Qurate Retail, inc (QRTEA) Transcription de l'appel sur les résultats du deuxième trimestre de 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

Qurate Retail, inc (NASDAQ : QRTEA)
Appel des résultats du deuxième trimestre 2021
6 août 2021, 8 h 15 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Mesdames et messieurs, merci d'être là. Bienvenue à l'appel sur les résultats du deuxième trimestre 2021 de Qurate Retail Inc. Pendant la présentation, tous les participants seront en mode écoute seulement. Ensuite, nous organiserons une session de questions-réponses. (Instructions opérateur) Pour rappel, cette conférence est en cours d'enregistrement, le 6 août.

J'aimerais maintenant céder la parole à Courtnee Chun, chef de portefeuille. S'il vous plaît, allez-y.

Courtnee ChunChef de portefeuille

Merci. Avant de commencer, nous voudrions rappeler à tous que cet appel comprend certaines déclarations prospectives au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les événements ou les résultats réels pourraient différer sensiblement en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, notamment ceux mentionnés dans les formulaires 10-K et 10-Q les plus récents déposés par notre société et QVC auprès de la SEC. Ces déclarations prospectives ne sont valables qu'à la date de cet appel et Qurate Retail décline expressément toute obligation ou engagement de diffuser toute mise à jour ou révision de toute déclaration prospective contenue dans le présent document pour refléter tout changement dans les attentes de Qurate Retail à cet égard ou toute changement dans les événements, les conditions ou les circonstances sur lesquels une telle déclaration est basée.

Lors de l'appel d'aujourd'hui, nous discuterons de certaines mesures financières non conformes aux PCGR, notamment l'OIBDA ajusté, la marge d'OIBDA ajustée, les flux de trésorerie disponibles et le taux de change constant. Des informations concernant les mesures GAAP comparables ainsi que les définitions et les rapprochements requis, y compris la note préliminaire et les annexes un à trois, sont disponibles dans le communiqué de presse sur les résultats publié aujourd'hui sur notre présentation des résultats, qui sont disponibles sur notre site Web.

Aujourd'hui, lors de la conférence téléphonique sur les résultats, nous avons le PDG de Qurate Retail, Mike George ; Le directeur financier du groupe Qurate Retail, Jeff Davis; Président exécutif de Qurate Retail, Greg Maffei ; et nous souhaitons la bienvenue au président et chef de la direction de Qurate Retail, David Rawlinson.

Maintenant, je vais passer l'appel à Mike George.

Mike GeorgePrésident et chef de la direction

Merci. Courtnee, et bonjour à tous. Merci de vous joindre à nous aujourd'hui et de votre intérêt pour Qurate Retail. Au deuxième trimestre, nous avons commencé à célébrer la croissance liée à la pandémie. Par conséquent, dans nos commentaires, nous inclurons des indicateurs de performance sélectionnés sur deux ans pour fournir un contexte important pour nos résultats.

Nous avons enregistré une croissance du chiffre d'affaires et de l'OIBDA d'une année sur l'autre à taux de change constants de 1 % et 2 % respectivement, en plus de la forte croissance de l'année dernière. Par rapport à 2019, le chiffre d'affaires a augmenté de 11% et l'OIBDA a augmenté de 12% à taux de change constant. Le trimestre s'est déroulé en grande partie comme nous l'avions prévu. Chez QxH, nous avons assisté à un rebond continu de nos meilleurs clients avec le retour à la croissance des vêtements et accessoires. Bien que le nombre de clients nouveaux et réactivés ait diminué, il est resté considérablement élevé par rapport à 2019. De même, la maison a diminué compte tenu des compositions et des produits alimentaires, de protection personnelle et de nettoyage élevés des premiers stades de la pandémie, mais est en hausse par rapport à 2019.

QVC International a maintenu un chiffre d'affaires élevé dans la croissance de l'OIBDA, maintenant la dynamique de l'année dernière. Le chiffre d'affaires de Zulily a diminué alors que nous comptons la partie la plus raide de la courbe pandémique, bien que nous ayons enregistré une croissance saine des revenus et de l'OIBDA par rapport à 2019 et Cornerstone a enregistré des performances exceptionnelles avec des revenus records au deuxième trimestre et un OIBDA dans toutes ses activités. Alors que ces résultats étaient largement attendus, nous n'avions pas anticipé le degré de pénurie de produits que nous avons connu ou le niveau de pressions inflationnistes sur le compte de résultat, auquel d'autres détaillants étaient également confrontés.

Le fait que nous ayons enregistré une croissance d'une année sur l'autre et une expansion de la marge OIBDA, même avec ces défis, témoigne de la force de notre modèle d'entreprise. Les bons résultats du deuxième trimestre confirment notre conviction que nous sommes une bien meilleure entreprise maintenant qu'au moment où nous sommes entrés dans la pandémie avec une clientèle élargie et fidèle, une force dans plusieurs catégories de produits et une distribution et une portée plus étendues de notre contenu numérique et vidéo. Nous sommes bien positionnés pour la croissance, prêts à tirer parti des tendances à long terme vers les achats en ligne, le streaming vidéo, les médias sociaux et tout ce qui concerne la maison.

Avant de parler de chacune de nos activités, je suis ravi d'accueillir David Rawlinson comme mon successeur. David s'est joint à nous le 1er août en tant que président et chef de la direction désigné et assumera le rôle de chef de la direction le 1er octobre. David est le bon leader pour faire avancer cette merveilleuse entreprise et écrire notre prochain chapitre de croissance. Il apporte une feuille de route impressionnante de succès, plus récemment avec deux marques d'histoire, Nielsen et Grainger. Il est un leader transformationnel avec une expérience approfondie du commerce électronique mondial et des entreprises numériques et axées sur les données. Il a joué un rôle central en aidant des entreprises de premier plan comme Ranger à adopter de nouveaux segments de clientèle et des modèles commerciaux numériques émergents, tout en protégeant la force historique et il hérite d'une équipe de direction exceptionnelle avec une expertise approfondie de la vente au détail, du numérique et de la diffusion et j'ai hâte de voir ce que ils accompliront ensemble en dirigeant Qurate dans notre prochaine phase de croissance et de transformation numériques.

David RawlinsonPrésident et chef de la direction

Merci, Mike. Je ne pourrais pas être plus heureux de rejoindre Qurate Retail à ce moment spécial de son histoire. Le shopping a été changé à jamais par la pandémie et les marques de Qurate ont l'envergure internationale, l'affinité client et l'expertise pour stimuler la demande sur plusieurs plateformes afin de tirer parti de ce nouveau monde. Je pense qu'offrir une expérience d'achat personnelle enrichie ne fait que gagner en importance dans un monde banalisé et plus numérique.

Nous avons la possibilité de prendre une équipe dynamique et de nous appuyer sur nos décennies d'expertise et d'investissement, d'accélérer davantage notre transition en tant qu'artiste et détaillant de premier plan, l'un des produits vraiment uniques de Qurate et de créer des expériences engageantes pour un public croissant qui le souhaite. Nous sommes bien placés pour générer de la valeur pour nos clients, nos actionnaires, nos partenaires fournisseurs et les membres de notre équipe. Je suis honoré de diriger cette équipe talentueuse de Qurate et j'ai hâte de rencontrer nombre d'entre vous dans les mois à venir.

Enfin, je tiens à remercier Mike pour ses nombreuses années de leadership très compétent de cette entreprise. J'ai la chance d'adhérer avec une base solide et j'ai hâte de travailler en étroite collaboration avec lui au cours des deux prochains mois pendant la transition.

Maintenant, je te le renvoie, Mike.

Mike GeorgePrésident et chef de la direction

Merci, David. Nous sommes absolument ravis de vous compter dans l'équipe. En ce qui concerne maintenant QxH, les revenus ont diminué de 1% d'une année sur l'autre et ont augmenté de 6% par rapport à 2019. L'OIBDA a augmenté de 1% par rapport à l'année dernière et a diminué de 1% par rapport à 2019. Jeff fournira plus de détails sur les moteurs spécifiques. Nos résultats renforcent encore notre confiance dans les perspectives de croissance à long terme de QxH.

Je voudrais souligner cinq points importants à retenir du trimestre. Premièrement, la fréquence d'achat des clients a été exceptionnelle avec un volume unitaire total en hausse de 4,5 % et des unités par client en hausse de 15 %, compensées par une baisse de 6 % du prix de vente moyen. Ces résultats reflètent un engagement élevé de nos meilleurs clients et une croissance à deux chiffres dans les vêtements et accessoires, compensée par des baisses des prix plus élevés des produits électroniques, de beauté et de certains produits pour la maison. Deuxièmement, nous avons conservé une grande partie des gains de nouveaux clients depuis le pic de la pandémie. Les nouveaux clients ont diminué par rapport à 2020, mais ont augmenté de 17% par rapport à 2019. Et nous avons signalé lors d'appels précédents que les premiers indicateurs de la valeur à vie attendue de ces clients étaient encourageants. Maintenant qu'une année complète d'expérience est derrière nous, nous sommes ravis d'annoncer que nos taux de rétention sur 12 mois sont légèrement en hausse par rapport à l'année précédente.

Troisièmement, les ventes d'articles diffusés à l'antenne ont considérablement augmenté, ce qui indique un engagement élevé de l'ensemble de la clientèle avec notre expérience vidéo complète. Cela se reflète également dans la croissance soutenue de l'audience de la télévision traditionnelle avec un total de minutes vues en hausse de 6% en plus de la bonne croissance de l'année dernière et cela avant de prendre en compte la forte croissance de l'audience et les plateformes de vidéo numérique pour lesquelles nous ne disposons pas actuellement des mêmes outils de mesure. Quatrièmement, notre activité est plus équilibrée entre les catégories, les segments domestiques représentant désormais une plus grande partie du mix qu'ils ne l'ont fait pendant de nombreuses années avant la pandémie. Dans le même temps, les vêtements et accessoires ont récupéré toute l'érosion des ventes depuis le début de la pandémie et sont en hausse par rapport à 2019. La demande sous-jacente des consommateurs à la fois pour la maison et la mode était encore plus forte que ce que nous avons capturé en raison des pénuries de produits.

Et enfin, nous avons pu élargir nos marges OIBDA malgré les pressions inflationnistes soulignant la solidité et la stabilité de notre modèle financier et l'agilité de notre équipe.

En regardant maintenant certains des pilotes de la catégorie. Dans l'habillement, l'équipe a défini une stratégie visant à se concentrer sur l'expansion de nos cinq principales marques chez QVC et HSN grâce à des extensions de style de vie telles que Denim & Company Naturals à Bell Beach par Kim Gravel et cela a particulièrement bien fonctionné avec nos meilleurs clients. Alors que la beauté a diminué par rapport à l'année dernière alors que nous avons réaffecté le temps d'antenne et les créneaux de la beauté aux vêtements et accessoires, nous avons été encouragés de voir les cosmétiques de couleur commencer à rebondir au cours du trimestre et nous sommes positifs quant aux perspectives à long terme pour la beauté alors que nous réinvestissons dans la catégorie. Nous sommes particulièrement enthousiasmés par nos efforts dans les domaines de la beauté multiculturelle et masstige, deux espaces blancs avec des résultats initiaux encourageants significatifs et un impact social positif plus large.

À la maison, nous sommes ravis de conserver largement nos gains grâce aux vents favorables du séjour à la maison avec une catégorie en hausse de 18 % par rapport à 2019. Cela a été mené par la décoration intérieure où les ventes de la demande ont augmenté de 8 % d'une année sur l'autre et de plus de 25 % par rapport à 2019 et culinaire en baisse par rapport à l'année dernière, mais en hausse de plus de 30% par rapport à 2019 grâce à notre activité gastronomique largement propriétaire. Nous avons également commencé nos événements de Noël en juillet fin juin, avec de solides résultats initiaux, soulignant la demande refoulée et l'enthousiasme des consommateurs à l'idée de célébrer les vacances cette année avec la famille et les amis et soulignant notre capacité à susciter l'intérêt des consommateurs grâce à une programmation pertinente, des expériences engageantes et idées de cadeaux sélectionnées. L'électronique grand public a connu la plus forte baisse au cours du trimestre après une croissance exceptionnelle au dernier trimestre. Nous avons été confrontés à des défis continus de la chaîne d'approvisionnement et à des comparaisons difficiles avec les premiers stades de la pandémie, lorsque la demande était la plus élevée pour le travail à partir de produits à domicile et les besoins de formation virtuelle.

Permettez-moi maintenant de vous donner un peu plus de détails sur les pressions d'approvisionnement que nous subissons dans plusieurs catégories. Premièrement, les livraisons tardives, les fermetures d'usines dans des régions comme l'Inde et le Vietnam qui ont connu une vague de cas de COVID, couplées à une grave pénurie de conteneurs maritimes en provenance d'Asie et la sauvegarde continue dans les ports de la côte ouest contribuent à des retards de livraison importants malgré nos efforts pour faire l'inventaire en avance. En tant qu'entreprise qui se concentre sur une poignée d'articles par jour, nous sommes particulièrement touchés lorsque des articles clés ne sont pas disponibles pour leur date de diffusion. Par exemple, près de 30 % de nos TSV du trimestre ont été impactés par des problèmes d'approvisionnement. Nos équipes adaptent continuellement nos calendriers de programmation en conséquence.

Deuxièmement, les pénuries de produits et d'offres. La forte demande de l'industrie pour certains produits domestiques et électroniques, associée à des pénuries de puces, signifie que dans de nombreux cas, nous ne sommes pas en mesure d'obtenir des quantités suffisantes d'articles clés ou de fournir une offre attrayante le jour même. Troisièmement, les vêtements, les soldes. La forte croissance et les ventes record dont nous bénéficions dans l'habillement ont épuisé nos stocks de printemps et d'été. En conséquence, nous avons constaté une pression sur les ventes de vêtements en juin alors que nous manquions de produits phares. Nous travaillons avec diligence pour obtenir des stocks de marchandises fraîches d'automne d'ici septembre.

Nous constatons également des pressions sur les coûts record, en particulier dans le fret entrant et sortant, et nous accordons des augmentations de salaire aux membres de notre centre de distribution et de notre service client sur de nombreux marchés. Nous avons procédé à une modeste augmentation des prix dans toutes les catégories au début du troisième trimestre pour compenser en partie ces pressions. Passons à QVC International, qui a maintenu sa dynamique et généré un chiffre d'affaires solide d'une année sur l'autre et une croissance de l'OIBDA. Le chiffre d'affaires a augmenté dans toutes les catégories et le nombre de clients, bien qu'en baisse par rapport à l'année dernière, était en hausse substantielle par rapport à 2019. Nous profitons des avantages à l'international de la diversification géographique, avec nos activités au Japon et en Allemagne particulièrement fortes et l'impact moindre de la coupe de cordon et entreprises qui sont encore à un stade précoce de développement et de pénétration du marché.

De plus, bien que nous soyons confrontés à des pressions d'approvisionnement et de coûts similaires à celles des États-Unis, les impacts ne sont pas aussi importants. Sur la diapositive 10 de la présentation, nous soulignons nos cinq priorités stratégiques pour QxH et QVC International. Permettez-moi de partager quelques réalisations clés, qui témoignent de notre concentration sur l'innovation, comme nous l'avons démontré au cours des 35 dernières années et plus, nous nous engageons à être là pour nos clients où, quand et comme ils veulent s'engager avec nous. Nous avons franchi une étape importante dans nos efforts pour étendre la portée et la pertinence de nos vidéos sur les plateformes médiatiques de nouvelle génération.

En juin, nous avons lancé notre service de streaming sur Comcast Cable et ses services haut débit uniquement. Comcast propose déjà nos chaînes linéaires, mais maintenant, avec le déploiement du service, les consommateurs peuvent accéder à six chaînes linéaires QVC et HSN en un seul endroit, ainsi qu'à un catalogue de vidéo à la demande et à une programmation originale spécialement conçue pour le streaming. L'application de streaming est notre produit phare, offrant une expérience hautement immersive, interactive et sans friction avec la possibilité d'effectuer des achats directement via l'application à l'aide d'une télécommande, une nouvelle capacité que nous déployons sur Comcast, Roku, Apple TV et Amazon Fire. Et nous prévoyons également d'ajouter d'autres partenaires de distribution pour notre service de streaming dans les mois à venir.

Alors que nous nous efforçons d'être une véritable destination de découverte numérique quotidienne, nous avons lancé un nouveau magasinage social appelé de Qurio au Royaume-Uni en mai. La nouvelle application permet aux utilisateurs de partager des critiques vidéo, de découvrir de nouveaux produits et de s'échanger des messages dans un environnement de soutien et de collaboration. Nous avons construit un sentiment de communauté depuis plus de 30 ans grâce à notre émission télévisée. Cette nouvelle application transforme la façon dont cette communauté prend vie sur les plateformes numériques. Alors que Qurio n'en est qu'à ses débuts, l'engagement initial est très encourageant. C'est un excellent exemple de notre capacité à tirer parti de nos petits marchés internationaux comme bancs d'essai pour l'innovation. Notre objectif est maintenant de développer l'échelle, puis de déployer sur les marchés.

En Europe, nous utilisons également des analyses avancées et un apprentissage automatique pour analyser une gamme d'ensembles de données internes et externes afin d'optimiser les décisions de tarification. Nous développons ces capacités analytiques avancées et développons des utilisations supplémentaires pour créer des expériences client plus personnalisées dans le cadre de nos efforts pour mieux impliquer notre communauté passionnée. La conservation de produits spéciaux à une valeur irrésistible est une priorité stratégique centrale, et je souhaite partager deux exemples d'expansion de catégories qui mettent en évidence nos capacités de conservation, la puissance de nos plateformes et nos compétences en matière de narration et de production.

Actrice et femme d'affaires, Candace Cameron Bure a commencé avec QVC en 2018 dans la beauté, suivie du lancement de produits inspirants pour la maison tels que des journaux dans le noyau. Et en avril, nous avons présenté la nouvelle ligne de vêtements pour femmes de Candace en collaboration avec notre équipe de conception et de développement exclusive. Il est exclusif à QVC et comprend des articles de base tels que des t-shirts confortables, des flanelles colorées, des jeans, des robes et des vêtements de détente. Bien que la ligne n'ait été lancée qu'en avril, elle figurait parmi les 10 meilleures marques de vêtements chez QVC au cours du trimestre. C'est une réalisation remarquable et nous pensons que la marque détient un potentiel de croissance important.

En novembre dernier, nous avons lancé une nouvelle ligne de mode avec le créateur de mode mondial primé Jason Wu. Il s'est bien comporté au deuxième trimestre, se classant parmi les 15 meilleures marques de vêtements à QVC et à l'automne, nous étendrons l'offre de produits de Jason dans le domaine culinaire, y compris les ustensiles de cuisine et les ustensiles de cuisine, compte tenu de son amour de la cuisine. La nouvelle gamme est également développée par notre équipe de conception et de développement exclusive et exclusive à QVC.

Passons maintenant à Zulily. Le chiffre d'affaires et l'OIBDA ont diminué en 2020, mais ont augmenté – par rapport à 2020, mais ont augmenté respectivement de 9 % et 29 % par rapport à 2019, en partie grâce à l'expansion continue de notre solide activité directe d'usine, avec des offres exclusives et des valeurs extraordinaires. Au cours du trimestre, Zulily a été impacté par les pressions marketing et les contraintes d'approvisionnement. Les nouvelles modifications de la confidentialité d'iOS ont créé des défis pour tous les spécialistes du marketing, mais la forte concentration des dépenses marketing de Zulily avec Facebook a entraîné une augmentation significative du coût d'acquisition de clients et des pressions correspondantes sur les ventes.

Zulily continue de faire des progrès en réduisant sa dépendance à Facebook avec un succès notable dans le marketing d'affiliation et d'influence et travaille activement à la fois à diversifier davantage les canaux de marketing et à trouver des moyens plus efficaces de commercialiser via Facebook. De plus, Zulily a été confronté à des défis, les marques nationales de premier plan n'étant pas en mesure de fournir un inventaire suffisant pour les événements clés, ce qui reflète en grande partie les plans de réception conservateurs adoptés par de nombreuses marques en 2020 au plus fort de la pandémie. Alors que les ventes ont rebondi cette année, un certain nombre de fournisseurs clés avaient des stocks limités à allouer à Zulily et nous avons perdu de nombreux événements de marque nationale HALO en conséquence. Nous pensons que ces défis s'atténueront pendant le reste de l'année et nous restons confiants dans le potentiel de croissance à long terme de Zulily, car c'était l'un des rares jeux de commerce électronique rentables à l'échelle ciblant les mamans et concentrés sur le segment hors prix.

Chez Cornerstone, l'équipe a une fois de plus obtenu des résultats exceptionnels avec un chiffre d'affaires et un OIBDA records au deuxième trimestre dans chacune de ses quatre activités. Cette excellente performance continue d'être tirée par la force dans toutes les catégories de maisons, ainsi que par un rebond des vêtements à Garnet Hill. Nous sommes restés très optimistes quant aux perspectives à long terme de Cornerstone. Il est bien placé pour profiter de la tendance à l'imbrication à domicile, soutenue par nos stratégies d'expansion des assortiments exclusifs, la poursuite de la transition des catalogues imprimés au marketing numérique et l'expansion chirurgicale de notre réseau de magasins de détail.

En résumé, nous sommes ravis de nos résultats du deuxième trimestre, générant une croissance sur la croissance par rapport à la barre haute des comparaisons de 2020 et exécutant avec agilité face à l'offre macro et aux pressions sur les coûts. Nous continuons de progresser, en élargissant notre écosystème de vidéo numérique déjà vaste, en faisant évoluer nos expériences client hautement différenciées et en nous appuyant sur notre solide base d'acheteurs fidèles. Ce sont des différenciateurs clairs et nous générons une croissance du chiffre d'affaires et du résultat net ainsi qu'un solide flux de trésorerie, en excellente position pour continuer à gagner après la pandémie et à restituer de la valeur aux actionnaires.

En terminant, j'aimerais prendre un moment pour remercier nos 25 000 membres de l'équipe à travers le monde. Cela a été pour moi un grand privilège ces 16 dernières années de travailler aux côtés de personnes aussi dévouées et passionnées, jamais plus, mais au cours de la dernière année et demie, ils ont fait preuve d'un dévouement remarquable, d'une résilience remarquable, d'une agilité remarquable au service de nos clients malgré tous les obstacles. présentés par la pandémie, mais en même temps, en prenant soin de leur famille, de leurs amis, de leurs coéquipiers.

Sur ce, je vais passer l'appel à Jeff pour qu'il examine nos résultats plus en détail.

Jeffrey A. DavisDirecteur financier

Merci Mike et bonjour à tous. Qurate Retail a généré des revenus et une croissance de l'OIBDA en plus des résultats convaincants de 2020. Permettez-moi de commencer par QxH. Les revenus ont diminué de 1% par rapport à l'année dernière, reflétant une baisse dans l'électronique grand public, la beauté et certaines sous-catégories pour la maison par rapport à une croissance robuste au cours des premiers stades de la pandémie. Ceci a été partiellement compensé par le rebond continu des vêtements et accessoires, tiré par nos meilleurs clients et une forte demande pour la décoration d'intérieur.

Comme Mike l'a dit, nos clients ont acheté plus d'unités et dépensent plus par client qu'en 2020. Ces gains ont été compensés par la baisse de l'ASP reflétant le changement de mix de produits. Comme largement prévu, le chiffre d'affaires du commerce électronique de 1,2 milliard de dollars a diminué de 2 % avec une baisse de 80 points de base de la pénétration. Cette érosion est principalement due à des changements de catégories et de mix clients. Le nombre total de clients a diminué de 9 % au cours du trimestre par rapport à 2020 avec des nouveaux clients en baisse de 32 %, des clients réactivés en baisse de 17 et des clients existants en baisse de 2 %. Mais par rapport à 2019, les comptes clients ont bien augmenté dans toutes les cohortes, avec un total de clients en hausse de 4 %, de nouveaux clients en hausse de 17 %, réactivés en hausse de 7 % et existants en hausse de 1 %.

Je suis heureux d'annoncer que les meilleurs clients de QVC qui effectuent 20 achats ou plus en un an, se sont bien comportés au cours du trimestre. Ils ont augmenté leurs dépenses totales de 7 % en achetant 12 % d'unités supplémentaires. Comme illustré sur la diapositive 7 de notre présentation des résultats, nous assistons à un changement de catégorie dans les vêtements et accessoires provenant principalement de l'électronique, de la beauté et de la maison. Les revenus des vêtements et accessoires ont augmenté respectivement de 19 % et de 11 %, ce qui a plus que compensé les baisses enregistrées en 2020. Ces gains ont été tirés par nos meilleurs clients, nos meilleures marques et étaient largement répartis dans toutes les sous-catégories de vêtements avec une force continue dans les vêtements de détente et non- sacs à main en cuir.

Nous avons également constaté un bon rebond des bagages alors que les clients passent à plus de voyages. La beauté a baissé de 10 % par rapport à l'année dernière, reflétant une réduction du temps d'antenne dans les TSV, qui a été réaffecté aux vêtements et accessoires. La performance reflète la douceur dans la plupart des grandes sous-catégories, partiellement compensée par des gains dans les soins de la peau. Nous sommes impatients de reconstruire cette catégorie à mesure que les consommateurs se réengagent à l'extérieur de la maison. Home a diminué de 3 % par rapport à l'année dernière, reflétant la baisse attendue de la demande des clients pour les produits de nettoyage et de protection individuelle qui étaient en forte demande au cours des premiers stades de la pandémie. Cette pression a été partiellement compensée par des gains continus dans la décoration intérieure pour les articles saisonniers, les meubles, les tapis, la chambre et la salle de bain et les articles de jardinage.

Nous pensons que notre décoration intérieure représente un moteur de croissance à plus long terme tiré par des ventes de maisons robustes et continues et les tendances du travail hybride à partir de la maison. Notre entreprise de décoration intérieure est fortement propriétaire avec un grand pourcentage de produits créés par notre propre équipe de conception et de développement. Il comprend également plusieurs relations exclusives clés. Nous avons vu de beaux gains de plusieurs de ces marques, notamment Home Reflections, Marigold, Valerie Parr Hill et Ultimate Innovations.

L'électronique grand public a baissé de 23 %, reflétant la baisse de la demande des clients pour les produits de bureau à domicile et les produits scolaires, ainsi que les contraintes de la chaîne d'approvisionnement. Sur deux ans, l'électronique est en baisse de 3%. L'OIBDA ajusté a augmenté de 1 % et la marge d'OIBDA ajustée s'est améliorée de 40 points de base. En regardant les composants de la marge OIBDA ajustée. La marge brute a été favorable à 30 points de base, principalement en raison de la baisse des dépenses d'obsolescence des stocks et de l'amélioration de la marge sur les produits. l'obsolescence des stocks reflète un ajustement favorable des provisions, ainsi qu'une augmentation des ventes de liquidation, y compris les ventes de nos magasins d'usine rouverts.

Les gains de marge sur les produits sont en grande partie dus au changement de mix de catégories et aux initiatives d'approvisionnement stratégique. Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par l'exécution des commandes, principalement en raison de l'augmentation du volume d'expédition et du prix de vente moyen inférieur, des taux de fret et des suppléments plus élevés et des coûts de main-d'œuvre élevés. Cela a été partiellement compensé par la réduction des dépenses d'exploitation, car nous réduisons maintenant les opérations d'exploitation dans nos centres de distribution déclassés avant de nous retirer d'ici la fin de l'année.

Les charges d'exploitation ont été défavorables de 40 points de base, principalement en raison de la hausse des coûts de service client et des commissions TV, reflétant les fortes ventes des produits en ondes. Les frais généraux et administratifs étaient favorables de 40 points de base, principalement en raison de la baisse des créances douteuses et des frais administratifs. Les créances irrécouvrables reflètent moins de paiements échelonnés proposés et une combinaison plus faible d'électronique grand public et de nouveaux clients par rapport à 2020. Ces vents favorables ont été partiellement compensés par des coûts de marketing plus élevés pour la fidélisation et l'acquisition de clients, ainsi que par l'expansion de la plate-forme.

Nous prévoyons des investissements et un marketing élevés et continus pour développer et engager notre clientèle, tout en surveillant en permanence le retour sur les dépenses, tout en connaissant plus récemment une inflation des coûts dans les canaux de commercialisation, nous surveillons de près l'environnement actuel et nous nous adapterons en conséquence. Je voudrais noter que nous sommes également moins touchés par les augmentations des coûts de marketing que d'autres en raison de notre pourcentage élevé d'acquisition de clients organiques. Comme Mike l'a dit, nous avons profité des augmentations de prix au début du troisième trimestre pour compenser en partie les pressions inflationnistes que nous constatons dans les coûts de marketing, de transport et de main-d'œuvre.

Passant à QVC International, nous avons maintenu un historique de croissance multiple – sur plusieurs trimestres. Mes commentaires porteront sur des résultats à taux de change constants. Le chiffre d'affaires a augmenté de 5%, mené par le Japon et l'Allemagne. Comme prévu, le nombre total de clients a diminué de 4% au cours du trimestre par rapport à l'année dernière avec une baisse de 24% des nouveaux clients et une réactivation en baisse de 16%, reflétant la croissance démesurée du deuxième trimestre de 2020. Ces baisses ont été partiellement compensées par une croissance de 2% de nos clients existants. Par rapport à 2019, le nombre total de clients a augmenté de 5 % avec de nouveaux clients en hausse de 14 %, des clients réactivés en hausse de 5 % et des clients existants en hausse de 4 %. Les revenus du commerce électronique ont augmenté de 4 % et la pénétration du commerce électronique a augmenté de 10 points de base. L'entreprise a généré des gains dans toutes les catégories, notamment les vêtements et la maison.

L'OIBDA ajusté a augmenté de 16 % et la marge d'OIBDA ajustée a augmenté de 175 points de base. La marge brute s'est améliorée de 120 points de base en raison de la hausse des marges sur les produits, qui reflète principalement la gestion des prix. Nous avons également bénéficié de frais d'exécution favorables grâce à un prix de vente moyen plus élevé et à un levier commercial plus élevé.

Les charges d'exploitation ont été favorables d'environ 40 points de base, principalement en raison des commissions et du service à la clientèle, reflétant une plus grande pénétration du commerce électronique et des contrats de transport renégociés. Les frais généraux et administratifs nous ont été favorables d'environ 15 points de base, principalement en raison de l'effet de levier des ventes et des frais administratifs, en partie contrebalancés par des frais de marketing plus élevés.

Enfin, je signale que nous avons conclu un accord de cession de notre participation minoritaire dans notre joint-venture en Chine. Après une évaluation interne de nos activités sur le marché de détail en Chine, nous avons déterminé que l'entreprise n'était plus un ajustement stratégique pour notre portefeuille d'opérations internationales. Cette coentreprise est comptabilisée comme une participation dans nos résultats financiers.

Passant à Zulily, les revenus ont diminué de 6%, reflétant les fortes comparaisons avec l'année dernière ainsi que les contraintes de marketing et d'approvisionnement mentionnées par Mike. Ces vents contraires ont été partiellement compensés par la croissance continue de ses activités directes d'usine. Le chiffre d'affaires a augmenté de 9 % sur deux ans. Le nombre total de clients a baissé de 17 % au deuxième trimestre par rapport à l'année dernière, mais n'a baissé que de 4 % par rapport à 2019. Cela reflète une variation importante du nombre de nouveaux clients, qui ont diminué de 18 % en glissement annuel, mais en hausse de 27 % par rapport à 2019.

L'OIBDA ajusté a diminué de 36 millions de dollars principalement en raison de la baisse des marges sur les produits, de l'augmentation des dépenses de marketing et d'exécution, y compris les tarifs de fret et les suppléments pour nos activités directes d'usine, ainsi que la comptabilisation de l'année dernière d'une réduction de 10 millions de dollars de notre taxe de vente à payer qui avait été initialement enregistrée à le moment de l'acquisition. Nous pensons que les suppléments se normaliseront avec le temps à mesure que les voyages internationaux reprendront.

Passage à Cornerstone, qui a une nouvelle fois délivré des résultats exceptionnels avec un chiffre d'affaires record au deuxième trimestre et un OIBDA ajusté pour chacune de ses marques. Le chiffre d'affaires a augmenté de 18% grâce à une dynamique soutenue dans les marques de maison, Frontgate, Grandin Road et Ballard Designs et sur la force de la décoration intérieure, de l'ameublement d'intérieur et de la catégorie extérieure. Garnet Hill a également généré une solide croissance pour ses vêtements et textiles de maison. L'OIBDA ajusté a augmenté de 31 millions de dollars, principalement en raison de l'augmentation des marges sur les produits et de l'effet de levier des dépenses administratives et de marketing. Ces gains ont été en partie contrebalancés par des frais de transport et des suppléments plus élevés.

Passons à notre bilan et à notre trésorerie. Les investissements s'élevaient à 110 millions de dollars pour le premier semestre 2021. Au cours de la même période, nous avons dépensé 170 millions de dollars pour le renouvellement de notre contrat de distribution télévisée pluriannuel, ce qui représente la quasi-totalité de nos dépenses prévues pour cette année. Les flux de trésorerie s'élevaient à 331 millions de dollars au premier semestre 2021. Les flux de trésorerie disponibles reflètent les paiements de primes incitatives élevées de l'année précédente en mars et les contrats de distribution de télévision pluriannuels mentionnés précédemment. Cette année, nous prévoyons de revenir à un niveau plus normalisé de conversion des flux de trésorerie disponibles, de l'ordre de 45 % à 55 %. Rappelons que nous avons généré des améliorations substantielles du fonds de roulement au premier semestre 2020 en retirant les paiements échelonnés proposés, ce qui a réduit nos comptes débiteurs et notre approvisionnement stratégique, ce qui a augmenté nos comptes créditeurs. Ces éléments sont maintenant dans notre base et ne serviront pas de source de fonds de roulement cette année.

En regardant notre profil de dette au 30 juin, nous avions 77 millions de dollars tirés sur notre revolver QVC Common Inc. et 2,85 milliards de dollars de capacité. Nous disposions de 950 millions de dollars de trésorerie et équivalents de trésorerie, et notre ratio de levier financier est défini par notre facilité de crédit renouvelable QVC était de 1,9 fois. Nous avons remboursé du capital aux actionnaires par le biais de rachats d'actions. Du 1er mai au 31 juillet, nous avons racheté 5,9 millions d'actions pour un coût total de 74 millions de dollars. En août, nous avons augmenté notre autorisation de rachat de 500 millions de dollars et l'autorisation totale restante pro forma pour l'autorisation accrue au 1er août est d'environ 780 millions de dollars. Comme indiqué précédemment, nous nous engageons à restituer une part substantielle de nos flux de trésorerie disponibles aux actionnaires sur une base annuelle.

En conclusion, je réitère que nous considérons ces résultats comme très encourageants pour nos perspectives de croissance à long terme. Et je vais maintenant passer l'appel à Greg pour les remarques de clôture.

Greg MaffeiPrésident exécutif

Merci, Jeff. Nous sommes ravis d'annoncer que la réunion des investisseurs de Qurate Retail se tiendra virtuellement le vendredi 19 novembre. Nous aurons une matinée complète de contenu de divers membres de l'équipe de direction de Qurate. Veuillez enregistrer cette date et attendez-vous à ce que des détails supplémentaires soient bientôt fournis.

Avant de passer aux questions-réponses, nous devons reconnaître Mike George. Il s'agit de son dernier appel de résultats en tant que PDG. Et je tiens à remercier personnellement Mike qui a été un partenaire exceptionnel depuis que nous avons tous les deux commencé nos rôles il y a près de 16 ans. Il a guidé Qurate Retail à travers de nombreuses évolutions et a réussi à transformer notre entreprise d'une seule entreprise de télévision en ligne en un portefeuille d'actifs multiplateformes attrayants. Le solide leadership de Mike laisse cette entreprise sur des bases solides, et notre collaboration me manquera sûrement. We look forward to welcoming David to the team as we drive Qurate Retail into its next chapter of digital innovation. Thank you, Mike. And thank you for the listening audience for your continued interest in Qurate Retail.

I'd now like to open the call for questions. Operator?

Questions and Answers:

Operator

Merci. (Operator Instructions) We will now take our first question from Edward Yruma at KeyBanc. Please go ahead.

Edward YrumaKeyBanc — Analyst

Hey, good morning. Mike, congratulations on the retirement, and thanks for all the help over the years. A two-parter for me. I guess, first, it seems like you have a couple of challenges as it relates to both advertising and viewership. I guess any thoughts on how you can try to stimulate more of that front end over the medium term, assuming that these may remain challenging for a period of time. And then David, we will wait to hear more commentary, I guess, as you've had more time in your seat. But what was the one or two things that was most compelling for you as an external advisor or an external candidate looking inwards on the long-term growth opportunity? Merci.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Thanks, Ed. Appreciate your comments. As we look at advertising and viewership, first, it's important to obviously differentiate across our different business units. So on the marketing side, clearly, Zulily has more significant challenges, both because it has a higher dependence on paid marketing to attract new customers and a higher mix of Facebook in its marketing channels. So there is some work to do to get through that. But I think the team is well on its way and there is substantial upside as we anniversary this sort of near-term blip in advertising costs and make, I think, meaningful progress diversifying our marketing channels. So that's on the Facebook side — on the Zulily side.

When we look at the QxH business, I would say in the main, we're actually quite encouraged on the viewership front. Viewership was up this quarter on top of being up last quarter. That's just traditional pay TV viewership. So despite cord cutting, we're one of the few folks that is sustainably expanding our viewership. We've actually been doing that for many years on traditional pay services. And then the goal is to come up and over that, eliminate any pressures from cord cutting with all these digital media platforms we're investing in. And that's why we're so excited about the Comcast news because you think about what the Comcast news represents. If you get a traditional pay TV service through Comcast, you can get our — all of our channels in the old-fashioned way, but you can also now access them through a great frictionless, rich content, streaming service that we think can stimulate incremental demand. But if you're a cord cutter and you just use Comcast for your broadband access, you can also get the full power of the streaming service, all the linear channels, all the on-demand content.

And so — that's where we're going. We see the streaming service as the flagship, what can be present on every platform of folks view TV-like content, whether or not they have a TV service. And that's powerful. And then you add to that, our continued investment in social media, and video viewing on our own apps. We just think we've got a number of ways to continue to stimulate viewership over time. On the marketing side, we are fortunate that marketing is less impactful to QxH in general. It's a complement to all these other forms of viewership. But I would say the team continues to make nice gains in our marketing tool set, the channels that we use. So, you will continue to see us lean into marketing, not necessarily at quite the elevated rate you are seeing right at this moment, but we will continue to lean into it to both stimulate incremental sales beyond what we get through viewership and also to drive people to these new digital platforms, because that's increasingly where we are moving our marketing dollars in a very distinctive way to drive people on all of these viewership platforms where QxH a is a unique offering.

And David, do you want to make any comments on what you saw on joining Qurate?

David RawlinsonPresident and Chief Executive Officer

Yeah, I would love to. I will have a lot more to say about this to this community and all communities in the days to come. But I think the main things were we are at a moment where the market is dynamic and exciting. I think everybody recognizes we are on the cusp of a lot of shifts. Some of those changes in consumer behavior were pre-pandemic and accelerated. But some of those changes, I think, post-pandemic are going to be new. And you combine that with the core assets across Qurate, both in terms of customers and capabilities and investments that's been made over time. And what I saw was the ability of the business to compete and win in the market over time. I just think with the core capabilities, core talent, core unique assets and where the market is going, the business is very well positioned to continue to pivot. But Mike, I think, really started to accelerate that pivot and really lean into a growing change, more digital, more streaming-based world.

Edward YrumaKeyBanc — Analyst

Merci.

Operator

Merci. So our next question comes from Jason Haas at Bank of America. Please go ahead.

Jason HaasBank of America — Analyst

Bonjour. Thank you for taking my questions. Congratulations on the strong quarter, and I also wanted to offer my congratulations, both Mike and David. So Mike, maybe starting with you, it's encouraging to see the strong retention rates and also seeing fashion rebound and more than offset any sort of moderation in home. But I am curious about what you are seeing in July and just what you expect as the country reopens further. Do you feel like there is further room for fashion to rebound? And if home continues to decline, just on the tough compares, do you think the potential rebound in cash is enough to offset that?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Thanks, Jason, for your question. We were really encouraged, as you said, by both the retention rates and the rebound of fashion in the quarter. I won't make any specific comments about what we are seeing in July. We don't comment on the in-period results. But I will try to frame how we are thinking about it, acknowledging that it's a little early to know exactly, obviously, how the Delta variant will play out on consumer behavior over the next few months. What struck me is actually most encouraging about Q2 is that we were able to deliver that kind of strong two-year growth while still in a situation where the number of categories that are really working well was still a little bit narrow and definitely pandemic influenced, meaning great to see apparel and accessories rebound. But it was largely casual apparel, athletic footwear, casual footwear and we are still not seeing that rebound in tailored clothing, in leather handbags and dresses, shoes, those things for going out or going to the office. So to me, there is still a lot of room to claw back apparel and accessories business as consumers kind of widen their appetite for what they want to purchase in apparel and accessories. Whether that happens in the next few months or the next year, depending on how things evolve, let's see. But there is still a lot of room to go in apparel and accessories. Add to that, that we were in limited stock by the end of the quarter. So, we are excited to get back in stock by September, a few weeks later than we would like to be. But we think that's meaningful for us.

Then in home, again, what I was struck by in home is that the things that drove the slight negative at home were cleaning, personal protective equipment, those kinds of categories. And we are really actually pleased to see sustained one-year and one-year growth in home decor in areas like fitness. So, it just says to us that this multiyear nesting trend is real. And when you see growth on growth in areas like home decor and fitness, that's pretty encouraging. And of course, our Cornerstone business has seen outstanding growth on growth. I think they are up 40% versus 2019, a pretty remarkable number. So, we would like the optionality in fashion and where that can go.

And then I would point to beauty, which was actually a decliner in the quarter. But over the course of the quarter, you started to see color come back that may now slowdown with the return of masking. But when you get beauty working on all cylinders, which it will at some point, that to me some nice upside we haven't captured. So we are dealing with a wildcard of supply shortages, the consumer electronics business is volatile. But I just think the optionality across apparel, accessories, multiple segments of home and beauty really portend well for growth. I won't try to frame whether that's Q3, Q4 or Q1. It just says, there is a lot of growth engines yet to be fully tapped as we think over the mid-term.

Jason HaasBank of America — Analyst

J'ai compris. That's really helpful color. And then a question for Jeff, on the last call, you talked about QxH margins likely being flat for the remainder of the year. So, I am curious if that outlook still holds. I know you called out some more fulfillment cost pressures. So, just curious if that's still the right framework to think about?

Jeffrey A. DavisChief Financial Officer

Yeah, Jason, we still stand by our outlook that we expressed, as you had mentioned, at the end of Q1. And that outlook really was around being relatively flat for the last nine months of the year. And that's really after also posting a 40 basis point improvement, as you just saw here in the Q2 OIBDA margin. We do recognize and acknowledge that we are experiencing some heightened inflationary pressures in freight and labor. But we are also taking certain steps to mitigate that, that Mike had mentioned early in the third quarter with respect to taking some price where we can, where appropriate.

Jason HaasBank of America — Analyst

Thanks. And if I could add one more last question for Greg. Just on capital allocation. So, it's good to see the step-up in the repurchase authorization. Just curious how you are thinking about using that more aggressively in the remainder of the year? And at least by my math, given the free cash flow conversion, what I am expecting for OIBDA, it seems like you will still end the year with a healthy cash balance. So, curious if it's possible to do — or what you would do with that extra cash if it's possible to do another special dividend or could — that could lead to more repurchases beyond the authorization?

Greg MaffeiExecutive Chairman

Great. Thanks for the question. As you know, we are going to have substantial free cash flow. We had an exceptional 2020, as Jeff noted, but we are going to have a strong 2021 despite some investments in the beginning of the year. We have had multiple tools for return of capital to shareholders, and we have indicated that we will pass the majority of our free cash flow out to shareholders during the year. And as you noted, some of those tools have included buyback, the preferred stock issuance, a couple of special cash dividends and now we have done some derivatives as well. I think we are going to look at all of those tools for the balance of the year recognizing the substantial free cash flow and strong capital position we have. And I expect you will hear more from us on all the various fronts as the rest of the year continues.

Jason HaasBank of America — Analyst

J'ai compris. Thank you very much for taking those questions.

Greg MaffeiExecutive Chairman

Merci.

Operator

Merci. Our next question comes from Oliver Wintermantel at Evercore ISI. Please go ahead.

Oliver WintermantelEvercore ISI — Analyst

Thanks. Bonjour. And also congratulations, Mike, and welcome, David. Looking forward to working with you. I have a question regarding the behavior of your best customers. Maybe — can you maybe give us a little bit more detail about how these best customers have behaved maybe before the pandemic, during the pandemic and now in the last few months? Is there a big change of the behavior of those best customers and purchase frequency? How much did you spend? That kind of thing.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Yeah, Oliver, thanks for the question. I will tell you what's changed and what hasn't changed. Let me start with what hasn't changed. What hasn't changed is that we retained best customers at a very high 99% plus rate. That retention hasn't varied pre, during or now in terms of pandemic trends. And we continue to add a consistent flow of new best customers. So, the percentage of new customers who graduate the best customer status within a month, within a year, within two years is continuing to be quite solid. And given the number of new customers we added over the last year, therefore, the number of new best customers we added was quite high. So, we like the stability of the best customers. We like the fact that we are adding new best customers at very good rates.

What does swing is how much she spends in the quarter. And that's heavily influenced by these underlying product category trends, because the way best customers get to that high level of purchase frequency and remember the best customer on average buy 70 items a year. The way she gets there is by buying a lot of apparel and accessories and then to a lesser extent, a fair amount of beauty. And so what we saw in the first part of the pandemic was we held on to all the best customers, but our spend declined because she simply wasn't making — she was buying — her home sales went way up, but they weren't enough to offset these big declines in apparel accessories.

This quarter, we have seen that extreme flip where best customer sales are up 7% and best customer units purchased were up 12%, which is probably one of the highest growth we have ever had in unit growth and best customers' sales in a quarter. And so that really reflects that she is continuing to lean into home and all these home nesting trends, but now she is back in the market for apparel and accessories and that really helped to fuel the quarter. And again, that's despite the fact that beauty is still somewhat challenged, but the apparel and accessories are still somewhat narrow as I mentioned to Jason. So, love the growth and best customers love the retention of it and love to see how they are now coming back strongly across multiple categories really fueled by apparel and accessories in demonstrating a purchase frequency in the quarter that I have to go back and double check, but I suspect if it's not a record, it's probably pretty close to a record.

Oliver WintermantelEvercore ISI — Analyst

Thanks. Very helpful. And the next question was on inventories. I saw they were up actually up more than sales in the quarter, but you were speaking of challenges and out of stocks. So, is that just a function of inflation that was up so much? And how do you expect that to play out for the rest of the year?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Jeff, do you want to take that one?

Jeffrey A. DavisChief Financial Officer

Absolument. Oliver, it's a combination of things. One, we are in preparation for Q3 and for holiday. Starting to take some receipts earlier than what we had in the past, once again, to try and get ahead of some of the challenges that we have been experiencing. And the other portion of this, quite honestly, is as a result of some of these supply chain delays, and we have more product in transit than we normally would have at this time of the year. So, the combination of higher end transit levels as well as getting out ahead where we can in certain areas to restock the coverage for us as we move forward.

Oliver WintermantelEvercore ISI — Analyst

J'ai compris. Thanks very much and good luck.

Operator

Merci. We will now take our last question from William Brewster at Sullimar Capital Group. Please go ahead.

William BrewsterSullimar Capital Group — Analyst

Salut les gars. How is it going? Mike, I hope you enjoy retirement, and thanks for all you have done over the past 24 months really and especially over the last 18 months. Something that's just got me scratching my head a little bit is she got into reopening, right, got dressed up, went out, saw her friends again. What's going on like with the mix of why is she turning to us for athleisure and maybe not some of the higher ticket items and beauty has me scratching my head, and I don't mean to keep asking the question, but if you can maybe give a little bit of color on that, that would be great.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Sûr. Thanks, and appreciate your comments. I would say, again, as I look across the range of what she is buying, I feel good about the pace of rebound into apparel and accessories, I actually felt good about what she is buying in home. The things that we are deflating to the price — average price point and where we had some more downside pressure was, again, part of it is comping cleaning and PPE. Those are obviously non-strategic businesses, doesn't probably at all. The other one was consumer electronics was obviously way down in the quarter, combination of supply shortages, lack of really good compelling products and offers. That's not as motivating to the best customers. So, it doesn't tend to have a big impact on her spend. But you might miss out on that incremental electronics purchase from her, but not the most strategic category, certainly not a high margin category. So, if you are going to have a wobble somewhere, it's not a bad place to have it.

The one that's most important is the one you mentioned, which is beauty. Beauty is a highly strategic category for us. We did see softness across all customer classes in beauty. I would say that our own reflection is it was largely — not largely, but a part of it was self-inflicted, deliberately so. We did make a choice to be ready for that uptick in apparel and accessories by just basically moving our finite airtime and TSV slots from beauty to apparel and accessories. So, to dimensionalize that, the amount of airtime we devoted to beauty in the quarter was down 15%. The amount of TSV slots we devoted to beauty was down 20%. So, that's really meaningful. It's almost impossible to grow in that context. And we could debate whether that was the right move to make or not. We thought it was the best choice at the time given the various pressures and opportunities we saw. But as we now start to feed that business again. I do think we will see beauty come back. I have said all along that the one wildcard is the pace at which color returns. We were pleased to see it start to come back late in the quarter. Let's see if that continues with the Delta. But we are just making such a big push in other segments as well.

So, I mentioned a couple in my comments, but we are excited about multicultural beauty at a number of new launches in that space. We are excited about really trying to go in in a more meaningful way in Masts (Phonetic) beauty at sort of that price point between drugstore and premium in areas like nail care, hair care, it's really an on tap space for us. It's a heavily digital offering more so than an on-air offering, but we are leaning into that hard. We have really expanded our relationship with premier brands like Estee Lauder. So, in the last handful of months and/or coming up, we have launched Estee Lauder Mac, Linie (Phonetic), Too Faced, Bumble and Bumble, Aveda, pretty — Bumble and Bumble and Aveda being quite new to the assortment. So, I think we are going to be OK in beauty. I think we have a lot teed up that could really help those results through the next several months. And that — you put your finger on it, that's the most important one, and we are going to lean into that one.

William BrewsterSullimar Capital Group — Analyst

So if I can just reiterate real quick, we have got purchasing frequency is great, retention of customers was very good and the beauty decision was almost an internal merchandising decision, but I see a mix shift into reopening, which sort of validates the entire business thesis. So, maybe more airtime to beauty will be a good thing, and we should see an uptick. Is that like a fair assessment of what's going on here?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

I think it's a very fair assessment.

William BrewsterSullimar Capital Group — Analyst

D'accord. Thanks, Mike. Take care of yourself.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Merci. Appreciate it. And I believe that was our last question. So again, thanks all of you for your time. Definitely check out the Investor Day in November. And thanks to all of you for your partnership with me over the years. It's been a wonderful journey for the last 16 years, and I have greatly valued your partnership and friendship. So thanks, everyone.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 60 minutes

Call participants:

Courtnee ChunChief Portfolio Officer

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

David RawlinsonPresident and Chief Executive Officer

Jeffrey A. DavisChief Financial Officer

Greg MaffeiExecutive Chairman

Edward YrumaKeyBanc — Analyst

Jason HaasBank of America — Analyst

Oliver WintermantelEvercore ISI — Analyst

William BrewsterSullimar Capital Group — Analyst

More QRTEA analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Il n’a des fois été aussi facile d’envoyer un web site commerce électronique de à nous jours, il suffit de voir le taux le montant le pourcentage de plateformes web commerce électronique en France pour s’en redonner compte. En effet, 204 000 sites actifs en 2016. En 10 ans, le taux le montant le pourcentage de plateformes web est multiplié par 9. Avec l’évolution des technologies, les média à grand coup d’histoire de succès story, (si si je vous assure, mon nom c’est aussi tombé dans le panneau) le e-commerce est longtemps été vu tel que un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le jour dans de nombreuses thématiques.