Le défi d'un modèle économique hybride


Avez-vous remarqué que vous devez maintenant être bon dans trois choses ? Dans notre cas chez HFA, comme dans toutes les autres entreprises, nous avons dû créer un modèle économique hybride.

Monde COVID, nous avons maintenant des rassemblements hybrides, ou dans le cas de votre entreprise, vous avez maintenant un modèle commercial hybride. Un parfait exemple de ceci est notre réunion du conseil d'administration de septembre. Avant COVID, il s'agirait d'une rencontre en personne dans une ville centrale. Ces réunions ont leur propre dynamique que vous devez planifier. Comment pouvons-nous garder 30 personnes engagées et concentrées ? Bien sûr, nos réunions du conseil d'administration étaient 100% virtuelles l'année dernière, ce qui est son propre animal compliqué. Parlez de la façon de garder les gens engagés et concentrés. Le virtuel est un défi car tout le monde se joint à la réunion dans une salle pleine de distractions. Aujourd'hui, nous devons organiser une réunion hybride en personne/virtuelle du conseil en raison des différents niveaux de confort, encore une autre dynamique unique pleine de différents pièges et obstacles.

Ce n'est pas un article "Malheur à moi". Au lieu de cela, notre approche commerciale hybride m'a fait réaliser que vous, nos membres, avez vu COVID ajouter à la complexité de faire des affaires en raison de votre propre besoin de devenir bon dans trois environnements clients différents.

Avec vos portes fermées au début de la pandémie, que vous soyez déjà tête baissée dans le commerce électronique ou que vous disposiez d'un site Web solide et d'une présence sur les réseaux sociaux, vous deviez vous y mettre rapidement. C'était le seul moyen pour les clients de se connecter avec vous. Au fur et à mesure de la réouverture de vos magasins, votre défi est devenu de gérer la surface de vente avec de nombreuses restrictions. Il fallait être très bon dans l'expérience en magasin du point de vue des ventes et de la sécurité. Aujourd'hui, avec les complications liées aux pénuries de produits et aux retards, les propriétaires de magasins doivent être bons dans cette expérience en magasin et en ligne. Vous devez être conscient de la façon dont ces deux relations avec les clients se rejoignent. Au cours des derniers mois, nous avons passé tellement de temps à discuter avec les détaillants, les marchandiseurs et les spécialistes du marketing de ces problèmes précis. Comment réussir à faire passer les gens de votre présence numérique à votre surface de vente, sachant que c'est là que la plupart des ventes se feront ? Vous devez être bon dans trois domaines, uniquement du côté de l'expérience client de votre entreprise.

Y a-t-il des leçons à cela ? Le mot que j'entends de plus en plus de gens dans notre industrie est agilité. Il viendra peut-être bientôt un moment où vous devrez être vraiment bon dans autre chose dans le domaine de l'expérience client. Pour moi et HFA, alors que nous nous adaptons à vos besoins changeants, nous devons rechercher de manière proactive ce qui pourrait être la prochaine étape. Ma mise en garde est que si nous ne sommes pas prêts à nous adapter, il y a de fortes chances que nous nous faisions écraser.

Les hybrides sont là pour rester car les complexités ont un impact sur nos entreprises. Améliorons-nous et devenons plus agiles. En tant qu'association, nous pouvons faire face à tout ce qui vient ensuite ensemble.



Source link

On voit clairement qu’il est plausible de se lancer dépourvu argent et sans connaissance technique particulière. Je vous conseille de vous jeter rapidement en dropshipping à tout prix ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut strictement avoir un budget marchéage pour élever venir internautes sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car comme je l’ai dit, vous avez la possibilité avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez jamais de chiffre d’affaires. Une que vous allez avoir testé, votre marché vous allez pouvoir alors pourvoir un stock.