Transcription de l'appel aux résultats du premier trimestre 2022 de NVIDIA Corp (NVDA)


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

NVIDIA Corp (NASDAQ: NVDA)
Appel aux résultats du T1 2022
26 mai 2021, 17h00. ET

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Bon après-midi. Je m'appelle Sydney et je serai votre opérateur de conférence aujourd'hui. En ce moment, je souhaite la bienvenue à tous à la conférence téléphonique sur les résultats financiers de NVIDIA. (Instructions pour l'opérateur)

Simona Jankowski, vous pouvez commencer votre conférence.

Simona JankowskiRelations avec les investisseurs

Merci. Bonjour à tous et bienvenue à la conférence téléphonique de NVIDIA pour le premier trimestre de l'exercice 2022. Je suis accompagné aujourd'hui de NVIDIA, Jensen Huang, président et chef de la direction; et Colette Kress, vice-présidente exécutive et chef des finances.

Je vous rappelle que notre appel est diffusé en direct sur le site Web des relations avec les investisseurs de NVIDIA. Le webcast sera disponible pour être rediffusé jusqu'à la conférence téléphonique pour discuter de nos résultats financiers pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022. Le contenu de l'appel d'aujourd'hui est la propriété de NVIDIA. Il ne peut être reproduit ou transcrit sans notre accord écrit préalable.

Au cours de cet appel, nous pouvons faire des déclarations prospectives basées sur les attentes actuelles. Celles-ci sont soumises à un certain nombre de risques et d'incertitudes importants, et nos résultats réels peuvent différer considérablement. Pour une discussion sur les facteurs susceptibles d'affecter nos futurs résultats financiers et nos activités, veuillez vous reporter à la divulgation dans la publication des résultats d'aujourd'hui, à nos formulaires 10-K et 10-Q les plus récents et aux rapports que nous pouvons déposer sur le formulaire 8-K avec la Securities and Exchange Commission.

Toutes nos déclarations sont faites à compter d'aujourd'hui, 26 mai 2021, sur la base des informations dont nous disposons actuellement. Sauf si la loi l'exige, nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour ces déclarations. Au cours de cet appel, nous discuterons des mesures financières non conformes aux PCGR. Vous pouvez trouver un rapprochement de ces mesures financières non conformes aux PCGR avec les mesures financières conformes aux PCGR dans notre commentaire du directeur financier, qui est publié sur notre site Web.

Sur ce, laissez-moi passer l'appel à Colette.

Colette KressVice-président exécutif et directeur financier

Merci, Simona.

Le premier trimestre a été exceptionnellement solide avec un chiffre d'affaires de 5,66 milliards de dollars et une croissance d'une année sur l'autre qui s'est accélérée à 84%. Nous avons établi un record en termes de revenus totaux dans les jeux, les centres de données et la visualisation professionnelle, grâce à nos meilleures gammes de produits et les vents structurels de nos activités.

À commencer par les jeux, le chiffre d'affaires de 2,8 milliards de dollars a augmenté de 11% en séquentiel et de 106% par rapport à un an plus tôt. Il s'agit du troisième trimestre consécutif d'accélération de la croissance d'une année sur l'autre, à commencer par le lancement à l'automne de nos GPU GeForce RTX 30 Series. Basée sur l'architecture GPU Ampere, la série 30 a été notre lancement le plus réussi, générant une demande incroyable et établissant des records pour les ventes de GPU pour ordinateurs de bureau et portables. Les stocks de canaux sont toujours en tête et nous prévoyons que l'offre restera limitée dans la seconde moitié de l'année.

Avec notre architecture GPU Ampere qui s'étend désormais à travers la pile dans les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables, nous nous attendons à ce que le cycle de mise à niveau RTX passe à la vitesse supérieure, car la grande majorité de notre base installée GPU doit être mise à niveau. Désormais, les ordinateurs portables continuent de générer une forte croissance ce trimestre alors que nous avons commencé à intégrer l'architecture GPU Ampere dans notre gamme. Plus tôt ce mois-ci, tous les principaux équipementiers de PC ont lancé les ordinateurs portables GeForce RTX 30 Series basés sur les 3080, 3070 et 3060, dans le cadre de leur actualisation printanière. De plus, des versions grand public basées sur les 3050 et 3050 Ti seront disponibles cet été juste à temps pour la rentrée scolaire à partir de prix aussi bas que 799 $.

Il s'agit de la plus grande vague d'ordinateurs portables de jeu GeForce jamais réalisée, plus de 140 au total, les OEM répondant à la demande croissante de joueurs, de créateurs et d'étudiants pour les ordinateurs portables alimentés par NVIDIA. La série RTX 30 offre notre plus grande performance de traçage de rayons générationnel (phonétique) jamais réalisée. Il intègre également notre technologie de traçage de rayons de deuxième génération et le DLSS alimenté par l'IA, qui augmente la fréquence d'images. Le RTX est une réinitialisation pour les graphiques avec plus de 60 jeux accélérés. Ce trimestre, nous en avons ajouté beaucoup d'autres, notamment Call of Duty, Modern Warfare, Crysis Remastered et Outriders. Nous avons également annoncé que DLSS est désormais disponible dans Unreal Engine 4 et bientôt dans le moteur de jeu Unity, permettant aux développeurs de jeux d'accélérer les fréquences d'images avec un minimum d'effort.

La série RTX 30 propose également NVIDIA Reflex, une nouvelle technologie qui réduit la latence du système. Reflex est en train de devenir une fonctionnalité incontournable pour les joueurs eSports qui jouent à des titres compétitifs tels que Call of Duty: Warzone, Fortnite, Valorant et Apex Legends. Nous estimons qu'environ 75% des joueurs GeForce jouent à des jeux eSport et 99% des pros eSports s'affrontent sur GeForce.

Nous pensons que les jeux ont également bénéficié de la demande de crypto-minage, bien qu'il soit difficile de déterminer dans quelle mesure. Nous avons pris des mesures pour optimiser les GPU GeForce pour les joueurs, tout en traitant séparément la demande minière avec des processeurs prenant en charge la crypto-monnaie, ou CMP. La semaine dernière, nous avons annoncé que les nouvelles cartes graphiques GeForce RTX 3080, RTX 3070 et RTX 3060 Ti verront leurs capacités d'extraction Ethereum réduites de moitié et porteront un faible taux de hachage, ou identifiant LHR. Avec le RTX 3060 mis à jour, cela devrait permettre à nos partenaires de mettre davantage de cartes GeForce entre les mains des joueurs à de meilleurs prix. Pour aider à répondre à la demande minière, les produits CMP ont été lancés ce trimestre, optimisés pour les performances et l'efficacité de l'exploitation minière. Parce qu'ils ne répondent pas aux spécifications requises d'un GPU GeForce, ils n'ont pas d'impact sur la fourniture de GPU GeForce aux joueurs. Le chiffre d'affaires de CMP était de 155 millions de dollars au premier trimestre, déclaré dans le cadre de la catégorie OEM et autres. Et nos perspectives pour le deuxième trimestre supposent des ventes de CMP de 400 millions de dollars.

Notre plate-forme de jeu cloud GeForce NOW a dépassé les 10 millions de chiffres enregistrés ce trimestre. GFN propose près de 1000 jeux PC de plus de 300 éditeurs, plus que tout autre service de jeux en nuage, y compris 80 des jeux gratuits les plus populaires. GFN étend la portée de GeForce à des milliards de PC Windows, Mac, Chromebooks, appareils Android, iPhones et iPad sous-alimentés. GFN est proposé dans plus de 70 pays avec nos dernières extensions, notamment l'Australie, Singapour et l'Amérique du Sud.

Passer à Pro Vis. Le chiffre d'affaires du premier trimestre s'est élevé à 372 millions de dollars, en hausse de 21% à la fois séquentiellement et d'une année sur l'autre. La forte croissance des ordinateurs portables a été tirée par de nouvelles stations de travail mobiles élégantes et puissantes alimentées par RTX avec la technologie Max-Q et les entreprises continuent de soutenir les initiatives de main-d'œuvre distante. Les postes de travail de bureau ont rebondi alors que les entreprises reprenaient les dépenses qui avaient été reportées pendant le verrouillage avec une croissance continue probable avec l'ouverture des bureaux. Les principaux secteurs verticaux qui stimulent la demande au premier trimestre comprennent la fabrication, la santé, l'automobile, les médias et le divertissement.

Chez GTC, nous avons annoncé la prochaine disponibilité générale de NVIDIA Omniverse Enterprise, la première plate-forme technologique au monde qui permet aux équipes de conception 3D mondiales de collaborer en temps réel dans un espace partagé, fonctionnant à plusieurs vitesses logicielles. Cette technologie incroyable s'appuie sur l'ensemble du travail de NVIDIA et est soutenue par un vaste écosystème en croissance rapide. Les premiers utilisateurs comprennent des équipes de conception sophistiquées de certaines des plus grandes entreprises mondiales telles que BMW Group, Foster and Partners et WPP. Plus de 400 entreprises ont évalué Omniverse et près de 17 000 utilisateurs ont téléchargé la version bêta ouverte. Omniverse est proposé sous forme d'abonnement logiciel par utilisateur et par serveur. Alors que le monde devient plus numérique, virtuel et collaboratif, nous voyons une opportunité de revenus significative pour Omniverse. Nous avons également annoncé de nouveaux GPU puissants à l'architecture Ampere pour les postes de travail de bureau et portables de nouvelle génération. Les nouvelles stations de travail alimentées par RTX seront disponibles auprès de tous les principaux équipementiers.

Passant à l'automobile, le chiffre d'affaires du premier trimestre s'est élevé à 154 millions de dollars, en hausse de 6% en séquentiel et en baisse de 1% d'une année sur l'autre. La croissance des revenus des cockpits IA a été partiellement compensée par la baisse attendue des revenus d'infodivertissement hérités. Nous avons étendu notre leadership technologique avec l'annonce de la nouvelle génération de NVIDIA DRIVE Atlan SOC. Atlan fournira une performance inégalée de 1000 billions d'opérations par seconde et intégrera les technologies de réseau et de sécurité NVIDIA BlueField de classe centre de données pour améliorer les performances et la sécurité des véhicules, ce qui en fait un véritable centre de données sur roues.

Atlan, qui cible les modèles 2025 des constructeurs automobiles, suivra le NVIDIA DRIVE Orin SOC qui fournit 254 TOPS qui a été sélectionné par les principaux constructeurs automobiles pour le calendrier de production à partir de l'année prochaine. La plate-forme NVIDIA DRIVE a été adoptée à l'échelle mondiale dans le secteur des transports. Notre pipeline de victoires en matière de conception automobile dépasse désormais 8 milliards jusqu'à l'exercice 2027. Plus récemment, Volvo Cars a annoncé qu'elle utilisera NVIDIA DRIVE Orin, tirant parti de notre prochaine grande dynamique avec certains des plus grands constructeurs automobiles, notamment Mercedes-Benz, SAIC et Hyundai Motor Group.

Dans le robotaxis, nous avons ajouté GM Cruise au nombre croissant d'entreprises adoptant la plate-forme NVIDIA DRIVE, qui comprend Amazon Zoox et DiDi. Nous avons également eu une excellente traction avec les constructeurs de véhicules à énergie nouvelle. Nos dernières victoires incluent Faraday Future, R Auto, IM Motors et VinFast, qui ont rejoint les victoires précédemment annoncées avec SAIC, Nio, Xpeng et Li Auto.

Dans le camionnage, Navistar s'est associé à TuSimple pour sélectionner NVIDIA DRIVE pour la conduite autonome, rejoignant ainsi Volvo Autonomous Solutions and plus (Phonetic). NVIDIA contribue à révolutionner l'industrie du transport. Notre plate-forme de cockpit AV et AI définie par logiciel englobe le silicium, les systèmes, les logiciels et l'infrastructure du centre de données AI, permettant des mises à niveau en direct pour améliorer la sécurité et le plaisir de conduire tout au long de la vie du véhicule. En commençant par notre partenaire principal, Mercedes-Benz, NVIDIA DRIVE peut transformer l'industrie automobile avec des technologies étonnantes fournies par le biais de nouveaux modèles commerciaux de logiciels et de services.

Déplacement vers le centre de données. Le chiffre d'affaires a dépassé 2 milliards de dollars pour la première fois, augmentant de 8% en séquentiel et de 79% par rapport au trimestre de l'an dernier, qui n'incluait pas Mellanox. Les clients Hyperscale ont mené notre croissance ce trimestre en construisant une infrastructure pour commercialiser l'IA dans leurs services. En outre, les fournisseurs de cloud ont adopté l'A100 pour répondre à la demande croissante d'IA des entreprises, des start-ups et des organismes de recherche. Les clients ont déployé les plates-formes A100 et DGX de NVIDIA pour former des réseaux de neurones profonds avec une intensité de calcul croissante dirigée par deux des domaines de l'IA à la croissance la plus rapide; compréhension du langage naturel et recommandateurs profonds.

En mars, la plate-forme Google Cloud a annoncé la disponibilité générale de l'A100 auprès des premiers clients, notamment Square pour son application de paiement et DeepMind d'Alphabet. L'A100 est déployé chez tous les principaux fournisseurs de services cloud et hyperscale dans le monde et nous constatons une demande croissante au cours des prochains trimestres. Chaque industrie devient une industrie technologique et accélère les investissements dans l'infrastructure d'IA à la fois via le cloud et sur site. Nos industries verticales se mondialisent séquentiellement et d'année en année, dirigées par des sociétés Internet grand public. Par exemple, NAVER, l'une des principales sociétés de technologie Internet en Corée et au Japon, forme des modèles de langage IA géants à grande échelle sur DGX SuperPOD afin de créer de nouveaux services dans les applications de commerce électronique, de recherche, de divertissement et de paiement.

Nous continuons à gagner du terrain dans l'inférence avec les clients de l'industrie à grande échelle et vertical à travers un portefeuille élargi de GPU. Nous avons eu des expéditions records de GPU utilisés pour l'inférence. La croissance des inférences alimente non seulement le T4, qui était en forte hausse au cours du trimestre, mais également le GPU universel A100 Tensor Core ainsi que les nouveaux GPU A10 et A30 basés sur l'architecture Ampere, tous excellents pour la formation et l'inférence.

Les clients migrent de plus en plus des processeurs vers les GPU pour l'inférence de l'IA pour deux raisons principales. Premièrement, les GPU peuvent mieux suivre la croissance exponentielle de la taille et de la complexité des réseaux de neurones profonds et répondre avec la faible latence requise. Dans le benchmark d'inférence MLPerf AI d'avril, NVIDIA a obtenu les meilleurs résultats dans toutes les catégories, couvrant la vision par ordinateur, l'imagerie médicale, les systèmes de recommandation, la reconnaissance vocale et le traitement du langage naturel; et deuxièmement, la plate-forme d'inférence à pile complète de NVIDIA, y compris le logiciel de serveur d'inférence de Triton, simplifie la complexité du déploiement des applications d'IA en prenant en charge les modèles de tous les principaux frameworks et en optimisant pour différents types de requêtes, y compris le lot, le temps réel et le streaming. Triton est soutenu par plusieurs partenaires dans les services cloud, notamment Amazon, Google, Microsoft et Tencent. Les exemples d'utilisation de la plate-forme d'inférence de NVIDIA par les clients incluent Microsoft pour la vérification grammaticale dans Office, le service postal des États-Unis pour l'analyse des paquets en temps réel, T-Mobile pour le service client, Pinterest pour la recherche d'images et GE Healthcare pour la détection des maladies cardiaques.

Nous avons également obtenu de bons résultats avec les produits de réseautage Mellanox. À l'instar de notre activité de calcul, la forte croissance a été tirée par les clients hyperscale sur Ethernet et InfiniBand. Nous avons obtenu des succès de conception clés et des essais de validation de principe grâce au DPU NVIDIA BlueField-2 avec des fournisseurs de services cloud et des sociétés Internet grand public. Nous avons également dévoilé BlueField-3, le premier GPU conçu pour l'intelligence artificielle et l'informatique accélérée avec le support de VMware, NetApp, Splunk, Cloudflare et autres.

Bluefield-3 est le premier DPU de 400 gig dans l'industrie et fournit les services de centre de données équivalents jusqu'à 300 cœurs de processeur. Il transforme l'infrastructure de serveur traditionnelle en un environnement de confiance zéro dans lequel chaque utilisateur est authentifié en déchargeant et en isolant les services de centre de données pour les applications d'entreprise. Avec Bluefield-3, notre feuille de route DPU offrira une augmentation des performances 100 fois inégalée sur une période de trois ans. Alors que nous regardons en arrière la première année complète depuis la clôture de l'acquisition de Mellanox, nous sommes extrêmement satisfaits de la performance de l'entreprise. Il a non seulement dépassé nos projections financières, mais il a joué un rôle déterminant dans les nouvelles plates-formes clés telles que le DGX SuperPOD et le BlueField DPU, permettant ainsi notre stratégie de calcul à l'échelle du centre de données.

En avril, nous avons organisé notre plus grande conférence sur la technologie GPU avec plus de 200 000 inscrits de 195 pays. La keynote de Jensen a été visionnée plus de 14 millions de fois. Chez GTC, nous avons annoncé notre premier processeur de centre de données, NVIDIA Grace, qui ciblait le traitement d'énormes modèles d'IA de nouvelle génération avec des milliards de paramètres. Le processeur basé sur Arm offrira 10 performances supplémentaires et efficacité énergétique des serveurs les plus rapides d'aujourd'hui. Avec Grace, NVIDIA a une stratégie à trois puces avec GPU, DPU et maintenant CPU. Le Centre national suisse de calcul intensif et le laboratoire national Los Alamos du département américain de l'énergie sont les premiers à annoncer des projets de construction de supercalculateurs alimentés par Grace.

Grace sera disponible début 2023.

GTC est avant tout pour les développeurs. Nous avons annoncé que NVIDIA avait développé et optimisé la disponibilité des modèles pré-entraînés sur le registre NVIDIA GPU Cloud. Les développeurs peuvent choisir un modèle pré-formé et l'adapter à leurs besoins spécifiques à l'aide de NVIDIA TAO, notre logiciel d'apprentissage par transfert. TAO ajuste le modèle avec le petit ensemble de données du client pour que les modèles s'y habituent sans le coût, le temps et les ensembles de données massifs nécessaires pour former un réseau neuronal à partir de zéro. Une fois qu'un modèle est optimisé et prêt pour le déploiement, les utilisateurs peuvent l'intégrer à un cadre d'application NVIDIA adapté à leur utilisation.

Par exemple, le framework NVIDIA Jarvis pour l'IA conversationnelle interactive est désormais généralement disponible et utilisé par des clients tels que T-Mobile et Snap et le framework NVIDIA MERLIN pour les recommandateurs profonds est une version bêta ouverte avec des clients tels que Snap et Tencent. Avec le cadre d'application choisi, les utilisateurs peuvent lancer le logiciel NVIDIA Fleet Command pour déployer et gérer l'application d'intelligence artificielle sur une variété d'appareils alimentés par GPU NVIDIA.

Pour les entreprises, nous avons dévoilé une nouvelle offre logicielle de niveau entreprise disponible sous forme de licence perpétuelle ou d'abonnement, NVIDIA AI Enterprise, est une suite complète de logiciels d'intelligence artificielle qui accélère le développement et le déploiement des charges de travail IA et simplifie la gestion de l'infrastructure IA d'entreprise. Grâce à notre partenariat avec VMware, des centaines de milliers de clients vSphere pourront acheter NVIDIA AI Enterprise avec le même modèle de tarification que les responsables informatiques utilisent pour se procurer le logiciel VMware Infrastructure.

Nous avons également fait plusieurs annonces à GTC sur l'accélération de la livraison de NVIDIA AI et de l'informatique accélérée aux entreprises et aux utilisateurs périphériques parmi les plus grandes industries du monde. Les principaux fabricants OEM de serveurs ont lancé des systèmes certifiés NVIDIA, qui sont des serveurs standard basés sur la plate-forme NVIDIA EGX. Ils exécutent le logiciel NVIDIA AI Enterprise et sont pris en charge par les GPU NVIDIA A30 et A10. Les premiers clients, dont Lockheed Martin et le général de masse Brigham.

En outre, nous avons annoncé la plate-forme NVIDIA AI sur 5G prise en charge sur les serveurs NVIDIA EGX pour permettre des applications de RAM et d'IA 5G hautes performances. La plate-forme AI sur 5G exploite le logiciel NVIDIA Aerial et la carte convergée NVIDIA Bluefield-2 A100 qui combine nos GPU et DPU. Nous faisons équipe avec Fujitsu, Google Cloud, Mavenir, Radisys et Wind River pour développer des solutions basées sur notre plateforme IA sur 5G afin d'accélérer la création de villes et d'usines intelligentes, d'hôpitaux avancés et de magasins intelligents.

Un autre point fort de GTC a été l'annonce d'un large éventail d'initiatives visant à renforcer l'écosystème Arm dans le cloud, les centres de données, le HPC, l'entreprise et la périphérie, et les PC. Dans le cloud, nous réunissons des processeurs AWS Graviton2 et des GPU NVIDIA pour offrir une gamme d'avantages, notamment une prise en charge à moindre coût pour des expériences de streaming de jeu plus riches et de meilleures performances pour les charges de travail basées sur Arm. En HPC, nous associons un processeur Ampere Altra avec des GPU NVIDIA, des DPU et un kit de développement logiciel NVIDIA HPC.

Les premiers centres de calcul intensif qui le déploient comprennent Oak Ridge et Los Alamos National Labs. Dans l'entreprise et la périphérie, nous réunissons les processeurs OCTEON basés sur Marvell Arm et les GPU NVIDIA pour accélérer les solutions d'analyse vidéo et de cybersécurité. Et dans les PC, nous associons les processeurs Arm de MediaTek aux GPU RTX de NVIDIA pour permettre des graphiques réalistes de ray-trace et une IA de pointe dans une nouvelle classe d'ordinateurs portables Arm.

Dans le cadre de notre acquisition d'Arm, nous progressons régulièrement dans notre collaboration avec les régulateurs dans les régions clés. Nous restons sur la bonne voie pour conclure la transaction dans notre délai initial de début 2022. La propriété intellectuelle d'Arm est largement utilisée, mais la société a besoin d'un partenaire qui peut l'aider à atteindre de nouveaux sommets. NVIDIA est idéalement positionné pour améliorer les capacités d'Arm, et nous nous engageons à investir dans le développement de l'écosystème d'Arm, l'amélioration de la R&D, l'ajout d'IP et la suralimentation de son développement pour se développer sur de nouveaux marchés dans les centres de données, l'IoT et les appareils embarqués; zones où il n'a qu'une faible empreinte ou, dans certains cas, pas du tout.

Passant au reste du P&L, la marge brute GAAP pour le premier trimestre était en baisse de 100 points de base par rapport à l'année précédente et en hausse de 100 points de base séquentiellement. La marge brute non-GAAP a augmenté de 40 points de base par rapport à l'année précédente et de 70 points de base séquentiellement. L'augmentation séquentielle non-GAAP a été en grande partie due à un mix plus favorable au sein des centres de données et à l'ajout de produits CMP. Le BPA GAAP du premier trimestre était de 3,03 $, en hausse de 106% par rapport à l'année précédente. Le BPA non-GAAP était de 3,66 $, en hausse de 103% par rapport à il y a un an. Les flux de trésorerie liés à l'exploitation du T1 se sont chiffrés à 1,9 milliard de dollars.

Permettez-moi de passer aux perspectives pour le deuxième trimestre de l'exercice 2022. Nous prévoyons une croissance séquentielle générale des revenus d'une année sur l'autre sur toutes nos plateformes de marchés.

Nos perspectives incluent 400 millions de dollars en CMP. Hormis CMP, l'augmentation séquentielle des revenus dans nos perspectives pour le deuxième trimestre est largement tirée par les centres de données et les jeux. Dans les centres de données, nous prévoyons une croissance séquentielle à la fois du calcul et de la mise en réseau. Dans les jeux, avec le passage à des processeurs GeForce à faible taux de hachage et l'augmentation de la quantité de produits CMP, nous faisons un effort important pour servir les liners avec des CMP et fournir plus de cartes GeForce aux joueurs. S'il y a une demande supplémentaire de CMP, nous avons une flexibilité d'approvisionnement pour la soutenir. Nous pensons que ces actions, combinées à une forte demande de jeux, entraîneront une augmentation de notre activité principale de jeux pour le deuxième trimestre.

Maintenant, pour regarder nos perspectives pour le deuxième trimestre, le chiffre d'affaires devrait être de 6,3 milliards de dollars, plus ou moins 2%. Les marges brutes GAAP et non GAAP devraient être respectivement de 64,6% et 66,5%, plus ou moins 50 points de base. Les charges d'exploitation GAAP et non GAAP devraient s'élever respectivement à environ 17,6 milliards de dollars et 1,26 milliard de dollars. Les autres produits et charges GAAP et non GAAP devraient tous deux représenter une charge d'environ 50 millions de dollars. Les taux d'imposition GAAP et non GAAP devraient tous deux être de 10%, plus ou moins 1%, à l'exclusion des éléments distincts. Les dépenses en immobilisations devraient se situer entre 300 et 325 millions de dollars environ. De plus amples détails financiers sont inclus dans le commentaire du directeur financier et d'autres informations disponibles sur notre site Web IR.

En conclusion, permettez-moi de souligner que Jeff Fisher et Manuvir Das présenteront le Computex le soir du 31 mai, heure des États-Unis, ainsi que plusieurs événements à venir pour la communauté financière. Nous assisterons virtuellement à la conférence Evercore TMT le 7 juin, à la conférence technologique mondiale BofA 2021 le 9 juin et à la conférence virtuelle des investisseurs NASDAQ le 16 juin. Notre appel aux résultats pour discuter de nos résultats du deuxième trimestre est prévu pour le mercredi 18 août.

Avec – maintenant, nous allons ouvrir l'appel à questions. Opérateur, pourriez-vous s'il vous plaît interroger pour des questions?

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions pour l'opérateur) Et votre première question vient de Timothy Arcuri avec UBS.

Timothy ArcuriUBS – Analyste

Merci beaucoup. Colette, je me demandais si vous pouviez double-cliquer un peu plus sur le guidage. Je sais que sur les 600 à 650 (phonétiques) en croissance, vous avez dit que 250 (phonétiques) proviennent de CMP et que les jeux et les centres de données seront en hausse. Je – pouvons-nous supposer qu'ils augmentent à peu près également, de sorte que vous en obtenez environ 200 à peu près?

Et je suppose que la deuxième partie de cela est, dans le centre de données, je me demande, pouvez-vous parler de la partie réseau? On dirait que c'était peut-être un peu plus modestement qu'au cours des derniers trimestres. Je me demande simplement quelles sont les perspectives. Merci.

Colette KressVice-président exécutif et directeur financier

Oui. Merci beaucoup pour la question sur nos conseils. Je veux donc commencer par, nous voyons la demande vraiment sur tous nos marchés, toutes nos différentes plates-formes de marché, nous prévoyons de croître séquentiellement. Vous avez raison de dire que nous nous attendons à une augmentation de notre CMP et qu'en dehors de notre croissance CMP, nous nous attendons à ce que la part du lion de notre croissance provienne de notre centre de données et de nos jeux. Dans notre activité Data Center, actuellement, notre gamme de produits ne pourrait pas être meilleure. Nous avons un portefeuille global solide à la fois pour la formation et l'inférence et nous constatons une forte demande dans nos hyperscales et industries verticales.

Nous avons fait un effort délibéré sur la perspective du jeu pour fournir à nos joueurs les cartes qu'ils aimeraient, étant donné la forte demande que nous constatons. Cela soutiendra donc également la croissance séquentielle que nous recevons. Vous avez donc raison de le voir – une croissance séquentielle provenant des centres de données et des jeux, tous deux contribuant assez bien à notre croissance.

Timothy ArcuriUBS – Analyste

Merci beaucoup, Colette.

Colette KressVice-président exécutif et directeur financier

Je n'ai pas répondu à votre deuxième question, mes excuses, sur Mellanox. De plus, Mellanox est une partie importante de notre centre de données. Il est tout à fait intégré à nos produits globaux. Nous avons continué à voir une croissance. Ce dernier trimestre et nous nous attendons également à ce qu'ils croissent séquentiellement à mesure que nous entrons dans le deuxième trimestre. Ils représentent une plus petite partie de notre activité globale de Data Center. Mais encore une fois, nous nous attendons à ce qu'ils grandissent.

Opérateur

Et votre prochaine question vient de C.J. Muse avec Evercore ISI.

C.J. MuseEvercore ISI – Analyste

Ouais, bon après-midi, merci d'avoir répondu à la question. Dans vos remarques préparées, je pense vous avoir entendu parler d'une vision d'accélération des centres de données au cours de l'année. Et lorsque vous pensez aux obligations d'achat que vous avez déclarées, en hausse de 45% d'une année sur l'autre, dans quelle mesure cela est lié au datacenter à long délai de livraison et comment devrions-nous interpréter cela en termes de type de rampe que nous pourrions voir dans la seconde moitié, d'autant plus que vous pensez peut-être ajouter plus de croissance de l'entreprise en plus de ce qui était une croissance à grande échelle au cours du trimestre d'avril? Merci.

Colette KressVice-président exécutif et directeur financier

Permettez-moi donc de répondre à la première partie de votre question concernant nos achats, nos achats d'inventaire et ce que nous voyons à la fois dans nos engagements d'achat et dans notre inventaire. Le marché a définitivement changé pour devenir celui où de longs délais sont nécessaires pour développer nos produits de centre de données. Nous sommes donc sur une voie constante pour nous engager tous les deux à plus long terme afin de pouvoir nous assurer de pouvoir servir nos clients avec la grande gamme de produits que nous avons. Alors oui, une bonne partie de ces engagements d'achat concerne en réalité les longs délais de livraison des composants pour créer les systèmes complets.

Je cède la deuxième partie de la question à Jensen.

Jensen HuangFondateur, président et chef de la direction

Quelle était la deuxième partie de la question, Colette?

Colette KressVice-président exécutif et directeur financier

La deuxième partie de la question était que voyons-nous dans la seconde moitié en ce qui concerne la gamme d'entreprises? Et nous avons articulé dans nos pré-remarques concernant – que nous voyons une accélération. Merci.

Jensen HuangFondateur, président et chef de la direction

Oui. Oui, nous constatons une force dans tous les domaines dans les centres de données et nous constatons un renforcement de la demande. CJ, nos centres de données, comme vous le savez, accélère la gamme d'applications de l'informatique scientifique, des sciences physiques et de la vie, de l'analyse de données et de l'apprentissage automatique classique, du cloud computing et des graphiques en nuage, ce qui devient de plus en plus important en raison du travail à distance et surtout , L'IA, à la fois pour la formation, ainsi que pour l'inférence pour les modèles d'apprentissage automatique classiques tels que XGBoost, jusqu'aux modèles basés sur l'apprentissage en profondeur tels que l'IA conversationnelle, la compréhension du langage naturel, les systèmes de recommandation, etc. Et ainsi, nous avons une large suite d'applications et nos NVIDIA AI et NVIDIA HPC, selon le cas, accélèrent ces applications et centres de données. Ils fonctionnent sur des systèmes allant de HGX pour les hyperscalers à DGX pour sur site en passant par EGX pour les entreprises et la périphérie, jusqu'à nos systèmes autonomes AGX.

Et ce trimestre, chez GTC, nous avons annoncé l'une de nos plus grandes initiatives et cela nous a pris plusieurs années, vous avez vu travailler dessus en plein air au cours des dernières années et ça s'appelle EGX, c'est notre plateforme d'intelligence artificielle d'entreprise. Nous démocratisons l'IA, nous la sortirons du cloud, nous l'apporterons aux entreprises et nous la sortirons à la périphérie. Et la raison en est que la grande majorité du monde, à l'automatisation qui doit être effectuée, a des données qui ont des problèmes de souveraineté des données ou des problèmes de débit de données qui ne peuvent pas passer facilement vers le cloud. Et nous devons donc déplacer l'informatique dans les locaux et souvent, jusqu'au bord. La plate-forme doit être sécurisée, doit être confidentielle, elle doit être gérable à distance et bien sûr, elle doit être haute performance et elle doit être native du cloud, et c'est – être construite comme un cloud, le manière moderne de construire des centres de données cloud.

Et donc ces piles doivent être modernes d'une part, elles doivent être intégrées dans les systèmes d'entreprise classiques d'autre part, c'est la raison pour laquelle nous avons travaillé si étroitement avec VMware et accéléré le système d'exploitation de VMware, le centre de données notre exploitation système, piles de centre de données définies par logiciel sur BlueField. Pendant ce temps, nous avons signalé NVIDIA AI et NVIDIA HPC à VMware, afin qu'ils puissent exécuter pour la toute première fois une informatique accélérée distribuée à grande échelle. Et ce partenariat qui a été annoncé à VMworld, il a été annoncé à GTC et nous sommes en train d'aller sur le marché avec toutes nos entreprises partenaires, leurs OEM, leurs revendeurs à valeur ajoutée, leur service – leurs intégrateurs de solutions, dans le monde entier.

Et donc, il s'agit d'une entreprise vraiment importante et les premières indications en sont vraiment passionnantes et la raison en est que, comme vous le savez, notre activité de centre de données est déjà une entreprise industrielle verticale à plus de 50%. Il s'agit déjà de plus de 50% d'entreprises industrielles verticales et en créant cette pile facile à adapter et facile à intégrer, cela leur permettra de se déplacer beaucoup plus rapidement. Et c'est donc la prochaine grande vague d'IA. C'est une partie très excitante de notre initiative et c'est quelque chose sur lequel je travaille – nous travaillons depuis assez longtemps et je suis donc ravi du lancement ce trimestre chez GTC.

Le reste du centre de données se porte également très bien. Comme l'a mentionné Colette, la demande hyperscale se renforce. Nous voyons cela pour l'informatique et le réseautage. Vous savez que les centres de données cloud du monde entier passent à l'apprentissage profond, car chaque petit pourcentage qu'ils retirent de l'inférence prédictive génère des milliards et des milliards de dollars d'économie pour eux. Et donc, le mouvement vers l'apprentissage en profondeur déplace la charge de travail du centre de données loin des processeurs, car les accélérateurs sont si importants. Et donc, à grande échelle, nous constatons une forte traction et une forte demande.

Et enfin, le supercalcul; des centres de calcul intensif partout dans le monde se développent et nous sommes vraiment bien placés pour fusionner pour la toute première fois des approches basées sur la simulation ainsi que des approches basées sur les données, ce que l'on appelle l'intelligence artificielle. Et donc à tous les niveaux, notre centre de données prend de l'ampleur. Et nous voyons – nous voyons juste une grande force en ce moment et c'est une force croissante et ce qui est vraiment mis en place pour des années de croissance dans les centres de données. C'est le plus grand segment de l'informatique comme vous le savez et ce segment de l'informatique va continuer à croître pendant un certain temps.

Opérateur

Et votre prochaine question vient d'Aaron Rakers avec Wells Fargo.

Aaron RakersWells Fargo – Analyste

Oui, merci d'avoir répondu aux questions. Félicitations pour les résultats. Je vais essayer d'en glisser deux ici. Tout d'abord, Colette, je pense que dans le passé, vous avez dit à quel point votre base installée de jeu se trouve en quelque sorte sur les plates-formes de traçage pré-ray qui sont vraiment en quelque sorte dans le contexte du cycle de mise à niveau, c'est toujours devant nous. Cela va poser la première question.

Et puis, dans la foulée de la dernière question, je suis juste curieux, des choses comme le Projet Monterey de VMware alors que nous pensons au produit BlueField-2 et Bluefield-3, comment devrions-nous penser à ceux qui commencent à devenir ou quand devraient-ils devenir des facteurs de croissance des revenus supplémentaires vraiment significatifs pour la société? Merci.

Colette KressVice-président exécutif et directeur financier

So, yeah, we have definitely discussed in terms of the great opportunity that we have in front of us of folks moving to our ray-traced GPUs and we're in the early stages of that. We had a strong cycle already, but still we probably have approximately 15% moving up a little bit from that at this time. So it's a great opportunity for us to continue to upgrade a good part of that installed base, not only just with our desktop GPUs, but the RTX laptops are also a great driver of growth and upgrading folks to RTX.

Jensen HuangFounder, President and Chief Executive Officer

Colette, do you want me take the second one?

Colette KressExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Yes, please.

Jensen HuangFounder, President and Chief Executive Officer

Oui. Aaron, good — great question on BlueField. First of all, the modern data center has to be rearchitected for several reasons. There are several fundamental reasons that makes it very, very clear that the architecture has to change. The first insight is it's cloud-native, which means that a data center is shared for everybody. You talk to a tenant (Phonetic), you don't know who is coming and going and it's exposed to everybody on the Internet.

Number two, you have to assume that it's a zero-trust environment because you don't know who's using it. That used to be that we have perimeter security, but those days are gone, because it's called native, its remote access, it's multi-tenant, you're — it's public cloud, the infrastructure is used for internal and external applications. So number two has to be — it has to be zero trust.

The third reason is something that started a long time ago, which is software-defined in every way because you want — you don't want a whole bunch of bespoke custom gear inside a data center. You want to operate the data center with software, you want it to be software-defined. The software-defined data center movement enabled this one pane of glass, a few IT managers orchestrating millions and millions of nodes of computers at one place. And the software runs what used to be storage, networking, security, virtualization, and all of that — all of those things have become a lot larger and a lot more intensive and it's consuming a lot of the data center. And in fact, the estimate depending on how you want to think about how much security you want to put on it, if you assume that it's a zero-trust data center, probably half of the CPU cores inside the data center is running not applications and then that's kind of strange because you created the data center to run services and applications, which is the only thing that makes money.

The other half of the computing is completely soaked up running the software-defined data center, just to provide for those applications. And that you could imagine, even accepting if you like, as the cost of doing business. However, it commingles the infrastructure, the security plane and the application plane and exposes the data center to attackers. And so you fundamentally want to change the architecture as a result of that. To offload that software-defined virtualization and the infrastructure operating system, if you will, and the security services to accelerate it, because Moore's Law has ended and moving software that was running on one set of CPUs, which is really, really good already, to another set of CPUs is going to make it more effective. Separating it doesn't make it more effective.

And so, do you want to offload that and take the — take that application and software and accelerate it using accelerators, a form of accelerated computing. And so that's — these things are fundamentally what BlueField is all about. And we created the processor that allows us to do — BlueField-2 replace as approximately 30 CPU cores, BlueField-3 replaces approximately 300 CPU cores, which is — to put it, give you a sense of it and a BlueField-4, we're in the process of building already. And so we've had a really aggressive pipeline to do this.

Now, how big is this market? The way to think about that is every single networking chip in the world will be a smart networking chip. It will be a programmable, accelerated infrastructure processor. And that's what the DPU is. It's a data center on a chip. And I believe every single server node will have it, it will replace today's mix with something like BlueField, and it will offload about half of the software processing that's consuming data centers today, but most importantly, it will enable this future world where every single packet, every single application is being monitored in real time all the time for intrusion. And so how big is that application, how big is that market? Just 25 million servers a year, that's the size of the market and we know the servers are growing. And so those give you a feeling for that.

And in the future, servers are going to move out to the edge and all of those edge devices will have something like BlueField. And then how we're doing? We're doing PLCs now with just about every Internet company. We're doing really exciting work there. We've included it in high-performance computing, so that it's possible for supercomputers in the future to be cloud-native, to be zero-trust, to be secured, and still be a supercomputer, and then we expect next year to have meaningful, if not significant revenues contribution from BlueField, and this is going to be a really large growth market for us. You can tell, I'm excited about this and I put a lot of my energy into it. The Company is working really hard on it, and this is a form of accelerated computing, that's going to really make a difference.

Operator

And your next question comes from Vivek Arya with Bank of America Securities.

Vivek AryaBank of America Securities — Analyst

Thanks for taking my question. Jensen, is NVIDIA able to ring fence, this crypto impact in your CMP product? So even if, let's say crypto goes away, for whatever reason, the decline is a lot more predictable and manageable than what we saw in the 2018, '19 cycle. And then kind of part B of that is, how do you think about your core PC gamer demand? Because when we see these kind of 106% year-on-year growth rate, it brings questions of sustainability. So give us your perspectives on these two topics, just how does one ring fence kind of the crypto effect and what do you think about the sustainability of your core PC gamer demand? Merci.

Jensen HuangFounder, President and Chief Executive Officer

Sure. Thanks a lot. First of all, it's hard to estimate exactly how much and where crypto mining is being done. However, we can only assume that the vast majority of it is contributed by professional miners, especially when the amount of mining increases tremendously like it has. And so we created the CMP and GeForce for mining, but you can't use CMP for gaming. CMP is — yields better, and producing those doesn't take away from the supply of GeForce. And so it protects our GeForce supply for the gamers.

And the question that you have is, what happens when on the tail end of this? There's several things that we hope and we learned a lot from the last time that when you never learn enough about this dynamic. What we hope is that, that the CMPs will satisfy the miners and will stay in mines, in the professional mines. And we're trying to produce a fair amount of them and we have — we secured a lot of demand for the CMPs and we will fulfill it.

And what makes it different this time is several things. One, we're in the beginning of our RTX cycle, whereas Pascal was the last GTX. And now exactly was at the tail end of the GTX cycle. It was the last GTX and it was the tail-end of GTX cycle. We're at the very beginning of the RTX 30 cycle. And because we reinvented computer graphics, we reset the computer industry. And after three years, the entire graphics industry has followed. Every game developers need to do ray tracing, every content developer and every content tool has moved to ray tracing. And so if you move to ray tracing, these applications are so much better, and they simply run too slow on GTXs. And so we're seeing a reset of the install base, if you will.

And at a time, when the gaming market is the largest ever, we've got this incredible installed base of GeForce users. We've reinvented computer graphics and we've reset the install base, and created an opportunity that's really exciting. At a time when the market is — the gaming market, the gaming industry is really large, and what's really — sports — eSports, it's infused into art. It's infused into social. And so, gaming has such a large cultural impact now, it's the largest form of entertainment. And I think that the experience we're going through is going to last a while. And so, one, I hope that crypto will — the CMP will steer our GeForce supply to gamers. We see strong demand and I expect to see strong demand for quite some time because of the dynamics that I described. And hopefully, in the combination of those two, we'll see strong growth and through strong growth in our core gaming business through the year.

Operator

And your next question comes from John Pitzer with Credit Suisse.

John PitzerCredit Suisse — Analyst

Yeah, good afternoon, guys. Thanks for letting me ask a question. Jensen, I had two hopefully quick questions. First, I harken back to the mantra you guys put out a couple of analysts days ago, the more you spend, the more you save. And you've always been very successful as you brought down the cost of doing something to really drive penetration growth. And so I'm curious with the NVIDIA enterprise AI software stack. Is there a sense that you can give us as how much that brings down the cost of deployment in AI inside the enterprise? And do you think whether COVID lockdown related or cost related, there's pent-up demand that this unlocks?

And then my second question is just around government subsidies. A lot of talks out of Washington about subsidizing the chip industry, a lot of that goes toward building fabs domestically. But when I look at AI, I can't think of anything more important to maintain sort of leadership in — relative to national security. How do we think about NVIDIA and kind of the impact that these government subsidies might have on either you or your customers or your business trends?

Jensen HuangFounder, President and Chief Executive Officer

The more you buy, the more you shall save, there's no question about that. And the reason for that is because we're in the business of accelerated computing. We don't accelerate every application. However, for the applications we do accelerate, the acceleration is so dramatic and because we sell a component, the entire system, the TCO, the TCO of the entire system, and all the service and all the people and the infrastructure and the energy cost, has been reduced by X factors, sometimes 10 times, sometimes 15 times, sometimes 5 times.

And so when we set our mind on accelerating a certain class of applications and recently we worked on cuQuantum, so that we could help the quantum industry, quantum computing industry accelerate their simulators so that they could discover new algorithms and invent future computers. Even though it won't happen until 2030, for the next 20 years, we're going to — 15 years, we're going to have some really, really great work that we can do using NVIDIA GPUs to do quantum simulations.

We recently did a lot of work in natural language understanding and computational biology so that we could decode biology and understand how biology is — to infer to understand it and to predictively improve upon it and design new proteins. Those words are so vital. And that's what accelerated computing is all about.

Our enterprise software, and I really appreciate the question. Our Enterprise software used to be just about the vGPU, which is virtualizing GPU inside the VMware environment, or inside the Red Hat environment and makes it possible for multiple users to use one GPU, which is the nature of enterprise virtualization, but now with NVIDIA AI, NVIDIA Omniverse, NVIDIA Fleet Command, whether you're doing collaboration or virtual simulations for robotics and digital twins, designing your factory or you're doing data analytics, learning what the predictive features are that could create an AI model, predictive model that you can deploy out at the edge using Fleet Command. We now have an intense suite of software that is consistent with today's enterprise service agreements. It's consistent with today's enterprise business models, and allows us to support customers directly, and provide them with the necessary service promises that they expect, because they're delivering — they're trying to build a mission-critical application on top.

And more importantly, by creating this — prioritizing our software, we provide the ability for our large network of partners, OEM partners, value-added resellers, system integrators, solution providers. For this large network of hundreds of thousands of IT sales professionals that we are connected to through our network, we give them a product that they can take to market. And so the distribution channel, the sales channel, VMware, the sales channel of Cloudera, the sales channel of all of our partners in EDA and design, Autodesk, Dassault, so on, so forth, all of these sales channels, and all of these partners are now partners and taking our stacks to market. And we have a fully integrated system that are open to the OEM, so that they could create systems that run the stack, and it's all certified, all tested, all benchmarked. And, of course, very importantly, all supported.

And so this new way of taking our products to market, whereas our cloud business is going to continue to grow, and that's that part of AI is going to continue to grow, that business is direct, we sell components directly to them, we support them directly. But there are 10 of those customers in the world. For enterprises, there are thousands; industries, far and wide. And so we now have a great stack and a great software stack that allows us to take it to the world's market so that everybody could buy more and save more.

Operator

And your final question comes from Stacy Rasgon with Bernstein.

Stacy RasgonBernstein — Analyst

Hi, guys, thanks for taking my questions. This one's for Colette. So, Colette, last quarter, you had kind of suggested that Q1 would be the trough for, I guess, for gaming, as well as the rest of the Company, but gaming in particular, and it would grow sequentially through the year. I guess given the strength we're seeing in the first half, you still believe that that is the case? And I kind of heard you guys, I think kind of dance around that point a little bit in response to one of the other questions, but could you clarify that? Is that still your belief that that core gaming business can grow sequentially through the rest of the year? And I guess same core, same question as well for data center, especially since sounds like hyperscale is now coming back, like after a few quarters of digestion and then all of the other tailwinds you talked about. I mean, is there any reason to think that data center itself shouldn't also grow sequentially, like through the rest of the year?

Colette KressExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Yeah, Stacy, thanks for the question. So I first want to start with, when we talked about our Q1 results and when we're looking at Q1, we were really discussing a lot about what we expected between Q4 and Q1. Given what we knew was still high demand for gaming, we believed we will continue to grow between Q4 and Q1, which often we don't, and we absolutely have the strength and overall demand to grow. What that then led was, again, continued growth from Q1 to Q2, as we are working hard to provide more supply for the strong demand that we see.

We have talked about that we have additional supply coming. We expect to continue to grow as we move into the second half of the year as well for gaming. Now, we only guide one quarter at a time. But our plan is to take the supply, serve the overall gamers, work on building up the channel as we know the channel is quite lean. And so, yes, we do and still expect growth in the second half of the year particularly when we see the lineup of games on the holiday overall coming, the back to school, all very important cycles for us. And there's a great opportunity to upgrade this RTX installed base.

Now, in terms of data center, we'll work in terms of our guidance here. We have growth from Q1 to Q2 planned in our overall guidance. And we do see as things continue to open up, a time to accelerate in the second half of the year for data center. We have, again, a great lineup of products here. Couldn't be a better lineup, now that we've also added the Infineon products, and the host of overall applications that are using our software that we have. So this could be an opportunity as well to see that continued growth. We'll work in terms of serving the supply that we need for both of these markets. But yes, we can see definitely growth in the second half of the year.

Operator

There are no further questions at this time. CEO, Jensen Huang, I'll turn the call back over to you.

Jensen HuangFounder, President and Chief Executive Officer

Well, thank you. Thank you for joining us today. NVIDIA computing platform is accelerating. Launched at GTC, we are now ramping new platforms and initiatives. There are several that I mentioned. First, enabled by this fusion of NVIDIA RTX, NVIDIA AI, NVIDIA (Indecipherable), we built Omniverse, a platform for virtual worlds to enable tens of millions of artists and designers to create together in their own metaverses.

It's Second, we laid the foundation to be a three-chip data center scale computing company with GPUs, DPUs and CPUs. Third, AI is the most powerful technology force of our time. We partner with cloud and consumer Internet companies to scale out and commercialize AI-powered services. And we're democratizing AI for every enterprise and every industry. With NVIDIA EGX certified systems, the NVIDIA Enterprise AI suite, pre-trained models for conversational AI, language understanding, recommender systems and our broad partnerships across the IT industry, we are removing the barriers for every enterprise to access state-of-the-art AI.

Fourth, the work of NVIDIA Clara in using AI to revolutionize genomics and biology is deeply impactful for the healthcare industry, and I look forward to telling you a lot more about this in the future. And fifth, the electric, self-driving and software-defined car is coming. With NVIDIA DRIVE, we are partnering with the global transportation industry to reinvent the car architecture, reinvent mobility, reinvent driving and reinvent the business model of the industry. Transportation is going to be one of the world's largest technology industries.

From gaming, metaverses, cloud computing, AI, robotics, self-driving cars, genomics, computational biology, NVIDIA is doing important work and innovating in the fastest-growing markets today. As you can see, on top of our computing platforms that span PC, HPC, cloud, enterprise to autonomous edge, we've also transformed our business model beyond chips. NVIDIA vGPU, NVIDIA AI Enterprise, NVIDIA Free Command and NVIDIA Omniverse adds enterprise software license and subscription to our business model, and NVIDIA GeForce Now and NVIDIA DRIVE with Mercedes-Benz as the lead partner, our end-to-end services on top of that.

I want to thank all of the NVIDIA employees and partners for the amazing work you're doing. We look forward to updating you on our progress next quarter. Merci.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 65 minutes

Call participants:

Simona JankowskiInvestor Relations

Colette KressExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Jensen HuangFounder, President and Chief Executive Officer

Timothy ArcuriUBS — Analyst

C.J. MuseEvercore ISI — Analyst

Aaron RakersWells Fargo — Analyst

Vivek AryaBank of America Securities — Analyst

John PitzerCredit Suisse — Analyst

Stacy RasgonBernstein — Analyst

More NVDA analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Il n’a à la saint-glinglin été aussi facile de lancer un website e-commerce de nos jours, il suffit de voir le nombre de sites e-commerce en France pour s’en remettre compte. En effet, 204 000 plateformes web actifs en 2016. En 10 ans, le taux le montant le pourcentage de plateformes web a été multiplié par 9. Avec l’évolution des technologies, média à grand coup d’histoire de succès story, (si si nous-mêmes vous assure, mon nom c’est aussi tombé dans le panneau) le commerce électronique a longtemps été vu comme un eldorado. Du coup, une concurrence accrue a vu le journée dans de nombreuses thématiques.