Sprout Social, Inc (SPT) Transcription de l'appel sur les résultats du deuxième trimestre de 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

Sprout Social, Inc (NASDAQ : SPT)
Appel des résultats du deuxième trimestre 2021
3 août 2021, 17h00. HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Bonne journée et merci d'être là. Bienvenue à l'appel sur les résultats du deuxième trimestre 2021 de Sprout Social. (Instructions pour l'opérateur) J'aimerais maintenant céder la parole à votre conférencier d'aujourd'hui, Jason Rechel, Relations avec les investisseurs. Monsieur, s'il vous plaît allez-y.

Jason RechelResponsable des Relations Investisseurs

Merci, opérateur. Et bienvenue à l'appel des résultats du deuxième trimestre 2021 de Sprout Social. Nous discuterons des résultats annoncés dans notre communiqué de presse publié après la clôture du marché aujourd'hui et avons également publié une présentation mise à jour pour les investisseurs, qui peut être consultée sur notre site Web. Je suis accompagné du PDG de Sprout Social, Justyn Howard ; directeur financier, Joe Del Preto ; et président, Ryan Barretto. L'appel d'aujourd'hui contiendra des déclarations prospectives, qui sont faites conformément aux dispositions de la sphère de sécurité de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les déclarations prospectives comprennent des déclarations concernant les tendances financières et commerciales, nos futures performances commerciales et financières et notre situation financière. , nos prévisions pour le troisième trimestre 2021 et l'ensemble de l'année 2021 et peuvent être identifiés par des mots tels que s'attendre, anticiper, avoir l'intention, planifier, croire, chercher ou vouloir.

Ces déclarations reflètent nos points de vue à compter d'aujourd'hui seulement, ne doivent pas être considérées comme représentant nos points de vue à une date ultérieure. Et nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour ces déclarations. Les déclarations prospectives traitent de questions soumises à des risques et à des incertitudes qui pourraient entraîner des écarts importants entre les résultats réels. Pour une discussion sur les risques et autres facteurs importants qui pourraient affecter nos résultats réels, veuillez vous référer à notre rapport annuel sur formulaire 10-K pour l'exercice clos le 31 décembre 2020, déposé auprès de la Securities and Exchange Commission le 24 février 2021. , ainsi que tous les futurs rapports trimestriels et actuels que nous déposons auprès de la SEC. Au cours de l'appel, nous discuterons des mesures financières non conformes aux PCGR, qui ne sont pas préparées conformément aux principes comptables généralement reconnus.

Les définitions de ces mesures financières non conformes aux PCGR, ainsi que les rapprochements avec les mesures financières conformes aux PCGR les plus directement comparables, sont incluses dans notre communiqué de presse sur les résultats, qui a été fourni à la SEC et est disponible sur notre site Web à l'adresse Investors.sproutsocial.com. Et sur ce, laissez-moi passer l'appel à Justyn. Justyne ?

Justyn HowardPrésident-directeur général et co-fondateur

Merci Jason et bon après-midi à tous. Merci de nous avoir rejoint. Notre société fonctionne à un niveau exceptionnellement élevé, et nous sommes heureux de présenter nos meilleures mesures trimestrielles à ce jour en tant que société ouverte. Je veux revenir sur nos faits saillants du deuxième trimestre avant de passer l'appel à Ryan et Joe pour couvrir les détails. Le social continue de s'affirmer comme la pièce maîtresse de la stratégie numérique. Alors que de nouveaux vents arrière séculaires commencent à émerger sur notre marché, notre élan n'a jamais été aussi fort et notre opportunité n'a jamais été aussi grande. Notre taux de croissance est passé à une vitesse encore plus élevée, ce qui renforce la confiance dans notre opportunité, notre stratégie et les investissements agressifs que nous continuons à faire pour notre avenir. Encore une fois, nous avons réussi à battre une série de nos propres records ce trimestre. Nous avons ajouté un nombre record de nouveaux clients nets, ajouté un nombre record de clients contribuant à plus de 10 000 $ en ARR et avons encore accéléré la croissance de notre ARR à 45 % d'une année sur l'autre.

Nous avons publié notre tout premier bénéfice trimestriel non conforme aux PCGR. Nous avons réalisé un cash flow libre positif pour un deuxième trimestre consécutif. Et nous avons éclipsé la règle des 50. En termes simples, notre activité s'accélère rapidement, tandis que notre croissance devient en même temps structurellement plus efficace. Tout cela souligne l'émergence de notre marché et l'attractivité de notre économie unitaire. Nous sommes heureux d'augmenter nos prévisions d'orientation à tous les niveaux. Au cours du trimestre au cours duquel notre dynamique commerciale a été exceptionnelle, nos équipes produit et développement ont travaillé d'arrache-pied pour jeter les bases de notre croissance future. Nous avons mis sur le marché plusieurs nouvelles fonctionnalités, notamment une solution de commerce social unique en son genre, un accès étendu à la messagerie Instagram et des fonctionnalités de cas étendues à nos intégrations avec Microsoft, Salesforce, Zendesk et HubSpot.

Nous continuons à innover rapidement pour créer une valeur nouvelle et différenciée pour nos clients. Cette orientation nous permet d'augmenter fondamentalement la rétention et la croissance au fil du temps tout en ouvrant de nouvelles poches d'opportunités adressables. Et l'une des plus grandes opportunités que nous avons maintenant devant nous est la convergence rapide du social et du commerce. Nous vous avons parlé récemment de la prolifération des cas d'utilisation de notre plateforme. Cette tendance se poursuit, mais nous avons vu un nouveau cas d'utilisation émerger et commencer à se cristalliser. Le social devient une véritable plateforme de commerce. Nous sommes en mesure d'agir rapidement et, en juin, nous avons annoncé de nouvelles intégrations étendues avec les boutiques Shopify et Facebook pour permettre aux marques de gérer de manière transparente leurs efforts de commerce social au sein de la plate-forme unifiée de Sprout.

Être le premier à commercialiser ce type de solution de commerce social perturbateur était passionnant pour notre équipe et pour nos clients, mais ce n'est que le début car ce cas d'utilisation continue de se développer. Selon une étude réalisée par le Harris Poll plus tôt cette année, 93% des dirigeants ont convenu que les entreprises transféraient de plus en plus leurs stratégies de commerce électronique vers les médias sociaux à mesure que les réseaux sociaux s'enracinaient davantage dans le parcours de l'acheteur. Et environ huit entreprises sur dix prévoient de vendre des produits via des plateformes de commerce social au cours des trois prochaines années. Les préférences et les attentes des consommateurs évoluent. Nous allons désormais permettre l'extension des vitrines numériques aux réseaux sociaux, où nos clients peuvent proposer un contenu attrayant, un service client de classe mondiale et des interactions personnalisées tout au long du parcours d'achat.

Le cycle complet de l'acheteur, du marketing au service, se déroulera au sein de la plate-forme de Sprout et permettra à nos clients d'unir leurs flux de travail commerciaux et sociaux et de réduire les frictions dans le processus d'achat. Les fonctionnalités et les intégrations de partenaires transforment la façon dont nos clients envisagent la publication et l'engagement. Et nous avons rendu la solution facilement accessible pour que les clients puissent l'adapter et l'exploiter. Ces capacités sont puissantes, élégantes et opportunes pour le marché, mais nous espérons offrir une valeur encore plus grande à nos clients dans les années à venir. Le lancement commercial n'a pas été éclipsé par notre déploiement étendu de la prise en charge de l'API Messenger pour Instagram. C'était l'une de nos fonctionnalités les plus demandées par nos clients et permettra aux entreprises d'utiliser plus efficacement la messagerie à grande échelle. Cela correspond également bien à ce que nos partenaires de réseau appellent le commerce conversationnel.

Nous avons travaillé pendant plus de six mois avec l'équipe Instagram sur cette version, et nous sommes fortement impliqués dans les premiers programmes bêta, soulignant la profondeur de notre partenariat et notre capacité à agir ensemble rapidement pour offrir de la valeur à nos clients. Dans les coulisses, nos équipes font aussi des choses incroyables. Nous continuons de donner la priorité à notre travail de DEI et, au cours du trimestre, avons élargi notre programme de dons de technologies, dans le cadre duquel nous donnons plus d'un million de dollars de logiciels par an pour faire avancer plus de 75 causes mondiales dans le cadre de nos efforts pour élargir l'impact social de notre Logiciel. Nous travaillons dur pour fournir plus de transparence à nos efforts ESG dans l'ensemble et prévoyons que nous publierons nos premières informations ESG complètes plus tard cette année. Nous avons également profité de l'année écoulée pour repenser l'avenir de la façon dont notre équipe travaillera. Nos bureaux de Chicago et de Seattle ont officiellement rouvert le mois dernier selon une approche volontaire et progressive.

Mais chez Sprout, nous savons que l'avenir est hybride. Notre objectif est de permettre à nos employés de travailler où et comme ils se développent et de s'adapter rapidement à l'évolution des demandes et des habitudes. Nous nous engageons à donner à nos employés les ressources, le soutien et la liberté nécessaires pour grandir et réussir chez Sprout. Et nous pensons que cette approche nous permettra d'attirer et de retenir un talent de premier plan au fur et à mesure que nous poursuivons notre croissance. Pour terminer, je veux revoir notre thèse d'investissement de base. Les médias sociaux ont fondamentalement transformé la façon dont les consommateurs se connectent aux marques, ce qui a changé l'ensemble de l'expérience client dans pratiquement toutes les parties d'une organisation. Le social ne peut pas être compartimenté. Des milliards de consommateurs poussent les entreprises à adopter de nouveaux cas d'utilisation alors que le marché devient de plus en plus complexe et difficile à gérer.

Nous avons construit, de manière organique et sur une base de code unique, le système social d'enregistrement, d'intelligence et d'action dans une plate-forme à exploiter horizontalement dans une entreprise de toute taille. De la publication d'un engagement à la réputation, au reporting et au plaidoyer, à l'écoute, à l'analyse et à tout le commerce, il n'y a aucune entreprise sur la planète qui ne puisse bénéficier d'une stratégie sociale plus sophistiquée ou d'une stratégie commerciale affinée par les données sociales. Nous sommes la plate-forme technologique la mieux notée de l'industrie dans tous les segments du marché selon G2 et d'autres. Et bien que nous soyons incroyablement fiers de l'entreprise que nous avons bâtie à ce jour, nous avons également bâti une entreprise inspirée et prête à prospérer à l'avenir. Nous sommes impatients de rencontrer nombre d'entre vous ce trimestre et d'approfondir cette thèse d'investissement lors de notre première journée des investisseurs en septembre. Sur ce, je vais passer l'appel à Ryan.

Ryan Paul BarrettoPrésident

Merci Justyne. Je ne pourrais pas être plus impressionné par le travail de nos équipes ce trimestre. Nous livrons à nos clients aujourd'hui tout en renforçant les bases de notre succès futur. Les barrières à l'entrée sur notre marché augmentent. Notre plateforme est de plus en plus différenciée. Et nous ajoutons de la valeur à une liste croissante de parties prenantes. Notre indice social annuel Sprout, que nous avons publié ce trimestre, a vraiment mis en lumière l'état actuel du marché. Le rapport a révélé que 71% des consommateurs utilisent les réseaux sociaux plus qu'ils ne l'étaient il y a un an, et 88% des spécialistes du marketing pensent que leur stratégie de médias sociaux influence positivement leurs résultats. Il est clair. Le social est aujourd'hui plus critique que jamais. Et le mouvement de mise sur le marché déjà efficace de Sprout est bien adapté aux acheteurs de logiciels qui souhaitent prouver leur valeur avant de s'engager.

Nous avons continué à embaucher agressivement dans toute l'entreprise, et je reste incroyablement impressionné par le calibre des personnes qui choisissent de rejoindre Sprout. Nos efforts de recrutement ont été propulsés par des récompenses récentes telles que les meilleurs lieux de travail en technologie de Fortune, les meilleurs lieux de travail pour la génération du millénaire et les meilleurs lieux de travail de Great Place to Work à Chicago. Grâce à tout cela, nous nous sentons bien placés pour capitaliser sur les nombreuses opportunités qui s'offrent à nous. Justyn a mentionné comment nos équipes produit, qui, avec nos équipes partenaires, évoluent à un rythme rapide pour tirer parti des nouvelles opportunités émergentes. Dans nos efforts de marketing, nous constatons une accélération de la demande des clients, ce qui se traduit par une augmentation du nombre d'essais qualifiés et une amélioration de notre taux de conversion d'essais. Nos équipes commerciales de nouvelles affaires et de croissance de la clientèle étaient en feu au cours du deuxième trimestre, tandis que nos investissements accrus dans la réussite et l'intégration des clients continuent de porter leurs fruits grâce à des améliorations structurelles de la rétention.

Un nouveau record d'ajouts de clients, combiné à nos ACV en hausse, souligne l'incroyable opportunité de marché que nous voyons. La mesure qui m'a le plus marqué ce trimestre était nos ajouts nets de 10 000 $, qui ont établi un autre record. Et notre croissance accélérée de la cohorte de clients de 10 000 $, qui a augmenté de 55 % en glissement annuel. L'expansion des cas d'utilisation, notre montée en gamme en particulier dans le mid-market et l'entreprise et notre succès dans la vente de nos modules premium à l'ensemble de la clientèle ont contribué au succès. À ce stade, un échantillon des marques qui ont grandi avec nous ce trimestre est une liste fantastique qui comprend Kraft Heinz, le ministère de l'Énergie, Independence Blue Cross, Agrium, Franklin Electric, Levi's, Whatabruger, Sisense, BARK, The AARP et Kaplan Test de préparation. Passons maintenant à quelques histoires de clients.

Nous sommes incroyablement fiers de nous associer ce trimestre à Penn National Gaming. Jennifer Weissman, vice-présidente principale et directrice du marketing, a déclaré : « Nous avons choisi Sprout pour unifier nos divers comptes de médias sociaux uniques sous une plate-forme de gestion qui nous permettra de cultiver les conversations et le contenu les plus engageants pour nos invités. Sprout était un choix naturel. pour nous aider à développer la présence sociale de nos nombreux emplacements en raison de ses capacités puissantes et intuitives dont nos casinos récolteront rapidement les avantages. Penn partage un engagement envers la diversité et l'inclusion avec Sprout. Nous sommes ravis que les capacités de Sprout nous aient aidés à amplifier le lancement récent des efforts tels que le programme de bourses pour la diversité de Penn ainsi que l'introduction du programme mychoice, myheroes, un ensemble exclusif d'avantages offerts aux membres de l'armée, aux anciens combattants et aux premiers intervenants. »

Nous avons également exécuté un ajout passionnant au package d'entreprise déjà vaste de Nutanix avec Sprout. Nutanix, un leader de l'informatique multi-cloud hybride, a récemment étendu sa relation d'écoute sociale avec Sprout et, au cours du deuxième trimestre, a ajouté un certain nombre de nouveaux utilisateurs pour aider à faire évoluer et à mieux gérer leurs poignées secondaires mondiales sur les médias sociaux. En élargissant leurs exigences en matière de publication et d'engagement, ils ont pu améliorer les systèmes et les processus de reporting pour élaborer une stratégie sociale plus stratégique et ciblée à grande échelle. Alors qu'ils abordent leur prochain exercice, Nutanix s'appuie également sur nos services professionnels pour le reporting. Nous sommes reconnaissants de poursuivre notre travail avec Nutanix alors qu'ils libèrent des informations à partir des données sociales qui feront avancer leur stratégie. Nous nous sommes également récemment associés à une étude de cas avec New Jersey Transit, qui a enregistré 50 millions d'impressions sur Twitter l'année dernière et a desservi près d'un million de passagers quotidiens dans ses trains, ses bus et son tramway.

Le service client et l'expérience sont au cœur de la marque New Jersey Transit. En tirant parti de la Sprout Smart Inbox, ils ont pu augmenter le taux de réponse de 142 % d'une année sur l'autre et ont également réduit le temps de réponse moyen des clients sur les réseaux sociaux à seulement 30 minutes. Selon Carol Mack, directrice des événements et des médias sociaux de New Jersey Transit, « Quand les gens pensent au transport en commun, nous ne voulons pas qu'ils pensent uniquement à l'équipement et aux stations. Nous utilisons donc les réseaux sociaux pour donner une voix à nos employés et les humaniser pour le public. Là où Sprout est arrivé en tête, c'est de nous comprendre et de nous traiter comme des individus. Chaque fois que vous nous contactez, Sprout nous offre le même service client que celui qui nous a été promis dès la première fois que nous leur avons parlé. Ils sont vraiment là à 100 % pour nous. Des trucs incroyables. " Pour mettre tout cela ensemble, nous avons eu un autre trimestre record où nos équipes ont livré et nos clients ont vu une valeur énorme.

Je suis vraiment fier de la façon dont nos gens se présentent les uns aux autres et à nos clients. Et à cause de cela, nous entrons dans notre troisième trimestre avec une énorme quantité d'énergie et d'élan. Sur ce, je vais céder la parole à Joe pour qu'il parcoure les finances. Joe ?

Joe Del PretoDirecteur financier

Merci Ryan. Je vais maintenant vous expliquer en détail nos résultats du deuxième trimestre avant de passer aux prévisions pour le troisième trimestre et l'année 2021. Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre s'est élevé à 44,7 millions de dollars, soit une croissance de 42 % en glissement annuel. L'ARR à la sortie du deuxième trimestre s'élevait à 189,1 millions de dollars, en hausse de 45% d'une année sur l'autre. Nous sommes ravis de constater des ajouts de clients trimestriels records, une rétention saine et une expansion très saine. Nous avons ajouté un nombre record de 1 490 nouveaux clients nets au deuxième trimestre pour terminer le trimestre avec 29 612 clients, en hausse de 22 % en glissement annuel. C'est le reflet d'une performance équilibrée et très solide dans chacun de nos segments. Nous continuons de nous concentrer sur le rendement des revenus de haute qualité de notre nouvelle cohorte de clients. Le nombre de clients versant plus de 10 000 $ en ARR a atteint 3 936, en hausse de 55 % par rapport à il y a un an et de 3 514 au premier trimestre de 2021. Notre ACV a augmenté de 19 % d'une année sur l'autre.

L'importance stratégique croissante du social, l'élargissement des cas d'utilisation à mesure que les clients opérationnalisent le social, les taux d'attachement croissants de nos modules premium et la montée en gamme restent plusieurs leviers de croissance durable pour une cohorte de 10 000 clients dans notre croissance ACV facturable à moyen terme. En discutant du reste du compte de résultat, veuillez noter que, sauf indication contraire, toutes les références à nos dépenses, résultats d'exploitation et nombre d'actions sont sur une base non conforme aux PCGR et sont réconciliées dans nos résultats PCGR dans le communiqué de presse sur les résultats qui vient d'être publié. avant cet appel. Au deuxième trimestre, la marge brute était de 33,8 millions de dollars, ce qui représente une marge brute de 75,6 %. Il s'agit d'une hausse de 160 points de base par rapport à une marge brute de 74 % il y a un an. Nous avons constaté un impact positif sur les marges brutes alors que nous éliminons les coûts d'hébergement d'infrastructure en double de l'ancien Simply Measured et de l'efficacité naturelle de l'échelle dans notre entreprise.

Les dépenses de vente et de marketing pour le deuxième trimestre se sont élevées à 17,1 millions de dollars ou 38 % du chiffre d'affaires, en baisse par rapport à 43 % il y a un an. Nous sommes satisfaits de la qualité des personnes qui choisissent de rejoindre Sprout, et nous continuons d'accélérer notre rythme de recrutement au sein de notre équipe de vente et de marketing. Même si la croissance de nos dépenses totales de vente et de marketing s'est accélérée pour le quatrième trimestre consécutif, constituant une ligne de tendance saine d'investissement, nous avons pu encore améliorer notre efficacité. Les dépenses de recherche et développement pour le deuxième trimestre se sont élevées à 8,1 millions de dollars ou 18 % du chiffre d'affaires, en baisse par rapport à 23 % il y a un an. Nous continuons d'avoir des objectifs ambitieux de croissance de la R&D en 2021 alors que nous abordons un ensemble croissant d'opportunités. Nous avons eu de nombreuses embauches clés en R&D qui ont commencé en juin et beaucoup devraient commencer tout au long du troisième trimestre de 2021. Les frais généraux et administratifs pour le deuxième trimestre se sont élevés à 8,5 millions de dollars ou 19 % du chiffre d'affaires, contre 27 % il y a un an.

Bien que nous continuions de nous attendre à ce que les frais généraux et administratifs continuent de diminuer en pourcentage du chiffre d'affaires à mesure que nous progressons, nous prévoyons que ces gains de marge annuels se produiront à un rythme beaucoup plus faible au cours des 12 à 18 prochains mois qu'au cours des 12 à 18 derniers mois. 18 mois. Le bénéfice d'exploitation non-GAAP pour le deuxième trimestre était de 0,1 million de dollars pour une marge d'exploitation positive de 0,3 %. Cela se compare à une marge d'exploitation négative de 19 % il y a un an. Nous sommes satisfaits de l'amélioration de l'efficacité à mesure que nous développons l'entreprise et avons dépassé nos attentes en raison de la hausse des revenus et du calendrier de nombreuses embauches clés. Le bénéfice net non conforme aux PCGR pour le deuxième trimestre était de 0,0 million de dollars pour un bénéfice net de 0,00 $ par action sur la base de 54,8 millions d'actions ordinaires pondérées en circulation, contre une perte nette de 5,8 millions de dollars et de 0,11 $ il y a un an.

Passons au bilan et au tableau des flux de trésorerie. Nous avons terminé le deuxième trimestre avec 171,5 millions de dollars en trésorerie, équivalents de trésorerie et titres négociables, contre 167,8 millions de dollars à la fin du premier trimestre 2021. Les revenus reportés à la fin du trimestre s'élevaient à 54,5 millions de dollars. En examinant à la fois nos contrats facturés et non facturés, nos obligations de performance restantes, ou RPO, ont totalisé environ 81,2 millions de dollars, contre 74,9 millions de dollars à la sortie du premier trimestre 2021 et contre environ 59 % en glissement annuel. Nous prévoyons de comptabiliser environ 84 % ou 68,2 millions de dollars du RPO total en tant que chiffre d'affaires au cours des 12 prochains mois. Les flux de trésorerie d'exploitation au deuxième trimestre ont été positifs de 4,4 millions de dollars, contre moins de 4,0 millions de dollars il y a un an. Les flux de trésorerie disponibles étaient positifs de 4,1 millions de dollars au deuxième trimestre pour une marge de flux de trésorerie disponibles positive de 9 %, contre 4,5 millions de dollars et une marge de flux de trésorerie disponibles de 14 % il y a un an.

Notre élan continu vers le mid-market et l'entreprise et notre transition mixte vers des contrats annuels et pluriannuels ont un impact positif sur les flux de trésorerie disponibles à mesure que nous nous développons. Nous sommes heureux d'annoncer un bénéfice d'exploitation non-GAAP positif pour la première fois de notre histoire et un flux de trésorerie disponible positif pour le deuxième trimestre consécutif. La combinaison de l'accélération des marges de flux de trésorerie disponibles et de l'accélération de la croissance des revenus nous place au-dessus de la référence de la règle des 50 ce trimestre, soulignant l'attractivité de l'économie de notre unité. Je tiens à réitérer que, alors que nous continuons d'optimiser notre croissance future, nous ne prévoyons pas d'être durablement rentables ou de flux de trésorerie disponibles positifs au cours de tous les trimestres suivants. Nous continuons généralement à nous attendre à ce que les marges de flux de trésorerie disponibles soient supérieures de plusieurs centaines de points de base aux marges d'exploitation pour le reste de 2021.

Passer à une orientation formelle. Pour le troisième trimestre de l'exercice 2021, nous prévoyons un chiffre d'affaires total compris entre 47,3 et 47,4 millions de dollars, soit un taux de croissance de 41 %. Nous prévoyons une perte d'exploitation non conforme aux PCGR de l'ordre de 4,3 millions de dollars à 3,9 millions de dollars. Cela représente une marge d'exploitation anticipée de -8,7 %, une amélioration de plus de 400 points de base en glissement annuel. Nous effectuons des investissements de croissance agressifs dans l'ensemble de notre entreprise. Nous le faisons tout en améliorant nos marges, en soulignant l'efficacité de notre entreprise à mesure que nous nous développons. Nous prévoyons une perte nette par action non conforme aux PCGR comprise entre 0,08 $ et 0,07 $, en supposant environ 53,9 millions d'actions de base moyennes pondérées d'actions ordinaires en circulation. Pour l'ensemble de l'exercice 2021, nous prévoyons désormais un chiffre d'affaires total compris entre 182 et 182,6 millions de dollars.

Il s'agit d'un taux de croissance global annoncé d'environ 37 % par rapport à notre taux de croissance annuel précédent de 32 % à 33 %. Pour 2021, nous prévoyons désormais une perte d'exploitation non conforme aux PCGR de l'ordre de 11,0 millions de dollars à 10,6 millions de dollars. Cela implique une marge d'exploitation non conforme aux PCGR de 5,9 %, une amélioration de plus de 400 points de base par rapport à nos prévisions annuelles précédentes et une amélioration d'environ 1 000 points de base d'une année sur l'autre. Nous sommes ravis de voir une croissance plus rapide avec une plus grande efficacité. Nous prévoyons maintenant une perte nette par action non conforme aux PCGR comprise entre 0,21 $ et 0,20 $, en supposant environ 53,8 millions d'actions de base moyennes pondérées d'actions ordinaires en circulation. Il est à noter que nos bureaux de Chicago et de Seattle ont rouvert à la mi-juillet et nous continuons à embaucher de manière agressive dans toute l'organisation. Nous avons pris en compte la réouverture de ce bureau dans nos prévisions de dépenses pour le reste de l'année, ce qui, selon nous, entraînera probablement une modération du rythme d'expansion de la marge G&A au cours des 12 à 18 prochains mois par rapport aux 12 à 18 mois précédents. point final.

En résumé, nous pensons que nous sommes solidement positionnés pour capitaliser sur l'opportunité d'une croissance pluriannuelle durable alors que le social se déplace au centre de la stratégie numérique. Notre taux de croissance accéléré, notre levier financier attrayant et nos solides performances de flux de trésorerie disponibles nous donnent confiance pour réaliser des investissements optimisés qui, selon nous, nous permettront d'atteindre notre plein potentiel au cours des trimestres et des années à venir. Sur ce, Justyn, Ryan et moi sommes heureux de répondre à toutes vos questions. Opérateur?

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions de l'opérateur) Et les orateurs, notre première question est de Raimo Lenschow de Barclays. S'il vous plaît allez-y. Votre ligne est maintenant ouverte.

Franck SuraceBarclays — Analyste

Hé, c'est Frank pour Raimo. Félicitations pour un autre très bon trimestre ici. Vous avez donc vendu de solides performances aux clients à gros coûts. Quel a été le plus gros contributeur là-bas ? S'agissait-il principalement de produits haut de gamme comme l'écoute ou l'analyse ? Ou était-ce davantage en augmentant le nombre de sièges dans tous les départements ?

Ryan Paul BarrettoPrésident

Oui. Merci pour la question. Les deux étaient vraiment importants pour la croissance de notre clientèle. Mais si je devais les prioriser, il s'agirait toujours de postes d'utilisateurs, de cas d'utilisation supplémentaires et d'individus de différents départements impliqués, suivis des modules complémentaires premium tels que l'écoute et l'analyse. Comme vous pouvez le deviner, cela varie en fonction de l'entreprise et de sa maturité sur le marché. Mais définitivement, nous priorisons les utilisateurs et les cas d'utilisation avec les modules complémentaires.

Franck SuraceBarclays — Analyste

D'accord. Très utile. Et c'était génial de vous voir passer au commerce social. Je sais que c'est à l'horizon depuis un moment. Pourriez-vous aider à quantifier l'opportunité ici ? Et comment voyez-vous cela comme un domaine potentiel pour d'autres partenariats ou fusions et acquisitions à l'avenir ?

Justyn HowardPrésident-directeur général et co-fondateur

Oui, excellente question. Donc, ce lancement initial en juin, vraiment comme nous avons indiqué une petite partie du total, ce que nous pensons être l'opportunité totale et certainement, la totalité de nos plans là-bas. Je pense que beaucoup d'entre eux sont encore en développement. Nous nous attendons à ce que le travail que nous faisons là-bas soit une combinaison de — des intégrations supplémentaires sont certainement sur la table là-bas. Nous voulions commencer avec les plates-formes qui, selon nous, offriraient le plus de portée et de traction précoce sur le marché. Nous avons privilégié certaines relations existantes là-bas, mais nous y avons étendu des intégrations supplémentaires, mais aussi beaucoup plus du côté des capacités, n'est-ce pas ? Nous avons commencé avec ce que nous pensions être des capacités très puissantes et largement applicables à apporter à un large éventail de clients. Nous avons une longue feuille de route pour nous développer là-bas. Cela pourrait être quelque chose qui deviendrait un SKU monétisable supplémentaire, et cetera, au fur et à mesure que nous les développons. Mais on prend vraiment notre temps avec.

Alors que l'opportunité se présente non seulement pour nous, mais je pense pour les partenaires du réseau plus large en général, à quoi cela va ressembler, quelle est l'opportunité ultime, la chose importante pour nous là-bas était de former une thèse, entrer sur le marché , en veillant à ce que ces relations soient ancrées et que nous ayons la possibilité d'apprendre et de construire à partir de là. Attendez-vous donc à en voir beaucoup plus de notre part du côté du commerce.

Franck SuraceBarclays — Analyste

Génial. Merci.

Opérateur

Et notre prochaine question d'Arjun Bhatia de William Blair. Veuillez poser votre question.

Arjun BhatiaWilliam Blair — Analyste

Merci. Félicitations pour un excellent trimestre. Je voulais peut-être aborder un peu plus l'opportunité du commerce électronique. C'est super de voir ça sur le marché. Y a-t-il quelque chose que vous pouvez dire en termes de réaction initiale ou d'adoption des clients, d'utilisation, et cetera, que vous voyez à partir de cela ? Je sais que c'est relativement tôt, mais n'importe quelle couleur serait géniale. Et puis, tout comme vous pensez aux tendances d'adoption par les clients, devrions-nous considérer cela comme étant principalement adopté par les clients existants ? Ou existe-t-il ici une opportunité d'attirer de nouveaux clients de secteurs verticaux peut-être sous-pénétrés et de les amener sur la plate-forme de Sprout ?

Justyn HowardPrésident-directeur général et co-fondateur

Oui. Oui. Grande question. Donc, pour la première moitié de cela, certainement, il est tôt pour nous de partager probablement beaucoup en termes de contribution à l'accord et comment cela se présente en termes d'adoption. Je dirai que nous avons été ravis de voir de nombreuses marques fantastiques adopter cela. Nous aurons une meilleure idée de ce que nous voulons partager spécifiquement en termes de métriques au fur et à mesure que nous avancerons un peu plus loin. Certes, je pense que la version initiale avec le nombre de clients que nous avons, nous voyons une grande opportunité dans la clientèle existante. Mais une partie de notre thèse portait sur le dernier point que vous avez soulevé, à savoir que nous voulons nous assurer que pour les entreprises qui réalisent la totalité ou une partie importante de leurs ventes via le commerce électronique et maintenant le commerce social en particulier, c'est alors un choix évident que nous pouvons commercialiser auprès de n'importe quelle marque qui utilise les plates-formes avec lesquelles nous sommes intégrés et être une solution très évidente pour qu'elles puissent faire fonctionner toute cette stratégie de manière cohérente. Et donc nous voyons certainement cela comme une opportunité d'étendre notre jeu dans son ensemble, mais plus spécifiquement, il suffit de le commercialiser et de faire des progrès significatifs dans la base installée de nos partenaires.

Joe Del PretoDirecteur financier

Et j'ajouterais aussi rapidement. Je pense que la partie passionnante, je pense, de votre question sur les nouveaux clients par rapport aux clients existants, nous avons déjà vu un certain impact en aidant les nouveaux clients à comprendre les avantages de Sprout en raison de notre entrée précoce sur ce marché et de la capacité de rendre leur flux de travail beaucoup plus plus facile, en tirant parti du commerce social chez Sprout avec les intégrations. Je pense donc que c'est un élément que vous entendrez de nous au cours des prochains trimestres également en termes d'impact pour les clients. Mais nous le voyons à la fois comme un avantage client existant et un nouveau client.

Arjun BhatiaWilliam Blair — Analyste

J'ai compris. C'est très utile. Et puis, Ryan, ce prochain est probablement pour toi. Mais vous voyez clairement un grand élan dans l'entreprise, et je pense avoir entendu Joe mentionner que vous accélérez l'embauche à la fois dans les ventes et le marketing. Pouvez-vous peut-être nous aider à préciser un peu où vous recrutez sur le marché ? Ou s'agit-il de ventes internes ? Voyez-vous plus d'opportunités dans les représentants de l'expansion de l'entreprise ? Comment devrions-nous juste penser aux investissements de mise sur le marché que vous faites ?

Ryan Paul BarrettoPrésident

Oui. Absolument. Écoutez, bien que tout le monde soit en quelque sorte un représentant des ventes internes en ce moment, ce n'est que l'état actuel des choses, mais nous embauchons dans une variété de nos segments, poursuivant les tendances en termes de croissance et de succès du marché intermédiaire et des entreprises. Vous verrez donc cela du point de vue de la carrière et des rôles pour lesquels nous recrutons. Mais je dirais qu'il s'agit d'une nouvelle activité pour le marché intermédiaire et l'entreprise et que nos équipes de croissance reçoivent également beaucoup d'investissements. Et puis nous avons commencé à en embaucher davantage sur nos marchés internationaux également. C'est donc un peu partout que nous voyons cette opportunité en ce moment. Et nous voulons juste nous assurer que nous avons le bon niveau de capacité et de distribution dans ces domaines que nous voyons.

Arjun BhatiaWilliam Blair — Analyste

Très bien. Merci beaucoup et félicitations à tous pour le trimestre.

Ryan Paul BarrettoPrésident

Merci.

Opérateur

Et notre prochaine question de Parker Lane de Stifel. S'il vous plaît, allez-y.

Rue ParkerStifel — Analyste

Salut. Merci d'avoir pris ma question. On parle beaucoup de commerce social. Je me demandais si vous pouviez parler un peu de plaidoyer pendant une seconde, quelque chose dont nous n'avons pas entendu parler depuis un moment. Peut-être nous donner une mise à jour sur l'environnement de la demande pour ce cas d'utilisation particulier et comment certains clients pensent au retour sur investissement dans ce domaine.

Justyn HowardPrésident-directeur général et co-fondateur

Très bien. J'y ai été mis en sourdine pendant un moment. Oui, donc le plaidoyer est un espace intéressant pour nous. Il s'agit d'un domaine d'impact pour les entreprises que nous avons reconnu il y a plusieurs années, peut-être même un peu en avance sur la demande du marché, mais qui s'était construit contre cette idée que le social n'est pas seulement une opportunité pour les voix externes, mais aussi pour la capacité de voix internes et connexes pour amplifier le message des marques, créer davantage de relations entre les marques et leurs employés avec leurs publics externes. Et Ryan a partagé quelques exemples de la façon dont cela prend forme chez certains de nos clients existants. Mais c'est un domaine où la demande a augmenté. It's an area where we see an opportunity to bring our same approach toward a unified platform that brings many capabilities related to social into one place and something that you'll probably hear us talking more about over the next couple of quarters.

Parker LaneStifel — Analyst

Oui. Got it. And then maybe on the $10,000-plus ARR customer cohort, would it be fair to say that the majority of those solid net adds you've had recently have been from enterprise customers? Are you really starting to see traction in SMB and mid-market customers as well that have leaned into the platform very heavily for social and have sort of eclipsed that $10,000 barrier?

Ryan Paul BarrettoPresident

Oui. It definitely is a pretty healthy balance for us. Certainly in the mid-market and enterprise, you're going to expect deals coming in at that, right, but we've seen the same sort of success and opportunity within our SMB and agency. And if you think about some of these organizations, especially in SMB, many of them grow up digital, right? They grow up social. It's one of their most important modes of communication with customers. It drives their marketing campaigns. And oftentimes, an outsized amount of their budget is spent within this area. So we continue to see success across mid-market and enterprise, but we think that there's plenty of opportunity in our SMB and agency segments there as well. And they're certainly making up a good portion of those $10,000 adds.

Parker LaneStifel — Analyst

Oui. (Indecipherable) Thank you for taking my question. Great quarter.

Ryan Paul BarrettoPresident

Merci.

Operator

And our next question from Matt VanVliet of BTIG. You may go ahead.

Matt VanVlietBTIG — Analyst

Yes, thank. Thank you for taking my question. Great job on the quarter, guys. I guess, first on the international side, you've really started to put in some management over the last couple of quarters to invest there. And Ryan, you mentioned hiring really picking up on the go-to-market side. But curious kind of where you feel like you're at in terms of the team building and their ability to be as efficient as their U.S. counterparts right now. And just kind of what level of growth or contribution to the overall growth are you seeing so far in the first half?

Ryan Paul BarrettoPresident

Oui. I think we're still really early on what the opportunity is going to ultimately look like for us. We started that first office in Europe in 2019 and have been building there, and we're starting to see some amazing productivity from that group that's just starting to mature. But it's still relatively new when you think about where we are today. And then we've gone in and added some more resources and great people in the APAC region and LATAM as well and just worked on hiring a leader for APAC and a leader for LATAM. And so we're seeing really good productivity from that entire group. We've got the benefit in that because of our inbound model. We get to see where the demand is before we make bets. And so for us, we understand where we're seeing potential opportunity within the market. And then we can go and make the right investments from a distribution perspective.

So I would say that it's contributed nicely to the business right now. We think that we're pretty early in terms of what the ultimate opportunity will look like. And we're complementing that opportunity right now with distribution from both an AE perspective as well as some localized marketing support. And we'll be looking at more distribution channel opportunities in the future.

Matt VanVlietBTIG — Analyst

Très bien. Very helpful. And then as you look at the customer care opportunity, longer term, obviously, with Zoom writing a nice big check for Five9, it's pretty clear that, that area of the market is gaining a ton of spend and a ton of attention. Is that something that you're going to come out with a very fully productized type of release of the social commerce? Or does it have to take on a very different kind of amorphous form for each customer and maybe you're gaining more traction there than we're going to see with kind of one big press release?

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. So the majority of the building blocks are there. And as we've talked about in the past, a large number of our customers are leaning on Sprout for their customer care use case. We do think that there's some roadmap opportunity as well as some integration opportunity to beef up those capabilities and possibly even put kind of tie-ball on it in terms of a specific offering. But the benefit that we've got there, one, we've been serving the customer care use case for a decade. The tools are there. We're exceptionally good at it. So the exercise of productizing that, adding some things that are more context-specific is something that we've done many times before and we're very good at. So the ability to bring a product like that or a specific product like that to market is certainly possible and on the table. A lot of it will just depend on our road map momentum toward that specific use case and relative to some of the others that we're working on.

Matt VanVlietBTIG — Analyst

Great. Merci. Great job on the quarter.

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Merci.

Operator

And our next question from Clarke Jeffries of Piper Sandler. Please go ahead.

Clarke JeffriesPiper Sandler — Analyst

Thanks for taking my question. Really encouraging to see ARR growth accelerate over 40%. Net new ARR reached a record even for Q2. And I think overall, as we look at it, year-to-date ARR is already at 75% the level of what was added in 2020. So when you look at where the execution has been strong and where the pipeline is building, do you think it's possible for us to see the same seasonal first half-second half split in terms of net new ARR? Or how should we think about the back half execution?

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. I think COVID has kind of probably up-ended a bit of the typical seasonality that we would have seen. I think, as you've seen from us in the past, the tail end of the year has been strong. And we don't see that letting up in the back half of this year, hopefully is indicative — or as indicated in the guidance we've provided. It probably may look slightly different just based on where we are kind of in the closed cycle, but we're more focused on the sequential performance and just kind of the record-setting performances. So not thinking so much of the comparable periods Q2 this year versus last year even, but looking more at the sequential growth and the fact that we've been able to deliver a record quarter relative to every other quarter. Those are the kind of milestones that we're going to continue to look at and kind of measure the team by.

Clarke JeffriesPiper Sandler — Analyst

Très bien. Perfect. And then I know it's been some discussion on the capacity investments, but I was wondering, what are the top product-led growth initiatives for the rest of the year? I can imagine hiring is certainly top of mind. But as you think about developing inbound growth, what are the top investments there for the rest of the year?

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. So a lot of the areas that we're looking at there from a product-led growth standpoint have to do with making the onboarding process, accessibility and visibility of some of our existing, more advanced capabilities more readily apparent to the customers, who are either coming into the trial funnel or who are existing customers. So making sure that the product is doing as good of a job as our go-to-market teams are in exposing those capabilities and making onboarding into those capabilities really seamless for our customers. So we're continuing to spend a lot of time there. And then also just thinking about what does — the product plays a big role in our sales process, given the amount of revenue that's driven through our trial funnel. Just thinking of cohesively, what does that onboarding and first use experience look like, how are we optimizing that funnel, how are we adapting depending on where we're seeing that funnel developing, what sources, what regions of the world, et cetera?

So that's kind of a constant process of optimization. It's continuing to get more and more investment from us as well.

Clarke JeffriesPiper Sandler — Analyst

Got it. I appreciate the call.

Operator

And our next question from Stan Zlotsky of Morgan Stanley. Please ask your question.

Stan ZlotskyMorgan Stanley — Analyst

Thank you so much, guys. Congratulations on the very strong quarter. From my end, I wanted to dig into the enterprise opportunity. Obviously, you're hiring seasoned sales reps to really go after that. How high up in the enterprise do you see yourself being able to go and really compete effectively right now with the product portfolio that you have? And how aggressively are you really pursuing the enterprise opportunity more broadly?

Ryan Paul BarrettoPresident

Yes, this is Ryan. I think there really isn't any ceiling on what we can do here. We've closed deals with Fortune 500s, Fortune 10s with our current product set and are getting great feedback from those customers. As we built out the enterprise organization and our outbound motion, we've certainly been targeting a lot of customers that we think are just a great fit for what we have to offer and have been seeing really nice success across all of our products. So I think that there's plenty of headroom for us to continue to grow. And as we're adding more folks to the team, we've seen really good productivity. So you can definitely expect to see more from us there. And I think as our road map continues to evolve as we're landing those customers, we'll just be able to continue to grow the footprint there as well.

Stan ZlotskyMorgan Stanley — Analyst

Got it. Got it. And then a quick question for Joe on billings. Very strong billings, and I apologize if this was addressed in a prior question, but anything onetime in the billings number that we need to be mindful of?

Joe Del PretoChief Financial Officer

No, Stan. No onetime items there. That's just the natural progression. As we get into these more mid-market enterprise deals, we're just seeing longer-term and bigger size deals. But nothing onetime in there, Stan.

Stan ZlotskyMorgan Stanley — Analyst

D'accord. Awesome. Thanks.

DJ HynesCanaccord Genuity — Analyst

And our next question from DJ Hynes of Canaccord Genuity. Please ask your question. Hey, guys. All the congrats, really great set of numbers here. If we try to unpack the record customer adds you're putting up, and I'm sure it's a combination of both. But if you had to rank it, like, does it feel like it's been more a function of top of funnel increasing, right? So just a lot more shots on goal? Or is it improving conversion? And maybe there's a comment on win rates in there somewhere.

Ryan Paul BarrettoPresident

Oui. Can I say both? It's a great question. I mean I want to give some credit to our folks across success in the product organization. We've certainly seen structural improvements to our retention. And Justyn mentioned a little bit ago just the investments we've made on onboarding. But just the innovation that's coming in the road map means that we're adding more value than ever to our customers. So I think there's just a huge lift there. And then we have seen really great quality coming from the top of funnel. And the conversion rates have been improving as well. So from a new logo perspective, it felt really good across every segment about the execution and the customers that we're seeing globally. So it's definitely both, but still overweighted on the new business side. But both are really nice levers for us.

DJ HynesCanaccord Genuity — Analyst

Oui. Yes, that's helpful. And then, Ryan, I'll ask you another one. We will be talking, but Justyn, feel free to chime in. But any way to give us a ballpark feel for what percent of seats are in social teams, what percent are in service and then what sits outside of those functions? Like I know there's a huge opportunity in terms of cross-functional use of social data. So just trying to think about where you are in terms of monetizing that interest?

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. Really difficult to answer and difficult because organizations are really evolving right now where they may have a part of the social team that is dedicated to service versus having the actual service team. There's usually an evolution depending on how sophisticated they are of when they move from sort of the center of excellence, the hub and spoke. Many organizations are taking a different approach or different approaches there. And so it does get pretty difficult to suss out. I will tell you that it's certainly fair to say that the majority of the users still fall generally into marketing, while they may be handling customer service use cases or others. But that's an area where not just those specific use cases like customer service or now maybe the folks responsible for commerce, but the additional departments and stakeholders that may be second order related to what's happening in social, where they've got skin in the game and a very vested interest in keeping an eye on it and being involved in it.

So yes, it's difficult to quantify exactly. I would say we're moving toward definitely more seats in the specialized roles. And particularly in the mid-market and enterprise, we're seeing more and more of those deals, inclusive of customer care as a good example, but even sales, other parts of the marketing org that may not have been involved before, et cetera. So it's trending in that direction for sure.

DJ HynesCanaccord Genuity — Analyst

Oui. That's helpful. Thank you, guys. And congrats.

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Merci.

Operator

And our next question from Rob Oliver of Baird. Please ask your question.

Rob OliverBaird — Analyst

Great. Hey, good evening, guys. A lot of talk about social commerce. So I'll add a couple on that front. Just on the new commerce integration product this quarter, seems like you guys have taken an accretive approach to how you're integrating that with a suite of products and maybe to kind of drive some upsell considerations within some of your customers. So just would be curious for the early reads on that and whether customers are feeling the need to step up their plans in order to avail themselves of that. And then since no one has asked about it yet, I figured I'd just ask about Twitter. Because we also got announced this quarter about Twitter piloting social commerce. And clearly, you guys have a very strong historic relationship with them. So just would be curious to hear about both those things.

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. Sure. So I'll kind of work in reverse order here. I think, yes, exciting news out of the Twitter team and something that we're looking forward to collaborating on and figuring out where we can add the most value. I think they've got a pretty compelling proposition and certainly something that we're well positioned to be materially involved with, but TBD, nothing specific to mention on that front. But exciting, right? Because we've got all of the networks now are coming to the table with a little more clarity around their plans. And I think that, that — the indicators are there. This is going to be a massive opportunity across the board. And what all of our roles are, we're sorting that out and making those bets and building toward that road map now.

I think that — to the question around the potentially stepping up plans around the commerce capabilities, I think what we're going to see early on is mostly additional user seats to fill those needs because we're not monetizing it as a separate SKU, and we haven't held it back to any particular plan. So the capabilities that we have today are available to any customer of Sprout. And we did that very intentionally. As those capabilities get more sophisticated, you've seen us take a different approach in the past with feature sets that have become more robust. So that's certainly an option for us on the commerce side as well.

Rob OliverBaird — Analyst

Great. And then, Ryan, I was just going to ask one follow-up for you just about kind of the nature of enterprise buying that you're seeing here, because I think clearly, the expansion numbers you guys are seeing in enterprise and the ARR and customer metrics are pretty staggering. And I think they speak to maybe a real new appetite here for solutions like yours within the marketing department. And since it seems like marketing is still predominantly where the land is, can you maybe touch on what you're seeing there in terms of changing and maybe that kind of bottoms-up buying model and the acceptance of that within even multinational tech companies?

Ryan Paul BarrettoPresident

Oui. Thanks, Rob. I mean I think there's a couple of things that are exciting for us. One, that trial model continues to be really important. There's so many of the logos that we talked about today came in from a trial, leveraged the product before they signed a contract, proved to themselves that Sprout was a perfect fit and really allowed us to differentiate from everybody else in the market that was trying to sell in a demo. That continues to be really important. And more and more, we're hearing customers set time aside to do this, realizing that this is a great way for them to mitigate risks as they make a decision. So that's working really well. The other thing I would say is that even in these large organizations, you're getting access to more executive decision-makers with these companies where social has become a bigger priority for them.

They are more interested in understanding the strategy and the technologies and platforms that they're going to have to support them. They want to understand the best practices within the industry. They want to understand benchmarking data. And so you're having more of them involved in the conversation in the deals as well, which has provided a nice tailwind in keeping sales cycles moving quickly. So we feel like we've got a couple of benefits there and that we get people in, as they're using the product, to partially implement it if not the entire way before they buy. And then we've got more decision-makers getting involved in the process to really understand how we can help them.

Rob OliverBaird — Analyst

Thanks, guys.

Operator

And our next question from Scott Berg of Needham & Company. Please ask your question.

Scott BergNeedham & Company — Analyst

Hi, everyone. Congrats on the quarter. I guess I have 2, let me make them brief. On the first one, it's kind of a serious question, although it might not sound like it, are you guys actually investing enough right now, given what the business metrics have been in the last two or three quarters have been fantastic. I just didn't know if there's an opportunity to maybe accelerate the growth even faster?

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. No, it's a fair question and one that we take seriously as well. I think one of the things that we're hyper-focused on and where Joe and Ryan and really most of the executive team are thinking about on a constant basis is just where should we be ramping up investments. And you've heard us talk before about we've got great visibility into where the opportunities are, particularly given the volume of the inbound funnel, the free trial model, where we can understand what demand is going to look like in other markets, et cetera. And so I think we've done a good job there. But certainly something that we're always pressure-testing with ourselves is just where are we going to make increased investments. And a theme from us that you've heard from us, hopefully, over the last couple of quarters is we're continuing to apply pressure.

So the pressure that we're applying to doing those investments now is more than the pressure that we talked about a quarter ago. And we want to make sure that we're fully capitalizing on these opportunities. We're always going to be thoughtful, right? That's been the way that we've operated as a company, but not hesitate when we find those opportunities to make sure that we're applying enough pressure. So as Joe said kind of in the prepared remarks, we've got a lot planned there. We're accelerating hiring. We're accelerating the investment in key parts of the org. You'll continue to see us doing that. So — but we share your question. It's one that we're asking every time we get together and continually finding new ways and new places that we're excited about growing that investment.

Scott BergNeedham & Company — Analyst

Awesome. And I guess from a follow-up perspective is as you look at your customers using the platform today in the different ways, are there any like, I don't know, usage data or metrics that you can share for us, maybe how much more engaged some customers are and using the platform today than maybe, I don't know, 12 or 18 months ago? I'm just trying to see if there's any influence that the pandemic is having outside of just the customer growth on your business.

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. From a metrics perspective, not anything that we've shared or made available externally. But what I will say directionally is that one consistent theme that we're seeing, and we talked about this dating back to what we started to see at the tail end of Q2 last year, which was this realization by organizations that social is the future. This is an investment that they cannot kick the can on. And what that means is that we're starting to see more and more — it's taken them some time to maybe figure out how to operationalize that internally, but more and more where additional use cases, additional departments, additional seats are being involved. And so when we think about the number of people involved in the organization, the amount of spend per customer, all of those are kind of apparent within the metrics that we do share. And those are the ones that I would point to is we're just seeing greater involvement across the organization, additional departments, additional use cases and more and more need for the premium offerings that we brought to market.

Scott BergNeedham & Company — Analyst

Great. Thanks for taking my questions.

Operator

(Operator Instructions) And our next question from Michael Turits of KeyBanc. Please ask your question.

Richard David PolandKeyBanc — Analyst

This is actually Rich Poland on for Michael. Thanks for taking my question and congrats on another strong quarter. So in some of our conversations with the channel, we're hearing some indications of some softness as we move into the summer and SMB and mid-market for front office software relative to the really strong post COVID demand that we saw in 2H of last year and 1H of this year as people start to kind of return to office and take some vacation time. So that doesn't seem to be the case for Sprout. And just want to see if you could provide some color, what you guys are seeing from a brand perspective in 3Q so far and kind of how you expect this to trend for the remainder of the year?

Ryan Paul BarrettoPresident

Oui. I appreciate the question, Rich. I have not really seen that. I can certainly understand with certain people now, some having the opportunity to get back out and take some vacations. We'll see some of that. It hasn't shown up yet in our funnel, and we feel pretty confident about the trend lines that we're seeing. Our quality has actually been really great, and the execution from the team has been really great. And we're seeing it across all segments. And our SMB teams and our mid-market teams have continued to perform. We continue to have the benefit from that inbound model where we know where to invest time. And we're not necessarily chasing deals or accounts because so much of our revenue comes in from an inbound perspective. And that's where we dedicate a good portion of our energy. So I'm sure that there will be some seasonality in parts of the market, but we haven't seen any of those trend lines to date.

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. And I'll just quickly add, I think anecdotally or as an observer on some of the other categories, where we saw some of that influx as COVID settled down a little bit, tended to be, I think, from parts of the market that had a longer trough, right? When we talked about in Q2 and then into Q3 of last year the interruption to the funnel and to the revenue pipeline and performance really was fairly short. And so I think just from a trend line perspective, I think we've kind of been one of the counter examples throughout COVID, and that seems to be — continue to be the case.

Richard David PolandKeyBanc — Analyst

Got it. Thank you for that. And then just one follow-up. You guys have continued to have success moving upmarket, and you see that in the ACV growth. And I think last reference, you guys said some of your larger customers were in the mid- to high 6-figure in terms of ACV. Just wanted to get an update on that, see if we've kind of crossed over into that 7-figure ACV range yet? And any color on that would be helpful.

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. Our answer at this point will be similar to the one we gave last time. We're seeing a lot of momentum in the $10,000 plus and up into the 6-figure deals. We don't have any new high watermarks to share at the moment. But the gravity around those large deals is definitely picking up and something we're excited about.

Richard David PolandKeyBanc — Analyst

Merci.

Operator

And speakers, that would be our question for this call. I'll turn the call over to Mr. Justyn Howard for closing.

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Oui. Great. Well, thanks, everyone, for the questions. I know we're over time now, so I'll keep this quick. Just thank you, thanks for the continued support. And certainly, always thank you to the team for continuing to do a phenomenal job. We're going to get back to work. Thanks.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 61 minutes

Call participants:

Jason RechelHead of Investor Relations

Justyn HowardChief Executive Officer and Co-Founder

Ryan Paul BarrettoPresident

Joe Del PretoChief Financial Officer

Frank SuraceBarclays — Analyst

Arjun BhatiaWilliam Blair — Analyst

Parker LaneStifel — Analyst

Matt VanVlietBTIG — Analyst

Clarke JeffriesPiper Sandler — Analyst

Stan ZlotskyMorgan Stanley — Analyst

DJ HynesCanaccord Genuity — Analyst

Rob OliverBaird — Analyst

Scott BergNeedham & Company — Analyst

Richard David PolandKeyBanc — Analyst

More SPT analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Il n’a à la saint-glinglin été aussi facile de projeter un site web commerce électronique de nos jours, il suffit de voir le taux le montant le pourcentage de sites e-commerce en France pour s’en rendre compte. En effet, 204 000 sites actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de plateformes web a été fois 9. Avec l’évolution des technologies, média à grand coup d’histoire de succès story, (si si je vous assure, mon nom c’est aussi tombé a l’intérieur du panneau) le commerce électronique est longuement été vu tel que un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le jour dans thématiques.