Overstock.com (OSTK) Transcription de l'appel sur les résultats du deuxième trimestre de 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

Overstock.com (NASDAQ : OSTK)
Appel des résultats du deuxième trimestre 2021
29 juil. 2021, 8 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Bonne journée et merci d'être à vos côtés. Bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats d'Overstock.com du deuxième trimestre 2021. (Instructions de l'opérateur) Veuillez noter que la conférence d'aujourd'hui est enregistrée. Je voudrais maintenant céder la parole à votre intervenant d'aujourd'hui, Alexis Callahan, responsable des RI.

S'il vous plaît allez-y.

Alexis CallahanResponsable des Relations Investisseurs

Merci, opérateur. Bonjour et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre 2021 d'Overstock. Je suis accompagné aujourd'hui de Jonathan Johnson, PDG ; et Adrianne Lee, directrice financière. Dave Nielsen, président d'Overstock, sera également disponible pour les questions-réponses.

Veuillez noter que nous effectuons l'appel d'aujourd'hui à distance. Permettez-moi de vous rappeler que la discussion suivante et nos réponses à vos questions reflètent le point de vue de la direction à ce jour, le 29 juillet 2021, et peuvent inclure des déclarations prospectives. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ces déclarations. Des informations supplémentaires sur les facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur nos résultats financiers sont incluses dans notre formulaire 10-Q pour le premier trimestre 2021 dans les dépôts ultérieurs auprès de la SEC et dans notre communiqué de presse déposé ce matin.

Veuillez consulter la divulgation des déclarations prospectives sur la diapositive 2 de la présentation d'aujourd'hui. Au cours de cet appel, nous discuterons de certaines mesures financières non conformes aux PCGR. Les diapositives accompagnant cette diffusion Web et nos documents déposés auprès de la SEC, chacune publiée sur notre site Web de relations avec les investisseurs, contiennent des informations supplémentaires concernant ces mesures non conformes aux PCGR, y compris les rapprochements de ces mesures avec les mesures PCGR les plus comparables. Cette présentation est disponible en téléchargement sur notre site Relations Investisseurs.

Et notre diapositive récapitulative contient des instructions pour poser des questions lors de notre session de questions-réponses. Et sur ce, laissez-moi vous passer l'appel, Jonathan.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Merci Alexis et bonjour à tous. Je suis heureux d'annoncer qu'Overstock a généré à la fois croissance et rentabilité au deuxième trimestre, une réalisation importante pour notre entreprise. Nous avons battu la comparaison d'une année sur l'autre, avec une croissance des revenus de 4 % par rapport à une période comparable robuste au cours de notre premier trimestre complet au début de la pandémie. Nous l'avons fait en continuant à apporter des améliorations opérationnelles fondamentales à notre entreprise, en exécutant la stratégie de discipline et en nous concentrant intensément sur les éléments qui génèrent des résultats.

Au cours de l'appel d'aujourd'hui, nous suivrons l'ordre du jour de la diapositive trois. Diapositive suivante, s'il vous plaît. Il y a près de deux ans quand j'ai pris les rênes, l'entreprise était floue, elle était moins disciplinée, elle essayait de faire trop de projets souvent concurrents, et elle traversait une crise d'identité. L'activité de commerce électronique n'était pas correctement gérée car nous consacrions beaucoup de temps et d'énergie au portefeuille de chaînes de blocs.

J'ai reconnu que nous étions à un moment réel pour Overstock, et nous avons eu l'occasion de prendre du recul, d'évaluer l'entreprise, d'évaluer nos forces et nos faiblesses, et d'évaluer le paysage concurrentiel et son évolution. L'équipe senior et moi-même avons pris plusieurs décisions stratégiques importantes qui nous ont conduits là où nous en sommes aujourd'hui. Tout d'abord, nous avons décidé de nous concentrer sur notre activité de commerce électronique. Deuxièmement, nous avons décidé de nous appuyer sur nos catégories d'ameublement et sur des décennies d'expertise du personnel.

Et troisièmement, nous avons décidé d'externaliser la gestion des actifs de la blockchain à une société de capital-risque compétente, permettant à toutes les parties de faire ce qu'elles font le mieux. Nous voici donc par conception. Nous opérons intentionnellement dans un marché de meubles important et en croissance sur un marché d'ameublement pour la maison. Ce marché s'est de plus en plus déplacé en ligne et est soutenu par des tendances macro-économiques favorables à long terme.

La pandémie a accéléré ce changement sismique et, je pense, permanent dans l'achat de meubles de maison en ligne. De nombreuses tendances économiques actuelles et prévues sont de bon augure pour la croissance future à long terme et la vigueur soutenue de l'ensemble de la catégorie. Le grand remaniement de la main-d'œuvre américaine persiste. Le travail flexible, c'est-à-dire les personnes travaillant à domicile, est là pour rester.

En conséquence, les gens déménagent, les maisons sont achetées et vendues à un rythme record, grâce à des taux hypothécaires bas, des niveaux d'emploi sains et un taux d'épargne record, et les consommateurs ont de l'argent à dépenser. Alors que nous réfléchissons à l'endroit où cet argent sera dépensé, certains se demandent si des décisions de compromis doivent être prises, s'il faut dépenser pour des expériences ou s'il faut dépenser pour des biens. Compte tenu de la santé de l'économie et du portefeuille des consommateurs, nous pensons que le plus tôt possible, la réponse est un « et » et non un « ou », les consommateurs peuvent faire les deux. Ils peuvent partir en vacances dans ce qui pourrait être un environnement post-pandémique, et ils peuvent acheter cet ensemble de patio extérieur pour leur arrière-cour en tant que design.

Et alors que les familles et les amis recommencent à se réunir, ils sont prêts à accueillir les fêtes en achetant un nouvel ensemble de salle à manger. Oui, il peut y avoir un changement à court terme car beaucoup agissent sur un besoin refoulé de sortir de leur maison en vacances, mais nous pensons, et le temps nous le dira, que l'espace d'ameublement en ligne, l'espace dans lequel nous sommes délibérément, continuera de croître à long terme. Et les tendances macroéconomiques semblent soutenir cela aussi. Diapositive 5, s'il vous plaît.

Ensuite, une brève mise à jour de l'entreprise. Il y a quelques éléments comptables majeurs au deuxième trimestre qui méritent d'être mentionnés. Premièrement, nous avons publié une évaluation fiscale de la provision de 47 millions de dollars au cours du trimestre. Cette publication a été motivée par les performances réelles récentes et la rentabilité financière future attendue.

Il s'agit d'une grosse affaire, révélatrice de la force sous-jacente de notre entreprise et du nouveau niveau auquel nous opérons. Deuxièmement, parallèlement à la clôture de notre transaction avec Pelion Venture Partners, nous avons déconsolidé les actifs de Medici Venture de nos états financiers et enregistré un gain net de 228 millions de dollars lors de l'ajustement de ces actifs à la juste valeur. Le gain est enregistré dans les activités abandonnées mais à l'avenir, l'activité trimestrielle du fonds Medici Ventures sera enregistrée dans le cadre des activités poursuivies. Nous sommes ravis que cette transaction soit conclue et que Pélion gère et dirige ces entreprises.

Je suis également extrêmement fière qu'Overstock ait été nommée par Parity.org sur la liste des meilleures entreprises pour les femmes à progresser pour 2021. C'est un véritable honneur. Les listes de l'entreprise sont de brillants exemples d'entreprises qui marchent et contribuent à créer une représentation égale sur le lieu de travail. Au cours de la dernière année, Overstock a accru la diversité de notre équipe de direction et de notre conseil d'administration.

Je vais maintenant passer le relais à l'une de ces nouvelles femmes cadres formidables, car Adrianne Lee passera en revue nos solides résultats financiers du deuxième trimestre.

Adrianne LeeDirecteur financier

Merci Jonathan. Diapositive 6, s'il vous plaît. Comme déjà mentionné, nous sommes heureux d'avoir clôturé la transaction avec Pelion Venture Partners au deuxième trimestre, ce qui nous permet de déconsolider les activités de Medici Ventures de nos états financiers et d'enregistrer un gain net d'impôt car nous comptabilisons un ajustement initial à la hausse de la juste valeur sur les actifs Médicis et notre participation minoritaire directe dans tZERO. Veuillez noter que mes commentaires d'aujourd'hui ne refléteront que les résultats des activités poursuivies.

Je commencerai par un résumé de haut niveau de nos résultats du deuxième trimestre, suivi d'un examen des mesures clés des clients et des indicateurs de performance. Diapositive suivante, s'il vous plaît. Nous avons connu un autre trimestre solide, générant une croissance des revenus d'une année sur l'autre tout en maintenant la rentabilité. Le BAIIA ajusté s'est établi à 44 millions de dollars au deuxième trimestre, une baisse de 4,5 millions de dollars d'un exercice à l'autre en raison des avantages non récurrents comptabilisés en 2020 et une amélioration de 47 millions de dollars par rapport au deuxième trimestre de 2019.

Nous avons déclaré un bénéfice dilué par action de 1,72 $. En excluant l'impact de la libération de la provision pour moins-value fiscale, le bénéfice dilué par action était de 0,73 $ au cours du trimestre, une baisse de 0,38 $ par rapport à 2020 et une amélioration de 1,10 $ par action par rapport au deuxième trimestre de 2019. La baisse d'une année sur l'autre des Le bénéfice par action reflète un avantage de 0,16 $ d'une publication légale non récurrente en 2020 et un impact de 0,12 $ de l'augmentation des actions en circulation en raison de notre offre de suivi réussie en août dernier et de notre dividende numérique. Conformément aux performances récentes, notre bilan reste solide.

Nous avons terminé le deuxième trimestre avec 536 millions de dollars en espèces. Notre solde de trésorerie reflète le financement de notre engagement de capital envers le fonds Medici Ventures et a bénéficié d'un calendrier de facturation et de comptes fournisseurs standard. Je parlerai plus en détail des autres mesures financières dans les diapositives suivantes. Diapositive suivante, s'il vous plaît.

Nous avons enregistré un chiffre d'affaires de 795 millions de dollars au deuxième trimestre, soit une augmentation de 4 % en glissement annuel et de 116 % par rapport à la même période en 2019. Cela s'explique par une augmentation de 33 % de la valeur moyenne des commandes et une amélioration de la fréquence des commandes. La valeur moyenne des commandes a augmenté d'une année à l'autre alors que nous continuons à nous pencher sur la maison et a été séquentiellement entraînée par la combinaison des ventes avec les catégories à la maison. Alors que nous continuons à nous pencher sur la maison, nous nous attendons à ce que notre activité soit moins saisonnière qu'elle ne l'a été par le passé, mais nous prévoyons une variabilité par trimestre en raison de la composition des ventes au sein de la maison.

Comme je l'ai mentionné lors d'appels précédents, les tendances futures restent difficiles à prévoir, mais nous pensons que le marché du meuble et de l'ameublement continuera de croître et que le passage aux achats en ligne est une tendance qui persistera. Notre objectif reste de prendre des parts de marché sur le marché américain en expansion de l'ameublement en ligne. Diapositive suivante.

La marge brute s'est établie à 175 millions de dollars au deuxième trimestre, soit une baisse de 3 millions de dollars par rapport à l'année précédente et une augmentation de 102 millions de dollars par rapport au deuxième trimestre de 2019. La marge brute était de 22 % pour le deuxième trimestre, ce qui correspond parfaitement à notre gamme ciblée. Cela représente une diminution de 119 points de base par rapport à il y a un an et une augmentation de 228 points de base sur deux ans. La baisse de la marge d'une année sur l'autre était attendue et due à quelques éléments non récurrents notables au deuxième trimestre 2020.

Si vous vous en souvenez, la marge brute au deuxième trimestre 2020 a bénéficié d'une baisse des dépenses de service client alors que nous nous sommes ajustés pour augmenter les volumes de vente, des frais liés à l'exécution pour protéger l'expérience client et d'une réduction des remises alors que nous équilibrions les efforts de marketing par rapport à la disponibilité des produits et aux stocks. -sorties. Diapositive suivante s'il vous plaît. Ce graphique illustre les frais généraux et administratifs et les dépenses technologiques au cours des neuf derniers trimestres en dollars absolus et en pourcentage des revenus. Après ajustement pour tenir compte de l'avantage ponctuel des frais généraux et administratifs en 2020, les frais généraux et administratifs et les frais généraux et technologiques ont diminué de 4 millions de dollars et restent stables séquentiellement, même si nous continuons à générer une croissance de notre chiffre d'affaires.

En pourcentage du chiffre d'affaires, les frais généraux et administratifs et technologiques étaient de 6,7% pour le deuxième trimestre, et ont créé un effet de levier de près de 80 points de base par rapport au deuxième trimestre de 2020. Par rapport à 2019, les frais généraux et administratifs et les frais technologiques n'ont augmenté que de 3% tandis que les revenus ont augmenté de 116 % et une amélioration de 738 points de base en pourcentage du chiffre d'affaires. Nous avons mis en place de solides contrôles des dépenses et continuons d'être mesurés dans nos dépenses. Notre modèle commercial nous permet d'évoluer efficacement sans ajouter de coûts importants à l'entreprise.

Diapositive suivante, s'il vous plaît. Nous avons réalisé un BAIIA ajusté de 44 millions de dollars au deuxième trimestre, en légère baisse par rapport à il y a un an, mais en hausse significative par rapport à la période comparable de deux ans. La marge d'EBITDA ajusté était de 5,6%, soit une baisse de 79 points de base par rapport à 2020, principalement due aux avantages ponctuels de la marge brute réalisés il y a un an, et à une augmentation de 625 points de base par rapport à 2019. Ceci est tout à fait conforme à notre marge. cible, grâce à notre concentration sur la croissance des parts de marché et une gestion rigoureuse des dépenses.

Diapositive suivante. Je vais maintenant passer à nos mesures d'exploitation que nous utilisons pour gérer et évaluer nos performances commerciales, et que nous avons commencé à divulguer le trimestre dernier. Cette diapositive montre les clients actifs et la fréquence des commandes. Comme prévu, notre base de clients actifs a diminué séquentiellement à 9,2 millions à la fin du deuxième trimestre, tirée par l'afflux important de nouveaux clients pendant le pic des restrictions pandémiques, qui a provoqué un pic de pénétration en ligne.

Cependant, notre nombre de clients actifs a augmenté de 31% ou de 2,2 millions de clients par rapport au deuxième trimestre 2020 et de 3,4 millions de clients par rapport à 2019. Les commandes par client actif ont été multipliées par 1,69 au deuxième trimestre, ce qui s'est amélioré en séquentiel et en glissement annuel. -année de base. Nous prévoyons que la fréquence des commandes augmentera avec le temps et sera influencée par nos efforts de fidélisation de la clientèle sur notre plus grande clientèle à domicile et à mesure que nous augmentons notre association de marque avec home. Diapositive suivante? Cette diapositive montre les commandes livrées et la valeur moyenne des commandes.

Les commandes livrées se sont élevées à 15,5 millions pour les 12 derniers mois. Il s'agit d'une augmentation de 36 % par rapport à l'année précédente ou de 4,1 millions de commandes et d'une augmentation de 52 % ou 5,3 millions de commandes par rapport à 2019. La baisse séquentielle est attribuable à notre baisse du nombre de clients actifs au cours de la période, et est conforme aux attentes. Nous avons plus que compensé cette baisse par une augmentation de la valeur moyenne des commandes et de la fréquence des commandes.

L'AOV s'est amélioré de 33% en glissement annuel à 213 $ et 16% en séquentiel, grâce à notre mix continu vers la maison et le changement de vente avec les catégories à domicile. Ainsi, alors que le nombre absolu de commandes diminuait, la valeur de chaque commande s'améliorait. Il existe une forte corrélation entre les commandes de plus grande valeur et la fidélisation de la clientèle. Alors que nous continuons à nous pencher sur la maison, nous anticipons un impact positif sur le comportement d'achat répété des clients.

Il est important de noter qu'il peut y avoir du bruit à court terme dans nos mesures opérationnelles lorsque nous sortons des catégories non résidentielles et que la pénétration en ligne se stabilise. Mais avec le temps, nous nous attendons à une amélioration constante. En résumé, nous sommes satisfaits de notre performance au deuxième trimestre et de notre capacité à continuer d'afficher de solides résultats financiers. Sur ce, revenons à vous, Jonathan.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Merci Adrien. Nos résultats du deuxième trimestre sont solides. Nous avons battu la comp pendant un quart à une barre haute. Nous avons été mesurés dans nos dépenses et avons généré un levier d'exploitation.

Nous avons réalisé un BAIIA ajusté de 44 millions de dollars avec une marge de 5,6 %. Nous avons de nouveau enregistré une croissance rentable et dans les limites de nos marges cibles. Il devrait être clair qu'il s'agit du résultat de changements intentionnels, significatifs et fondamentaux. Diapositive 14, s'il vous plaît.

Notre performance constante et solide est le résultat de changements opérationnels et d'une discipline et d'une concentration organisationnelles. L'équipe d'Overstock a adopté les changements et la stratégie que nous avons mis en œuvre. C'est maintenant dans notre ADN. Diapositive 15, s'il vous plaît.

Je vais maintenant aborder notre activité e-commerce, y compris nos opérations stratégiques et nos moteurs de croissance. Comme moi, vous verrez comment nous atteignons ces résultats financiers. Diapositive 16, s'il vous plaît. Comme nous l'avons mentionné au dernier trimestre, Overstock est désormais l'une des quatre premières marques aux États-Unis, qui sont en pleine croissance.

marché du meuble et de l'ameublement en ligne. Passant de la cinquième place l'année dernière, notre objectif à long terme est de progresser dans cette liste à mesure que nous continuons à prendre des parts de marché. Ce marché est actuellement estimé à 325 milliards de dollars et si le PIB est un indicateur indirect comme il l'a été historiquement, beaucoup prévoient que la croissance de l'industrie se poursuivra à un chiffre, peut-être un peu plus élevée cette année. Cependant, le principal changement sur ce marché n'est pas de savoir si les consommateurs continueront d'acheter des meubles et de la décoration pour leur maison, mais plutôt où ils achèteront ces choses, en ligne ou en magasin.

Il semble qu'un véritable changement séculaire du comportement des consommateurs soit en cours et persiste, accéléré par la pandémie et aidé par la technologie. Alors que tout le monde apprendra à mesure que la société entrera et traversera cette période de transition post-pandémique, il y aura un certain remaniement à court terme des dépenses de consommation. Nous pensons que l'essentiel de la croissance de l'industrie se fera en ligne, car les consommateurs optent de plus en plus pour la valeur de sélection et la commodité d'acheter en ligne. Overstock se concentre sur la capture autant que possible de cette croissance de part de marché, en particulier maintenant que ce changement est en cours.

Diapositive 17, s'il vous plaît. Il y a deux ans, alors qu'Overstock était à un véritable point d'inflexion, j'ai mentionné la prise de trois décisions clés. La première était de se concentrer sur notre activité de commerce électronique avec un niveau d'attention singulier que nous n'avions pas fait depuis des années. La seconde était d'évaluer où le marché et les paysages concurrentiels avaient évolué, et de déterminer à dessein où nous voulions jouer.

Il était temps d'arrêter d'essayer d'être tout pour tout le monde et d'être vraiment clair sur notre force. Nous avons stratégiquement créé une niche sur le marché avec des clients ciblés spécifiques qui, selon nous, jouent naturellement sur nos forces et dans un quadrant de marché qui répond à une demande importante des clients. Cette diapositive cartographie le paysage concurrentiel et notre positionnement pertinent. Nous nous concentrons exclusivement sur les meubles et l'ameublement de la maison, et nous nous concentrons sur la fourniture de produits de qualité à des prix imbattables.

Je noterais également une troisième dimension un peu plus difficile à représenter graphiquement, qui sont les clients spécifiques que nous ciblons. Dans l'esprit de jouer sur nos atouts, nous ciblons des clients qui recherchent déjà la proposition de valeur que nous proposons. Ces clients recherchent une valeur intelligente et une expérience sans tracas. Nous pensons que ces clients représentent environ 40 % du marché, soit 130 milliards de dollars, et ont une propension naturellement plus élevée à faire leurs achats chez nous.

Nous avons remarqué un autre joueur dans notre quadrant. Ce joueur n'offre pas la même qualité pour le prix, se concentre sur un client différent et ne prend pas – et ne se concentre pas sur le fait d'être un détaillant en ligne pur et simple. Nous aimons où Overstock est positionné. Nous nous concentrons sur la prise de parts de marché dans le vaste espace blanc du marché.

Je vais maintenant parler de chacun de nos trois piliers de marque, dont chacun contribue à définir la proposition de valeur d'Overstock. Diapositive 18, s'il vous plaît. Notre premier pilier de marque est la capacité de trouver des produits. Alors que nous continuons à nous pencher davantage sur la maison, il est essentiel que nos clients nous connaissent nos offres d'ameublement pour la maison et puissent trouver rapidement et facilement les produits pour la maison qu'ils recherchent.

N'oubliez pas qu'une expérience simple et sans tracas est primordiale pour nos clients ciblés. Je mentionnerai deux mises à jour concernant ce pilier de la marque. Premièrement, les ventes et les articles liés à la maison au deuxième trimestre ont atteint 94 %, contre 91 % à la fin de 2020 et le plus élevé de notre histoire d'exploitation. Nous continuons d'éliminer progressivement les produits non domestiques et, ce faisant, d'augmenter la profondeur et l'étendue de l'assortiment au sein de nos catégories de produits d'ameublement.

Notre objectif est que 100 % des revenus des ventes soient liés à la maison d'ici la même période l'année prochaine. Nous pensons que notre concentration sur la maison attire des clients fidèles qui dépenseront plus avec nous et achèteront plus fréquemment. Deuxièmement, nous progressons bien dans notre initiative de recherche de produits, qui implique une refonte des fonctionnalités de recherche et de navigation sur site pour rendre la recherche de produits pour la maison plus facile, plus rapide et plus intuitive. Nous avons fait de grands progrès au deuxième trimestre en approfondissant notre compréhension de l'intention de recherche de nos clients, puis en fournissant aux clients des résultats de recherche plus pertinents et plus précis en fonction de cette intention.

Les progrès continus de cette initiative devraient se traduire par une conversion plus élevée et une plus grande satisfaction de la clientèle. Il est important que nous soyons perçus comme une destination en ligne pour les meubles et l'ameublement de la maison et que nous trouvions nos — et que nous rendions la recherche de nos produits pour la maison facile et rapide. Diapositive 19, s'il vous plaît. Notre deuxième pilier de marque est la valeur intelligente.

Cela signifie offrir d'excellents produits à des prix avantageux. Ou dit autrement, les produits de la plus haute qualité pour le prix. Notre modèle promotionnel est essentiel pour attirer et fidéliser nos clients cibles. Ils adorent trouver un accord et ils veulent avoir l'impression de gagner.

Notre objectif reste de gagner sur les prix post-promotion, pas d'être un leader des bas prix au quotidien. L'année dernière, nous avons bien progressé dans la clarification de nos messages promotionnels et l'affinement de notre modèle de tarification. Nous voulons nous assurer que nos produits sont toujours à des prix compétitifs. Cela renforce la confiance dans notre marque et contribue à la fidélisation de la clientèle.

Comme nous en avons déjà parlé, il y a vraiment deux composantes de tarification, trouver des produits comparables avec lesquels comparer les prix, puis ajuster nos prix pour nous assurer que nous sommes suffisamment compétitifs. Plus nous trouvons de produits comparables, mieux c'est. Nous avons augmenté ce nombre au deuxième trimestre. Nous avons également fait de bons progrès au cours des derniers trimestres en augmentant le pourcentage de ces produits comparables sur lesquels nous avons des prix compétitifs.

Nous avons encore du travail à faire mais nous progressons bien. Je dirais que c'est un travail qui n'est jamais vraiment fait. Nous nous efforcerons toujours d'aligner les prix sur un plus grand nombre de nos produits et d'ajuster nos prix pour rester compétitifs de manière appropriée. Je devrais également mentionner notre politique de livraison gratuite, une composante de la valeur intelligente et un avantage qui compte vraiment pour nos clients.

En fait, c'est le principal moteur d'achat parmi nos clients ciblés, et l'une des raisons pour lesquelles nous avons fait de la livraison gratuite sur tout, un avantage client permanent l'année dernière. Il n'est donc pas surprenant que par rapport à la concurrence, nous continuons à nous comparer favorablement sur l'évaluation des frais d'expédition de nos clients. L'opportunité pour nous d'aller de l'avant est de mieux faire connaître cet avantage client important. Diapositive 20, s'il vous plaît.

Notre troisième pilier de marque est la livraison et l'assistance faciles. Cela inclut la logistique et la livraison, qui consiste à obtenir le bon assortiment de produits, puis à optimiser son parcours jusqu'au client. Nous utilisons un modèle de dropshipping basé sur des partenaires. Nous avons plus de 3 000 partenaires avec plus de 5 000 centres de distribution dans tout le pays.

Avec une base de partenaires approfondie, des niveaux de stocks élevés et un large assortiment de produits sont possibles, sans utiliser notre propre capital. Cela nous permet d'être agiles et efficaces avec un modèle économique léger. Au cours de la dernière année et demie, nous avons investi dans les relations avec les partenaires d'une manière plus significative que jamais. Nous agissons comme un véritable partenaire, collaborant et travaillons ensemble pour optimiser non seulement notre entreprise, mais aussi la leur.

Nous pensons que cela a un impact positif sur notre capacité à trouver de nouveaux produits et à obtenir une allocation de produits plus élevée à un moment où les stocks sont particulièrement rares. Du point de vue de l'expérience client, nous savons que la vitesse de livraison et la ponctualité sont importantes. Pour les gros produits personnels en particulier, la précision de l'estimation de la livraison est plus importante. Nous avons amélioré nos capacités d'estimation au cours de la dernière année.

Nous avons également amélioré nos communications avec nos partenaires, nos transporteurs et nos clients. Cela nous a permis de mieux gérer les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et d'autres problèmes inattendus. Nous avons la possibilité d'améliorer la vitesse dans le but de livrer de petits colis aux clients dans les deux jours ouvrables. Bref, nous aimons beaucoup notre modèle de fonctionnement.

Il est à l'échelle du capital et nous permet d'évoluer de manière efficace et efficiente. Diapositive 21, s'il vous plaît. La livraison et le support faciles incluent également le support client. Les clients satisfaits deviennent généralement des clients fidèles.

Notre mission est donc de fournir un service client prévisible, efficace et efficient qui se traduit par une expérience client simple et sans tracas. Cela signifie prévenir les problèmes avant qu'ils ne surviennent et les résoudre rapidement lorsqu'ils surviennent. Nous visons à résoudre la plupart des cas dès le premier contact. Nous avons fait des progrès significatifs au cours de la dernière année dans la prévention des problèmes, ce qui a entraîné une baisse de 27 % du volume de contacts clients au deuxième trimestre par rapport à la même période il y a deux ans.

Cette amélioration s'explique en grande partie par de meilleures communications avec les clients concernant le suivi des produits, des mises à jour de livraison plus précises et des options de libre-service accrues. Au cours de la dernière année, nous avons ajouté de nouvelles fonctionnalités d'automatisation et de libre-service au site, qui permettent aux clients de faire des choses comme demander une pièce de rechange ou commencer un retour sans avoir besoin de parler à un agent. En plus de réduire les coûts, cela se traduit également par une plus grande satisfaction de la clientèle, qui est souvent corrélée à une plus grande fidélisation de la clientèle. Les clients aiment vraiment pouvoir s'aider eux-mêmes.

Le libre-service en pourcentage du nombre total de cas de service client a augmenté au deuxième trimestre, à la fois séquentiellement et d'une année sur l'autre, et a augmenté de quatre fois et demie par rapport à la même période il y a deux ans. Nous nous concentrons sur l'amélioration de la fonctionnalité de notre service client et sur l'augmentation de l'utilisation de cette offre par les clients. Ce sont nos trois piliers de marque, qui forment ensemble notre proposition de valeur différenciée et guident notre stratégie. Diapositive 22, s'il vous plaît. Nous avons l'intention de vivre selon notre mantra de croissance durable et rentable des parts de marché.

Vous trouverez sur cette diapositive quelques-uns, mais certainement pas tous, les principaux moteurs qui, selon nous, alimenteront la croissance continue. Nous améliorons la capacité de recherche de produits pour une expérience client plus rapide et plus facile. Nous augmentons l'étendue et la profondeur de notre assortiment d'articles pour la maison. Nous nous développons à l'international.

D'abord au Canada, expédier à nos clients canadiens depuis le Canada plutôt que depuis les États-Unis. Notre nouveau site canadien d'expérience client est maintenant en ligne et, avec le temps, nous prévoyons que notre entreprise canadienne représentera environ 10 % de la taille de notre entreprise nationale. Nous espérons tirer parti de ce que nous avons appris de l'expansion canadienne et l'utiliser comme modèle pour les futurs efforts d'expansion internationale. Nous avons une excellente application mobile, et elle reste sous-adoptée.

Nous travaillons pour améliorer cela. Nous nous concentrons sur l'optimisation de nos canaux de commercialisation et l'augmentation du trafic direct. Nous sommes hyper concentrés sur l'amélioration de la fidélisation de la clientèle. L'amélioration de l'expérience client y contribue.

Nous établissons notre entreprise gouvernementale. Cela continue de monter lentement, mais nous ajoutons quotidiennement de nouveaux produits, améliorons le site et déployons des efforts de développement commercial aux niveaux national et local. Nous pensons que le gouvernement est une opportunité significative à long terme. Et nous pensons qu'il existe une grande opportunité d'accroître l'association de la marque Overstock avec la maison, d'autant plus que ces clients à domicile sont deux fois plus susceptibles d'acheter chez nous.

Bref, nous nous sentons bien positionnés avec de nombreux leviers à actionner pour continuer à croître et réaliser notre plan à long terme. Diapositive 23, s'il vous plaît. Comme je l'ai déjà mentionné à plusieurs reprises, nous pensons que nous sommes au milieu d'un changement séculaire dans le comportement des consommateurs, car les gens achètent de plus en plus de meubles et d'articles d'ameublement en ligne. Nous avons intentionnellement fixé nos objectifs de croissance et de marge à court et moyen terme en conséquence, éclairés par notre désir de prendre des parts de marché tout en assurant une rentabilité constante.

Lorsque nous pensons que l'industrie a atteint un point de maturation naturel, nous pouvons envisager de réviser nos objectifs et d'établir un cadre de marge à plus long terme. Nos objectifs sont (inaudibles) dans le but d'atteindre ces objectifs de manière cohérente quart après quart. Un chiffre d'affaires supérieur à celui du marché, grâce à notre technologie, notre orientation client et notre modèle commercial. Marges brutes de l'ordre de 22%, qui peuvent fluctuer légèrement d'un trimestre à l'autre.

Les dépenses disciplinaires, en particulier les dépenses générales et administratives et les dépenses technologiques, pour continuer à stimuler le levier d'exploitation, et les marges d'EBITDA ajustées dans la moyenne des chiffres. Le surstock fonctionne maintenant à un nouveau niveau. Les changements structurels et les améliorations que nous avons apportés et que nous continuerons d'apporter se traduiront par des mesures et des performances cohérentes. Diapositive 24, s'il vous plaît.

Ensuite, je discuterai brièvement des mises à jour importantes sur le fonds Medici Ventures. Diapositive 25. Il y a eu quelques mises à jour à noter pour certaines des entreprises du fonds Medici Venture depuis notre appel de résultats d'avril, qui ont toutes été rendues publiques. tZERO a été occupé à exécuter sur des éléments de haute priorité.

Il a signé plusieurs accords de partenariat et s'efforce de faire preuve de diligence raisonnable pour obtenir de nouveaux actifs supplémentaires sur les ETF, notamment en s'associant à Wazuzu pour mettre les NFT sur le marché. tZERO est encouragé par la règle de la SEC qui renforce les conditions d'éligibilité OTC pour les entreprises privées. tZERO a également lancé sa nouvelle application crypto fin juin, qui permet des limites de négociation considérablement plus élevées, la négociation de devises cryptographiques supplémentaires et un règlement instantané. Comme annoncé précédemment, l'augmentation de capital de tZERO est en cours.

Comme il l'a fait au cours des deux derniers trimestres, tZERO organisera un appel de mise à jour des investisseurs le mois prochain. Je vous encourage à vous connecter pour la mise à jour de tZERO. Dans un effort pour vous tenir au courant des progrès significatifs réalisés par les investisseurs du fonds Medici Venture, nous prévoyons de continuer à fournir des mises à jour dans notre appel de résultats trimestriels, alignés sur ce qui a été divulgué publiquement. Diapositive 26, s'il vous plaît.

Je vais maintenant récapituler brièvement le trimestre et fournir quelques couleurs supplémentaires avant de passer aux questions-réponses. Diapositive 27, s'il vous plaît. En résumé, Overstock a généré un autre trimestre de croissance et de rentabilité. Nos perspectives d'avenir sont suffisamment brillantes pour que nous ayons publié une provision pour moins-value fiscale ce trimestre.

Nous avons également déconsolidé les activités de Medici Ventures et enregistré un gain sur leur ajustement à la juste valeur. C'est formidable que cette transaction soit conclue et que Pelion gère le portefeuille, ce qui nous permet de nous concentrer sur notre activité de commerce électronique. À l'avenir, nous continuerons à mettre en œuvre notre stratégie ciblée pour générer une croissance durable et rentable de la part de marché. Nous opérons maintenant à un tout nouveau niveau.

Nous ne donnons aucune orientation et nous n'aimons généralement pas commenter nos attentes au cours d'un trimestre donné. Cependant, parce que nous savons que cela peut être utile pendant que nous tournons les quartiers pandémiques, nous fournirons une couleur supplémentaire aujourd'hui. Ne vous attendez pas à ce que nous continuions cette pratique. Le troisième trimestre a commencé un peu plus lentement.

Le GMS depuis le début du trimestre est en baisse d'un chiffre d'une année sur l'autre. Nous constatons ce que nous pensons être un changement de comportement à court terme, car les consommateurs ont cessé de cocooner, au moins et si seulement, pour l'été, et cela libère une demande refoulée dans des domaines comme les voyages et les divertissements. Ce n'est pas tout à fait inattendu. Et nous avons vu certains de nos concurrents augmenter considérablement, et à mon avis, augmenter de manière inefficace leurs dépenses publicitaires en ligne dans le but de compenser la perte de parts de marché.

Le temps nous le dira. En attendant, l'équipe d'Overstock se concentre sur la croissance des ventes du troisième trimestre. Le troisième trimestre qui a l'événement d'ameublement de maison de la fête du Travail, suivi de notre service à la clientèle – suivi de nos événements de la journée du client à venir. Je reste optimiste quant à la santé du vaste espace en croissance de l'ameublement de la maison en ligne, un espace dans lequel nous sommes délibérément et qui est soutenu par des tendances macro-économiques favorables à long terme.

Nous prévoyons de générer une rentabilité constante dans le cadre de notre cadre de marge et de continuer à prendre des parts de marché, y compris pendant le reste de 2021. Et comme je suppose que vous le verrez, nos concurrents ont annoncé leurs résultats du deuxième trimestre dans les semaines à venir, Overstock a pris une part de marché réelle au deuxième trimestre. , et je suis convaincu que nous pouvons continuer à le faire trimestre après trimestre. Nous aimons notre espace et nous sommes confiants dans notre future trajectoire. Maintenant, prenons quelques questions.

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions de l'opérateur) Votre première question vient de la lignée de Thomas Forte avec D.A. Davidson. Votre ligne est ouverte.

Thomas ForteD.A. Davidson — Analyste

Génial. Tout d'abord, félicitations pour ce trimestre. Deuxièmement, deux questions rapides sur la vente au détail, puis une sur tZERO. Pour le retail, pouvez-vous donner un peu plus de couleur sur ce qui a motivé votre AOV au deuxième trimestre ? And then can you talk about order trends versus sales trends on the assumption you're not recognizing your revenue till the actual product is shipped? And if you're so inclined, can you talk about the order trends versus sales trends quarter to date? Merci.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Thanks, Tom. Good to hear your voice. AOV in Q2, this is what you would expect to see happening as we win into home. Home furnishings have an average — higher average order volume than non-home furnishing products.

And when you think about last Q2 in 2020, we were selling a whole lot of products that weren't home. Things like, spools of elastic string as people were making their own face masks and things like that. So as we move into home, I think you can expect to see AOV increase. Dave, would you like to add anything to that? And do you want to comment on orders versus sales trends?

Dave NielsenPresident

Sure. Hi, Tom. The increased AOV is thoughtful and intentional. As we continue to transition into home and lean into some of those product categories, as you know, we don't share between product categories, how they're performing individually, but we are seeing good signs of that transition.

The customer, our customer, is becoming more and more comfortable with buying home. And an interesting metric and exciting metrics for us is as that AOV increases, as customers buy larger items, they're more inclined to repeat more frequently is we are seeing. In terms of that orders — go ahead, Jonathan.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Keep going, Dave. Sorry. Part of the toughness of being remote.

Dave NielsenPresident

That is so true. And in terms of our order count, obviously as we continue to shift out of those non-home categories and into home categories, you will see a transition in the number of orders but an offsetting increase in AOV. Jonathan, back to you.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Yeah. Tom I don't think we're going to comment anymore on quarter-to-date trends. We've said what we said, and that's the color we're providing.

Thomas ForteD.A. Davidson — Analyst

Great. Thank you, Jonathan. So a quick follow-up then on tZERO, at a high level, can you talk about the positive impact as we've seen on trading volume from increasing the crypto cap from 500 a week to 25,000 a day?

Jonathan JohnsonChef de la direction

Tom, I can't. With the Pelion deal closed, we are less involved in the day-to-day of tZERO or any of the portfolio companies. That is a question, I think, is better asked to the tZERO management team when they hold their quarterly call next month.

Thomas ForteD.A. Davidson — Analyst

Great. I look forward to asking them then. Thanks, Jonathan.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Great.

Opérateur

Your next question comes from the line of Anna Andreeva with Needham and Company. Your line is open.

Anna AndreevaNeedham & Company — Analyst

Great. Thank you so much. Good morning, guys and congrats. Great results on top of these tough compares.

We had —

Jonathan JohnsonChef de la direction

Merci.

Anna AndreevaNeedham & Company — Analyst

Of course. But a couple of questions. One on the near term, if I may, and one on more medium term. So understanding the quarter-to-date of choppiness, if you will, maybe talk about how you feel Overstock is positioned for back-to-school season this year.

There are estimates out there calling for a pretty big back-to-school season of the industry, maybe specific category opportunities that were missed last year with the pandemic? That's one. And secondly, on SKUs. The SKU growth in the business has been pretty impressive. And this is a with all the challenges with the supply chain across the industry, obviously you guys are taking share.

Maybe help us unpack, how should we think about the SKU growth next year. Just trying to think through the sales acceleration for '22 as supply chain opens up?

Jonathan JohnsonChef de la direction

Let me take first kind of pass on both those questions then give little more color, to Dave. First, quarter-to-date and what possibilities we have in the rest of the quarter. Certainly summer generally starts a little slower, and I think we've seen that impacted this year, as people are just vacation starved, travel starved. But when kids go back to school, parents go back to work, we think it will be kind of return to what feels more normal in the shopping space.

We have two big events coming up in the third quarter. Labor Day is a significant furniture purchasing holiday historically, and our Customer Day, which follow that later in September are big days. So we think some of that will be back-to-school. I'll let Dave comment on that in a minute.

As far as SKU growth, we are focused on building home inventory. While some SKU shrinkage as we move out of non-home, we think that can be more than offset by getting into new categories. There are some categories where we're market leaders, some where we're market competitors, and some where we're just not there yet. And we are focused on remaining leaders, becoming leaders, and getting into categories where we're not.

So I think there's a lot of potential SKU growth still there. Dave, what more color would you give to that?

Dave NielsenPresident

On the back-to-school question, I would add that our back-to-school, back to dorm room, there's some pent-up demand there in terms of it's been a couple of years, a lot of the universities were closed last year. And as the college age, students are headed back to dorm rooms. We have a strong bedding category and are poised and ready to take advantage of that and back-to-school advertising and promotions. On the SKU count, I'd like just to add to Jonathan's comment, we continue to add and lean into product categories and have a very data-driven approach on that.

It's not just willy nilly additions. But with 3,000 partners, we have partners all over the globe that are working to source and develop products for us to fit those areas where we see opportunity from, from search words and click-through rates and search words. So it's a very data-driven approach. I'm confident in how we're attacking that.

Anna AndreevaNeedham & Company — Analyst

OK. That's super helpful. I appreciate that. But just on that, if I may add another one, just on the vendor shift.

Our checks have been very constructive on Overstock and I know a lot of things are being done very differently with this new Overstock. Can you maybe, Jonathan, speak to some of the examples of how you guys view vendor relationship now versus several years ago?

Jonathan JohnsonChef de la direction

Well, I mean, one of the things we're doing is we've to focused on being an online home furnishings retailer. We talk to our partners frequently. We've got teams that talk to them every day. But even at the senior management level, the frequency of discussions and saying, what can we do for them, what can they do for us.

With specific assets there's different partners, it's turned into a real partnership. We help them with product design, and where they can go next. We give them lots of analytics to see where the market is going and what they can do to be in front of the market. We pay on time, and we pay more quickly than any of our competitors, and I think that's important.

The other thing and I think is treating them like a partner is we force no one into our fulfillment centers. We encourage them, but we try and do it in a way that makes sense for them. If it makes economic sense for them to be in our — one of our three fulfillment centers, that's where they come. They appreciate not having their arm twisted, to be forced to be somewhere they shouldn't be.

So I mean, candidly none of that is rocket science. Most of it is standard business practice blocking and tackling, but that's what we do and we do it every day.

Anna AndreevaNeedham & Company — Analyst

Well, thanks so much, guys for taking our questions and best of luck for the third quarter.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Thanks, Anna.

Opérateur

Your next question comes from a line of Ygal Arounian with Wedbush Securities.

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyste

Hey, good morning, guys. Thanks for taking the questions. Two, I think one for Jonathan, one for Adrianne. Jonathan on — I want to go back to your comments about competitors in ad market.

Clearly ad prices have gone up materially. I just wanted to see if you could expand on that a little bit. Are you saying that you're not stepping in as aggressively on the advertising side as some of your competitors? Are you kind of waiting for the markets to normalize a little bit more? And I guess just talk about your ad strategy here? And then for Adrianne, I guess, I want to understand the comments around less seasonality given the fact that your 2Q kind of sequential growth was — if I'm looking backwards, and I know things have changed, but by far as strong as it's ever been. So what drove that and how does that fit into the comments around less seasonality? Thanks.

Jonathan JohnsonChef de la direction

I'll start, turn to Adrianne and maybe to Dave if anyone he wants to add to either. Both of them are, I think, has got relevant thoughts. On ad pricing being up, I think there's a couple things to think about here. One, Q2 2020, ad prices went down.

And so the year-over-year comparable is skewed. Online advertising got cheap in 2020. It got more normal in 2021. And then I think as people tried to keep up with last year's growth, it got out of whack.

It got expensive. Now, we spent online, we spend more than we had probably thought we would but we did not chase it all the way to the top. And some of our competitors got what I think inefficient ad spend areas, we didn't follow up. But we did spend, and I think that's part of what helped us.

We were very nimble, and that's part of what helped us comp the comp and grow top line 4%. So we're going to be competitive, we're going to make sure that we're doing the best we can under our rubric of sustainable profitable market share growth but we're not going to be irrational in our spending. Adrianne, why don't you talk about seasonality, and will let Dave layer on top?

Adrianne LeeChief Financial Officer

Certainly. I think my comments is just generally around as we lean into home and continue to lean into home, we expect to just see less season — less volatility quarter in quarter out, that's more around kind of being less giftable or less than those kind of niche areas where people are buying home furnishing all year. I would say within that, though, we do expect some variability by quarter, depending on what categories of home people are purchasing. So there's heights where people are purchasing increased patio, there's heights where people are purchasing maybe a bit more of the giftable type home products.

So generally, we're expecting to see less seasonality than we have historically because we're leaning into home furnishings. But quarter in quarter out, there might be a slight sales mix with in-home. Dave?

Jonathan JohnsonChef de la direction

Dave, anything to add to either of those answers?

Dave NielsenPresident

No, both. Very accurate, spot on.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Thank you, Ygal.

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyste

Merci. I appreciate that answers.

Opérateur

Your next question comes from a line of Peter Keith with Piper Sandler. Your line is open.

Peter KeithPiper Sandler — Analyst

Thanks. Good morning, guys. Nice Q2 results here. Circling back on the large AOV increase, I think the shift to home makes a lot of sense but you didn't mention price inflation.

We know that there's large price increases flowing through the channels, given elevated freight costs and the like. So I guess, the core — my question is, what are you seeing there? I don't if you want to quantify it and is that — is the price increases from your suppliers causing any gross margin pressure in the near term as you try to remain price competitive?

Jonathan JohnsonChef de la direction

Peter, great question. Everyone knows that raw material costs are up, that labor costs are up, that shipping costs are up. And so there is a lot of price pressure. Some of the costs, we ask our partners to bear, some of the costs we bear and some we pass along to the customer.

But we're always doing it within the constraints of having a very competitive price for our savvy shopper and reluctant refresher, it needs to be an easy experience for them. And when we take a piece of it, again, it has to fit our margin rubric. It has to fit in our financial recipe card. And if there's some products we wind up taking upside if that's necessary, so pressure is there.

Thus far, particularly with our large distributed partner network of more than 3,000 partners, we've been able to play in this space without having too much price inflation.

Peter KeithPiper Sandler — Analyst

OK. C'est utile. Secondly, and I guess, I hate to ask a short term question seems like your stock has reversed this morning with the discussion around Q3. Would there be — potentially you can quantify a little more detail what negative single digit means? And I guess is that the view without guiding that maybe the quarter could get better as we progress just based on perhaps easier compares, and then some of the major selling events that you've called out?

Jonathan JohnsonChef de la direction

Yeah, Peter, thanks. The color we give is what we're going to give. We're only one-third of the way through the quarter. And that first third is the height of vacation time for most Americans.

We're hyper focused on market share growth. And that means no matter what the market is doing, whether it's expanding, stagnating or even contracting, we're going to do better than how the market performs, and we're going to keep doing that. So do I think we can have a better second two-thirds of the quarter than the first two-thirds? Of course, I do. That's what we drive for every day.

Will I promise that? It's hard to promise what the future holds and so I won't, but I'm very confident that we will outperform our competitors in the market. That's what we're about, sustainable, profitable, market share growth.

Peter KeithPiper Sandler — Analyst

OK. Very good. If I can ask one last question, too. You've talked about your three distribution centers, you're not forcing suppliers into them.

Could you quantify where you are today in terms of the percent of sales flowing through your own DCs?And then secondarily, you talked about trying to move small parcel to guaranteed two-day shipping, which seems like could be kind of expensive. You'd have to take up that flow through, through your DC network in order to achieve that goal.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Let me start, and (Inaudible) then correct or Dave wants to add, please do. The amount of (Inaudible) our three fulfillment centers is still relatively small. It's single digit piece of our revenue. We think that'll grow over time but it needs to grow organically because it makes economic sense for us and for them, and we've got a plan to do that.As far as getting small parcels for two days, that is — two-day delivery, that is a goal.

We're not going to do it at the risk of hurting sales on two-day delivery. So if it cost more than it is competitive, we won't go there on those products. Part of it is just — is getting our partners to have their product located, whether it's in their fulfillment centers or our fulfillment centers, closer to the customer and convincing them that, that makes sense for them and for us. Dave, what would you add if anything?

Dave NielsenPresident

Nothing to that. Accurate, spot on.

Peter KeithPiper Sandler — Analyst

OK. Thanks so much for all the feedback, guys. Good luck.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Thanks, Peter.

Opérateur

I would now like to turn the call back over to Jonathan Johnson for closing remarks.

Jonathan JohnsonChef de la direction

Merci. Thanks for participating in today's call. What you should take away from this second quarter report? First, we've made and continue to make foundational operational improvements to the business. This has been the result of a lot of hard work and focus strategy, still have plenty more work to do, much of a blocking and tackling variety, and we will continue to execute and deliver.

Second, when our market is large and growing and supported by favorable long-term macro-economic trends, that should enable sustained growth for years to come. We feel well positioned to continue to outperform and take market share. We appreciate your interest and ownership in Overstock. Until next time, we'll keep working hard to consistently deliver on our long-term plan.

Thanks so much.

Opérateur

(Operator signoff)

Duration: 59 minutes

Call participants:

Alexis CallahanHead of Investor Relations

Jonathan JohnsonChef de la direction

Adrianne LeeChief Financial Officer

Thomas ForteD.A. Davidson — Analyst

Dave NielsenPresident

Anna AndreevaNeedham & Company — Analyst

Ygal ArounianWedbush Securities — Analyste

Peter KeithPiper Sandler — Analyst

More OSTK analysis

All earnings call transcripts

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Pourquoi composer une boutique sur internet ?

On voit clairement qu’il est vraisemblable de se lancer rapidement sans argent et inconscient technique particulière. Je vous conseille de vous lancer en dropshipping et de essentiellement ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut principalement avoir un budget marketing pour réaliser venir visiteurs sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car comme nous-mêmes l’ai dit, vous avez la possibilité avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez à la saint-glinglin de chiffre d’affaires. Une que vous aurez testé, votre marché vous allez pouvoir alors se procurer un stock.