Express, inc (EXPR) Transcription de l'appel sur les résultats du deuxième trimestre de 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

Express, inc (NYSE : EXPR)
Appel des résultats du deuxième trimestre 2021
25 août 2021, 9 h HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Bonjour. Je m'appelle Christie et je serai votre opératrice de conférence pour aujourd'hui. En ce moment, je souhaite la bienvenue à tous à la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre 2021 d'Express, Inc.. (Instructions de l'opérateur)

J'aimerais maintenant céder la conférence à Greg Johnson, vice-président des relations avec les investisseurs. S'il vous plaît, allez-y.

Grégory JohnsonVice-président, Relations avec les investisseurs

Merci. Bonjour et bienvenue à notre appel. J'aimerais commencer en vous rappelant la disposition de la sphère de sécurité de l'entreprise. Toutes les déclarations faites au cours de cette conférence téléphonique, à l'exception de celles contenant des faits historiques, peuvent être considérées comme des déclarations prospectives au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les résultats futurs réels peuvent différer sensiblement de ceux suggérés dans les déclarations prospectives en raison de à un certain nombre de risques et d'incertitudes, qui sont tous décrits dans les documents déposés par la société auprès de la SEC, y compris le communiqué de presse d'aujourd'hui. Express n'assume aucune obligation de mettre à jour les déclarations ou informations prospectives, sauf si la loi l'exige. Nos commentaires d'aujourd'hui viendront compléter les informations détaillées fournies dans le communiqué de presse et la présentation aux investisseurs disponibles sur le site Web des relations avec les investisseurs de la société.

En outre, vous pouvez localiser un rapprochement de tous les résultats ajustés discutés dans nos commentaires avec les montants déclarés selon les PCGR, sur notre site Web ou dans notre publication des résultats. Tous les commentaires portent sur des comparaisons d'une année sur l'autre et nos remarques préparées aujourd'hui se réfèrent à 2020, sauf indication contraire. Aujourd'hui, nous parlerons de nos performances au deuxième trimestre, y compris de l'accélération positive que nous observons alors que la stratégie EXPRESSway Forward continue de prendre de l'ampleur et de la preuve que notre transformation est bien engagée. Demain à 11 h 00, heure de l'Est, lors d'un événement virtuel destiné aux investisseurs, les membres de notre équipe de direction partageront ce qui a été accompli dans chacun des quatre piliers fondamentaux de notre stratégie et, plus important encore, comment nous continuerons à générer une croissance rentable au cours des prochaines années. J'espère que vous vous joindrez tous à nous.

Je suis accompagné aujourd'hui de Tim Baxter, chef de la direction; Matt Moellering, président et chef de l'exploitation ; et Perry Pericleous, directeur financier.

Je vais maintenant passer l'appel à Tim.

Tim BaxterChef de la direction

Merci Greg et bonjour à tous. Notre performance du deuxième trimestre peut se résumer en un seul mot, accélération. Les résultats dans chacun de nos canaux ont été très bons tant sur le chiffre d'affaires que sur le chiffre d'affaires. La stratégie EXPRESSway Forward continue de prendre de l'ampleur et les preuves que notre transformation est bien engagée continuent de s'accumuler. Les ventes au deuxième trimestre ont augmenté de 86 % par rapport à 2020 et ont généré une comparaison positive de 3 % par rapport à 2019. Les magasins ainsi que la composition de la demande se sont considérablement accélérés tout au long du trimestre, en raison des points d'inflexion du Memorial Day et du 4 juillet. Après le 4 juillet jusqu'à la fin du trimestre, nous avons réalisé une compo positive de 11% par rapport à 2019 et avons continué à livrer une compo à deux chiffres en août.

Grâce à la combinaison d'un produit exceptionnel et d'un positionnement de marque convaincant, nous avons été en mesure de réduire considérablement notre activité promotionnelle et, par conséquent, d'augmenter de 200 points de base la marge sur les marchandises et d'améliorer la marge brute de plus de 500 points de base par rapport à 2019. Nous avons généré des résultats positifs résultat d'exploitation de 15 millions de dollars et BPA ajusté de 0,02 $, deux améliorations significatives par rapport à 2019 et 2020.

Le BAIIA de 31 millions de dollars au deuxième trimestre était supérieur de 20 millions de dollars à celui de 2019 et supérieur à nos attentes initiales. Et nous avons réalisé un flux de trésorerie disponible de 57 millions de dollars au premier semestre de l'année. Je partagerai beaucoup plus sur les progrès que nous avons accomplis et sur les prochaines étapes de l'EXPRESSway Forward lors de notre événement virtuel pour les investisseurs demain, mais je fournirai aujourd'hui quelques points saillants des quatre piliers fondamentaux de notre stratégie.

Produit. Vous m'avez entendu dire que si nous obtenons tout le reste correctement, mais que nous n'avons pas un excellent produit, nous ne réussirons pas. Nous avons appliqué la philosophie de conception et de marchandisage Express Edit à toutes les catégories et à tous les articles, et je suis incroyablement fier d'où nous en sommes aujourd'hui. Plus important encore, les clients répondent avec un enthousiasme énorme et bien sûr, leur opinion (phonétique) est l'opinion qui compte le plus. La polyvalence est l'une des idées clés d'Express Edit et nous avons identifié le denim et le tricot comme deux des éléments les plus importants d'une garde-robe moderne et polyvalente. Notre nouveau noyau de Denim et Express Essentials fait partie intégrante de la redéfinition d'Express et la réponse des clients a été incroyablement forte dans les deux catégories. Nous nous concentrons sur le denim et sommes un acteur beaucoup plus puissant que nous ne l'étions il y a un an, affichant notre meilleure performance en denim de l'histoire récente et enregistrant une augmentation de 21 % de la composition au deuxième trimestre par rapport à 2019.

Notre activité Tops est de retour, portée par Express Essentials. Chez les femmes, le contour du corps est à l'origine d'une croissance incroyable, représentant 36 % des ventes nettes au détail des femmes et entraînant une augmentation de 20 % de la catégorie par rapport au trimestre précédent. Chez les hommes, les polos et les t-shirts graphiques ont généré le meilleur volume au deuxième trimestre de l'histoire récente avec des taux de marge nettement plus élevés. Les catégories d'usure au travail et d'occasion qui ont toujours été notre force, mais qui ont bien sûr été affectées négativement par la pandémie, gagnant un élan important alors que nos clients retournent dans le monde et nous avons vu une accélération comme l'année a progressé. Nos compositions dans ces catégories par rapport à 2019 étaient en baisse de 36% au premier trimestre, en baisse de 12% au deuxième trimestre, mais sont désormais quasiment stables. Ces catégories représentent une opportunité significative pour nous dans la seconde moitié de l'année et nous sommes très bien placés pour répondre aux besoins des personnes qui retournent au bureau, aux rassemblements sociaux et aux occasions de toutes sortes.

Marque. Nous avons décidé de redynamiser notre marque. Clarifier notre message et articuler un objectif de marque clair et convaincant. Nos mesures de suivi de la marque, notre engagement sur les réseaux sociaux et les commentaires des clients indiquent que nous avons fait de grands progrès. Les mesures d'engagement organique ont augmenté sur tous les canaux sociaux par rapport à 2019, avec Instagram en hausse de 10 %, Facebook en hausse de 80 % et Twitter en hausse de 700 %. Notre engagement social rémunéré a augmenté de 210%. ExpressReentry, la première campagne TikTok de notre marque, a généré plus de 49 millions d'impressions au total sur les réseaux sociaux payants et organiques et 4,4 milliards d'impressions médiatiques. La demande organique de Google s'est améliorée tout au long du trimestre et est devenue positive au deuxième trimestre par rapport à 2019, culminant avec une augmentation de 13% au mois de juillet. Le trafic de recherche organique a augmenté de 5% et la demande a augmenté de 14% par rapport à 2019.

Client. Nous avons dit que nous allions engager nos clients existants et en acquérir de nouveaux. Nous avons relancé le programme de fidélité Express Insider au premier trimestre et au deuxième trimestre par rapport à 2019, les dépenses par client existant ont augmenté de 8 %. L'acquisition de nouveaux clients est en hausse de 17 % et la réactivation des clients échus est en hausse de 43 %. Nous avons accueilli plus de 1,1 million de nouveaux initiés et réactivé 900 000 clients périmés depuis la relance. Excuse-moi. Les membres fidélité qui échangent des récompenses en espèces Express ont entraîné une augmentation de 64 % des ventes, avec une diminution de 14 % des démarques associées à ces ventes par rapport à 2019. Exécution. Il s'agit de la ligne de conduite à travers nos stratégies de produits, de marques et de clients et le test ultime de nos systèmes et processus de modèle d'exploitation. Le deuxième trimestre a été la première fois que nos nouvelles stratégies saisonnières ont porté leurs fruits et les résultats sont un puissant témoignage de la force de notre modèle de marché et de notre alignement en tant qu'organisation globale. Nous avons répondu efficacement aux impacts de la pandémie, en particulier en naviguant à travers les nombreux défis et perturbations de la chaîne d'approvisionnement et en faisant preuve d'un sens aigu et d'une discipline financière solides concernant nos dépenses et nos investissements. Une exécution exceptionnelle contribuerait également à dynamiser chacun de nos canaux et à renforcer la capacité de notre stratégie à faire progresser efficacement nos activités de vente au détail et de points de vente en ligne. Permettez-moi de commencer par le commerce électronique. Nous avons précédemment annoncé notre objectif de générer 1 milliard de dollars de demande de commerce électronique d'ici 2024 et nous sommes sur la bonne voie. Nous avons enregistré une augmentation de 15 % des transactions et une augmentation de 13 % de la valeur moyenne des commandes, ce qui s'est traduit par une comptabilisation de 28 % et une augmentation de 20 % par rapport à 2019. Ces résultats sont attribuables à nos stratégies de produits et de marques ainsi qu'à l'impact d'une nombre d'avancées numériques. Nous avons repensé les pages de produits avec un outil d'équipement, afin que les acheteurs puissent clairement voir les détails qui différencient notre produit. Nous avons ajouté encore plus de contenu généré par les utilisateurs à nos pages de produits et notre styliste numérique offre des conseils et des recommandations en temps réel. Tous ces éléments génèrent une conversion significativement plus élevée et une valeur moyenne des commandes. Nous avons amélioré notre expérience d'application mobile pour la rapprocher de la parité avec les améliorations que nous avions apportées à notre site Web et nous comptons maintenant plus de 2 millions d'utilisateurs actifs d'applications et cela augmente. Au deuxième trimestre, la demande d'applications a augmenté de 70 %, le trafic a augmenté de 30 % et la conversion a augmenté de 70 points de base par rapport à 2019. Ce sont quelques-uns de nos clients les plus importants, car ils effectuent près de quatre visites de plus et dépensent plus de 200 $ de plus par an que les clients qui n'achetez que sur notre site internet ou dans nos magasins. Nous avons récemment annoncé un nouveau programme passionnant appelé Express Community Commerce, qui offre aux entrepreneurs avertis de la mode la possibilité d'appliquer leur sens du style à notre produit et de remplir l'objectif de notre marque pour créer la confiance et inspirer l'expression de soi sur leurs réseaux sociaux. Nous appelons ces personnes Express Style Editors et elles auront un accès exclusif à des collections spécialement conçues pour les aider à générer des ventes et à gagner des commissions. Nous avons lancé la phase pilote de ce programme innovant en juillet et nous partagerons beaucoup plus sur le programme lors de notre événement virtuel pour les investisseurs demain. Les ventes de nos magasins de détail ont pris de l'ampleur tout au long du trimestre et nous avons réalisé une comparaison positive en juillet, malgré des stocks en baisse à deux chiffres par rapport à 2019 dans les magasins. Notre performance a été stimulée par une augmentation de 25 % du prix de vente unitaire moyen par rapport à 2019, en raison de la réponse exceptionnelle des consommateurs à notre nouveau produit et d'une réduction significative des activités promotionnelles. Les magasins physiques contribuent de manière importante au succès d'une entreprise de vente au détail et font certainement partie intégrante de la stratégie EXPRESSway Forward. Notre stratégie d'optimisation de la flotte éclaire les plans immobiliers actuels et futurs. L'un des composants est un concept de superficie réduite, que nous avons d'abord mis en œuvre dans notre magasin King of Prussia. Les ventes du deuxième trimestre ont augmenté de 12 % par rapport à 2019, un résultat remarquable compte tenu de la réduction de 45 % de la superficie en pieds carrés. Nous rénovons notre magasin NorthPark maintenant à Dallas sur la base de cet apprentissage. Ces magasins et d'autres similaires nous aideront à déterminer la taille optimale de nos futurs magasins en centre commercial. Nous nous développons également au-delà du centre commercial, avec des magasins conceptuels Express Edit plus petits et des emplacements hors centre commercial qui présentent des assortiments soigneusement sélectionnés et localisés. Nous avons actuellement cinq magasins concept Express Edit, tous de moins de 4 500 pieds carrés. Les nouveaux clients représentent près de 50 % du nombre total de clients et la réactivation est de 20 %, ce qui est nettement supérieur à celui de nos magasins en centre commercial. Le deuxième trimestre était la première fois que notre assortiment de points de vente était aligné sur la philosophie de conception et de marchandisage Express Edit et nous avons enregistré un volume record au deuxième trimestre et une compensation de 7 % par rapport à 2019. Produit, marque, client et exécution, dans chacun de ces piliers , nous avons fait progresser de manière significative la stratégie EXPRESSway Forward et sommes bien placés pour générer de la valeur à long terme pour nos actionnaires. Perry fournira plus de détails sur nos résultats du deuxième trimestre et partagera notre point de vue pour le reste de l'année.

Perry PericleousVice-président principal, chef de la direction financière et trésorier

Merci, Tim. Je commencerai par nos résultats du deuxième trimestre, discuterai de notre position de liquidité et fournirai une perspective de haut niveau sur le reste de l'année. Mes commentaires et comparaisons porteront sur 2020 avec quelques couleurs supplémentaires sur nos performances par rapport à 2019 et/ou d'un trimestre à l'autre lorsque celles-ci sont pertinentes et significatives. Les ventes nettes du deuxième trimestre se sont élevées à 458 millions de dollars, soit une augmentation de 86 % et les ventes comparables consolidées ont augmenté de 42 % par rapport à 2020. Par rapport à 2019, les ventes comparables consolidées ont été positives de 3 % avec une augmentation de 1 % du total des ventes au détail et une augmentation des ventes d'usine Express. plus 7%. Ces résultats ont été atteints avec une réduction significative de l'activité promotionnelle, reflétant la force de nos stratégies de produits et de marques. En conséquence, la marge sur marchandises s'est accélérée de 2 500 points de base par rapport à 2020. Par rapport à 2019, la marge sur marchandises a augmenté de 200 points de base et nous nous attendons à ce que la marge sur marchandises au second semestre soit légèrement inférieure à 2019, en raison de perturbations dans l'ensemble de l'approvisionnement. chaîne.

Les frais d'achat et d'occupation ont généré un effet de levier de 2 500 points de base par rapport à 2020. Cette amélioration s'explique par l'augmentation des ventes et des baisses de loyer. Par rapport à 2019, les dépenses d'achat et d'occupation ont augmenté de 390 points de base, grâce à des réductions significatives de notre structure de dépenses.

Au cours du deuxième trimestre, nous avons réalisé un bénéfice brut de 149 millions de dollars avec un taux de marge brute de 32,6 %, une augmentation de plus de 5 000 points de base par rapport à 2020. Cela reflète également une amélioration séquentielle par rapport au premier trimestre de 2021 et nous nous attendons à ce que taux de marge brute au second semestre supérieur aux niveaux de 2019, car les ventes continuent de croître et nos résultats reflètent la puissance de nos stratégies de produits, de marques et de clients. Par rapport à 2019, la marge brute a augmenté de plus de 500 points de base.

Les frais généraux et administratifs se sont élevés à 135 millions de dollars, avec un effet de levier de 840 points de base par rapport à 2020, grâce à l'augmentation des ventes. Au cours du trimestre, nous avons réinvesti une quantité considérable de nos économies de démarque dans le marketing, principalement axé sur l'acquisition de clients. Le bénéfice d'exploitation du deuxième trimestre était de 15 millions de dollars, contre une perte de 136 millions de dollars en 2020 et une perte de 10 millions de dollars en 2019. Le bénéfice dilué par action du deuxième trimestre était de 0,15 $ sur la base des PCGR, contre une perte de 1,67 $ en 2020. Hors profit d'une reprise de 9 millions de dollars d'une provision pour moins-value comptabilisée contre nos actifs d'impôts différés, notre bénéfice dilué ajusté par action était de 0,02 $. Notre taux d'imposition effectif pour le deuxième trimestre était essentiellement de zéro et reflète l'avantage du renversement mentionné précédemment de la provision pour moins-value comptabilisée contre nos actifs d'impôts différés. Si l'on exclut cet avantage, notre taux d'imposition effectif aurait été d'environ 84 % en raison de l'ajustement de la provision du premier trimestre en raison d'une amélioration significative des résultats avant impôts prévus.

L'EBITDA s'est élevé à 31 millions de dollars au cours du trimestre, soit une amélioration de 149 millions de dollars par rapport à 2020 et une amélioration de 20 millions de dollars par rapport à 2019. Notre performance au deuxième trimestre s'est traduite par un EBITDA positif, un trimestre supérieur aux attentes et a généré un EBITDA positif de 7 millions de dollars pour le premier semestre de l'année. .

Passons à notre bilan et à notre trésorerie. Nous avons terminé le trimestre avec 34 millions de dollars de trésorerie et équivalents de trésorerie. Pour le premier semestre de l'année, les flux de trésorerie d'exploitation étaient de 68 millions de dollars et les flux de trésorerie disponibles de 57 millions de dollars, qui se sont tous deux améliorés de 238 millions de dollars par rapport à 2020. Nos niveaux et la composition de nos stocks se sont considérablement améliorés tout au long du deuxième trimestre, avec la majorité des les livraisons arrivent en fin de trimestre. Nous avons commencé le deuxième trimestre avec des stocks en baisse de 7 % jusqu'en 2019 et terminé avec des stocks de 267 millions de dollars, en baisse de 1 %. Par rapport à 2020, nos stocks ont augmenté de 15 %, ce qui reflète l'impact des réductions de stocks liées à la pandémie que nous avons effectuées en 2020. Au cours du deuxième trimestre, nous avons reçu 45 millions de dollars sur notre créance CARES Act. Notre bilan à la fin du deuxième trimestre reflète désormais les 52 millions de dollars restants de la créance CARES Act, que nous prévoyons recevoir à la fin de l'année. Nos emprunts à la fin du deuxième trimestre s'élevaient à 122 millions de dollars, dont 25 millions de dollars ont été prélevés sur notre facilité de crédit ABL existante et les 97 millions de dollars restants ont été prélevés sur nos emprunts à terme. Le total des emprunts a diminué de 111 millions de dollars et nos liquidités sont solides avec 137 millions de dollars disponibles pour des emprunts en vertu de notre facilité de crédit renouvelable à la fin du deuxième trimestre. Passons à notre vision. Sur la base de la solidité de nos performances au deuxième trimestre, nous proposons une amélioration des perspectives pour le deuxième semestre et l'année 2021. Chiffre d'affaires supérieur aux niveaux de 2019 sur une base comparable pour le deuxième semestre de l'année. Taux de marge brute d'environ 200 points de base au-dessus des niveaux de 2019 pour le second semestre. Charges d'intérêts nettes de 6 millions de dollars pour la seconde moitié de l'année. Flux de trésorerie disponibles positifs pour l'exercice complet et dépenses en immobilisations d'environ 35 millions de dollars pour l'exercice complet. Nos compositions se sont accélérées au deuxième trimestre et en août. Cela dit, nous suivons de près l'impact continu de la pandémie sur le comportement des consommateurs et tout au long de la chaîne d'approvisionnement, reconnaissant la dynamique de notre entreprise et tempéré par ces vents contraires potentiels, nous avons adopté une approche équilibrée avec nos perspectives. Pour résumer, nous avons une dynamique significative dans notre activité sur tous les canaux et une réponse toujours forte aux nouvelles recettes de mode. Nos perspectives se sont améliorées tout au long de l'année. Nous sommes bien positionnés pour 2021 et pour atteindre notre objectif à long terme d'une marge opérationnelle moyenne à un chiffre. Et maintenant, je vais renvoyer l'appel à Tim.

Tim BaxterChef de la direction

Merci, Perry. Je vais conclure, là où j'ai commencé. Notre performance du deuxième trimestre peut se résumer en un seul mot, accélération. En tant qu'investisseur, vous n'avez une idée de la performance des activités de notre entreprise que sur une base trimestrielle, lors d'appels comme celui-ci. Mais à l'intérieur de l'Express, nous conduisons, traçons et constatons nos performances chaque jour, et ce que nous voyons, c'est une accélération forte et constante sur de nombreux fronts. Nous créons le meilleur produit de sa catégorie qui offre une valeur incroyable. Nous redynamisons notre marque et améliorons l'engagement grâce à des messages plus pertinents et plus convaincants. Nous gagnons une plus grande part du portefeuille de nos clients existants, réactivant les clients périmés et attirant de nouveaux clients dans la marque. Nous exécutons avec plus de vitesse, plus d'agilité et plus de confiance.

Nos bons résultats au deuxième trimestre, des compositions à deux chiffres après le 4 juillet par rapport à 2019 à des augmentations significatives des taux de marge sur les marchandises, sont une preuve tangible de la puissance de notre stratégie. La stratégie EXPRESSway Forward continue de prendre de l'ampleur, et nous sommes en passe d'être connus comme un magasin dans le centre commercial à une marque avec un objectif alimenté par une communauté de stylistes. Nous prévoyons de générer plus de 100 millions de dollars de bénéfices d'exploitation en 2024. Rejoignez-moi demain lors de notre événement virtuel pour les investisseurs et vous entendrez comment nous avons l'intention de le faire et plus de ce qui nous attend sur l'EXPRESSway Forward.

Merci de l'intérêt que vous portez à Express et nous allons maintenant répondre à vos questions.

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions pour l'opérateur) Votre première question vient de la lignée d'Oliver Chen avec Cowen. M. Chen, votre ligne est ouverte.

Olivier ChenCowen — Analyste

Salut, merci beaucoup. Tim, la réduction de la superficie et faire plus avec moins a été vraiment impressionnant. Qu'est-ce que cela signifie pour la base de magasins plus large et vos apprentissages là-bas ? De plus, si vous pouviez développer Express Edit et le succès que vous y avez rencontré et comment cela s'appliquera au fil du temps à votre base de magasin également ? Deuxièmement, la valeur moyenne des commandes était également impressionnante. J'adorerais la couleur sur l'élan que vous voyez là-bas et comment cela peut continuer à aller de l'avant également ? Merci.

Tim BaxterChef de la direction

Grand merci. Olivier. Eh bien, je vais commencer par les magasins. Nous sommes très enthousiasmés par les résultats que nous avons vus dans notre magasin King of Prussia. Comme je l'ai dit, nous avons réduit la superficie en pieds carrés de ce magasin d'environ 45 %, mais nous avons procédé à une rénovation complète et nous avons augmenté de 12 % au deuxième trimestre à cet endroit. Nous sommes en train de rénover notre magasin NorthPark à Dallas. Ce magasin – la superficie en pieds carrés sera également réduite d'environ 40 %, et nous prévoyons également de pouvoir générer un volume beaucoup plus important de ce nouvel espace. Alors que nous envisageons notre flotte de centres commerciaux avec impatience, nous savons que nous pouvons être plus productifs et que ce sera notre mission et environ les deux tiers de nos baux sont réalisables au cours des trois prochaines années. Alors que nous prenons des mesures contre chacun de ces baux, nous évaluerons si nous voulons ou non réduire la superficie en pieds carrés dans chacun de ces emplacements, sachant que nous pouvons et serons plus productifs lorsque nous le ferons, et donnons le client une meilleure expérience. Notre nouvelle expérience chez King of Prussia comprend des cabines d'essayage plus grandes, des boutons d'appel pour les associés lorsque vous avez besoin de l'aide d'une cabine d'essayage, des coins salons à l'extérieur des cabines d'essayage, des tables et des chaises avec prises pour que les gens puissent se détendre. C'est donc beaucoup — même si c'est une petite expérience, c'est une bien meilleure expérience de magasinage.

Passage à l'édition express. Aussi très enthousiaste à l'idée de l'opportunité que nous avons avec nos magasins Edit. Comme je l'ai dit, je crois fermement au commerce de détail omnicanal, au commerce de détail multicanal et à l'accès au client, là où se trouve le client. Et à l'heure actuelle, notre flotte est principalement basée sur les centres commerciaux. Et nous continuons à avoir un grand succès dans beaucoup de ces magasins et nous continuerons à rester très concentrés sur cela, mais nous devons également nous développer en dehors du centre commercial et être là où les autres sont. Express Edit nous donne donc cette opportunité. Ce sont des empreintes beaucoup plus petites. Notre magasin typique basé dans un centre commercial fait environ 8 500 pieds carrés. Ce sont 4 500 pieds carrés ou moins. Nous en avons environ cinq. Et à ce stade, notre objectif est vraiment d'amener ces magasins dans des emplacements de rue à fort trafic, des emplacements à côté de la rue.

Et peut-être la chose la plus excitante que nous ayons apprise, nous avons également été très productifs dans ces magasins. Mais la chose la plus excitante que nous ayons vécue est ce que j'ai dit dans mes commentaires, dans mes commentaires préparés, que près de 50% des clients de nos magasins Express Edit sont nouveaux dans Express et plus de 20% d'entre eux sont des clients réactivés. Les clients qui ont expiré. Des clients qui ont peut-être acheté Express il y a de nombreuses années, mais qui sont arrivés et qui reviennent et redécouvrent notre marque et l'évolution de notre marque. C'est donc vraiment excitant de pouvoir attirer de nouveaux clients grâce à ces concepts Express Edit et nous évaluons également ce qui se passe sur ces marchés pour notre activité de commerce électronique, car nous savons que lorsque nous avons une présence physique plus forte sur un marché, notre activité de commerce électronique accélère aussi. Donc très excitant.

Matt MoelleringPrésident et chef de l'exploitation

La deuxième question, je vais prendre AOV, Oliver est tout simplement que les augmentations d'AOV en ligne sont une autre preuve que notre stratégie EXPRESSway Forward prend vraiment de l'ampleur. Et vraiment, cela est motivé par une combinaison d'une meilleure mode et moins de promotions et cela est couplé à des capacités améliorées sur notre site Web. Donc, toutes les choses dont nous avons parlé à partir de notre outil d'équipement que nous avons ajouté, le contenu généré par l'utilisateur, le styliste numérique et les améliorations que nous avons apportées à notre application mobile, contribuent tous à l'AOV plus élevé.

Olivier ChenCowen — Analyste

D'accord, merci. Et Perry And Perry, vous avez mentionné la chaîne d'approvisionnement et l'industrie est confrontée à des perturbations et à la volatilité de l'inflation. Où en es-tu par rapport à ça ? Et avez-vous suffisamment de stocks par rapport à la demande que vous constatez ? Et qu'en est-il de l'inflation lorsque vous pensez aux prix et aux classifications ? Merci.

Tim BaxterChef de la direction

Oui, donc Oliver, je vais prendre celui-là aussi. Il est donc clair qu'il y a actuellement des défis logistiques dans l'industrie, mais notre équipe a travaillé extrêmement dur pour atténuer une partie importante des perturbations portuaires et des impacts sur le pays d'origine auxquels nous avons été confrontés en raison des fermetures de COVID. Nous avons donc fait beaucoup de choses. Des choses telles que la réduction du temps entre le port et les centres de distribution et le temps entre les centres de distribution et les magasins. Nous avons diffusé (phonétique) certains produits critiques du Vietnam, d'Indonésie, du Bangladesh et nous, en prévision des problèmes, ce printemps, nous avons également passé un bon nombre de commandes d'automne tôt pour nous donner un peu plus de temps et nous avons également plus l'agilité de notre chaîne d'approvisionnement pour pouvoir réellement acheminer les produits vers différents pays d'origine, car d'autres sont touchés. Avec toutes ces actions, nous voyons — nous nous sentons bien dans la composition de notre inventaire. Cela ne va pas entrer dans la saison des vacances. Mais nous nous sentons bien à ce sujet et avec également ces actions, nous nous sentons bien quant au niveau d'inventaire de travail à avoir avant novembre et décembre. Cela étant dit, il y a un impact d'environ 15 millions de dollars principalement au quatrième trimestre lié à ces actions logistiques que nous avons prises et qui sont toutes incluses dans les perspectives que Perry a traversées plus tôt dans la journée. Tout cela fait partie de nos perspectives pour l'année.

Olivier ChenCowen — Analyste

D'accord. Et dernière question Tim. Il y a beaucoup d'innovations qui se produisent numériquement, y compris une communauté vraiment embrassante. Quels facteurs privilégieriez-vous en termes d'innovation numérique qui ont été les principaux moteurs de l'avenir ?

Tim BaxterChef de la direction

Eh bien, c'est une excellente question. Je pense que nous avons fait un excellent travail au cours de la dernière année avec les améliorations numériques que j'ai décrites dans mes commentaires préparés. Et au fur et à mesure que nous avançons, nous continuons à améliorer la parité de notre application avec l'expérience du site Web et je pense donc que d'un point de vue d'amélioration, nous continuerons à faire avancer ces choses et ce sera un moteur. Mais ce qui me passionne le plus, et nous en partagerons beaucoup plus sur demain lors de notre événement virtuel pour les investisseurs, c'est le lancement de Community Commerce, qui est vraiment la prochaine étape de notre transformation par rapport à ce que j'ai appelé être connu. comme un magasin au centre commercial à une marque avec un objectif, qui est alimentée par cette incroyable communauté de stylistes.

Et je ne peux pas penser à un meilleur moment que maintenant pour lancer un programme comme celui-ci car le monde a radicalement changé et la façon dont les gens veulent travailler a radicalement changé. Et cela offre aux personnes qui connaissent la mode et aiment la mode et qui partagent notre désir de créer de la confiance et d'inspirer l'expression de soi à travers des vêtements et des accessoires. Cela leur donne la possibilité de construire leurs propres vitrines. Et c'est une chose vraiment incroyablement excitante pour ce groupe de personnes. Ils peuvent construire leurs propres vitrines. Nous allons concevoir des produits exclusivement pour ce groupe d'éditeurs de style, mais ils auront également accès à l'ensemble de l'assortiment Express et ils auront la possibilité de gagner des commissions dans la mesure où ils choisissent d'en faire une partie de leur vie. Il peut donc s'agir d'un travail à temps plein ou d'une activité secondaire. Mais je pense que c'est vraiment la partie la plus convaincante et la grande prochaine étape de notre transformation numérique et un grand moteur de ce qui conduira à notre objectif de commerce électronique d'un milliard de dollars d'ici 2024.

Olivier ChenCowen — Analyste

Merci. Meilleures salutations.

Tim BaxterChef de la direction

Merci Olivier. C'est bon de te parler.

Opérateur

Votre prochaine question vient de la lignée de Steve Marotta avec C. L. king & Associates. Monsieur Marotta, allez-y, votre ligne est ouverte.

Steven MarottaC.L. King & Associates — Analyste

Bonjour, Tim, Matt, Perry et Greg. Félicitations pour le deuxième trimestre. Pouvez-vous peut-être parler un peu de cet impact de 15 millions de dollars sur les actions de la chaîne d'approvisionnement au second semestre ? Je suppose qu'il s'agit d'une combinaison de ventes et de coûts associés pour accélérer les marchandises, est-ce exact ?

Tim BaxterChef de la direction

Oui, c'est une combinaison de diffusion de certaines marchandises et d'expédition accélérée – les expéditions en cours. Fondamentalement, ce que nous avons vu est une augmentation de la marge brute. Nous pensons que cela va continuer, même si ce sera un peu plus promotionnel dans la seconde moitié de l'année comme c'est toujours le cas avec la saison des vacances. Mais nous nous sentons bien d'atténuer une grande partie de l'impact de cela également.

Perry PericleousVice-président principal, chef de la direction financière et trésorier

Oui et Steven, si je peux ajouter, quand vous regardez l'amélioration de notre marge de marchandise par rapport à 2019, c'est assez impressionnant et en ce moment nous estimons que la seconde moitié de l'année, nous allons avoir une légère contraction par rapport à 2019 en raison de cet impact des 50 millions de dollars en raison de l'augmentation des coûts. Mais au niveau de la marge brute, nous nous attendons toujours à une amélioration d'environ 200 points de base par rapport à 2019.

Steven MarottaC.L. King & Associates — Analyste

Cette couleur est très utile. Le bavardage que j'entends en ce qui concerne le retour au bureau est en grande partie et encore une fois, il y a beaucoup de biais d'échantillon ici, mais généralement repoussé de ce qui était, espérons-le, la fête du Travail à quelque chose qui va probablement être passé janvier 1 sur une base plus répandue. Entendez-vous la même chose ? Voyez-vous cela dans votre entreprise? Et puis j'ai un suivi à cela aussi.

Tim BaxterChef de la direction

Eh bien, en fait. Steve, je pense que c'est très régional. Je pense que beaucoup de gens reviennent encore après la fête du Travail de manière hybride. Mais à votre avis, de nombreuses personnes ont également repoussé une date de réouverture potentielle ultérieure de 2022 pour leurs bureaux. Nous entendons donc cela, mais dans notre analyse de beaucoup de grandes entreprises, il y a une situation principalement hybride dont nous apprenons. Mais je pense que l'élément le plus important pour nous est que les occasions sont réservées, et nos données indiquent que les occasions vont en fait continuer à augmenter au fur et à mesure que nous avançons dans la seconde moitié de l'année et que les occasions sont un facteur important pour nous. Tellement excités par ce que nous voyons dans nos catégories basées sur les occasions, comme je l'ai dit, ces catégories, que nous aurions considérées comme basées sur les occasions et basées sur l'usure au travail, ont été extraordinairement mises à l'épreuve, comme vous le savez, tout au long de la pandémie. Très contesté au premier trimestre, en baisse de 36%. Le total du deuxième trimestre était en baisse de 12%, mais nous suivons maintenant près de zéro dans ces catégories. Ainsi, bien qu'il puisse y avoir une poussée après la fête du Travail, certaines personnes retournent au bureau, cela ne semble pas affecter nos activités dans ces catégories. Au contraire, on assiste à une accélération de ces catégories.

Steven MarottaC.L. King & Associates — Analyste

Tim, c'est très utile. Et voici une question que je parie qu'on ne vous a jamais posée. Souhaitez-vous que la demande ralentisse un peu et j'entends par là, compte tenu des problèmes de chaîne d'approvisionnement qui se produisent actuellement, mieux faire correspondre la demande et l'offre en ce moment, je suppose que cela faciliterait la gestion et l'exploitation de l'entreprise. If say I know you don't have a lot of control over, but if wear-to-work, I ask (Indecipherable) if back-to-office was pushed out even more or there are more people that are pushed out to the back half of the year. Would that be the worst thing in the world at this moment for you or maybe you could just comment on endeavoring at this juncture in time to best match demand as well as supply? Merci.

Tim BaxterChief Executive Officer

Steve, I will never be able to say that I wish demand would slow down. So I won't go down that path. What I will say is that I think our team has done an extraordinary job throughout the pandemic navigating all of the incredible challenges that we have faced. And there have been supply chain challenges and logistics challenges throughout the course of this pandemic. They are continuing in some countries. The challenges have gotten greater in others, they have eased. And we will continue to effectively manage those challenges and logistics. As Matt said earlier, we took an aggressive stance on some of our core categories knowing and anticipating that we might be experiencing some supply chain challenges. So we are very well positioned to capture the demand that exists in many of the categories. We may miss some. There is a there is a — there is — we may miss some and I would tell you that I believe we missed some opportunity in the first part of the second quarter, when demand was absolutely outpacing the supply that we had, particularly in our retail stores, where I said we ended up with a positive comp in July and we had double-digit lower inventory in those stores. So there is no doubt in my mind that we actually didn't maximize and capture some of the demand that existed in the second quarter, but we will always be very excited about high demand for our product and do our very best to deliver to our customers.

Steven MarottaC.L. King & Associates — Analyst

Of course, that's very helpful, thank you very much.

Tim BaxterChief Executive Officer

Thanks, Steve.

Operator

(Operator Instructions) Our next question comes from the line of Roxanne Meyer with MKM Partners. Ms. Meyer, your line is open.

Roxanne MeyerMKM Partners — Analyst

Great, thanks and congratulations on the acceleration you saw in the quarter.

Tim BaxterChief Executive Officer

Thanks, Roxanne.

Roxanne MeyerMKM Partners — Analyst

Couple — sure. First, I guess I'll just start with a follow-up question on the inventory and supply chain. It sounds like you brought in product early. Do you believe you had access to enough inventory to sustain the double-digit comp that you're seeing and enjoying in August, the demand will be there?

Tim BaxterChief Executive Officer

Yes, what we did was we — when we said we brought in product early, we were bringing product in early. So we placed orders in late spring for the fall season for October, November deliveries and so those are coming in early. So we feel good about the levels of inventory we have for the holiday to support our business.

Roxanne MeyerMKM Partners — Analyst

Okay, great. And then a follow-up on the Edit stores. I did notice in your store plans that you are — that you closed one, you're planning to close another already. So I'm curious, what maybe your learnings are that have led you to already close two of those stores? And clearly those are — you had some very compelling stats on performance of those. What do you need to see and learn before you accelerate growth in those stores and how many do you think you ultimately can have?

Tim BaxterChief Executive Officer

Well, I'll — let me first take the first part of that. We closed stores only because, as I have said this before, but it's a good point to reiterate. We are signing very short-term leases on these stores in order to have flexibility. So particularly these first stores where we were testing this concept, we wanted to have extreme flexibility. So the stores that we've closed, we've closed only because we had to, we couldn't extend, because they were already plans for those locations that were in place when we signed our leases. They — so they were temporary locations for us. So we certainly would not have closed actually either of the Express Edit store or the one Express Edit store and we haven't planned to close another. We wouldn't have closed them, actually if we hadn't had to. So that's how strong the learning has been.

But to answer your question, what do we need to see? We need to continue to see new customers coming into the brand at an incredibly high rate. And just like any location, we need to see productivity that drives profitability. And I believe that we can do that in Express Edit. The stores that we are — have, currently have operating, the five that are operating have proven that we can do that and so we're going to open several more this year. I anticipate that we'll be operating around 10 by the end of the year. We're finalizing some things right now. So hopefully be operating around 10 by the end of the year and if we continue to drive at the same kind of results that we are driving right now, then Express Edit and street side location, smaller street side locations is something that we will absolutely pursue very aggressively in the years to come.

Roxanne MeyerMKM Partners — Analyst

Okay, great. And then I guess moving on to marketing. How are you thinking about marketing in the second half of the year as a percent of sales and just perspective relative to what we spend on marketing in 2019 and historically?

Tim BaxterChief Executive Officer

Well, I'll start just with perspective and then Perry can chime in on percent of sales. But we have been significantly pulling back on promotion and reallocating dollars that had previously spent on — been spent on markdowns into marketing, particularly marketing that is acquiring new customers and into investing in our loyalty program customers. And that has been obviously a strategy that's been very successful for us in the second quarter. And so from a strategic perspective, we intend to continue doing that in the back half of the year.

Perry PericleousSenior Vice President, Chief Financial Officer and Treasurer

Oui. And as it relates to the back half of the year from a marketing standpoint, in 2019 we spent nearly 6% of sales and now, we're planning to spend this year about 7% of sales. And to Tim's point, we continue to invest in that customer acquisition marketing tactics.

Roxanne MeyerMKM Partners — Analyst

Okay, great, thanks for that color. And then last, I was — wanted to see if you could elaborate on the $100 million operating profit target for 2024. Are there any assumptions or milestones that you can share, whether it's about stores or sales or certain margin targets at this time?

Tim BaxterChief Executive Officer

Roxanne, we hope you can join us tomorrow at 11 AM. We're going to talk a lot about how we are going to drive that $100 million. But we're going to get there and it's exciting. So I hope you can join us for that.

Roxanne MeyerMKM Partners — Analyst

Absolument. Well look forward to the color then. Thanks and best of luck.

Tim BaxterChief Executive Officer

Thanks, Roxanne.

Perry PericleousSenior Vice President, Chief Financial Officer and Treasurer

Merci.

Operator

(Operator Instructions) Your next question comes from the line of Sharon Edelson with Forbes. Ms. Edelson, your line is open.

Sharon EdelsonForbes — Analyst

Hi, Tim. Congratulations.

Tim BaxterChief Executive Officer

Thanks Sharon. How are you?

Sharon EdelsonForbes — Analyst

I'm fine. Merci.

Tim BaxterChief Executive Officer

Bon.

Sharon EdelsonForbes — Analyst

I have a question about perceptions and marketing. And obviously, this is not your mother's Express anymore? How hard is it to change perceptions and are you seeing generation mothers and daughters shopping at the Edit stores or the new King of Prussia?

Tim BaxterChief Executive Officer

That's a great question. I think that it can be difficult to change perception. But I think our marketing team has done an incredible job and that's because we are focused, all day, every day, on our brand purpose and our — to drive confidence, create confidence and inspire self-expression. So when — because we're so focused on that, if you look across our social media channels, if you look across our email marketing, if you look on our website, if you look on our app, through every single one of our marketing vehicles, you're actually seeing images that create confidence and inspire self-expression. And that has resonated so well with customers, that user generated content has become one of the most important and compelling parts of our website. And so we have, that's why, when we talk about the styling community, we actually have users generating their own content and giving other customers the confidence to try new products, try new things, because they talk about how great the products are. So I do think that we are changing, certainly changing the perception and those things do take time, but obviously our brand purpose is something that is resonating across generations.

So to your second point. We talk a lot about who our target customer is, and we certainly know that our most valuable customer comes to us early in their lives. And we have a very, very strong base of 18 to 25 year olds. We have a very strong base of 25 to 40 year olds and we have a good base of those over 40 in both men's and women's. And we are seeing growth across the spectrum. And we don't think about our target customer as a particular age. We think about them — we actually call them the Express generation. It's not anything other than the Express generation because, when you deliver great product that's on trend, that fits wide range of people. People cross generationally cross generationally will respond to that product and so we're certainly seeing that. And very excited about the opportunity for us in both men's and women's to drive great product cross-generationally.

Sharon EdelsonForbes — Analyst

Incroyable. One other question. The most valuable customers for many retailers are omnichannel customers. Do you expect that the Community Commerce style editors will be driving and contributing and creating the omnichannel customer?

Tim BaxterChief Executive Officer

Yes, absolutely.

Sharon EdelsonForbes — Analyst

I'm sorry go ahead.

Tim BaxterChief Executive Officer

Yes, absolutely Sharon. We're — that's actually a real strategic differentiator for us. So we do expect that our style editors will be not just driving people to their storefronts, but ultimately be hosting events in our stores. In fact, we recently hosted events with our — with our pilot group style editors in Texas at stores in Houston and Dallas and we had great success. Their followers love to have the opportunity to actually meet these people in real life and experience the product in real life. So yes, we do fully expect that our style editors will ultimately be driving our omnichannel customer experience.

Sharon EdelsonForbes — Analyst

Great, thank you so much.

Tim BaxterChief Executive Officer

Thanks Sharon.

Operator

There are no further questions at this time. Mr. Baxter, I would turn the call back over to you for closing remarks.

Tim BaxterChief Executive Officer

Thank you all for joining us today and giving me the opportunity to share our second quarter results. Please join us tomorrow at 11:00 AM Eastern Time to hear about what's next on the EXPRESSway Forward and our plan to deliver $100 million in annual operating profit in 2024.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 51 minutes

Call participants:

Gregory JohnsonVice President, Investor Relations

Tim BaxterChief Executive Officer

Perry PericleousSenior Vice President, Chief Financial Officer and Treasurer

Matt MoelleringPresident and Chief Operating Officer

Oliver ChenCowen — Analyst

Steven MarottaC.L. King & Associates — Analyst

Roxanne MeyerMKM Partners — Analyst

Sharon EdelsonForbes — Analyst

More EXPR analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Un orientation commerce électronique donne l’occasion de se lancer à moindres frais en rapport aux entreprises classiques. De plus, vous pouvez vous lancer autrement rapidement. La maîtrise d’un lieu commerce électronique ne demande pas de présence physique à un endroit précis, sauf peut-être quant à stockage et la préparation des commandes que vous pouvez tout à fait externaliser, ou bien mieux dans l’hypothèse ou vous ne possédez pas de retenue (on en parlera plus tard dans l’article).