Le rapport sur les emplois, quelques nouvelles sur les revenus et une conversation avec le PDG de Fiverr


Le marché boursier atteint un niveau record avec un rapport sur l'emploi plus fort que prévu. Carré (NYSE : SQ) annonce son intention d'acheter la société fintech australienne Afterpay pour 29 milliards de dollars en actions. Etsy (NASDAQ : ETSY) déclare les gains et Weber Grill (NYSE : WEBR) fait ses débuts sur le marché public. Dans cet épisode de argent fou hétéroclite, les analystes de Motley Fool, Ron Gross et Jason Moser, discutent de ces histoires et donnent leur avis sur les dernières Cloudflare (NYSE : NET). Ils partagent également les stocks sur leur radar. De plus, nous revisitons notre interview de juillet avec Fiverr International (NYSE : FVRR) PDG Micha Kaufman et parler de l'avenir du travail.

Pour regarder des épisodes complets de tous les podcasts gratuits de The Motley Fool, consultez notre centre de podcast. Pour commencer à investir, consultez notre guide de démarrage rapide pour investir dans des actions. Une transcription complète suit la vidéo.

Cette vidéo a été enregistrée le 6 août 2021.

Chris Hill : Nous avons les derniers titres de Wall Street. Nous avons une conversation avec le PDG de Fiverr, Micha Kaufman. Comme toujours, nous avons quelques actions sur notre radar. Mais on commence cette semaine par la grosse macro. L'économie américaine a créé 943 000 nouveaux emplois en juillet. Les rapports de mai et juin ont été révisés pour ajouter 119 000 emplois supplémentaires et le taux de chômage est passé de 5,9 % à 5,4 %. C'est une grosse baisse pour un seul mois.

Ron Gross : Pas trop minable, deux bons mois d'affilée. Je pense que c'est vraiment positif. Les gains d'emplois, peut-être sans surprise, ont été les plus importants dans les loisirs et l'hôtellerie. Au fur et à mesure que les gens retournent au travail, 380 000 postes ont été ajoutés, dont 253 000 dans les bars et les restaurants. Encore une fois, les gens reviennent travailler là où ils sont vraiment nécessaires. Ces industries ont été vraiment contraintes de main-d'œuvre pendant un certain temps. Viennent ensuite les emplois gouvernementaux, puis les services professionnels et commerciaux. La mesure du chômage plus large dont nous parlons parfois, connue sous le nom de U-6, a chuté assez fortement à 9,2 % contre 9,8. La Fed vise 4,5% pour le taux de chômage général. Comme vous l'avez dit, nous sommes maintenant à 5,4 %. Je pense que la Fed pense que nous sommes sur la bonne voie pour quelque chose à mi-parcours l'année prochaine. Ce serait assez excitant et proche du plein emploi. Je pense qu'il est probable que la Fed commencera à réduire son programme d'achat d'obligations plus tard cette année, si les choses se maintiennent. Les taux d'intérêt à dix ans ont augmenté à la suite de cette nouvelle, le Nasdaq, riche en technologies, était en baisse vendredi probablement en raison d'inquiétudes concernant la hausse des taux d'intérêt. J'ajouterai juste que la bourse est une drôle de chose. Tout le monde veut une économie plus forte, mais des données économiques solides inciteront la Fed à assouplir ses politiques de relance et cela nuira aux actions et les gens n'aiment pas ça. Il est difficile de savoir ce que les gens recherchent réellement. J'espère que c'est une économie forte.

Colline: Oui. Il y a absolument cette situation où les gens se disent : « Oh, nous voulons que l'économie revienne », puis vous recevez des nouvelles comme celle-ci et les actions sont comme : « Non, pas comme ça, pas quand cela affecte mes actions. "

Brut: Exactement. Delta est évidemment le joker ici. Je suis inquiet, mais pas paniqué. Je pense que notre économie va s'en sortir.

Colline: La guerre contre l'argent liquide est devenue plus intéressante. Square rachète Afterpay, la société de paiement australienne, pour 29 milliards de dollars en actions. Malgré cette dilution, Jason, les actions de Square sont en hausse de 12% cette semaine. C'est un bon gros saut compte tenu du prix qu'ils ont payé pour Afterpay.

Jason Moser : Oui. Vous avez dit le mot D là, dilution. C'est quelque chose qui va avoir un impact sur ce nombre de parts de près de 25 %. Je pense que le sceptique regarde probablement cet accord et pense que Square paie trop cher pour ce qui n'est en réalité qu'une fonctionnalité. L'optimiste, l'investisseur le verre à moitié plein regarde probablement cela et dit : « Eh bien, il est parfois plus facile de l'acheter que de le construire. » Peut-être que dans ce cas, cela a plus de sens pour Square. Je pense que pour Square, il s'agit d'une combinaison d'achat plus facile que de construction et finalement, le temps est essentiel. J'ai l'impression qu'ils avaient l'impression qu'ils devaient conclure cet accord le plus tôt possible. Par conséquent, l'offre gonflée – 29 milliards de dollars, qui place Afterpay environ 60 fois le bénéfice brut. Ce n'est évidemment pas un multiple bon marché. Mais je dirai qu'au moins l'entreprise montre des signes de succès. Il s'agit d'une entreprise dont les revenus sont passés de 189 millions de dollars en 2019 à 693 millions de dollars en 2021. Le volume brut de marchandises est passé de 3,7 milliards de dollars à 15,8 milliards de dollars au cours de la même période. Des cultures très similaires, des objectifs très similaires. Oui, je pense que vous réussirez à affirmer que Square a peut-être payé trop cher pour cela. Mais du même coup, je pense que c'est compréhensible pourquoi ils l'ont fait. En fin de compte, je pense que cela pourrait être une fonctionnalité supplémentaire intéressante à l'application Cash. Ensuite, c'est en fin de compte de quoi il s'agit vraiment, c'est de développer cette capacité de Cash App afin que les consommateurs et les commerçants aient autant de décisions et d'options que possible.

Colline: Un peu négligé dans toutes ces nouvelles, c'est que Square a également publié son rapport du deuxième trimestre. Quelque chose vous a marqué en particulier ?

Moser : Rien en particulier. On a l'impression que c'est juste stable alors qu'elle vient ici avec cette entreprise et c'est une bonne chose. Il s'agit vraiment des vendeurs et de l'application Cash. Mais si vous regardez les chiffres, les revenus nets totaux étaient de 4,68 milliards de dollars. C'était en hausse de 143% par rapport à il y a un an. Maintenant, il est clair que nous sortons d'une période difficile il y a un an. Il y a là un facteur de rebond. Si vous excluez Bitcoin, ce que je pense que nous devrions toujours faire dans ce cas avec Square, le chiffre d'affaires net pour le trimestre était de 1,96 milliard de dollars. C'était encore en hausse de 87% par rapport à il y a un an. Cash App continue d'enregistrer une forte croissance. Il a généré 3,33 milliards de dollars de revenus et 546 millions de dollars de marge brute. Le volume de paiement brut de Square ce trimestre a augmenté de 88 % pour atteindre 42,8 milliards de dollars, soit près de 4,5 millions de clients. C'était une statistique intéressante que j'ai vue. Près de 4,5 millions de clients détenaient une action ou un ETF au cours du seul deuxième trimestre via l'application Cash. C'était plus de trois fois plus qu'il y a un an. Encore une fois, revenons à la capacité qu'ils introduisent, cette application Cash, qui atteint maintenant plus de 40 millions de clients de transaction mensuels. Il y a juste beaucoup de choses qui se passent avec cette entreprise. Mais ils reviennent tous vraiment à développer les capacités et les fonctionnalités de cette application Cash. Encore une fois, les commerçants et les consommateurs ont autant d'options que possible.

Colline: Les actions d'Etsy ont chuté de 10% après que son rapport du deuxième trimestre ait montré des bénéfices plus élevés que prévu et une croissance des revenus de 23%. Il y a beaucoup de choses qui vont bien pour Etsy, Ron, mais c'est un autre de ces moments où les conseils l'emportaient sur les résultats.

Brut: Oui, d'accord. Ils ont certainement dépassé les attentes, mais les investisseurs se concentrent sur le nombre moins que prévu d'acheteurs actifs et sur ce qui pourrait se profiler à l'avenir. Je pense qu'il est essentiel de se rappeler qu'Etsy a bénéficié d'une énorme poussée d'acheteurs pendant la pandémie. En 2020, ils ont acquis 38 millions de nouveaux acheteurs. C'est près de deux fois le nombre de nouveaux acheteurs acquis en 2019. Je ne pense pas que cela devrait être une surprise pour les investisseurs que ces chiffres ralentissent. Dans l'ensemble, ce fut un trimestre solide, les ventes brutes consolidées de marchandises, GMS, en hausse de 13 %. Si nous supprimons l'impact de la baisse de la demande de masques, l'activité autonome d'Etsy a en fait augmenté de 31 % sur un an, sur une base de 153 % sur deux ans. Ce sont des chiffres forts. Chiffre d'affaires consolidé en hausse de 23 %. Comme je l'ai dit, la croissance des nouveaux acheteurs a ralenti après la pandémie, mais ils ont ajouté 8 millions de nouveaux acheteurs. Encore une fois, je pense que les investisseurs voulaient en voir plus de 8 millions. Revenu net en légère hausse, en hausse d'environ 2%. Mais comme vous l'avez dit, l'orientation est un peu troublante. La direction a déclaré que les compétitions devenaient plus difficiles à mesure qu'elles progressaient jusqu'en 2021. Encore une fois, je ne pense pas que cela devrait nécessairement être une surprise, surtout compte tenu de l'anniversaire des résultats de la pandémie, y compris l'absence d'une très forte demande de masques et de contrôles de relance, qui aidé l'entreprise. Mais ils font ce qu'ils doivent faire. Ils se concentrent sur l'amélioration du service client, les expériences d'achat. Ils ont réalisé deux acquisitions stratégiques en juillet. Je pense que l'entreprise est sur la bonne voie et que les investisseurs doivent simplement s'assurer que leurs attentes correspondent à la réalité.

Colline: Cloudflare a atteint un niveau record cette semaine, mais les résultats du deuxième trimestre de la société de cybersécurité ont fait chuter un peu l'action vendredi. Jason, Cloudflare n'est pas encore rentable, mais le PDG Matthew Prince semble faire du bon travail en indiquant clairement aux analystes de Wall Street qu'il adopte une approche à long terme de la rentabilité.

Moser : Vous avez tout à fait raison et sur ce point – pour moi, cette entreprise ressemble plus à un incontournable, compte tenu de la motivation et de l'accent mis par le leadership sur l'innovation et la création. C'est un très Amazone-esque approche à cet égard quand il s'agit de rentabilité. Le PDG, Matthew Prince, fait intéressant, il peut être très critique envers Amazon et ses stratégies en ce qui concerne Amazon Web Services. Mais dans l'ensemble, il adopte toujours cette approche à très long terme et je pense que cela fonctionnera très bien pour cette entreprise et les investisseurs. En ce qui concerne les chiffres, les revenus ont augmenté de 53 % par rapport à il y a un an pour atteindre un peu plus de 152 millions de dollars. Rétention nette en dollars, 124 %. C'était en hausse de 900 points de base. Encore une fois, cela nous dit que non seulement ils gardent leurs clients, mais qu'ils développent les services qu'ils vendent à ces clients. En parlant de clients, ils continuent à en attirer davantage. Ils ont ajouté environ 140 gros clients pour le trimestre, portant ce total à 1 088. N'oubliez pas qu'il s'agit de clients qui dépensent au moins 100 000 $ ou plus avec l'entreprise. Il représente désormais plus de la moitié du chiffre d'affaires total. Ils sont importants. Mais ce qui est encore plus intéressant, c'est que leur large cohorte de clients d'un million de dollars reste la croissance la plus rapide de ces grandes cohortes de clients. Encore une fois, en parlant de la croissance de ces relations clients au fil du temps, les marges continuent de s'améliorer. Ils constatent un effet de levier d'exploitation sur l'entreprise là-bas.

Ils ont conclu un accord plutôt sympa avec le gouvernement fédéral, qui va utiliser les solutions Cloudflare Zero Trust. Juste pour revenir à votre point concernant la patience et la rentabilité, le PDG et fondateur Matthew Prince a déclaré lors de l'appel qu'ils avaient une marge d'exploitation à long terme de 20%. Lorsqu'ils atteindront ce seuil de rentabilité l'année prochaine, ils s'attendent à ce qu'ils continuent ce trimestre à réinvestir dans cette entreprise. Ils ne se concentrent pas uniquement sur la rentabilité aussi rapidement que possible. Ils ont beaucoup d'idées et de choses qu'ils veulent continuer à construire. Ce sera une entreprise où ils continueront d'utiliser ces bénéfices pour réinvestir et croître. Nous avons vu de nombreux exemples au cours des années où cela fonctionne plutôt bien.

Colline: Actions de CVS Santé essentiellement stable cette semaine malgré le fait que les bénéfices du deuxième trimestre ont été plus élevés que prévu, et ils ont relevé les prévisions pour l'ensemble de l'exercice. Jason, CVS prévoit d'augmenter les salaires et d'investir davantage dans leurs magasins et leurs plateformes numériques, et avouons-le, à court terme, c'est le genre de chose qui peut alourdir un peu un stock.

Moser : Oui, il n'y a aucun doute là-dessus. Cela n'a pas été le plus gros investissement au cours des dernières années, mais c'est une entreprise qui est quelque peu en transition, nous devons donc leur accorder un peu de crédit là-bas. Ils ont fait une grosse acquisition, évidemment, récemment avec ça. J'ai l'impression qu'il y a quelques catalyseurs à l'horizon qui pourraient les aider. Je pense qu'il y aura une certaine bonne volonté et une certaine valeur de marque qui découleront de leur rôle pendant la pandémie, et ils ont certainement été considérés comme une partie de la solution à cet égard. De plus, je pense que votre point sur les investissements dans le numérique, je pense que ceux-ci vont continuer à porter leurs fruits. Juste pour mettre un peu de contexte, la direction a noté dans l'appel que le client de détail numérique a dépensé 2,5 fois plus dans son magasin, et a également géré une fois et demie plus d'ordonnances que les non-numériques, et ils restent clients plus longtemps. que les patients non numériques. Je pense que nous voyons un impact tangible de ces investissements dans le numérique, ce qui devrait bien fonctionner pour eux plus loin. Mais oui, à votre avis, ils augmenteront le salaire minimum. C'est quelque chose qui aura une incidence sur leur structure de coûts. 600 millions de dollars sont les coûts de main-d'œuvre estimés au cours des trois prochaines années. Dans l'ensemble, ce fut un bon trimestre, les revenus ont augmenté de 11,1% par rapport à l'année précédente, force dans les trois principaux segments d'activité, mais le segment du commerce de détail a le plus augmenté, 14,2% de croissance là-bas, principalement grâce au volume de prescriptions et aux tests COVID . C'est un peu endormi là-bas, mais j'ai l'impression qu'ils font les bons investissements. Il pourrait y avoir des jours meilleurs pour CVS.

Colline: Grosse semaine pour MercadoLibre, la principale plateforme de commerce électronique et de fintech en Amérique latine. Les bénéfices et les revenus du deuxième trimestre ont été plus élevés que prévu, et Ron, le titre est toujours en baisse par rapport à son sommet de l'année, mais en hausse de 12% cette semaine.

Brut: Ouais, le stock était un peu terne; deux ans en hausse de plus de 150%, donc vraiment fort là-bas. Ils ont dépassé les attentes en haut et en bas. Le nombre d'utilisateurs actifs uniques a augmenté de 47 %, atteignant près de 76 millions. Le volume brut des marchandises a augmenté de 46 %, le volume total des paiements en hausse de 50 % et le total des transactions de paiement a augmenté de 80 %. Ce sont évidemment des chiffres très forts. L'activité logistique a expédié 231 millions d'articles au cours du deuxième trimestre, soit une hausse de 46%. Tout cela s'est traduit par une croissance des revenus nets de 103% sur une base neutre en devises, ce sont de très bons résultats. Les trois domaines principaux ont tous donné de très bons résultats. Le Brésil, le plus faible à 37 % de croissance, l'Argentine, le meilleur à 110 %, puis le Mexique à 96 %. Les marges brutes ont été un peu touchées, en baisse de 4,3% en raison de certains coûts associés à l'expansion des centres de distribution logistique, ce qui est un bon moyen de dépenser de l'argent. Je pense que c'est nécessaire. Ils se sont améliorés séquentiellement. C'est génial. Charges d'exploitation, bien maîtrisées. Tout cela se résume à une augmentation de 67 % du résultat d'exploitation. De très bons résultats, le titre réagit de manière appropriée.

Colline: Wayfairles bénéfices du deuxième trimestre ont été plus élevés que prévu. Les actions du détaillant d'ameublement en ligne ont augmenté de près de 10 % cette semaine. Jason, Wayfair a eu beaucoup de gens qui les ont essayés pour la première fois pendant la pandémie, et vous regardez ce trimestre, il semble qu'ils ont fait du bon travail pour garder ces nouveaux clients.

Moser : Amen à cela. Ils ont maintenant une longue feuille de route pour faire exactement cela, et on dirait que ce trimestre, c'était vraiment un trimestre de déclaration. Que l'économie soit ouverte, l'économie fermée, une pandémie, quoi qu'il se passe, cette entreprise devrait continuer à bien se porter, et je pense que c'est ce que ce trimestre a vraiment prouvé. La direction est assez convaincue que même avec une certaine normalisation à court terme concernant la vente au détail de brique et de mortier, alors que l'économie rouvre et que les gens se retirent, la part du commerce électronique ne fait que prendre de l'ampleur, et je pense que sur la base des chiffres qu'ils ont fait pression ici ce trimestre, ça s'avère. Le PDG Niraj Shah a noté lors de l'appel, les bilans des consommateurs sont solides, l'intérêt pour la maison ne va pas disparaître, même s'il y a une certaine normalisation à court terme vers les briques et le mortier. Pour ces chiffres, revenu net, 3,9 milliards de dollars. Il était en fait en baisse de 10,4 % par rapport à il y a un an. Mais il convient également de noter qu'il s'agit de la compétition la plus difficile qu'ils aient jamais rencontrée, d'après ce qui s'est passé il y a un an. Ces chiffres de ventes ont été un peu tirés vers le bas par les États-Unis. Là-bas, ces chiffres de ventes aux États-Unis étaient en baisse de 15,2% par rapport à il y a un an. Mais il convient de noter que le chiffre d'affaires a augmenté de 11% en séquentiel. Marge brute, très forte, 29,3%. C'est contre 30,7 % il y a un an, et l'objectif à plus long terme de la direction se situe toujours entre 27 et 28 %. Mais si vous ne regardez que le nombre de clients, les chiffres de rétention, les clients actifs ont atteint 31,1 millions, soit une augmentation de 19,6 % par rapport à il y a un an.

Revenu des 12 derniers mois par client actif, 478 $, en hausse de 8,6 % par rapport à il y a un an. Cette entreprise cliente récurrente. Désormais, les clients fidèles passent 75,6% du total des commandes au cours du trimestre contre 67,4% il y a un an. Ce sont des clients qu'ils n'ont pas à payer pour acquérir. Cela a vraiment un impact important sur les finances de cette entreprise, comme nous le constatons. C'est vraiment intéressant de les voir dans cette nouvelle étape. Ils rachètent en fait des actions. Peut-être voyons-nous cette entreprise entrer dans une nouvelle étape de son cycle de vie pour ainsi dire, où elle a un peu plus confiance dans la façon dont elle investit ces dollars supplémentaires.

Colline: Actions de DraftRois légèrement en hausse cette semaine après que les bénéfices et les revenus du deuxième trimestre de la société de paris sportifs aient été plus élevés que prévu. DraftKings a également relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. Ce n'est peut-être pas une surprise, Ron, si l'on considère que nous ne sommes qu'à un mois du début de la saison de la NFL ?

Brut: Oui, tout le monde est excité pour la saison de football. Allez Bucs. Cela va être une grande saison à coup sûr. Trimestre solide, dépasse les attentes. Toujours pas rentable, ils construisent quelque chose ici. Comme vous l'avez dit, ils ont augmenté les prévisions de revenus. Une certaine volatilité dans le stock. Les investisseurs peuvent se demander pourquoi. Vendredi, ils ont divulgué une enquête de la SEC concernant des allégations concernant « les jeux sur le marché noir et le blanchiment d'argent commis par le vendeur à découvert Hindenburg Research. » Encore une fois, vendeur à découvert, alors prenez cela avec un grain de sel. Nous devons apprendre un peu plus au fur et à mesure que la SEC enquête. Mais le trimestre a été très solide, avec des revenus en hausse de près de 300%, impactés positivement par le retour à un calendrier sportif plus normal. Ils migrent vers leur technologie propriétaire de paris sportifs en ligne. Ils élargi les liens avec la Major League Baseball, avec la NFL. Ils ont récemment rejoint leur rival FanDuel et Caesars pour devenir un partenaire officiel de paris sportifs de la NFL. Ils vivent dans 12 États qui représentent collectivement environ 25 % de la population américaine. Je m'attends à ce que qui augmentera avec le temps, tout comme cette entreprise et les résultats qu'elle produit.

Colline: Vous vous sentez bien à propos de la répétition des Bucs?

Brut: Ils sont dans le top 2.

Colline: Pour les personnes qui démarrent une petite entreprise, trouver une aide indépendante fiable est un défi de longue date, un défi que Micha Kaufman voulait résoudre lorsqu'il a aidé à lancer Fiverr, une place de marché en ligne pour les services indépendants. Fondée en Israël en 2010, Fiverr est désormais présente dans plus de 160 pays à travers le monde. En plus d'être co-fondateur, Kaufman est également PDG et président du conseil d'administration. Le directeur des investissements de Motley Fool, Andy Cross, s'est récemment entretenu avec Kaufman de la plate-forme de Fiverr, de la culture de l'entreprise et de l'objectif initial de démarrer l'entreprise.

Micha Kaufman : L'idée derrière l'entreprise était vraiment de rendre l'expérience d'achat d'un service numérique aussi simple que d'acheter sur Amazon. Nous voulions vraiment créer une expérience de commerce électronique. Maintenant, c'est plus facile à dire qu'à faire, car quand on pense aux services numériques, ils sont très nuancés. Il n'y a pas de système SKU pour les services numériques. Nous avions besoin de créer une technologie qui permette aux indépendants et aux agences de produire leurs services afin qu'ils puissent être proposés de manière simple. L'expérience serait d'aller dans un catalogue, vous naviguez par catégories ou vous effectuez une recherche. Vous voyez tout, vous voyez qui offre le service et quelle est leur note et leurs avis clients. Vous voyez exactement ce qu'ils proposent, vous savez exactement quand cela va être livré et vous connaissez le prix exact. Nous ne faisons pas de taux horaires, c'est le prix exact. Ainsi, quels que soient les prix que vous voyez sur Fiverr, ce sont les prix auxquels vous devez vous attendre pour obtenir le service. Tout ce que vous avez à faire est de cliquer sur « Commander » et vous avez terminé. Il s'agit d'une énorme révolution pour les deux parties de la transaction car avant Fiverr, le temps moyen qu'il fallait à quiconque pour trouver et s'engager avec des pigistes était d'environ 30 jours. Ça prend beaucoup de temps. C'est vraiment très similaire à la datation, et c'est très difficile de faire cette correspondance. Le temps moyen qu'il faut à un visiteur qui atterrit sur fiverr.com pour prendre sa carte de crédit et passer une commande est de 15 minutes, et il diminue. Une fois que vous remplacez 30 jours par 15 minutes, vous ne revenez plus en arrière. C'est la beauté, c'est la magie qui l'accompagne. Cela supprime vraiment la majorité des frictions et de l'inefficacité qui existaient dans l'espace de travail indépendant.

Andy Croix : Micha, il y a beaucoup de freelances différents dans le monde. C'est un marché énorme. Il y a juste beaucoup de différents types de projets indépendants. Décrivez un peu qui sont les acheteurs, qui sont les vendeurs sur Fiverr en général, et quels types de projets sont publiés ou requis ou demandés sur la plateforme Fiverr.

Kaufman : Sûr. Il y a de nombreuses années, lorsque nous avons créé l'entreprise, nous avons décidé que la stratégie de mise sur le marché pour nous allait commencer tout en bas du marché et permettre aux indépendants d'offrir des microservices et de se concentrer sur les micro-entreprises, les solopreneurs, les start-up qui démarrent tout juste. Au fil des années, nous sommes montés en gamme, c'est donc le marché horizontal. Cela a commencé avec environ six catégories, qui sont maintenant bien plus de 500 catégories dans neuf grands secteurs verticaux. Vous pouvez donc essentiellement trouver n'importe quel service numérique que vous pouvez imaginer et quelques-uns que vous ne pouvez pas imaginer. Au fil des ans, nous avons introduit la société en bourse il y a plus de deux ans. Depuis lors, chaque trimestre, nous signalons l'ajout d'environ 30 nouvelles catégories chaque trimestre. C'est donc un catalogue à croissance rapide et le nombre de SKU est tout simplement infini.

Traverser: Donnez-nous quelques exemples de certains des numériques. Je sais qu'il y a tellement et tellement de catégories différentes, mais peut-être quelques exemples pour certains.

Kaufman : Cela peut provenir des services de base de quelqu'un qui vous aide à trouver un nom pour votre entreprise, puis peut-être vous aide à concevoir un logo pour votre entreprise, puis peut-être à créer un site Web pour vous, et peut-être à rédiger le contenu de ce site Web. Peut-être développer une application pour votre service. Ou peut-être que cela pourrait être un service de porte-parole pour présenter votre produit. Ou cela pourrait être du montage vidéo, ou cela pourrait être l'optimisation des moteurs de recherche, ou cela pourrait être quelqu'un fournissant une voix off pour quelque chose que vous produisez. Des services très basiques aux services très avancés. En fait, certains services sont offerts, comme je l'ai dit, non seulement par des pigistes individuels, mais par des agences et des studios qui peuvent en fait s'attaquer à des types de produits beaucoup plus complexes, tout en gardant la simplicité pour le client. Si vous avez besoin d'une application et que cette application nécessite des scripts, du contenu, une conception et le développement réel, puis pour promouvoir cette application, vous pouvez trouver tout cela en un seul service dans la commodité de notre marché. Du côté des clients, cela offre vraiment un accès considérable aux petites entreprises, mais aussi aux entreprises multinationales qui ont besoin de services plus avancés. C'est pourquoi nous avons créé l'entreprise Fiverr pour permettre aux équipes et aux groupes au sein des entreprises d'interagir ensemble sur le marché et de définir des projets, de définir des budgets et d'avoir une gestion pratique pour tout cela.

Traverser: Si je vous comprends bien, cela a commencé à servir beaucoup de petites et moyennes entreprises et c'est toujours une grande partie de votre (…).

Kaufman : Les PME sont des entreprises à 99,9% aux États-Unis. C'est un marché énorme.

Traverser: Les États-Unis sont votre plus grand marché que vous desservez, bien que vos entreprises mondiales desservent de nombreux fournisseurs différents dans le monde. Les PME sont un élément clé, mais vous montez également un peu en gamme. Vous avez mentionné l'entreprise Fiverr, nous pouvons y revenir un peu. Vous avez parlé de solutions et d'étapes importantes, d'autres nouvelles alors que vous continuez à proposer et à améliorer vos offres, et également à créer une entreprise d'abonnement, dont je veux parler davantage. Mais parlez un peu du fonctionnement de la plate-forme. Disons que je cherche un service et que Micha Kaufman est là-bas et qu'il a un excellent service, et lui et moi nous connectons via la plate-forme Fiverr. Disons simplement que les frais sont de 100 $, par exemple. Je sais que vous en avez parlé dans certains de vos exposés. Pouvez-vous simplement expliquer comment le processus fonctionne pour que vous soyez réellement payé par moi ?

Kaufman : Absolument. La magie ici pour les indépendants réside dans le fait que Fiverr est probablement la première plate-forme depuis le début du travail indépendant, quel que soit le moment, qui n'exige pas des indépendants qu'ils fassent quoi que ce soit pour remporter un projet. C'est énorme pour eux. N'oubliez pas qu'avant Fiverr, si vous débutiez en tant qu'indépendant, vous passiez exactement 100% de votre temps à courir après des clients parce que vous n'en avez pas. Votre entreprise doit être votre propre spécialiste du marketing. Au fil du temps, cela diminue, mais nous avons constaté, en parlant à des pigistes, que peu importe leur succès, ils continuent d'investir environ 30 à 40 % de leur temps à essayer de trouver le prochain client pour la semaine, le mois ou le trimestre suivant. . Sur Fiverr, ils n'ont rien à faire de tout cela, ils se présentent simplement. Ils créent un profil, ils utilisent notre technologie pour produire leurs offres, puis ils s'assoient et se détendent. La prochaine fois qu'ils auront de nos nouvelles, c'est : « Hey Andy, vous avez un nouveau client. Ils ont déjà payé. Allez-y. Faites simplement les choses que vous aimez faire, ce qui n'est pas être un spécialiste du marketing. » Peut-être que vous êtes un graphiste, peut-être que vous êtes un rédacteur de contenu. La façon dont les frais sont structurés est très simple.

La part transactionnelle de notre activité est de 25,5%. Vingt pour cent sort du vendeur. Mais ils le savent, donc ils peuvent fixer le prix de tout ce qu'ils veulent sur une base nette, donc 20 %. Ensuite, il y a des frais de transaction de 5,5% qui proviennent de l'acheteur. Voilà, c'est aussi simple que ça. Commodité. Encore une fois, comme ils n'ont pas besoin de passer autant de temps à se commercialiser, 20% n'est en fait pas très élevé. C'est pourquoi nous ne sommes pas repoussés par notre communauté. Fiverr ne se contente pas de connecter les gens, c'est une plate-forme sur laquelle les transactions sont effectuées. Nous ne résolvons pas seulement l'accès aux talents, nous résolvons tous les problèmes secondaires comme la passation de marchés, la facturation, les accords de non-divulgation, les communications sécurisées, l'échange sécurisé de fichiers et le stockage de fichiers, et bien sûr tout notre système de notation, etc. En faisant en sorte que la transaction se déroule sur notre plate-forme, cela nous fournit une énorme quantité de points de données qui nous permettent d'améliorer le service. Nous sommes toujours un partenaire pour chaque transaction. Si le système pense que le pigiste pourrait être en retard pour livrer une commande, le système envoie automatiquement un ping à ce vendeur et lui rappelle qu'il a la date de livraison prévue. Ce sont des cas très rares, ils ne répondent pas à cela. Le système pourrait remplacer ce pigiste avec le consentement du client tout en gardant tout rationalisé afin qu'il pense que tout est simple. Au-delà de cela, il nous fournit ces points de données qui nous permettent de comprendre comment gérer la liquidité de manière intelligente, et nous avons notre propre système de notation et de réputation qui nous permet de suivre des centaines de points de données différents. Chaque transaction est utilisée, ces données sont transmises à l'apprentissage automatique et à l'IA pour s'assurer que la prochaine correspondance est encore meilleure. Comme nous avons des dizaines de millions de transactions dans notre histoire, le système ne cesse de s'améliorer.

Traverser: Parlons de la culture Fiverr. Je sais que c'est quelque chose que vous passez tous beaucoup de temps à réfléchir aux différents facteurs qui entrent dans la culture. Qu'est-ce qui rend la culture Fiverr unique ?

Kaufman : La première chose est peut-être la diversité de notre équipe dans notre réflexion. Fiverr est une entreprise, elle s'appelle Fiverr International. La raison en est que nous ne voulions pas en faire une entreprise spécifique à un pays. Nous voulons vraiment profiter du fait que le talent est mondial et notre équipe devrait l'être aussi. Nous pensons que la diversité qui vient de différents horizons, ethnies, pays et langues ajoute tellement de couleur à tout ce que nous faisons. Cela crée beaucoup d'idées innovantes dans l'entreprise. Je pense que c'est l'un des moteurs. Le deuxième est le fait que les gens sont extrêmement passionnés par la mission. Je suis entrepreneur depuis près de 20 ans. La probabilité de créer une entreprise prospère est un petit nombre après la virgule, mais la probabilité de créer une entreprise prospère qui fait du bien est presque nulle. C'est si mince. Nous avons eu la chance d'être dans une position où nous changeons la vie de millions de personnes d'une manière formidable. C'est un énorme moteur. Nous n'oublions jamais pour qui nous travaillons, c'est dans notre ADN. C'est probablement la plus grande communauté de pigistes au monde, et c'est ainsi que nous la traitons.

Vous vous en souvenez peut-être, lorsque nous avons rendu publique l'entreprise, les personnes qui sonnaient là-haut étaient des membres de notre communauté, pas nous. C'est ainsi que nous pensons et c'est ainsi que pense notre équipe. Ensuite, il y a des choses qui font partie de nos principes de fonctionnement et j'en ai mentionné certaines qui pensent à tout simplifier. Comment créer des produits simples et beaux à utiliser qui compressent d'énormes quantités de friction et d'inefficacité en quelque chose qui serait super simple à utiliser. Encore une fois, c'est plus facile à dire qu'à faire. C'est la chose la plus difficile qui soit, mais vous avez une équipe qui est obsédée par cela et elle est obsédée par l'expérience client. Je pense que ce ne sont que quelques-uns des attributs que vous avez au sein de l'équipe qui rendent la culture vraiment incroyable. Je pense que vous l'avez ressenti et les gens me le disent. Lorsqu'ils viennent dans l'un de nos bureaux ou qu'ils raccrochent avec nous sur Zoom, il y a un sentiment de quelque chose de vraiment unique dans l'air. J'adore cette chose. C'est juste des gens incroyables.

Colline: Vous les gars, nous avons une autre IPO chaude. Weber Grill est devenu public jeudi et oui, techniquement, l'action était à plat le premier jour de bourse, donc l'introduction en bourse elle-même n'était pas la chose qui était en hausse, mais les grills eux-mêmes Ron, je veux dire, nous sommes fans des produits Weber Grill, n'est-ce pas ?

Brut: Un client de longue date et je le resterai très longtemps. J'adore mon Weber.

Colline: Bien que nous parlions pendant la pause, Jason, ça sonne comme ça pour Ron, c'est définitivement pour moi, plus un fan de l'entreprise que du stock à ce stade de toute façon.

Moser : Oui. J'ai l'impression que c'est une hypothèse sûre. Sur la base du S-1, cela ressemble à l'utilisation des produits, c'était vraiment juste un peu d'argent et une structure organisationnelle. On dirait que vous êtes à trois minutes d'un match de Tetris. Chris, cela n'a tout simplement pas de sens, mais je suppose qu'avec le temps, nous en saurons davantage sur cette entreprise, mais il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un produit de très, très haute qualité.

Colline: Ron, je pense que c'est le problème. J'ai un Weber Grill, il a 15 ans. S'ils veulent des clients fidèles, ils doivent commencer à rendre ces choses moins bonnes.

Brut: Ils durent un certain temps. Je remplace mes grilles et mes barres aromatisantes de temps en temps, il y a donc un peu d'accessoires ici à acheter, une capitalisation boursière de 9 milliards de dollars pour cette entreprise. L'introduction en bourse elle-même n'était pas très demandée, mais ils ont fixé le prix juste à cause de cela et maintenant vous avez un peu le stock, donc les banquiers ont bien fait.

Moser : Je suis presque sûr que c'est la première fois que l'aromatisant a été utilisé dans cette émission, Ron. On parle beaucoup de grillades (…).

Brut: Je ne suis même pas sûr que ce soit le bon mot.

Colline: Passons aux actions sur notre radar. Notre homme derrière la vitre, Dan Boyd, va vous poser une question. Jason Moser, tu es le premier. Que regardez-vous cette semaine?

Moser : Jeter un coup d'oeil à Synaptique, le ticker est SYNA. Synaptics makes its hay selling its technology to large original equipment manufacturers, companies that make mobile products, PCs, other voice and video items. This technology covers a broad spectrum: chips, firmware, software, artificial intelligence, touch sensing, image, voice. Synaptics has a role in a lot of this stuff. Last year, we talked about this. It was a business in transition. Company that is really focused now on the opportunity in the Internet of Things. Management made a conscious decision to focus more on getting that profitability back. I'll tell you what. This week, the company announced results that show it's working. Revenue grew 18%. Earnings were up 75% as they continue to pursue that IoT opportunity which is now the largest part of the business. Stock had a terrific week. This is one that I've recommended in both services that I run here, which has been a tremendous performance so far. I'm looking for that to continue.

Hill: Dan, question about Synaptics?

Dan Boyd: Absolutely, Chris. Now, Jason, there are a lot of companies in this space, can you say anything about Synaptics' market share?

Moser: Oui. Well, Synaptics' market share, it's one of the leaders in this space. It's got customers like Alphabet (NASDAQ:GOOG) (NASDAQ:GOOGL), Samsung, Sony (NYSE:SONY), Lenovo, to mention a few. While this is a very crowded space with a lot of options, Synaptics certainly does a good job of maintaining their share, because once you get into these devices and establish these long-lasting relationships with your big providers, they tend to want to keep you around.

Hill: Ron gross, what are you looking at this week?

Gross: I'm looking at 10x Genomics (NASDAQ:TXG), TXG, to see if I should add it to my personal biotech basket. 10x Genomics products allow scientists to look at the expression of genes inside individual cells. Dan, you will have to take my word for it that that is new and exciting, but I do absolutely need to learn more about it. Their flagship franchise called Chromium uses a razor-and-blade model that provides recurring revenue from consumables used to run experiments. Their Visium platform allows researchers to look at expressions throughout a tissue sample. These are important things for genomics. 10x has also moved beyond research into clinical diagnostics with two acquisitions earlier this year. Management is guiding for about $500 million in revenue. They also think this is a $15 billion industry, so leaves substantial room for them to grow from the $500 million where they are today.

Hill: 10x Genomics; Dan, you got a question?

Boyd: Oui. Ron, 10x is in the name. Are we going to see 10X on the stock price too?

Gross: Well, that remains to be seen. That's a tall order, but this is the space to do it. If you are a biotech company or anywhere in the sector and you hit it, you've got the potential to grow significantly. We'll have to wait and see. Only time will tell.

Moser: Would you consider Weber to be a 10X opportunity, Ron?

Gross: I would not.

Moser: No. OK. I just wanted to confirm.

Hill: What do you want to add to your watch list, Dan?

Boyd: As much as I want it to be Weber I think I'm going to go with Synaptics on this one, because Jason convinced me.

Moser: Oh, we love to hear that, Dan.

Hill: Jason Moser and Ron Gross, guys, thanks for being here.

Gross: Thanks, Chris.

Moser: Thank you.

Hill: That's going to do it for this week's show. It's mixed by Dan Boyd, produced by Mac Greer. I'm Chris Hill, we'll see you next week.

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Pourquoi composer une boutique virtuels ?

Il n’a ne été aussi facile d’envoyer un web site e-commerce de nos jours, il suffit de voir le taux le montant le pourcentage de sites commerce électronique en France pour s’en remettre compte. En effet, 204 000 sites actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de websites est multiplié par 9. Avec l’évolution des technologies, médias à grand coup d’histoire de succès story, (si dans l’hypothèse ou nous-mêmes vous assure, je suis aussi tombé a l’intérieur du panneau) le commerce électronique est longuement été vu tel que un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le jour dans de nombreuses thématiques.