La Chine demande à Alibaba et Tencent de s'ouvrir les unes aux autres, Marketing & Advertising News, ET BrandEquity


La Chine demande à Alibaba et Tencent d'ouvrir leurs plateformes les unes aux autresLe ministère chinois de l'Industrie a demandé à des sociétés technologiques telles qu'Alibaba Group Ltd et Tencent Holdings Ltd de cesser de bloquer les liens de leurs sites Web respectifs depuis leurs plateformes, a annoncé samedi le 21st Century Business Herald.

Le journal, citant des sources anonymes, a déclaré que le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information a proposé vendredi des normes aux entreprises pour les services de messagerie instantanée, leur disant que toutes les plateformes doivent être débloquées avant un certain temps.

Le ministère a déclaré qu'il pourrait devoir recourir à d'autres mesures si les entreprises ne s'y conformaient pas, selon le journal.

Cette décision est la dernière d'une répression réglementaire couvrant les secteurs de la technologie aux sociétés de divertissement et de jeux.

Les entreprises qui ont assisté à la réunion comprenaient Alibaba, Tencent, ByteDance, Baidu Inc, Huawei Technologies Co et Xiaomi Corp, a indiqué le journal. Les entreprises n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

L'Internet chinois est dominé par une poignée de géants de la technologie qui ont historiquement bloqué les liens et les services de leurs rivaux sur leurs plateformes, créant ce que les analystes ont décrit comme des « jardins clos ».

Ces derniers mois, les régulateurs ont réprimé, accusant les entreprises de créer des monopoles et de restreindre les choix des consommateurs.

En juillet, le Wall Street Journal a rapporté qu'Alibaba et Tencent envisageaient progressivement d'ouvrir leurs services l'un à l'autre, par exemple en introduisant WeChat Pay de Tencent sur les marchés de commerce électronique Taobao et Tmall d'Alibaba.



Source link

Pourquoi composer un magasin en ligne ?

Un condition commerce électronique donne l’opportunité de se lancer à moindres frais en rapport aux entreprises classiques. De plus, vous avez la possibilité vous lancer autrement rapidement. La maîtrise d’un situation commerce électronique ne demande pas de présence physique à un endroit précis, sauf peut-être quant à stockage et la préparation des commandes que vous pouvez tout à fait externaliser, mais aussi mieux si vous ne possédez pas de silo (on en parlera plus tardivement dans l’article).