eBay inc (EBAY) Transcription de l'appel sur les résultats du deuxième trimestre de 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

eBay inc (NASDAQ : EBAY)
Appel des résultats du deuxième trimestre 2021
11 août 2021, 17h00. HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Bonne journée et merci d'être là. Bienvenue à la conférence téléphonique eBay sur les résultats du deuxième trimestre 2021. (Instructions pour l'opérateur) J'aimerais maintenant céder la conférence à Joe Billante, vice-président des relations avec les investisseurs. Merci. S'il vous plaît, allez-y.

Joe BillanteRelations avec les investisseurs

Opérateur, je vérifie. Vous nous entendez bien ?

Opérateur

Je peux, oui. Un instant, s'il vous plaît.

Joe BillanteRelations avec les investisseurs

Merci. Bon après-midi. Merci de vous être joint à nous et bienvenue à la conférence téléphonique sur la libération des gains d'eBay pour le deuxième trimestre 2021. Jamie Iannone, notre directeur général, se joint à moi aujourd'hui lors de l'appel ; et Steve Priest, notre directeur financier. Nous fournissons une présentation de diapositives pour accompagner le commentaire de Steve pendant l'appel qui est disponible via la section Relations avec les investisseurs du site Web d'eBay à l'adresse Investors.ebayinc.com. Avant de commencer, j'aimerais vous rappeler qu'au cours de cette conférence téléphonique, nous discuterons des mesures non conformes aux PCGR liées à notre performance.

Vous pouvez trouver le rapprochement de ces mesures avec les mesures GAAP comparables les plus proches dans la présentation de diapositives accompagnant cette conférence téléphonique. De plus, tous les taux de croissance des revenus et du GMV mentionnés dans les remarques de Jamie et Steve représentent des comparaisons d'une année sur l'autre neutres en devises, sauf indication contraire. Lors de cette conférence téléphonique, la direction fera des déclarations prospectives, y compris, sans s'y limiter, des déclarations concernant nos performances futures et les résultats financiers attendus.

Ces déclarations prospectives impliquent des risques et des incertitudes connus et inconnus, et nos résultats réels peuvent différer sensiblement de nos prévisions pour diverses raisons. Vous pouvez trouver plus d'informations sur les risques, les incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient affecter nos résultats d'exploitation dans nos rapports périodiques les plus récents sur les formulaires 10-K et 10-Q et dans notre publication des résultats plus tôt dans la journée. Vous ne devez pas vous fier à des déclarations prospectives. Toutes les informations contenues dans cette présentation datent du 11 août 2021, et nous n'avons pas l'intention et n'assumons aucune obligation de mettre à jour ces informations.

Sur ce, permettez-moi de passer la parole à Jamie.

Jamie IannonePrésident et chef de la direction

Merci, Joe. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous. Aujourd'hui, je vais commencer l'appel avec les faits saillants du deuxième trimestre. Ensuite, je partagerai quelques mises à jour sur les progrès vers notre vision stratégique. À la fin de mon allocution, je céderai la parole à Steve, notre nouveau directeur financier, qui discutera plus en détail de nos performances financières et de nos perspectives. Le deuxième trimestre de 2021 a marqué plusieurs jalons importants dans la transformation en cours d'eBay, et je tiens à remercier notre équipe pour l'avoir réalisée. Nous avons accéléré notre rythme d'innovation tout en exécutant plusieurs transactions complexes.

Leur dévouement et leur concentration ont créé une valeur considérable pour nos clients et nos actionnaires. Permettez-moi de commencer par quelques-unes de nos améliorations de portefeuille. Nous avons terminé la transition de l'activité Petites annonces d'eBay vers Adevinta. Cet accord était initialement évalué à environ 9,2 milliards de dollars, mais une clôture en juin s'était appréciée à 13,3 milliards de dollars. Peu de temps après la clôture, nous avons annoncé un accord avec Permira pour vendre environ 135 millions de nos actions Adevinta pour plus de 2,4 milliards de dollars. Cet accord respecte les engagements réglementaires tout en restituant de la valeur aux actionnaires d'eBay. Nous avons également augmenté notre plan de rachat d'actions pour l'année de 2 à 5 milliards de dollars. En juin, nous avons annoncé la vente de plus de 80 % de notre activité coréenne à Emart pour environ 3 milliards de dollars, rassemblant deux sociétés de commerce électronique et de vente au détail de premier plan qui peuvent libérer un potentiel important en Corée.

Nous prévoyons que l'accord sera conclu plus tard cette année ou au début de 2022. Ces changements de portefeuille nous permettent d'intensifier notre concentration sur le cœur de métier d'eBay à l'avenir. Lorsque je vous ai parlé en juillet dernier, j'ai esquissé une vision renouvelée et un plan stratégique pour l'entreprise. Nous nous sommes lancés dans un voyage pluriannuel pour devenir le meilleur marché mondial pour les vendeurs et les acheteurs, grâce à une réimagination axée sur la technologie. Nos priorités étaient de développer le noyau, de devenir la plate-forme de choix pour les vendeurs et de cultiver des relations de confiance durables avec les acheteurs, en les transformant en passionnés. À ce jour, nos progrès sont très encourageants.

Notre croissance sous-jacente est positive et la stratégie fonctionne. Les résultats du deuxième trimestre ont été solides et tous les indicateurs commerciaux clés ont atteint ou dépassé les attentes. Le chiffre d'affaires a augmenté de 11 % grâce à l'accélération de la migration des paiements et à la croissance de la publicité. Nous avons financé des investissements supplémentaires dans le développement de produits tout en livrant 0,99 $ de BPA non conforme aux PCGR au-dessus du haut de gamme de notre gamme. Comme prévu, le GMV a diminué de 11% par rapport à l'année dernière, lorsque les résultats ont été fortement impactés par le verrouillage initial de la pandémie. Surtout, par rapport aux niveaux d'avant la pandémie d'il y a deux ans, nous constatons une croissance sous-jacente positive du GMV.

Nos indicateurs clients restent sains des deux côtés de notre marché. Les vendeurs actifs ont augmenté de 5 % pour atteindre 19 millions dans le monde, alors que de plus en plus de petites entreprises et de consommateurs continuent de se tourner vers la plate-forme mondiale d'eBay pour atteindre des millions de clients potentiels du monde entier. Ce trimestre, les acheteurs actifs mondiaux ont totalisé 159 millions, en baisse de 2 % par rapport à l'année dernière et en hausse de 3 % par rapport à 2019. Nous nous sommes concentrés sur l'établissement de relations de confiance durables avec des acheteurs passionnés. Les changements dans notre mix marketing et nos investissements dans les produits se sont concentrés sur l'attraction et la fidélisation de ces passionnés, en particulier la génération Z et les millennials.

En parallèle, nous avons abandonné les anciennes tactiques qui entraînaient des acheteurs à faible valeur, peu fréquents ou uniques. Notre base d'acheteurs commence à évoluer sur la base de cette stratégie. Ces acheteurs à volume élevé sont en croissance par rapport à il y a un an et leurs dépenses sur eBay augmentent encore plus rapidement. Ce mélange d'acheteurs de meilleure qualité augmente la valeur pour les vendeurs et améliorera la santé de notre écosystème à long terme. Le passage des tendances des acheteurs aux initiatives de paiement et de publicité a continué à offrir une expérience produit plus simple et des avantages significatifs pour les vendeurs, les acheteurs et les actionnaires. Les paiements gérés sont désormais disponibles sur tous les marchés du monde et la transition progresse plus rapidement que prévu.

Au cours du deuxième trimestre, nous avons traité 71 % des achats sur la plate-forme via des paiements gérés. Nous avons terminé le deuxième trimestre à un taux d'exécution supérieur à 80 % et sommes en bonne voie pour traiter plus de 90 % ce trimestre. La gestion des expériences de paiement nous-mêmes nous permet d'éliminer un problème auquel les vendeurs sont parfois confrontés sur eBay, les articles non payés. Des modifications ont été apportées à la caisse pour résoudre ce problème et aujourd'hui, 99% des transactions à prix fixe sont payées à l'avance. Nous avons également commencé à résoudre ce problème pour les meilleures offres et options, en demandant aux acheteurs de fournir un mode de paiement afin d'enchérir. C'est une victoire importante pour les vendeurs, car cela libère des stocks et réduit leurs coûts post-transaction.

Notre activité Publicité continue de bien performer. Au deuxième trimestre, les revenus publicitaires ont dépassé le volume généré par les annonces sponsorisées, qui ont généré près de 224 millions de dollars, en hausse de 8 %. Plus de 1,4 million de vendeurs ont fait la promotion de plus de 430 millions d'annonces au cours du trimestre. La croissance a été tirée par une plus grande adoption et des améliorations technologiques qui ont augmenté la conversion. Nous voyons d'énormes opportunités de croissance dans la publicité, à la fois de nos offres existantes d'annonces sponsorisées et de nouvelles innovations de produits. Après un certain nombre d'essais réussis au deuxième trimestre, nous allons développer plusieurs nouveaux produits à l'échelle mondiale au cours des prochains mois. Auparavant, les vendeurs ne pouvaient promouvoir que des annonces à prix fixe, mais ils peuvent désormais augmenter la visibilité pour un montant forfaitaire sur les options permettant d'augmenter la conversion. En juin, nous avons également lancé un produit publicitaire au coût par clic pour les vendeurs de nos principaux marchés. Les premiers résultats des 100 000 premières annonces ont montré que le retour sur les dépenses publicitaires des vendeurs était supérieur aux références du secteur.

Nous plaçons davantage de recommandations basées sur l'IA pour les prix et les enchères de mots-clés dans le Hub des vendeurs pour aider les vendeurs à générer un volume particulier. Enfin, nous commençons à syndiquer les annonces sur les plateformes eBay pour attirer davantage d'acheteurs vers les annonces. Il est important de noter que les vendeurs gardent le contrôle des prix et de la visibilité tout en bénéficiant des capacités marketing évolutives d'eBay. En plus de la publicité et des paiements, nous menons un certain nombre d'autres initiatives à l'échelle du site. Pour les vendeurs grand public, nous simplifions le processus de vente en nous concentrant fortement sur le mobile. Cela inclut des solutions d'impression d'étiquettes plus faciles dans l'application et des listes plus rapides grâce à des numérisations d'images ou de codes à barres.

Dans les cartes à collectionner où nous avons lancé pour la première fois des annonces basées sur des images, les vendeurs sont en mesure de faire correspondre les numérisations plus de 80 % du temps. Le temps nécessaire pour créer une liste a été considérablement réduit et nous prévoyons d'étendre la capacité à plus de catégories de produits plus tard cette année. Pour les vendeurs de petites entreprises, nous continuons d'étendre et d'optimiser leur boîte à outils eBay. Pour aider à fidéliser les clients des passionnés vers les magasins eBay, nous avons créé un outil CRM qui permet aux vendeurs de financer et de distribuer leurs propres coupons. Depuis son lancement il y a quelques mois, plus d'un million d'acheteurs ont acheté des articles via ces campagnes ciblées.

Comme vous m'avez entendu le dire par le passé, nous nous concentrons sur un certain nombre de catégories où nous sommes bien placés pour servir à la fois les vendeurs et les acheteurs. Ces catégories croissent nettement plus vite que l'ensemble de l'activité, et je suis ravi des progrès réalisés par notre équipe. Notre stratégie d'innovation comprend l'augmentation de la satisfaction des clients, l'amélioration de la confiance, l'augmentation de l'offre et la commercialisation auprès des passionnés. À la sortie du deuxième trimestre, nous avons appliqué ce playbook à environ 10 % de notre volume sur nos trois principaux marchés. Avec notre plan actuel et notre élan continu, nous prévoyons d'étendre la couverture à environ 20 % d'ici la fin de l'année.

L'une de ces catégories est celle des cartes à collectionner. En Amérique du Nord, nous continuons d'enregistrer une croissance substantielle avec environ 2 milliards de dollars de GMV au premier semestre de l'année, soit l'équivalent de l'ensemble de 2020. Malgré ces bons résultats, nous voyons un potentiel supplémentaire inexploité sur le marché que nous prévoyons de saisir avec d'autres innovation. Nous avons récemment lancé un guide des prix et des outils de collecte, destinés aux passionnés de cartes à collectionner. Ces nouvelles fonctionnalités exploitent des données d'inventaire et de prix inégalées, permettant aux clients de visualiser, de gérer et de suivre la valeur de leurs collections en temps réel. En tant que leader des cartes à échanger avec 25 ans de données transactionnelles, personne n'est mieux placé pour estimer la valeur de chaque carte jamais vendue.

De plus, l'outil de collecte suit de manière transparente toutes les activités d'eBay et l'inventaire hors ligne en un seul endroit. Cela permet aux passionnés d'évaluer facilement les opportunités, d'échanger rapidement et d'augmenter la valeur de leurs collections. Les baskets et les montres continuent de dépasser notre marché global. Depuis son lancement il y a un an, nous avons authentifié près d'un million d'articles, ce qui permet un niveau de confiance révolutionnaire. Les deux catégories enregistrent près de 90 % de taux de satisfaction client sur les transactions authentifiées. Notre activité Sneakers a connu une forte croissance à deux chiffres malgré des comparaisons plus strictes depuis un an, et sur la base de ce succès, nous avons étendu l'authentification des sneakers au Royaume-Uni, au Canada et en Australie.

Les montres de luxe maintiennent également une croissance à deux chiffres. L'amélioration de la confiance des acheteurs conduit à un comportement d'achat intercatégorie fort similaire à ce que nous avons vu dans les baskets. En fait, les acheteurs de montres de luxe ont dépensé 8 000 dollars pour plus de 50 articles dans d'autres catégories, bien au-dessus de l'acheteur moyen d'eBay. La prochaine catégorie de luxe sur laquelle nous nous concentrons est celle des sacs à main. Nous prévoyons de tirer parti d'une lecture similaire à partir de montres et de baskets pour offrir un NPS plus élevé aux acheteurs et aux vendeurs. Nous avons commencé aux États-Unis pour authentifier des sacs à main de plus de 500 $ pour les grandes marques. L'électronique remise à neuf continue d'être un autre domaine de croissance sur nos plus grands marchés.

Notre expérience de reconditionné certifié renforce les relations avec les meilleures marques en ouvrant de nouveaux canaux de vente. Nous avons récemment accueilli Samsung Galaxy dans le programme, offrant aux acheteurs eBay l'accès à des produits exclusifs, comme neufs, à des prix exceptionnels. Les pièces et accessoires de véhicules ont toujours été l'une des catégories les plus performantes sur eBay, et le restent aujourd'hui. Notre plate-forme offre une large sélection d'inventaires soutenue par un catalogue robuste. L'expérience d'achat Fitment associe les pièces automobiles aux véhicules, pour aider les acheteurs à acheter efficacement et en toute confiance. Au deuxième trimestre, nous avons étendu cette capacité en activant un outil de recherche de pièces de moto en Allemagne et au Royaume-Uni.

Nous avons également étendu la fonctionnalité Mon garage, qui permet aux acheteurs de stocker les données de leur véhicule, offrant ainsi une expérience d'achat plus personnalisée, au Canada, en Italie, en France et en Espagne. Nous prévoyons de lancer plus d'innovations axées sur la technologie dans cette catégorie plus tard cette année pour renforcer notre succès. Prenant du recul, eBay existe pour créer des opportunités économiques pour tous. Cet objectif guide notre approche envers nos clients, nos communautés et notre équipe chez eBay. Cette année, les objectifs individuels de notre équipe de direction se concentrent sur l'accélération d'un changement significatif en matière de diversité, d'équité et d'inclusion, à tous les niveaux de notre entreprise. Nous avons formé un conseil ESG, composé de hauts dirigeants de toute l'entreprise dont le rôle est de guider et d'assurer le succès des initiatives de développement durable.

Au cours du trimestre, nous avons publié notre cinquième rapport annuel sur l'impact et notre troisième rapport annuel sur la diversité, l'équité et l'inclusion détaillant les progrès que nous avons réalisés au cours de l'année écoulée ainsi que nos objectifs 2025. La liste complète des activités est longue, mais j'aimerais partager quelques points saillants. Nous avons progressé sur notre chemin pour devenir plus diversifiés, équitables et inclusifs. Nos communautés d'inclusion ont organisé 150 événements avec plus de 10 000 participants au cours de la dernière année. Nous avons également poursuivi nos efforts pluriannuels pour garantir l'équité salariale entre les sexes, résultant en une parité salariale de 100 % aux États-Unis et de 99,7 % dans le monde. Une autre priorité est la gestion de notre impact environnemental.

L'investissement dans l'énergie propre est une priorité pour l'entreprise et notre objectif est de nous approvisionner à 100 % en énergie renouvelable d'ici 2025. Nous avons déjà atteint 74 % de notre objectif grâce à une combinaison d'accords d'achat d'électricité et de programmes locaux. Pas plus tard que la semaine dernière, nous avons annoncé que nous faisions équipe avec McDonald's dans le cadre d'un accord avec Lightsource bp pour acheter l'électricité du plus grand projet solaire de Louisiane. L'électricité produite sera supérieure à la puissance utilisée dans notre plus grand centre de données. Enfin, je voudrais souligner l'incroyable générosité de nos acheteurs et vendeurs. Au cours du deuxième trimestre, les clients ont contribué plus de 35 millions de dollars à leurs causes préférées via eBay for Charity.

Cela représente une croissance de 16% par rapport à l'année dernière, et la plate-forme est en bonne voie pour atteindre l'objectif 2025 de lever 600 millions de dollars. Ce ne sont là que quelques exemples des activités ESG en cours et je vous encourage à en découvrir plus sur ebayinc.com. Le deuxième trimestre a été une nouvelle étape dans la transformation pluriannuelle d'eBay. L'entreprise a produit de solides résultats et il est clair que notre stratégie fonctionne. Les clients sont ravis de l'innovation dans nos catégories cibles, menant une croissance divine malgré des comps plus difficiles d'il y a un an. Nous exploitons la puissance de la technologie de nouvelle génération pour faire d'eBay la plate-forme de choix pour les vendeurs et attirer des passionnés de longue date.

Notre transition des paiements est presque terminée, offrant des avantages aux vendeurs, aux acheteurs et aux actionnaires. Notre portefeuille de produits publicitaires s'élargit, donnant aux vendeurs plus d'outils pour développer leur activité, et nous avons simplifié notre portefeuille nous permettant de nous concentrer sur le cœur de métier, tout en créant une valeur actionnariale significative. Notre équipe continue de se concentrer sans relâche sur l'exécution pour nos clients. Je suis ravi d'accueillir cette année quatre nouveaux leaders exceptionnels au sein de notre équipe de direction. De plus, nous avons embauché des talents essentiels dans des domaines tels que la technologie, l'IA, l'analyse et la gestion des catégories. Les équipes en place sont bien positionnées pour propulser cette activité.

Sur ce, je vais passer l'appel à Steve pour qu'il fournisse plus de détails sur nos performances financières. Avant de le faire, je tiens à dire à quel point je suis ravi d'avoir un autre leader de classe mondiale centré sur le client dans notre équipe pour nous aider à réaliser notre vision.

Steve, à vous.

Steve PrêtreVice-président principal, chef de la direction financière

Merci, Jamie, et merci à tous d'être venus aujourd'hui. Je voudrais commencer par dire à quel point je suis excité et honoré d'être sur eBay. J'aimerais également remercier Andy pour ce leadership et ses conseils lors de ma transition vers le poste. Il a fait un excellent travail en créant de la valeur pour l'entreprise et en dirigeant notre équipe financière au cours des deux dernières années. Je vais commencer à la page 4 de notre présentation. Nous avons décrit l'impact du transfert de nos activités coréennes vers les activités abandonnées et nos prévisions pour les bénéfices du deuxième trimestre. Au niveau agrégé, cela a réduit les prévisions d'environ 2 points de croissance du GMV, 400 millions de dollars de chiffre d'affaires et 0,02 $ de BPA.

Les résultats du deuxième trimestre reflètent uniquement la performance de notre activité continue de Marketplace. Le 13 juillet, nous avons publié le formulaire 8-K qui comprend les états financiers historiques refondus jusqu'au début de 2019. Ces chiffres fournissent une comparaison de pommes à pommes par rapport à nos résultats réels. Hors Corée, les prévisions implicites pour le deuxième trimestre se situaient entre 2,58 et 2,63 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en croissance de 8 à 10 % sur une base organique neutre en devises. Le BPA non conforme aux PCGR se situait entre 0,89 $ et 0,94 $ par action, ce qui représente une baisse de 5 % à 10 % en glissement annuel. En ce qui concerne nos faits saillants du trimestre sur la diapositive 5, malgré un trimestre exceptionnel l'an dernier, nous avons obtenu de solides résultats opérationnels.

Les revenus ont augmenté à deux chiffres, tirés par les paiements et les publicités. Le BPA non conforme aux PCGR était de 0,99 $ par action et notre marge d'exploitation était de 33 %. Nous avons généré 910 millions de dollars de flux de trésorerie disponibles tout en restituant 1,6 milliard de dollars aux actionnaires par le biais de rachats d'actions et de dividendes en espèces. Nous avons généré une valeur significative de notre portefeuille alors que nous travaillons à la transformation d'eBay. Nous avons annoncé l'accord de vente de plus de 80 % de notre activité coréenne à Emart pour environ 3 milliards de dollars. Nous avons finalisé la transaction Classifieds, pour une valeur totale de 13,3 milliards de dollars dont 2,5 milliards de dollars en cash, et une participation de 44% dans Adevinta. Nous avons ensuite conclu un accord pour vendre un quart de ce steak à Permira pour plus de 2,4 milliards de dollars en espèces.

Enfin, nous avons augmenté notre rachat d'actions estimé en 2021 à 5 milliards de dollars pour un montant initial de 2 milliards de dollars. Passant aux acheteurs actifs sur la diapositive 6, nous avons exécuté le trimestre avec 159 millions d'acheteurs, ce qui représente une baisse de 2% d'une année sur l'autre sur une base de 12 mois glissants. Au début de la pandémie, au deuxième trimestre de l'année dernière, nous avons ajouté plus de 7 millions d'acheteurs, notre plus forte augmentation trimestrielle jamais enregistrée. Cette cohorte d'acheteurs a mûri conformément aux tendances historiques. Nous constatons également une réduction des acheteurs d'articles à bas prix en raison de changements dans notre marketing mix. Comme Jamie l'a mentionné, notre stratégie pour attirer et retenir les acheteurs a changé au cours des derniers trimestres.

Nous avons intentionnellement concentré notre marketing et l'innovation de nos produits sur les acheteurs les plus valorisés. Il s'agit notamment des acheteurs qui vendent ou des acheteurs qui achètent au moins six jours par an et dépensent plus de 800 $. Ce segment de grande valeur représente environ 20 % de notre base d'acheteurs et ils achètent environ 75 % de notre GMV. Les acheteurs de grande valeur ont augmenté au deuxième trimestre, tout comme les dépenses par acheteur. Les acheteurs de faible valeur sur eBay représentent environ la moitié de notre base d'acheteurs, mais n'achètent qu'environ 5 % de notre GMV. Alors que nous roulons (Indecipherable), nous nous attendons à une nouvelle baisse du nombre d'acheteurs actifs sur 12 mois glissants, mais à une augmentation du GMV par acheteur au cours des prochains trimestres.

Passant à la diapositive 7, au deuxième trimestre, nous avons livré 22,1 milliards de dollars de GMV, en baisse de 11 % en glissement annuel. Sur une base ponctuelle, cela représente une baisse de 7 % en glissement annuel. Par rapport au deuxième trimestre de 2019, le GMV a augmenté de 19 % sur une base neutre en devises et de 23 % sur une base au comptant. Plusieurs facteurs ont contribué à la dynamique du GMV du T2. Premièrement, nous avons dépassé le pic de l'impact précoce de la pandémie, y compris la première vague de restrictions de mobilité, les paiements de relance et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement. Deuxièmement, il y a eu un avantage macroéconomique significatif et continu de la mobilité mondiale, bien qu'il ait été nettement moindre à la fin du trimestre qu'au début du deuxième trimestre.

Et troisièmement, notre activité sous-jacente a continué d'afficher une croissance positive grâce à l'amélioration de l'expérience produit sur l'ensemble du site et aux performances des catégories. Aux États-Unis, nous avons généré environ 10 milliards de dollars de GMV au deuxième trimestre, en baisse de 5 % en glissement annuel. Le GMV international a diminué de 16 % en glissement annuel pour atteindre 12,1 milliards de dollars. Notre volume aux États-Unis a dépassé le niveau international, principalement en raison de la vigueur des cartes à collectionner, ainsi que des avantages des mesures de relance gouvernementales plus tôt dans le trimestre. En ce qui concerne les revenus de la diapositive 8, nos revenus nets pour le trimestre s'élevaient à 2,7 milliards de dollars, en hausse de 11 % sur une base neutre en devises et de 14 % sur une base au comptant.

Nous avons généré 2,5 milliards de dollars de revenus de transaction, en hausse de 11 % en glissement annuel, principalement grâce aux paiements. Nous continuons à faire de grands progrès sur la migration des vendeurs. Comme Jamie l'a mentionné, 71 % de notre volume mondial sur la plate-forme a été traité via les paiements gérés au cours du trimestre, ce qui a contribué à environ 18 points de croissance supplémentaire des revenus d'une année sur l'autre. Le succès de la rampe Paiements a également entraîné une accélération trimestrielle de 80 points de base de notre taux de prise de transactions, qui est de 11,3 % pour le trimestre. Nous prévoyons que ce taux continuera d'augmenter tout au long de 2021, alors que nous terminons le déploiement des paiements.

Nous avons généré 172 millions de dollars de revenus des services marketing et autres, en hausse de 11 % d'une année sur l'autre grâce à la vigueur des programmes d'expédition. Alors que nous continuons à réduire volontairement la publicité de tiers, le taux de croissance total des MS&O a été inférieur en raison des compositions plus faciles d'il y a un an. Passant à la diapositive 9, nos principaux inducteurs de coûts ; au deuxième trimestre, nous avons dégagé une marge d'exploitation non conforme aux PCGR d'environ 33 %. Cela représente une baisse de 6 points d'une année sur l'autre, principalement due à une baisse du volume. Le coût des revenus a augmenté en ligne avec la croissance des paiements en raison des coûts de traitement. Bien que ces coûts variables augmenteront à mesure que les revenus des paiements augmentent, les revenus supplémentaires fournissent un levier pour nos dépenses fixes, notamment les ventes et le marketing et les frais généraux et administratifs.

Les coûts de développement de produits ont augmenté d'une année sur l'autre alors que nous continuons d'investir dans l'innovation de produits, soutenant nos initiatives stratégiques. Les pertes de transaction sont restées stables par rapport à l'année précédente, car les avantages de l'appariement des commissions des vendeurs à leurs produits nets ont été compensés par des pertes de protection des clients plus élevées. En ce qui concerne le BPA sur la diapositive 10, nous avons livré 0,99 $ de BPA non conforme aux PCGR au deuxième trimestre, stable par rapport à l'année précédente. Les impacts négatifs du chevauchement des volumes liés au COVID ont été compensés par des initiatives stratégiques, en particulier les paiements, ainsi qu'une baisse du nombre d'actions liées aux rachats d'actions. Le BPA PCGR pour le trimestre était de 0,43 $, soit une baisse de 56 % en glissement annuel.

Nous avons choisi la méthode comptable de la juste valeur pour nos investissements dans Adevinta. La variation du cours de l'action entre la clôture de la vente le 24 juin et la fin du trimestre le 30 juin a entraîné une majorité de la baisse du BPA GAAP. De plus, bien que nous ayons constaté de nouveaux gains sur le lancement d'Adevinta au deuxième trimestre, nous enregistrons des gains importants au cours de l'année précédente. Passant à la diapositive 11, nous avons vu un autre trimestre solide de génération de trésorerie avec 910 millions de dollars de flux de trésorerie disponibles. Cette croissance de 7 % d'une année sur l'autre a été tirée par de solides résultats opérationnels menés par les paiements et l'amélioration du fonds de roulement. Ceci est en partie compensé par des impôts en espèces plus élevés.

Passant à la diapositive 12, nous avons terminé le trimestre avec des liquidités et des investissements de 7,6 milliards de dollars et une dette de 9,1 milliards de dollars. Comme je l'ai mentionné dans mes remarques précédentes, nous avons finalisé la vente de l'activité Petites annonces à Adevinta au cours du trimestre, générant un produit en espèces de 2,5 milliards de dollars. Nous prévoyons payer des impôts en espèces associés à la vente d'environ 400 millions de dollars au troisième trimestre. En raison de nos solides performances de flux de trésorerie disponibles sous-jacents et du produit de cette transaction, nous avons mis à jour nos plans d'allocation de capital pour 2021 en augmentant le rachat d'actions estimé à 5 milliards de dollars.

Au deuxième trimestre, nous avons reversé 1,6 milliard de dollars à nos actionnaires sous forme de rachats d'actions et de dividendes. Nous avons racheté environ 24 millions d'actions à un prix moyen de 62,60 $ par action, pour un montant de 1,5 milliard de dollars et avons versé un dividende de 121 millions de dollars. Nous avons terminé le trimestre avec 4,2 milliards de dollars d'autorisations de rachat d'actions restantes. Notre conseil d'administration a approuvé une autorisation supplémentaire de rachat d'actions de 3 milliards de dollars sans expiration, portant le total à environ 7,2 milliards de dollars. Enfin, nous avons émis pour 2,5 milliards de dollars de billets de premier rang non garantis au cours du trimestre, dont une partie sera utilisée pour rembourser nos dettes venant à échéance en 2022.

Passer aux investissements sur la diapositive 13 ; le 24 juin, nous avons conclu la vente de petites annonces et enregistré des investissements de 10,8 milliards de dollars dans notre bilan pour refléter les 540 millions d'actions que nous avons reçues en contrepartie. La valeur de cette participation s'élevait à 10,4 milliards de dollars à la fin du trimestre, sur la base du cours de l'action Adevinta. Entre les annonces de l'opération en juillet dernier et la clôture de la transaction en juin dernier, la valeur de notre participation s'est appréciée de 61 %. Comme condition réglementaire de la vente de Classifieds, nous avons convenu de réduire notre participation dans Adevinta à 33 % ou moins, au cours des 18 mois suivant la clôture de la transaction. Nous avons récemment annoncé un accord avec Permira pour vendre environ 135 millions d'actions pour plus de 2,4 milliards de dollars.

Cela réduira notre participation à 33 %. Nous prévoyons que cette transaction sera finalisée au quatrième trimestre. En ce qui concerne Adyen, les bons de souscription que nous avons acquis au deuxième trimestre de 2018 sont évalués à 1,1 milliard de dollars à la fin du deuxième trimestre, soit une augmentation de plus de 500 millions de dollars en glissement annuel. Vous trouverez plus d'informations sur la gamme Adyen dans notre 10-Q. Nous souhaitons également souligner notre participation dans Kakao Bank. À la fin du deuxième trimestre, notre investissement s'élevait à environ 300 millions de dollars. Le 6 août, ils ont finalisé leur introduction en bourse, ce qui a porté la valeur de notre participation à plus de 900 millions de dollars. Enfin, le 24 juin, nous avons annoncé notre intention de vendre plus de 80 % de nos activités en Corée à Emart.

Nous conserverons une participation inférieure à 20 %. La valeur implicite de notre participation était d'environ 800 millions de dollars au moment de l'annonce. Nous restons enthousiasmés par tous ces investissements, l'optionnalité qu'ils offrent et la valeur significative que chacun génère pour nos actionnaires. Passant au guidage sur la diapositive 14 ; pour le troisième trimestre, nous prévoyons un chiffre d'affaires compris entre 2,42 et 2,47 milliards de dollars, avec une croissance de 6 à 8 % sur une base organique neutre en devises et d'environ 7 à 9 % sur une base au comptant. Nous prévoyons que les paiements et la publicité continueront de faire croître les revenus plus rapidement que le volume, ce qui entraînera une augmentation des taux de prise.

Ces prévisions de revenus impliquent que GMV est en baisse de 15 à 15 sur une base neutre en devises par rapport à l'année dernière, et en hausse à un chiffre par rapport à 2019. Sur une base ponctuelle, les taux d'aujourd'hui indiqueraient un avantage de 2 points par rapport à Taux de croissance neutres en devises au troisième trimestre. C'est 2 points de moins que l'avantage de 4 points que nous avons vu au T2 GMV. Nous supposons que les avantages macroéconomiques, y compris les stimuli et la mobilité, seront nettement inférieurs au T3 qu'au T2. Nous prévoyons également que notre FX pour améliorer l'entreprise continuera à permettre une croissance sous-jacente modestement positive. Nous prévoyons un BPA non conforme aux PCGR de 0,86 $ à 0,90 $ par action, soit une croissance de 4 % à 9 %.

D'une année sur l'autre, nous prévoyons de continuer à investir dans des produits et des technologies pour offrir de meilleures expériences de catégorie tout en améliorant l'efficacité du marketing. Nous nous attendons à un BPA PCGR compris entre 0,64 et 0,68 dollar par action au troisième trimestre. Sur l'ensemble de l'année, l'environnement macroéconomique reste dynamique et difficile à prévoir, et nous ne fournissons pas de prévisions pour l'ensemble de l'année pour le moment. Cependant, il existe des variables sous notre contrôle que nous partageons ce contexte. Compte tenu du rythme accéléré de la transition des paiements, nous augmentons nos prévisions annuelles de revenus des paiements de 1,7 milliard de dollars à 1,8 milliard de dollars. La contribution à la marge des paiements continue de progresser vers notre objectif à long terme de 25 %.

La marge d'exploitation totale de l'entreprise devrait atteindre environ 33 %, soit près de 150 points de base de mieux qu'en 2019. Comme je l'ai mentionné précédemment, nous prévoyons de racheter des actions totalisant 5 milliards de dollars en 2021 à ce moment-là, ce qui implique 3,2 $ supplémentaires. milliards au second semestre. En conclusion, au cours du trimestre, nous avons livré de solides résultats à court terme, supérieurs aux attentes, tout en transformant l'entreprise à plus long terme. Nous sommes enthousiasmés par la voie à suivre et le potentiel de croissance d'eBay.

L'innovation conduit à une croissance du volume dans nos catégories ciblées malgré des comps plus difficiles de l'année dernière. Nos initiatives de paiement et de publicité améliorent l'expérience client, ce qui entraîne une croissance supplémentaire des revenus et des bénéfices. Notre approche équilibrée de la gestion des coûts nous permet de réinvestir dans nos clients, tout en dégageant des marges élevées, avec une faible intensité capitalistique. Nous continuons d'offrir de solides flux de trésorerie disponibles et de générer de la valeur pour nos actionnaires par le biais de rachats d'actions et de dividendes.

La simplification de notre portefeuille a créé plus de 20 milliards de dollars de valeur pour les actionnaires, ce qui nous permet de nous concentrer intensément sur la croissance du noyau. En tant qu'entreprise motivée, nous créons des opportunités économiques pour tous, tout en soutenant nos gens, nos communautés et notre planète. Je voudrais une fois de plus profiter de cette occasion pour remercier nos équipes à travers eBay, pour leur travail formidable au cours du dernier trimestre et pour leur soutien à nos acheteurs et vendeurs dans la communauté eBay.

Nous allons maintenant répondre à vos questions. Opérateur?

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions pour l'opérateur) Votre première question est de Tom Champion avec Piper Sandler.

Tom ChampionPiper Sandler — Analyste

Salut. Bon après-midi. Merci d'avoir pris la question. Jamie, je me demande si vous pourriez élaborer un peu sur votre stratégie d'achat. Il semble que nous devrions nous attendre à ce que la métrique soit sous pression au cours des deux prochains trimestres. Mais qu'est-ce qui sous-tend la stratégie de concentration, autour de ces 20 % de la base d'acheteurs ? Et je suppose que dans le même ordre d'idées, avec les améliorations du portefeuille et la rationalisation de l'entreprise, cela améliore-t-il votre capacité à exécuter plus rapidement à l'avenir ? Et peut-être juste un dernier pour Steve. Aimeriez-vous en savoir un peu plus sur votre processus de réflexion et sur ce qui vous a conduit à l'entreprise étant donné qu'elle est un peu différente de votre parcours antérieur ? Merci beaucoup.

Jamie IannonePrésident et chef de la direction

Ouais, donc d'abord sur la stratégie d'achat. C'est quelque chose que j'ai exposé en juillet dernier lorsque nous avons parlé de la réimagination axée sur la technologie comme étant axée sur la transformation des acheteurs en passionnés de longue date sur la plate-forme et de s'éloigner des tactiques que nous avions en 2019, ce qui était vraiment à peu près le nombre d'actifs acheteurs, même les acheteurs de faible valeur ou les acheteurs uniques. J'ai fait pivoter toute l'organisation pour se concentrer sur ces acheteurs de grande valeur ; les acheteurs qui achètent plus de 800 $, achetant six fois par an, ou les acheteurs qui vendent.

Et si vous pensez à ces acheteurs, ils sont si forts sur eBay qu'ils sont 20% d'entre eux représentent 75% du GMV et l'objectif est de savoir comment transformer plus d'acheteurs en ces passionnés de longue date. J'ai rencontré beaucoup d'acheteurs. They wake up and get a cup of coffee and they turn to eBay and open the eBay app and our focus is really not on just the total number, but really focused on how are we driving these buyers to become enthusiasts. The metrics that we show on the board deck are trailing 12-month metrics so obviously lapping the buyers that we acquired in Q2.

But going forward our focus will really be on these long-term enthusiasts. So I'm excited to say that their GMV is growing, they are growing as a population and more and more you're going to see us doing things to drive that longevity because we know the things that move buyers up the cohort curves into long-term buyers. On your second question on the portfolio, absolutely. A huge part of the portfolio simplification is about being able to focus on the marketplace, and as Steve talked about, we generated $20 billion in value for shareholders starting with the StubHub transaction.

But I think more importantly now, it enables us to focus all of our attention on the Marketplace business. As I've talked about, we see a lot of growth opportunity in that business. The strategy that we have is working. We're in year one of a multiyear reimagination of eBay, but if you look at what we talked about a second ago with the 10%, about to reach 20% of categories, it's really working, customer satisfaction is at 90%, it's leading to very strong GMV, and we see the same potential for this innovation playbook in every category in the site. And, Steve, maybe you want to take the last one?

Steve PriestSenior Vice President, Chief Financial Officer

Yeah, thank you, Jamie, and thank you, Tom, for your question. It's good to meet you this afternoon. I suppose I'd bifurcate between two areas. I've come from two companies, which were leaders in an industry around customer centricity and innovation, and coming over to eBay, a company that's got real sense of purpose, an amazing team and a heart around customer centricity and innovation were some of the core things facets I looked out when I came over to eBay.

Since I've been here, it's really clear about the sheer size and scale of the enterprise, and what opportunities are ahead of us in terms of its growth. We really do have incredible durability of a financial model with a fortress balance sheet, best-in-class margins, incredible free cash flow and even after a few weeks, I sort of feel that the value of the enterprise is really misunderstood because of the potential that's ahead of us and especially that Jamie's laid out so I'm really excited to be here, huge opportunities for the enterprise and I'm looking forward to my journey over here at eBay.

Tom ChampionPiper Sandler — Analyst

Thank you both.

Opérateur

Your next question is from Stephen Ju with Credit Suisse.

Stephen JuCredit Suisse Securities (USA) LLC — Analyst

D'accord. Thank you so much. So, Jamie, I know this question goes back a way in terms of what we could be doing once the Managed Payments is fully deployed but now we're pretty much at the goal line here so there has to be pockets of the global demand base, you otherwise could not cater to before, because you just simply could not take their money, so what are the prospects of opening up the buyer acquisition funnel to that audience a bit more, in those regions. And I guess on a second point, recently you launched a performance service in the UK with a partner, so can you talk about what kind of improvement you think you may see to either conversion rates and buyer experience as you step-up the level of service for the buyers in the country. Merci.

Jamie IannonePresident and Chief Executive Officer

Yeah, thanks for the question. On the first one we're excited that as we get through Managed Payments, we announced next quarter we'll be at 90%. That opens up even more opportunities for us from a how do we service our buyers and sellers. So some examples of things that we've already launched for example, is we launched a partnership with Afterpay as an additional form of Payment in Australia allowing people to in their market to pay with installments. It's very strong in Australia, and that's certainly helped us in Australia business.

In our UK business, we've launched a partnership that allows us to do stellar financing and help sellers out there, and we'll continue to expand in different ways to help the globe on more opportunities around managed Payments. The other big one that I talked about earlier is that now that commerce and Payments are one, and we can manage all of that on eBay, there's a lot of friction we can take out of the platform, so unpaid items is a great example where for 25 years since I was here the first time, sellers have had to face items where buyers wouldn't pay.

We've now eliminated that in the 99% of options on our way to do that in best price, I'm sorry best offer, we eliminated fixed-price on the way to do it in best offer and options and two weeks ago we had eBay Open with thousands of sellers online and we announced this and it was massive rejoicing from them because this has been a key pain point. So the other thing I'm excited about is just eliminating those pain points.

On your question on the fulfillment service what we saw in the U.S. and especially in our cross-border trade coming out of Greater China, for example, is the ability to forward deploy inventory as a benefit because of the predictability that it gives to buyers from that standpoint, so we're using it to help scale Small Businesses, to drive the ability to have forward deployment and basically pass those savings on to the customer, so we're just getting started with that program, but we've learned a lot about cross-border trade and we're excited that fulfillment service is going to help scale some of our Small Businesses in their cross-border inventory.

Stephen JuCredit Suisse Securities (USA) LLC — Analyst

Merci.

Opérateur

Your next question is from Michael McGovern with Bank of America.

Michael McGovernBank of America Securities — Analyst

Hey, guys. Thanks for taking my question. Two if I may. The first, just on Promoted Listings. It looked like they were sort of the Promoted Listings revenue is unchanged quarter-on-quarter so there's a bit of a deceleration and I was just wondering if there's anything to call out specifically for that in Q2? And then secondly, looking at the decline in sold items. It looks like the sold items was down by more than GMV was down and looking back to last year GMV grew more than sold items last year, so it doesn't look to be driven by comps. So is there anything to call out for the decline in sold items for Q2 as well? Merci.

Jamie IannonePresident and Chief Executive Officer

Yeah, so on the first one on Promoted Listings, no that business is doing well, so we grew at 8% in the quarter, despite volume being down 11%, and we actually are starting to scale up a couple of palettes that we launched in Q2 specifically, ads for options what we're calling Promoted Listings Express which is a CPC business and then — and off eBay advertising business so we continue to see lots of potential in that business, and these three areas are just getting started. On the sold items, that's really a reflection of the purposeful decisions that we've made to one, is move away from low value items that weren't driving the type of return and low value buyers specifically.

As well as a shift to higher ASP in general, because of the strategy, the focused category strategy working. So we talked about the strength that we're seeing in trading cards and collectibles already having done $2 billion this year. The same is all of last year, really driving our C2C business and C2C tends to have higher ASP or higher average selling price than our B2C business and so that's also driving that dynamic. So it's actually in-line with where we want it to be. We think it's healthy for the ecosystem, and we think it's going to continue to be driven that way because C2C, as we look at it, we hope to continue to outpace B2C and lean in on these categories of value like our luxury goods collectibles, etc.

Michael McGovernBank of America Securities — Analyst

Got it. That's great. Merci.

Opérateur

Your next question is from Colin Sebastian with Baird.

Colin SebastianRobert W. Baird & Co., Inc. — Analyst

Merci. Good afternoon, everyone. Welcome, Steve. I guess, Jamie, first just wanted to follow up on the buyer strategy. I'm just trying to figure out how we should think about that ultimately translating into Marketplace growth? And is there going to be, for example, an extended period of decay in those less active users before the Marketplace essentially normalizes and then you could show growth? And then secondly, I guess more housekeeping. In terms of what was behind the acceleration and the move to Managed Payment in Q2? It seems like maybe about a quarter or two ahead of plan there if I have the metrics right? Merci.

Jamie IannonePresident and Chief Executive Officer

Yeah, so on your first question, on the buyer strategy, yeah, we're purposely moving away from low value buyers or kind of low CLTV and low GMV for buyers. If you remember back to 2019 we talked about that strategy and because some of these are trailing 12-month metrics some of those numbers are actually still in our numbers even from 2019. But the reason I'm focused on is if you look at those 50% of buyers they only contribute 5% of GMV and the top 20% contribute 75%.

And so by focusing the organization, not on just how many buyers do we have on the platform but how many of our buyers are we turning into these high-value buyers, we think that's much healthier for the growth of the platform in the long-term much healthier for sellers, etc, drives better with the marketing strategy that we're going after, we're really focused on the first 90-days of the customer and getting them up their lifecycle, so this is going to be a purposeful strategy you're going to see us on for years, walking away from the work that we did back in 2019.

When you ask about the managed Payments, what I'm really happy about is the execution from the team. If you look at when we started, for example, enabling Greater China we got to 90% penetration within 10 weeks, and so we took the learning from what started two years ago with the U.S. and Germany and we've learned a lot as we rolled out all of the other countries and that pace speaks to the pace of execution of the team and what they're doing and I know there are a lot of questions of would we be able to even reach the targets we had for next year originally and I'm just excited that we're ahead of schedule, and we're starting to do things like the Afterpay and the seller financing because there's just a lot of potential for this business as we fully manage the Payments all through eBay.

Colin SebastianRobert W. Baird & Co., Inc. — Analyst

D'accord. Thanks Jamie.

Opérateur

Your next question is from Edward Yruma with KeyBanc Capital Markets.

Edward YrumaKeyBanc Capital Markets, Inc. — Analyst

Hey, guys. Thanks for taking our questions today. I guess first, you guys have made a big push into authentication as part of your focus on some of these vertical enthusiast communities and I know we believe a lot of this is done on an outsourced basis. I guess at some point, do you need to bring this in-house and kind of how scalable are your current authentication solutions? And then kind of broadly speaking, it seems like you guys have been fairly innovative with adding more functionality to eBay stores. What is the uptick been of the subscription product and kind of what is the product roadmap look like from here? Merci.

Jamie IannonePresident and Chief Executive Officer

Yeah, so first on your question on authentication. Look, we're really excited at how we've been able to scale this program. We've now authenticated 1 million items on the platform. We've expanded that authentication for sneakers to UK, Australia and Canada. This quarter we announced that we're authenticating handbags over $500 in the U.S. And we're using a mixture of third-party and in-house resources to do so, but what we're seeing is that this authentication has a great ROI. What it's able to do in terms of driving GMV, driving new buyers into the site?

I'll just give you, I'll reiterate the stat we talked about last quarter in sneakers which is acquiring a Gen Z, they buy $500 in sneakers, but they buy $2,000 in other categories on the site. We're seeing same thing in watches where a luxury watch buyer is buying $8,000 in categories outside of watches and that's over 50 items, and that's one of the benefits of eBay is that cross-category shopping nature, and that's really hard for other competitors to replicate. On eBay stores, we talked about being the seller platform of choice and a big part of that is our strategy of really growing eBay stores. So this quarter, we announced a new program where it's much simpler to set up your eBay store.

And I'm really excited by one of the features the team announced, which was the ability for a seller to send coupons to repeat buyers, so this is something that sellers have been asking for. We built it in as part of the store's platform, and in just a few short months since its launch, that product already has 1 million buyers taking advantage of those coupons from sellers. So another thing that as we had our big eBay Open Event two weeks ago, our sellers were really excited by and frankly we're just getting started on that program. So we're even continuing to make sellers aware of these new capabilities. So you'll continue to see quarter-after-quarter and year-after-year innovation on eBay stores because it's an important part of our strategy.

Edward YrumaKeyBanc Capital Markets, Inc. — Analyst

Merci.

Opérateur

Your next question is from Ross Sandler with Barclays.

Ross SandlerBarclays Capital, Inc. — Analyst

Hey, guys. Two questions on the model here. You've got about a 10 point easier comp for GMV on a ex-FX basis in the third quarter and you're calling for a little bit more decel from here. Should we chalk that uptick on purging some of the low quality buyers and a chunk of that 25% of GMV that they represent, or is that just a macro kind of dropping off? Any color on that would be great. And then your 33% operating margin for 2021. That's got the brunt of all the Payment ramp in there, so as we kind of look ahead to 2022 and we expect GMV to start growing again, how should we think about that operating margin? What are the puts and takes on that going up or going down next year? Thanks a lot.

Steve PriestSenior Vice President, Chief Financial Officer

Hi, Ross. Steve here, I'll pick those up. So I'll start off with second quarter and as we laid everything out on an apples-to-apples basis we've obviously exceeded our expectations across all the major metrics. We laid out our third quarter guidance and obviously, that reflects the best view based on what we're seeing in our most recent trends in the first part of the quarter and our latest outlook on mobility. This is actually an unchanged view versus what the we communicated when we guided the second quarter.

And what we indicated was that we expected the second half GMV growth will be similar to Q2, as the easier comps will be offset by lower macro benefits in 2021, as mobility dropped backed to normal. And we are seeing some of that in the two — in particular couple of our key markets in the likes of Germany and the UK, so that underpins that. And again, we sort of when we look through that lens, we expect that to lead to a low-to-mid-teen volume decline year-over-year, which actually, at the heart of it, indicates modestly positive growth from the underlying business on the basis of us continuing to improve the customer experience and execute on the vision that Jamie has laid out.

Specifically with regards to your second question about the 33% operating margin for 2021. Obviously, we're ramping Payments up. We talked extensively about the fact that that's actually a lower-margin positive business, so the 25%. We've guided our expectations that 2021 will end with that 33%. With our recapped financials, that was 150 basis stronger than 2019, so we're right on track. We're seeing margin accretion from all of the initiatives that we're driving forward. We're not guiding 2022 at this point, but I'm very pleased with the trajectory that we're sitting on.

Opérateur

Your next question is from Richard Kramer with Arete Research.

Richard KramerArete Research — Analyst

Thanks very much. Jamie, first of all, you spoke about being a platform of choice for sellers, but you've also hit a record transaction take rate of 11.3% and suggesting that a rise year-on-year. What's your message to sellers with the notion that what they're seeing in terms of their cost on eBay continuing to go up as there's been a lot of issues and glitches with working out final value fees and tax and so forth?

And then a couple quick questions for Steve. Can you give us a bit more detail on the decline in gross margins? You mentioned Payments and authentication and also, adjusting for the fair value of both warrants and equity and the investments, it looks like free cash flow would have been about a third lower. So can you talk about what you're seeing in the underlying free cash flow of the business when we remove all these very noisy investment income and changes in fair value of warrants? Merci.

Jamie IannonePresident and Chief Executive Officer

On your first question, I think what is important there is to think about the fact that there used to be a separate take rate associated with Payments, and now what our sellers are seeing is a blended take rate. And in general, the vast majority of sellers will actually be paying lower fees when you look at the combined take rate that they pay, because they are no longer paying that separate piece, and its one single rate. The reason you're still seeing a rise intake rate and may continue to do so is just because of the ramp of Payments so as Payments ramps up, that starts to get reflected in eBay's take rate, but the sellers no longer paying that PayPal or other form of Payment take rate.

The second key thing for us is making sure that we return the value to the sellers for the fees that we're charging. And so when you think about the scale demand we can bring in terms of 159 million buyers, in terms of new capabilities that we'll bring to them on the platform like the ability to go back to repeat sellers, there are areas where we've discounted our fees like in sneakers, which has worked out really well in terms of growing those categories. We look in general at the value that we provide and I would say in our core business, we actually feel really good about that. And what we're seeing in our advertising business is that the ROAS or return on ad spend that our sellers are seeing is actually higher than what they're getting on other platforms, which also, I think, speaks to the value of the demand that we're providing. I'll let Steve take the other questions.

Steve PriestSenior Vice President, Chief Financial Officer

Hi Richard. Good to meet you remotely. I'll cover off the first question with regard to margin so I think about the three key areas, the underlying business, there's Payments and then there's the likes of authentication. And so as a reminder we laid out the strategy around Payments a couple of years ago, with regards to $2 billion of incremental revenue, $500 million of incremental Op margin and as Jamie alluded to, that is going very well, the momentum is going well. We've increased the forecast to 2021 to $1.8 billion on the revenue side. And as I said earlier, we are continuing to be on the path to the incremental 150 basis points over two-years on our margin story.

So it's not necessarily driving any dilution in the margin story. It's greater from a net income standpoint as we go forward. The second point on authentication. Jamie mentioned the return on investment I was providing. It's rather de minimis when you look at the overall cost structure in terms of, in fact, less than half a point of margin, is where you go from authentication, but the amount of stickiness that is providing for our customers when against cost category buying more than pays for itself and it's an investment we're really glad we're making as we think about the whole ecosystem and then the ability for that to move across categories.

With regards to our free cash flow, at an underlying level we generated free cash flow of $910 million in the quarter. The warrants are not achieved yet and the free cash flow investments. What I would say is that we continue to invest in product as part of our core platform, A, in terms of the Payments rollout, which is going extremely well. Another product, the investments with regards to moving the sites forward in the categories that Jamie alluded to earlier. So, we're doing very well in terms of the organization and how we're moving forward, and very happy to follow offline if there's any further questions.

Opérateur

Your next question is from Deepak Mathivanan with Wolfe Research.

Deepak MathivananWolfe Research, LLC — Analyst

Hey, guys. Merci d'avoir pris la question. To start off, just to follow up on Ross' question. The low-to-mid-teens GMV decline in 3Q, anyway you can sort of give us color on the mobility assumptions behind that? Should we expect incremental deceleration in 4Q or is 3Q sort of a reflection of all potential reversals due to mobility? You're right that it's hard to forecast COVID dynamics but want to understand your guidance assumptions. And then second one you monetized some of your Adevinta stake. How should we think about the approach with the rest? Is there any specific cadence or timeline that you have in mind? Merci.

Steve PriestSenior Vice President, Chief Financial Officer

Good afternoon, Deepak. So I'll address the first question as you laid out in terms of mobility. We have, as I said in my prepared comments assumed that we start ramp off the significant lockdowns coming from 2020 through 2021. We talked about the fact that mobility in terms of people getting out and about would increase as we went through the second quarter and so as we get into the third then that's rolling off. In fact, if you look at particularly Germany, one of our biggest markets in the UK, things are pretty much back to normal from a mobility standpoint. Travel is going through the roof if you look at search in terms of leisure activities and travel picked up fast as we're going forward.

Obviously, it feels a little different maybe over here at the moment with regard to the Delta variant, but in essence, we're seeing things we're expecting in that going forward. I'm not going to get beyond quarter two, Deepak in all seriousness because we chose not to guide further than that because of the uncertainty but we are assuming in the third quarter that things are sort of starting to get back to some sort of normality it and we're not in a sort of lockdown scenario. With regards to the Adevinta transaction, obviously, that was completed.

When we think about Adyen in Korea, we have agreed those transactions are not closed yet and obviously, therefore, we're not getting into discussions about the proceeds associated with those transactions until those are closed. So obviously, leading into the Adevinta, very pleased that we're able to increase the share buyback from $2 billion to $5 billion this year-in terms of driving those returns for shareholders, but it's too early to say with regard to the other transactions that are not closed yet.

Joe BillanteInvestor Relations

Operator, I think we'll take one more, please.

Opérateur

Your final question is from Dan Salmon with BMO Capital Markets.

Daniel SalmonBMO Capital Markets — Analyst

Hey. Good afternoon, everyone. Jamie, could you come back and review the rollout Promoted Listings express and CPC pricing? What are your key goals there? Is it to grow the advertiser base, deeper spend for advertiser and bring more of your sellers more deeply to the program? Any more color on that would be great and maybe an appropriate last comment for the call. You've mentioned the eBay Open seller forum a couple times here and some of the pieces of feedback that you got. What would you say were the two to three most important that you heard from the sellers?

Jamie IannonePresident and Chief Executive Officer

Yeah, so first on the Promoted Listings the rollout CPC is really to have additional ad formats, additional capabilities for sellers to drive visibility of their listings, so we talked last quarter about how we're only at 1% of GMV, and if you look at other platforms, we think they're significant potential in the kind of low-to-mid single-digit percentage of GMV. The backs of the existing program where we've already done over $1 billion, grew 8% this quarter, we're really on a single type of advertising, in a single format, so it was all CPA on fixed-price.

So as we expand now to options, as we expand to a CPC where we introduce more bidding capabilities for our top spot and search that just enables sellers to have more tools. So we're in beta on that product right now, and I would just say in general we're really excited about what we're seeing because our ROAS is really strong meaning our buyer experience is performing well and the return of the sellers are getting on that spend is productive and much more productive than they would get on other platforms. In terms of eBay Open, I think we had a lot of really positive feedback about the unpaid item noise.

I've known sellers forever get frustrated when that happens to them, especially for a new seller, and so they're really excited that we're tackling that as part of Managed Payments. I'd say they're really excited about what we're doing in stores and coupons because they want to build their brand on eBay, they want to drive repeat business and so I think they're really excited by that. I'd say the other form that was really well-attended and had a lot of excitement was the trading cards forum. The launch of computer-vision where we're driving 80% of the scans are really identifying what the product is and it's simplifying the listing flow.

We launched this new My Collections which is a really popular feature for people because they can show off their collections and we launched a price guide feature, which eBay has this treasure trove of data in the 25 years of history. Nobody has the data that we have it's a really great asset for us, so I'd say that area and those sellers that join in particular were really excited by the innovation that we're making. I love those forums because this platform gets better by listening to our sellers and hearing their feedback and they give us lots of ideas of things to continue to work on in the tech-led reimagination so a great interaction. Despite being virtual, they all can't wait to be in person again like we can but it was a really good session.

Daniel SalmonBMO Capital Markets — Analyst

Thanks, Jamie.

Opérateur

(Operator Closing Remarks)

Duration: 62 minutes

Call participants:

Joe BillanteInvestor Relations

Jamie IannonePresident and Chief Executive Officer

Steve PriestSenior Vice President, Chief Financial Officer

Tom ChampionPiper Sandler — Analyst

Stephen JuCredit Suisse Securities (USA) LLC — Analyst

Michael McGovernBank of America Securities — Analyst

Colin SebastianRobert W. Baird & Co., Inc. — Analyst

Edward YrumaKeyBanc Capital Markets, Inc. — Analyst

Ross SandlerBarclays Capital, Inc. — Analyst

Richard KramerArete Research — Analyst

Deepak MathivananWolfe Research, LLC — Analyst

Daniel SalmonBMO Capital Markets — Analyst

More EBAY analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

On voit clairement qu’il est vraisemblable de se lancer dépourvu argent et sans connaissance technique particulière. Je vous conseille de vous jeter en dropshipping et de surtout ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut fondamentalement avoir un budget marchéage pour produire venir les visiteurs sur votre boutique : c’est le tendon de la guerre. Car tel que nous-mêmes l’ai dit, vous pouvez avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez à la saint-glinglin de chiffre d’affaires. Une que vous allez avoir testé, votre marché vous pourrez alors séduire un stock.