GrowGeneration Corp (GRWG) Transcription de l'appel sur les résultats du premier trimestre 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

GrowGeneration Corp (NASDAQ: GRWG)
Appel aux résultats du T1 2021
13 mai 2021, 9 h 00 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Bonjour. Je m'appelle Ellis et je serai votre opérateur de conférence aujourd'hui. En ce moment, je souhaite la bienvenue à tous à la conférence téléphonique sur les résultats du premier trimestre 2021 de GrowGeneration. (Instructions pour l'opérateur) M.

Michael Salaman, vous pouvez commencer votre conférence.

Michael SalamanCo-fondateur et président

Bonjour. Je m'appelle Michael Salaman, co-fondateur et président de GrowGeneration. En ce moment, je souhaite la bienvenue à tous à la conférence téléphonique sur les résultats du premier trimestre 2021 de GrowGeneration. Je suis accompagné ce matin de Darren Lampert, notre PDG et cofondateur; Jeff Lasher, notre directeur financier; et Tony Sullivan, notre chef de l'exploitation, qui participeront tous à notre appel de ce matin.

Après nos remarques de la direction, il y aura une session de questions / réponses pour les analystes. Comme toujours, nous prévoyons faire des déclarations prospectives ce matin, mais je tiens à vous avertir que nos résultats réels pourraient différer sensiblement de ce que nous disons ici. De telles déclarations peuvent être identifiées par des termes tels que croire, s'attendre, avoir l'intention et peut. Vous ne pouvez pas vous fier indûment aux déclarations prospectives.

Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ces déclarations prospectives et nous ne nous engageons à aucune obligation de mettre à jour les déclarations prospectives que nous faisons aujourd'hui. Pour plus d'informations sur les facteurs susceptibles d'entraîner une différence significative entre les résultats réels et les déclarations prospectives, veuillez vous reporter au communiqué de presse que nous avons publié hier, ainsi qu'aux risques et incertitudes inclus dans la section sous la rubrique facteurs de risque et discussion et analyse de la direction de la situation financière et des résultats d'exploitation dans notre rapport annuel sur formulaire 10-K déposé auprès de la SEC et tout formulaire 10-Q et formulaire 8-K déposé auprès de la SEC. La législation ouvre plus d'États à la culture de plus de plantes, et au niveau national, tous les regards sont tournés vers le Congrès et la nouvelle administration qui semble aider les gens à cultiver légalement des plantes et à obtenir la possibilité de faire des banques au niveau national. Au premier trimestre de 2021, trois nouveaux États, New York, la Virginie et le Nouveau-Mexique, ont légalisé le cannabis à usage adulte, portant le total à 18 États.

Ce qui distingue GrowGen, c'est l'accent mis sur la sélection, le service et les solutions pour nos clients. Notre leadership dans l'industrie vient de notre concentration constante sur le service à la clientèle pour tous nos clients, des producteurs artisanaux à la fourniture de solutions de bout en bout pour les grands opérateurs commerciaux. L'agriculture en environnement contrôlé est en train de devenir la méthode la plus efficace, la plus durable et la plus évolutive pour cultiver tous les types de plantes. Le contrôle de votre environnement est essentiel au succès du cultivateur en intérieur.

GrowGen continue de dominer en ayant des jardineries hydroponiques entièrement approvisionnées, en investissant dans la technologie, la chaîne d'approvisionnement, des solutions omnicanales et en employant le plus grand contingent de professionnels Grow Pro aux États-Unis la meilleure équipe de professionnels de notre industrie, la force de notre chaîne d'approvisionnement que nous avons construite et que nous construisons, et notre engagement à fournir le meilleur de la race et les derniers produits innovants à nos clients, afin qu'ils puissent cultiver et vendre des plantes de la plus haute qualité le marché. Je vais maintenant céder la parole à Darren, qui présentera nos résultats du premier trimestre 2021. Darren?

Darren LampertDirecteur général et cofondateur

Merci Michael. Bonjour et bienvenue à notre appel aux résultats du premier trimestre 2021. Avant de commencer par mes remarques préparées au sujet du trimestre, j'aimerais remercier chacun de nos employés et clients pour leur travail acharné, leur dévouement et leur fidélité. La société a généré des revenus de 90 millions de dollars au cours du trimestre, une augmentation de 173% d'une année à l'autre avec une augmentation de 51% des ventes des magasins comparables.

La société a gagné 0,10 $ par action sur un bénéfice net GAAP record de 6,1 millions de dollars. Le BAIIA ajusté record était de plus de 11 millions de dollars pour le premier trimestre 2021 contre 2,4 millions de dollars pour le premier trimestre de 2020, soit une augmentation de 364% par rapport au même trimestre de l'année dernière. Alors que nous continuons d'étendre nos activités et de servir plus de clients, nous augmentons les prévisions de revenus pour l'exercice 2021 à 450 millions de dollars à 470 millions de dollars, et augmentons les prévisions de BAIIA ajusté pour 2021 de 54 millions de dollars à 58 millions de dollars. Le premier trimestre a été très chargé pour nous et ce rythme ne s'est pas ralenti.

Depuis le début de l'année, nous avons ajouté 14 nouveaux emplacements et prévoyons d'acquérir au moins six magasins supplémentaires qui représentent les meilleures opérations sur le marché. En outre, nous prévoyons de créer six nouveaux sites cette année dans des marchés tels que la Californie, le Mississippi, l'Oklahoma, New York et le New Jersey. Cela porterait notre nombre total d'emplacements à au moins 65 à la fin de 2021 et nous restons sur l'objectif d'atteindre plus de 100 emplacements d'ici 2023. Au premier trimestre, nous avons eu plus de 100 000 clients sans rendez-vous par mois dans nos jardineries hydroponiques.

Notre canal de commerce électronique a augmenté de 126% pour atteindre 4,4 millions de dollars au cours du trimestre, contre 1,9 million de dollars pour la même période l'an dernier. Les transactions de commerce électronique ont été multipliées par près de 3 pour atteindre plus de 17000 transactions en 2020, contre 6300 en 2019 et ont attiré plus de 1,2 million de visiteurs uniques sur growgeneration.com. Nous continuons de voir une forte croissance provenant de nos sites Web de commerce électronique. Nous continuons de nous concentrer sur les stratégies d'expansion des marges qui incluent la poursuite du déploiement de plus de produits de marque maison, les acquisitions de produits exclusifs et l'amélioration de l'efficacité au niveau des achats alors que nous continuons à évoluer et à accroître nos revenus.

Nos ventes de marques maison se sont élevées à 5,6 millions de dollars au premier trimestre 2021, soit 6,2% de notre chiffre d'affaires global, malgré les retards dans les ports et les interruptions de la chaîne d'approvisionnement. Comme nous l'avons déjà dit, nous prévoyons de tirer 10% de nos revenus de nos offres de produits de marque privée pour toute l'année 2021. Au cours des six derniers mois, nous avons acquis deux des marques de produits les plus vendues de notre secteur, Power SI, un additif enrichi en acide silicique et Char Coir, le substrat de coco de la plus haute qualité disponible sur le marché aujourd'hui avec un cube de coco de plus en plus spécial qui révolutionne l'industrie en pleine croissance. Ces deux marques exclusives sont désormais pleinement intégrées à notre chaîne d'approvisionnement et devraient générer plus de 10 millions de dollars chacune en chiffre d'affaires en 2021.

En outre, le 19 mars 2021, la société a acheté le site Web interentreprises, agron.io, un portail agricole de premier plan qui permet aux producteurs commerciaux de gérer leurs achats et leur logistique sur une seule plateforme. Notre personnel, le meilleur de sa catégorie, compte désormais plus de 600 personnes, avec plus de 500 de nos coéquipiers expérimentés en croissance. Nous avons créé la plus grande équipe de vente de spécialistes des produits hydroponiques du pays. Notre focalisation constante sur une croissance rapide et stratégique sur des marchés clés, tant sur le plan organique que par le biais d'acquisitions, a abouti à notre chiffre d'affaires et notre EBITDA records.

Avec 900000 pieds carrés d'espace de vente au détail et d'entrepôt, GrowGen continue de construire la plus grande chaîne de jardineries super hydroponiques aux États-Unis, qui dessert les producteurs commerciaux, de détail et d'artisanat. Nous prévoyons que de nouvelles acquisitions et de nouvelles ouvertures de magasins se poursuivront pendant le reste de 2021, ce qui continuera à stimuler la croissance et nous aidera à atteindre nos 55 emplacements prévus en 2021. GrowGen dispose d'une équipe formidable d'employés essentiels qui se sont engagés envers notre entreprise et les clients et je ne pourrais pas être plus fier. Je suis inspiré par leurs efforts et leur dévouement car ils ont travaillé sans relâche pour servir nos clients et nos communautés.

Je vais maintenant céder la parole à Tony Sullivan, notre chef de l'exploitation, qui informera tout le monde sur nos principales initiatives opérationnelles exécutées au premier trimestre 2021, puis à notre directeur financier, Jeff Lasher, qui fournira plus de détails financiers sur nos résultats du premier trimestre 2021. Tony?

Tony SullivanPrésident directeur général

Merci Darren. Nous avons connu un autre trimestre fructueux avec des résultats financiers records. Nous sommes très fiers de la croissance, de l'exécution et de la performance continues de notre équipe au premier trimestre de 2021. Comme l'a déclaré Darren, nous exploitons actuellement 53 sites dans 12 États.

Notre équipe compte maintenant plus de 600 dans nos multiples divisions, y compris la vente au détail, le commerce et le commerce électronique. Principales initiatives opérationnelles et réalisations de notre premier trimestre, acquisitions et intégrations. Darren a parlé de nos acquisitions réalisées et de notre pipeline d'acquisitions en cours. Nous avons développé une approche d'équipe documentée et cohérente en matière d'acquisitions et d'intégration de ces sociétés que nous achetons.

Notre approche comprend l'évaluation et l'analyse des stocks, l'intégration, la formation et la transition des nouveaux membres de notre équipe, ainsi que toute la formation sur les systèmes, les services et les SOP. Notre processus éprouvé nous permet de clôturer plusieurs transactions au cours d'un mois donné et de comptabiliser les revenus le jour de la clôture. À l'époque, nous aidons nos nouveaux clients à tirer parti de notre échelle pour améliorer le service client et l'efficacité en adoptant le modèle GrowGen. Nous avons développé une stratégie de croissance immobilière et de croissance sur deux ans qui cible les meilleures acquisitions et opportunités de création de nouveaux sites aux États-Unis.

Nous construisons un modèle de distribution multicanal et de rayons pour mieux servir la croissance rapide que nous connaissons dans notre secteur. Dans le même temps, nous construisons une chaîne d'approvisionnement multicanal pour l'exécution directe, le transfert de produits vers n'importe quel site GrowGen et le soutien à notre activité de marque privée en pleine croissance. Notre chaîne d'approvisionnement étend actuellement 900 000 pieds carrés d'espace de vente au détail et d'entrepôt dans 53 emplacements et 12 États. Aujourd'hui, nous opérons la distribution et l'exécution de notre emplacement de 60 000 pieds carrés à Sacramento, en Californie et de 40 000 pieds carrés à Tulsa, Oklahoma.

Le 9 mars 2021, nous avons annoncé 52000 pieds carrés supplémentaires au centre-ville de L.A. et 70000 pieds carrés à Long Beach, en Californie, qui serviront de sites de distribution et de traitement pour l'entreprise. Nous sommes en train de construire plusieurs emplacements supplémentaires qui serviront de centres de distribution qui comprennent 25 000 pieds carrés à Phoenix, en Arizona et 58 000 pieds carrés à Medley, en Floride. Nous prévoyons que ces sites contribueront d'ici l'été 2021.

Omnicanal et nouveau site Web. Chez GrowGeneration.com, nous testons actuellement des solutions d'achat en ligne et de retrait en magasin alors que nous terminons le développement final et lancons notre nouveau site en mai. De plus, comme indiqué précédemment, agron.io est pleinement intégré aux opérations de GrowGen et dépasse nos attentes. Label privé.

Nos nouvelles offres de produits dépassent nos attentes et notre expansion est en cours avec 6,2% du chiffre d'affaires global provenant de la marque privée au premier trimestre de 2021. Nos multiples produits de marque privée vont des nutriments à l'éclairage, aux contrôleurs et autres accessoires de jardinage, SKU rationalisation, projet de planogramme de magasin. En tant que détaillant, la rationalisation des SKU et la planification des magasins restent une source constante de concentration et d'amélioration. Nous prévoyons des apprentissages et des données significatifs pour améliorer la rotation de nos stocks, l'optimisation, la rentabilité et la cohérence en magasin.

Notre mission en tant qu'entreprise est d'offrir la plus large sélection des meilleurs produits hydroponiques sur le marché afin que GrowGen devienne la meilleure destination d'achat unique pour tous les types de producteurs. Je cède maintenant la parole à Jeff Lasher, notre directeur financier, pour passer en revue nos faits saillants financiers. Jeff?

Jeff LasherDirecteur financier

Merci Tony. Comme Darren l'a mentionné précédemment, les revenus pour le trimestre s'élevaient à 90 millions de dollars, comparativement à 33 millions de dollars l'an dernier, soit une augmentation de 57 millions de dollars ou 173%. L'augmentation des revenus est principalement attribuable à une augmentation de 41,4 millions de dollars des revenus liés aux magasins acquis en 2020 et depuis le début de cette année, et à une augmentation de 14,5 millions de dollars par rapport aux ventes des magasins comparables alors que nous sommes passés de 28,5 millions de dollars à 43 millions de dollars dans 22 emplacements. ouvert pour la même période en 2020 et en 2021. La marge bénéficiaire brute a été de 28,2% pour le trimestre, en hausse de 110 points de base par rapport à l'année précédente.

Cette expansion des marges a été motivée par une augmentation des revenus des produits de marque maison et des produits distribués qui représentaient 6,2% des revenus pour le trimestre comparativement à moins de 1% des revenus pour la même période l'an dernier. La génération de bénéfices bruts en dollars a augmenté de 184% par rapport à l'année précédente grâce à l'augmentation des revenus et à l'expansion des marges. Les frais d'exploitation des magasins ont totalisé 8,2 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à 3,6 millions de dollars l'an dernier, soit une augmentation de 4,5 millions de dollars ou 125%. Cela s'explique par l'augmentation de 173% des revenus et l'ajout de 25 emplacements.

Nous avons augmenté les frais de vente, généraux et administratifs d'environ 3,1 millions de dollars pour soutenir la croissance de l'entreprise, mais la rémunération en actions a partiellement compensé cette augmentation. Les charges associées à la rémunération fondée sur des actions ont diminué de 2,8 millions de dollars en raison du calendrier des attributions en 2020. Le bénéfice net pour le trimestre s'est élevé à 6,1 millions de dollars, comparativement à une perte nette d'environ 2,1 millions de dollars pour la même période en 2020. Le bénéfice net était de 0,10 $ par action.

La trésorerie utilisée pour les acquisitions a totalisé 39,3 millions de dollars et les investissements en immobilisations dans les besoins opérationnels ont totalisé 2,7 millions de dollars. Le BAIIA ajusté était de 11,1 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à 2,4 millions de dollars en 2020, soit une augmentation de 4,6 fois le trimestre de l'an dernier. Le nombre d'actions actuellement est de 58,83 millions d'actions et nous estimons que les actions moyennes pondérées sur une base entièrement diluée à la fin du deuxième trimestre seront de 61 millions d'actions. Au premier trimestre, les actions émises dans le cadre de regroupements d'entreprises s'élevaient à 548 000.

Nous utilisons des actions dans l'activité d'acquisition pour inciter la direction et les objectifs à devenir des partenaires à long terme de l'entreprise. Comme Darren l'a mentionné, nous estimons que les revenus pour l'année se situeront entre 450 millions de dollars et 470 millions de dollars sur la base de 53 opérations de vente au détail, de nos ouvertures prévues et de deux marques propriétaires que nous possédons. Nous estimons que le BAIIA ajusté de la rémunération en actions avec ces activités se situera entre 54 millions de dollars et 58 millions de dollars. En plus de nos nouveaux magasins que nous sommes en train de construire, nous avons plusieurs jardineries que nous pourrions acquérir en 2021, ce qui, à la fermeture, aurait un impact sur les prévisions de revenus et augmenterait le nombre de nos magasins de 53 à 65 d'ici la fin de l'année.

Maintenant, je voudrais retourner l'appel à Darren pour ses remarques finales avant les questions et réponses.

Darren LampertDirecteur général et co-fondateur

Merci, Jeff. GrowGeneration a maintenant jeté les bases d'une formidable croissance pour les prochaines décennies à venir. Nos acquisitions de magasins et nos ouvertures de nouveaux magasins continuent de stimuler la croissance, les résultats des ventes des magasins comparables étant de 51% pour le premier trimestre 2021 par rapport à la même période l'an dernier. Aujourd'hui, nous possédons et exploitons 53 sites.

Grâce à nos initiatives de croissance, nous augmenterons le nombre de nos magasins à plus de 65 emplacements d'ici la fin de l'année. GrowGeneration a construit une chaîne d'approvisionnement nationale pour l'industrie agricole et du cannabis. Notre position de leader est motivée par notre énoncé de mission d'entreprise: être la plus grande chaîne de jardineries hydroponiques en Amérique du Nord. Nous continuons d'investir dans notre chaîne d'approvisionnement et notre technologie, créant plus d'efficacité dans tous les départements, fournissant à nos clients le produit qu'ils veulent, où ils veulent et quand ils en ont besoin.

Alors que nous nous tournons vers l'avenir, nous pensons qu'il existe d'énormes opportunités à ajouter à notre réseau grâce à l'acquisition de détaillants indépendants et à l'ouverture de nouveaux marchés sur de nouveaux marchés pour répondre à la demande croissante des clients. Nous sommes impatients de continuer à fournir des conseils au besoin et nous sommes ravis de partager nos succès avec nos actionnaires, notre équipe de direction et nos partenaires. Nous aimerions maintenant passer l'appel à l'Opérateur pour qu'il réponde à quelques questions.

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions pour l'opérateur) Votre première question vient de Mark Smith de Lake Street Capital. Mark, allez-y.

Mark SmithLake Street Capital Markets – Analyste

Merci pour la mise à jour sur les conseils. Je me demande simplement si vous pouvez nous donner un peu plus d'informations sur ce qu'il y a dedans, Jeff. Si vous pouvez simplement répéter un peu votre commentaire et la fin, puis peut-être Darren, philosophiquement comment vous regardez vos conseils. Si vous pensez qu'il s'agit d'un guide un peu plus agressif ou que vous avez une idée de l'orientation, ce serait formidable.

Darren LampertDirecteur général et cofondateur

Oui. Bien sûr, Mark. Voici Darren. Je vais répondre à cette question.

Nos prévisions pour l'année de 450 millions de dollars à 470 millions de dollars incluent nos 53 emplacements actuels et de nouvelles ouvertures de magasins supplémentaires à Los Angeles, Long Beach, Mississippi et Ardmore, Oklahoma, ce qui porterait le parc à 57 magasins, bien que nous nous dirigions actuellement vers 65 magasins. Toutes les ouvertures de magasins supplémentaires et les acquisitions potentielles seront mises à jour sur un (espace audio). Nous avons un pipeline très sain pour l'avenir. Nous pensons que nous pouvons clôturer jusqu'à 100 millions de dollars supplémentaires d'acquisitions au cours du reste de 2021.

Alors que nous clôturons ces acquisitions, vous nous verrez mettre à jour nos prévisions sur une base trimestrielle.

Mark SmithLake Street Capital Markets – Analyste

Excellent. Et puis, juste en regardant les nouveaux magasins, vous savez, parlez un peu de l'opportunité là-bas, des perspectives, et peut-être de la cadence et du moment où vous prévoyez de les ouvrir.

Tony SullivanPrésident directeur général

Oui. Alors, Mark, c'est Tony. Je vais répondre à cette question. Nous avons une stratégie immobilière documentée sur deux ans et des perspectives ciblées sur cinq ans.

Nous allons créer des magasins sur les marchés émergents et les États qui légalisent. Nous allons remplir des marchés existants ciblés et, à court terme, nous ouvrirons, comme Darren l'a partagé avec vous, à L.A., New York, New Jersey, Illinois, Oklahoma et Mississippi cette année. Et comme indiqué, nous prévoyons de terminer l'année autour de 65 magasins et d'ici la fin de 2023 une centaine de magasins.

Mark SmithLake Street Capital Markets – Analyste

D'ACCORD. Et si nous examinons uniquement l'opportunité dans ces domaines, que pensez-vous des retours sur le greenfield par rapport à l'acquisition? Je suppose que regarder l'Oklahoma est peut-être un bon exemple de rendement sur le terrain vierge. Pensez-vous que ces nouveaux magasins peuvent faire des chiffres similaires à ce que nous avons vu en Oklahoma?

Darren LampertDirecteur général et co-fondateur

Vous savez, Mark, maintenant nous le faisons. Nous cherchons actuellement dans les marchés du Mississippi. Il est un peu tôt maintenant. Vous allez voir un autre vote devant la Cour suprême dans les prochains mois ou deux, mais vous regardez actuellement le Mississippi avec des règles d'octroi de licences très ouvertes, du moins c'est ce qui est proposé en ce moment.

Tellement similaire à l'Oklahoma, aucune exigence de résidence, des licences très peu coûteuses, vous voyez donc des licences assez ouvertes. Nous pensons donc que le marché du Mississippi ressemblera beaucoup au marché de l'Oklahoma. Vous voyez sortir certaines des premières discussions (écart audio) avec les licences d'artisanat, 50% des licences allant aux règles de culture domestique sous-représentées et très favorables. Et nous pensons que, avec l'ouverture des licences à New York, nous pensons que vous pourriez voir un changement radical sur le (écart audio) qui pourrait commencer à ressembler à la côte ouest, nous ne pourrions donc pas être plus excités.

Vous nous verrez sur les marchés de New York dans les six prochaines semaines. Je pense que vous nous verrez également sur le marché de l'Illinois au cours des six prochaines semaines. Donc, vous allez commencer à voir GrowGen se développer dans de nouveaux États, et encore une fois, continuer à construire dans les États plus matures dans lesquels nous sommes. Nous voyons encore d'énormes opportunités dans les États où nous faisons des affaires, en Californie.

Nous voyons d'énormes opportunités au Michigan en ce moment. Nous sommes en train de créer un autre magasin dans l'Oklahoma au moment où nous parlons. Donc, encore une fois, nous voyons l'industrie se développer à un rythme si rapide au cours de cette décennie et cela équivaut en quelque sorte à l'heure actuelle, lorsque vous regardez les taux de croissance annuels composés que vous entendez dans cette industrie. Vous savez, 20 p. 100 au cours de cette décennie, passant de 20 à 100 milliards de dollars.

Nous allons en être le chef de file. À l'heure actuelle, GrowGen se développe certainement plus rapidement que l'industrie. Il y a moins de restrictions pour nous pour ouvrir des magasins état par état, il y a moins de concurrence pour GrowGeneration et nous tous – représentons également les cultivateurs à domicile, les producteurs artisanaux, les soignants, les opérateurs à un seul État et le multi-état. opérateurs, vous voyez donc un groupe formidable et formidable d'individus que GrowGen représente, et c'est pourquoi vous voyez plus de 100000 personnes traverser (Audio gap) s'additionne rapidement en ce moment.

Mark SmithLake Street Capital Markets – Analyste

Génial. Merci les gars.

Tony SullivanPrésident directeur général

Merci, Mark.

Opérateur

Merci. Votre prochaine question vient d'Andrew Carter avec Stifel. Andrew, allez-y.

Andrew CarterStifel Financial Corp. – Analyste

Hey, merci. Bonjour. Je voulais demander, juste en pensant aux prévisions de marge d'EBITDA pour l'année, je n'ai pas eu de fourchette, est-ce 12,3%? Vous avez atteint 12,3% au 1T '21, qui a généralement été votre trimestre de marge le plus faible de l'année. Je voulais donc poser des questions sur l'échelonnement de la marge tout au long du reste de l'année en termes de vents contraires que nous devrions envisager ou de contraintes potentielles autour de l'inflation, contrebalancées par des marges arrière croissantes.

Merci.

Darren LampertDirecteur général et co-fondateur

Oui. Andrew, en ce moment, nous sommes très, très prudents avec des prévisions de marge et aussi des prévisions d'EBITDA. Le premier trimestre a normalement été notre lenteur – notre EBITDA et notre trimestre de marge les plus faibles. Nous assistons à d'énormes vents contraires avec la congestion des ports, certainement l'inflation du transport maritime, l'inflation des produits de base, alors nous adoptons une approche très conservatrice.

Nous pensons que nos marges augmenteront cette année et nos marges d'EBITDA, mais avec tous les vents contraires en ce moment, nous adoptons une approche conservatrice, la laissant à 12,3%. Nous faisons – encore une fois, nous sommes convaincus que nous espérons que nous éclipsons ces chiffres.

Andrew CarterStifel Financial Corp. – Analyste

Génial. Et puis une deuxième question. Je voulais vous interroger sur l'un des vents contraires les plus importants qui soient, la question des pénuries de main-d'œuvre et de l'inflation de la main-d'œuvre, les préoccupations, en particulier dans le commerce de détail et l'hôtellerie. Pouvez-vous commenter comment vous voyez cela comme un vent contraire ou inversement, si vous êtes en grande partie à l'abri de ces pressions?

Tony SullivanPrésident directeur général

Oui. Alors, Andrew, je vais répondre à cette question. Quand vous le regardez, nous le mettons dans deux seaux. L'un est du point de vue du travail, nous avons une approche à deux volets.

L'un est nos Grow Pros et notre soutien. Et nous avons un solide programme de renforcement des capacités qui se développe de l'intérieur et qui cible, embauche et recrute pour avoir des talents supplémentaires pour la croissance. Mais surtout, en raison du talent que nous apportons à bord et à cause de l'industrie, nous offrons des avantages, nous offrons des bonus, nous offrons un support centralisé. Nos salaires ont donc été très compétitifs et nos avantages sociaux sont supérieurs et supérieurs à mesure que nous fonctionnons mieux sur ces marchés.

Andrew CarterStifel Financial Corp. – Analyste

Merci. Je vais le transmettre.

Opérateur

Merci. Votre prochaine question vient de Brian Nagel avec Oppenheimer. Brian, allez-y.

Brian NagelOppenheimer & Co. Inc. – Analyste

Salut tout le monde, bonjour. Félicitations pour un autre très beau trimestre.

Darren LampertDirecteur général et cofondateur

Merci Brian.

Brian NagelOppenheimer & Co. Inc. – Analyste

Quelques questions que je vais parcourir ici. Je suppose que, tout d'abord, nous avons vu les résultats au premier trimestre et les mises à jour des prévisions, mais tous les commentaires que vous souhaitez faire sur cette activité jusqu'à présent ici au deuxième trimestre, en particulier, étant donné que vous et l'économie en général commencent à commencer à surmonter une partie de cette perturbation initiale avec la crise COVID?

Darren LampertDirecteur général et cofondateur

Oui. Brian, en termes simples, l'industrie reste forte et les activités de GrowGen restent fortes.

Brian NagelOppenheimer & Co. Inc. – Analyste

D'ACCORD. Frais. Je vais en rester là. Alors peut-être une question à plus long terme, mais vous avez fait un excellent travail en construisant très rapidement cette entreprise par des moyens organiques et des acquisitions.

Alors que nous examinons la poursuite ou les perspectives d'une forte croissance continue des ventes, à la fois jusqu'en 21 et au-delà. Quels sont les principaux investissements ou mesures d'infrastructure que vous devez faire pour soutenir ce type de croissance?

Darren LampertDirecteur général et co-fondateur

Je vais céder la parole à Tony, Brian.

Tony SullivanPrésident directeur général

Oui. Donc, Brian, nous avons fait des investissements importants dans la technologie, l'infrastructure et les fondations. Et plus important encore, nous apportons maintenant les talents, des talents éprouvés à la fois en interne et en externe pour développer cette entreprise et créer la stratégie évolutive dont nous aurons besoin pour aller à 1 milliard de dollars et au-delà.

Brian NagelOppenheimer & Co. Inc. – Analyste

J'ai compris. Sur ce front, Jeff, bienvenue dans l'entreprise. Au plaisir de travailler avec vous. Félicitations à tous.

Jeff LasherDirecteur financier

Merci.

Darren LampertDirecteur général et cofondateur

Merci Brian.

Opérateur

Merci. Votre prochaine question vient d'Eric Des Lauriers avec Craig Hallum. Eric, allez-y.

Eric Des LauriersCraig-Hallum Capital Group – Analyste

Génial. Merci d'avoir répondu à mes questions, les gars et félicitations pour un autre trimestre impressionnant ici. Je voulais percer dans le pipeline du magasin ici. Vous avez mentionné 100 millions de dollars d'acquisitions potentielles plus tard cette année et, bien sûr, de nombreuses opportunités nouvelles.

Pourriez-vous nous donner une idée de la taille des magasins en pieds carrés qui font partie de ce pipeline d'acquisitions et de la façon dont cela varie en fonction de la taille des magasins que vous prévoyez d'ouvrir à partir d'une nouvelle perspective. Et puis j'ai en quelque sorte un suivi à cela. Lorsque vous regardez ce guide des 100 magasins d'ici la fin de 2023, avez-vous une moyenne combinée sur la base de la superficie en pieds carrés de la taille de vos magasins? Merci.

Michael SalamanCo-fondateur et président

Hé, Eric, c'est Michael. Je vais répondre à la première partie de cet appel ou de cette question. Lorsque nous achetons des magasins, nous l'examinons, pas seulement à partir de la superficie en pieds carrés, nous l'examinons à partir des meilleurs magasins, les magasins existants que nous achetons. Nous le regardons à partir de la présence sur le marché qu'ils ont, du personnel, du talent, des relations qu'ils entretiennent avec leurs clients.

C'est donc une approche beaucoup plus analytique de la stratégie d'acquisition. Donc, du point de vue de la superficie moyenne, je veux dire, nous examinons les magasins entre 10 000 et 20 000. Et je pense que plus important encore, nous examinons maintenant les magasins qui réalisent au moins 5 millions de dollars de revenus ou plus.

Tony SullivanPrésident directeur général

Et, Eric, je vais prendre la deuxième moitié de cela. Notre superficie moyenne est d'environ 15000 pieds carrés à l'heure actuelle, mais nous recherchons vraiment – lorsque nous examinons les acquisitions, nous les regardons des meilleurs opérateurs, des meilleurs talents qui possèdent leur marché. , puis nous examinons l'approche holistique de la nécessité de les agrandir, de les délocaliser ou de les maintenir en place. Nous examinons donc toutes ces choses lorsque nous effectuerons cette acquisition et vous verrez au fil des ans, nous nous développerons sur place, nous déménagerons directement dans la rue au besoin pour vraiment doubler cette taille. de l'entreprise en 12 à 18 mois.

Eric Des LauriersCraig-Hallum Capital Group – Analyste

D'ACCORD. Génial. C'est très utile. J'apprécie vraiment cette couleur.

Et puis je suppose, juste un dernier pour moi ici. Lorsque vous regardez l'opportunité de la marque privée, évidemment, des acquisitions impressionnantes à ce jour et nous voyons que cela commence à atteindre les chiffres de la marge brute, ce qui est vraiment formidable à voir ici. Pourriez-vous nous donner une idée de la façon dont vous envisagez actuellement votre portefeuille de marques privées? Y a-t-il des trous supplémentaires dans ce portefeuille? Devrions-nous nous attendre à ce que vous continuiez à être agressifs du côté des marques privées? Ou devrions-nous considérer votre pipeline M&A comme une sorte de magasins strictement supplémentaires à ce stade? Merci.

Tony SullivanPrésident directeur général

Oui. Alors je vais prendre ça. C'est encore Tony. Nous sommes aux premiers stades de notre label privé, tout le monde.

À l'heure actuelle, nous avons développé notre stratégie de marque privée dans la seconde moitié du quatrième trimestre. Nous le développons vraiment en ce moment au premier trimestre. Vous pouvez voir que nous avons signalé que 6,2% de nos revenus totaux étaient en MDD, mais encore une fois, aux premiers stades. Nous examinons cela du point de vue de la stratégie du remplacement complet vers des extensions côte à côte aux extensions de ligne.

Nous avons des opportunités dans l'éclairage, les nutriments, les additifs. Nous recherchons dans l'ensemble du portefeuille du département des opportunités qui ne sont pas indépendantes de la marque et nous voulons qu'elle soit complémentaire de nos marques. Nous voulons offrir la meilleure sélection, les meilleures solutions et avoir le meilleur service de l'industrie, et cela est complété par notre stratégie de marque privée.

Eric Des LauriersCraig-Hallum Capital Group – Analyste

Génial. J'apprécie la couleur. Merci les gars.

Opérateur

Merci. Nous avons la question suivante de Mike Grondahl de Northland Securities. Mike, allez-y.

Mike GrondahlNorthland Securities – Analyste

Hé, merci les gars et félicitations. Lorsque vous regardez votre base de clients commerciaux, les ventes des mêmes magasins étaient vraiment fortes. Avez-vous une idée des nouveaux clients commerciaux que vous avez attirés au cours du trimestre? Comment cela se passe-t-il, élargissant cette base commerciale?

Darren LampertDirecteur général et co-fondateur

Oui. Je pense, Mike, que c'est double. Premièrement, vous constatez une augmentation considérable du trafic piétonnier dans nos magasins. Vous constatez également une augmentation considérable du nombre de clients commerciaux dans tout le pays, à la fois dans les nouveaux États et dans les États existants.

Notre équipe commerciale continue de développer son activité. C'était une entreprise de 19 millions de dollars en 2019, qui va se clôturer sur 100 millions de dollars cette année, nous recrutons donc régulièrement de nouveaux clients. Et encore une fois, à la fois du côté commercial, du côté de l'artisanat, du côté de la culture à domicile, nous prenons des clients partout.

Mike GrondahlNorthland Securities – Analyste

J'ai compris. Puis une sorte de suivi sur le label privé. On dirait que vous êtes dans les premières manches là-bas. Ce portefeuille de produits va-t-il s'étendre de manière significative? Ou diriez-vous qu'il n'y a que quelques endroits pour y ajouter des produits? Je veux juste m'assurer de bien comprendre cela.

Tony SullivanPrésident directeur général

Oui. Alors, Mike, je vais répondre à cela. Et encore une fois, lorsque nous déclarons que nous en sommes aux premiers stades, nous avons déployé quelques franchises précoces, comme nos lampes ioniques et certains nutriments et additifs, mais oui, nous en sommes aux premiers stades de notre mur de piquets et de plusieurs autres départements que nous recherchons pour compléter la marque. Nous avons donc un avantage en 2021 (Audio gap) à développer notre marque de distributeur pour compléter nos autres marques.

Mike GrondahlNorthland Securities – Analyste

J'ai compris. Cela semble aussi être un grand avantage de marge. Merci les gars.

Tony SullivanPrésident directeur général

Oui.

Opérateur

Merci. Votre prochaine question vient d'Aaron Gray d'Alliance Global. Aaron, allez-y.

Aaron GrayAlliance Global Partners – Analyste

Salut, bonjour et félicitations pour le trimestre, les gars. First question for me is just on potential new markets. Specifically on New Mexico which recently legalized adult-use cannabis. Just looking at the license structure, it looks like it's something that could be a nice fit for GrowGeneration.

So would just love to get your thoughts on New Mexico and that new adult use market for you guys. Merci.

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

You know, right now we certainly are looking at the New Mexico market. We have stores in Colorado and Oklahoma that sell into New Mexico, but you probably will see us in New Mexico in the next 12 months. The market is just unfolding right now. It's a smaller market than most markets that we are currently in.

But as we build out the country and Aaron, right now we're in 12 states and Mississippi will be our 13th, that we're currently building right now. We have 37 states to go in the country, so New Mexico will certainly be on the list. You're seeing some tremendous movement right now in Virginia, Alabama, so states are coming on on a regular basis. You're starting to see that sea change right now.

What's really — the voting in individual states are going up into the 70% mark. And we do believe that as these states come onboard, it's certainly going to start pushing the federal government to make some changes in their rules and regulations.

Aaron GreyAlliance Global Partners — Analyst

D'ACCORD. Great. Thanks, that's helpful. And the second question I have is just as GrowGen continues to build and scale and we're taking more efficiencies, I'm wondering as you grow and enter into new markets.

Just kind of the impact that you guys might be having in terms of nearby hydroponic stores. Are you guys seeing some sort of like a Wal-Mart effect because of your scale, you're able to compete much better than neighboring stores. And is that where you're seeing some of the increase in the average stores as you're gaining share from the other competitors nearby? Would just love to get more commentary on the competitive dynamics within some of those new markets you enter into the competition. Merci.

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

One of the things that we're seeing as we enter new markets, Aaron, there really is very little competition. When you go look in the New York market right now and Mississippi, even when we entered Oklahoma, there was very little competition. What you're seeing is competition in mature markets like California, Michigan, Colorado, Maine, states that we are in right now and we're winning in. So one of the things when GrowGen really looks at its portfolio, we're winning in the most mature states in the country right now.

When we start walking into new states coming onboard. Take Mississippi right now, we're on two different panels in Mississippi right now. We're a first mover in Mississippi as we were in Oklahoma. We do believe that our Oklahoma business which is approaching $100 million this year, we're building out our sixth store right now in Oklahoma.

We see the same kind of cadence in Mississippi, you'll see it in New York, you may see it in New Jersey. So we do believe that we're winning in the competitive states right now and we'll be owning the new states coming onboard.

Tony SullivanChief Operating Officer

Also Aaron, just to add to that, our channel power gives (Audio gap) advantage. When we enter into states, both size, channel power, and Grow Pro Professionals definitely set us apart as we enter into states.

Aaron GreyAlliance Global Partners — Analyst

Thanks for that. That's really helpful color. I'll jump back in the queue.

Operator

Merci. Your next question comes from Gerald Pascarelli with Cowen. Gerald, please go ahead.

Gerald PascarelliCowen and Company — Analyst

Hey, guys, good morning. Thanks very much for the questions. Hope everyone's well. Darren, I'd like to get your thoughts or an update.

I know you mentioned it in one of the previous answers, but the situation at the ports and now you have gas shortages. Have you seen any improvement, really, over the past couple of months relative to where we were at the end of the year? And if not, when are you expecting to maybe see some improvements on that front? Merci.

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

We haven't' seen improvements. What you're seeing is that so many of our larger orders started back in January and last year, that that products are starting to come in. Like anything else, we're ordering in much bigger size, but the containers are certainly sitting at ports. We also are seeing tremendous problems coming out of India right now with coco and certain other products coming out of India.

So we don't see it abating for some time. The only positive is GrowGen has never been better inventoried right now. We have almost $80 million of inventory spread around the country and we've done a tremendous job getting ahead of certainly spring and summer planting seasons. So GrowGen is forecasting usually anywhere from four to six months in advance of different seasons in the market.

And we certainly understand our bigger SKUs, our better selling SKUs, so we're very heavy in our higher selling SKUs. There's still a lot of our products that are not coming in from overseas. A lot of our nutrient brands are still United States manufactured, so we're well stocked. And one of the other things, we're certainly better stocked than every one of our competitors in the country right now, so we still are the go-to place and we will continue to keep GrowGen stocked.

On a third note with that, we have relationships with every manufacturer and vendor in the country and we have the capital to buy size in any product that we think it will be hard to get in the future. So we are certainly stocking inventory in our warehouses as we speak.

Gerald PascarelliCowen and Company — Analyst

Got it. Thanks very much for the color. Just last one from me, just on the pricing environment. You know, kind of given what have been broad increases in import costs and inflation.

Do you expect to see price increases from your third-party suppliers? And if so, do you think you'll be able to pass some of that along to your customers? Merci.

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

We have seen increases from our suppliers and manufacturers, and we have been able to pass those price increases on.

Gerald PascarelliCowen and Company — Analyst

Perfect. Thanks very much for the color, guys. I'll hop back in the queue.

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

Merci.

Operator

Merci. Your next question comes from Scott Fortune with ROTH Capital. Scott, please go ahead.

Nick MeyersROTH Capital Partners — Analyst

Hey, good morning. This is Nick on for Scott. Just building off the previous question. With the scale and pricing power you're seeing across your portfolio, I was just wondering what you're seeing on the transaction side in terms of multiples and whether or not you're targeting a certain multiple range for your future acquisitions.

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

You know, the multiples that we've seen, 3 times to 5 times EBITDA, half times sales, have been pretty consistent in what we're out purchasing right now. We haven't seen inflation on that side. One of the things from GrowGen, we can open a store within three to six months anywhere in the country and it will be successful first month open. Like anything else, we're buying best-of-breed.

We still have a very full pipeline of acquisitions throughout this year and we also have a pretty full pipeline of greenfielding stores around the country.

Nick MeyersROTH Capital Partners — Analyst

D'ACCORD. Great. That's helpful. And then switching over to your footprint side.

You've built out a robust distribution fulfillment network here. As your business matures and your footprint kind of grows deeper instead of wider, how are you evaluating this footprint you've built? Would consolidation in some areas bringing potential cost savings? Or how are you kind of looking at that?

Tony SullivanChief Operating Officer

I'll take this one, Nick. You know, as Darren shared with you earlier, we've got 37 states of growth ahead of us. So as we look forward, we have a regional supply chain hub strategy that's in front of us. We're building out what's called a hub fulfillment center and spoke model, and with the growth ahead of us, we're nowhere close.

We're in the early innings of this entire build-out, so consolidation is not even on our minds right now. It's about how do we build out the U.S. footprint and we have a very significant strategy in front of us that we are targeting and working on every day to get built out.

Nick MeyersROTH Capital Partners — Analyst

Great. Thanks for the color.

Operator

Merci. Your next question comes from Glenn Mattson from Ladenburg. Glenn, please go ahead.

Glenn MattsonLadenburg Thalmann — Analyst

Hi. Thanks for taking the question. Nice results, as usual. The — curious about gross margin.

It was better than I had anticipated and I'm just wondering, I know private label plays a role, obviously. But in the not-too-distant past when you were a much smaller company, whether or not you got big orders or not that quarter, enterprise type orders could move the gross margin needle, is that still the case? Or are you so big now that that doesn't affect it? How should we think about gross margin over the rest of the year?

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

You know, we feel that gross margins will stay pretty constant as you saw in the first quarter. And because of our size, you won't see one individual sale move margins in this day and age.

Jeff LasherChief Financial Officer

Yeah. If you bridge the gross margin for the quarter, Glenn, like you said, private label is a very big component of that 100-basis point movement in our gross margin from first quarter of 2020 to the first quarter of 2021, so we continue to push on that. The proprietary brand addition in Q1 also helped. Overall, we ended up with 6.2% of private label sales versus less than 1% last year.

So that's the primary engine of our gross margin expansion, as well as, efficiencies that we're seeing in our supply chain because of our scale.

Glenn MattsonLadenburg Thalmann — Analyst

And are you willing to give any long-term updates in terms of, either gross margin or just overall margin? I know you kind of gave some long-term updates about 100 locations in 2023 and setting the groundwork for a billion dollar revenue company in the not-too-distant future. Can you just, you know, maybe you're not ready to do this today, but is there any possibility you could give us some thoughts on what the margin profile of the business would be when you get to that kind of scale, whenever that may be?

Jeff LasherChief Financial Officer

Yeah. I think that we'll have some more to talk about later in the year as we develop our long-range plans. We're executing 2021 right now and growing this business 173% this calendar year. We'll be coming out with longer-range plans later in this year.

And as Darren mentioned, growing the store count to 100 by 2023 is our target that we've put out there right now.

Glenn MattsonLadenburg Thalmann — Analyst

And, Jeff, I missed the cash flow from operations, cash used in operations. Can you repeat that number?

Jeff LasherChief Financial Officer

Yeah. Hold on one second. So on a net cash from operations, we were positive $1 million. We had some investments in inventory, like Darren talked about.

That was the biggest movement that we saw this quarter as we invested in inventory to prepare for the season. So we feel really good about the ending balance in inventory, and that was a usage of cash from the organization. But if you look at the EBITDA for the quarter of $11 million on an adjusted basis, that operating cash allows us to continue to invest in the business going forward and we're looking at that as an opportunity for us to continue to grow the business and scale.

Glenn MattsonLadenburg Thalmann — Analyst

Right. I guess the last thing would just be the change in cash sequentially, it was mostly then capex and acquisitions? Or was there something else?

Jeff LasherChief Financial Officer

Yeah. It's primarily our $39.3 million investment in acquisitions. We did have a marketable security at the end of the quarter. So if you add the marketable security with the cash, we're still sitting at $130 million-plus on the balance sheet, so we really have that dry powder to do the acquisitions that we have planned for 2021.

Glenn MattsonLadenburg Thalmann — Analyst

D'ACCORD. Great. That's it for me. Merci.

Operator

Merci. There are no further questions at this time. Mr. Lampert, you may proceed.

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

Yeah. I'd just like to sum up and first start by thanking our 600 employees for the tremendous job that they've done in the first quarter of this year during very difficult times in our country. You know, with COVID and everything that you're seeing out there. Our employees have worked tirelessly to service our customers and certainly our communities that we're in.

I want to thank each and every one of our shareholders for having faith in this company. And I just want to once again, tell everyone that this is the early innings of a centurywide boom. The cannabis industry isn't a short-term phenomenon and watching and trading stocks every day certainly can get tiring, but we certainly believe that we have a first-mover advantage in this industry. We have many decades of growth in front of us.

We have scaled this business from a $30 million business in 2018 to guidance this year of over $450 million. So we couldn't be any more confident in what we're doing at GrowGen, the staff that we're building, the executive team, our Grow Pros, and I couldn't be prouder to be the CEO and the chairman of this company, and also the co-founder with Michael Salaman. So with that, everyone, stay safe and we certainly look forward to updating everyone in August for our second-quarter numbers. Merci.

Duration: 67 minutes

Call participants:

Michael SalamanCo-Founder and President

Darren LampertChief Executive Officer and Co-Founder

Tony SullivanChief Operating Officer

Jeff LasherChief Financial Officer

Mark SmithLake Street Capital Markets — Analyst

Andrew CarterStifel Financial Corp. — Analyst

Brian NagelOppenheimer & Co. Inc. — Analyst

Eric Des LauriersCraig-Hallum Capital Group — Analyst

Mike GrondahlNorthland Securities — Analyst

Aaron GreyAlliance Global Partners — Analyst

Gerald PascarelliCowen and Company — Analyst

Nick MeyersROTH Capital Partners — Analyst

Glenn MattsonLadenburg Thalmann — Analyst

More GRWG analysis

All earnings call transcripts

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

On voit clairement qu’il est probable de se lancer dépourvu argent et inconscient technique particulière. Je vous conseille de vous jeter en dropshipping absolument ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut fondamentalement avoir un budget marchéage pour perpétrer venir internautes sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car tel que nous-mêmes l’ai dit, vous pouvez avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez onques de chiffre d’affaires. Une fois que vous allez avoir testé, votre marché vous allez pouvoir alors se fournir un stock.