, contre 26,9 % au trimestre précédent, soit une augmentation de 1,9 point de pourcentage. Le coût plus élevé des services publics était en partie le résultat d'une consommation d'électricité saisonnièrement plus élevée pendant les mois d'été, et en partie du coût supplémentaire temporaire pour l'utilisation de l'alimentation de secours pendant une période où l'alimentation électrique du réseau était limitée.

Au 3T 21, nous avons dépensé 19 millions de RMB en alimentation de secours. Le coût unitaire de l'alimentation de secours est d'environ 3 fois celui de l'alimentation du réseau. Jusqu'à présent au 4T '21, l'alimentation électrique du réseau est presque revenue à la normale. En octobre, le gouvernement a introduit des réformes pour libéraliser davantage le marché de l'électricité. Ces réformes obligent les producteurs d'électricité thermique à vendre toute leur production sur les marchés de gros et permettent au prix de l'électricité de flotter entre un tarif de base régulé et un plafond plus élevé. Lorsqu'elles seront pleinement mises en œuvre au cours de la prochaine année, ces réformes nous permettront d'acheter la quasi-totalité de notre énergie thermique par le biais de négociations directes avec les producteurs.

Bien que cela puisse éventuellement conduire à une baisse du coût unitaire de l'électricité, à court terme, nous nous attendons à ce que les tarifs de l'électricité thermique augmentent en raison des coûts élevés du carburant. Nous commencerons à voir cela au cours du trimestre en cours. En conséquence, nous estimons que nos coûts de services publics en pourcentage des revenus seront similaires au 4T '21 au niveau observé au 3T. Environ la moitié de nos contrats clients en termes de revenus facturables ont des structures tarifaires, qui nous permettent de répercuter l'augmentation des coûts d'électricité. Passage à la diapositive 20 ; nos investissements pour le 3T '21 étaient de 3,8 milliards de RMB, dont 3,2 milliards de RMB pour les investissements organiques et 575 millions de RMB pour la contrepartie de l'acquisition, principalement liés à Pékin 17, 18, 19.

Et à la fin du 3T '21, nous avions un passif d'environ 1 milliard de RMB sur notre bilan au titre de la contrepartie différée et éventuelle pour les acquisitions passées. Après neuf mois de l'année, nos investissements totaux s'élevaient à 11 milliards de RMB, dont 3,6 milliards de RMB pour les acquisitions et 0,8 milliard de RMB supplémentaires pour les achats de banques foncières en Chine, à Hong Kong et en Malaisie. Sur la base de nos attentes quant à la date de clôture des acquisitions, que nous avons annoncées aujourd'hui, et du montant de la contrepartie totale, qui est payable d'avance, nous nous attendons à ce que les dépenses d'investissement au 4T '21 soient d'environ 5 milliards de RMB. En regardant notre position de financement sur la diapositive 21, à la fin du 3T '21, nous avions 10,1 milliards de RMB ou 1,6 milliard de dollars de liquidités sur notre bilan.

Et notre ratio dette nette/EBITDA ajusté annualisé au dernier trimestre a été multiplié par 5,1. Au cours des neuf premiers mois de 2021, nous avons finalisé 3,6 milliards de RMB de refinancement de la dette et nous avons 1,3 milliard de RMB supplémentaires à terminer d'ici la fin de l'année dans le cadre de notre plan de refinancement annuel. Vous pouvez voir sur la diapositive 22, que nous continuons de refinancer à un coût tout compris nettement inférieur. Nous commençons à voir les bénéfices de notre taux d'intérêt effectif, qui est tombé à 5,5% au 3T '21, contre 6,4% il y a un an au 3T '20.

En ce qui concerne la diapositive 24, en raison du taux de déménagement plus bas que prévu au second semestre 2021 et des récentes augmentations des coûts de l'électricité, nous prévoyons désormais que notre chiffre d'affaires total et notre EBITDA ajusté pour l'ensemble de l'année 2021 se situeront dans la moitié inférieure de les plages de guidage fournies à l'origine. En conséquence, nous rétrécissons les indications pour qu'elles correspondent à la moitié inférieure des fourchettes d'origine. Les prévisions révisées sont donc de 7,7 milliards de RMB à 7,85 milliards de RMB pour le chiffre d'affaires total et de 3,66 milliards de RMB à 3,73 milliards de RMB pour l'EBITDA ajusté. Lorsque nous avons donné des prévisions d'investissement au début de l'année, nous avons expliqué que le nombre n'incluait que l'acquisition, que nous connaissions à l'époque, à savoir BJ15, et qu'il pourrait y avoir plus de fusions et acquisitions non incluses dans les prévisions.

Au cours de l'année, nous avons pris cette décision stratégique d'accélérer l'acquisition de nos résultats, ce qui nous permet effectivement d'avancer des investissements pour l'année future. En conséquence, nous nous attendons maintenant à ce que les dépenses d'investissement pour l'ensemble de l'année 2021 s'élèvent à environ 16 milliards de RMB, par rapport aux prévisions initialement fournies d'environ 12 milliards de RMB. Sur les 16 milliards de RMB, environ 50 % seront organiques, ce qui est cohérent avec notre estimation initiale des investissements organiques. À la fin de l'année en cours, nous prévoyons d'avoir environ 5 milliards de RMB investis dans la capacité de développement futur.

Nous aimons maintenant nous arrêter pour ouvrir l'appel aux questions. Opérateur?

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions pour l'opérateur) Nous avons la première question. Cela vient de la lignée de Jonathan Atkin de RBC Marchés des Capitaux. S'il vous plaît, allez-y.

Jonathan AtkinRBC Marchés des Capitaux — Analyste

Merci beaucoup. J'ai donc été intéressé par les commentaires sur les directives révisées. Et vous avez parlé d'un rythme d'installation plus lent. Je me demandais comment cela affecte-t-il vos attentes de croissance pour 2022 ? Et puis les coûts des services publics plus élevés que vous avez mentionnés en raison du carburant. Comment cela affecte-t-il vos attentes de marge pour l'année prochaine ?

Daniel NewmanDirecteur financier

Je ne. Nous ne fournissons pas d'orientations aujourd'hui pour 2022, et je ne peux que faire quelques commentaires sur le quatrième trimestre et vous pouvez vous faire, je pense, votre propre point de vue. J'ai dit que l'emménagement, au troisième trimestre, était inférieur de quelques milliers de mètres carrés à nos attentes initiales. Et le quatrième trimestre devrait être encore de quelques milliers de mètres carrés. Donc, à cet égard, nous commencerons l'année prochaine à quelques milliers de mètres carrés en dessous de ce que nous pensions initialement terminer cette année.

Je n'ai pas beaucoup de visibilité ascendante dans l'avenir, mais je pense qu'à un moment donné, nous assisterons à un rebond de l'activité. Nos contrats clients offrent aux clients une flexibilité quant à la rapidité avec laquelle ils s'installent. Cela fait partie de la valeur de l'externalisation et c'est ce qui permet aux clients de prendre des engagements à l'avance. Nous voyons donc toujours des écarts autour de nos estimations, car cela ne dépend pas de nous, cela dépend des clients. Il ne faut donc pas s'en étonner. Encore une fois, nous parlons de l'effet de la hausse des coûts des services publics au troisième trimestre, vous avez vu que les coûts des services publics en pourcentage des revenus ont augmenté de plus d'un point de pourcentage, en partie c'était saisonnier, en partie en raison du coût plus élevé de alimentation de secours.

Au quatrième trimestre, la saisonnalité fonctionne en sens inverse. Et nous n'avons plus de problèmes sérieux jusqu'à présent et en ce qui concerne les coupures d'électricité, mais nous avons des tarifs d'électricité potentiellement plus élevés en raison de la libéralisation de l'énergie thermique, des prix et des coûts plus élevés du combustible thermique. Par conséquent, nous avons supposé qu'au quatrième trimestre, les coûts des services publics seraient à nouveau élevés pour un pourcentage des revenus similaire à celui du troisième trimestre. Encore une fois, je pense que vous devez vous faire votre propre opinion sur combien de temps cela va durer et je suis — oui, je suis sûr que c'est transitoire. Nous le savons tous, mais je ne peux pas prédire le prix de l'électricité.

William Wei HuangFondateur, Président-directeur général

Oui. Bonjour, hé, Atkin, c'est William. Je vais ajouter de la couleur à mon avis. Je pense que numéro un, nous avons le sentiment que les demandes du marché sont toujours très fortes et que de nombreux clients souhaitent emménager plus rapidement. Mais comme Dan l'a mentionné, l'expédition du serveur est un problème cette année. C'est un impact du taux de déménagement et aussi de la pénurie d'énergie courante qui fait que beaucoup de clients défilent là-bas. Ils ont emménagé. Nous espérons donc que ce problème sera résolu dès que possible. Si c'est le cas, je pense que cela deviendra normal, même la date de rattrapage arrivera, n'est-ce pas. Donc, si c'est à nouveau, il est trop tôt pour estimer les prévisions de revenus de l'année prochaine, mais une chose est que les commandes se maintiennent très fortes.

Jonathan AtkinRBC Marchés des Capitaux — Analyste

Merci pour ce point de vue. Je voulais vous poser une question sur le bilan que vous avez évoqué dans les remarques préparées, mais pouvez-vous peut-être simplement récapituler vos réflexions sur les futurs besoins de financement, étant donné les investissements plus élevés que vous orientez vers vous avez mentionné les activités de coentreprise, mais aussi une sorte d'effet de levier plus élevé. Donc, en mettant tout cela ensemble, dans quelle mesure vous considérez-vous financé dans le futur et quelles seraient certaines des options de financement.

Daniel NewmanDirecteur financier

Nous sommes toujours entièrement financés en termes de capital pour ce que nous nous sommes engagés à faire ce que nous avons annoncé. Nous avions 1,6 milliard de dollars de liquidités dans notre bilan à la fin du troisième trimestre de cette année, ce qui est suffisant pour les choses que nous faisons actuellement. Si nous avons besoin de plus de capital, nous avons la possibilité d'augmenter l'effet de levier dans l'ensemble. Nous avons une facilité de crédit renouvelable, donc 300 millions de dollars US, que nous pourrions potentiellement augmenter. Cependant, comme je l'ai mentionné précédemment, nous pensons également que c'est une bonne stratégie d'apporter des capitaux extérieurs au niveau du projet, comme nous le faisons avec GIC pour les projets B-O-T.

Comme vous le savez tous très bien, il y a beaucoup de capitaux privés à la recherche d'une exposition aux centres de données, et parfois les capitaux privés sont offerts à moindre coût sur les marchés publics. Et nous voulons avoir une approche d'offre élevée, et nous examinons activement certaines possibilités de structures de type fonds, qui nous donneraient accès à des pools de capitaux très importants. Et potentiellement la valeur ajoutée des partenaires. Désolé, John, je veux juste ajouter — et potentiellement une valeur ajoutée de la part des partenaires.

Jonathan AtkinRBC Marchés des Capitaux — Analyste

Et enfin de mon côté, la diapositive 39 donne les renouvellements de contrat et en pourcentage de mètres carrés et de service, c'est entre – cela ressemble à entre 10 % et 11 % d'ici la fin de l'année 2022. Alors, quelle est votre opinion ou vos attentes par rapport à la tarification autour de ces renouvellements ?

Daniel NewmanDirecteur financier

Oui. Jon, la plupart des renouvellements concernent les centres de données du centre-ville. La première chose que je ferais remarquer, c'est que les clients conservent pratiquement toute leur capacité lorsqu'il s'agit d'un renouvellement. Le taux de désabonnement a été une fraction de pour cent. Nous avons renouvelé certains contrats à plat. Nous en avons renouvelé certains jusqu'à un certain point. Comme je l'ai expliqué précédemment, ce n'est pas un exercice de mark-to-market comme, c'est peut-être aux USA que nous faisons avec ce client. Je ne pense donc pas que vous puissiez vraiment le considérer comme une tarification entièrement orientée vers le marché.

William Wei HuangFondateur, Président-directeur général

Et Jon, je peux ajouter un peu de couleur parce qu'en Chine, le marché différent — la situation de l'offre et de la demande est différente. Donc, à mon avis, c'est le – le renouvellement, c'est comme une nouvelle vente. Peut-être qu'un marché, nous garderons le prix fixe, qu'un marché augmentera peut-être le prix. Peut-être qu'un marché nous procurera des avantages à nos clients stratégiques. Et c'est donc un mélange de stratégie. Cela dépend de la situation différente de l'offre et de la demande du marché.

Jonathan AtkinRBC Marchés des Capitaux — Analyste

Merci beaucoup.

Opérateur

Merci. (Instructions pour l'opérateur) Nous avons la question suivante. Cela vient de la lignée de Yang Liu de Morgan Stanley. S'il vous plaît, allez-y.

Yang LiuMorgan Stanley Asia Ltd. — Analyste

Merci pour cette opportunité. Deux questions ici. Le premier est, en termes de demande, je suppose, que c'est le moment où GDS commence à parler avec les clients en termes de demande l'année prochaine. Pourriez-vous nous faire part des perspectives des principaux clients, en particulier de l'Internet et des clients du cloud public, concernant la demande de nouvelles constructions de centres de données ? Car nous avons récemment observé certains de vos clients ou des capex relativement faibles.

Je ne sais donc pas si les perspectives de la demande pour l'année prochaine. La deuxième question est que nous avons remarqué que le GDS a conclu de nombreuses acquisitions au cours du dernier trimestre. Pourriez-vous s'il vous plaît nous mettre à jour en termes de concurrence dans ces offres ? Est-ce plus intense qu'avant ou moins intense et qu'en est-il de la tendance de valorisation, de la tendance médiocre ou de la tendance à la baisse par rapport à la transaction il y a quelques trimestres ? Merci.

William Wei HuangFondateur, Président-directeur général

D'accord. Permettez-moi de répondre à votre première question. Je pense que, récemment, je suis allé en Chine, j'ai condamné un grand nombre de nos clients clés. En général, je pense que l'idée de maintenir le plan précédent, mais la structure du marché en a un peu expédié certains — peut-être que certains des clients traditionnels à grande échelle ralentissent un peu. Mais en même temps, nous devons être – nous l'avons vu – nous avons vu beaucoup de nouveaux clients hyperscale croître plus rapidement que nos attentes. C'est donc — en général, je pense que la demande reste très forte. Mais comme le marché est un peu expédié à la société Internet et vidéo et à la société de commerce électronique.

C'est donc un fait basé sur la communication avec notre clé ou les clients clés. Donc en général, la demande du marché reste toujours très forte. De plus, cette année pratique, nous avons vu beaucoup d'institutions financières là-bas, elles ont énormément augmenté leurs dépenses d'investissement. Cela nous surprend beaucoup. Donc, cette année, nous avons également beaucoup de — nous avons fait vieillir une grande partie de l'institution d'apprentissage, encore plus grande, plus grande à la fin avant que nous ne nous y attendions. Donc je pense que ce genre d'aussi disponible est à travers va continuer. Alors Dan, peut-être que tu peux répondre à une partie de l'acquisition.

Daniel NewmanDirecteur financier

Oui. Il y a de la concurrence pour chaque acquisition. Nous avons une équipe dédiée. Nous essayons d'identifier vos opportunités plus tôt. Nous les surveillons, il y a généralement un bon moment pour avancer. Et nous essayons de tirer parti de notre expertise et de nos antécédents en matière d'acquisitions pour donner à la contrepartie un degré élevé de confiance dans ses relations avec GDS, ce qui peut être un facteur, pas seulement une question de prix. Si vous regardez les acquisitions, que nous avons réalisées jusqu'à présent cette année, et celles que nous avons annoncées aujourd'hui, elles se situent principalement à Pékin et dans ses environs, ainsi qu'à Shenzhen et Guangdong. Ce sont les endroits où il y a déjà clairement une contrainte sur l'offre ou sinon actuellement une contrainte sur l'offre sur les approbations de nouveaux projets et l'allocation de quotas d'énergie.

Je pense que tout le monde dans l'industrie reconnaît qu'avoir une capacité développable dans ces endroits va être très avantageux, car il n'y a pas d'option biologique dans un avenir proche ou pratiquement aucune option biologique dans un avenir proche. Cela signifie donc que ce genre d'opportunités est très recherché. Et il y a quelques autres acteurs en Chine, pour la plupart des entreprises privées, qui ont le capital désireux de les poursuivre. Ce sont donc les – généralement les joueurs avec lesquels nous nous trouvons en compétition.

Indépendamment des multiples, je veux profiter de cette occasion pour clarifier ce que nous entendons lorsque nous parlons de multiples d'acquisition, car la plupart des acquisitions récentes concernent des projets de développement à divers stades ou pré-opérationnels. Nous les évaluons exactement de la même manière que nous évaluons les projets biologiques. Mais pour communiquer avec les investisseurs, on prend les coûts d'acquisition en valeur d'entreprise, plus le coût de réalisation et on le divise par l'EBITDA stabilisé estimé qui sert de base quand on parle de multiples. Et je dirai qu'il n'y a pas de changement perceptible dans les multiples comme je l'ai défini.

Yang LiuMorgan Stanley Asia Ltd. — Analyste

Merci. C'est très utile.

Opérateur

Nous avons la question suivante. Cela vient de la lignée de Colby Synesael de Cowen and Company. S'il vous plaît, allez-y.

Michael BacaCowen and Company — Analyste

Salut, c'est Michael pour Colby. Deux questions, si je peux me permettre. Premièrement, vous avez remarqué à quelques reprises qu'il devient plus difficile d'obtenir des approbations d'électricité dans certains marchés de niveau 1. Si vous pouviez expliquer ce qui motive cela et, à son tour, ce que cela signifie pour l'équilibre des acquisitions par rapport aux investissements organiques sur ces marchés à l'avenir. Et puis deuxièmement, tu as récemment annoncé que tu entrais ou que tu faisais plus en Asie du Sud-Est. Pourriez-vous simplement nous donner un peu plus de couleur sur les prochaines étapes alors que vous cherchez à vous développer davantage dans la région ? Merci.

William Wei HuangFondateur, Président-directeur général

Oui. Je pense que la stratégie indicative est, nous allons certainement atteindre l'objectif de carbone par nous-mêmes. C'est la stratégie principale. Mais dans le même temps, nous — au cours des deux dernières années, nous nous sommes également basés sur la demande du marché, la demande à court terme, nous devrions, nous devrions toujours appliquer avec souplesse beaucoup de ressources, car nous voulons rattraper la demande de nos clients. Voilà donc — nous utilisons toujours la stratégie des différences pour répondre à la demande du marché. Mais en général, nous sommes toujours — nous sommes motivés par notre bio, mais à l'avenir, nous maintiendrons également la stratégie.

Daniel NewmanDirecteur financier

Oui. Peut-être que je vais répondre à la deuxième question sur, quelles sont les étapes que nous traversons en termes de mise en œuvre de notre stratégie en Asie du Sud-Est, excusez-moi. Nous nous sommes initialement concentrés sur la demande à Singapour et dans ses environs. Comme vous le savez, il existe actuellement un moratoire sur les approbations de nouveaux projets de centres de données à Singapour. Et nous avons découvert auprès de clients du marché intérieur qu'ils avaient un appétit substantiel pour une augmentation de la capacité du centre de données à Singapour, mais qui ne peut actuellement pas être satisfait.

Par conséquent, nous nous sommes concentrés sur la mise au point d'une solution à proximité, qui peut répondre en dessous de la demande de Singapour et servir de plaque tournante pour desservir la région, là où nous en sommes arrivés jusqu'à présent, c'est que vous avez fait une acquisition de terrain dans un Tech Park, Johor, Malaisie, à seulement 7 kilomètres de la frontière de Singapour. Et puis hier, nous avons annoncé l'acquisition d'un terrain sur l'île de Batam, de l'autre côté de Singapour, à Johor, qui est à 25 kilomètres de Singapour. Ces deux sites sont suffisamment grands en termes de ce que nous avons acquis et de ce que nous avons ici d'options pour faire des développements à grande échelle – à grande échelle, à une échelle qui ne peut pas être réalisée à Singapour, étant donné les contraintes géographiques naturelles de Singapour. Mais normal n'est pas seulement hyperéchelle.

We are working to package these sites together with renewable power supply and multi diverse network connectivity into Singapore and between the sites to create a very well interconnected harp. We think the combination of hyperscale renewable energy, multi diverse network connectivity and price point, which is substantially below the price point of the Singapore data center market will be very marketable. Of course, as we working on this, we're having back-to-back conversations all the time with our customers.

William mentioned today that we have signed a strategic cooperation agreement with one of our largest Chinese customers, which gives us priority in working with them international expansion. It's a replica of the way that we've been working with them in China for the last five or six years. Where we go next, where we are looking for another site around Singapore, we do anticipate that there could be relaxation of the moratorium in Singapore, although it may not be a very, very large, I'm speculating. But it would be very strategic to be able to establish a presence in Singapore.

And then beyond that, we would like to connect these sites into KL where our Chinese customers already have cloud availability zones and then into Jakarta where our customers also already have cloud availability zones. So that would be the platform that we are aiming to get to as a kind of first pace. And then of course, that would be highly connected into Hong Kong and China. And that's as far as our vision extends for the time being. We've made very rapid progress and every month, I would say we get more excited about the scale of the opportunity that this represents. So the, in three, six, nine months time, I expect there'll be plenty more significant developments to report.

William Wei HuangFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Oui. I would like to say it's a super exciting opportunity for us because we are — we push a lot of — we probably would push a lot of — refer a lot of the in-shop customer, so I see a demand to our shareholder, which is FTT. And then in the last five years, we saw the opportunity step-by-step increase and we saw, what do we — we saw is the potential deal is much bigger than before. So that's why we made the decision to jump into the market directly. It's the right timing we think. It's like a sort of — let's say six years or seven years ago what had happened in China.

And then the scale is much bigger than the six years — flat seven years ago. So I think that it's a huge opportunity for us because we have that very, very, very huge — very, very strong — let's say an advantage in this area, because number one, we bring all our install-based customer. They have demand in Southeast Asia in next three years is very clear, very certain. This is number one. Number two, GDS revealed not just a one project. We tried to develop a path to give — to solve our customers painful in this region, which makes a huge difference in the local player.

In the meanwhile, we leverage our scale. We can view very lower cost of data center in this region, which we believe this is a huge advantage because we have that scale — GDS had a scale advantage. So GDS definitely well super success in this region, which I believe in the next three or five years. Given all the new incremental growth this is not calculated in our previous business plan — five-year business plan, it's an addition.

Operator

Merci. Our next question comes from the line of Frank Louthan from Raymond James. Please go ahead.

Frank LouthanRaymond James & Associates, Inc. — Analyst

Super. Merci. Two quick questions. On the slower installations, any concerns there that you're losing any contracts or any competitors taking shares at any part of that? And then I want to go back to the renewal question and assets, sort of a different way, looking at that 10% of the renewal, is there any significant customer or industry concentration between now and year-end that could add to the risk of the rent roll down that that you might be facing? Merci.

Daniel NewmanChief Financial Officer

Sorry, Frank, I'm at a different place from William Huang. I will answer. Just to keep it brief. I think the move in which we say is lower than what we originally expected, which means, the view that we took nearly 12 months ago about what our customers would be doing in November 2021, it's a few thousand square meters alone. We don't like to talk about individual customers, but I suspect that the reasons for it being slightly slower, different from customer to customer. You mentioned competition.

I would actually say that is actually maybe the opposite of what you were thinking. It's not a result of customers prioritizing moving in elsewhere. Generally, we are very fortunate and benefit from customers giving us a priority in terms of moving. They may have several data centers with capacity available to them. But we — because of our relationship often benefit from customers giving us the favor of moving 12 to 30 ahead of moving into another service provider's facility. Again for renewals, we don't really mention the churn rate because I like to say it's statistically insignificant.

But I think it was 0.2% last quarter. So I think that tells you that there's no movement in the customer base. The data centers, which are coming up for renewal, I say are downtown. Downtown means that they were among the first five, six, seven that we built in Shenzhen, Shanghai, Beijing. And the customers are holding on to that capacity. So it's purely and simply a matter of a price negotiation. William talked about some of the factors that we take into account when we conduct that negotiation.

Frank LouthanRaymond James & Associates, Inc. — Analyst

Okay, great. Thank you very much.

Operator

We have the next question from Edison Lee from Jefferies. Please go ahead.

Edison LeeJefferies Hong Kong Ltd. — Analyst

Hi. Thank you for giving me the opportunity to ask the question. I would just stick to one for the time being, I think on the B-O-T projects that you are doing with GIC. So the previous idea was to sell 90% to GIC, and then you collect a management fee 10%. And right now we want to go up to 51%. So in terms of cash flow doesn't mean that you are going to still collect money from GIC, but you will collect less because you are going to own a higher equity in this project, and how a change from 10% to 51% change IRL prospect for this projects.

Daniel NewmanChief Financial Officer

Oui. You're correct. We have not changed the economic arrangement as a provider of management and operating services to these projects, GDS receives a fee, which is so happens, it's structured as a revenue share. We take a certain percentage of the revenue and we cover our own costs. We incur operating costs directly and the revenue share that we take covers those costs and gives us a margin. So we're charging the project companies, the revenue share. Originally, we thought that we would be owning 10% of the project companies, now we're owning 51%. So in that sense, yes, we're charging 51% of the management shipping charge of GDS, and 49% to the GIC.

Previously the way we were looking at this is, we were trying to maximize management fees and minimize the capital that we invested. We thought that we could do these projects just as a kind of a capital light approach. But then we looked at the quantum of the management fees and it's not insignificant, it's not enormous. And then we look at the opportunity to deploy capital, but a return on that capital and enhance it was management fees. And we simply decided that it made more sense for us now and better I think for our shareholders for us to take the latter approach. It so happens that as we start to work for more different customers with these B-O-T structures, we did get asked by some customers to maintain a majority stake, although all the customers very much like the partnership approach and the involvement of GIC, but it did come up a few times. So that was another factor for doing it.

Operator

Merci. We have our next question coming from the line of Hongjie Li from CICC. Please go ahead.

Hongjie LiCICC — Analyst

Thanks management. My question is regarding the initiative on green energy. Because you mentioned in presentation that to do more direct investment in renewable energy just like generation solar panels. So how should we outlook the incremental capex impact on the margin. Merci.

Daniel NewmanChief Financial Officer

Oui. We did mention that. I think that strategically our top objective is to be able to invest in some renewable power generation on an integrated basis with data center development. That would be a highly innovative in and around Tier 1 markets. And it takes time to put together projects like that and time to develop them. So that's an objective, which I think will take several years to make to realize it, to make it — to make it happen. In the meantime, it means that most of what we're doing in the area of renewable energy is opex.

If you look at — if you look at the utility costs, typically in Tier 1 markets, it averages around $0.65 — RMB0.65 per kilowatt hour for thermal power. And renewable energy certificates cost about RMB0.01 to RMB0.02, RMB0.01 to RMB0.02 on top of RMB0.65. Direct personal renewable power, which can only really happen in places where we're able to take delivery of renewable power as an end-user, the renewable power you're right now, I'd say the premium is typically around RMB0.05 and RMB0.05 on top of RMB0.65. So that gives you some idea of what the cost is in terms of opex. We haven't yet made any significant capex allocation to investment in renewable energy generation.

William Wei HuangFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Yes, I would add some color on that. I guess, our customer all get an impression from the green data center, all carbon neutral, right? So they are facing the more strong pressure. So based on this, we already talked to our customer. We believe the costs will transfer to our customers.

Operator

Merci. As there are no further questions at this moment, I'd like to turn the call back to the company for closing remarks. Please go ahead.

Laura ChenInvestor Relations

Thank you all once again for joining us today. If you have further questions, please feel free to contact GDS investor relations through the contact information on our website or The Piacente Group investor relations. Thank you all. Bye.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 61 minutes

Call participants:

Laura ChenInvestor Relations

William Wei HuangFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Daniel NewmanChief Financial Officer

Jonathan AtkinRBC Capital Markets — Analyst

Yang LiuMorgan Stanley Asia Ltd. — Analyst

Michael BacaCowen and Company — Analyst

Frank LouthanRaymond James & Associates, Inc. — Analyst

Edison LeeJefferies Hong Kong Ltd. — Analyst

Hongjie LiCICC — Analyst

More GDS analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Il n’a onques été aussi facile de projeter un website commerce électronique de à nous jours, il suffit de voir le nombre de plateformes web commerce électronique en France pour s’en redonner compte. En effet, 204 000 sites actifs en 2016. En 10 ans, le taux le montant le pourcentage de websites est fois 9. Avec l’évolution des technologies, médias à grand coup d’histoire de succès story, (si dans l’hypothèse ou je vous assure, je me nomme aussi tombé a l’intérieur du panneau) le commerce électronique a longtemps été vu tel que un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le journée dans thématiques.