PerkinElmer, inc (PKI) Transcription de l'appel sur les résultats du deuxième trimestre de 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image : L'imbécile hétéroclite.

PerkinElmer, inc (NYSE : PKI)
Appel des résultats du deuxième trimestre 2021
28 juil. 2021, 19h00. HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants

Remarques préparées :

Opérateur

Bonne journée et merci d'être à vos côtés. Bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre 2021. À ce stade, toutes les lignes des participants sont en mode écoute seule. Après la présentation des conférenciers, il y aura une session de questions-réponses. (Instructions de l'opérateur)

Maintenant, je voudrais maintenant passer l'appel à notre premier participant pour aujourd'hui, M. Steven Willoughby, vice-président des relations avec les investisseurs. Monsieur, s'il vous plaît allez-y.

Steven WilloughbyVice-président des relations avec les investisseurs

Merci Henri. Bonjour à tous et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre 2021 de PerkinElmer. Nous vous parlons ce matin de San Diego et nous avons beaucoup de choses à faire compte tenu de l'annonce passionnante d'aujourd'hui. En plus de la publication plus tôt que prévu de nos résultats du deuxième trimestre. Sur l'appel avec moi aujourd'hui sont; Prahlad Singh, notre président et chef de la direction ; Jamey Mock, notre vice-président principal et directeur financier ; et Gene Lay, fondateur et chef de la direction de BioLegend. Si vous n'avez pas reçu de copie de notre communiqué de presse sur les résultats, ou de la présentation de diapositives ou de la présentation de diapositives liée à BioLegend du communiqué de presse, vous pouvez en trouver des copies dans la section Investisseurs de notre site Web à l'adresse www.perkinelmer.com. Veuillez noter que cet appel est diffusé sur le Web et sera archivé sur le site Web de PerkinElmer jusqu'au 9 août 2021.

Avant de commencer, je voudrais passer à la diapositive 2 et rappeler à tous les déclarations de la sphère de sécurité que nous avons décrites dans notre communiqué de presse sur les résultats publié plus tôt ce matin ainsi que celles figurant dans nos documents auprès de la SEC. Les déclarations ou commentaires faits lors de cet appel seront des déclarations prospectives pouvant inclure, mais sans s'y limiter nécessairement, des projections financières ou d'autres déclarations des plans, objectifs, attentes ou intentions de la société. Ces questions comportent certains risques et incertitudes. Les résultats réels de la société peuvent différer considérablement de ceux projetés ou suggérés par des déclarations prospectives en raison de divers facteurs qui sont discutés en détail dans nos documents auprès de la SEC. Toute déclaration prospective faite aujourd'hui représente notre point de vue à ce jour. Nous déclinons toute obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives à l'avenir même si nos estimations changent, vous ne devez donc pas vous fier aux déclarations prospectives d'aujourd'hui comme représentant nos vues à une date ultérieure à celle-ci.

Au cours de cet appel, nous ferons référence à certaines mesures financières non conformes aux PCGR. Un rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR que nous prévoyons d'utiliser au cours de cet appel avec les mesures conformes aux PCGR les plus directement comparables est disponible en pièce jointe à notre communiqué de presse sur les résultats. Dans la mesure où nous utilisons des mesures financières non conformes aux PCGR au cours de cet appel qui ne sont pas rapprochées des PCGR dans cette pièce jointe, nous le ferons rapidement.

Je vais maintenant céder la parole à notre président et chef de la direction, Prahlad Singh. Prahlad.

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Merci, Steeve. S'appuyant sur notre journée des analystes du 24 juin, représente aujourd'hui une autre étape importante dans la transformation du nouveau PerkinElmer. L'ajout de BioLegend étend notre présence sur le marché attrayant des anticorps et des cytokines à forte croissance, améliore nos capacités de développement de contenu dans toutes les technologies de détection PerkinElmer et transforme du jour au lendemain notre échelle électronique en notre échelle de commerce électronique. Personnellement, je ne pourrais pas être plus ravi de travailler avec Gene et l'équipe à l'avenir. Et je suis ravi de voir l'impact que la société combinée peut avoir sur l'innovation scientifique.

Culturellement, la combinaison est un ajustement naturel avec notre concentration mutuelle sur les clients, l'innovation et la collaboration interfonctionnelle interne. BioLegend est un leader mondial des anticorps innovants avec des positions de leader sur plusieurs marchés attractifs, notamment l'imagerie, la protéogénomique, les tests multiplex et le biotraitement. La combinaison nous permettra de créer une plate-forme mondiale de réactifs de recherche, qui, comme nous le partagerons avec vous aujourd'hui, changera fondamentalement la trajectoire des deux organisations. La combinaison de PerkinElmer et de BioLegend permettra aux clients de faire des découvertes précliniques qui cherchent à identifier, développer et optimiser de nouvelles thérapies, et les aider à leur tour à mettre les bonnes thérapies sur le marché plus rapidement. Fondamentalement, l'intégration de BioLegend dans la famille PerkinElmer renforcera encore notre droit fondamental à gagner dans les domaines biopharmaceutique et universitaire.

Et d'un point de vue financier, nous nous attendons à ce que cette combinaison passionnante conduise à une croissance plus rapide, à des marges plus fortes et à une innovation plus rapide de nouveaux produits avec une structure alignée stratégiquement pour assurer le succès. Bien que Jamey en parle plus en détail, je voulais vous donner un aperçu de ce que cet accord signifie pour l'entreprise dans son ensemble. Pour la contrepartie totale d'un peu plus de 5 milliards de dollars, nous nous associons à une entreprise qui devrait générer près de 400 millions de dollars de revenus l'année prochaine et que nous prévoyons de croître au milieu de l'adolescence ou plus, hors synergies attendues. Non seulement cela accélérera notre profil de croissance organique une fois qu'il sera dans la base, mais nous nous attendons à ce que ses marges favorables se traduisent par une augmentation de plusieurs 100 points de base du taux de bénéfice d'exploitation global de l'entreprise. Compte tenu de cette dynamique, nous prévoyons que l'opération apportera une augmentation immédiate significative de notre BPA ajusté, qui, selon nous, s'aggravera dans les années à venir.

Nous avons beaucoup de choses à discuter ce matin, mais avant de plonger pleinement, je voulais donner à Gene Lay, fondateur et PDG de BioLegend, l'opportunité de se présenter et de partager ses réflexions et son enthousiasme pour cette combinaison, et les opportunités qu'elle apporte de son perspective.

Gène?

Gene LayFondateur et chef de la direction, BioLegend PerkinElmer, Inc.

Merci, Prahlad.

Nous sommes ravis de rejoindre l'équipe PerkinElmer pour poursuivre la mission de notre entreprise consistant à permettre des découvertes légendaires, de la recherche à la guérison. Au cours des 30 dernières années, nous avons fait de BioLegend un innovateur mondial de premier plan en matière de réactifs et de consommables pour les sciences de la vie avec plusieurs plates-formes technologiques de rupture et un vaste portefeuille de produits diversifié, ciblant diverses catégories, notamment l'analyse cellulaire, la protéogénomique et d'autres applications attrayantes et en croissance rapide.

Aujourd'hui, nous avons plus de 10 000 clients dans 130 pays, démontrant notre solide leadership de marque, notre offre de portefeuille de croissance, une fabrication efficace et de haute qualité et une solide infrastructure commerciale et de chaîne d'approvisionnement. En tant que BioLegend, nous nous sommes toujours consacrés au développement de produits innovants offrant une qualité et une valeur élevées aux clients du monde entier, et à établir la norme de l'industrie en matière de service client. Et nous pensons que nous sommes encore au début de l'énorme opportunité qui nous attend. Notre portefeuille de produits est positionné pour capitaliser sur les domaines les plus dynamiques des sciences de la vie. En nous combinant avec PerkinElmer, nous pourrons utiliser nos capacités technologiques avec une infrastructure mondiale pour devenir le leader mondial des réactifs et des consommables. Nous sommes impatients de travailler avec PerkinElmer au profit des sciences de la vie, des chercheurs et des patients qu'ils souhaitent aider.

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Merci, Gène. Je tiens à vous souhaiter la bienvenue, ainsi qu'à votre équipe, dans la famille PerkinElmer. Et comme nous en avons discuté ces derniers mois, comme nous avons appris à nous connaître. Je suis très enthousiaste à l'idée de ce que cela signifie pour les deux sociétés et de ce que l'entreprise combinée pourra faire ensemble dans les années à venir.

Je suis maintenant sur la diapositive 4. Permettez-moi de vous en dire plus sur BioLegend. C'est une organisation de classe mondiale, propulsée par une équipe solide de haut en bas. La société a atteint des positions de leader sur un certain nombre de marchés finaux attrayants à forte croissance, tels que le développement d'anticorps, les réactifs de cytométrie en flux, la protéogénomique, la séparation cellulaire magnétique, les protéines recombinantes, les cytokines et les facteurs de croissance. Ceux-ci représentent un marché adressable total d'environ 6 milliards de dollars, avec des domaines d'expertise allant de la recherche en amont et de l'immunologie, de l'oncologie, de la recherche sur les cellules souches, des neurosciences et des maladies infectieuses au biotraitement en aval. Ses plus de 700 employés aux États-Unis et en Asie-Pacifique Europe servent plus de 10 000 clients dans 130 pays. La société a également une feuille de route exceptionnelle en matière de lancement de nouveaux produits et de lancement de plus de 1 000 NPI par an sur les marchés nouveaux et existants. De plus, tous ses revenus sont de nature récurrente et ses capacités de fabrication et de distribution de classe mondiale se traduisent par son profil de marge incrémentale très attractif.

Enfin, ce que vous finirez par reconnaître, c'est que PerkinElmer et BioLegend partagent une passion et un engagement féroces à se concentrer sur le client. La mission de BioLegend aide les scientifiques à accélérer la recherche et la découverte en fournissant des produits de la plus haute qualité à un prix exceptionnel, ainsi qu'un service client et un support technique de qualité supérieure. Mais plus succinctement, l'équipe BioLegend est passionnée par le fait de marquer le monde et d'être légendaire à part entière pour repousser les limites de la compréhension biologique.

Comme vous pouvez le voir sur la diapositive 5, le siège social de BioLegend réside dans son magnifique nouveau campus à la pointe de la technologie à San Diego, en Californie, où nous sommes aujourd'hui. Ce campus de quatre bâtiments à San Diego deviendra le centre d'excellence mondial pour le développement de contenu de réactifs de PerkinElmer afin de servir l'ensemble de notre portefeuille de sciences de la vie. La combinaison de l'expertise de notre entreprise pour créer un moteur d'innovation de réactifs encore plus agile et puissant nous permettra d'accélérer le rythme de l'introduction de nouveaux produits sur les marchés existants, ainsi que de nouveaux domaines d'intérêt à forte croissance pour l'entreprise, tels que la thérapie cellulaire et génique. , et l'analyse de cellule unique. Par exemple, nous pourrons combiner la position de leader de BioLegend en protéogénomique avec les kits Cisbio bien connus de PerkinElmer pour faciliter la découverte et l'identification en amont de nouveaux peptides, puis mesurer les analytes en aval pour les études de cibles médicamenteuses. Nous pouvons assister les clients, à la fois pour les tests à faible et à haut débit, ainsi que potentiellement au niveau de la cellule unique avec une technologie Honeycomb HIVE.

Nous pensons également que notre activité de diagnostic bénéficiera d'un développement plus rapide et plus rapide de nouveaux tests basés sur des anticorps à moindre coût, en ayant en interne un accès non seulement à une bibliothèque d'anticorps existante, mais aussi désormais à une équipe mondiale élargie d'experts en développement de nouveaux produits. Comme j'y reviendrai un peu plus tard, nous nous attendons à ce que cette franchise de région de recherche combinée tire parti de l'échelle mondiale de PerkinElmer et des relations solides avec les autres pour permettre un succès commercial encore plus grand. En tirant parti de la force principale de chaque entreprise, de ses employés, ainsi que des moteurs d'innovation combinés, de l'étendue géographique et des canaux de PerkinElmer, ainsi que de l'excellence opérationnelle des réactifs de recherche ciblés, nous élèverons les franchises déjà solides des deux entreprises dans l'esprit des clients, résultant finalement dans une croissance encore plus rapide qu'ils ne le feraient seuls. C'est pourquoi nous prévoyons que cette combinaison se traduira par plus de 100 millions de dollars de synergies de revenus annuels d'ici la cinquième année.

Sur la diapositive 6, vous verrez qu'avec les revenus attendus de près de 400 millions de dollars de BioLegend l'année prochaine, combinés à nos activités de réactifs de recherche existantes de plus de 300 millions de dollars, PerkinElmer disposera désormais de l'une des plus grandes entreprises d'anticorps et de réactifs de recherche de l'industrie, avec revenus annuels d'environ 700 millions de dollars. Grâce à une croissance saine du marché final, à des gains de parts de marché et à l'innovation de nouveaux produits dans les zones à forte croissance, nous prévoyons que cette activité combinée connaîtra une croissance annuelle à deux chiffres dans un avenir prévisible.

J'aimerais maintenant demander à Jamey de fournir plus de détails sur ce que cette combinaison signifie pour PerkinElmer d'un point de vue financier, et de partager son point de vue sur l'alignement stratégique de la société combinée.

Jamie ?

Jamey se moqueVice-président principal et chef de la direction financière

Merci beaucoup. Je fais écho aux mêmes sentiments. Cela a été formidable de rencontrer Gene et l'équipe qui sont ici avec nous aujourd'hui, et je suis également enthousiasmé par l'impact que nous pouvons avoir sur l'amélioration des résultats pour toutes les parties prenantes. L'ajout de BioLegend accélère encore la transformation du nouveau PerkinElmer et nous positionne pour offrir des performances financières encore plus solides, de haut en bas, dans les années à venir. Comme nous vous l'avons récemment dit lors de notre journée des investisseurs le mois dernier, nous décrivons ici à nouveau sur la diapositive 7, nous prévoyons que l'activité existante de PerkinElmer augmentera de 5 % à 7 % de manière organique par an, jusqu'en 2023, et entre un seul et un seul haut. plage de chiffres, à plus long terme alors que nous satisfaisons à nos impératifs stratégiques.

Compte tenu de la taille et de la croissance attendue de BioLegend, combinées aux synergies de revenus que nous prévoyons commencer à contribuer au cours de la première année, nous voyons la société combinée croître au moins 100 points de base plus rapidement que nos perspectives précédentes à court et à long terme. Comme vous le savez, avec une clôture attendue d'ici la fin de cette année, BioLegend ne commencera pas à avoir un impact positif sur notre croissance organique avant 2023, date à laquelle il sera ajouté à notre base. Et puisque les revenus de BioLegend sont entièrement constitués de réactifs et de consommables, PerkinElmer aura désormais environ 75% de ses revenus de nature récurrente, en hausse de quelques 100 points de base par rapport aux niveaux d'avant COVID. Compte tenu du profil de marge relutive de BioLegend, nous prévoyons maintenant que les marges d'exploitation globales de l'entreprise augmenteront d'environ 300 points de base par rapport aux niveaux actuels d'ici 2023. Nous nous attendons à ce que notre objectif précédemment communiqué de 50 à 75 points de base d'expansion de la marge d'exploitation annuelle se poursuive, avec des améliorations dans le les activités PKI existantes viendront en grande partie de la marge brute de nos initiatives d'excellence opérationnelle que nous avons soulignées lors de notre récente réunion d'analystes. Alors que nous nous attendons à ce que la croissance rapide du chiffre d'affaires de BioLegend offre des opportunités sur la ligne OpEx, tout en continuant à réinvestir massivement dans la R&D, comme l'entreprise l'a fait tout au long de son histoire.

Aujourd'hui, plus de 50 % de l'activité de BioLegend passe par ses canaux de commerce électronique. Nous prévoyons de tirer parti de cela avec nos plateformes biologiques Horizon Ansys pour faire évoluer cet écosystème, avec environ 700 millions de dollars de revenus annualisés de recherche en sciences de la vie. Nous avons la possibilité d'étendre rapidement nos synergies de mise sur le marché dans l'ensemble du portefeuille.

Enfin, avec la quasi-totalité des revenus de BioLegend provenant de marchés finaux biopharmaceutiques et universitaires, et tandis que nous continuerons à investir de manière organique dans nos activités plus cycliques. Nous prévoyons qu'en 2023, plus de 80 % du chiffre d'affaires total de PerkinElmer proviendrait de nos activités de sciences de la vie et de diagnostic. Pour ce qui est de la structure de l'accord, je pense que c'est très avantageux à bien des égards. Examinons-les ici sur la diapositive 8. Tout d'abord, il s'agit de loin du plus gros contrat de l'histoire de PerkinElmer, et cela ajoute des compétences considérables à notre franchise de sciences de la vie. Nous sommes en mesure de combiner les entreprises tout en gérant notre effet de levier et en alignant étroitement nos intérêts avec ceux des actionnaires existants de BioLegend, qui voient clairement le potentiel au cours des années à venir dans l'organisation combinée.

Bien que nous ayons déjà entièrement souscrit un financement relais et que nous chercherons à contracter une dette permanente appropriée dans les mois à venir, il est passionnant de voir que la base d'actionnaires concentrée existante de BioLegend représentera désormais un peu plus de 10 % de la participation globale de PerkinElmer. Avec Gene et les autres actionnaires de BioLegend, nous pensons que cette structure offre une compensation en espèces à court terme pour la grande entreprise qui a été construite au cours de près de deux décennies, tout en maintenant un intérêt important à voir et à participer au succès futur de l'entreprise combinée. vers l'avant, ce qui, nous en convenons tous, est très brillant.

Après la conclusion de cet accord, nous prévoyons que notre levier net dépassera légèrement quatre fois au cours de la première partie de 2022, mais nous prévoyons de réduire notre dette nette à moins de trois fois l'EBITDA ajusté d'ici 18 à 24 mois, car nous nous sommes engagés et s'attendre pleinement à maintenir des cotes de qualité d'investissement. En plus de l'avenir prometteur, nous pensons que la société détient du point de vue de l'innovation, des opportunités pour les clients et les employés. proche et supérieur à 0,50 $ d'accroissement au cours de la deuxième année pour nos actionnaires, avec un rendement élevé à un chiffre sur le capital investi au cours de la sixième année.

Comme vous pouvez le voir, je pense que cette combinaison a tous les bons boutons d'un point de vue stratégique, culturel, financier et de l'innovation future, et je ne pourrais pas être plus enthousiaste pour l'avenir de PerkinElmer.

Et maintenant, j'aimerais revenir à Prahlad, pour quelques derniers commentaires sur la combinaison.

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Merci Jamey. Au fur et à mesure que vous apprendrez à mieux connaître BioLegend et son équipe entrepreneuriale, je pense que vous constaterez qu'en vous joignant à PerkinElmer, il crée une véritable centrale d'anticorps et de réactifs pour les sciences de la vie qui aura l'échelle pour pouvoir accélérer les progrès scientifiques et un nouveau produit l'innovation dans l'entreprise et dans le monde. Je crois que cette combinaison positionne PerkinElmer comme une franchise de sciences de la vie préclinique de premier ordre, qui est idéalement positionnée pour permettre à nos partenaires externes de réaliser des découvertes vraiment légendaires au cours des prochaines années, alors que la puissance des employés et des actifs des deux sociétés est réunie en un seul toit. Je m'attends à ce que ce rythme accru d'innovation collaborative combiné à notre large portée commerciale conduira à une croissance globale plus rapide pour PerkinElmer, tout en ayant un profil de marge élevé avec une augmentation immédiate du BPA significative.

Plus important encore, le rapprochement de BioLegend et de PerkinElmer complète la valeur des autres entreprises des sciences de la vie qui ont rejoint notre société au cours des dernières années, telles que Cisbio, Horizon Discovery et très récemment Nexcelom Bioscience et SIRION Biotech. Je ne pourrais pas être plus excité de savoir où je nous vois aller à l'avenir.

J'aimerais maintenant renvoyer l'appel à Jamey pour discuter de nos résultats au deuxième trimestre et des prévisions mises à jour pour le reste de l'année. Jamie ?

Jamey se moqueVice-président principal et chef de la direction financière

Merci, Prahlad. L'équipe a extrêmement bien performé au deuxième trimestre, toutes les activités et tous les marchés finaux renouant avec la croissance par rapport aux niveaux de 2019. Notre croissance des commandes COVID hors trimestre a de nouveau dépassé notre forte croissance des revenus non COVID pour le troisième trimestre consécutif, tandis que nos revenus COVID ont été nettement supérieurs à nos attentes précédentes, malgré une baisse séquentielle comme prévu.

Au cours du deuxième trimestre, le chiffre d'affaires ajusté a augmenté de 51 % par rapport à l'année dernière pour atteindre plus de 1,2 milliard de dollars et comprenait un taux de change de 5 % et un vent arrière d'acquisition de 6 %. Le chiffre d'affaires organique a augmenté de 41 %, soit 12 points de pourcentage de mieux que ce que nous avions annoncé précédemment, car nos revenus non liés au COVID ont augmenté de 28 % en organique, bien au-dessus du taux élevé d'adolescents auquel nous nous attendions. Nos produits et services liés au COVID ont contribué à hauteur de 365 millions de dollars au cours du trimestre, bien au-dessus de nos attentes précédentes de 325 millions de dollars, car la demande pour nos tests PCR et nos solutions d'extraction d'ARN n'a pas chuté au niveau auquel nous nous attendions auparavant, en particulier dans les zones où la vaccination est plus faible. les taux et la présence accrue de variantes comme dans certaines parties de l'Europe et de l'Asie du Sud-Est.

Nos solutions de test clé en main Lab-In-A-Lab dans l'État de Californie et au Royaume-Uni ont fonctionné conformément aux attentes, ce qui a permis à nos principaux produits COVID de générer un chiffre d'affaires d'environ 155 millions de dollars au cours du trimestre. Par activité, Diagnostics représentant 58% des ventes totales a augmenté de 59% en organique, avec une croissance organique de 40% dans les produits non-COVID. La force de notre activité Immunodiagnostic ouvre la voie, tirée par les ventes COVID et non COVID, les activités non COVID d'EUROIMMUN continuant de rebondir fortement. Notre activité Santé de la reproduction a été en mesure de compenser les pressions persistantes sur le taux de natalité et d'afficher une croissance à deux chiffres d'une année sur l'autre et une croissance moyenne à un chiffre sur une base moyenne de deux ans. Notre activité de génomique appliquée a connu un fort rebond de la demande non liée au COVID, qui a doublé par rapport à l'année dernière, compensant les baisses attendues des produits liés au COVID.

Les solutions de découverte et d'analyse représentant 42 % des ventes totales ont augmenté de 22 % de manière organique avec une croissance généralisée dans les sciences de la vie, l'alimentation et les applications. D'un point de vue géographique, la croissance organique hors COVID a été extrêmement bien équilibrée, les trois régions ayant enregistré une croissance similaire, tandis que la Chine a également enregistré une croissance de l'ordre de 20 %. Sur le plan opérationnel, il s'agit d'un autre trimestre solide tiré de la croissance significative des revenus que nous avons connue, les marges d'exploitation ajustées ayant augmenté de 535 points de base à 33,5 %, grâce à l'effet de levier des volumes, au mix d'activités et aux programmes de productivité. Le bénéfice ajusté par action de 2,83 $ au deuxième trimestre a augmenté de 81 % par rapport au deuxième trimestre de 2020 et était supérieur de 0,48 $ à nos prévisions.

En approfondissant les principaux moteurs de nos segments, commençons par le segment Discovery & Analytical Solutions, qui a connu une croissance organique de 22% par rapport à la même période l'année dernière. Sur le marché final, nous avons connu une croissance bien équilibrée à deux chiffres dans chaque segment, les sciences de la vie étant en hausse de près de 20 % par rapport à une comparaison stable au deuxième trimestre 2020. Cela est dû à une forte croissance des marchés finaux de la biotechnologie pharmaceutique et des gouvernements universitaires. Discovery a augmenté de plus de 30 %, tandis qu'Analytical a augmenté de plus de 20 % en glissement annuel. À la fin du trimestre, nous concluons également l'acquisition de Nexcelom et sommes ravis d'ajouter leur équipe et leurs technologies innovantes de comptage cellulaire à notre plateforme des sciences de la vie.

L'alimentation a affiché une forte croissance au deuxième trimestre, favorisée par des comparaisons assez faciles il y a un an. Notre activité de sécurité alimentaire Meizheng en Chine continue de rebondir, avec une croissance de 60 % par rapport au deuxième trimestre de l'année dernière. L'activité du cannabis a commencé à revenir et à contribuer à la croissance, et nous prévoyons que ce niveau d'impact continuera de s'améliorer au cours du reste de l'année. La sécurité industrielle et environnementale a progressé conformément à notre segment DAS global avec des performances d'équilibre d'un point de vue géographique avec un renforcement à la fois de la spectroscopie et de la chromatographie et une demande notable des clients de semi-conducteurs.

Passage aux diagnostics ; comme je l'ai mentionné plus tôt, notre croissance organique a augmenté de 59 % avec une croissance à deux chiffres en Europe et en Asie, et une croissance à trois chiffres dans les Amériques, en raison de notre activité de services de laboratoire plus importante ici qu'il y a un an. Alors que les revenus liés au COVID ont augmenté d'une année sur l'autre, notre activité de diagnostic non-COVID a encore progressé d'environ 40 % par rapport au deuxième trimestre de l'année dernière et a affiché une croissance à deux chiffres sur une base moyenne de deux ans. Notre franchise d'immunodiagnostic a ouvert la voie, affichant une croissance de plus de 100 % d'une année sur l'autre pour le trimestre, alors que les revenus supplémentaires liés au COVID ont été rejoints par une croissance de près de 50 % des revenus non liés au COVID, menée à la fois par EUROIMMUN et Tulip. Alors que la demande de RT-PCR COVID a ralenti à mesure que les tests diminuaient, la demande de sérologie COVID continue de rester constante au cours des derniers trimestres, bien qu'en baisse significative par rapport à il y a un an, lorsque la demande initiale a fait son chemin sur le marché.

Oxford Immunotec a également commencé à voir une belle demande liée au COVID en dehors du premier kit T-SPOT Discovery SARS-CoV des États-Unis, qui mesure les réponses immunitaires des lymphocytes T. Enfin, peu de temps après la fin du trimestre, nous avons finalisé notre acquisition d'Immunodiagnostic Systems, et nous sommes impatients de voir quelle sera la collaboration que nous aurons avec notre solide franchise EUROIMMUN, et à la fois à court terme, mais peut-être encore plus important , le plus long terme.

Dans notre activité Génomique appliquée, le chiffre d'affaires organique a augmenté de près de 20 % dans l'ensemble, malgré la baisse significative de la demande liée au COVID, la demande non liée au COVID ayant doublé par rapport à la même période de l'année précédente. La forte croissance non liée au COVID dans la génomique appliquée était généralisée et comprenait des contributions clés de nouveaux partenariats externes et de récentes introductions de produits. Nous avons également constaté une légère augmentation des clients NGS non COVID qui semblent revenir à leurs anciens domaines de concentration lors de la pandémie modérée. Du point de vue du COVID, nous avons récemment enregistré de belles victoires en Asie, notamment en soutenant la capacité de test COVID pour les Jeux olympiques de cette année au Japon. Nous avons également constaté une augmentation de la demande de séquençage de nouvelle génération liée à COVID, alors que des variantes supplémentaires continuent d'émerger dans le monde.

Notre franchise de santé reproductive a connu une croissance élevée par rapport à une comparaison négative il y a un an. Alors que sur une base moyenne de deux ans, l'activité a encore progressé dans la moyenne des chiffres. La croissance a été bien équilibrée géographiquement au cours du trimestre, toutes les régions affichant une croissance à deux chiffres par rapport au deuxième trimestre de l'année dernière. Alors que les taux de natalité semblent rester sous pression à l'échelle mondiale, nos activités néonatales et prénatales ont toujours affiché une croissance solide en raison de l'expansion continue de la géographie et des menus tandis que nos activités de laboratoire ont fortement augmenté en Asie plusieurs introductions de nouveaux produits, tels que le Superflex qui est utilisé pour la prééclampsie le dépistage continue d'aider à compenser les pressions liées au taux de natalité. En deçà des postes, les intérêts nets ajustés et autres charges pour le deuxième trimestre s'élevaient à environ 15 millions de dollars, tandis que notre taux d'imposition ajusté était de 20 %.

En ce qui concerne le bilan ; nous avons terminé le trimestre avec environ 2,4 milliards de dollars de dette et 600 millions de dollars de liquidités. Le flux de trésorerie disponible ajusté était de 267 millions de dollars au cours du trimestre, ce qui équivaut à un taux de conversion du flux de trésorerie disponible ajusté de 84 %, y compris un paiement important que nous avons reçu quelques jours plus tard que prévu au cours de la première semaine du troisième trimestre, notre la conversion des flux de trésorerie aurait été, encore une fois, supérieure à 100 % du résultat net ajusté.

Enfin, nous avons terminé le trimestre avec un ratio dette nette/EBITDA ajusté d'environ 0,9 fois, même avec le premier trimestre 2021. En ce qui concerne les prévisions, nous anticipons désormais un chiffre d'affaires ajusté de 4,57 milliards de dollars pour l'ensemble de l'année 2021. Ces prévisions supposent des revenus COVID d'environ 1,14 milliard de dollars par rapport à nos prévisions antérieures de 1,10 milliard de dollars et aux 1,05 milliard de dollars que nous avons faits l'année dernière. Cette mise à jour explique la surperformance du 2T tout en laissant nos attentes COVID au second semestre inchangées. Nous prévoyons que nos revenus non liés au COVID continueront de rester solides pendant le reste de l'année, ce que nous ne serons pas confrontés à des comparaisons aussi faciles il y a un an que ce trimestre. Cela se traduit par le fait que nous tablons désormais sur une croissance organique hors COVID de 15 % pour l'année, en hausse par rapport à nos prévisions précédentes de 11 %. Ces hypothèses ne tiennent pas compte des blocages incrémentiels et/ou des perturbations liées au COVID.

De plus, nous prévoyons que 6% bénéficieront des acquisitions, maintenant que NexION et IDs ont fermé leurs portes et 3% bénéficieront des devises étrangères pour l'année entière. Nous ne prenons pas en compte l'acquisition syrienne, qui devrait désormais être finalisée fin août, ni rien en rapport avec BioLegend. En termes de résultat, nous nous attendons maintenant à un bénéfice ajusté par action de 9,88 $, ce qui suppose environ 58 millions de dollars d'intérêts et autres charges ajustés, un taux d'imposition de 21 % et un nombre moyen d'actions diluées de l'ordre de 112 millions à 113 millions d'actions. .

Pour le troisième trimestre, nous prévoyons un chiffre d'affaires ajusté d'environ 1 milliard de dollars, ce qui représente une baisse de moins 5 % d'une année sur l'autre et la croissance organique totale de notre entreprise en raison de la baisse attendue d'une année à l'autre des revenus COVID et d'une contribution de 7 % et 2 % de acquisitions et de change respectivement. Cette orientation comprend 165 millions de dollars de revenus liés au COVID, contre 288 millions de dollars il y a un an et une croissance organique de 12 % dans nos gammes de produits non-COVID. En termes de bénéfice ajusté par action pour le troisième trimestre, nous prévoyons 1,62 $, ce qui suppose environ 16 millions de dollars d'intérêts dans d'autres dépenses, un taux d'imposition de 21% et un nombre d'actions dilué de 112 millions 113 millions d'actions. Tous ces conseils sont détaillés dans cette avant-dernière page de la présentation d'aujourd'hui.

En conclusion, l'entreprise continue de très bien fonctionner jusqu'à présent en 2021. Avec les piliers fondamentaux, que nous avons mis en évidence lors de notre récente journée d'analyse, et maintenant l'ajout passionnant de BioLegend, je pense que nous sommes extrêmement bien positionnés pour ce qui nous attend d'un point de vue client et innovation scientifique, les opportunités que cette entreprise a à offrir à ses employés et le profil financier solide que nous avons pour nos actionnaires. Cette perspective est purement le reflet des efforts considérables de mes 14 000, bientôt plus de 15 000 collègues à travers le monde qui ont contribué à faire d'une entreprise ce qu'elle est aujourd'hui et ont jeté les bases d'une croissance plus importante à l'avenir.

J'aimerais maintenant redonner la parole à l'opérateur pour commencer les questions-réponses.

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions pour l'opérateur) Votre première question vient de la lignée de Catherine Schulte de Baird. Votre ligne est maintenant ouverte.

Catherine SchulteBaird — Analyste

Félicitations pour le trimestre et l'affaire, et merci d'avoir répondu aux questions. Je suppose, d'abord juste sur BioLegend, pouvez-vous simplement mettre en évidence certains des domaines de ces synergies de revenus, dans quelle mesure cela augmente la pénétration sur les marchés existants en utilisant votre empreinte mondiale plutôt que de pousser son portefeuille vers de nouvelles applications, comme le diagnostic et la sécurité alimentaire par rapport à certains des autres domaines que vous avez mis en évidence comme le commerce électronique ?

Jamey se moqueVice-président principal et chef de la direction financière

Oui. Merci Catherine. Donc, en ce moment, je pense que le principal moteur est d'étendre la portée mondiale. Vous avez donc vu sur les pages que BioLegend est actuellement concentré à environ 55 % aux États-Unis, notre activité de réactifs pour les sciences de la vie est plutôt de 40 à 45 %. Je pense donc que nous pouvons nous développer à l'échelle mondiale avec nos plus de 500 vendeurs et techniciens à travers le monde. C'est donc le moteur principal.

Et puis nous avons beaucoup d'opportunités différentes avec Cisbio, avec NexION, avec Horizon, avec le côté diagnostic. Nous pensons donc que 100 millions de dollars sont tout à fait réalisables, nous discutons avec l'équipe au cours des derniers jours et mois, je dois dire que nous pensons que cela pourrait être bien plus que cela. Mais je pense qu'en ce moment, le principal moteur sur lequel nous misons est la région géographique.

Catherine SchulteBaird — Analyste

Et puis peut-être que sur vos performances de base, je pense qu'elles ont battu environ 16 millions de dollars par rapport à votre guide du deuxième trimestre, la moitié arrière demande environ 50 millions de dollars de plus par rapport aux prévisions précédentes de votre base. Pouvez-vous simplement parler de certains des principaux moteurs de cette performance hors COVID par rapport à votre guide précédent au deuxième trimestre, puis du delta par rapport à ce que vous attendez dans la seconde moitié ?

Jamey se moqueVice-président principal et chef de la direction financière

Oui, je veux dire, c'est une bonne question, Catherine, c'est en fait très difficile à cerner parce que c'est extrêmement large, j'ai mentionné que chaque géographie à travers le monde est en hausse presque équivalente, chaque marché final est en hausse, il est presque difficile de trouver un endroit qui nous préoccupe.

So, it's really-everything we have, I can't really highlight one for you, like science is a strong, applied is kicking back in, food is strong, reproductive health is doing extremely well, immunodiagnostics I mentioned EUROIMMUN being up strong double digits. And everybody is above the 2019 levels and many of these markets are now on an average two-year stack comparison, at least mid-single digit, if not double digit growth comparing the 2019. So life science as an example is up 10% on average over the last few years.

Operator

Your next question comes from Doug Schenkel of Cowen. Votre ligne est maintenant ouverte.

Doug SchenkelCowen — Analyst

I'm going to start by building off of Catherine's first question on synergies, but take a slightly different angle. It seems like there's a lot of synergies or at least some synergies to be had between BioLegend and some of the recently closed and pending acquisitions. I'm just wondering, if I'm thinking about these, right, and if so, with a more well-rounded portfolio, how you're feeling about what you have now in this category to essentially compete on level footing with some of the incumbents and essentially how much that plays into your overall synergy targets or potential for upside?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Its great question, Doug. As you pointed out, historically, while we've had a strong portfolio of M&R assays to support drug discovery for both small molecule and biological approaches. Our recent acquisitions they were aimed to broaden our offering along the whole workflow from basic research and target identification, all the way to manufacturing and QC, with a special focus around growth areas such as cell and gene therapy that I've pointed out earlier. The combined position, positions as much better to deliver solutions. For example, to offer engineered cell lines with matched downstream-or specific QC production cell lines.

To give you a few examples, for example with Horizon, BioLegend could use the engineered cell lines for reagent validation. And there are many tools that are complementary with BioLegend's content development efforts around antibodies, model systems et cetera.

Similarly, on Cisbio, the HTRF and a ELISA assays. They are very synergistic and-we could go on down with Bioo Scientific or Nexcelom. The opportunities are there for each of these businesses and once we start connecting the dots, we are able to bring total solutions into the marketplace and that is why this is a really exciting opportunity for us.

Doug SchenkelCowen — Analyst

That super helpful, Prahlad. Thank you for that. Jamie, any chance-well-let me frame it this way, you gave us a 2023 revenue target for BioLegend. Any chance you would share any metrics that could help us get to how we should be thinking about 2021 and 2022? I know the deals not expected to close until the end of this year, and wouldn't be considered an organic next year. But it I think it'd be helpful for us frame investment kind of just layering it into our models. Anything you can share there?

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

Oui. So the number that was on the page Doug is a 2022 number that $380 million just to clarify that.

Doug SchenkelCowen — Analyst

Okay. Sorry about that.

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

And the BioLegend has been around for 20 years. 20th-the 20th year I think will be next year. So, they've been growing consistently 20% plus over time, and I think that tries to help you kind of think about what they've been able to achieve historically. And then we've put in at least mid-teens plus is what we said and that's before synergies back to Prahlad's point there's, I talked about geographic reach, Prahlad talked about all the complimentary nature of all of our acquisitions.

I mean, the antibodies are used in everything we do all the life sciences, reagents everything and diagnostics, and our teams to the extent that we could, started to understand the technology that PerkinElmer has and BioLegend has that number from a synergy standpoint, it's more difficult to predict. The geographic reach is easier to quantify.

So I think there should be upside to this $100 million. But with the teams need to understand the products a little bit more. But the $380 million is 2022 and they've been historically growing 20% plus over the last five years even during COVID we grew, 4%, 5%.

Doug SchenkelCowen — Analyst

And last one, recognizing, yes, this is an exciting and also the biggest deal Perkin's ever done. And then, separate from that, you've been quite busy on the strategic pursuits all year, should we be thinking that at this point M&A is going to be limited to maybe smaller tuck-ins, at least for the foreseeable future, keeping in mind, what you're doing with this deal and then just, thinking about operational readiness as well.

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

That's a fair point, Doug. I mean, I will say that today as we sit here in San Diego, our focus is on talking about the opportunities that the combined company brings to us. But I think it's fair to say that, over the next several months, our focus will be on ensuring that this is a seamless combination and transformation of the company, as we focus on creating a $700 million life sciences reagent franchise.

Operator

Your next question comes from the line of Vijay Kumar of Evercore. Votre ligne est maintenant ouverte.

Vijay KumarEvercore — Analyst

Thanks for taking my question and congratulations on the transaction. Prahlad, maybe one for you. What is-when you look at BioLegend, what is the key differentiation here? What gives you the confidence in this mid-teens revenue outlook? Does that mid-teens revenue outlook include the $100 million of revenue synergies?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

I think, I would put it in a succinct manner, Vijay, that once you focus on the science piece, it's the cost, it's the quality and it's the service. Those are the three words that define BioLegend. And we've talked to customers throughout our due diligence process globally. And those three things are the shining light of the company. And that is what really excited us to the opportunity and I think that is the growth trajectory that the combined company is going to focus on.

Vijay KumarEvercore — Analyst

And, sorry, the mid-teens revenue CAGR, Prahlad, does that include the $100 million of revenue synergies?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

No, that is ex-the mid-teens plus excludes the synergies, Vijay.

Vijay KumarEvercore — Analyst

That's extremely helpful. Jamey, one for you, I think the LRP update, margins going up from 22 to close to 26, it implies margins for this asset, BioLegend, somewhere close to a 50%. Does that math seem right here? And if that's right, then the $0.30 accretion and $0.50 in year two seems a tad low. Maybe just talk about the assumptions behind this accretion in ROI numbers.

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

Yes, Vijay, that math is accurate, so they're in the-we're in the 50% kind of EBITDA range. So operating profit might be a touch lower than that, but from an EBITDA perspective, it's in the 50% range.

And I think that math should hold when you look at $0.30 accretion in 2022. And then we said greater than $0.50 accretion in 2023. So we'll see what kind of room for upside there is there, but that's what we're establishing right now as guidance.

Vijay KumarEvercore — Analyst

Understood. And just, one last one, I think you mentioned NGS demand was high, given COVID surveillance, any way to quantify what the step up was? Merci.

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Well, I mean, in general, our applied genomics business was down from a COVID standpoint, because we put up so many instruments last year, and obviously NGS surveillance is meaningful, but relatively small compared to broad base PCR testing and extraction, so significant for the applied genomics business, but not overall meaningful to the entire COVID revenue perspective.

Operator

Your next question comes from Dan Leonard of Wells Fargo. Votre ligne est maintenant ouverte.

Dan LeonardWells Fargo — Analyst

Merci. So my first question 4on BioLegend and maybe this is one for Gene, if he's still on but for Prahlad and Jamey, I'm sure you can speak to it too. What do you think, I'm sure a number of companies were interested in BioLegend, when it was time for the company to sell, what do you think made PerkinElmer, a uniquely attractive place for Gene and his team to park the company?

Gene LayFounder & Chief Executive Officer, BioLegend PerkinElmer, Inc.

Hi, Dan. Thank you for the question. I believe that joining PerkinElmer family because of their infrastructure and instrumentation will be led-I'll let you-very concurrent will be able to leverage this infrastructure and instrumentation for the further down to expand in price to different applications. That's my great view for the future.

Dan LeonardWells Fargo — Analyst

Thanks, Gene. And then just a clean-up question here on bridging to the new guide. I realize you didn't change your COVID expectation in the second half of the year from prior but I do think the back-to-school testing, when you had earlier was incremental since your last guide, so can you talk about, maybe it is that upside to the guide, is there any back-to-school testing for COVID in your-your new view?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

There's a nominal amount in our second half guide Dan, so that program is difficult to predict just how large it'll be, the team is doing a great job getting it set up and I think we received our first few samples, not from a back-to-school perspective but don't forget it also takes into account congregate settings as well.

So I think predicting the September through December and truly the contract goes through the end of November, how much back-to-school testing that will be is difficult, so we put in a nominal amount and I think it just continues to give us confidence in the second half COVID guide that if you look at the first half, we've continued to outperform and thought that it was prudent to just kind of keep that number right now.

Operator

Next question comes from Derik de Bruin from Bank of America. Your line is now open….

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Derik, are you muted. Operator, why don't we go to the next…

Derik de BruinBank of America — Analyst

Sorry, mute-I am sorry, my mute button was on. Sorry about that. Hey, a couple of questions on the first one on the guide for-on the guide for the third quarter. Adjusted EPS of the $1.62, the Street was around $1.71 and that's sort of where we were at. And the COVID number is actually a little bit higher in the third quarter in terms of regarding in terms of modeling. I'm just curious, are there any incremental expenses or cost communist, I'm just sort of curious about the margin outlook for the back half of the year.

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Oui. So we continued to invest heavily in R&D, in particular. So we do anticipate that it continues to ramp here Derik, as well as, as you look at the second half. I think in total, I looked at the 3Q, 4Q splits, I think in total, they're pretty much accurate. The only other thing that's coming down a little bit, we've got a little bit of extra growth, we've got a little bit of pressure on our COVID margins that we're assuming gears. And otherwise, I think we're pretty much in line with the second half.

Derik de BruinBank of America — Analyst

Okay. And on BioLegend, are you comfortable with the 2022 consensus members as we sort of think about accretion? And where we should go? I just-sort of looking at where our consensus expectations are right now?

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

I appreciate the question Derik, but I don't think we're going to get into 2022 guidance at this point.

Derik de BruinBank of America — Analyst

I got to try.

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

I know, it's a good one.

Operator

Your next question comes from Matt Sykes of Goldman Sachs. Votre ligne est maintenant ouverte.

Matt SykesGoldman Sachs — Analyst

Thanks for taking my question and congrats on the deal everybody. I just wanted to get a little bit better idea on BioLegend, you had mentioned that the San Diego facility seems to be relatively new, but can just give an idea in terms of need for additional capacity investments in the future? It sounds like there likely won't be a need, but if you maybe layer in some of your existing manufacturing into that facility if that's even possible? Will it have to create additional investment or you feel like you're pretty well set up from a capacity standpoint with BioLegend what you're bringing on today?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Yes, thanks for that. I'll start and then the teams here with me-so, feel free to chime in as well. But it's a beautiful facility. I think it's one year, two years old. So,-and it's got four significant buildings here, I'd say there's ample room for capacity growth for many years to come.

So,-right and I don't think there's a lot of investment required, so every year there might be a little bit of CapEx, but I don't think it's substantial in the grand scheme of the overall investment strategy for the company. So, long story short, beautiful facility, tremendous distribution capabilities, tremendous technology capabilities, and a lot of room to expand even within the existing footprint.

Matt SykesGoldman Sachs — Analyst

Great. And just quickly on free cash flow, you mentioned that you're going to start to de-lever to get back to-to get-make sure that you're within investment-grade. But as the COVID revenue comes down, that cash flow goes away. Do you think a large portion of free cash will be committed to de-levering? Are you still going to be somewhat opportunistic as we head into 2022?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Yes, I think a large portion of the free cash flow is going to go to de-levering, for sure. So, I think we're in a great spot right now. I think we're still generating a significant amount of cash, over 100% of our net income. So, as we look at-as I mentioned in my prepared remarks, we think we can de-lever within 18 to 24 months. I think any acquisitions would be very material in the grand scheme of things and will knock us off our de-levering path here.

Operator

Next question comes from Josh Waldman of Cleveland Research. Votre ligne est maintenant ouverte.

Josh WaldmanCleveland Research — Analyst

Just one on China and then one on BioLegend. I guess, first on China, I wondered if you could talk to how that region performed versus expectations in the quarter? And maybe provide a bit more color on kind of trends you're seeing there within kind of the non-COVID business? And then as you look forward to the second half, any change in your outlook there?

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

Yes, China, as I mentioned my prepared remarks, grew in the high 20% range and probably a little bit better than our expectations. If you remember the sequencing of last year, Josh, the first quarter was the worst for China, second quarter got better, I think we reported at the time we were down mid-teens. So, being up high 20s out of mid comp kind of gives you high single-digit average two-year stack growth here, and I think it's performing across the board.

So life science is never really dipped down. Life sciences was strong, during all 2020 remain strong. Food was a little bit more challenged, so food, it's nice to see I mentioned in my prepared remarks Meizheng coming back quite nicely. The Analytical business is coming back. Reproductive health also, the utilization started to uptick last year, but we're coming off a little bit of an easier comp from a birth rate and testing perspective.

So, really all facets of the business are performing nicely. EUROIMMUN is doing extremely well. So I mentioned EUROIMMUN being up strong double-digits and much of that was led by China. So overall, probably a little bit better than we expected, and as you look to the second half, I don't think we see that slowing down at this point.

Josh WaldmanCleveland Research — Analyst

Then on BioLegend, just wondering if you could provide more color on the revenue synergy opportunities you see. I guess, are there examples where you see the combined organization expanding share at current key accounts? Or is it more of an expansion, I guess, either geographically or it's a new accounts story? And then also I believe the company was selling through many of the major channels, is there opportunity to pull some of that business direct?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

I think it's a combination of all three of what you mentioned Josh, obviously, there's a global reach and stronger exposure in an EU and APAC at the same time. They have a strong penetration in the academic marketplace, where we've been a little bit under index and that's where it could help us on one side. And we can provide better cross-selling opportunities in pharma.

So I think from a geographic perspective, there are opportunities on both sides and there are some markets where we could help both sides. And Jamey talked earlier on the channel piece and I talked about the technology piece, so I don't know if there's anything else.

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

No. I think it's fair. Oui.

Operator

Next question comes from Dan Arias of Stifel. Votre ligne est maintenant ouverte.

Daniel MacekStifel — Analyst

This is Daniel Macek on for today. Thanks for taking the questions. So first, realize you probably don't want to get too far ahead of yourselves here, but I'm wondering if outlook or at least maybe the internal conversation for durable COVID revenues and out years has changed at all. I know you said $100 million, obviously, what that would imply a steep drop in 2022, I would assume expectations are more gradual there, just thinking about in the context of, well, peers are bringing down COVID testing numbers, but layering in things like back-to-school testing emerging variants, and then obviously the potential for this thing to pick back up seasonally just wondering if you have any thoughts there?

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

Oui. I'll start by reiterating kind of what we said at Investor and Analyst Day, which is to say that the original $100 million that we put forward had nothing to do with actual testing, it had everything to do with the utilization of the strong installed base that we put out there. So certainly, are we're becoming increasingly confident that there's going to be some amount of testing that's here for the foreseeable future.

I think we're already starting to see that in the third quarter-early part of the third quarter. I think some of our serology testing, PCR testings, antigen even is starting to go make a little bit of a inroads there, variant testing T cells.

So I'd say we're more confident leading into 2022 that they're $100 million of durable COVID revenue is safe, both from utilization standpoint, but then I think testing will remain around for a while here and should provide upside to that number.

Daniel MacekStifel — Analyst

All right. That's very helpful, thanks. And then just kind of pivoting here to Oxford. I think that most of BioLegend stuff-got finished, so I just wanted to know how implementation has been there and what type of growth rate you're seeing and then expecting from that business?

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

Should have been doing great, great collaboration and progress on all of the value drivers that we had. In terms of first half, strong organic growth obviously off of a fairly easy comparison, but you know in line are ahead of our deal model at this point. If you look at the value drivers from an automation perspective there's been a lot of progress in liquid handling and cell isolation and maybe even looking at cell counting moving forward here, as well as utilization of some of our labs.

From a commercial perspective, I think we've helped each other win in certain markets, some of the emerging markets of Brazil, some parts of the Middle East and across the globe we've won some nice tenders, so exciting there and it's a phenomenal team, extremely well driven business. I think they're excited about the synergy and the pace with PerkinElmer and even more confident in the potential ahead.

Operator

Next question comes from Jack Meehan of Nephron. Your line is open.

Jack MeehanNephron — Analyst

I had a couple of follow ups on BioLegend's. First, can you give some color what's their geographic mix of revenues today? And then second for Jamey, can you help bridge us on the $0.30 of initial creation, just what's their margin profile look like today? I was getting over 50% and any thoughts on financing expense and any tax benefits you might get?

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

Oui. So first, on the geographic split. I forget what page summarizes being covered, so it's a page 4 of the deck we sent out Jack, so you can see 55% North America, 25% European and Rest of the World and 20% Asia Pacific. In terms of margins, I will repeat what I said to the prior question that, yes, on an EBITDA basis the overall margins are in the 50%-ish range, adjusted operating profit is probably close to that, you know, call it mid-40s. So I think overall that kind of bridges. And then your question around financing and tax is that what you said Jack, yes can you just clarify?

Jack MeehanNephron — Analyst

Oui.

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

So yes. So from a financing perspective, you know, primarily we're super excited that the team was willing to take 40% equity, I think it shows their commitment to the company, their excitement for the company, their excitement for what the combined entity can do, so that's that takes care of 2.2 billion or roughly 40% of the overall consideration when you factor in their cash as well. We have a bridge fully committed at this point.

So, we're fine from a financing perspective, we don't anticipate using that, I think in advance that we will take out permanent debt. I think it'll be relatively low cost, at this point and we're pretty excited about that which provides a good amount of VPS accretion at this point.

And then from a tax rate perspective based in the State of California, so a little bit higher state tax, but overall, that's already embedded into everything that I've given to you. the last thing I say is that, the rating agencies have, you know, we've reached them and they should be out today, but we fully expect to remain investment credit rating here at this point.

Jack MeehanNephron — Analyst

And then when we get a little bit more color on DAS in the quarter. So that came in stronger than expected for us. I was just curious, as you're looking at the third quarter in the back half of the year, how do you expect that to trend and relative to what you might have been thinking for 2Q, what areas showed the most upside?

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

Oui. So, if you look at last year, first as the comparison, the second quarter was the easiest comparison and DAS got, I think it was down low single digits in the third and fourth quarter here, so from a comparables perspective that will naturally, but from a growth perspective I think it's continued to be extremely strong.

So life sciences now makes up over 60% of the DAS business. There is no reason to believe that DAS slows down, maybe from a comp perspective, it gets a little bit more difficult, but overall, I mentioned cannabis is starting to sell again so that's encouraging, the imaging business and food quality-food safety is growing nicely.

Our applied business, I think that's been a testimony to the MPIs, the organic investment we've made. So I mentioned the semiconductor business and our NexION 5000, which is extremely sensitive, is terrific for smaller wafers and fabs. Our new IR product is going well.

So I think if you remember and step back for the applied markets value creation story is much more of an organic investment belief. And we've been investing in R&D, we've been up ticking the R&D, and I think that cadence of new product introduction is encouraging and so we expect that to continue to perform well in the second half year.

Operator

Next question comes from Tycho Peterson of JPMorgan. Votre ligne est maintenant ouverte.

Tycho PetersonJPMorgan — Analyst

Just a couple of cleanups on BioLegend, the C&E FDC risk here, vertical integration that you're developing your own antibodies, and then putting them in your own tests, actually the FDC has been scrutinizing a lot of healthcare deals lately?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Tycho, we don't expect any issues on that front.

Tycho PetersonJPMorgan — Analyst

Okay. And then was there any COVID bumps in their revenues over the past year, or if we think about next year that $380 million, how much of that might be tied to COVID?

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

None.

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

None.

Tycho PetersonJPMorgan — Analyst

Okay. And then, I know we've talked to them before, they talked about this partnership model it's not a typical past supply agreement they generally have with customers, can you maybe just talk about the economics of co-development that they generally have with customers, and anything in the pipeline that jumped out to you, I think they're developing an in-situ product that they apply to us in the past?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Yes, we have Craig Monell here who's the Head of Product Strategy & Commercial Operations here, take over.

Craig MonellHead, Product Strategy & Commercial Operations

Yes, and thanks for the question. So with regard to our partnership model, we do sell a large fraction of our product directly, straight from our catalog. But we engage in a good amount of custom business as well.

So these are largely pharma, CRO's and such who will approach us oftentimes after using something from our catalog and ask for tweaks, maybe a custom cocktail to do amino profiling together in a immunotherapeutic trial. And so we'll go ahead and put those together and sell those, and these are products that will be available over, maybe a two year time period or whatever.

So we continue to do that aggressively. There is no reason to think that we would need to change any of that, I think if anything the combination with PerkinElmer allows us to maybe look at providing a greater form of solution across a lot of the installed instrument bases and even maybe some new ones that we can put together.

Tycho PetersonJPMorgan — Analyst

Okay. And then on the pipeline?

Craig MonellHead, Product Strategy & Commercial Operations

So on the pipeline, we have a very robust pipeline, we release over 1,000 products each year. Those are relevant both to the academic marketplace as well as our industrial partners. A lot of things related to new recombinant proteins, continued antibodies, floors, as well as assay kits. These will synergize very greatly with some of the-some of the platforms both chemistry platforms like Cisbio, as well as all the instrument platforms.

Tycho PetersonJPMorgan — Analyst

Okay. And then maybe last one for Prahlad. I know, it sounds like M&A, maybe on pause here for a little bit after this deal. But can you talk to your ability on the integration side you've got a lot on your plate with Horizon, Oxford, SIRION, Cisbio, Nexcelom and now BioLegend. Can you just maybe talk to your bandwidth and how you're thinking about integration here?

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Oui. Sure. Great question, Tycho, I mean as I've shared with you before what we've tried-we've done at the beginning of the year or early-on the latter part of last year. We have put together what we call as an integration transformation office. And if you actually look through the flow of how the acquisitions have come in into PerkinElmer and the way we've sort of sequence them. They go into different business area, or different portfolios or different end markets.

So we've had a very diligent and a deliberate sequence of the acquisitions. And I think, you're right at the going-you're right in the fact that going forward you will probably hit the pause button for some time till we fully integrate this and have a seamless transition of all of these into the PerkinElmer family.

Operator

Thank you for participating in the question-and-answer session. Now I'm going to turn the call back to Mr. Prahlad Singh for some closing remarks. Sir, please go ahead.

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Thank you all for joining us this morning. We are more excited about the future of PerkinElmer now than ever before. I also want to take the opportunity to welcome the BioLegend team to the PerkinElmer family. I look forward to speaking to all of you soon. Thank you very much.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 65 minutes

Call participants:

Steven WilloughbyVice-président des relations avec les investisseurs

Prahlad SinghPrésident et chef de la direction

Gene LayFounder & Chief Executive Officer, BioLegend PerkinElmer, Inc.

Jamey MockSenior Vice President & Chief Financial Officer

Craig MonellHead, Product Strategy & Commercial Operations

Catherine SchulteBaird — Analyst

Doug SchenkelCowen — Analyst

Vijay KumarEvercore — Analyst

Dan LeonardWells Fargo — Analyst

Derik de BruinBank of America — Analyst

Matt SykesGoldman Sachs — Analyst

Josh WaldmanCleveland Research — Analyst

Daniel MacekStifel — Analyst

Jack MeehanNephron — Analyst

Tycho PetersonJPMorgan — Analyst

More PKI analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Il n’a à la saint-glinglin été aussi facile de jeter un web site e-commerce de à nous jours, il suffit de voir le taux le montant le pourcentage de sites e-commerce en France pour s’en rendre compte. En effet, 204 000 websites actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de sites est multiplié par 9. Avec l’évolution des technologies, les média à grand coup d’histoire de succès story, (si dans l’hypothèse ou je vous assure, moi c’est aussi tombé a l’intérieur du panneau) le e-commerce est longuement été vu comme un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le le jour dans thématiques.