PayPal Holdings (PYPL) Transcription de l'appel des résultats du troisième trimestre 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

Fonds PayPal (NASDAQ : PYPL)
Appel des résultats du troisième trimestre 2021
08 novembre 2021, 17h00. HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Bon après-midi. Je m'appelle Mel et je serai votre opératrice de conférence pour aujourd'hui. En ce moment, je souhaite la bienvenue à tous à la conférence téléphonique sur les résultats de PayPal Holdings pour le troisième trimestre 2021. (Instructions de l'opérateur).

J'aimerais maintenant vous présenter votre hôte pour l'appel d'aujourd'hui, Mme Gabrielle Rabinovitch, vice-présidente principale, Financement d'entreprise et relations avec les investisseurs. S'il vous plaît, allez-y.

Gabrielle RabinovitchVice-président principal, Finance d'entreprise et Relations avec les investisseurs

Merci, Mél. Bonjour et merci de vous joindre à nous. Bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats de PayPal pour le troisième trimestre 2021. Dan Schulman, notre président et chef de la direction, se joint à moi aujourd'hui lors de l'appel ; et John Rainey, notre directeur financier et vice-président exécutif, opérations clients mondiales.

Nous fournissons une présentation de diapositives pour accompagner notre commentaire. Cette conférence téléphonique est également diffusée sur le Web, et la présentation et l'appel sont disponibles sur notre site Web de relations avec les investisseurs. En discutant de la performance de notre entreprise, nous ferons référence à certaines mesures non conformes aux PCGR. Vous pouvez trouver le rapprochement de ces mesures non conformes aux PCGR avec les mesures conformes aux PCGR les plus directement comparables dans la présentation accompagnant cette conférence téléphonique.

La direction fera des déclarations prospectives fondées sur nos attentes, prévisions et hypothèses actuelles et impliquent des risques et des incertitudes. Ces déclarations comprennent nos prévisions pour le quatrième trimestre et l'exercice 2021 et nos perspectives pour 2022. Nos résultats réels peuvent différer sensiblement de ces déclarations. Vous pouvez trouver plus d'informations sur les risques, les incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient affecter nos résultats dans notre rapport annuel le plus récent sur le formulaire 10-K et les rapports trimestriels sur le formulaire 10-Q déposés auprès de la SEC et disponibles sur notre site Web de relations avec les investisseurs.

Vous ne devez pas vous fier indûment aux déclarations prospectives. Toutes les informations contenues dans cette présentation sont à la date d'aujourd'hui, le 8 novembre 2021. Nous déclinons expressément toute obligation de mettre à jour ces informations. Sur ce, permettez-moi de passer l'appel à Dan.

Dan SchulmanPrésident et chef de la direction

Merci Gabrielle et merci à tous de vous joindre à nous. Eh bien, la grande nouvelle aujourd'hui est que pour la première fois, nous faisons équipe avec Amazon pour permettre aux clients aux États-Unis de payer avec Venmo à la caisse. À partir de l'année prochaine, les clients pourront effectuer des achats sur amazon.com et l'application Amazon Mobile Shopping à l'aide de leurs comptes Venmo.

C'est évidemment un moment très important dans nos efforts de monétisation Venmo et marque le début d'un voyage passionnant avec Amazon. Maintenant que nous ne sommes plus contraints par les obligations contractuelles de l'accord d'exploitation eBay. L'échelle croissante et la confiance en la marque associées à notre plate-forme bilatérale continuent de nous distinguer du reste du marché et nous permettent d'étendre notre présence auprès des marchands existants et d'attirer de nouveaux partenaires. Et maintenant à nos résultats.

Nos résultats globaux du troisième trimestre sont globalement conformes à nos attentes. Notre volume total de paiements a augmenté de 26 % au comptant pour atteindre 310 milliards de dollars. Cela survient alors même que le TPV d'eBay a diminué de 45 % au cours du trimestre et représente maintenant environ 3 % de notre TPV global. Hors eBay, nos volumes ont augmenté de 31 % au comptant avec un taux d'exécution annualisé de 1,2 billion de dollars.

Nos comptes actifs ont augmenté de 15 % d'une année sur l'autre, atteignant 416 millions. Nous avons ajouté 13,3 millions de nouveaux comptes actifs nets au cours du trimestre, dont 1,2 million de comptes marchands supplémentaires, ce qui porte notre nombre total de marchands à 33 millions, et nous restons sur la bonne voie pour livrer plus de 52 millions de NNA pour l'année. Surtout, notre gamme diversifiée de produits et services a entraîné une croissance à deux chiffres de nos transactions par compte actif, en hausse de 10 % à 44,2 fois. Les revenus du trimestre ont atteint 6,182 milliards de dollars, soit une croissance de 13 % au comptant.

Ce chiffre était légèrement inférieur à nos attentes, car les ventes et les voyages de rentrée ont été plus faibles que prévu. Mais même ainsi, hors eBay, nos revenus ont augmenté de 25 % au troisième trimestre. eBay représente désormais moins de 4 % de nos revenus totaux. Et nous avons réalisé un BPA non conforme aux PCGR de 1,11 $, même si nous continuons à investir massivement dans nos initiatives de croissance.

Notre plateforme continue de générer une valeur substantielle pour nos marchands. PayPal est le portefeuille numérique le plus accepté avec plus de 75 % des 1 500 plus grands marchands mondiaux utilisant PayPal à la caisse. Et en moyenne, notre conversion de paiement PayPal est 34% plus élevée que les autres options de paiement. En plus de nos actualités sur Amazon, nous sommes très heureux de dire que Walmart présente désormais PayPal comme option de paiement à la fois pour ses activités d'épicerie et de marché, et GoFundMe me a ajouté PayPal à son flux de paiement avec Venmo à suivre dans les mois à venir.

Valero et Phillips 66 ajoutent nos codes QR à leurs milliers de stations-service aux États-Unis et United Airlines a récemment lancé les paiements PayPal QR en vol. À mesure que Checkout passe du paiement immédiat au paiement selon vos propres conditions, nous avons constaté une adoption rapide de nos fonctionnalités d'achat immédiat et de paiement ultérieur aux États-Unis, en Allemagne, en France, au Royaume-Uni et en Australie. Au quatrième trimestre, nous étendrons Acheter maintenant, payer plus tard en Italie et en Espagne.

Également au cours de ce trimestre, nous avons éliminé les frais de retard des consommateurs pour nous assurer d'offrir la meilleure proposition de valeur à nos consommateurs tout en remplissant notre mission de construire une économie numérique inclusive. Depuis notre lancement "Acheter maintenant, payer plus tard", nous avons traité environ 5,4 milliards de dollars de TPV, dont plus de 2 milliards de dollars de TPV au troisième trimestre seulement. Environ 950 000 marchands ont des clients qui utilisent nos capacités d'achat immédiat, de paiement plus tard et plus de 65 000 ont positionné, acheté maintenant, payé plus tard en amont sur leurs pages produits. Et plus de 9,5 millions de consommateurs ont effectué plus de 33 millions de transactions avec nos produits acheter maintenant, payer plus tard.

Nous élargirons notre portefeuille mondial de paiement tardif au cours du premier semestre 2022 pour inclure des plans de versement à plus long terme, permettant aux consommateurs d'étaler les achats à prix plus élevé sur de plus longues périodes. Celui-ci est déjà disponible en Allemagne, où nous constatons un grand succès initial. Nous avons finalisé l'acquisition de Paidy, une plate-forme de paiement recto-verso à croissance rapide et un fournisseur de solutions d'achat immédiat et de paiement ultérieur au Japon. Cela accélérera notre élan au Japon, un marché stratégiquement important et l'un des plus grands marchés de commerce électronique au monde.

Nous observons des tendances très positives sur notre nouvelle application PayPal, qui a maintenant atteint 100 % à l'échelle mondiale. Les consommateurs interagissent avec l'application et découvrent l'étendue de notre nouvelle proposition de valeur. Bien qu'il soit encore tôt, les premiers résultats montrent que la nouvelle application a multiplié par 25 le nombre de consommateurs explorant nos offres et le personnel de l'offre, une augmentation de 15 % du nombre d'utilisateurs pour la première fois effectuant des transactions avec la cryptographie, et elle a également entraîné une augmentation de 35 % dans nos inscriptions par carte de paiement. Et le revenu moyen par compte des utilisateurs de portefeuille numérique est le double de celui des utilisateurs de paiement uniquement.

Nous prévoyons de lancer plus de fonctionnalités l'année prochaine, y compris des capacités d'investissement en actions. C'est assez excitant de voir la réaction positive initiale à notre application, et nous continuerons d'affiner et d'étendre ses fonctionnalités pour aider les consommateurs à naviguer dans un mode de vie de plus en plus numérique et connecté. Venmo continue d'atteindre des jalons et de battre des records et est en bonne voie pour générer 900 millions de dollars de revenus cette année, avec plus de 80 millions de clients et 240 milliards de dollars de TPV, l'échelle de Venmo est comparable à celle de l'ensemble de la franchise américaine de PayPal en 2016.

Ensuite, la plupart des clients adoptent de plus en plus de produits, et nous constatons une accélération de l'élan avec nos lancements de nouveaux produits. Même avec toute cette croissance et ces réalisations impressionnantes, nous ne sommes qu'au début du parcours commercial de Venmo, et nous ne pourrions être plus heureux d'unir nos forces à celles d'Amazon. Nous nous attendons à ce que Venmo affiche une marge de transaction positive cette année, tout en continuant à développer son activité P2P à des taux très sains. La seconde moitié de 2021 allait toujours être le point bas de la croissance de notre chiffre d'affaires cette année, et nous sommes suffisamment prudents à l'aube du quatrième trimestre et en pensant à 2022.

Nous constatons l'impact des pénuries de la chaîne d'approvisionnement mondiale dans notre base de marchands. La confiance des consommateurs s'est affaiblie en l'absence de paiements de relance. Et avec la réouverture de l'économie, davantage de personnes pourraient être susceptibles de faire leurs achats de vacances en magasin, car la confiance dans la logistique de livraison est déprimée par rapport à l'année dernière. Et bien sûr, nous ressentons toujours les impacts de la migration des paiements gérés d'eBay au cours des prochains trimestres, bien qu'à un rythme moindre.

Presque tous ces problèmes sont temporels. Et par conséquent, nous prévoyons une accélération de nos revenus tout au long de l'année prochaine, et nous restons confiants dans nos prévisions à moyen terme. J'aimerais passer quelques instants sur les récentes rumeurs qui ont fait leur chemin dans l'actualité. Nous participons à une industrie en évolution rapide.

Il est assez clair que les consommateurs et les commerçants préfèrent un style de vie numérique plus connecté qui englobe les services financiers, les achats, les paiements et le commerce. Notre étude de marché et celle des autres soutiennent fortement la vision d'une économie plus connectée. Et PayPal a clairement la confiance en la marque, les relations réglementaires et l'échelle pour être un leader significatif dans l'économie numérique. Il est de notre responsabilité d'explorer toutes les opportunités potentielles d'accroître la valeur actionnariale.

Mais évidemment, seules quelques transactions sélectionnées répondront à nos critères très stricts en matière financière, stratégique et d'allocation de capital. Nous avons la chance d'être un leader du marché dans un environnement avec autant d'opportunités potentielles et d'opérer dans une industrie avec un certain nombre de vents favorables. Nous continuerons à exécuter notre plan de match et à explorer de manière responsable les options de notre écosystème en évolution rapide, afin que nous restions le leader que nous sommes aujourd'hui dans le monde de demain. Et sur ce, je vais passer l'appel à John.

John RaineyDirecteur financier et vice-président exécutif, Opérations clients mondiales

Merci, Dan. J'aimerais commencer par remercier nos clients, partenaires et employés de nous avoir aidés à réaliser un trimestre solide. Nous publions maintenant nos résultats pour le septième trimestre depuis le début de la pandémie, et il est remarquable de prendre du recul et de réfléchir à tout ce que nous avons accompli pendant cette période dynamique et sans précédent. Il y a eu un changement profond et durable dans le commerce mondial et le comportement des consommateurs, qui a considérablement élargi notre opportunité adressable.

Les vents arrières séculaires puissants et accélérés de la pénétration croissante du commerce électronique et des déplacements de trésorerie ont contribué à faire progresser notre position de leader dans les paiements. Pour vous donner une meilleure idée de l'ampleur de la croissance que nous avons connue, il a fallu 20 ans à PayPal pour atteindre 600 milliards de dollars de volume de paiement annuel, ce qui s'est produit en 2019. Seulement deux ans plus tard, nous avons franchi 1,2 billion de dollars. Par rapport à 2019, nous avons constaté une croissance significative de nos indicateurs de performance clés, notamment les comptes actifs, l'engagement, le TPV, les revenus, le BPA et les flux de trésorerie disponibles.

En même temps, nous évoluons dans un environnement complexe. Le paysage macroéconomique est actuellement caractérisé par des taux variables d'activité de réouverture à l'échelle mondiale et influencé par les défis de la chaîne d'approvisionnement à court terme, les pressions inflationnistes et les préoccupations liées au sentiment des consommateurs. Ces facteurs contribuent à un contexte qui continue de rendre les prévisions plus difficiles. Notre performance au troisième trimestre démontre la force de notre plateforme diversifiée, notre portée mondiale et l'évolutivité de notre entreprise.

Notamment, nous avons livré ces résultats par rapport à des comparaisons difficiles d'une année sur l'autre. Et au cours du trimestre, où nous sommes confrontés à la pression la plus aiguë de la transition des paiements d'eBay. Pour le trimestre, nous affichons un chiffre d'affaires de 6,2 milliards de dollars, soit une croissance de 13 % à la fois au comptant et en devises neutres. Les revenus d'eBay Marketplaces ont diminué de 67 % à 235 millions de dollars et ont contribué à moins de 4 % des revenus totaux, contre environ 13 % l'an dernier.

Hors eBay, les revenus ont augmenté de 25 % en glissement annuel et de 26 % en moyenne au cours des deux dernières années. Ce taux de croissance annuel composé sur deux ans est particulièrement remarquable. Tout au long de 2021, ce taux de croissance a été constamment élevé à 25 % et 26 % aux premier et deuxième trimestres, respectivement. Je voudrais également fournir un contexte pour notre performance par rapport à nos attentes lorsque nous avons fourni des prévisions pour le troisième trimestre à la fin juillet.

Premièrement, les volumes de voyages se sont renforcés en juin et juillet. Cette tendance s'est ensuite inversée en août et septembre en raison d'inquiétudes liées à la variante delta. Deuxièmement, les dépenses de rentrée scolaire ont été un peu plus faibles que ce à quoi nous nous attendions. Bien que notre performance globale ait été bien dans la ligne de nos prévisions, nous avons constaté une modération vers la fin du trimestre et sommes sortis à un taux de croissance inférieur à celui que nous avions prévu.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires des transactions a augmenté de 10 % pour atteindre 5,6 milliards de dollars. Ce taux de croissance reflète la forte baisse des revenus d'eBay au cours du trimestre. Hors eBay, le chiffre d'affaires des transactions a augmenté de 23 %. Le chiffre d'affaires des autres services à valeur ajoutée a augmenté de 50 % pour atteindre 575 millions de dollars.

Cette performance a été tirée par l'augmentation des revenus de Synchrony et la comptabilisation accélérée des frais de gestion des prêts du programme PPP. Au troisième trimestre, le taux de souscription total était de 1,99 %, ce qui correspond au deuxième trimestre et à une baisse de 22 points de base par rapport à l'année dernière. L'effet mix d'eBay a contribué à environ 55 % de cette baisse. Le taux de prise mixte sur les volumes eBay ce trimestre était de 2,43%, contre 4% au troisième trimestre de l'année dernière.

Le reste de la baisse est principalement attribuable à la volatilité réduite des devises au cours du trimestre, qui s'est traduite par un taux de croissance plus faible des frais de change ainsi que par la composition des marchands et la croissance des volumes de paiement de factures. La baisse de 25 points de base du taux d'acceptation des transactions est due à ces mêmes facteurs. Le troisième trimestre a été un autre trimestre solide pour la performance des dépenses en volume. Les frais de transaction en tant que taux de TPV étaient de 83 points de base, soit une augmentation d'un point de base par rapport à l'année dernière.

Les pertes de transaction se sont améliorées de quatre points de base et représentaient neuf points de base en tant que taux de TPV. Ce niveau de performance en matière de pertes est cohérent avec celui du dernier trimestre, correspondant au taux de perte de transaction le plus bas de notre histoire. Au cours du trimestre, l'activité de montage de prêts a augmenté et nous avons terminé le troisième trimestre avec 3,7 milliards de dollars de créances nettes, ce qui représente une croissance séquentielle de 13 % et une croissance de 43 % par rapport à l'année dernière. La croissance de notre portefeuille de versements échelonnés à court terme a été le principal moteur de cette augmentation.

La solide performance de notre portefeuille de prêts, une plus grande stabilité des tendances macroéconomiques et la combinaison d'émissions à plus courte durée de nos produits de paiement échelonné ont entraîné une baisse de notre ratio de couverture des réserves à 11,6 % contre 14,9 % à la fin du deuxième trimestre. L'effet net du provisionnement de crédit sur les pertes de crédit au cours du trimestre, y compris les montages et les libérations de réserves, s'est traduit par un bénéfice de 25 millions de dollars. Et depuis le début de l'année, nous avons libéré 300 millions de dollars de réserves. Globalement, les dépenses basées sur le volume ont augmenté de 20 % et ont représenté 46 % du chiffre d'affaires, résultant en une marge de transaction de 54,2 %.

J'aimerais maintenant couvrir nos dépenses d'exploitation non liées aux transactions. Ces dépenses ont augmenté de 17 %, représentant 30 % du chiffre d'affaires. Au troisième trimestre, notre rythme rapide d'innovation s'est poursuivi. Nous avons eu une cadence passionnante de lancements de produits, y compris nos nouvelles applications de portefeuille numérique pour PayPal et Venmo, le lancement de la cryptographie en gros au Royaume-Uni, notre expérience P2P de produits et services à Venmo et une remise en crypto avec la carte de crédit Venmo .

Pour soutenir et faire progresser nos initiatives clés, nous continuons d'investir de manière agressive dans la technologie, le développement, les ventes et le marketing, notamment en augmentant les dépenses consacrées aux stratégies d'acquisition et d'engagement des clients. Ces tranches de dépenses ont entraîné 70 % de l'augmentation des dépenses d'exploitation non liées aux transactions. Sur une base non-GAAP, le bénéfice d'exploitation était essentiellement stable par rapport à l'année dernière et notre marge d'exploitation était de 23,8%. Et sur une base de deux ans, le taux de croissance annuel composé du bénéfice d'exploitation était de 20 %.

Pour le trimestre, le BPA non conforme aux PCGR a augmenté de 4 % à 1,11 $. Cela comprend un vent contraire d'environ 0,29 $ par action dû à la baisse des dollars de marge de transaction d'eBay Marketplaces. Nous avons terminé le trimestre avec une trésorerie, des équivalents de trésorerie et des investissements de 20 milliards de dollars. De plus, les flux de trésorerie disponibles ont augmenté de 20 % pour atteindre 1,3 milliard de dollars, ce qui représente 21 % du chiffre d'affaires.

J'aimerais maintenant discuter de nos perspectives pour le reste de 2021, ainsi que de nos réflexions préliminaires pour 2022. Pour 2021, nous prévoyons désormais des revenus de l'ordre de 25,3 à 25,4 milliards de dollars, soit une augmentation d'environ 18 % par rapport au dernier année. Cela représente un taux de croissance annuel composé sur deux ans de 19 %. Et hors eBay, nous prévoyons désormais une croissance de 28 % du chiffre d'affaires de 2021.

Nous nous attendons à ce que notre marge d'exploitation soit en ligne avec celle de l'année dernière, qui était la plus élevée de notre histoire. Cette performance reflète nos investissements stratégiques tout au long de l'année, ainsi que la dynamique négative de la marge de transaction induite par eBay, compensée par le bénéfice de la libération de réserves. Nous prévoyons maintenant un BPA non conforme aux PCGR pour l'année à environ 4,60 $, soit une augmentation de 19 % par rapport à la croissance de 31 % de l'année dernière. Et sur deux ans, c'est une croissance de 25 %.

De plus, nous prévoyons de générer environ 5,2 milliards de dollars de flux de trésorerie disponibles, ce qui représente 0,21 $ de flux de trésorerie disponibles pour chaque dollar de revenus que nous réalisons. À la suite de cette mise à jour de nos prévisions pour l'année complète, nous prévoyons que le chiffre d'affaires du quatrième trimestre se situera entre 6,85 et 6,95 milliards de dollars. Cela représente une croissance d'environ 13 % à mi-parcours. Nous prévoyons également 1,12 $ de BPA non conforme aux PCGR, ce qui représente une croissance de 4 %.

Bien que l'impact de la migration des paiements d'eBay soit conforme à nos attentes pour le trimestre, par rapport au début de l'année, le vent contraire s'est considérablement accru. Jusqu'à récemment, nous pensons pouvoir absorber cette pression supplémentaire tout en respectant nos prévisions précédentes. Et bien que nous ayons atteint nos attentes en matière de revenus pour le troisième trimestre, les contributeurs à la croissance de nos revenus ont été quelque peu différents de ce que nous avions prévu pour le trimestre. Vers la fin du trimestre, nous avons également commencé à voir des taux de croissance légèrement inférieurs aux prévisions.

Nous partons du bon pied au quatrième trimestre, mais les taux de croissance restent encore légèrement inférieurs à nos attentes antérieures. De plus, les inquiétudes liées à la chaîne d'approvisionnement du commerce de détail et au marché du travail, qui pourraient avoir une incidence sur l'importante période des Fêtes, nous ont amenés à adopter une position plus prudente pour le quatrième trimestre. Cela dit, ces derniers jours, nous avons constaté une amélioration. À l'heure actuelle, il est difficile de dire avec certitude si ces virages plus forts persisteront tout au long du trimestre ou si cette amélioration est un coup de pouce à l'activité des consommateurs pendant les vacances.

Par rapport aux prévisions fournies au début de 2021, nous prévoyons désormais des revenus inférieurs d'environ 0,5% pour l'année, malgré une pression beaucoup plus importante de la part d'eBay que nous ne l'avions initialement prévu. En tenant compte de la pression supplémentaire sur la croissance des revenus d'eBay, nos prévisions révisées pour 2021 sont en fait en avance sur les perspectives que nous avons fournies au début de l'année. En fournissant des orientations trimestrielles et annuelles depuis juillet de l'année dernière, notre objectif a été d'équilibrer de manière responsable la transparence avec la fiabilité et la certitude. Dans le même temps, nous avons également essayé de souligner la complexité de la prévision dans cet environnement.

Nous prenons ce que nous considérons comme une mesure prudente dans l'ajustement de nos perspectives. Mais permettez-moi d'être très clair. Nos initiatives stratégiques clés sont en bonne voie et fonctionnent très bien. La réponse initiale à nos nouvelles expériences de portefeuille numérique a été très forte, et la mise en œuvre de notre nouvelle tarification globale aux États-Unis.

a été couronnée de succès sans impact perceptible sur l'activité des commerçants. La force, la diversification et la résilience sous-jacentes de notre entreprise à un niveau absolu et par rapport à la période pré-pandémique sont inattaquables et nous positionnent pour rester offensifs quels que soient les vents contraires à court terme. Notre capacité à générer durablement une forte croissance à notre échelle est révélatrice des effets de réseau de notre entreprise et de notre positionnement concurrentiel en tant que leader mondial des paiements numériques à l'intersection des puissants vents arrière séculaires de la pénétration du commerce électronique et des déplacements de trésorerie n'a jamais été aussi fort . En ce qui concerne nos attentes pour 2022, nous aimerions partager certaines de nos réflexions initiales et les hypothèses que nous formulons à des fins de planification interne.

Nous sommes actuellement au milieu de notre processus de planification des ressources budgétaires et des investissements pour l'année prochaine. De plus, la façon dont nous sortons de l'année, ainsi que le statut de certains des facteurs exogènes dont Dan et moi avons déjà discuté, sont également des intrants importants pour l'année à venir. Sur une base préliminaire, pour 2022, nous prévoyons une croissance des revenus dans les adolescents. Si nous devions mettre un point dessus aujourd'hui, nous l'ancrerions probablement à environ 18 %.

Il est également important d'apprécier notre trajectoire attendue de croissance des revenus. En raison de la cadence de la migration des paiements d'eBay, ainsi que des mesures de relance plus tôt cette année, nous nous attendons à ce que le premier trimestre de l'année prochaine ait des compositions plus difficiles et soit notre trimestre de croissance la plus faible. Nos plans prévoient une accélération de la croissance des revenus tout au long de l'année et une sortie de 2022 à un taux de croissance des revenus conforme ou supérieur à nos prévisions à moyen terme. Comme en 2021, nous prévoyons que nos taux de croissance dépasseront largement les taux de croissance de l'industrie.

Compte tenu de la planification en cours que nous effectuons toujours, nous guiderons la croissance du BPA lorsque nous publierons les résultats du quatrième trimestre au début de l'année prochaine. Cela dit, j'aimerais fournir un peu de couleur sur la façon dont nous y pensons. Nous voyons d'importantes opportunités d'investissement dans nos priorités clés. Au cours des deux dernières années, nous avons accéléré notre rythme d'innovation de produits pour mieux servir notre réseau croissant de plus de 400 millions de comptes de consommateurs et de commerçants.

Nous investissons pour faire progresser notre feuille de route de produits, accroître notre pertinence pour les clients et stimuler l'engagement quotidien. Et pour soutenir ces initiatives, nous prévoyons que nos dépenses non liées aux transactions augmenteront à un chiffre élevé en 2022 sur une base qui augmentera de 20 % cette année. Il est également important de noter deux facteurs qui auront un impact sur la croissance de notre BPA l'année prochaine. Tout d'abord, nous profiterons du déblocage de la réserve de crédit cette année.

Et deuxièmement, nous nous attendons à ce que notre taux d'imposition effectif augmente en raison du chevauchement d'ajustements fiscaux ponctuels favorables. Nous prévoyons que ces deux éléments entraîneront une baisse d'environ 10 points de la croissance des bénéfices non conformes aux PCGR en 2022. Cela dit, nous restons très confiants dans les prévisions à moyen terme que nous avons fournies lors de notre journée des investisseurs plus tôt cette année. Nous assistons à l'essor du commerce électronique et aux déplacements de liquidités qui se poursuivent à un rythme inchangé alors même que les courbes rouvrent.

Il est également vrai que l'année la plus difficile de la transition loin d'eBay sera en grande partie derrière nous à l'approche de 2022, et nous nous attendons à ce que nos taux de croissance de nos revenus et de notre TPV s'accélèrent. Nous pensons qu'investir dans notre entreprise est plus important que jamais compte tenu des opportunités qui s'offrent à nous. Et même si nous nous attendons certainement à ce que nos marges augmentent sur le long terme, nous ne voulons pas trop nous concentrer sur cela d'un trimestre ou d'une année à l'autre, alors nous n'investissons pas de manière appropriée. Nous jouons dans cet espace pour gagner.

Nous sommes bien placés pour saisir l'immense opportunité qui nous attend et voir une voie claire vers la réalisation de nos objectifs financiers et stratégiques. Notre puissante plate-forme bilatérale axée sur l'exécution et la culture axée sur la mission, soutenue par les vents arrière du commerce numérique, nous a mis en place pour le succès maintenant et dans les années à venir. Avant de remettre la parole à l'opérateur pour les questions-réponses, j'aimerais passer un moment à discuter de notre approche en matière d'allocation de capital. Notre activité se caractérise par sa génération de cash-flow très puissante.

Depuis la séparation, nous avons généré environ 22 milliards de dollars de flux de trésorerie disponibles. Nous avons retourné près de 10,5 milliards de dollars en espèces aux actionnaires sous forme de rachats d'actions et alloué environ 13 milliards de dollars en espèces aux acquisitions et aux investissements. Nous restons déterminés à la fois à une allocation disciplinée du capital et à équilibrer les investissements de croissance organique et inorganique pour stimuler la création de valeur pour les actionnaires. Les opportunités inorganiques s'accélèrent grâce à nos plans de croissance et à la réalisation de nos aspirations à long terme.

Il est important de noter que nos perspectives à moyen terme ne reposent pas sur des acquisitions. Dans le même temps, nous continuerons d'être opportunistes dans l'exécution de nos priorités stratégiques, le façonnement de l'avenir des paiements et l'avancement de notre position de leader. Sur ce, je le rendrai à l'opérateur. Opérateur, s'il vous plaît allez-y.

Questions et réponses:

Opérateur

Merci. (Instructions de l'opérateur). Votre première question vient de la lignée de Tien-Tsin Huang avec JPMorgan. Votre ligne est maintenant ouverte.

Vous pouvez poser votre question.

Tien-Tsin HuangJPMorgan Chase and Company — Analyste

Merci beaucoup. Vraiment excitant d'entendre parler des nouvelles d'Amazon. Je sais qu'il y a beaucoup de choses à dire ici, mais je voulais poser des questions sur les rumeurs du marché sur Pinterest, si cela ne vous dérange pas. Et je sais que vous ne poursuivez pas un accord pour le moment, mais je voulais juste vous demander si votre appétit pour faire un gros accord est toujours là ? Et si vos perspectives à plus long terme et juste en ajoutant des actifs comme ça avec différentes sources de revenus comme la publicité, je sais, John, vous venez de dire que vous ne le faites pas — vous ne comptez pas sur les fusions et acquisitions à moyen terme, pensant juste à plus long terme ici.

Merci.

Dan SchulmanPrésident et chef de la direction

Oui. Je vais commencer par là, puis John pourra intervenir là-dessus. Permettez-moi de prendre un peu de recul et de commencer un peu par une vue d'ensemble, car cela peut aider à tout mettre en contexte. Écoutez, nous nous efforçons évidemment de devenir une application quotidienne essentielle pour les consommateurs.

Et c'est du côté des consommateurs. Et du côté des commerçants, nous voulons fournir une plate-forme complète pour que les commerçants participent à l'économie numérique. Et cela inclut tout, des consommateurs s'engageant au début de leur parcours d'achat jusqu'à l'achat et après l'achat. Et si vous regardez toutes les acquisitions que nous avons réalisées au cours des cinq dernières années, elles entrent en quelque sorte dans cette stratégie globale, que ce soit ce que nous avons fait en interne avec l'application PayPal ou les codes QR, des acquisitions comme Honey , qui ont été essentiels à nos offres d'achats entièrement intégrés maintenant dans l'application PayPal, des retours heureux, facturent leur part de notre processus de post-achat qui s'intégrera dans notre application et sera intégrée à notre plate-forme pour les commerçants : iZettle, Hyperwallet, est maintenant notre produit de paiement à l'avenir.

Je suis donc très satisfait de toutes les acquisitions que nous avons réalisées. Ils s'inscrivent dans notre stratégie. Ils exécutent bon nombre d'entre eux bien au-delà de ce que nous pensions initialement. Certains ont été retardés dans leur intégration pour diverses raisons.

Mais dans l'ensemble, je suis vraiment satisfait de la façon dont notre stratégie d'acquisition et d'acquisition s'est déroulée et de l'intégration dans notre stratégie. La vérité est que nous examinons des centaines d'acquisitions potentielles chaque année. Et nous soumettons chacun d'entre eux à un ensemble très strict de filtres d'intégration financière stratégique. Et nous nous demandons, allons-nous acheter, construire ou nous associer ? Et John et moi sommes ici maintenant depuis — eh bien, je suis ici depuis un peu plus de sept ans — nous nous rapprochons de cela.

Et nous n'avons jamais fait une grosse acquisition jusqu'à présent. Et la raison de cela – et en passant, nous en examinons quelques-uns chaque année. Il y en a très peu que nous examinons, mais nous en examinons quelques-uns chaque année, et ils ont un taux de rendement minimal beaucoup plus élevé que nos plus petites acquisitions. Je veux dire que nous voulons regarder, est-ce que ça va être une distraction ? L'intégration est-elle difficile ? Nous comprenons parfaitement ce que signifie faire une grosse acquisition par rapport à une petite acquisition.

Et en sept ans, nous n'avons pas fait une seule acquisition importante parce qu'ils n'ont rencontré aucun de nos obstacles. Donc, je ne dis pas que nous pourrions ne jamais le faire, mais ce n'est pas un événement probable alors que nous regardons vers l'avenir. Dans notre philosophie M&A, cela reste le même. Nous allons nous concentrer sur des actifs de haute qualité qui accéléreront notre croissance dans des domaines plus efficaces que nous ne le faisons de manière inorganique.

Et pour répondre à votre question en particulier, nous n'avons pas besoin de faire quelque chose de grand – ou de petit, franchement, pour respecter nos orientations à moyen terme. Toutes nos acquisitions sont complémentaires à nos prévisions à moyen terme. Et il est clair que nous allons devenir acheteurs à l'avenir. Je veux dire que nous avons un bilan incroyablement solide, 20 milliards de dollars de liquidités et d'investissements assimilables à des liquidités.

Nous générons entre 5 et 6 milliards de dollars par an de cash-flow libre. Mais nous allons maintenir la même manière stricte et disciplinée que nous examinons les acquisitions et que nous avons examiné les acquisitions au cours des deux dernières années. John, tout ce que vous —

John RaineyDirecteur financier et vice-président exécutif, Opérations clients mondiales

Oui. Je veux dire, je pense que tu en as beaucoup parlé, Dan. J'ajouterais juste, Tien-Tsin, que nous avons exposé ce que nous pensons être un argument très convaincant lors de notre journée des investisseurs autour de la création de valeur au cours des cinq prochaines années. c'était un plan entièrement organique et le reste.

Mais cela dit, nous ne voulons pas rester assis ici sur nos mains et penser que c'est assez bon. S'il existe des opportunités qui créent encore plus de valeur, il est de notre responsabilité de les examiner. Et c'est donc là que des transactions de cette taille peuvent parfois survenir, mais c'est avec cela que nous considérons l'allocation de capital est une activité très sérieuse pour nous et sans doute l'une des plus importantes. Et donc, comme Dan l'a dit, nous avons beaucoup de rigueur à ce sujet.

Et jusqu'à présent, rien n'a rencontré ces obstacles rigoureux pour nous. Mais je pense – et l'équipe de direction partage la conviction que nous avons la même opportunité au cours des cinq prochaines années de créer de la valeur que nous venons de réaliser au cours des cinq dernières années. Mais si nous pouvons faire plus que cela, alors nous devrions faire plus que cela. Et c'est pourquoi nous explorons toutes les opportunités.

Mais les plans de croissance que nous avons présentés en début d'année lors de notre Journée Investisseurs sont entièrement organiques.

Opérateur

Merci. La question suivante vient de la lignée de Colin Sebastian avec Baird. Votre ligne est maintenant ouverte. Vous pouvez poser une question.

Colin SébastienBaird — Analyste

Super. Merci. Bonne après-midi tout le monde. Donc, une très grosse nouvelle ici avec l'intégration d'Amazon et de Venmo, surtout compte tenu de la protection d'Amazon vis-à-vis de leur flux de paiement.

Alors bravo là-bas. Et il pourrait être utile de développer un peu ce dont vous avez parlé autour de l'accord, par exemple les aspects économiques avec Amazon sont-ils similaires aux autres accords de marché que vous avez mis en place ? Existe-t-il des opportunités d'étendre la relation avec d'autres marques et services PayPal ? Et peut-être qu'en 2022, nous pouvons nous attendre à ce que Venmo apparaisse sur le site. Merci beaucoup.

Dan SchulmanPrésident et chef de la direction

Oui. Tu paries. Merci, Colin. Bonne question.

First of all, I'd say one of the things we talked about early on is being free of the restrictions of the eBay operating agreement. We're going to have the possibility to open us up to working with a number of marketplaces that we were previously prohibited from doing so. And you're seeing some of that, you're seeing what we're doing with Ali and Ali Express that continues to expand in terms of the volumes there. We are getting closer and closer with Walmart.

And Amazon is the latest example of us being able to team up with obviously an extremely significant player in the e-commerce space. And what I really like about this is like eBay results are like a pig through the python right now. But these that we're talking about, right, are much more of a permanent nature. These are what will be with us going forward as eBay kind of is a temporal phenomenon working through our results.

We're still working through the launch time frames. We're both eager to get this out into the marketplace, but we're still working those to. We obviously have large teams, each of us on this. It is the beginning of a journey of our two companies teaming together.

I wouldn't venture at this moment as to where we'll go together. We're both very focused on the substantial opportunity that there is with Venmo at checkout. And we couldn't be more pleased to be able to team with Amazon on this. Obviously, if you think about the amount of market share that Amazon has in the U.S., this quite substantially is — increases the addressable market for Pay with Venmo.

And Pay with Venmo is one of the key revenue drivers for Venmo going forward. I just — as I think about the journey that Venmo has been on, this obviously is a punctuation point for sure. But even this year, Venmo will be transaction margin positive. That is a major milestone for that team, right on track to deliver the 900 million and obviously exit the year at an accelerating growth rate.

And this partnership with Amazon will no doubt take that to the next level.

John RaineyChief Financial Officer and Executive Vice President, Global Customer Operations

Colin, I'd just add real quickly that — look, Dan and I both appreciate that the investor community probably is getting tired of us talking about eBay and eBay results, but arguably not more so than we are, but this is the other side of that coin. It's as simple as that. I mean, this would not be allowed. — had we not taken the steps that we had.

And so we're quite excited about this and what it bodes for the future.

Operator

Merci. Next question comes from the line of Lisa Ellis of MoffettNathanson. Your line is open.

Lisa EllisMoffettNathanson — Analyst

Thanks. Good afternoon. I'm going to focus on the rollout of the new PayPal and Venmo app. Can you — I know you made some comments in the prepared remarks, but can you elaborate a bit further and give a little more color on the early impact you're seeing maybe beyond user growth, engagement growth, etc., including maybe some aspects so far that have surprised you? Merci.

Dan SchulmanPresident and Chief Executive Officer

Yes. Thanks, Lisa. Good to hear your voice. So any time you put something substantial out into the market, and this is really the first giant revamp that we've done of our PayPal consumer app.

And it's pretty massive, complete redesign. Typically on that, so what you find is you've got declines in engagement as people kind of like work their way through discovery of it. And then what you have is over time that, that really starts to accelerate at least that's your hope shot. This has been completely the opposite of that, which is, I guess, biggest delay, I'm not sure it's a surprise to me, but we are seeing really meaningful lifts in terms of discoverability of the breadth of our product and service line right now.

We talked about PayPal shopping, the full integration of Honey into the PayPal app. Honey now is completely mobile and not just desktop and that's powering our whole tab of that. We've seen a 25 times lift in people exploring that tab and starting to put deals into their wallets and that kind of thing. It's pretty amazing actually.

And then on things like crypto, first-time user, once we did the app, went up by 15%. Our strongest week ever for first-time users was like last week. And we've had strong weeks for first-time user growth on that. But clearly, the new app is driving both discoverability and conversion on the crypto side.

And then I'm quite excited about what's happening with cash card because cash card is kind of like a debit card, right? It links into the balance, and it can be used offline and obviously online. And this is a big part of our omni-strategic thrust and to see that go up, those enrollments go up by 35%. And remember, this is really early days, right? We fully ramped in the middle of October globally. So this is early on.

And I usually think of early on as, OK, how do we start to claw back to where we were and then start to move forward as customers get it? This was a leap forward. Look, there are a lot of things that we're going to do to improve the customer experience. We are putting FIS now into our bill payment, expanding our bill payment quite dramatically, expanding the usability and kind of just the simplicity of it. But each and every one of the products and services, we are looking at the feedback we're getting and just making small little changes to keep increasing.

This is going to be — I didn't think it was going to be a big bang. It actually has turned out to be a relatively big bang on introduction, but I really think of this as evolutionary quarter by quarter by quarter. We will launch high-yield savings in the next several months that will begin to ramp. We'll start to put on things like equity investing.

We anticipate doing that next year. And there'll be more and more products and services to help customers engage more and more. And that's why like that ARPA of wallet users versus checkout-only again, early, but to see that already leaping up to two times that of checkout-only. Sly, John and I are quite excited about the impact of the initiatives that we're putting into place.

And they are clearly going to drive a lot of growth for us as we look forward.

Operator

Merci. Next question comes from the line of David Togut of Evercore ISI. Your line is open.

David TogutEvercore ISI — Analyst

Looking at the third quarter KPIs, they're certainly strong and broadly in line with your five-year guide and you've called out some short-term factors and tough comparisons for taking guidance down for the fourth quarter and guiding 2022, at least your preliminary guide below the five-year model. But when you look at 2022 in some of the shorter-term factors you've called out like supply chain issues and return of consumers more to the physical POS. How confident are you that some of these issues are actually shorter term versus potentially longer-lasting that might stretch into 2023.

Dan SchulmanPresident and Chief Executive Officer

OK. David, let me talk very quickly about Q3. And then I'm going to have John talk about our Q4 guidance and our confidence in 2022. So you're right, actually, if you look at Q3, and let me just talk about revenue, TPV and maybe engagement as three metrics on that.

Look, on — the way that I think about our business right now is what's happening on our MS business because eBay is a temporal thing. It's just going through the system right now. It's less than 3% of our TPV, it's less than 4% of our revenues and drop. And so really, our business is our MS business going forward.

And if I look at revenue growth. I think this is really interesting because I've examined this quite carefully. If I go back five years, if you look at our MS revenue growth, in Q3 of 2017, it was 24%; in 2018, in Q3, it was 17%; 2019, it was 23%, then it jumps up to 26%. And in the middle of the pandemic, Q3 2020 and Q3 2021, this quarter, it's 25%.

And so like people talk about like reopening stocks and all like that isn't us. Our MS business is going from strength to strength. We've seen a leap forward in digital, and that is continuing, if you look at it in our MS. And, John, I'll talk about it in Q4 and as we look next year.

Same thing on TPV. TPV in Q3 of 2018, MS, now I'm talking about MS was 27%. It jumped up to 29%. Then in Q3 2020 jumped to 40%.

And over that 40%, we're growing this quarter at 31%. And so like these are all really, really strong numbers. And if I look at — even like transactions, which I think is a really, really interesting, we did 4.9 billion transactions in Q3, this last quarter. If you go back a year ago, we did about 4 billion.

We're almost up 1 billion transactions in a year in the quarter, and our transactions ex-eBay are up 31% year over year. Our TPA transactions for active double-digit growth for the second quarter in a row. Again, ex eBay in the third quarter, our TPA was up 18%. And so these are — yes, of course, we get hit by some of these exogenous things that go on.

But if I look at the strength of the core business, every single metric is way above even our forecast is way above our medium-term guidance. And that's kind of like what gives us just a ton of confidence. And we're obviously being, I think, appropriately cautious and conservative as we look forward at this time. But I feel like if I look at what the real part of our business is, every metric is trending pretty strongly right now.

John RaineyChief Financial Officer and Executive Vice President, Global Customer Operations

David, let me hit a couple of points here regarding some of the assumptions about our outlook. So first, with respect to the reopening of the economy, our basic assumption is that, that's sort of a slow and steady pace similar to what we've seen here more recently. With respect to supply chain or labor shortages, look, I don't see a quick fix to that, so that could be with us for some period of time. And I think the pressure there is probably more acute on some of the SMB segment versus large enterprises.

And so that is baked into our assumptions as well. We're also not going to have the benefit of stimulus next year or likely not based upon what we see today. And then the last point I'd make is around eBay. eBay, if you think about the high teens mark that we put out there for revenue growth, the impact of eBay year over year in terms of a headwind is about 200 basis points.

If you just take what eBay represents in our business in 2021 compared to 2022. Said differently, though, if you were to exclude eBay in both years, the revenue growth is 22%. And so that's exceedingly strong. And I think the best proxy for how to think about our business going forward.

And so wrapping all of that together and sort of tying it to where we stand right now with the guidance that we just gave today, if you go back to the beginning of the year and the guidance that we provided, 50 million net new actives, roughly $25.5 billion of revenue, we're effectively right there. And I think very, very importantly, that was the basis for the five-year plan, the medium-term guidance that we laid out just a few weeks after that. And so that's a way of saying that we are right on track with what we laid out at the beginning of the year with our medium-term guidance.

Operator

Merci. Next question comes from the line of Darrin Peller with Wolfe Research. Your line is open.

Darrin PellerWolfe Research — Analyst

Thanks, guys. I just want to touch on the organic trends of the business, mainly the KPI, net new actives. And just maybe if you can give a little more color on the organic dynamics you're seeing now a year and a half into COVID in terms of gross adds versus the churn levels. We're also getting more questions on '22 guidance and some of the inputs there.

You just touched on that, John, so thanks. But thinking about the underlying sort of user growth potential there, engagement potential? And then really just reminding us of your conviction and the drivers getting to 750 million of NNAs long term. Thanks, guys.

Dan SchulmanPresident and Chief Executive Officer

Well, let me talk a little bit about NNAs. So 13.3 million in the quarter, up about 2 million from last quarter, growing 15% year over year, unlike a lot of companies that experienced growth during the COVID time and then are unwinding. Our growth remains incredibly strong on the M&A side. I mean think about it in the minute that we've been talking so far, Darren, we've got — we put on about 100 consumers and nine new merchants.

We are putting on one and a half consumers every second of the quarter, every six seconds we put on another merchant. It's really unbelievable. And if I look five years ago, and you remember this, five years ago, we put on 13 million net new actives for the year. This quarter alone, and we put on 110 million net new actives since January of 2020.

And as we said, I think, in our press release, we expect to end the year north of 430 million actives on the platform. So obviously, continued strong growth. But as we look forward to that 750 million, Darren, there are two places that are net new actives come from. One is top of the funnel.

And top of the funnel is actually pretty strong right now and remain so. It's a kind of a Mussat platform for merchants and consumers and scale begets scale in this business. But as you get bigger and bigger. The bottom of the funnel becomes equally — it's not even more important.

And so reduction in churn becomes a really important element of our ability to get to the 750 million. That's why we're so excited about what we're seeing in terms of our TPA numbers, again, normalize it ex eBay, up 18%. Last quarter, I think it was up 17%, double-digit growth even with eBay and at two quarters in a row, some of the things I was talking to Lisa about in terms of the engagement on the app. Those are things that the more people engaged, the more people get cash cards utilizing that service offline.

We see halo effects inside the business. Buy now, pay later, all of that actually affects churn rate. And if we can keep a consistent top of the funnel, maybe even improve that a little bit, but reduce our churn rate, you'll start to see net new actives actually accelerate going forward. And so we remain still quite confident in the 750 million, but that's what the drivers are of that, Darren.

Operator

Merci. Next question comes from the line of James Faucette of Morgan Stanley. Your line is open.

James FaucetteMorgan Stanley — Analyst

Thank you very much, and thanks for all the color and detail, things that you are going through. John, I know you kind of touched around this in your commentary. But if we think about all the irons and initiatives that you have in the fire right now, how should we think about kind of the medium-term progression of your operating margins? I know you also highlighted that you want to make investments, but just trying to make sure that we try to align our own expectations with how you're thinking about your planning purposes kind of going forward? Thanks.

John RaineyChief Financial Officer and Executive Vice President, Global Customer Operations

Sure, James. It's good to speak with you. Well, I'll start by saying that, and I would hope that people appreciate and agree with this, but I don't think there's ever been a more important time to invest in our business than right now. This is a precious opportunity that we have with some of the secular tailwinds.

We're fortunate in that the margins in our business want to go up. We've demonstrated that we can scale at a very low marginal cost. We've got tremendous opportunities, some of which we talked about today, that give us confidence that over our planning horizon, our margins will go up. That's not something that I think we lose a ton of sleep about.

Quite frankly, I think it's — the more challenging dynamic is where to invest, where we can get that return that's expected. And if you think about the last couple of years being 2020 and this year 2021, our operating expenses have grown about 20% in each of those years. And that's not — I would discourage you from thinking about that as sort of like onetime spend related to customer acquisition or something like that. There's a lot of engineering costs around people that are punching a keyboard to write code, and that's still with us today.

So even as we talk about the high single-digit growth next year, that's on top of two years of 20% growth. But for us, it's also important not to spread ourselves too thin and to make sure that we are prioritizing appropriately and some of prioritizing involves say no to certain things as well. And so I think we've laid out a pretty clear plan over the next few years with our focus on things like the digital wallet, building out commerce capabilities, continue to monetize Venmo that give us ample opportunity to invest. But as I noted in my remarks, we don't manage the business to have margin expansion for the next quarter or frankly, even for the next year.

We're looking at how we create a company over the next five years that can have the same type of market value appreciation that we've experienced over the last five. And the decisions that we make really just line up with that much more so than trying to maximize for any particular time period. And so maybe not directly answering your question, but our margins are going to go up over the long term, and we're not going to be handcuffed to doing that from one period to the next at the expense of like creating shareholder value.

Operator

Merci. We have time for one last question comes from Jason Kupferberg of Bank of America. Your line is open.

Jason KupferbergBank of America Merrill Lynch — Analyst

I guess, they're now tracking to more of the lower end of the 50 to $55 million target for the year, previously thought to be closer to the higher end. So I'm just wondering, is this some incremental softness in gross adds? Is it higher churn? A decline in new activations? And it seems like we may be down a little bit quarter over quarter in Q4. But normally, there's some positive seasonality. So I just wanted to get your take on what's going on with the NNAs.

Thanks.

Dan SchulmanPresident and Chief Executive Officer

Yes. Great question, Jason. Thank you for that. If you remember, we started the year at 50 million, then we raised it 52 to 55.

And then we thought we'd be toward the higher end of the 52 to 55. At this point, we're just being consistent with kind of our revenue guide as well. We're going into the heart of the holiday, you're exactly right. If holiday season shapes up like it did last year, then we'll have more than 52 million organic because there'll be a lot more shopping.

And if it doesn't, then we'll have a little bit less. So it's very consistent with kind of just being, I think, prudent and cautious given some of the trends that we're seeing and others are talking about, again, supply chain shortages, people can't shop in it. If consumer confidence is down, people do more in-store, we'll get less M&A than we typically might. If holiday season goes as it did last year, we'll get more than we're talking about right now.

So I just think it's just very consistent with the guide that we gave. And again, as John mentioned, we've had a good start to the quarter. We've had a pretty strong last week with 4Q and — but we're early on right now. And so we don't like it when we are at the midpoint of our guidance, it is or any of that kind of thing.

We are used to being a company that puts out things and then beats what it puts out. And we want to assure that what we say is appropriate and appropriately conservative on it. So that's how I think I would answer that question, Jason. All right.

Operator, thank you very much. Jason, thank you for that last question. Really look forward to talking to all of you over the course of the next couple of days and weeks and had a number of different conferences. And thank you for all your support and your time today.

Operator

(Operator signoff)

Duration: 64 minutes

Call participants:

Gabrielle RabinovitchSenior Vice President, Corporate Finance, and Investor Relations

Dan SchulmanPresident and Chief Executive Officer

John RaineyChief Financial Officer and Executive Vice President, Global Customer Operations

Tien-Tsin HuangJPMorgan Chase and Company — Analyst

Colin SebastianBaird — Analyst

Lisa EllisMoffettNathanson — Analyst

David TogutEvercore ISI — Analyst

Darrin PellerWolfe Research — Analyst

James FaucetteMorgan Stanley — Analyst

Jason KupferbergBank of America Merrill Lynch — Analyst

More PYPL analysis

All earnings call transcripts

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Pourquoi composer une boutique online ?

Un exposition e-commerce permet de se lancer à moindres frais en rapport aux entreprises classiques. De plus, vous avez la possibilité vous lancer autrement rapidement. La gestion d’un profession commerce électronique ne demande pas de présence physique à un endroit précis, sauf peut-être quant au stockage et la préparation des commandes que vous avez la possibilité tout à fait externaliser, ou bien mieux dans l’hypothèse ou vous ne possédez pas de circonspection (on en parlera plus tard dans l’article).