Qurate Retail Inc (QRTEA) Transcription de l'appel sur les résultats du premier trimestre 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

Qurate Retail Inc (NASDAQ: QRTEA)
Appel aux résultats du T1 2021
7 mai 2021, 8 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Mesdames et messieurs, merci d'être à vos côtés et bienvenue à l'appel des résultats du premier trimestre 2021 de Qurate Retail. (Instructions opérateur) Pour rappel, cette conférence est en cours d'enregistrement le 7 mai.

Je voudrais maintenant céder la parole à Courtnee Chun, chef du portefeuille. Allez-y, madame.

Courtnee ChunChef de portefeuille

Merci. Avant de commencer, nous souhaitons rappeler à tout le monde que cet appel comprend certains énoncés prospectifs au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995, les événements ou les résultats réels pourraient différer considérablement en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, notamment ceux mentionnés dans les formulaires les plus récents 10-K et 10-Q déposés par notre société et QVC auprès de la SEC. Ces déclarations prospectives ne sont valables qu'à la date de cet appel, et Qurate décline expressément toute obligation ou engagement de diffuser toute mise à jour ou révision de toute déclaration prospective contenue dans les présentes afin de refléter tout changement dans les attentes de Qurate Retail à cet égard ou tout changement d'événements, de conditions ou de circonstances sur lesquels une telle déclaration est fondée. Lors de la conférence téléphonique d'aujourd'hui, nous discuterons de certaines mesures financières non conformes aux PCGR, y compris l'OIBDA ajusté, la marge OIBDA ajustée, le flux de trésorerie disponible et le taux de change constant. Des informations concernant les mesures GAAP comparables, ainsi que les définitions et les rapprochements requis, y compris la note préliminaire et les annexes un à trois, peuvent être trouvées dans le communiqué de presse sur les résultats publié aujourd'hui sur notre présentation des résultats, qui sont disponibles sur notre site Web.

Aujourd'hui, lors de l'appel aux résultats, nous accueillons le président et chef de la direction de Qurate Retail, Mike George; Directeur financier de Qurate Retail Group, Jeff Davis; et disponible pour Q-and-A, le président exécutif de Qurate Retail, Greg Maffei. Veuillez noter que nous avons publié des diapositives pour accompagner la publication des résultats. Et je vous renvoie également à notre rapport annuel et à la lettre aux actionnaires, qui donne un aperçu de l'évolution continue de l'entreprise. C'est une excellente lecture. Ces deux documents sont disponibles sur notre site Web.

Je vais maintenant passer l'appel à Mike.

Mike GeorgePrésident et chef de la direction

Merci, Courtnee, et bonjour à tous. Merci de vous joindre à nous aujourd'hui et de l'intérêt que vous portez à Qurate Retail. Je suis ravi d'annoncer des résultats exceptionnels pour le premier trimestre. Notre équipe a réalisé une forte croissance du chiffre d'affaires et des résultats dans chaque unité commerciale et sur chaque marché, générant une croissance des revenus de 13% et une croissance de l'OIBDA de 32% à taux de change constant. Il s'agit de notre meilleure performance trimestrielle depuis la création de Qurate Retail en 2018. Nous avons renforcé la dynamique des ventes tout au long du trimestre, grâce à la réémergence du secteur de la mode et à l'amélioration de la confiance des clients, aidés en partie par des actions de relance. Nous avons généré des gains de clientèle généralisés dans toutes les unités commerciales. Nous avons accueilli 1,6 million de nouveaux clients au cours du trimestre, en hausse de 35% par rapport à l'année précédente, et avons servi 10,8 millions de clients au total, en hausse de 9%.

Nous avons également fait des progrès importants sur les principales initiatives de responsabilité d'entreprise et, cette semaine, nous avons publié notre premier rapport sur la responsabilité d'entreprise, guidé par les objectifs de développement durable des Nations Unies. Il détaille nos engagements et nos ambitions pour protéger l'environnement, les produits Qurate de manière responsable et défendre l'autonomisation et l'appartenance, et comprend également une divulgation alignée sur le cadre SASB, veuillez donc consulter le rapport sur le site Web de Qurate Retail Group. Dans le cadre de ce travail, nous élargissons notre projecteur sur les petites entreprises très prospère en 2021 pour soutenir 100 entrepreneurs d'horizons divers, en leur fournissant une exposition à l'antenne et numérique et d'autres services pro bono centrés sur les mois du patrimoine, y compris le mois national de reconnaissance militaire. , Le mois de la fierté et le mois national hispanique. Aujourd'hui, à travers la pandémie, la sécurité et le bien-être des membres de notre équipe restent notre priorité absolue. Et entre autres actions, nous offrons à tous les membres de l'équipe jusqu'à huit heures de congé rémunéré pour faciliter l'adoption du vaccin.

Nous prévoyons de rouvrir nos bureaux en septembre, en utilisant un modèle de travail hybride pour la plupart des membres de l'équipe de bureau, combinant travail à distance et sur site en fonction de leurs préférences et des besoins du poste. Cela nous permettra de consolider notre empreinte immobilière mondiale et de réduire les coûts d'exploitation dans les années à venir. Pour l'avenir, nous sommes encouragés par l'environnement macroéconomique, la vigueur de la demande globale des consommateurs, le rebond de la mode, les perspectives positives des ventes au détail et l'accélération des tendances numériques. Nous continuons de surveiller de près les pressions de l'offre, les défis inflationnistes et tout changement dans les habitudes de consommation. Mais la combinaison unique de notre vaste écosystème vidéo numérique, d'expériences client hautement différenciées et d'une base forte et croissante d'acheteurs fidèles est sans rival et nous positionne bien pour l'avenir alors que nous sortons de la pandémie et que nous nous adaptons aux nouvelles réalités.

Passons à QxH. L'équipe a enregistré une croissance exceptionnelle des revenus au premier trimestre, tirée par trois facteurs clés. Premièrement, nous avons réalisé la croissance la plus équilibrée parmi les catégories que nous ayons connue depuis le début de la pandémie, avec cinq des six catégories en croissance ou essentiellement stables. Jeff fournira plus de détails. Deuxièmement, cette croissance équilibrée de la catégorie a entraîné une performance client équilibrée. Nous continuons de profiter d'une forte croissance parmi les nouveaux clients, en hausse de 20% au cours du trimestre, et nous restons encouragés par la valeur à vie projetée de ces clients acquis. Au fur et à mesure que nous gagnons en expérience avec une grande classe de clients nouveaux et réactivés qui nous ont rejoints au cours de 2020, nous sommes devenus encore plus confiants dans leur adhérence et leur valeur à vie projetée. 15% de la nouvelle classe de l'année dernière ont fait un achat au premier trimestre de cette année. C'est un taux comparable aux années précédentes, mais avec une classe beaucoup plus large. En conséquence, la nouvelle catégorie réactivée de l'année dernière a généré environ 1/3 de notre croissance au premier trimestre. De plus, nos meilleurs clients ont renoué avec la croissance, avec des ventes en hausse de 5% d'une année sur l'autre. Nous avons maintenant partagé, au cours de la dernière année, que la meilleure fidélisation de la clientèle reste stable et nous étions convaincus que leurs ventes deviendraient positives à mesure que le secteur de la mode rebondirait, et c'est exactement ce que nous avons vu ce trimestre.

Troisièmement, nous continuons de bénéficier de la force de notre portée vidéo et numérique, avec une augmentation de 6% du nombre total de minutes visionnées sur nos cinq réseaux, une croissance de plus de 25% du nombre de visiteurs sur nos sites en ligne et une croissance de 20% des sessions en ligne. L'expansion de notre marge OIBDA reflète en partie le bénéfice de nos efforts pluriannuels pour réaliser des synergies grâce à l'acquisition de HSN. C'est notre travail sur l'approvisionnement stratégique des fournisseurs, ainsi que notre position promotionnelle disciplinée. Nous avons réinvesti une partie de ces économies dans le marketing de performance et l'expansion de notre écosystème numérique pour soutenir une croissance saine à long terme. Les progrès sur nos priorités stratégiques ont, en fait, été fondamentaux pour les ventes et les gains de l'OIBDA. La conservation de produits spéciaux aux valeurs convaincantes avec des histoires qui inspirent et excitent, est au cœur de notre entreprise. Au premier trimestre, nous nous sommes appuyés sur de solides suivis de clients développés avec des designers, des influenceurs et des entrepreneurs de premier plan tels que Laila Ali et Bethenny Frankel, et WE, de Living in Yellow dans la catégorie mode, et la chef Anne Burrell dans la cuisine. Nous continuons également d'élargir notre gamme de produits et de marques ainsi que nos catégories tendance, y compris un lancement de vêtements Feed the Style en coton issu de l'agriculture biologique.

Et dans le domaine de la beauté, eSalon, un système de coloration personnalisé pour la maison, ainsi que les marques de soins des cheveux, de la peau et des ongles Belsonic, SPARITUAL et Finishing Touch Flawless Salon Nails. Et je suis ravi que le lancement d'Estee Lauder que j'ai mentionné lors du dernier appel ait très bien fonctionné. Nous obtenons également de solides résultats lors d'événements clés, en capitalisant sur les opportunités pour offrir des expériences virtuelles captivantes en dehors de nos studios. Nous avons battu des records de ventes avec notre événement annuel de la Saint-Patrick, emmenant le client en Irlande pour l'inspiration. Dans le domaine du jardinage, nous avons emmené le client dans des serres et des pépinières et dans les jardins de nos invités préférés, offrant une incroyable sélection de plantes, d'outils, d'équipements et d'accès au jardin décoratif de notre portefeuille de marques nationales, exclusives et privées. Et nous avons éduqué le spectateur sur la façon de réaliser l'oasis extérieure parfaite. Ces événements ne sont que quelques exemples de notre capacité à traduire nos forces en matière de contenu et de divertissement et de conservation de produits en des moments captivants qui attirent un large public et génèrent des volumes de ventes élevés. Nous avons élargi notre leadership dans le domaine de la beauté multiculturelle, en proposant de nouveaux produits, des histoires, des inspirations et une expertise, notamment en créant le nouveau programme Shades of Beautiful sur HSN et en lançant de nouvelles marques, Buttah et Urban Skin Rx. Nous continuons d'étendre la portée et la pertinence de la vidéo, en veillant à ce que nous disposions de nouveaux contenus pertinents sur les plates-formes traditionnelles, nouvelles et émergentes.

Fin mars, nous nous sommes associés à Byrdie, une plate-forme de contenu beauté en ligne et mobile, pour créer une collaboration en direct d'un an avec une programmation trimestrielle appelée Byrdie Beauty Hour, aidant les téléspectateurs à découvrir le meilleur des soins de la peau et de la beauté, avec des informations éditoriales et produits sélectionnés par Byrdie et QVC. Le contenu est disponible sur plusieurs plates-formes, y compris Facebook, YouTube, qvc.com, notre chaîne QVC2, les appareils OTT, byrdie.com et la présence sociale de Byrdie. Cette collaboration est l'un des nombreux exemples de la manière dont nos initiatives stratégiques en matière de conservation de produits, d'engagement numérique, vidéo et social, de création de contenu et de marketing et de renforcement de la communauté se combinent pour créer une plate-forme convaincante pour les marques de vente au détail et les partenaires de contenu afin d'accéder à un large public attrayant. Passons maintenant à QVC International. L'équipe a réalisé une autre solide performance, avec une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires, une expansion significative de la marge OIBDA, une croissance de la clientèle sur tous les marchés et des gains dans toutes les catégories. La force constante de nos marchés internationaux depuis de nombreuses années renforce encore notre confiance dans la santé et la vitalité à long terme de notre plateforme d'achat mondiale.

Zulily a pris de l'élan ce trimestre, avec d'importants lancements de nouvelles marques telles que Lanzen, Benefit Cosmetics et Ann Taylor; la croissance continue de sa plateforme directe d'usine; de forts gains dans la maison, l'habillement et la beauté; et une croissance exceptionnelle de nouveaux clients, en hausse de 81%, soutenue par des programmes de marketing plus diversifiés. Zulily occupe une position unique, l'une des rares pures de commerce électronique rentables à l'échelle, ciblant les mamans et se concentrant sur le segment en plein essor du hors-prix avec une clientèle fidèle de grande valeur. Nous sommes optimistes quant à ses perspectives de croissance à long terme alors que l'équipe s'exécute sur de grandes découvertes fraîches, des découvertes quotidiennes grâce à des achats personnalisés fictifs – des achats personnalisés sans friction et un marketing diversifié pour maintenir des niveaux élevés d'acquisition de clients. Et chez Cornerstone, l'équipe a enregistré une croissance extraordinaire des revenus, dépassant 40% et avec la flambée continue des dépenses immobilières, au profit de Frontgate, Ballard Designs et Grandin Road. Garnet Hill a également connu un excellent trimestre grâce à la vigueur des textiles de maison et à un rebond des vêtements. Nous sommes particulièrement enthousiasmés par les perspectives à long terme de Cornerstone, centrée sur le point idéal de la tendance à l'imbrication à domicile, alors que l'équipe se concentre sur la création d'assortiments exclusifs et sur la transition vers une stratégie de marketing axée sur le numérique, associée à un réseau de magasins stratégiquement placé.

En résumé, je suis extrêmement fier de notre équipe Qurate Retail, qui fournit des résultats exceptionnels avec des gains généraux dans toutes les activités et tous les marchés, équilibrés entre les segments de clientèle, les catégories et les plates-formes numériques. Mais plus important que ce que l'équipe a réalisé, c'est la manière dont elle l'a réalisé. Avec un accent constant sur le client, avec soin et souci du bien-être de chacun pendant les jours les plus sombres de la pandémie, avec un engagement inlassable à stimuler l'innovation et à faire progresser nos priorités stratégiques, et avec un engagement renouvelé à créer une culture d'appartenance, à soutenir nos communautés dans la protection de notre environnement. Maintenant, je reconnais que certains sceptiques peuvent attribuer les résultats solides récents exclusivement aux vents favorables au maintien à la maison et en conclure que nous pourrions lutter après la pandémie. Je voudrais donc prendre cette tête et récapituler pourquoi nous pensons que nos activités qui sortent de la pandémie sont bien améliorées par rapport à celles qui y sont entrées. En termes simples, l'environnement dans lequel nous opérons est changé à jamais, et les progrès que nous avons accomplis au cours de nombreuses années d'investissements stratégiques nous positionnent parfaitement pour le monde auquel nous sommes aujourd'hui confrontés. La pandémie a accéléré de nombreuses tendances de longue date dans le commerce de détail et en a créé de nouvelles, le confort avec les achats en ligne, l'utilisation de services de streaming vidéo et l'engagement sur les plateformes sociales sont à des niveaux sans précédent. Ceux-ci, à leur tour, alimentent une augmentation constante des achats en direct, l'une des tendances de vente au détail les plus discutées de l'année dernière.

Dans le même temps, la pandémie a amené à se concentrer de nouveau sur la création d'une vie à la maison confortable, productive et inspirante, à mesure que le travail devient plus flexible et moins basé sur le bureau. Cela alimente la demande de marchandisage lié à la maison et augmente encore l'engagement des consommateurs avec la télévision en direct, avec la diffusion en direct et le contenu vidéo numérique à la demande. Le rôle des personnalités de confiance et des influenceurs sociaux ainsi que des décisions de découverte et d'achat continue de s'étendre et une partie toujours croissante des consommateurs exige que les détaillants et les marques soient partout où ils se trouvent, avec des expériences pertinentes et engageantes riches en vidéos, intégrées de manière transparente à travers le toucher virtuel et physique. points. Ces changements massifs de comportement des consommateurs parfaitement alignés – correspondent parfaitement à la force de notre modèle commercial et aux investissements stratégiques que nous avons réalisés. Nous apportons quatre capacités uniques et en expansion à ce mode de vie numérique et à domicile en constante évolution. Et je veux prendre un moment pour commenter chacune de ces quatre capacités. Tout d'abord, nous avons construit un écosystème vidéo numérique vaste et innovant. L'une des clés fondamentales de l'adoption du shopping en direct en Occident est de surmonter la fragmentation des plates-formes vidéo et le coût de la portée vidéo. Notre plate-forme vidéo unique à la pointe de la technologie atteint des centaines de millions de clients potentiels de manière très rentable via PayTV, avec un placement de chaînes attrayant sur les nouveaux fournisseurs majeurs de câble et de satellite dans sept pays et 14 réseaux, atteignant 81 millions. foyers aux États-Unis et 124 millions de foyers en dehors des États-Unis; la télévision gratuite en direct, y compris 15 millions de coupures de cordon supplémentaires ou des foyers sans fil aux États-Unis; télévision numérique en direct; et au cours des 18 derniers mois seulement, nous avons ajouté un placement sur des services payants comme YouTube TV, Hulu Plus Live TV et ATandT maintenant et des services gratuits comme Zumo et des services de streaming Smart TV tels que Samsung TV +, LG Channel Plus et Visio Smartcast.

Notre application de magasinage en streaming interactif, avec plusieurs réseaux QVC et HSN, un contenu à la demande complet disponible sur Roku et Amazon Fire TV, entre autres, avec des téléchargements cumulés de 68% et 280%, respectivement, au cours de la dernière année. Et sur l'application LG Shoptime atteignant 12 millions d'appareils. Une large présence de streaming social sur Facebook Live, YouTube, Instagram et TikTok, et la possibilité de se déplacer rapidement pour essayer de nouvelles technologies et plates-formes pertinentes lorsqu'elles émergent. Et nos propres sites Web et applications QVC et HSN, qui intègrent de nombreux flux en direct et des vidéos à la demande tout au long de l'expérience d'achat. Deuxièmement, notre échelle et nos ressources offrent de puissants avantages, une valeur tangible et des économies à nos clients, y compris des milliers d'acheteurs du monde entier à la recherche d'incroyables découvertes organisées, leur organisation s'est restructurée au cours des 18 derniers mois pour étendre considérablement les ressources axées sur le nouveau produit. Découverte. De vastes capacités de conception, de développement et d'approvisionnement à l'échelle mondiale pour traduire les bonnes idées en produits convaincants pour nos propres marques et en partenariat avec des célébrités et des influenceurs de premier plan. Avec une expansion significative des catégories de produits, les marques et les flux sont soutenus au cours des 18 derniers mois. Plusieurs studios à la pointe de la technologie dans cinq pays, produisant plus de contenu en direct de haute qualité que tout autre programmeur de télévision dans le monde. Un réseau de distribution sur le point de s'achever dans une restructuration pluriannuelle aux États-Unis pour réduire les délais de livraison et améliorer l'efficacité, le tout soutenu par un trésor de données clients, nous déployons de plus en plus pour créer des expériences de marketing et d'achat plus personnalisées.

Troisièmement, notre contenu unique et notre expérience client. Nous avons passé 40 ans à affiner l'art et la science de raconter des histoires engageantes pour faire du shopping vidéo en direct de manière à informer et à inspirer, à susciter l'impulsion et l'urgence, à instaurer la confiance et des relations durables et à ramener les clients sur nos plateformes presque tous les jours. Cela contraste fortement avec les achats les plus diffusés en direct aujourd'hui, qui se concentrent sur des événements marketing ponctuels qui ne créent aucune relation et auront du mal à créer une valeur durable. Et quatrièmement, cette expérience entraîne une longévité et un engagement remarquables des clients, plus proches de la stabilité d'une entreprise d'abonnement qu'un modèle de vente au détail typique. En conséquence, nous pouvons promettre à toute marque présente sur nos plateformes, l'opportunité de raconter leur histoire directement aux acheteurs les plus engagés au monde. En 2020, nos meilleurs clients chez QVC U.S. ont représenté 69% de nos ventes. Ils ont visité nos sites Web ou applications 36 fois par mois. Ils ont regardé notre programme télévisé 19 jours par mois. Ils se sont beaucoup engagés sur nos plateformes sociales. Ils ont acheté 69 articles et ils sont conservés à un taux incroyable de 99%. Et ces paramètres ont été remarquablement stables année après année. Oui, la fidélité et la fréquence des clients ont toujours été le fondement de notre entreprise, et nous avons démontré à travers la pandémie que cette expérience est également pertinente pour le nombre historique de nouveaux clients qui montrent la même adhérence que les générations précédentes, tout aussi probable que leurs ancêtres. pour devenir les meilleurs clients.

Maintenant, les critiques suggèrent que nous sommes confrontés à une clientèle vieillissante. C'est un refrain que nous entendons depuis des décennies, mais les faits sont clairs. Bien que j'aie malheureusement vieilli 16 ans depuis que j'ai assumé ce rôle, notre client moyen n'a pas vieilli du tout. En fait, l'âge moyen de notre client chez QVC a en fait légèrement diminué. Nous sommes particulièrement bien positionnés à ce point d'inflexion en tant que leader du commerce vidéo, du commerce électronique, du commerce mobile et du commerce social, avec une combinaison unique de capacités et d'actifs, présents partout où les prospects et partenaires de nos clients veulent que nous soyons, confiants que nous peut générer une croissance durable et générer des flux de trésorerie solides pour nos investisseurs pour les années à venir.

Et sur ce, je cède la parole à Jeff.

Jeffrey A. DavisDirecteur financier

Merci Mike et bonjour à tous. Nous avons enregistré une forte croissance des revenus et de l'OIBDA chez Qurate Retail pour le trimestre. Le chiffre d'affaires a augmenté de 13% et l'OIBDA de 32% à taux de change constant. Je vous rappelle que le premier trimestre 2021 a eu un jour de moins en raison d'une année bissextile en 2020. Nous estimons que le jour de moins a sous-estimé la croissance de notre chiffre d'affaires d'une année à l'autre d'environ un point de pourcentage. Commençons par QxH. Le chiffre d'affaires a augmenté de 8% grâce à la poursuite de la dynamique dans la catégorie des maisons, à la croissance de notre base de clients et à la réduction des retours clients en grande partie grâce à la composition des catégories. Les revenus du commerce électronique ont augmenté de 12% et la pénétration s'est améliorée de 200 points de base. Le nombre total de clients a augmenté de 8%, avec une nouvelle croissance de 20%, réactivé en hausse de 10% et existant en hausse de 5%. Comme l'illustre la septième diapositive de notre présentation des résultats, nous continuons de constater une variation de la composition des catégories vers la maison, principalement pour les vêtements. Cependant, notre changement de composition du premier trimestre s'est modéré à environ 200 points de base, contre environ 500 points de base au cours des trimestres précédents. Le chiffre d'affaires de la maison a augmenté de 14%, avec une force particulière dans le jardinage, la décoration printanière, la gastronomie, les équipements de fitness, les compléments de santé, les couvre-chefs et la purification de l'air. L'électronique grand public a renoué avec la croissance, en hausse de 16% grâce aux ordinateurs portables, à l'alimentation portable, aux appareils audio et à la maison intelligente. Et surtout, les catégories de mode ont rebondi alors que la demande de produits de beauté, de vêtements et de bijoux s'est redressée à la fin du trimestre.

Les accessoires ont connu une croissance substantielle, en hausse de 12% sur les vêtements de détente, les sacs à main autres qu'en cuir, les lunettes de soleil et les chaussures de sport. La beauté a légèrement reculé, reflétant les gains dans le bain et la beauté – bain et corps, appareils de beauté et soins de la peau, contrebalancés par une demande toujours plus faible pour les cosmétiques de couleur. Les vêtements ont renoué avec une forte croissance à la fin de février et en mars, avec une forte demande de denim, de maillots de bain et d'imprimés. Mais pour le trimestre, l'habillement a reculé de 3%, ce qui représente une amélioration significative de la tendance par rapport aux trimestres précédents. L'OIBDA ajusté a augmenté de 19% et la marge ajustée de l'OIBDA a augmenté de 160 points de base. Examen des composantes de l'OIBDA ajusté. La marge brute a été relativement stable, principalement en raison de marges de produits favorables, compensées par la pression sur l'exécution. Les marges de produits favorables sont principalement attribuables à la réduction des retours clients, aux initiatives d'approvisionnement stratégique et au recul promotionnel, qui ont plus que compensé la pression sur les marges du mélange de catégories. La charge d'exécution était principalement due à des taux de fret et des suppléments plus élevés, à des coûts de main-d'œuvre plus élevés, y compris à la rémunération liée au COVID, qui ont été partiellement compensés par l'effet de levier des ventes sur les coûts fixes.

Les charges d'exploitation ont été favorables de 25 points de base, principalement en raison de la baisse des frais de carte de crédit et des commissions favorables en raison de la pénétration du commerce électronique, partiellement compensées par des coûts de service à la clientèle plus élevés. SG-and-A a été un net 150 points de base favorable, principalement en raison de frais de créances douteuses favorables qui reflètent des taux de défaut des clients plus faibles, des versements réduits et des ajustements de provisions prudents par rapport à l'année précédente, associés à une baisse des frais administratifs, reflétant un levier des ventes et réduction des frais de déplacement. Ces vents favorables ont été partiellement compensés par des dépenses de marketing élevées pour stimuler l'acquisition de nouveaux clients, la fidélisation et la notoriété de la marque, et raviver les relations avec des clients avides et d'élite dans toutes les catégories de mode. Au cours des derniers trimestres, les taux de marge ajustés de l'OIBDA ont augmenté, principalement en raison de l'expansion des marges sur les produits, de l'effet de levier des commissions et de l'amélioration des créances irrécouvrables. Ces progrès ont été partiellement compensés par des augmentations des tarifs de fret, l'optimisation du réseau et des investissements marketing pour acquérir et fidéliser de nouveaux clients et augmenter les dépenses des clients existants. Mais pour le reste de 2021, nous prévoyons que les marges ajustées de l'OIBDA resteront relativement stables pour le reste de l'année. Cela reflète les vents contraires liés aux hausses de taux de fret et de salaire, la réduction de la pression sur la productivité lorsque nous quittons nos centres de distribution de Lancaster et de Roanoke, la poursuite des investissements marketing et des créances douteuses relativement stables à l'occasion de l'anniversaire d'ajustements de provisions favorables l'année précédente. Ces vents contraires seront compensés par des investissements d'optimisation du réseau se transformant en vent arrière, un effet mix de catégories positif et des frais administratifs favorables.

Nous avons récemment conclu la vente de notre campus d'entreprise secondaire à West Chaster, en Pennsylvanie, dans le cadre de notre nouvelle approche de travail hybride et un centre de distribution à Lancaster, en Pennsylvanie, fait partie de notre programme d'optimisation du réseau pour un produit total de 40 millions de dollars. Nous louerons l'installation de Lancaster jusqu'à la fin de l'année, car nous mettrons entièrement le site hors service. Passage à QVC International, qui a continué à générer de la croissance sur tous les marchés et toutes les catégories avec de forts gains de clients, une augmentation des revenus et de la pénétration du commerce électronique, et mes commentaires porteront sur des résultats de change constants. Le chiffre d'affaires a augmenté de 15%, avec une forte croissance sur tous les marchés. Le nombre total de clients a augmenté de 7%, les nouveaux clients en hausse de 23%, les réactivés en hausse de 6% et les existants en hausse de 5%. Les revenus du commerce électronique ont augmenté de 25% et la pénétration du commerce électronique a augmenté de 390 points de base. Les entreprises ont généré des gains généraux dans toutes les catégories, dirigées par la maison, les vêtements et la beauté. Et notre OIBDA ajusté a augmenté de 38% et la marge OIBDA ajustée a augmenté de 320 points de base. Les marges brutes se sont donc améliorées de 140 points de base en raison de la hausse des marges sur les produits, qui reflètent principalement des retours de produits favorables et une gestion des prix.

Nous avons également bénéficié de frais d'exécution favorables, tirés par un levier des ventes et un prix de vente moyen plus élevé. Ces gains ont été en partie contrebalancés par une plus grande obsolescence des stocks, principalement en raison de la poursuite des fermetures de magasins d'usine et de la gestion proactive des stocks. Les charges d'exploitation ont été favorables d'environ 90 points de base, principalement en raison des commissions et du service à la clientèle, reflétant une pénétration accrue du commerce électronique, un levier des ventes et des contrats renégociés. Et SG-and-A a été favorable d'environ 80 points de base, principalement en raison de l'effet de levier des ventes et des frais administratifs. Déménagement à Zulily. Les revenus ont augmenté de 19%, tirés par des gains généralisés dans toutes les catégories, menés par la maison, l'habillement et la beauté, ainsi que par les gains de clients et la croissance de ses activités directes d'usine. Le nombre total de clients a augmenté de 12% et les nouveaux clients, comme Mike l'avait mentionné, ont augmenté de 81%. Le BEAA ajusté a augmenté de 4 millions de dollars et la marge de l'OIBDA ajusté a augmenté de 100 points de base, principalement en raison de la hausse des marges sur les produits et de l'effet de levier des dépenses administratives, qui a été partiellement compensé par des coûts d'exécution plus élevés.

Passage à Cornerstone, qui, une fois de plus, a produit des résultats exceptionnels, avec un chiffre d'affaires record au premier trimestre et un OIBDA ajusté. Le chiffre d'affaires a augmenté de 41%, porté par une dynamique soutenue dans les marques pour la maison, grâce à la vigueur des catégories principales de la décoration intérieure, de l'ameublement d'intérieur et de l'extérieur. Et Garnet Hill a accéléré sa croissance à partir du quatrième trimestre grâce à la vigueur des vêtements et des textiles de maison. Le commerce électronique a augmenté de 46%, avec une amélioration de 250 points de base de la pénétration du commerce électronique. Le BEAA ajusté a augmenté de 29 millions de dollars, principalement en raison de l'effet de levier des dépenses administratives et de marketing et de l'augmentation des marges sur les produits. Ces gains ont été en partie contrebalancés par des coûts d'exécution plus élevés, principalement les tarifs de fret et les suppléments. Pour revoir rapidement notre bilan et nos flux de trésorerie, au premier trimestre, les investissements s'élevaient à 47 millions de dollars et nous avons dépensé 56 millions de dollars pour renouveler des contrats de distribution télévisuelle pluriannuels. Bien que nous ne fournissions pas d'indications prospectives, rappel 2020 a été une année hors cycle pour les renouvellements de contrats de distribution télévisuelle, avec seulement 56 millions de dollars dépensés pour toute l'année. Les dépenses annuelles moyennes pour les renouvellements de contrats sont d'environ 130 millions de dollars. Le flux de trésorerie disponible était négatif de 6 millions de dollars au premier trimestre. Les flux de trésorerie disponibles ont été alourdis par les décaissements au titre de nos charges à payer associées aux primes d'encouragement de l'année précédente, aux contrats de distribution de télévision pluriannuels que j'ai mentionnés plus tôt. Notez que le flux de trésorerie disponible exclut les investissements en actions en dehors de notre portefeuille d'énergie verte, mais y compris notre investissement dans comScore en mars, qui s'est très bien négocié.

Cette année, nous prévoyons de revenir à un niveau plus normalisé de conversion des flux de trésorerie disponibles compris entre 45% et 55%. Rappelons que nous avons généré des améliorations substantielles du fonds de roulement au cours du premier semestre 2020 en supprimant les acomptes provisionnels proposés, ce qui a réduit les comptes débiteurs, et l'approvisionnement stratégique, qui a augmenté les comptes fournisseurs. Ces éléments sont maintenant dans notre base et ne serviront pas de source de fonds de roulement cette année. En regardant notre profil d'endettement. Le 31 mars, nous avions 75 millions de dollars prélevés sur notre revolver QVC et environ 2,85 milliards de dollars de capacité. Nous avions 739 millions de dollars de trésorerie et d'équivalents de trésorerie, et notre ratio d'endettement, tel que défini dans la facilité de crédit renouvelable de QVC, était de 1,9 fois. Nous continuons à restituer du capital aux actionnaires par le biais de rachats d'actions. Et du 1er janvier au 30 avril de cette année, nous avons racheté cinq millions d'actions pour un coût total de 61 millions de dollars.

En conclusion, notre performance démontre l'avantage concurrentiel de notre modèle d'affaires. Nous opérons au point d'inflexion des achats en ligne accélérés, de l'adoption généralisée du streaming vidéo et de l'engagement croissant des clients sur les plateformes numériques. Les résultats commerciaux reflètent les progrès que nous avons réalisés au cours d'années d'investissements stratégiques pour capitaliser sur ces tendances et nous positionner en tant que leader du commerce vidéo, numérique, mobile et social. Nous restons confiants dans notre capacité à soutenir la croissance future et la génération de flux de trésorerie. Nous apprécions votre intérêt continu pour Qurate Retail et espérons que vous resterez tous en sécurité et en bonne santé.

Je vais maintenant ouvrir l'appel pour les questions et le remettre à l'opérateur.

Questions et réponses:

Opérateur

Merci beaucoup monsieur. (Instructions pour l'opérateur) Nous allons maintenant passer à notre première question par téléphone, qui vient de Jason Haas de Bank of America. Allez-y. Votre ligne est maintenant ouverte.

Jason HaasBank of America – Analyste

Bonjour. Merci d'avoir répondu à mes questions et félicitations pour ce bon trimestre. Alors Mike, vous avez dit être satisfait de ce que vous voyez en ce qui concerne les nouveaux taux de fidélisation de la clientèle. Je suis curieux de savoir si ces clients retenus commencent à augmenter leurs dépenses, en particulier dans vos catégories de mode, qui, je le sais, sont essentielles pour vos meilleurs clients. Et ensuite, cela vous donne-t-il confiance en votre capacité à doubler la comparaison si elle devient plus difficile le reste de l'année?

Mike GeorgePrésident et chef de la direction

Merci Jason. Appréciez vos commentaires et questions. Nous voyons les nouveaux clients augmenter leurs dépenses de manière assez cohérente avec ce que nous avons vu ces dernières années. Et comme vous le savez, étant donné le rebond de l'industrie de la mode, cela donne en quelque sorte beaucoup plus d'opportunités à ces nouveaux clients de s'engager avec nous de manière large. Et bien sûr, vous voyez une gamme de comportements, mais nous voyons certainement un nombre comparable de nouveaux clients gravir les échelons de dépenses, atteignant même les meilleures dépenses des clients au cours de leur première année. Je suis donc très satisfait à la fois de la rétention et du type de croissance des dépenses de ces clients.

Nous n'allons offrir aucune orientation prospective pour le reste de l'année, mais je voudrais réitérer ce que j'ai dit dans mes commentaires, à savoir que nous sommes très encouragés par la confiance des consommateurs. Nous sommes très encouragés par ce qui a été un rebond plus fort que prévu de la mode. Et donc, même si nous sommes en train de faire ces comparaisons difficiles à domicile, nous aimons ce que nous voyons. Nous aimons le fait que notre consommateur – notre clientèle a plus de ressources à notre disposition, des économies, un bon marché boursier, un bon marché du logement et un peu plus de choses à acheter alors qu'elle commence à revenir dans le monde, s'engage avec la mode de manière manière plus large. Nous aimons donc la façon dont nous sommes positionnés et confiants dans la façon dont les choses se présentent pour l'avenir.

Jason HaasBank of America – Analyste

Merci. C'est une belle couleur. Donc, en guise de suivi, Jeff, je crois que vous avez mentionné, si j'ai bien compris, que vous vous attendez à ce que les marges OIBDA pour QxH soient stables le reste de l'année. Est-ce le cas chaque trimestre? Je pense que les comparaisons deviennent un peu plus difficiles en seconde période. So I'm just curious on how we should think about the cadence there?

Jeffrey A. DavisDirecteur financier

Oui. So as we look at — my comments were really for the totality, the quantum of the rest of the year. From quarter-to-quarter, you'll have some fluctuation. But as I mentioned, just a number of different programs with respect to how category mix rebounds as we see more of a — some of the investments that we've made in network optimization turning more positive for us in the back half to offset some of the other pressures that we're having with respect to sort of near-term fulfillment pressures around wage rates and freight rates.

Jason HaasBank of America — Analyst

Thanks, Jeff. That's helpful. And maybe last one if I could squeeze one more in. Just on capital allocation. It looks like you repurchased a similar, I guess, slightly less than you did in the fourth quarter. So just curious how you're thinking about repurchases going forward? And if there's a potential for any sort of special dividend or any other means of capital return?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Greg, do you want to take that?

Gregory B. MaffeiChairman

Oui. Thank you, Mike. I was going to take it, Mike, but you can take a first shot, and I'll be happy to chip in.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Greg, no, sorry, I would turn it over to you. So go ahead.

Gregory B. MaffeiChairman

Génial. Look, we — over the last year, as you know, we've had one special dividend of a preferred stock and two special cash dividends and we've increased the buyback from what was a low rate to a higher rate. The stock did move up dramatically during the period and like most companies, we have a grid. And sometimes when the stock moves during the period, that means you buy less. We will continue to look at the high free cash flow generation we expect this year and how best to apply it. I think you should expect that we will be looking for a large payout as a percentage of that high free cash flow and how it — what form it takes, whether it's another cash — special cash dividend or whether it's increased buyback, we'll continue to evaluate.

Jason HaasBank of America — Analyst

J'ai compris. Very helpful. Thanks.

Gregory B. MaffeiChairman

Merci.

Operator

We'll now move to our next question, which will come from Oliver Wintermantel from Evercore. Allez-y. Your line is now open.

Oliver WintermantelEvercore — Analyst

Oui. Thanks and good morning. Mike, when I heard your comments, it sounds like you don't expect that your strong performance was really just driven by the pandemic and the nesting trends. So for the rest of the year then, should we look at two-year trends, two-year stacks to be relatively flat in sales? Or do you expect that to decelerate?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Good morning, Oli. I, again, we're going to shy away from any concrete guidance for the rest of the year as is our normal practice. So again, I can't add much more color other than to say, encouraged by the performance of the business, encouraged by the strong level of consumer confidence, encouraged by this reemergence of fashion and also just encouraged by this much larger installed customer base that we have a year into the pandemic. And that — as I mentioned in my comments, that behavior we're seeing from her to come back, those that we acquired last year are coming back this year. They're spending at historically traditional rates. So we do think we have a lot working in our favor. We certainly recognize the steep comps, especially in the home categories, and we won't put an aggregate number on our expectations. But net-net, we feel good about the consumer, and we feel good about the installed customer base. We feel good about the strategic programs we've put in place to find more and more ways to reach consumers and surround her with high-quality content. We like the diversity of our merchandising mix. And we're charging forward.

Oliver WintermantelEvercore — Analyst

J'ai compris. Merci. And then, Mike, one more. You mentioned on the — in your prepared remarks that you're seeing some inflationary pressure and some supply issues. And I saw inventory was down this quarter. Maybe if you could give us a little bit more details, what you're seeing out there in inflation and supply issues, and how you think you're going to navigate this year, for example, in inflation, are you trying to put prices through to the end customers? Merci.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Oui. We're definitely seeing as all retailers are very dimensions of, I would say, cost inflation by three big categories, one that we've talked a lot about, and Jeff mentioned, is just higher freight rates as the demand for both inbound freight and outbound freight exceeds the supply and prices tend to rise when that happens. So we're paying more for freight. We're — you're certainly seeing wage pressure, and we're trying to make — we're committed to being market competitive with our team members on wage rates and our fulfillment centers. And so there's some pressure there. And then there's just cost pressure from product shortage and how that drives up cost.

So yes, we're seeing inflation. But as you could see in our results, we've been able to overcome those inflationary pressures. And we think the whole industry is acting in a highly disciplined way, trying to manage through these various challenges, trying not to get overly promotional. And so in some cases, we have had to pass pricing through, and our Cornerstone business, as an example, where are the freight increases are the most impactful given just the bulky size of those products. You definitely have to pass some on to the customer. We're trying to do that in a judicious way. We're trying to stay disciplined on promotions. And so we think we're able to kind of outrun those inflationary pressures with the offsets that Jeff talked about, and that's why we're projecting relatively stable OIBDA rates. But within that, it's some built-in inflation, some recovery of that there been some other good programs to offset so that we can stay neutral in the aggregate.

Oliver WintermantelEvercore — Analyst

D'accord. Thanks very much. Good luck.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Merci.

Operator

Our next question now comes from Ed Yruma from KeyBanc Capital Markets. Allez-y. Your line is now open.

Ed YrumaKeyBanc Capital Markets – Analyste

Hi, good morning. Thanks for taking the question. I guess, first, a very helpful slide deck. There's a — I think I noted there was a 200 basis point difference in apparel penetration versus first quarter of '20. But maybe just provide some more historical context. If we look at where apparel is as a percent of mix during kind of peak a cycle, where is it versus where you're at today? And maybe just in general terms, how much incremental margin is apparel versus company average?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

So apparel is definitely still down in Q1 from peak for sure. And it's probably — if you look at apparel, it had been relatively flattish to slightly down in a couple of years preceding the pandemic. So we're probably a few hundred basis points off of peak. And we do believe still room to recapture a lot of share and mix in apparel. In terms of the margin rate, it certainly comes with a higher-margin rate, and we think that will be one of the positives that Jeff mentioned to kind of rest of year OIBDA rate. But I would note that it also comes with a higher return rate. So to some degree product margin rate and return rate tend to offset each other to some degree. So you'll get some mix-related benefit in product margins from the rebound of apparel, which will be meaningful, but it will be — a portion of that will be offset by what you would then expect to see as a higher level of returns that just comes with the category. And that's part of why we have a higher product margin rate in apparel. So a long way of saying 300 to 400 basis points at least of probably mix below peak and room to grow in some modest mix benefit that comes with that.

Ed YrumaKeyBanc Capital Markets – Analyste

J'ai compris. And maybe a bigger picture question. Certainly, you likely benefited or you have during COVID with your new customers, right? She was at home, maybe turned on queue for the first time in some period of time. As she starts to venture out and engage in more activity out of the home, how do you — what initiatives you have in a way to make sure that you continue to drive continued viewership of that consumer? Or maybe if she's not turning into queue, maybe engage with you digitally? Thanks.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Oui. Thanks. First, it's really a multidimensional strategy to kind of surround this new consumer, new customer with compelling content wherever she is traveling. So that consumer is — we're just simply at a different threshold of engagement in online shopping, in social streaming and video streaming as it's not going away, right? So when that new customer is visiting YouTube, not associated with our business, but just engaging in YouTube, if we have something that's going to be of interest to whatever she's engaging with on YouTube, we're going to present that to her in a really compelling platform, or if she's a much younger consumer. She's kind of rediscover us on TikTok, with fun 15- to 30-second videos created by TikTok creator community.

We're going to go back to her with great — with certain demographic may be great actual physical catalogs of gourmet food offerings. But we just — as you know, we believe in serendipitous discovery fueled by our push. So we want to push our platform in front of her on whatever digital medium she's engaged in, in a way that's relevant to however she's engaging on that digital medium and having really nice success getting her then to kind of come back with those additional purchases. And as you know, it only takes a few purchases to lock someone into being a customer for life. So if we can get that second and third purchase, we know we're in a great shape for the long term.

Ed YrumaKeyBanc Capital Markets – Analyste

Thanks so much.

Operator

We'll now move to our next question over the phone, which comes from Oliver Chen from Cowen. Allez-y. Your line is now open.

Oliver ChenCowen – Analyste

Thank you very much, Mike and Jeff. Mike, regarding live streaming and the thoughts around fragmentation. What do you see happening over time? And how will Qurate be prepared to be competitive there? I would also love your thoughts on content and how content has evolved and which changes will be more sticky in terms of what the customer likes in terms of the creative and content and engagement factors as you think about innovation there as well?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Oui. Génial. A couple of thoughts. At the highest level, I think we've got to be in constant test, learn, innovate mode because this ecosystem is going to continue to evolve in ways that are hard to predict. I don't know that we ever see kind of really substantial consolidation like there's in China where you can have one or two big platforms that just dominate live stream shopping. I just think you're seeing a consumer that is engaging across every social platform, depending on the consumer, and this almost infinite variety of ways consumers are accessing live TV, whether it's a digital skinny bundle or Roku device or directly through their Samsung Smart TV. I just think you see this explosion of ways in which consumers access content in both sort of lean back linear mode and in a lean in interactive and navigation mode. And so we're trying to win on both sides. Well, if she's in a lean back mode that consume TV content or live stream content, we want to be there. And wherever she's in a lean in mode, whether that's engagement on a social platform or we're navigating our streaming app, which is a highly interactive app. At least we want to be there and try to understand what behaviors she wants to demonstrate and what she's most interested in. And I think we'll just continue to learn as we go.

On your — on the second part of your question about content, again, a great time of discovery. And I think it's not widely understood just how big our competitive advantage is in content because the amount of content we produce, our experience base and content creation, resources at our disposal globally are just overwhelming. And the thing we've learned is that these live streaming platforms are content beasts. And to be able to have great high-quality content that's fresh every day, so if she wants to come back every day, is this huge barrier that others are finding. And so we're just going to continue to test and learn. And what's striking to us is that the diversity of content that works. So everything from a 30-minute original series with Curtis Stone or he travels around the world and cooks great dishes, and we discover culinary innovation around the world, that's a fun 30-minute show. No selling involved, but brings people into our streaming app and gets them engaged in it. Two, on the other end of the spectrum, how you engage someone in a six- or a 15-second interval on TikTok. It's really kind of all of the above. And I think too early to say what will be most common other than — I think there'll be a variety. I think it will be extensive. And I think we've got the scale and resources to go after it.

Oliver ChenCowen – Analyste

Thanks, Mike. And on sustainability and ESG. From the lens of the consumer, what do you think will be increasingly important and from the lens of stakeholders and what metrics are you focused on in terms of visibility and tracking?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Oui. Our view is, we've got to take out really comprehensive approach because different kind of — to your question, different stakeholders have different areas of focus. And what's most important is that we do right for ourselves that we, as a Qurate team, are proud of the way in which we're engaging in the world around us. So what are the things that are important? I think they're really embedded, I would encourage you to read our corporate social responsibility report and also the commitments we've published because they kind of reflect what we think is most important. But in the protecting the planet category, we're focused on obvious issues around emissions, recyclability, how do we really drive our customers to recycle, so just sort of reducing waste and emissions throughout the supply system, getting rid a single-use plastics in our facilities. And so a series of comments along those lines.

And then around product sourcing, I think that's a critically important area so really trying to make sure that we're doing all we can around where we source product, who we source from, use of different fibers and materials to reflect what the society cares about today. And then finally, on our pillar around empowerment, we want to create thriving communities, and thriving communities as our diverse communities, so we've set goals for ourselves for a diverse representation in our leadership ranks. We've set goals for ourselves about how we create a thriving community of entrepreneurs and support entrepreneurial development, which, we think, our consumers have a lot of passion for seeing how we're embracing the small business community. So a lot of answer, but sort of all of the above, we think are important.

Oliver ChenCowen – Analyste

D'accord. Thanks. That's really helpful. Lastly, Jeff, on the increase in marketing investments. How are you pursuing that composition as you think about engagement and also balancing the media mix and thinking about new versus existing engagement? Merci.

Jeffrey A. DavisDirecteur financier

Oui. Oliver, it's a great question because as our marketing teams are looking at sort of the duality of continue to attract and expand the spend with new customers. And how do you continue to reach them across a number of different platforms and where we believe that we will get the appropriate returns. So we're definitely leaning in there. But yet also, as Mike had mentioned, with the opportunity to reengage and expand and revitalize our experience with our avids and elites, who have a much larger purchasing velocity and is something that we believe is the opportunity to continue through personalization and through the opportunity to have some push notifications, if you will, recognizing her and the other platforms in which she is engaged, is some of the areas that we're looking at really leaning into. And quite honestly, we're getting some great results from it.

Oliver ChenCowen – Analyste

Merci. Best regards.

Operator

We'll now move on to our next question over the phone, which comes from Michael Copula from JPMorgan. Allez-y. Your line is open.

Michael CopulaJPMorgan — Analyst

Très bien. Good morning and thank you for taking my question. The slides you guys provided on — I believe is page six, picture of the category performance for QxH, excuse me, was very helpful. I was curious if you guys had talked about how what categories we're shifting as the United States reopens? And even if you could provide color sequentially throughout Q1, what categories kind of came back month-to-month as well? Merci.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Oui. Sure. I'll take that. So the home category, as you can see from the numbers, kind of maintained strength through the quarter as we started to lap much steeper home growth in March, on a relative basis, it started to soften, as you would expect, but continued broad-based strength in home, that will now start to lap as we get into a much deeper comparison in home.

Electronics has been a more up and down category through the pandemic, and we suspect that's what it will look like through the rest of the year. But as we point toward Q4 in the critical holiday season, given that we suffered from substantial consumer electronic shortages last Q4, we actually think there's room there that could be very compelling to get that business back to healthy growth. So it's an area that we actually have an easier compare just because of the supply stages we shared with you on our last call.

Accessories has been pretty strong for a few quarters, and we see that business continuing to be strong. And we think it will get healthier as it moves away from a few categories like loungewear, non-leather handbags and active footwear into a broader range of categories as the consumer starts to go out more, maybe want a leather handbag, starts to want a new footwear.

Apparel is the big story. Apparel has been substantially negative. It returned to strong growth in March. We were pleased with the strength of the rebound across multiple categories in apparel, and we look to apparel to be a big grower through the rest of the year.

Beauty is growing across most categories. As Jeff shared, the one category that isn't growing is color cosmetics, which I don't think will grow until we get past wearing masks. So that's a wildcard. I think there's real upside for us in beauty. We just can't quite predict exactly when that color cosmetics business will rebound. But it's falling off so substantially over the last year, that I think will hit a point of pent-up demand in color cosmetics, and we're confident that the other aspects of beauty will stay strong.

And then finally, we don't talk about it very much, but (Indecipherable), which has been a difficult business for us. We've purposefully downsized it over the last few years. It was basically flat in the first quarter of this year, which is substantially better than historic trend. We think we found a good formula that's working for us. And so we think we can get that business stabilized and even potentially growing as we move through the year. So kind of excited about the range of categories that are performing and the optionality that gives us as we go forward.

Michael CopulaJPMorgan — Analyst

Génial. That's very helpful. I appreciate it. And just the last one for me. I know you guys mentioned in the press release that you sold, I believe it was the Westchester corporate campus as well as the distribution facility for $40 million. Should we be thinking of those as one-time in nature? Or are there any plans for further asset sales? And that's all for me. Merci.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Thanks. Jeff, do you want to take that?

Jeffrey A. DavisDirecteur financier

Oui. So just to be clear, we actually had two separate corporate campus, as if you were, in Westchester. That was the second location that we actually consolidated. As we continue to look at our sort of hybrid ways of working going forward, understanding what our customer — our team member needs are to be either on-site or remote, we believe that there will be continued opportunity for us to take a look at our office space to the extent that we will be able to reduce that office space, we will look to do so. We do have some other facilities in which, from a customer service perspective, we actually closed the last year and those customer service individuals are working from home permanently. And we are working to monetize those in the appropriate time also.

Michael CopulaJPMorgan — Analyst

Awesome. Thank you, guys.

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Thanks.

Operator

And our last question now comes from William Brewster from Sullimar Capital Group. Allez-y. Your line is now open.

William BrewsterSullimar Capital Group — Analyst

Hi, guys. How are you doing? Mike, nice to see the business continuing to execute. And with your announced departure coming up in the not-too-distant future. It's nice to see everything coming together that I know that you've worked really hard to make sure is working as a well oiled machine. I was curious on that note. What — looking back in the past, the HSN integration, I think, caused some issues within the organization. I was hoping that maybe you could talk about what maybe we should expect from a succession planning? And if you're willing to talk a little bit about Leslie's role in the organization and just kind of how you all are thinking about making sure that there's no hiccups as you — as you get ready to depart, that would be great?

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Thanks. Thanks so much for the comment and question. We do feel really good about where the business is performing now. And it's not due to me. It's really due to a terrific leadership team and how to engage team members. And just I think years of hard labor, including, as you noted, a challenging integration just because these integrations usually are challenging. And we made a number of changes in HSN business and brought teams together in different ways. It always takes longer to get through those things than probably reestimating. So maybe we were a little overly optimistic at the speed with which we could get through those complicated changes. But we now look at an organization that is fairly stable in terms of true with the big parts of integration, just a terrific senior leadership team with a number of very strong recent additions, including Leslie. So we really like the stability of a senior leader, team, deep level of experience, along with some talented new folks and we have a really clear strategic focus, which is why we keep coming back every call, reiterating what those priorities are. We know where we're headed, a lot to do for sure, but feel really good about where we're headed. So I think that enables us to get through the succession process very well, which is why I picked this timing. I didn't want to depart before I thought we were in a position of stability, momentum and a strong leader team.

And you mentioned Leslie. She plays a critical role because she oversees — she's in effectively a newly created role when she joined us oversee all of QVC and HSN in the U.S., which was definitely sort of a gap in our organization. So we've got a very talented leader team has QVC and HSN, and she has been able to bring that team together and really help us lean into these strategic priorities that I get to talk about them, but it's really Leslie and her team that have driven these strategic initiatives that are given us the kinds of results we're seeing. So net-net, we feel good that we'll have a good and effective transition, and we'll be able to maintain the momentum and the new leadership team will undoubtedly take the company much farther than I have, and that's something that I'm excited about and I know that was our last question, and we were a little bit long, so we'll leave it there. Thank all of you for your time and interest. Stay well and look forward to talking to you on the next call. Thanks, everyone.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 66 minutes

Call participants:

Courtnee ChunChief Portfolio Officer

Mike GeorgePresident and Chief Executive Officer

Jeffrey A. DavisDirecteur financier

Gregory B. MaffeiChairman

Jason HaasBank of America — Analyst

Oliver WintermantelEvercore — Analyst

Ed YrumaKeyBanc Capital Markets – Analyste

Oliver ChenCowen – Analyste

Michael CopulaJPMorgan — Analyst

William BrewsterSullimar Capital Group — Analyst

More QRTEA analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Un localisation commerce électronique donne l’occasion de se lancer à moindres frais chez rapport aux entreprises classiques. De plus, vous pouvez vous lancer bien plus rapidement. La gérance d’un profession commerce électronique ne demande pas de présence physique à un endroit précis, sauf peut-être pour le stockage et la préparation des commandes que vous pouvez tout à fait externaliser, ou bien mieux si vous ne possédez pas de approvisionnement (on en parlera plus tardivement dans l’article).