Réponses simples à vos questions d'investissement


Dans cet épisode de Réponses Motley Fool, l'analyste de longue date de Motley Fool Tim Beyers se joint à Alison Southwick et Robert Brokamp pour discuter du montant à investir dans une action; s'il faut investir une somme forfaitaire en une seule fois; comptes pour les enfants; et quels types de stratégies d'options sont les plus stupides.



logo: réponses directes à vos questions d'investissement


© Fourni par The Motley Fool
Réponses simples à vos questions d'investissement

Pour voir les épisodes complets de tous les podcasts gratuits de The Motley Fool, consultez notre centre de podcast. Pour commencer à investir, consultez notre guide de démarrage rapide sur l'investissement en actions. Une transcription complète suit la vidéo.

SPONSORISÉ:

Chargement...

Erreur de chargement

10 actions que nous aimons mieux que Walmart

Lorsque les génies de l'investissement David et Tom Gardner ont un conseil d'investissement, ils peuvent payer pour écouter. Après tout, la newsletter qu'ils diffusent depuis plus d'une décennie, Conseiller boursier Motley Fool, a triplé le marché. *

David et Tom viennent de révéler ce qu'ils croient être le dix meilleures actions pour les investisseurs d'acheter dès maintenant … et Walmart n'en faisait pas partie! C'est vrai – ils pensent que ces 10 actions sont des achats encore meilleurs.

Voir les 10 actions

Stock Advisor revient à partir du 01/02/20

Teresa Kersten, employée de LinkedIn, une filiale de Microsoft, est membre du conseil d'administration de The Motley Fool. John Mackey, PDG de Whole Foods Market, une filiale d'Amazon, est membre du conseil d'administration de The Motley Fool. Alison Southwick détient des actions d'Amazon. Robert Brokamp, ​​CFP n'a de position sur aucun des titres mentionnés. Tim Beyers détient des actions d'AT & T et d'Amazon. The Motley Fool détient des actions et recommande Airbnb, Inc., Amazon, FedEx et Microsoft. The Motley Fool recommande les options suivantes: les appels longs de janvier 2022 à 1920,0 $ sur Amazon et les appels courts de janvier 2022 à 1940,0 $ sur Amazon. The Motley Fool a une politique de divulgation.

Cette vidéo a été enregistrée le 27 avril 2021.

Alison Southwick: C'est Réponses Motley Fool. Je m'appelle Alison Southwick et je suis accompagné de Robert Brokamp, ​​expert en finances personnelles chez The Motley Fool. Je ne voulais juste rien faire cette fois. Robert Brokamp, ​​expert en finances personnelles chez The Motley Fool. Salut frère. Comment vas-tu?

Robert Brokamp: Bonjour, Alison.

Southwick: Hé, c'est l'April Mailbag et nous sommes rejoints par Tim Beyers, il est analyste principal ici à The Motley Fool. Il vous aidera à répondre à vos questions sur la moyenne des coûts en dollars, l'investissement avec des options bêtement et comment racheter sur le marché si vous encaissez. Tout cela et plus sur l'épisode de cette semaine de Réponses Motley Fool. Tim, bienvenue dans le spectacle. Est-ce la première fois que vous nous rejoignez?

Tim Beyers: C'est la première fois que je suis sur Réponses Motley Fool, et je suis légèrement offensé. Mais maintenant je suis vraiment content parce que ça fait longtemps mais maintenant, enfin je suis sur.

Southwick: Je sais, tu es quelqu'un maintenant. Ça ne fait pas du bien?

Beyers: Ça fait du bien. Je traînais en arrière-plan, et maintenant, je suis là.

Southwick: Oui. Vous voilà, je suis tellement excité pour vous. C'est un véritable honneur pour vous et je suis (rires) tellement excité.

Beyers: Oui. C'est exact.

Southwick: Je suis tellement excité pour toi. (des rires)

Beyers: C'est tellement sur le point.

Brokamp: Je suis sûr que ça vaudra la peine d'attendre.

Southwick: Nous sommes honorés de vous avoir, Tim. Il y a longtemps, Tim et moi avions l'habitude de faire un spectacle, je pense que ça s'appelait 1UP. Non, monter de niveau?

Beyers: Ouais, c'était 1UP.

Southwick: D'accord. C'était investir mais c'était dans le jeu, le divertissement. C'était amusant. Je posais une question, puis Tim et Nate Alderman parlaient sans arrêt pendant environ 30 minutes, puis j'arrivais pour la fin. C'était un moment amusant.

Brokamp: Depuis combien d'années contribuez-vous ou écrivez-vous pour The Motley Fool? Cela fait un moment maintenant.

Beyers: Il a. Alors décembre 2003, et alors? 17 ans et quelques mois.

Brokamp: Wow.

Southwick: Wow. C'est une bonne course.

Beyers: Ce n'est pas une mauvaise course.

Southwick: En voici plus de 17 autres dans le futur. Tant que vous nous aurez, nous vous aurons. Très bien. Eh bien, devrions-nous nous diriger vers les questions?

Brokamp: Oui.

Beyers: Faisons le.

Southwick: Notre première question vient de Heidi. «J'ai dans la quarantaine et j'ai passé une grande partie du début de ma carrière dans le monde à but non lucratif et universitaire. J'ai déménagé dans le secteur privé, et maintenant, mes revenus ont triplé. J'ai toujours été diligente pour épargner pour à la retraite. Cependant, j'ai entendu dire que la règle est d'avoir trois fois votre revenu économisé à l'âge de 40 ans. J'étais sur la bonne voie lorsque je gagnais moins, mais maintenant, je suis loin derrière selon cette mesure. À quel point devrais-je être préoccupé rattraper le retard? Cela semble tellement étrange de passer de l'objectif avec des économies à loin derrière en raison d'une grosse augmentation. "

Brokamp: Eh bien, tout d'abord, Heidi, félicitations pour l'augmentation. C'est exceptionnel. Heidi fait référence aux directives d'économies que nous avons soulignées dans l'émission auparavant aussi récemment que la semaine dernière. Les lignes directrices sont fournies par diverses entreprises, mais les plus connues proviennent probablement de Fidelity. Fidelity dit qu'à 40 ans, vous devriez avoir trois fois le revenu de votre ménage épargné dans vos comptes de retraite. En supposant que l'âge de la retraite est de 67 ans, vous voulez prendre votre retraite plus tôt, vous devriez en avoir plus. Heidi souligne l'une des lacunes de ces directives en ce qu'elles supposent un historique de revenus relativement fluide et aucun changement majeur dans le coût de votre style de vie et elles ont également présumé que vous aurez besoin d'environ 70% à 80% de votre revenu de préretraite. après votre retraite.

Donc Heidi, si vous ne changez pas votre style de vie et que vous gardez le même niveau de dépenses que vous aviez avant votre nouvel emploi, alors votre retraite est non seulement toujours sur la bonne voie, mais vous êtes encore en meilleure forme, car maintenant, vous J'économiserai tellement plus. Cependant, ce n'est pas ce que font la plupart des gens. Vous avez peut-être entendu le dicton "https://www.msn.com/"Les dépenses augmentent pour répondre aux revenus", https://www.msn.com/ "parfois appelée loi de Parkinson, du nom de C. Northcote Parkinson , Personnellement, je n'ai pas pu trouver exactement où il l'a dit. Mais de toute façon, que se passe-t-il lorsque la plupart des gens reçoivent une augmentation, ils augmentent simplement leur niveau de dépenses et cela peut en fait les amener à prendre du retard dans leur planification de la retraite. Comme trouvé dans une étude Morningstar intitulée Plus d'argent, plus de problèmes: comment empêcher un chèque de paie plus important de gâcher la retraite, cette étude a révélé que la plupart des gens se livrent à un changement de style de vie. Ils obtiennent une grosse augmentation, ils dépensent simplement plus d'argent. Le problème est que plus vous augmentez le coût de votre style de vie, plus vous augmentez le coût de votre retraite parce que la plupart des gens veulent conserver leur style de vie lorsqu'ils quittent le travail.

Morningstar a proposé cette petite formule. Lorsque vous obtenez une augmentation, passez deux fois vos années à la retraite. Si vous êtes à 20 ans de la retraite, vous pourriez dépenser 40% de votre augmentation, mais épargnez le reste. Cela dit, l'augmentation de Heidi est si importante que son revenu a triplé. Je ne suis pas sûr qu'une règle empirique capturera vraiment sa situation. Tant qu'elle n'augmentera pas significativement ses dépenses, je pense qu'elle ira bien. Mais si elle veut vraiment savoir combien elle devrait épargner et combien elle peut dépenser en toute sécurité, je dirais qu'elle devrait utiliser quelques calculatrices de retraite et peut-être même payer un planificateur financier payant uniquement pendant une heure ou deux, juste pour courir les chiffres pour elle.

Southwick: Notre prochaine question vient de Matt. «Ma femme et moi avons récemment eu un enfant et nous nous sommes retrouvés à réfléchir davantage au plan 529 et à la retraite. Nous avons récemment reçu des primes substantielles, et même si nous essayons de ne pas chronométrer le marché comme de bons imbéciles, est-il plus logique de jeter 25 000 $? que nous avons disponible dans un 529 aujourd'hui avec l'hypothèse qu'il augmentera d'environ 8% par an à environ 100000 $ au moment où elle sera à l'université? Ou utilisons-nous la moyenne des coûts en dollars et en mettons quelques milliers dans le 529 chaque année? Un peu contexte sur notre santé financière, nous maximisons nos contributions 401 (k) chaque année et avons un fonds d'urgence de six mois et un acompte pour l'achat d'une maison à court terme.

Beyers: Homme. Eh bien, quel grand problème à avoir. Tout d'abord, félicitations pour la manne et où vous en êtes financièrement, c'est incroyable. Je pense que vous faites tout ici. Je suppose que ma réponse est la suivante: pourquoi faut-il que ce soit seulement la 529 somme forfaitaire ou la moyenne des coûts en dollars? La seule chose qui n'est pas mentionnée ici, ce sont les autres options. Comme pouvez-vous prendre, par exemple, vous pouvez mettre 12 000 $ dans le 529, ce qui est un montant significatif, puis vous ouvrez un compte de courtage. Je veux dire, une partie de vos économies universitaires peut être investie par vous-même dans un compte de courtage imposable, il n'y a absolument rien de mal à cela. En fait, tant que vous n'essayez pas de retirer de l'argent au cours des cinq prochaines années, investir de manière avantageuse sur le plan fiscal dans un compte de courtage imposable avec un groupe d'actions ordinaires auquel vous croyez vraiment peut être incroyablement puissant.

Je pense donc que je vous conseillerais, Matt, de regarder un peu plus largement que de vous concentrer uniquement sur le 529. Maintenant, cela dit, si vous allez faire un 529 et que nous les avons pour nos enfants, c'est merveilleux pour trouver un 529 qui vous convient. Fidelity a de très bonnes options. Votre état a probablement aussi de très bonnes options. Nous avons 529 via Fidelity. Nous avons également des 529 dans l'État du Colorado et ces 529 dans l'État du Colorado, où nous vivons, ils sont fiscalement avantageux parce que vous obtenez un peu un coup de pied d'État parce que vous investissez dans l'État et que nous sommes résidents de l'état. Il existe de nombreuses options que vous pouvez explorer. Mais je pense que la seule chose, Matt, que je vous conseillerais, c'est de penser un peu plus largement. Si vous n'avez pas encore de compte de courtage imposable et que vous avez les moyens de rester dans le jeu, investir dans certaines actions à très long terme, cela pourrait être un moyen très puissant de simplement amplifier vos économies pour tout, y compris l'université. .

Brokamp: J'ajouterai simplement que si quelqu'un aime cette idée d'ouvrir un compte de courtage et de s'éloigner du 529 mais que vous voulez toujours cet argent pour l'université, jetez un coup d'œil à Coverdell. C'est un plafond de cotisation beaucoup plus bas, juste 2 000 $ par an, et il y a des limites de revenu, bien qu'il y ait des moyens de contourner cela. Vous avez en fait jusqu'au 17 mai de cette année pour contribuer à un Coverdell pour 2020. Autre chose à penser si vous souhaitez élargir au-delà du 529.

Southwick: Très bien. Notre prochaine question vient de Justin. "Ma femme et moi avons notre premier enfant en juin et je cherche à commencer à investir pour elle. J'aimerais garder mes options d'utilisation. Si elle veut aller à l'université, c'est super, mais si non, choisissez une transaction, créez une entreprise, etc. J'aimerais aussi avoir l'argent disponible pour cela. J'ai regardé UTMA et UGMA jusqu'à présent et j'aimerais avoir votre avis sur les options disponibles. "

Brokamp: Eh bien, Justin, si vous n'êtes pas sûr que l'argent sera utilisé pour payer les études universitaires, alors un UTMA ou UGMA vaut la peine d'être envisagé. Juste pour parler un peu de ce que c'est. L'UGMA est arrivé en premier, est sorti dans les années 50, signifie Universal Gifts to Minors Act. L'UTMA est sorti environ 30 ans plus tard et représente la loi uniforme sur les transferts aux mineurs. Une grande différence entre les deux est que les UTMA permettent plus de types d'actifs, les UGMA sont généralement limités à ce que vous trouverez dans votre IRA, comme les actions, les obligations, les fonds communs de placement. Les UTMA peuvent inclure des choses comme l'immobilier, l'art, peut-être même les voitures. L'autre grande différence est l'âge auquel les enfants peuvent contrôler l'argent. Avec un UGMA, dans la plupart des États, il est à 18 ans. Avec l'UTMA, il peut être plus âgé dans de nombreux États, jusqu'à 25 ans dans quelques-uns. La plupart des États offrent les deux, mais vous devez vous contenter de l'UGMA si vous vivez en Caroline du Sud ou au Vermont et dans certains territoires américains. Il y a aussi des avantages fiscaux; les premiers 1 100 $ du revenu non gagné d'un enfant sont libres d'impôt, les 1 100 $ suivants sont imposés au taux de l'enfant, ce qui est assez bas, mais tout ce qui dépasse ce montant est imposé comme revenu d'un parent. Les inconvénients sont que ces contributions sont fondamentalement irrévocables. Une fois que vous avez mis de l'argent dans un UGMA ou un UTMA, vous ne pouvez pas récupérer l'argent et vous ne pouvez pas changer de bénéficiaire. En outre, il est considéré comme un atout de l'enfant à des fins d'aide financière, ce qui pourrait réduire l'aide disponible au moment où l'enfant aille à l'université.

De plus, l'argent doit être utilisé au profit de l'enfant: il peut s'agir de l'éducation, d'un camp d'été, de toute une gamme de dépenses, mais pas pour des choses comme les jeux vidéo, les vacances en famille, des choses comme ça. Bien sûr, une fois que l'enfant atteint un certain âge, l'argent lui revient à sa guise. Si vous n'êtes pas à l'aise avec tous ces inconvénients, vous pouvez simplement ouvrir un compte de courtage à votre nom, le gérer pour le bénéfice de votre enfant, puis offrir le compte lorsque vous vous sentez prêt. L'inconvénient est que vous serez alors responsable des impôts sur le revenu et des gains. Juste une chose que je veux souligner à propos des comptes d'épargne universitaires que nous venons de mentionner, le Coverdell et le 529, vous avez raison de vous inquiéter car si vous n'utilisez pas l'argent pour des dépenses d'études supérieures qualifiées, l'argent sera imposé. et pénalisé. Mais je veux m'assurer que vous savez que ce n'est que la croissance qui est taxée et pénalisée. Disons que vous contribuez 20 000 $ à un 529 ou un Coverdell, cela passe à 30, vous pouvez retirer ces 20, ce sera sans taxe et sans pénalité. Ce sont les 10 000 $ qui seront pénalisés et taxés. Ensuite, jusqu'à ce point, il a augmenté avec report d'impôt, qui est également disponible. Je ne veux pas minimiser ces impôts et ces pénalités, mais je veux que vous compreniez que ce n'est pas sur le montant total du compte, mais uniquement sur la croissance.

Southwick: Notre prochaine question vient de Jordanie. "Je suis actuellement employé chez Amazone. Bien que j'adore le travail que je fais et que je crois vraiment que la valeur qu'Amazon a créée et continue de créer pour toutes les parties prenantes a été un net positif, je suis également conscient et préoccupé par certains des impacts négatifs de la croissance d'Amazon. sur la société, les concurrents et le climat. Je suis actionnaire d'Amazon et j'ai un horizon temporel à long terme, mais j'aimerais savoir ce qu'il adviendra de mes actions d'Amazon si l'entreprise était contrainte de céder certaines de ses unités commerciales? Vais-je recevoir des actions de la nouvelle société? Dans l'affirmative, combien d'actions recevrais-je et qu'adviendra-t-il de la valeur des actions existantes que je possède? "

Beyers: C'est une excellente question, Jordan. Tout d'abord, je vous félicite de votre engagement et de votre inquiétude. Vous n'êtes certainement pas seul. Il y a eu beaucoup de discussions sur les contributions d'Amazon au monde, à la fois positives et négatives. Vous soulevez une question vraiment intéressante parce qu'Amazon est l'une de ces entreprises qui font actuellement l'objet d'un examen réglementaire accru.Il y a donc une chance qu'Amazon soit obligé de se séparer et que ses unités qui sont actuellement dans un conglomérat deviennent indépendantes. Parlons de ce qui se passerait. Disons que cela se produit, ou et je pense que c'est honnêtement un peu plus probable ici, en Jordanie, qu'Amazon, à lui seul, décide de diviser certaines parties de ses activités en unités indépendantes comme AWS, qui est l'unité de Cloud computing, devient une entreprise indépendante et se sépare du principal Amazon.com. Si cela se produisait, il y aurait un partage des capitaux propres. Maintenant, comment cela est déterminé et combien vous obtiendrez, cela serait déterminé par les termes de la séparation. Il y aurait beaucoup de travail avec la SEC pour comprendre cela. Mais votre participation globale dans Amazon.com aujourd'hui serait divisée en quelque sorte. Donc rien ne se passerait. Ce n'est pas comme si la tarte devenait soudainement plus grosse ou plus petite, elle serait juste tranchée. Une tranche serait, disons, AWS. Peut-être qu'une autre tranche serait l'activité logistique avec laquelle FedEx et UPS. Une autre tranche est l'activité principale de commerce électronique. Donc, vous avez toujours le même gâteau, mais il a été divisé pour vous. Donc, cette équité serait une équité différente, maintenant cela représente ces tranches, et vous tiendrez cela.

En tant qu'investisseur, c'est ce que vous obtiendriez. Lorsque nous voyons des spin-offs comme celle-ci ou des scissions, cela a généralement été très bon pour les actionnaires. Je veux dire, nous pouvons remonter à travers l'histoire à ce sujet. Lorsque le gouvernement a forcé Standard Oil à se séparer, il a créé tout un groupe de sociétés pétrolières et gazières indépendantes dans tout le pays, et les actionnaires de Standard Oil ont pris une participation dans toutes ces sociétés indépendantes. Si vous les aviez tous gardés, mon garçon, vous auriez gagné beaucoup d'argent. Même chose avec AT&T. Lorsque AT&T a été démantelé, le gouvernement a créé toutes les Baby Bells. Si vous aviez conservé toutes ces sociétés indépendantes, vous auriez gagné beaucoup d'argent supplémentaire. Je pense que si vous croyez en Amazon ici, en Jordanie, la meilleure chose que vous puissiez faire est de rester ferme. S'il y a une sorte de scission, ce sera probablement bon pour vous à long terme.

Southwick: Notre prochaine question vient de Jim. "Quelles sont les règles pour un Roth 401 (k) hérité? Je crois que je dois ouvrir un IRA hérité et y mettre la partie non avant impôt et retirer d'ici la fin de 10 ans. Pour le reste, c'est post -taxe, puis-je l'ajouter à mon Roth IRA existant? Dois-je prendre des distributions à tout moment? PS, j'espère voyager bientôt et vous envoyer de nombreuses cartes postales pour compenser 2020. " Oui, nous adorons ces cartes postales, même si nous ne les avons pas. (des rires)

Brokamp: (rires) Un de ces jours, nous le ferons, certainement d'ici l'automne, nous l'espérons. Jim, je dois dire, tout d'abord, que je n'ai pas de réponse définitive pour vous car il y a beaucoup de détails sur votre situation que je ne connais pas, mais voici quelques éléments à considérer. Tout d'abord, si vous êtes le conjoint de la personne décédée, vous pouvez simplement en créer votre propre compte. Une fois que vous avez fait cela, vous n'avez pas à vous soucier des règles de distribution relatives aux comptes hérités. Les lois régissant les comptes de retraite hérités ont été modifiées par la loi SECURE, de sorte que les options qui s'offrent à vous dépendent quelque peu du décès de la personne qui détenait le compte avant 2020, ou en 2020 ou après, et si vous êtes un bénéficiaire désigné dans le compte ou vous venez d'hériter du domaine. Mais si vous n'êtes pas le conjoint veuf, vous devrez certainement retirer l'argent à un moment donné. En passant, cela pourrait aussi avoir une importance si la personne décédée prenait les distributions minimales requises dans ce qu'elle est censée emporter avant de décéder.

Mais voici ce que je peux vous dire avec certitude: vos options dépendront quelque peu du fournisseur 401 (k). Alors appelez-les et demandez-leur ce qu'ils font normalement dans ces situations. Votre meilleur pari sera probablement de le transférer dans un Roth IRA. Si vous n'êtes pas le conjoint du défunt, il devra spécifiquement être un IRA hérité, qui a un titre de compte spécial et il ne devrait pas être mélangé avec un Roth IRA existant que vous avez déjà. Lorsque vous retirez de l'argent, vous ne paierez pas de pénalité de distribution anticipée de 10% même si vous n'êtes pas âgé de 59,5 ans, et comme il s'agit d'un Roth, vous ne paierez pas d'impôts, à moins que le compte n'ait été ouvert depuis moins de cinq ans. car il doit encore déposer la règle des cinq ans. Si, après avoir rassemblé plus d'informations, vous ne savez toujours pas quoi faire, en particulier en ce qui concerne les règles concernant le moment où vous devrez peut-être retirer de l'argent, contactez un fiscaliste. Je ferais attention aux informations que vous trouverez sur Internet, vous voulez vous assurer qu'elles ont été écrites en 2020 ou plus tard pour tenir compte des nouvelles règles. Vous pourriez commencer par irahelp.com, qui est le site Web d'Ed Slott, un CPA qui était l'invité de notre émission du 9 mars.

Southwick: La question suivante vient de Donald. "Mon entrée sur le marché a été le Airbnb IPO. C'est presque triplé. Dois-je le laisser rouler ou réaliser des gains? J'ai récemment ajouté quelques nouvelles positions, mais actuellement, Airbnb représente 70% de mon portefeuille. Suggestions?"

Beyers: Vous avez un problème incroyable, Donald. Je l'aime. C'est un problème incroyable à avoir. Je pense, Donald, je vais vous encourager à penser à cela peut-être différemment de prendre quelques gains et de vous demander davantage: «Est-ce que ça va? Puis-je dormir la nuit? Suis-je à l'aise avec le fait qu'Airbnb représente 70% de mon portefeuille? La façon de penser à cela est, disons, qu'Airbnb s'est effondré demain à 75%, ce qui signifie que 70% de votre portefeuille est maintenant devenu considérablement plus petit. Es-tu d'accord avec ça? Parce que vous mettez vraiment une grande partie de votre richesse que vous avez investie en bourse dans une seule entreprise, et cela crée des risques.

Maintenant, si vous vous connaissez suffisamment bien et que vous serez en mesure de surmonter la volatilité au cours des 10 prochaines années, et que vous êtes à l'aise avec Airbnb occupant une grande partie de votre portefeuille, alors, OK. Je dirais cependant, soyez vraiment honnête avec vous-même sur ce qui vous arriverait émotionnellement, ce qui arriverait à votre plan financier s'il y avait une vente dramatique de cette action, et que vous en déteniez 70%. Je vais juste dire pour moi ici personnellement, Donald, je déteste vendre des actions, mais j'ai vendu quand une position est devenue si grande qu'elle occupait trop, et je pourrais vendre une partie de celle-ci, puis redéployer cet argent. dans d'autres positions. Cela a plutôt bien fonctionné pour moi. C'est l'une des règles que j'ai tendance à respecter en tant qu'investisseur. Tout le monde est différent, je veux dire, votre kilométrage peut varier, mais faites une introspection, faites une introspection et décidez par vous-même si vous vous sentez à l'aise ou non d'avoir 70% de votre investissement dans une seule action. Je pense que c'est une question importante à poser et à résoudre.

Brokamp: Puisqu'il ne fait que commencer, je dirais que je suppose qu'il n'a pas beaucoup investi à ce stade, donc le simple fait de diriger les contributions futures vers d'autres actions est une façon de compenser cela, je pense. Depuis ses débuts, cela m'inquiète moins. Si c'était quelqu'un sur le point de prendre sa retraite qui disait avoir 70% de son portefeuille dans une seule action, je serais un peu plus inquiet.

Southwick: Notre prochaine question vient de Kyle. "J'ai 30 ans et je viens de commencer un nouvel emploi qui offre un Roth 401 (k) avec un jumelage de l'employeur. Cependant, il y a une période d'acquisition de cinq ans. Je suis certain que je ne serai pas à cet emploi assez longtemps pour Au lieu d'investir dans leurs options 401 (k) limitées, devrais-je simplement contribuer cet argent à mon Roth IRA avec plus d'options d'investissement? Y a-t-il des inconvénients à cette approche? "

Brokamp: Eh bien, Kyle, la première chose que je pense que vous devriez faire est de vérifier si une partie des gilets de match chaque année, quelque chose comme peut-être 20% chaque année au cours de ces cinq années. Si tel est le cas, il peut être judicieux de continuer à participer au plan si vous prévoyez y rester pendant un an ou quelques-uns. Sinon, optez simplement pour le Roth IRA, qui, comme vous le faites remarquer, aura probablement plus de choix d'investissement ainsi que des coûts potentiellement inférieurs, et vous n'allez pas vous inquiéter des tracas liés au transfert du 401 (k) à un Roth IRA après avoir quitté l'entreprise. En outre, il est plus facile d'obtenir de l'argent d'un Roth IRA avant l'âge de 59,5 ans que d'un Roth 401 (k). Juste au cas où vous seriez curieux, lorsque les gens quittent un emploi avant d'être entièrement acquis, la partie non acquise du match est placée dans le compte de confiscation d'un employeur, où elle est ensuite utilisée pour compenser le coût du plan, et parfois elle est allouée au plan. comptes des participants. La partie non acquise n'est jamais gaspillée, mais elle profite généralement aux personnes qui participent toujours au régime. Il n'y a aucune raison pour que vous le fassiez si vous ne restez pas assez longtemps.

Southwick: La question suivante vient d'Andrea. "Par prudence autour de l'élection, j'ai déplacé le solde de mon 401 (k) des investissements indiciels vers les liquidités, à environ 250 000 $. Maintenant, je suis préoccupé par le rachat sur un marché qui a un prix élevé. Serait-ce mieux vaut essayer d'attendre une correction ou un marché baissier, que certains experts semblent penser est dû ou à la moyenne du coût en dollars en ce moment? Si ce dernier, sur combien de semaines ou de mois devrais-je le racheter? "

Beyers: Il est vraiment difficile de répondre à cette question d'une manière qui ne vous donne pas seulement des conseils personnalisés ici, Andrea. Puisque je ne peux pas faire cela, je vais vous donner quelques réflexions générales ici. J'apprécie que vous regardiez le marché et que vous voyiez que les prix sont élevés, vous avez raison, les prix sont élevés. Je n'investirais pas trop dans les experts qui vous disent quand il y aura une correction ou qu'il y aura une correction. Mec, je ne mettrais même pas autant de valeur en moi en tant qu'expert. En fait, je mettrais comme 0% d'actions en moi en tant qu'expert. Mais ce que je dirais cependant, c'est que vous réfléchissez correctement à ce qu'il faut faire avec cet argent. Je veux revenir sur le marché. Ce qui va vous garder engagé, je pense, c'est une façon de penser à cela. Si une façon de s'engager est, par exemple, d'établir un calendrier. Quel que soit le calendrier, cela peut être une fois par semaine, je vais examiner les ressources auxquelles j'ai accès et acheter 100 $ de ce stock. Ensuite, vous faites cela chaque semaine, et vous répétez simplement le modèle encore et encore et encore et encore. Laver, rincer, répéter, laver, rincer, répéter. Tout comme la mise en place d'un calendrier qui fonctionne vraiment pour vous.

Eh bien, d'abord, cela vous investira, et deuxièmement, cela vous aidera à prendre l'habitude. Plus important que de simplement déterminer le timing, il faut en fait prendre l'habitude et rester dans le jeu sur le plus long terme, et vous avez beaucoup d'argent à déployer. Je pense que vous avez ici un large éventail d'options. Mais les deux choses que je voudrais examiner sont, comment mettre en place un calendrier qui fonctionne pour vous, c'est vraiment facile que vous aimez. Ensuite, vous aide à prendre l'habitude d'investir régulièrement et de rester avec lui pendant une longue période de temps. Peu importe ce qui se passe actuellement sur le marché, cela vous aidera le plus à très long terme. Bonne question cependant, Andrea.

Brokamp: Je citerai simplement une étude de Vanguard que j'ai sûrement déjà mentionnée. Il a essentiellement cherché à savoir s'il valait mieux investir un montant forfaitaire en une seule fois ou le mettre progressivement sur le marché sur 12 mois. Historiquement parlant, les deux tiers du temps, il valait mieux investir une somme forfaitaire, un tiers pour l'introduire progressivement. C'est juste de l'histoire, le marché boursier est en moyenne de trois ans sur quatre. J'aime certainement que Tim apprécie le fait que le marché soit très apprécié et cela me rend nerveux, mais je sais aussi personnellement que je n'aurai pas besoin de mon argent de retraite avant au moins 15 ans. Je suis assez confiant que même si je mets de l'argent maintenant comme je le ferai pour mon prochain chèque de paie parce que l'argent ira dans mon 401 (k), je suis à peu près sûr que l'argent sera toujours rentable parce que je ne vais pas touchez-le pendant encore 15 ans au moins.

Southwick: J'ai l'impression que quelqu'un doit implorer Andrea de ne plus jamais encaisser son 401 (k) comme ça.

Beyers: Oui. Je veux dire, regarde.

Southwick: Comme, s'il vous plaît, Andrea, s'il vous plaît, restez bien sûr.

Beyers: Droite. Ouais, reste dans le jeu. Je veux dire que rien n'amplifie vraiment vos rendements sur le plus long terme que le temps. Je veux dire, je sais que personne qui gère de l'argent de manière professionnelle ne veut entendre cela, mais qu'est-ce qui fait de vous un investisseur superstar? Temps. Ça y est, le temps le fait.

Southwick: Le temps et le marché, pas le temps sur le marché, le temps et le marché. (des rires)

Beyers: 100%. Aimez votre puissance intellectuelle et choisissez un bon stock. Ouais, c'est incroyable. C'est bien, et nous adorons ça, mais beaucoup plus puissant que cela est votre moyen de rester dans le jeu avec un stock médiocre sera quelqu'un qui est incroyable pour choisir un stock et encaisser après un an.

Southwick: Oui. Je veux dire, je travaille chez The Fool depuis un peu plus d'une décennie maintenant, il s'avère, et j'ai donc vu ma juste part d'élections et chaque élection, tout comme les experts, les journalistes se disent: "Eh bien, ce gars a été élu , donc le marché boursier va chuter, ce gars a été élu, donc le marché boursier va monter. " Ce n'est jamais juste. Vous ne pouvez tout simplement pas prédire ce que le marché va faire en fonction de qui siège à la Maison Blanche. J'en ai vécu suffisamment pour que je l'ai vu personnellement et que je l'ai vécu personnellement pour savoir que c'est vrai.

Beyers: C'est ma référence de culture pop préférée qui illustre ce point. Il y a un vieux spectacle, l'un de mes favoris s'appelle L'aile ouest. Il y a une scène dans laquelle le chef de cabinet Leo McGarry demande à deux experts financiers, et il dit: "D'accord, où sera le marché au cours de l'année prochaine?" Un gars dit: "Quel que soit le montant et ainsi de suite." Les autres gars disent: «Moins de 400 points», puis il les regarde tous les deux et dit: «Dans environ un an, l'un de vous va avoir l'air vraiment stupide.

Southwick: Oui. Ou ils ne le feront pas. Avez-vous raison? C'est incroyable de voir comment vous pouvez être un expert financier ou un expert et vous tromper pendant 10 ans, n'est-ce pas? Comme juste se tromper sur le fait que le marché est en baisse cette année. Devinez quoi? Cela n'a pas duré une décennie. (rires) C'est l'une de ces carrières fantastiques dans lesquelles vous pourriez entrer où vous pourriez vous tromper complètement pendant 10 ans et vous obtenez toujours des concerts. Comment ça marche?

Brokamp: C'est la seule raison pour laquelle j'ai encore un emploi.

Beyers: Oui.

Southwick: Bro, tu as raison sur plein de trucs. Notre prochaine question vient d'Aaron. «J'étais sur un appel à la littératie financière pour travailler et les orateurs ont déclaré que les Roth IRA n'étaient pas soumis à l'impôt sur les successions. J'ai souligné que l'argent Roth IRA n'était pas soumis à l'impôt sur le revenu, mais si la valeur de l'État dépasse la limite fédérale, l'argent Roth devrait être soumis à l'impôt sur les successions. L'orateur a alors dit, simplement pour omettre le Roth IRA de la succession, si l'État dépasse la limite fédérale, seul l'argent de la succession sera soumis à l'impôt sur les successions. Pouvez-vous omettre les actifs de votre succession qui ne paient pas les droits de succession sur eux? Si votre Roth IRA fait partie de votre succession, les droits de succession s'appliqueront-ils si la valeur de la succession dépasse la limite fédérale? "

Brokamp: Tout d'abord, Aaron, quand il s'agit de planification successorale, consultez un avocat qualifié et expérimenté en planification successorale, ne vous fiez pas aux hôtes de podcast Goofball.

Southwick: (rires) Vous me tuez. L'un de vous a dit: «Ne m'écoutez pas parler de ce que le marché va faire», puis le suivant a dit: «Eh bien, n'écoutez pas ce conseil financier à venir pour votre succession», mais ici nous allons.

Beyers: #goofballpodcast.

Brokamp: Voilà. (des rires)

Southwick: Hashtag, faites au moins semblant de savoir de quoi vous parlez. (des rires)

Brokamp: J'ai quelques faits. J'ai des faits.

Southwick: (rires) D'accord. Très bien. Merci.

Brokamp: Par exemple, un fait est que la limite fédérale, c'est l'exemption successorale en 2021, est de 11,7 millions de dollars par personne, et essentiellement le double pour les couples mariés, si l'exécuteur testamentaire du conjoint décédé a fait un choix de transférabilité sur la déclaration de revenus successorale produite en temps opportun. Cela semble déroutant? Il est. C'est pourquoi vous avez besoin d'un avocat. De manière générale, la plupart des gens, lorsqu'ils entendent cela, se disent: «D'accord, je n'ai pas à m'inquiéter de payer les impôts sur les successions au niveau fédéral». C'est généralement vrai. It is important to know that the amount was essentially doubled in 2017 and it's adjusted for inflation each year, but in 2026, the 2017 law expires and the exemption drops down again to about $5 million, and then there's talks of bringing it down even further. Plus, 17 states in the District of Columbia levy separate estate and/or inheritance taxes often with lower exemption amounts. If you do have or potentially could have a few million dollars at some point, it is worth paying attention to estate taxes. D'accord. What goes into valuing the estate? Well, it's just about everything someone owned. It's stuff, homes, cars, life insurance, policies which is why it's important to pay attention to who is the owner of a policy and accounts, and that includes Roth IRAs.

Now, some people might try to get people out of their estates by putting them in irrevocable trust that has to be irrevocable, but as far as I know, you cannot put an IRA in a trust while you're alive. You could make a trust the beneficiary of your IRA and then it goes into a trust after you pass away, but that doesn't get it out of your estate, but I am just a goofball podcast host, so if there's a lawyer out there who knows some work around, please let us know, but I think, generally speaking, what you were told on this financial wellness call was inaccurate.

Southwick: It sounds like Aaron was looking for that kind of answer from you.

Brokamp: I think Aaron knew the answer. He just wanted validation.

Southwick: Yeah, from a goofball podcast. You came to the right place.

Beyers: I'm waiting for the t-shirt. I'm waiting for the t-shirt that has Bro's face on it that says, "goofball podcast host."

Southwick: Take my money advice. (laughs)

Brokamp: (laughs) But maybe I can, maybe I'm wrong. Maybe I'm missing something. I've done the research so if I'm wrong, let me know.

Southwick: (laughs) That's our new disclaimer for every broadcast episode. Hey, but maybe we're wrong.

Beyers: Maybe we are wrong.

Southwick: Maybe we are wrong. We could always be wrong.

Brokamp: Specifically, when it comes to estate planning, because it's very complicated and the laws are different from state-to-state, so whatever. We'll see if anyone emails and says, "Bro, you're wrong." We'll see.

Southwick: (laughs) Maybe you are wrong, so whatever. That's the show. All right. Here we go.

Brokamp: We will give you a refund of anything you paid.

Southwick: Yeah. You will get your money back. The next question comes from Colin. "With the retail investing world suddenly thrust to the center stage of pop culture in the last couple of weeks, I've been hearing more and more about the options trading world. I know now, especially, at 28 years old, that my greatest asset when it comes to investing is time and the ability to weather the short term volatilities of the market. My question is this, do options have any place in the Foolish investment strategy? Is there a responsible way to incorporate options investing into a buy-and-hold investment portfolio? Since the exploration of options contracts removes that most precious asset of time and the ability to continue to hold onto things through the highs and the lows, my feeling is the answer is no, but I would love to hear your thoughts on the matter." Colin, let me tell you, Tim is going to teach you a thing or two about the other side of options trades.

Beyers: Well, here comes the answer from the other goofball podcast host. This is a great question, Colin, and your instincts are right. For most investors, options are a bad strategy and one of the things that really gets me hot under the color is the amount of marketing of options as a tool to young investors that I've seen from different brokerages and just in the wider media. I think that is irresponsible, so I applaud you for thinking about this, thinking rationally about it. You're absolutely right. For most investors, it's not something you need and it's something you should actively avoid.

Now, having said that, there are a couple of options strategies that we think are pretty Foolish that you can use once you have a lot of experience under your belt, and I really want to stress that. Give yourself a couple of years, build up a portfolio of common stocks, keep some cash to the side and do a lot of studying of how options work, take a look at option pricing, understand what your broker requires, read the disclosures, all of that good stuff, but here are two that you could use, the first is what's called a covered call. Let's say you have a stock that you own, and I think it's best, to be honest, a covered call is best if you have a stock that you actively loathe. I mean really, one that you hate and you would be happy to sell. Let's say, it's like a cruise line, and the option, let's say, it's for a month ahead or two months ahead, and that option is going to pay you a certain amount of money to say like, "Hey, this contract says, if the price hits x, then the shares that you own, these hundred shares, are going to be called away from you. You're going to sell them at that price, and we're going to pay you for the right for that contract." That's called a covered call, and so if you would be happy to get rid of the stock at a certain price, a covered call can be a really interesting strategy, and what's nice about them is if you have the stock and you're not selling it, and you want to earn a little income while you're waiting to sell it, a covered call can just be renewed. Like you have it for a month, you get paid, the stock doesn't get called away. Ride another one, you get paid again and you keep getting paid until you sell it.

The problem is, if you write a covered call on a business that you really like and you want to hold for 15 years and it gets called away, the buyer's remorse that you may experience could be intensive. Don't do that. Don't write a covered call on a stock that you would really like to hold and you could see yourself holding for 15 years. Now, here's another strategy you could use. Let's say, you think a stock that you really want to own is very expensive. You could do what's called writing a put. A put is an option that creates profit when a stock falls. If you write a put, essentially, you're selling the contract that says if a stock falls to a certain price, I'm going to buy it. I will be responsible for buying it at that price. Let's say, you write a put on a stock you really like. The price is 10% lower. If you write that put and you get paid, you get paid a certain amount of money, and then if the stock falls to that price, now you have to buy the shares, or hey, you were thinking about stopping buying the stock anyway. So now, you got paid sto wait for a better price. It doesn't always work out, but it's a way for you to maybe reduce the cost basis for buying into a stock that you really wanted to own anyway.

Covered calls, sell them when you think that a stock that you own, you'd be happy to get rid of because you loathe that sucker and you want to make a little money in the short-term. Writing a put, if you'd like to buy a stock, but you'd really like a slightly better price and you'd like to get paid to wait for a better price, those are two Foolish options investing strategies, but please, don't try this until you've really done your homework, but there are ways to use options Foolishly, Colin, so thanks for the question.

Southwick: Yeah. I would say that my husband loves Foolish options, like he loves both of those strategies you just said, but he also loves sitting in the basement for four hours every Sunday afternoon and researching them. Like options is not something that you should just dip your toe in. It's something that you probably should do if you actually have a love of doing it, like a massively intrinsic value of just looking at options. Like if it's something that bores you, fine, get out of there, don't worry about it. Like I'm not putting four hours staring in front of the computer looking at options trades on a Sunday.

Beyers: Me neither. Goofy podcast host, not doing it.

Southwick: Goofy podcast host. You can go listen to my husband's podcast, Options from the Basement. That's his podcast coming to you soon. (laughs) All this is just keys clacking on a keyboard for four hours. Then me yelling, " (…), dinner." Next question comes from Mark. "Does the wash-sale rule apply if you sell and buy back stock in different brokerages? For example, I sell Microsoft at a loss in TD Ameritrade, then buy it back in Webull?"

Brokamp: Mark, sorry, you can't get around it that way. You violate the wash-sale rule. If you buy it back in another brokerage, if you buy it back in an IRA, your 401(k), if your spouse buys it back in another account, the IRS has thought through all these ways around it, and you can't do it. Your option is to either A, to stick with the stock. B, take the loss, but then wait 30 days to buy the stock back, or in the meantime, buy something that is a similar type of investment, but not the exact same one. Just an example, since you used Microsoft, you could for 30 days own the technology sector spider, XLK, which has 20% of its assets in Microsoft. You would think that that would perform somewhat similarly to Microsoft over the course of a month. But generally speaking, I think when it comes to tax-loss harvesting, it's probably better just to wait for 30 days. But there are some ways to have similar investments, but all the ways to try to really get around the rule, the IRS has already figured those out. Including options, by the way. You can't put an option on Microsoft either.

Southwick: No.

Beyers: No. I would just say that just going to add quickly. I'm reading a book, and I'm interviewing the author William Greene on Motley Fool Live here, it will have aired by the time this podcast goes live. The book is Richer, Wiser, Happier, and one of the traits of all of the greatest super investors that he interviews is simplicity. Just, if you can stomach it, Mark, just go for the simple, just wait. If you really want to emulate the investors that got really, really rich, the one thing that you will learn reading this book is that they kept it as simple as humanly possible. Go for simplicity, man.

Southwick: Did that guy steal our purpose statement at The Motley Fool; make the world smarter, happier, and richer?

Beyers: Came close, didn't he?

Southwick: I think he did. I should call him out on that. Ask for some residuals or something from that book. The next question comes from Estie. "I am a member of Stock Advisor and Rule Breakers, and I get a lot of recommendations that I'm excited to buy. The problem is that as I keep buying the new peaks every month, I'm accumulating too many stocks to keep track of. How do I go about adding new positions while keeping the amount of stocks to a manageable amount?" Bro, I think you're going to start, but I think Tim will probably also have some thoughts on this.

Brokamp: Yes, in fact, because we've answered questions similar to this, but I chose this one again because I love getting the input of people like Tim, who's been a Fool rider contributor, analyst for a long time. I will just say what I often say and that is, if you are not yet an experienced investor and your part of a Motley Fool service, I think it's important to basically follow the service to the T, and if you have something like Stock Advisor and Rule Breakers and you're part of those for years. You are going to accumulate well over 100 stocks. But that means just staying on top of the recommendation, staying on top of the sell guidance because there will be sell guidance as well. It does mean you'll be very diversified, but because you're basically, by belonging to the services, you have a team of analysts behind you. You don't have to stay on top of them quite as much.

Now, as you do this for a few years, if you become a more experienced investor, then maybe you could do more picking and choosing, and whittle them down to the stocks that you think have the most promise. But again, if you're not quite experienced yet, I think it's important to stick to the service as closely as possible because I've come across the stories of many people who pick and choose, and then they miss out on some of the best stocks that we've recommended, largely, because they've already gone up very highly and people feel like, "I've already missed out. I'm not going to buy Amazon," or whatever it was, because it's gone up so much. But those are my thoughts. Tim, what do you say?

Beyers: I agree with that and I would say, Estie, try not to make any either-or decision here. If you're getting just a ton of stuff and it feels like information overload. If you could automate like Bro was talking about saying, every time, I get a new recommendation, I'm just going to put $100 into that and you automate that. Then as you grow, as you read, as you learn more from us, maybe you listen to Motley Fool Live, you listen to Motley Fool Answers, other Motley Fool podcast, and you start growing in your interest and your knowledge then maybe you can concentrate a little bit more on, say, 10-15 stocks that you actually really want to follow and get to know better as businesses, even though your portfolio maybe like 150 stocks. The reason I like this strategy is because it allows you to just increase your odds of getting the bananas return you would get from one of those generational outperformers. The more stocks you have, the more likely it is, you're going to get one of those generational outperformers.

When you have fewer stocks, your odds are lower, so you do want more socks. That is a good thing. Like what the research says, going back, it's about 100 years now, it said, in a portfolio held for that long, basically, 100% of the out-performance comes down to less than 4% of the stocks in that portfolio. More stocks, better. Allow yourself to have a big portfolio. But as you grow in your knowledge, in your interest, decide what few stocks you want to spend some time with and learn about, and then let us take care of the rest. That's a great way to give yourself the best odds of winning over a really long period of time and enjoy the process of investing over a really long period. Because you want both. We want you to enjoy it and we want you to win. Like smarter, happier, and richer, that's what we want. Try not to make it any kind of either-or decision, Estie, have a big portfolio, just party on and then maybe concentrate a little bit later on.

Southwick: Well, we'll just end on that party note then. Tim, thanks so much for joining us this week. Let's not wait another 17 years to have you on, OK?

Beyers: Seriously, yeah, it was fun. Thank you very much, Alison and Bro, it was a good time.

Southwick: Let's have a disclaimer. As always, The Motley Fool may have formal recommendations for or against the stocks we talked about on the show, so don't buy and sell stocks based solely on what these guys have to say. I mean, come on. Maybe they are right, they don't know, I don't know. No one knows. The show is edited, (…) by Rick Engdahl. Our email is answers@fool.com. For Robert Brokamp, I'm Alison Southwick, stay Foolish everybody!

Continue Reading



Source link

Pourquoi composer un magasin sur la toile ?

On voit clairement qu’il est probable de se lancer sans argent et sans connaissance technique particulière. Je vous conseille de vous lancer rapidement en dropshipping impérieusement ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut malgré tout avoir un budget marketing pour fonder venir les internautes sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car comme je l’ai dit, vous avez la possibilité avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez ne de chiffre d’affaires. Une que vous aurez testé, votre marché vous allez pouvoir alors se rédimer un stock.