Wix.com (WIX) Transcription de l'appel sur les résultats du troisième trimestre 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

Wix.com (NASDAQ:WIX)
Appel des résultats du troisième trimestre 2021
11 novembre 2021, 8 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Mesdames et messieurs, merci d'être à vos côtés et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats Wix Q3 2021. (Instructions de l'opérateur) J'aimerais maintenant céder la conférence à votre conférencière d'aujourd'hui, Maggie O'Donnell, directrice des relations avec les investisseurs. S'il vous plaît allez-y.

Maggie O'DonnellDirecteur des Relations Investisseurs

Super. Merci, Jeff. Bonjour à tous et bienvenue à l'appel des résultats du troisième trimestre 2021 de Wix. Avishai Abrahami, notre PDG et co-fondateur, me rejoint aujourd'hui pour discuter de nos résultats ; Nir Zohar, notre président et chef de l'exploitation ; et Lior Shemesh, notre directeur financier.

Nous avons également Joe Pollaro, notre directeur général des États-Unis, qui va modérer une séance de questions-réponses. Au cours de cet appel, nous pouvons faire des déclarations prospectives, et ces déclarations sont basées sur les attentes et hypothèses actuelles. Veuillez tenir compte des facteurs de risque inclus dans notre communiqué de presse et le formulaire 20-F le plus récent qui pourraient faire en sorte que nos résultats réels diffèrent sensiblement de ces déclarations prospectives. Nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives.

En outre, nous commenterons les résultats financiers non conformes aux PCGR et les principales mesures d'exploitation. Vous pouvez trouver tous les rapprochements entre nos résultats GAAP et non GAAP dans les documents sur les résultats et dans notre Centre d'analystes interactif dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web, investisseurs.wix.com. Sur ce, je vais maintenant passer l'appel à Joe, qui animera les questions-réponses avec l'équipe.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

Merci, Maggie. Nous avons reçu de bons retours selon lesquels ce format est un bon moyen de mener nos appels de revenus. On va recommencer ce trimestre. Alors merci encore à tous pour votre participation.

Avishai, commençons par Q3. Nous avons dépassé nos attentes, ce qui est formidable. Parlez un peu de ce que nous voyons actuellement dans l'environnement économique.

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

Bien sûr. Alors salut, tout le monde. Merci de nous avoir rejoint. Donc, si nous regardons cette année, à droite, nous avons vu en été qu'il était en baisse continue.

Et depuis lors, nous voyons maintenant — commençons à voir qu'il y a une reprise, n'est-ce pas ? Apparemment, l'incertitude et le ralentissement sont en quelque sorte, comme à certains endroits, en train de rebondir. Et à cause de cela, à droite, nous pensons qu'il y a une certaine reprise de l'économie, et je pense que c'est un phénomène très mondial. Et bien sûr, il est influencé par COVID, où nous voyons plus de COVID et moins de COVID. Pour nous, cela signifie que presque tous les domaines de notre activité répondent aux attentes formelles du troisième trimestre.

Et en conséquence, nous augmentons nos perspectives pour l'année. La croissance est meilleure que ce que nous pensions la dernière fois que nous avons parlé.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

Super. Ce sont de bonnes nouvelles. Alors plongeons un peu plus sur nos résultats. Vous avez dit que presque tous les domaines de notre entreprise ont surperformé.

Qu'est-ce qui a spécifiquement motivé les résultats du troisième trimestre ?

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

Eh bien, tout d'abord, nous avons plus de nouveaux utilisateurs que nous ne le pensons. La conversion est toujours très forte et meilleure que prévu. Les renouvellements continuent de dépasser nos attentes. La collecte moyenne par abonnement a continué d'augmenter.

Et nous expérimentons très bien, et nous pensons que nous sommes en ligne avec nos objectifs de 10 milliards de GPV cette année, soit une croissance de 85% d'une année sur l'autre.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

C'est correct. Alors évidemment, vous regardez beaucoup plus loin dans l'entreprise, évidemment, que juste un quart ici. Alors, que voyez-vous dans l'entreprise au-delà de ces résultats qui sont passionnants pour vous en ce moment ?

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

Eh bien, je pense que le plus intéressant pour moi est que, évidemment, il y a un ralentissement de l'économie, et nous savons tous que COVID a un impact massif à l'échelle mondiale. Mais si vous regardez les indicateurs avancés sous-jacents pour ce qui fonctionne les semaines à venir, alors je suis très excité. Et l'un des premiers signaux pour moi est que les designers et les agences sur Wix ont augmenté de 92% d'une année sur l'autre, ce qui est incroyable, n'est-ce pas ? C'est l'une des choses qui montre non seulement la force de notre produit, mais cela générera également une croissance composée parce que ces personnes, n'est-ce pas ? Ces entreprises ont tendance à créer plus d'un site Web. Donc, en les ayant à ce rythme rapide, nous allons évidemment obtenir une croissance composée au cours des deux prochaines années.

Amélioration des performances de notre — le site Web à créer chez Wix a continué de s'améliorer. Et aujourd'hui, selon Google, Wix est le plus rapide parmi tous nos concurrents. Et puis c'est vraiment important, n'est-ce pas, pour nos clients et surtout pour les clients professionnels que nous avons. Service client, grande amélioration.

Bien sûr, COVID, alors que nous avons eu tant de demande, nous a fait passer dans un endroit très difficile. Nous avons complètement récupéré. Les mesures que nous utilisons pour mesurer cela ont augmenté de 118 % d'une année sur l'autre, ce qui est, encore une fois, fantastique, ce paiement, encore une fois, de 85 % d'une année sur l'autre. Commerce.

Nous avons donc beaucoup de développement de produits là-bas. Et même si beaucoup d'entre eux sont encore influencés, fortement influencés par COVID, c'est vrai, nous avons quand même augmenté de 47% d'une année sur l'autre. Et c'est incroyable, non ? N'oubliez pas que notre commerce est bien plus qu'un simple panier d'achat. Il programme ses billets d'événement.

C'est beaucoup de choses qui sont encore très influencées par le COVID et même à 47% d'une année sur l'autre. Et bien sûr, le partenariat interentreprises, n'est-ce pas, qui est un moyen pour nous – dans la plupart des cas, d'acquérir de très grandes agences qui font du marketing. Nous (inaudible) pour leurs clients se développe à un rythme élevé, comme 9x d'une année sur l'autre. Donc, tout cela ensemble, d'accord, si vous les regardez, ils sont l'indicateur principal de la qualité d'une entreprise l'année prochaine, après cela, et ils suivent cela.

Je pense qu'ils grandissent tous très vite, et ça me rend vraiment excité de savoir où nous en sommes. Je dirais que nous sortons probablement de COVID plus fort que nous ne l'avons jamais été depuis l'introduction en bourse.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

C'est génial. Examinons donc chacun de ces domaines. Vous avez mentionné plusieurs types de choses. Et je veux commencer par des partenariats B2B.

Alors Nir, allons vers toi. Pourquoi les partenariats B2B sont-ils une opportunité si excitante ?

Nir ZoharPrésident et chef de l'exploitation

Eh bien, je pense que c'est quelque chose qui a évolué et s'est développé très rapidement à partir d'une initiative de 2019, où nous n'avions qu'un seul accord conclu avec un partenaire. Nous sommes devenus quelque chose d'important et de durable et nous influencerons nos activités en 2021. En substance, comme l'a dit Avishai, c'est la continuation des partenaires. L'agence ne touche que des personnes vraiment massives qui nous rejoignent et travaillent avec nous.

Et je pense aussi que c'est un signal fantastique lorsque de très grandes entreprises nous disent que nous voulons adopter votre technologie afin de répondre aux besoins de nos clients. C'est une excellente estimation pour notre marque et évidemment pour la majorité de notre produit. Et enfin, je pense que pour nous, c'est une autre stratégie de mise sur le marché fantastique lorsque nous prenons fondamentalement le même produit, la même innovation que nous avons et l'ajoutons à tous les niveaux dans un autre nouveau canal de nouveaux utilisateurs.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

C'est donc généralement un domaine qui a suscité de nombreuses questions concernant le modèle d'entreprise ici. Notre — en quoi le modèle commercial est-il le même que ce que nous faisons déjà ailleurs ?

Nir ZoharPrésident et chef de l'exploitation

Eh bien, je pense que l'économie de l'unité est à peu près la même. Dans ce cas, le partenaire est celui qui dépense l'argent du marketing à notre place. Et puis nous fournissons le produit sans aucun coût supplémentaire pour nous en termes de soins, de développement ou d'hébergement ou quelque chose comme ça. Et quand on y pense, il se comporte alors beaucoup comme nos cohortes habituelles, car il y aura adoption et activation de l'abonnement, puis des renouvellements au fil du temps, puis une expansion avec davantage de personnes utilisant des solutions commerciales et ajoutant Ascend et utilisant Wix Payments et génération de GPV, etc.

Donc, dans cet aspect, il se comporte comme n'importe quelle autre entreprise d'abonnement récurrent dans d'autres parties de notre entreprise, et il est imposé au fil du temps. Juste à titre d'exemple, si nous prenons ce partenaire majeur que nous avions en 19 et voyons comment il a évolué au fil du temps, si vous regardez les 12 derniers mois, cet accord a généré des revenus 9 fois supérieurs à ceux qu'il a générés les 12 mois précédents. Mais juste à cause de cet effet cumulatif, exactement comme une cohorte.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

Super. Donc, un autre domaine qu'Avishai a abordé est le commerce. Le Commerce a donc affiché une forte croissance. Cela devient évidemment une part plus importante de notre activité.

Parler de nos progrès là-bas?

Nir ZoharPrésident et chef de l'exploitation

Oui. Je pense donc que nous avons vraiment souligné que l'année dernière, je pense que 2021 a été une excellente année d'expansion dans cet aspect. C'était l'expansion des paiements. C'est l'expansion des différents secteurs d'activité qu'Avishai vient de mentionner.

Évidemment, comme nous l'avons dit, c'est très diversifié. Nous avons donc les magasins et les produits, mais nous vendons aussi des services et des restaurants et des événements et l'hospitalité et ainsi de suite. Et pour cette raison, cela nous permet de continuer à payer là où il y a une croissance de 47% d'une année sur l'autre, la barre GPV de 10 milliards de dollars que nous pensons atteindre – nous sommes sur la bonne voie pour atteindre d'ici la fin de l'année . Nous sommes donc extrêmement excités à ce sujet.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

Super. Et juste pour aborder une chose en particulier autour de la stratégie de commerce électronique. Avishai, nous avons annoncé la semaine dernière Wix Bit. Comment cela s'intègre-t-il dans notre stratégie commerciale ?

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

Eh bien, nous avons vu que nous commençons à avoir de plus en plus d'entraîneurs de fitness dans les gymnases. Et nous avons réalisé que cela pourrait être une bonne chose pour nous de regrouper cela dans l'offre actuelle, n'est-ce pas ? Donc, parce que beaucoup de ces gars-là, et c'est la planification du personnel de vente, ils ont donc un magasin (inaudible), ils proposent des cours en ligne, des vidéos. Et nous avons pensé que si nous transformions cela en une solution, qui est très bien emballée, nous pourrions voir un très bon effet. Une grande partie de la force de notre e-commerce est que nous n'avons pas eu à développer cela à partir de zéro.

Nous utilisons simplement les composants que nous avons et les réorganisons et faisons un message très clair autour de cela. Et c'est ce que nous avons fait, et nous voyons de très bons résultats à ce sujet.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

Super. Et juste un autre domaine que vous avez abordé, Avishai, agences et partenaires. Alors donnez-nous une mise à jour sur où nous en sommes avec cette initiative? Évidemment, nous avons vu une croissance. Alors partagez un peu plus.

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

Oui. Eh bien, nous avons grandi, non? 92 % d'une année sur l'autre. Une grande partie, je pense, cela peut être contribué aux améliorations du produit. Et bien sûr, nous avons l'agent qui les aide et les gestionnaires de comptes qui les soutiennent.

Mais Wix, l'éditeur classique et l'éditeur X ont une valeur et une proposition vraiment fortes pour les agences. Je pense que c'est une grande partie de ce mouvement. Une autre partie est que la combinaison de ces outils crée une productivité bien meilleure pour nos clients. Je pense que c'est pour ça qu'ils ont vu ça.

Et encore une fois, la différence révélatrice, qui contribue grandement à la croissance ici. Si nous regardons tout cela, la sécurité, cette performance, les différents éditeurs que vous pouvez utiliser, nous voyons des indications claires que nous gagnons rapidement des parts de marché, principalement de (Inaudible). Nous sommes donc très enthousiastes à ce sujet. Et je veux dire, nous pensons que c'est vraiment l'un des meilleurs indicateurs avancés pour l'avenir de Wix.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

C'est génial. Et puis un autre domaine que je connais avant d'arriver à Lior, un autre domaine, Nir, auquel beaucoup d'investisseurs ont pensé ces derniers temps, c'est le marketing. Il y a eu beaucoup de changements dans le paysage du marketing en ligne. Comment avons-nous géré cela?

Nir ZoharPrésident et chef de l'exploitation

Eh bien, en toute honnêteté, nous n'avons pas vraiment été touchés par cela. Nous savons comment nous déplacer vers les endroits où notre TROI fonctionne le mieux, et c'est la formule par laquelle nous investissons nos dollars de marketing. En fait, avec l'augmentation — en augmentant la conversion et la collecte plus élevée par sous-marin, nous avons en fait réussi à dépenser plus pour le même TROI marginal, ce qui est formidable. Et je dois vous dire que pendant plus d'une décennie pendant laquelle Wix l'a exécuté avec des taux de croissance massifs et a investi beaucoup de marketing pour soutenir cela, nous avons subi de grands changements dans le marketing presque chaque année.

Pour n'en nommer que quelques-uns, le droit de la publicité sur Facebook entre et sort de la télévision parce qu'il a cessé d'être assez intéressant. L'essor de la publicité sur YouTube. Et je pense que ce qui est formidable pour nous, c'est que nous avons une équipe marketing extrêmement talentueuse et solide qui n'est pas seulement prête pour ce genre de changements, je pense qu'elle excelle en fait, surtout avec ces défis. Donc —

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

Super. D'accord. Passons donc aux finances. Lior, plongez-vous un peu plus dans la surperformance des collections et des revenus et expliquez en particulier pourquoi nous avons dépassé les directives de collections beaucoup plus que les revenus ?

Lior ShemeshDirecteur financier

Alors merci à tous d'être parmi nous aujourd'hui. Alors évidemment, nous sommes très contents du résultat. Je pense que cela montre les améliorations de l'environnement des affaires, comme Avishai l'a déjà mentionné. Donc en fait, la collecte et les revenus, ils ont tous deux dépassé nos attentes principalement pour deux raisons.

Le premier concerne des abonnements meilleurs que prévu que ce que nous avions initialement prévu en août. On voit donc que la demande était plus forte. La conversion et l'ARPU étaient en fait supérieurs à nos propres attentes. Et aussi, nous avons vu que la conversion était en fait meilleure dans de nombreux endroits.

Et je pense qu'Avishai l'a déjà mentionné, comme, par exemple, nous avons battu et l'augmentation du nombre d'agences, 92% d'une année sur l'autre. Alors évidemment, celui-là a aussi une contribution au fait que nous avons réussi à dépasser nos propres attentes. Cette partie est principalement également affecter le chiffre d'affaires. Mais en plus de cela, et la raison pour laquelle nous avons battu la collecte plus que les revenus était principalement due à un partenariat B2B meilleur que prévu au troisième trimestre.

En fait, l'une des transactions que nous sommes censées conclure au quatrième trimestre a été conclue au premier trimestre. Et encore une fois, les partenariats B2B affectent principalement la collecte à court terme, le chiffre d'affaires suivant celui des prochaines années.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

D'ACCORD. Super. Parlons des marges brutes. Quand doit-on s'attendre à ce que les marges brutes commencent à se stabiliser ?

Lior ShemeshDirecteur financier

Je pense donc que, tout d'abord, comme toujours, je veux me rapporter à cela en deux choses distinctes. Le premier concerne la marge brute des abonnements créatifs. Ils se stabilisent. Ils ont été de 77 % au cours des trois derniers trimestres.

En fait, nous nous attendions depuis un an à clôturer entre 76 et 77 %, et je pense que nous sommes même un peu mieux que cela. Nous nous attendons à une amélioration l'année prochaine pour la marge brute de Creative Subscription, comme nous l'avons mentionné précédemment. Je crois que la marge brute pour les abonnements créatifs est quelque chose qui a été — encore une fois, cela a été fait principalement pour deux raisons. La première consiste à augmenter l'investissement dans la performance.

Et nous avons vu, et Avishai a parlé de l'augmentation, le fait que la plate-forme Wix est actuellement la plus rapide au monde. C'est donc quelque chose de vraiment incroyable. C'est quelque chose dont nous avons déjà commencé à voir la contribution car en fin de compte, cela a contribué à la conversion. Cela a contribué à beaucoup, beaucoup de choses.

Et encore une fois, nous allons en voir les fruits dans — très, très bientôt. L'autre chose sur laquelle nous avons investi concernait les soins, et nous l'avons mentionné à plusieurs reprises auparavant, encore une fois, nous avons vu une indication claire de l'amélioration, comme nous l'avons mentionné précédemment. En ce qui concerne la marge brute de la Business Solution, elle est principalement impactée par Wix Payments. Et encore une fois, je m'attends à ce que la marge brute de Wix Payments s'améliore l'année prochaine.

C'est tout à fait conforme, la marge brute globale de Business Solutions, ce que nous avons dit est d'environ 22%. Mais encore une fois, nous nous attendons à une amélioration des marges spécifiquement pour les paiements.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

J'ai compris. D'ACCORD. Passons à l'orientation. Parlons donc de — en commençant par les collections ici.

Nous avons donné des indications au dernier trimestre et dit que la plupart de l'incertitude que nous voyions au quatrième trimestre — donc — était au quatrième trimestre, donc maintenant nous sommes là, évidemment. Alors, comment cela a-t-il changé depuis que nous avons donné des conseils en août ?

Lior ShemeshDirecteur financier

Donc, en fait, cela a changé principalement sous deux aspects. Tout d'abord, juste pour rappeler à tout le monde, les fourchettes que nous avons fournies au dernier trimestre correspondaient à la véritable fourchette des résultats. Cela signifie que si les choses empiraient encore, nous nous dirigerons évidemment vers le bas de gamme. Et si les choses s'amélioraient beaucoup, il se dirigerait vers le haut de gamme.

Ce qui s'est passé dernièrement, et nous avons mentionné mais avant l'amélioration de ce que nous voyons actuellement en ce qui concerne la demande, en ce qui concerne l'environnement économique global, sur cette base et sur la base des résultats du troisième trimestre, nous avons en fait mis à jour les prévisions. Mais nous utilisons la même méthode. Nous voyons donc l'amélioration et les tendances sont nettement meilleures qu'au dernier trimestre. Et par conséquent, la bonne façon de voir les choses est que nous augmentons le point médian de l'année complète de près de 10 millions de dollars.

Nous relevons également le haut des indications que nous avions fournies auparavant, tout en conservant une fourchette très large de Q4 afin de refléter la volatilité qui existe toujours, mais moins que ce que nous avons vu auparavant.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

Oui. D'ACCORD. Et juste pour être très clair sur ce que vous venez de décrire. Vous avez mentionné plus tôt les partenariats B2B et un accord qui est passé du T4 au T3.

Alors expliquez comment cela affecte les conseils que nous avons donnés ?

Lior ShemeshDirecteur financier

Ainsi, au troisième trimestre, nous avons enregistré la collecte pour Vistaprint. Nous avons mentionné ce dernier trimestre comme prévu. Mais nous avons également eu d'autres contrats que nous avons signés au troisième trimestre et qui ont été enregistrés dans le cadre de notre collection. L'un d'eux était un accord initialement prévu au quatrième trimestre, mais qui a été signé au cours du troisième trimestre.

Alors oui, je pense que c'était la raison pour ça.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

D'ACCORD. Super. Passons donc à autre chose et tirons simplement sur les flux de trésorerie disponibles. Parlez un peu de ce que nous faisons du côté marketing et de l'impact sur les flux de trésorerie disponibles ?

Lior ShemeshDirecteur financier

Donc, comme toujours, lorsque nous constatons une meilleure demande pour notre produit, cela s'accompagne d'une augmentation de l'investissement dans le marketing. Donc en fait, c'est vraiment bon signe pour ça. C'est donc exactement ce que nous avons fait ce trimestre. Nous avons — la plupart des raisons pour lesquelles nous avons diminué les prévisions de flux de trésorerie disponibles étaient dues à des investissements supplémentaires dans le marketing.

Et c'est quelque chose que, évidemment, nous sommes toujours heureux de faire. Très important de dire que toujours au sein de notre TROI. En plus de cela, nous avons eu des impacts de quelques millions de dollars à cause de la force du shekel israélien par rapport au dollar. Comme vous le savez probablement, environ la moitié de nos employés sont payés en shekels israéliens.

Alors évidemment, ça a un impact.

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

J'ai compris. D'ACCORD. Super. Et juste avant de passer au téléphone et de répondre aux questions, je veux terminer avec Avishai.

Évidemment, nous arrivons à la fin de l'année. Beaucoup d'investisseurs pensent à 2022. Je sais que nous aussi. Alors partagez un peu ce que nous pensons de 2022 et même au-delà.

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

Bien sûr. Eh bien, bien sûr, il est également un peu trop tôt pour fournir des orientations pour 2022. Cependant, si vous regardez tous nos signaux, les agences se développent très rapidement. Le commerce connaît une croissance extrêmement rapide.

Les partenariats B2B se développent très rapidement et sont vraiment passionnants. Et nous prenons – en continuant de prendre des parts de marché de plus en plus grandes. Oui, il y a une incertitude sur l'économie. Il y a une incertitude sur la façon dont les gens devraient se comporter dans ce genre de temps, mais c'est temporaire.

Maintenant, il est très difficile de prédire combien de temps cela va durer. Mais visiblement, ce ne sera pas pour toujours. Et je pense que même maintenant, nous sommes dans une position de produit plus forte que nous ne l'avons jamais été dans l'histoire de l'entreprise. Ils ont — je veux dire nous, le concurrent est si gros aujourd'hui, que c'est vraiment incroyable.

Vous pouvez voir beaucoup de résultats, même aujourd'hui. Je suis donc très enthousiasmé par ce que nous pouvons faire en 2020 — '22. Et l'autre chose que je peux dire, c'est que nous avons bientôt un produit vraiment cool. Donc je suis vraiment — j'ai hâte de partager avec vous ces produits.

Donc dans l'ensemble, très excité.

Maggie O'DonnellDirecteur des Relations Investisseurs

Super. Super. Merci à tous. Alors opérateur, je pense que nous sommes prêts à passer l'appel à quelques questions d'analystes.

Questions et réponses:

Opérateur

Merci. (Instructions de l'opérateur) Notre première question vient de la lignée de Sterling Auty de JPMorgan. Monsieur, votre ligne est ouverte.

Sterling AutyJPMorgan Chase and Company — Analyste

Oui merci. Salut les gars. Je souhaite donc me plonger dans les partenariats B2B. L'insertion d'un partenaire dans la chaîne entre vous et le client, je pense, donne l'impression que vous perdez tout type de contrôle.

Et ce que je veux dire par là, c'est comment pilotez-vous la conversion via un partenaire B2B, ainsi que ce que vous la piloteriez si vous alliez normalement directement à ce client et votre mouvement typique de mise sur le marché ?

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

Eh bien, Sterling, c'est une très bonne question. Et je pense que la réponse est que cela dépend du partenariat. Dans certains partenariats, nous sommes le visage devant le client. Dans d'autres, Vistaprint est un exemple ou NTT en est un autre.

Ils sont le visage devant le client. Habituellement, ils construisent réellement le site Web pour le client. Nous avons encore la marge pour communiquer avec le client de manière directe car ce n'est pas caché. Ce n'est pas comme — ce n'est pas un partenariat en marque blanche.

C'est — ils le construisent sur la plate-forme Wix. Mais je pense qu'à bien des égards, ce genre de partenariat que vous avez comme n'importe quelle autre agence, où l'agence amène le client à s'appuyer sur Wix. Et ils sont chargés de gérer la relation avec le client. Et nous faisons généralement beaucoup de communication par l'intermédiaire de l'agence.

Donc via NTT, via Vistaprint ou via une petite agence.

Sterling AutyJPMorgan Chase and Company — Analyste

Ça a du sens. Et puis on fait un suivi administratif. Je n'ai pas lu toute la lettre et la présentation, mais allons-nous avoir l'événement Wix de décembre typique ? Allons-nous le faire en personne? Et que devons-nous attendre de cet événement si vous comptez le faire ?

Joe PollaroDirecteur général, États-Unis

Sterling, voici Joe. Je vais empêcher quiconque de dire quoi que ce soit et dire simplement restez à l'écoute.

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

De toute évidence, le face-à-face va être très difficile maintenant. C'est l'autre chose. Le face à face est très dur. Vous allez probablement — oui, — mais vous êtes très proche de la date de quelque chose que nous voulions sortir.

Maintenant, nous allons devoir nous synchroniser avec COVID, bien sûr, et voir ce que nous faisons.

Sterling AutyJPMorgan Chase and Company — Analyste

D'accord. Ça a l'air bien. Merci les gars.

Opérateur

Merci. La question suivante vient de la lignée de Ken Wong de Guggenheim Securities. Monsieur, votre ligne est ouverte.

Ken WongGuggenheim Securities — Analyste

Fantastique. Merci d'avoir pris ma question. Le premier, juste au moment où nous abordons 2022, je sais que nous ne sommes pas encore tout à fait prêts à donner des orientations. Mais compte tenu de tous les mouvements du dernier trimestre à ce trimestre, doit-on encore penser que la trajectoire de cette activité va être meilleure que ce que nous voyions en 2019 pré-COVID ? Avez-vous des idées initiales sur la façon dont les investisseurs devraient envisager le profil de croissance ?

Lior ShemeshDirecteur financier

Ken, voici Lior. Encore une fois, je pense qu'il se passe beaucoup de choses intéressantes. Et je pense qu'Avishai a déjà mentionné que nous sortions en fait du COVID dans une position qui n'a jamais été, jamais la même. Et je pense que c'est incroyable.

Nous parlons de la variété de notre produit, des agences, du commerce, des paiements B2B. Donc, tout cela est évidemment un très, très bon signe, et nous en sommes très excités. Je pense qu'il est trop tôt pour parler de ce à quoi s'attendre de l'année prochaine. Mais certainement, nous avons tous les outils pour exécuter d'une très bonne manière.

Ken WongGuggenheim Securities — Analyste

J'ai compris. D'ACCORD. Je vous en suis reconnaissant. Assez juste.

Et puis juste du côté B2B, vous nous avez déjà dit environ 70 millions de dollars de recouvrement pour la moitié arrière. Avez-vous une idée approximative si ce nombre a augmenté étant donné qu'il semble qu'il y ait beaucoup plus d'activité là-bas ? Et puis juste sur le pull en avant du T4 au T3, une quantification approximative de l'impact au cours du trimestre ?

Lior ShemeshDirecteur financier

Donc, en ce qui concerne la première question sur les 70 millions de dollars, on est à peu près pareil. Et quelle était la question sur le quatrième trimestre ? La traction en avant ? C'était à propos de —

Ken WongGuggenheim Securities — Analyste

Oui, n'importe quelle quantification.

Lior ShemeshDirecteur financier

Oui, c'est environ 4 millions de dollars.

Ken WongGuggenheim Securities — Analyste

D'ACCORD. Super. Merci beaucoup les gars.

Lior ShemeshDirecteur financier

Merci.

Opérateur

Merci. La question suivante vient de la lignée de Brent Thill de Jefferies. Monsieur, votre ligne est ouverte.

Brent ThillJefferies — Analyste

Merci. J'étais curieux, étant donné le rebond de ce que vous voyez, il y a eu de nombreuses questions sur la tendance en octobre et en novembre. Si vous pouviez simplement nous donner une idée de si les tendances de la demande que vous avez observées à la fin du trimestre se poursuivent au cours du trimestre en cours ? Et un suivi rapide.

Avishai AbrahamiPrésident-directeur général et fondateur

La réponse est donc que nous continuons de constater une amélioration depuis l'été. Cependant, il est très difficile de prédire l'avenir car le comportement de l'économie mondiale après COVID, c'est la première fois. Alors, mais continuons-nous à constater une amélioration aux États-Unis et dans certains endroits en Europe ? Et donc oui, la réponse est que nous continuons à voir des améliorations. Et bien sûr, on n'est pas encore revenu à la normale sur beaucoup de choses.

Les problèmes de chaîne d'approvisionnement, nous le voyons – bien sûr, tout ce qui concerne les réunions ou les événements physiques, en face à face, est influencé. Il y a donc un rebond. Il y a un retour. Nous espérons que l'été a été le plus bas.

Mais je pense qu'il y a encore beaucoup d'incertitude, et nous espérons qu'à mesure que cela s'éclaircira, OK, cette incertitude se déroulera jusqu'en 2022, nous continuerons à voir des améliorations.

Brent ThillJefferies — Analyste

Et juste un suivi rapide du cash-flow libre. Certes, je comprends le réinvestissement dans l'entreprise. Mais si vous regardez en arrière, c'est votre marge de cash flow libre la plus basse depuis 2014, je pense que les investisseurs essaient de comprendre. Quelque chose a-t-il changé structurellement dans l'entreprise et vous devez changer les actions ici ? Ou pensez-vous que cela n'est que temporaire et que nous devrions assister à une reprise des tendances normales ici à l'avenir sur les flux de trésorerie disponibles ?

Lior ShemeshDirecteur financier

Oui. Donc, tout d'abord, vous avez raison – vous connaissez le nombre d'où nous nous retrouvons cette année, mais c'est très important de le mentionner. Le cash-flow libre en termes de cœur de métier ou de cœur de métier traditionnel de Wix n'a pas été modifié, toujours fort, très fort comme par le passé. Habituellement, lorsque vous démarrez une nouvelle entreprise, par exemple, comme les paiements ou comme les partenariats B2B, vous ne voyez pas l'effet immédiat sur les flux de trésorerie disponibles.

Vous développez l'entreprise. Vous investissez, puis c'est suivi de l'argent. C'est donc quelque chose qu'il est très important de mentionner. Ainsi, par exemple, nous concluons de très nombreuses transactions avec des partenariats B2B.

Avons-nous toujours — voyons-nous l'argent immédiatement ? La réponse est non. Allons-nous voir cet argent? Absolument oui. Je pense donc que bon nombre des effets que nous voyons en ce moment sont des effets temporaires, et nous allons revenir en fait à la même contribution. Mais encore une fois, il est très important de mentionner sur ces transactions, sur ce type de plate-forme ou de cœur de métier, ce que nous avions il y a de nombreuses années, la rentabilité en termes de trésorerie s'améliore en fait.

Brent ThillJefferies — Analyste

Super. Merci.

Opérateur

Merci. La question suivante vient de la lignée de Nick Jones de Citi. Votre ligne est ouverte.

Nick JonesCiti — Analyste

Super. Merci d'avoir répondu à mes questions. Je suppose que juste un sur le genre du guide 4Q. Je veux dire, comment pensez-vous du genre de saisonnalité à l'approche du 4T ? I think we've heard from other kind of SMB-focused businesses that there's a risk that kind of increased travel, fewer people with their computers and potentially harder to get net adds in 4Q.

And then I have a follow-up.

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

I think that historically, Q4 was a bit always slower for us in terms of new subs. We, of course, included that in our projection for Q4. This year, it might be different. Je ne sais pas.

Again, things acted very different this year than the other years. But if you look at the business of our business — of our customers, it's usually been doing much better than Q4. So everything that we do with Wix Payment, GPV, transactions of our customers usually tended to do much better than Q4. And I think we're going to see that again this year.

To say what is the magnitude? Again, it's the first time we have a year which is post-corona or half post-corona or post-corona in some countries or not in some other countries or some states or not some other states. So it's very hard to predict. But I would say I think that our customer business is probably going to do very well in Q4. And due to some recovery, some uncertainty in clearing and which, of course, will influence the GPV and Wix Payment and business.

On the other hand, what we predicted in terms of slowdown in sub, which is traditional to Q4, I actually believe it's going to be smaller than other years. I think it's going to be a higher rate. However, this is my personal belief in the way we calculate the guidance, we took the same factor that we added historically.

Nick JonesCiti — Analyst

Got it. And then a follow-up. You mentioned in the letter and on the call earlier about what's been the fastest platform versus its peers. How does that benefit manifest? Does this impact retention more? Or is this a criteria that new kind of potential subscribers are looking for when they're choosing a platform?

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

Well, if you look at the more professional market, then obviously, they're doing benchmarks. They're actually comparing, and they're doing benchmark before they join and of course, after they join. And so this is for the most sophisticated customer, and which is pretty much all of those agencies we spoke about and partners and B2B businesses, all of them actually care about that. And I think being No.

1 on that is very significant in the contribution to those growing so quickly on Wix.

Nick JonesCiti — Analyst

Great. Thanks.

Operator

Thank you. Next question comes from the line of Trevor Young of Barclays. Sir, your line is open.

Trevor YoungBarclays — Analyst

Great. Thanks. Two for me, if I may. One, just unpacking the revenue guide for 4Q, if we assume kind of steady trends on creative subs, it implies a pretty material decel on Business Solutions potentially being up only slightly Q-on-Q in terms of nominal dollars.

One, is that the right way to think about it? And two, why would that be the case given the ramp that you're seeing in payments and obvious seasonality there. And then second question, just can you talk about where we are in payments take rate versus the 1.25% to 1.3% guide earlier in the year?

Lior ShemeshChief Financial Officer

Oui. So first of all, we do expect that Business Solution is going to be stronger in the fourth quarter. I think that Avishai mentioned that before, mostly because of payments, it's the holiday seasons. And this is something that we think that's going to be really positive for us in that — with regard to that.

The second thing about the take rate, we are on track. Actually, it is something, and we said before that it's improving. And indeed, it is improving. So this is really exciting.

I do believe that this is something that will continue to improve also next year.

Trevor YoungBarclays — Analyst

Great. Thank you.

Operator

Thank you. Next question comes from the line of Mark Mahaney of ISI. Your line is open.

Mark MahaneyEvercore ISI — Analyst

Thanks. It looks like one of the regions that may have outperformed others was Europe. Any particular color behind that? And then an update, please, on the point-of-sale solution traction? Thanks.

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

Bien sûr. So yes, we did see in some countries in Europe, faster recovery than in other places. I think that Germany and France, we've seen that. We also invested a lot in utilization in those countries.

As for point of sale, I'm not — don't think we want to — I'm sorry, do you want to talk about it? Go.

Joe PollaroGeneral Manager, U.S.

I can — again, not to take too much of that and say. I can say, though, that we are very involved in our beta phase. I think early next year, we can probably start expanding it, and we are extremely happy with the results so far, both the reception, as well as the usage and the volumes that we've seen on the point of sale are — exceeded our expectations. So we're very excited about it.

Mark MahaneyEvercore ISI — Analyst

Thank you, Avishai. Thank you, Nir.

Operator

Thank you. Next question comes from the line of Bernie McTernan of Needham and Company. Your line is open.

Bernie McTernanNeedham and Company — Analyst

Great. Thanks for taking my question. Just one for me. Just in the shareholder, while you discussed increased sales and marketing expense in the fourth quarter, just wondering how long that takes to really come through and help the top of funnel?

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

But — so we always spend marketing according to a predictive time to return the cash. So cash back period of about eight to 10 months. So normally, within 10 months, we will get back all the money we spend on marketing from those customers. That's good.

Bernie McTernanNeedham and Company — Analyst

Understood. Thank you.

Operator

Thank you. Next question comes from the line of Matt Pfau of William Blair. Your line is open.

Matt PfauWilliam Blair — Analyst

Hey, guys. Thanks for taking my question. Just wanted to ask one on the commerce component. And so you do have a mix of different businesses within that group.

So I was wondering if you could provide some more detail in terms of what you're seeing with maybe product-based e-commerce businesses versus some of the more service or content-related businesses. And then you kind of alluded, there's a group within there that's still being significantly impacted by COVID. So would you expect to see some material acceleration within that group once we come out of this? Thanks.

Nir ZoharPresident and Chief Operating Officer

Hey, sure, Matt. So again, about commerce, obviously, we're not going to break down each and every type of business and the percentage. We can't say that we're seeing an ongoing a growth of the portion of the nonproducts share of the commerce. It doesn't mean that the products are slowing down.

It actually means that just the services part is growing faster. And today, it's almost 50-50 on our platform between the products and the services, which, again, we think is great since we have that wide diversity of e-commerce usage.

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

As well the — I think that right — and this is one of the reasons that we expect to see even bigger growth when we're coming out of COVID. Because a lot of the services thing that require face-to-face meeting or conference sales or — all of those things are so much less now. And if you think about, we're a global business. We have places that are still very heavily affected by COVID like Latin America and some countries in Europe.

And we really believe that when we come out of COVID, those will have an additional boost into growth. So even that our commerce today is growing at 47% year over year, if there would be no COVID, we'd probably be growing much faster than that.

Matt PfauWilliam Blair — Analyst

Great. Thanks, guys. Appreciate it.

Operator

Thank you. Next question comes from the line of Ygal Arounian of Wedbush Securities. Your line is open.

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyst

Hey, guys. So a lot of focus on the B2B side and the agencies and the strength we're seeing there. What a lot of investors have tried to do with us, especially since you gave a $70 million number last quarter, kind of strip that out and try to get a good sense of what the DIY side or the direct-to-consumer side of the business has been doing. So can we dive into that for a little bit, what you're seeing there? If that's rebounding similar levels across the board and just in general, what you're seeing in DIY?

Joe PollaroGeneral Manager, U.S.

I'm not sure (Inaudible).

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

I'm not sure, Ygal, I understand the question.

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyst

So I'm trying to rephrase it.

Joe PollaroGeneral Manager, U.S.

You're talking about the B2B businesses, partnerships? I'm trying to understand.

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyst

Outside — right. So OK. So if you're talking B2B, a lot of strength of B2B, a lot of strength from agencies, right, those that are building sites for others or coming through the B2B channel. How are trends in the DIY side of the business?

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

But it's still going very well. I think that maybe one of the misconception that is happening is that we always had agencies. We always had partners. We always had big partners.

And we broke out the first one, NTT, downside with the Japanese company. We broke it to think in 2018, and we spoke about it. But we always had those. So they've always been part of our growth.

And it was — and a lot of them are really organic. So when you look at our customer base, I think that, yes, the agencies in part which is growing, but everything is growing. So I'm not sure you should break it out.

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyst

OK. That's actually really helpful, and a lot of them just have been thinking from those lines. So and then on — I guess on — yeah, go ahead.

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

Maybe this one is on us. Maybe because when we broke it out, we didn't provide enough color. But really, there's nothing new there. This is the same thing we always had.

OK, yes, we mainly had something in the size of the Vistaprint specific deal. But we have a lot of this. We have a lot of partnerships in the past that were very similar to that. And they've been working for us.

And of course, like everything else that is working for us, we invested there. I think Vistaprint is a signal saying that, hey, even companies that used to be competitors of Wix are joining. So this consolidation now that is happening around our product, which is a very good sign. However, in the past, this used to always happen with smaller companies and bigger and bigger companies.

And we're out to a place we felt it's really what we should do is break it out.

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyst

That's really helpful. And then on the agency side, just to clarify, when you say 92% growth there, you're specifically talking about agencies? So that is ex B2B. And then you noted a bunch of the products that are helping support the growth there. You've highlighted in the past some specific numbers around Editor X and uptake there.

Anything you could share on Editor X and the growth you're seeing around that? Thanks.

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

Yeah, of course. So I think that we're very happy with Editor X, and there are two reasons. On itself, it's going fantastically fast. And we think that it really shows that the market needed a product like that.

It's the only thing where you can actually design easily design what the industry is calling a responsive design so we can build given design to every different resolution that actually knows that to dynamic move. And but it also is it's on CMS, it's on programming language, databases and of course, all of the business stack that Wix has. And that's Wix in it. There's nothing else similar to that.

And this is contributing to a really fast growth. The other side of it is that Editor X, because it's becoming a brand and so many agencies are trying that, it also then to attract new partners to Wix. And a lot of them will not use Editor X for all their projects. They will use it for the big projects or the special projects, but they will use the classic Editor for the other project that they just want to continuously very quickly finish and move to the next one.

The combination is a big driver to our success at agencies, with agencies and partners.

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyst

Great. Thank you.

Operator

Thank you. Next question comes from the line of Elizabeth Elliott of Morgan Stanley. Your line is open.

Elizabeth ElliottMorgan Stanley — Analyst

Salut. Thank you so much for the question. I just have one. I wanted to ask on trends in average collections per subscription in the quarter.

I think we have to strip out the B2B collections because it doesn't sound like those subscriptions are quite active yet. So could you just provide some color on how collections per average subscription trended quarter over quarter?

Lior ShemeshChief Financial Officer

Oui. We continue to see that it's actually increasing both on a year-over-year basis, but also on a quarter-over-quarter basis. Very important to understand that also the mix of our customers change, and it keep on changing. We see more businesses type of customers.

We're actually contributing more to the overall ACPS. So I believe that this is something that we will continue to see increasing also next year. By the way, just on a side note, the B2B partnerships are multiple businesses. Because when you think about those kinds of partnerships, usually, its business is going to those partners and build the website with them and using all kinds of services.

So they are actually mostly businesses.

Elizabeth ElliottMorgan Stanley — Analyst

Great. Thank you so much.

Maggie O'DonnellDirector of Investor Relations

Great. Thanks for the question, Elizabeth, and everybody else. That's all the time we have today. Thank you all for joining us and have a good day.

Lior ShemeshChief Financial Officer

Thank you.

Joe PollaroGeneral Manager, U.S.

Thank you, guys.

Operator

(Operator signoff)

Duration: 49 minutes

Call participants:

Maggie O'DonnellDirector of Investor Relations

Joe PollaroGeneral Manager, U.S.

Avishai AbrahamiChief Executive Officer and Founder

Nir ZoharPresident and Chief Operating Officer

Lior ShemeshChief Financial Officer

Sterling AutyJPMorgan Chase and Company — Analyst

Ken WongGuggenheim Securities — Analyst

Brent ThillJefferies — Analyst

Nick JonesCiti — Analyst

Trevor YoungBarclays — Analyst

Mark MahaneyEvercore ISI — Analyst

Bernie McTernanNeedham and Company — Analyst

Matt PfauWilliam Blair — Analyst

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyst

Elizabeth ElliottMorgan Stanley — Analyst

More WIX analysis

All earnings call transcripts

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

On voit clairement qu’il est vraisemblable de se lancer dépourvu argent et sans connaissance technique particulière. Je vous conseille de vous lancer rapidement en dropshipping et de indispensablement ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut formellement avoir un budget marchéage pour faire venir les internautes sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car tel que nous-mêmes l’ai dit, vous pouvez avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez à la saint-glinglin de chiffre d’affaires. Une que vous allez avoir testé, votre marché vous pourrez alors se rédimer un stock.