Le président kenyan exhorte l'Éthiopie à ouvrir le marché de l'argent mobile, Telecom News, ET Telecom


Le président kenyan exhorte l'Éthiopie à ouvrir le marché de l'argent mobilePar Giulia Paravicini

ADDIS-ABEBA : Le président kenyan Uhuru Kenyatta a exhorté mardi l'Éthiopie à ouvrir son secteur des télécommunications aux investisseurs privés d'argent mobile, une décision qui compléterait un processus déjà en cours pour réformer le secteur et attirer les investissements étrangers.

L'Éthiopie ouvre son secteur des télécommunications, jusqu'alors monopolisé par l'entreprise publique Ethio Telecom, et les autorités ont accordé le mois dernier la première licence d'opérateur privé.

La licence a été attribuée à un consortium dirigé par Safaricom du Kenya, Vodafone et Sumitomo 8053.T du Japon.

Actuellement, seul Ethio Telecom est autorisé à proposer des services financiers mobiles, tandis que la loi interdit aux opérateurs étrangers de participer. L'argent mobile est un terme désignant les transactions bancaires effectuées à l'aide d'un téléphone ou d'un autre appareil mobile.

"J'espère que votre gouvernement envisagera dans un proche avenir d'ouvrir l'opportunité de l'argent mobile en Éthiopie", a déclaré Kenyatta, qui est en visite en Éthiopie, lors d'une cérémonie dans la capitale Addis-Abeba où le consortium a officiellement son permis d'exploitation.

"Cette décision sera particulièrement opportune, car elle offrira aux millions d'Éthiopiens des possibilités d'inclusion financière."

Vodafone, Vodacom, le groupe britannique CDC et la société japonaise Sumitomo font également partie du consortium, a indiqué le ministère des Finances dans un tweet annonçant les deux offres qu'il avait reçues.

Les services d'argent mobile, qui ont été lancés au Kenya il y a plus d'une décennie, sont devenus un segment lucratif des services de télécommunications dans de nombreux pays d'Afrique subsaharienne.

L'Éthiopie espère que l'ouverture de l'un des derniers grands marchés fermés des télécommunications au monde créera des millions d'opportunités d'emploi en ligne.

Le consortium Safaricom prévoit d'investir jusqu'à 8,5 milliards de dollars dans les infrastructures du pays, entre autres.

Dans le cadre de l'ouverture du secteur, l'Éthiopie envisage également de céder 40 % du capital d'Ethio Telecom à des investisseurs privés et 5 % à des Éthiopiens. Le Premier ministre Abiy Ahmed a déclaré à la même occasion que son gouvernement était dans la phase finale du lancement du processus d'appel d'offres.



Source link

Il n’a ne été aussi facile de lancer un website e-commerce de à nous jours, il assez de voir le taux le montant le pourcentage de sites e-commerce en France pour s’en livrer compte. En effet, 204 000 sites actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de sites a été multiplié par 9. Avec l’évolution des technologies, médias à grand coup d’histoire de succès story, (si si nous-mêmes vous assure, mon nom c’est aussi tombé a l’intérieur du panneau) le commerce électronique a longtemps été vu tel que un eldorado. Du coup, une concurrence accrue a vu le jour dans thématiques.