Criteo (CRTO) Transcription de l'appel sur les résultats du premier trimestre 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

Criteo (NASDAQ: CRTO)
Appel aux résultats du T1 2021
5 mai 2021, 8 h 00 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Bonjour et bienvenue à l'appel des résultats du premier trimestre 2021 de Criteo. (Instructions pour l'opérateur) Veuillez noter que cet événement est en cours d'enregistrement. Je voudrais maintenant céder la parole à Edouard Lassalle, SVP, relations marchés et marchés de capitaux. Allez-y.

Édouard LassalleVice-président principal, relations de marché et marchés des capitaux

Merci, Chad. Bonjour à tous et bienvenue à l'appel des résultats du premier trimestre 2021 de Criteo. Nous espérons que vous vous débrouillez tous bien et que vous êtes en sécurité. Je me joins à l'appel aujourd'hui, PDG, Megan Clarken; et la directrice financière, Sarah Glickman, vont partager quelques remarques préparées.

Après ces remarques, Todd Parsons, le directeur des produits; et Geoffroy Martin, directeur général de notre portefeuille de croissance, se joindront à nous pour la session de questions-réponses. Comme d'habitude, pour le confort de tous, vous trouverez notre deck investisseur sur notre site Internet. Avant de commencer, j'aimerais vous rappeler que nos remarques d'aujourd'hui comprendront des déclarations prospectives. Ces déclarations reflètent le jugement et l'analyse de Criteo uniquement à ce jour.

Et les résultats réels peuvent différer sensiblement des attentes actuelles en fonction d'un certain nombre de facteurs affectant les activités de Criteo. Pour plus d'informations, veuillez consulter les facteurs de risque abordés dans notre publication sur les résultats, ainsi que nos formulaires 10-K et 10-Q les plus récents déposés auprès de la SEC. Nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour les déclarations prospectives discutées aujourd'hui, sauf si la loi l'exige. Nous discuterons également des mesures non-GAAP de notre performance lors de l'appel.

Les définitions et les rapprochements avec les mesures GAAP les plus directement comparables sont inclus dans notre publication sur les résultats publiée aujourd'hui. Enfin, sauf indication contraire, toutes les comparaisons de croissance effectuées au cours de cet appel sont comparées aux mêmes périodes de l'année précédente. Sur ce, j'ai le plaisir de le remettre à Megan.

Megan ClarkenChef de la direction

Merci, Ed, et bonjour à tous. Merci à tous de vous joindre à nous aujourd'hui. J'espère que tout le monde va bien et reste en sécurité. De notre côté, je dois dire que nous nous sentons bien aujourd'hui.

Nous avons eu un bon début d'année 2021 et avons déjà réalisé un certain nombre de choses solides et une année de retour à la croissance pour Criteo. En particulier, nous constatons une bonne dynamique dans nos trois priorités de croissance, d'exécution et de données de première partie. Au premier trimestre, nous avons déjà renoué avec la croissance. Et les bonnes tendances du commerce et des achats en ligne continuent de soutenir la croissance de l'activité de nos clients et la nôtre.

Notre leadership est fermement en place et nos équipes sont alignées et concentrées sur une exécution régulière et réfléchie. Pour ajouter, les développements récents du marché soulignent la nécessité pour l'industrie de se concentrer davantage sur les données de première partie, validant ainsi l'importance stratégique de notre propre réseau de médias de première partie. En bref, notre opportunité de marché est grande, nos priorités stratégiques sont claires et notre exécution est solide. Tout cela soutient notre vision de Commerce Media Platform dont je vous ai parlé lors de nos deux derniers appels aux résultats.

Aujourd'hui, et en regardant jusqu'à 2021 jusqu'à présent, je me sens très bien quant à l'élan autour de notre vision qui prend vie. Avec Sarah, nous discuterons de trois sujets lors de notre appel aujourd'hui: premièrement, la valeur de notre plate-forme Commerce Media, ce qu'elle apporte au marché; deuxièmement, comment notre prestation régulière et réfléchie à travers nos trois priorités de croissance, d'exécution et de données de première partie stimule la dynamique de notre entreprise; et troisièmement, ce qui a motivé notre surperformance par rapport aux prévisions du premier trimestre et ce que cela signifie pour le deuxième trimestre et notre dynamique de croissance 2021. Tout d'abord, notre plateforme Commerce Media. Notre stratégie de création de la première plateforme de médias commerciaux au monde rassemble le meilleur de Criteo pour offrir des expériences de consommation plus intelligentes.

Commerce Media est une catégorie de publicité numérique qui stimule la croissance – désolé, qui stimule les résultats commerciaux pour les marques, les détaillants et les éditeurs en offrant des expériences intelligentes aux publics du marché lorsqu'ils naviguent et achètent en ligne. En tant que catégorie marketing, Commerce Media est réel et en croissance rapide. C'est là-bas et c'est gros. Comme je l'ai déjà dit, nous considérons l'opportunité de Commerce Media comme 60 milliards de dollars plus TAM pour nous.

Notre place dans Commerce Media repose sur notre position de premier rang à l'intersection du commerce électronique, du marketing et de la monétisation des médias. Notre plate-forme unique permet à Commerce Media de fonctionner pour tout le monde, générant des résultats puissants pour tous ceux que nous servons. Des marques comme Adidas ou P&G génèrent des résultats commerciaux grâce à de puissantes capacités de ciblage, de mesure et d'optimisation axées sur le commerce déployées à la fois par notre inventaire unique de médias de vente au détail et par notre vaste réseau de propriétés multimédias, offrant aux marques une combinaison de promesses, de capacités et d'échelle inégalée, même par le jardin clos aux normes. Des détaillants comme Target fournissent des résultats commerciaux et créent de nouveaux flux de revenus publicitaires à forte marge grâce à des promotions ciblées.

Les éditeurs accèdent aux dollars de marketing de marque existants et nouveaux précédemment dépensés en dessous de la ligne. Et nous tous, en tant que consommateurs, pouvons profiter de meilleures expériences d'achat grâce à un meilleur contenu et à des expériences publicitaires personnalisées, tout en bénéficiant d'un accès continu au contenu financé par la publicité en ligne. La combinaison unique de capacités de marketing et de monétisation des médias axées sur le commerce de notre plate-forme Commerce Media fait de nous la solution idéale pour répondre aux besoins complexes de nos clients. Par exemple, nous avons récemment aidé l'un des plus grands détaillants au monde à exécuter sa stratégie de marketing et de monétisation au Canada.

Ce gros client s'est concentré sur l'augmentation du retour sur investissement de ses investissements en marketing numérique à grande échelle pendant la saison des vacances et au début de 2021, tout en monétisant ses audiences et ses médias sur le marché avec plusieurs marques CPG. Nos services de marketing pour eux se sont concentrés sur la conversion des visiteurs sur leur site et leur application, en tirant parti de nos solides suites de création et de recommandation de produits, de capacités de sécurité de marque fiables et d'outils d'allocation de budget flexibles pour transformer les visiteurs de leur site et de leurs applications en acheteurs. Du côté de la monétisation des médias, nous les aidons à lancer des annonces de produits natives et sponsorisées sur leur site et leurs applications et à ajouter de nouveaux emplacements d'annonces à leur inventaire spécifique à l'épicerie. Au cours du quatrième et du premier trimestre, la valeur que nous avons apportée à ce grand détaillant a permis d'augmenter de 195% les ventes de produits d'une année sur l'autre, ce qui se traduit par une croissance de 100% de nos revenus pour nous.

En 2021 et au-delà, nous voyons de grandes opportunités pour ce détaillant de tirer parti de notre gamme complète de solutions de marketing et de monétisation des médias, avec des audiences disponibles pour générer des résultats commerciaux sur et en dehors de ses propriétés pour les fabricants de marques avec lesquels il travaille. Comme vous pouvez le voir à partir de cet exemple, nous nous efforçons d'être le leader du marketing et de la monétisation des médias pour le commerce en dehors des jardins clos. Grâce à notre offre unifiée, nous guidons l'achat et la vente de publicités et de promotions de biens et de services en mettant fortement l'accent sur le commerce à travers notre vaste réseau de marques, de détaillants et de partenaires médias. Nous continuons à travailler pour faire du flux continu de nos données de première partie sur notre réseau Commerce Media une grande partie de notre différenciation.

Passons à mon deuxième point. Notre livraison régulière stimule la croissance. Nous faisons de bons progrès sur chacune de nos priorités, croissance, exécution et données de première partie. L'élan positif que nous constatons dans l'ensemble de notre entreprise est soutenu par une planification et une concentration solides de notre équipe, une prise de décision réfléchie et un niveau d'exécution élevé.

Comme j'espère que vous pouvez le voir, nous exécutons un plan de transformation bien pensé et surmontons des circonstances sans précédent. Commençons par notre première priorité, la croissance. Notre croissance est devenue positive au premier trimestre, plus tôt que prévu, tirant parti de la santé continue du commerce en ligne. Je suis heureux que nos performances meilleures que prévu aient été tirées par une dynamique solide dans toutes les solutions.

Depuis que j'ai rejoint Criteo, notre concentration sur la croissance nous a obligés à mieux utiliser nos actifs. Nous développons l'entreprise en élargissant notre gamme de produits et en augmentant l'adoption de nos nouvelles solutions auprès de nos clients existants et nouveaux. Bénéficiant de notre plus large portefeuille de produits Commerce Media, notre produit de reciblage continue de faire preuve d'une solide résilience et de mieux performer que prévu. En fait, une grande partie de notre surperformance par rapport à nos prévisions au premier trimestre est venue du reciblage, soulignant que nos clients ont continué – que leur besoin continu de performances supérieures et de conversion de leurs clients.

Que cette conversion soit facilitée par le reciblage, le renforcement de la marque, le ciblage d'audience, la promotion directe de la vente au détail, un accès supérieur à l'achat et à la vente de biens immobiliers publicitaires, c'est la puissance de la plateforme Commerce Media à l'œuvre. Nos nouvelles solutions qui représentent environ 176 millions de revenus hors TAC sur la base des 12 derniers mois et maintenant – représentent maintenant 21% de notre activité, en croissance – elles ont augmenté de 60% au T1, accélérant à la fois au T3 et au T4 2020 avec une forte croissance à travers le tableau. La croissance de Retail Media s'est accélérée de façon spectaculaire à plus de 120% alors que nous avons continué à développer nos activités avec de nouveaux détaillants, marques et agences et que nous avons augmenté notre part de portefeuille avec les existantes. Nous travaillons déjà avec plus de 50% des 25 plus grands détaillants de commerce électronique américains et européens avec des programmes de monétisation, et nous continuons à développer nos activités avec eux.

Alors que Retail Media est un élément central de notre stratégie Commerce Media Platform, toutes nos nouvelles solutions continuent de croître rapidement. Nous investissons dans la publicité contextuelle et le ciblage d'audience pour les marques sur la vidéo et CTV. Nous continuons de nous attendre à ce que toutes nos nouvelles solutions combinées progressent de près de 50% en 2021. Et dernier point sur la croissance, nous générons également une croissance rentable, car nous avons considérablement augmenté notre marge d'EBITDA ajusté au premier trimestre, tout en continuant à investir dans nos initiatives de croissance.

L'exécution est notre deuxième priorité. L'équipe continue de fournir une exécution régulière et réfléchie sur tous les fronts. Cela couvre notre playbook d'exécution à travers organique, build et partenaire. Du côté organique, nous avons constaté une dynamique continue et solide dans l'ensemble de l'entreprise.

Dans notre activité de nouvelles solutions, nous continuons de concentrer nos efforts de vente sur nos nouvelles solutions. Au premier trimestre, nous avons enregistré une croissance de plus de 160% de nos solutions omnicanal et les mid-ados de nos produits de ciblage d'audience. Cette croissance solide est permise par nos équipes pour se concentrer sur la meilleure adressage et la meilleure réponse aux besoins Commerce Media de nos clients, petits ou grands. Du côté des produits et comme indiqué lors de notre dernier appel, nous avons lancé notre solution de publicité contextuelle de niveau supérieur.

Notre solution est un produit unique en son genre qui connecte des données de commerce de premier plan, comme un achat récent de baskets Adidas par un consommateur, avec des signaux contextuels en temps réel, comme un nouveau site ou une application en particulier ou un sujet clé d'un article. . Cette capacité permet aux spécialistes du marketing de continuer à générer et à mesurer des revenus supplémentaires dans un monde post-cookie. Nous constatons déjà une bonne adoption par les clients et de bonnes performances pour les spécialistes du marketing.En stock, nous avons lancé notre produit SDK direct avec une application d'actualité américaine de premier plan, renforçant ainsi notre accès direct aux plus grandes applications d'actualités.

Nous avons également commencé à tester sur deux marchés asiatiques avec l'une des plus grandes plates-formes de messagerie d'APAC à grande échelle, une victoire stratégique importante pour nous dans la région. Pour rappeler notre importance pour les fournisseurs partenaires, des éditeurs haut de gamme comme NBC, Globo, The Wall Street Journal et Forbes nous donnent un accès direct à l'inventaire car ils savent que nous offrons des rendements élevés par bloc d'annonces, combinés à la demande des annonceurs à grande échelle dans la marque. des moyens sûrs et conviviaux. En parlant de verrouillage de l'offre hautement différenciée, dans Retail Media, nous avons exécuté avec force avec de nouvelles victoires commerciales et la croissance de notre clientèle existante. Sur les affaires nouvelles, nous avons signé un partenariat privilégié mondial de trois ans avec Carrefour.

L'accord prévoit le déploiement de la plateforme Criteo Retail Media dans neuf pays du groupe Carrefour, à commencer par la France, où Criteo sera le partenaire exclusif pour la commercialisation des stocks Retail Media auprès des annonceurs et des agences. La plateforme Criteo Retail Media va dynamiser les annonceurs, des promotions sur leurs produits sur l'ensemble des actifs numériques Carrefour, c'est-à-dire sur ses boutiques web et applis au travers de solutions innovantes, 100% intégrées dans le parcours des acheteurs. Carrefour se joint à des détaillants comme Costco, Target, Macy's et Best Buy pour nous accorder un accès privilégié à leur inventaire média, car nos solutions Retail Media génèrent des revenus publicitaires à forte marge tout en protégeant l'expérience de l'acheteur grâce à des publicités commerciales natives pertinentes. Toujours dans Retail Media, nous avons signé un accord pluriannuel avec une très grande entreprise américaine.

détaillant de rénovation domiciliaire, ainsi que des accords avec cinq autres nouveaux détaillants au premier trimestre. Nous prévoyons que ces contrats, ainsi que des accords similaires potentiels à l'avenir, continueront de soutenir et de renforcer la croissance de Retail Media au cours des prochaines années. Au premier trimestre, nous avons également pleinement intégré notre offre d'offres privilégiées, anciennement appelée Commerce Display, dans notre plate-forme Retail Media, offrant aux détaillants, aux marques et aux agences une plate-forme unifiée unique pour gérer tous les formats d'annonces sur les sites de vente au détail et les applications mobiles. Sur le plan des partenariats, nous continuons à étendre notre programme de partenariat stratégique API, ce qui permet aux marques et agences d'acheter plus facilement avec Criteo.

Aujourd'hui, nos API et nos partenaires génèrent une plus grande adhérence et une croissance à long terme pour Criteo, y compris l'accélération de notre offre de médias de détail hors site pour les marques sur Internet ouvert. Passage à notre troisième priorité, les données de première partie. Comme chacun le sait, il s'agit d'un domaine critique pour l'industrie et pour nous, un domaine où nous assurions activement et méthodiquement nos douves et notre différenciation. Tout d'abord, toutes nos solutions Retail Media sur site exploitent les données de première partie et ne reposent pas sur des cookies tiers.

Cela signifie que notre croissance dans Retail Media sur site est non seulement énorme en taille, mais également à l'abri des changements d'identification des tiers et, par conséquent, apporte une croissance régulière, durable et prévisible. Ceci est important à la lumière de notre croissance rapide dans ce secteur et du rôle central que joue Retail Media dans la traction de notre plateforme Commerce Media. Deuxièmement, dans leur article de blog de début mars, Google a rappelé de manière intéressante à chacun l'importance stratégique des données de première partie pour l'ensemble de l'écosystème en ligne. Nous avons trouvé que les raps de Google étaient de la musique à nos oreilles, car la base de notre plateforme Commerce Media est constituée de données de première partie que nous exploitons pour le compte de nos partenaires.

Notre réseau multimédia de premier plan permet à ces données de dynamiser le marketing et la monétisation sur Internet ouvert à grande échelle. En partenariat avec nos clients, le flux constant et sécurisé de données de première partie au sein de notre vaste réseau est la pierre angulaire de notre stratégie d'identité des données. À mesure que des changements interviennent dans iOS 14 et que les cookies tiers disparaissent, nous nous pencherons davantage sur cet actif et continuerons d'offrir à nos clients la possibilité d'atteindre leurs objectifs de marketing et de monétisation via des données tierces. Comme je l'ai mentionné plus tôt, notre objectif principal est de rendre les données d'identité de première partie de nos clients pleinement interopérables sur notre réseau multimédia de première partie afin d'alimenter la plate-forme Commerce Media de la manière la plus transparente possible.

Cela signifie créer des connexions durables entre les données d'identité de première partie exploitées du côté de la demande de notre entreprise et les données de première partie exploitées du côté de l'offre de notre entreprise. Notre effort nécessite un investissement dans l'infrastructure pour une gestion transparente des droits de données, la protection de la confidentialité et l'intégration avec l'écosystème programmatique pour se différencier. Troisièmement, en collaboration avec des partenaires de l'industrie, nous avons encore fait progresser l'intégration de la solution d'identificateur universel UID2 dans notre plateforme Commerce Media. Nous avons travaillé avec le Trade Desk sur notre nouveau logiciel d'authentification unique appelé OpenPass, conçu pour prendre en charge l'UID2 et pour fournir aux éditeurs et aux détaillants les outils pour utiliser les données de première partie comme alternative aux cookies tiers.

Le logiciel OpenPass sera open source et disponible pour tous les éditeurs et détaillants afin de l'installer facilement sur leur site et leur pile technologique. Nous avons commencé à tester OpenPass avec des consommateurs, des éditeurs et des détaillants au premier et au deuxième trimestre et prévoyons que cela prendra environ 12 mois pour développer son échelle. Comme nous l'avons déjà dit, OpenPass et UID2 sont conçus pour l'interopérabilité avec d'autres solutions de consentement et d'identité et OpenPass fonctionnera avec des identifiants autres que UID2, ce qui signifie que les deux amélioreront également le choix d'autres solutions que les éditeurs et les détaillants utilisent. Et enfin, nous sommes ravis de l'intérêt de nos clients que nous constatons déjà pour notre premier produit de publicité contextuelle en son genre.

Il est construit avec le meilleur de Criteo AI pour fusionner la classification du contenu avec les données de transaction de première partie, pour fermer la boucle entre ce qui – entre les cohortes de consommateurs achètent et leur affinité pour un contenu spécifique. Au tout début, nous avons constaté une incrémentalité pour nos clients et nous pensons que ce produit prospérera dans un monde de cookies post-tiers. Il est également important de noter que nos données Shopper Graph ont jeté leurs cas d'utilisation de publicité de cohorte particulièrement pertinents pour accroître la dépendance des consommateurs et les performances des spécialistes du marketing. Nous pensons que cela nous positionne bien avant de tester les propositions FLoC et FLEDGE de Google au cours des prochains mois et trimestres.

En bref, notre équipe a livré des résultats réguliers, réfléchis et disciplinés dans nos priorités stratégiques au début de 2021. Et pour l'avenir, nous restons concentrés sur les trois mêmes priorités. Premièrement, sur la croissance, en accélérant la dynamique que nous avons créée, en nous concentrant sur les fortes tendances séculaires du commerce électronique, en prenant les bonnes décisions réfléchies en matière d'investissements et en continuant à attirer et à retenir les meilleurs et les plus brillants talents. Deuxièmement, lors de l'exécution.

En nous en tenant à un strict, nous faisons ce que nous disons que nous ferons, de la discipline, nous entretenons une culture de haute performance et de responsabilité dans tout ce que nous faisons. Et troisièmement, sur les données de première partie. En utilisant notre fossé concurrentiel de données de première partie protégées à travers notre réseau d'annonceurs et de publication et en nous concentrant sur les différentes techniques dont nous disposons, nous sommes satisfaits de notre position sur le marché après les cookies. En terminant, je suis très fier de la solide prestation de notre équipe réalisée avec courage et conviction.

Je suis satisfait de l'élan que nous avons créé dans notre plateforme Commerce Media et de la façon dont nous suivons notre plan de transformation pour redresser notre entreprise. Et pour discuter plus en détail de notre stratégie et de nos plans d'exécution, nous sommes ravis de vous accueillir tous à notre journée des investisseurs 2021, qui aura lieu virtuellement le 3 juin. Et lors de cet événement, notre équipe de direction élargie vous expliquera pourquoi le nouveau Criteo nous sommes aujourd'hui les mieux placés pour offrir la première plateforme de médias commerciaux au monde aux marques, détaillants et éditeurs. Et tous les détails seront bientôt disponibles sur notre site Web IR.

J'espère que vous pourrez tous vous joindre à nous. Sur ce, et j'ai hâte de vous voir tous assister à notre journée des investisseurs, je suis heureux de céder la parole à Sarah, qui vous présentera les performances et les perspectives du premier trimestre pour le reste de 2021, et je serai de retour pour le Session de questions / réponses. Sarah?

Sarah GlickmanDirecteur financier

Merci, Megan. Et oui, c'est excitant de voir notre élan de croissance. Bonjour tout le monde. Je discuterai des moteurs opérationnels et financiers de notre performance au premier trimestre et je partagerai nos perspectives financières pour le deuxième trimestre et 2021.

Permettez-moi de commencer par les chiffres des titres. Le chiffre d'affaires a augmenté de 7% au premier trimestre ou de 4% à taux de change constant pour atteindre 541 millions de dollars. Nous avons dépassé les prévisions de chiffre d'affaires hors TAC et EBITDA ajusté en raison de notre surperformance du reciblage et de nos nouvelles solutions. Sur une base non-GAAP, le chiffre d'affaires hors TAC s'est élevé à 213 millions de dollars, en hausse de 4% ou 0,5% à taux de change constant et de 13 millions de dollars au-dessus de nos attentes.

Le BAIIA ajusté de 76 millions de dollars, en hausse de 21% à taux de change constant, a entraîné notre marge de 36%. Cela s'est traduit par un BPA dilué ajusté de 0,67 $ et un flux de trésorerie disponible de 64 millions, représentant 84% du BAIIA ajusté. Même avec la hausse saisonnière des encaissements au premier trimestre, il s'agit du niveau le plus élevé depuis 21 trimestres. Nous estimons que l'impact supplémentaire du COVID jusqu'au début de 2020 était de 18 millions de dollars négatifs, soit environ neuf points de croissance d'une année sur l'autre.

En excluant cet impact supplémentaire estimé du COVID, notre chiffre d'affaires hors TAC a augmenté de près de 9%. Des impacts supplémentaires sur l'identité et la vie privée ont entraîné une réduction de 5 millions de dollars des revenus hors TAC. Et notre chiffre d'affaires hors marge TAC représentait 39% du chiffre d'affaires, en baisse de 150 points de base d'une année sur l'autre, en ligne avec les attentes en raison de l'évolution du mix de produits de notre activité et de nos stratégies de mise sur le marché. Notre performance a été solide dans l'ensemble de l'activité de Criteo.

La croissance du chiffre d'affaires hors TAC a dépassé de plus de quatre points nos prévisions et s'est améliorée d'environ sept points par rapport au taux du quatrième trimestre. Nous continuons d'exploiter Criteo comme un seul segment opérationnel. Pour fournir une transparence supplémentaire, nous avons ventilé les revenus et les revenus hors TAC pour montrer à la fois les solutions marketing et les médias de vente au détail. Le chiffre d'affaires des solutions marketing hors TAC a diminué de 5% par rapport au premier trimestre 2020, en grande partie lié à un impact estimé à 18 millions de dollars du COVID.

Près de 90% de cet impact était lié aux voyages. Si l'on exclut cet impact supplémentaire estimé, le chiffre d'affaires des solutions marketing hors TAC a augmenté de 4%, grâce à de meilleures performances de reciblage dans toutes les régions et à une croissance du ciblage d'audience de 14%. La croissance de notre produit omnicanal s'est accélérée à plus de 150% en raison de la forte demande continue dans le commerce de détail. Au premier trimestre, Retail Media a progressé de 122% sur une base de chiffre d'affaires hors TAC, grâce à la forte dynamique des clients existants et à l'intégration de nouveaux détaillants et marques.

Et dans l'ensemble, nos nouvelles solutions à travers Criteo, y compris Retail Media, ont augmenté de 60% à 21% du chiffre d'affaires total hors TAC. Pour notre activité client existante, la même croissance du chiffre d'affaires client hors TAC de 3% s'est améliorée de quatre points par rapport au quatrième trimestre. En Marketing Solutions, notre activité de vente au détail a augmenté de 9% ce trimestre. Les deux indicateurs mettent en évidence la bonne dynamique sous-jacente à notre activité principale qui se poursuit au deuxième trimestre 2021 et sur la traction de nouvelles solutions.

Passer à notre dynamique régionale. Le chiffre d'affaires hors TAC dans les Amériques a progressé de 6% ou 8% à taux de change constant, en amélioration de 13 points de croissance par rapport au T4, porté par le reciblage du commerce de détail, le ciblage d'audience et la forte dynamique de Retail Media avec les grandes enseignes et les grandes enseignes. En Europe, le chiffre d'affaires EMEA hors TAC a augmenté de 5% en données publiées mais a baissé de 2% à taux de change constant, en raison de la faiblesse persistante des voyages, compensée par les nouvelles affaires dans le commerce de détail et la forte croissance dans Retail Media, en particulier dans notre offre d'offres privilégiées. Le chiffre d'affaires hors TAC en Asie Pac recule de 2% ou 5% à taux de change constant, en amélioration de plus de 12 points par rapport au T4.

Cela s'explique par un secteur des voyages toujours déprimé et une activité classée en amélioration toujours en baisse d'année en année, compensée par le retour à la croissance de notre activité de détail, en particulier au Japon et en Corée. Nous avons ajouté plus de 120 nouveaux clients nets au premier trimestre grâce à la dynamique commerciale de toutes les solutions. Plus de 75% de ces nouveaux clients en direct étaient liés au reciblage et environ 25% étaient également vendus à de nouvelles campagnes de solutions. Notre métrique client, qui est un indicateur retardé, comptant tous les clients qui ont vécu avec nous au cours des 12 mois précédents au premier trimestre reflétait l'impact annualisé du taux de désabonnement des clients qui a culminé au deuxième trimestre 2020 lorsque COVID a commencé à avoir un impact sur l'économie mondiale.

Nous continuons d'investir dans la croissance tout en gérant judicieusement la base de dépenses. Nous constatons des retours sur nos investissements dans notre plate-forme Commerce Media, y compris l'expansion de notre équipe de vente Retail Media et les investissements produits et R&D dans notre réseau de médias de premier plan et l'infrastructure connexe, la publicité contextuelle, la vidéo, CTV et les informations commerciales. Nos coûts G&A ont augmenté car nous avons également augmenté les capacités et les outils de back-office pour prendre en charge de nouveaux produits. Nos investissements de croissance sont en grande partie financés par la productivité et les économies de coûts, ce qui permet un effet de levier de premier ordre alors que nous commercialisons de nouveaux produits et capacités.

Au premier trimestre, les dépenses non conformes aux PCGR se sont élevées à 137 millions de dollars, en baisse de 8% à taux de change constant. Opex non-GAAP réduit de 8 millions de dollars ou 8% à taux de change constant en baisse de moins 13% avant l'impact de la hausse du cours de nos actions et des charges sociales. Sur cette même base, nous avons réduit les coûts de personnel de 7 millions de dollars ou 12% à taux de change constant après avoir investi dans la R&D, les produits et les médias de détail. Nous continuons à travailler avec des partenaires stratégiques pour accélérer l'innovation et étendre nos capacités, en particulier dans la publicité contextuelle, les médias de détail et la création de notre réseau de médias de premier plan.

Ces partenariats se reflètent dans l'évolution de nos lignes d'opex R&D. Comme vous pouvez le voir dans notre rapprochement non-GAAP, nous avons engagé un peu moins de 12 millions de dollars de coûts de restructuration et de transformation avant impôts, en grande partie liés à l'immobilier et aux indemnités de départ. Nous prévoyons des dépenses de 20 à 25 millions de dollars en coûts de restructuration avant impôts en 2021, réparties entre les réductions de portefeuille immobilier et les indemnités de départ. En diminuant notre P&L, nos frais de D&A ont diminué de 9% et la charge de rémunération en actions a diminué de 7%.

Ceci, combiné à notre performance commerciale et à une bonne gestion des coûts, a entraîné une augmentation de 44% du résultat opérationnel et une augmentation de 43% du bénéfice net, reflétant des charges financières stables et un taux d'imposition effectif de 30% GAAP. Notre nombre d'actions diluées moyen pondéré était de 64 millions, en hausse de 3% en raison de la hausse du cours de nos actions au cours de la période. Le BPA dilué était de 0,35 $, en hausse de 40% et le BPA dilué ajusté était de 0,67 $, en hausse de 29%. Notre forte génération de trésorerie et notre position de trésorerie continuent de fournir une grande flexibilité d'exécution.

Notre flux de trésorerie disponible a augmenté de 41% pour atteindre 64 millions de dollars au premier trimestre 2021, reflétant de solides encaissements, compensés par le versement du bonus 2020 et certains paiements de restructuration. Au premier trimestre, nous avons acheté pour environ 5 millions de dollars d'actions dans le cadre de notre nouveau programme de rachat d'actions de 100 millions de dollars. Notre bilan demeure très solide alors que nous avons clôturé le premier trimestre avec 566 millions de dollars en espèces et en titres négociables. Nous cherchons à maintenir la flexibilité dans notre allocation de capital pour poursuivre des investissements organiques et potentiellement inorganiques et avons un pipeline de fusions et acquisitions actif axé sur nos domaines de croissance.

Au 31 mars, nous avions une liquidité financière totale d'environ 1 milliard de dollars, offrant une grande flexibilité pour les investissements, ainsi que l'exécution de notre rachat d'actions de 100 millions de dollars au fil du temps. Au cours du trimestre, nous avons racheté 150 000 actions à un coût moyen de 32,87 $. Je vais maintenant fournir nos conseils et nos perspectives commerciales pour le deuxième trimestre 2021, qui reflètent nos attentes à compter d'aujourd'hui, le 5 mai. Ces prévisions reflètent notre vision de la tendance séculaire qui se maintient dans le commerce électronique, les attentes d'une plus grande réouverture du commerce de détail, associées à une économie mondiale en sourdine croissance et une reprise plus lente que prévu de la verticale du voyage.

Nous continuons à surveiller l'impact des modifications apportées à iOS 14 au cours des semaines et des mois à venir. Alors que nous abordons le deuxième trimestre, nous continuons de constater une bonne traction dans notre plateforme Commerce Media, avec une vigueur continue dans le commerce de détail, une forte dynamique dans Retail Media et une croissance solide de nos nouvelles solutions. Nous ne prévoyons pas de rebond significatif de la verticale de déplacement compte tenu des verrouillages prolongés. Nous prévoyons une croissance du reciblage au deuxième trimestre, en partie tirée par la comparaison favorable du commerce de détail et classée à partir du creux de l'impact COVID au deuxième trimestre de l'année dernière.

Comme nous avons eu une très bonne performance au deuxième trimestre 2020 qui a été aidée par COVID, nous nous attendons à ce que notre activité Retail Media croisse dans les années 30. Compte tenu de tout cela, nous nous orientons vers un chiffre d'affaires hors TAC au deuxième trimestre d'environ 208 millions de dollars, soit une croissance d'environ 14% à taux de change constant. Cela comprend 11 millions de dollars d'impact supplémentaire sur l'identité et la confidentialité par rapport au taux d'exécution de 2020. Du côté de la rentabilité, nous prévoyons un BAIIA ajusté pour le deuxième trimestre d'environ 60 millions de dollars et nous prévoyons que les dépenses augmenteront à un chiffre à un chiffre d'une année à l'autre à taux de change constant après une augmentation des investissements dans nos domaines de croissance.

Pour l'exercice 2020 – désolé, pour l'exercice 2021, nous maintenons nos prévisions d'une croissance à un chiffre à mi-chemin du chiffre d'affaires hors TAC à taux de change constant et d'une marge d'EBITDA ajusté supérieure à 30% du chiffre d'affaires hors TAC. Nous avons affiné notre hypothèse sur les impacts incrémentiels sur l'identité et la confidentialité à 55 millions de dollars en 2021 par rapport au taux d'exécution de 2020, principalement en raison de la sortie plus tardive que prévue de l'ATT d'Apple dans iOS 14. Sur la base de notre excellent début de 2021, je suis satisfaits de la façon dont nous exécutons pour favoriser une croissance rentable et l'excellence opérationnelle. En conclusion, je tiens à remercier nos clients et nos Criteos pour l'élan constant dont bénéficie notre entreprise, alimenté par une exécution disciplinée et de fortes tendances commerciales durables.

Nous sommes concentrés sur notre transformation et nos plans pour offrir la première plateforme de médias commerciaux au monde. Nous travaillons pour favoriser une croissance durable et rentable et créer de la valeur à long terme pour nos actionnaires. En tant que femme CFO, je suis également très fière de travailler pour une entreprise qui garantit la parité salariale entre les sexes. Nous sommes impatients de vous accueillir tous lors de notre journée des investisseurs du 3 juin.

Ce jour-là, nous partagerons nos points de vue sur nos opportunités et plus d'informations sur notre stratégie et vous donnerons l'occasion de rencontrer notre équipe. Nous ne partagerons pas de perspectives financières formelles. Nous nous engageons à continuer à partager avec vous des mises à jour sur notre transformation, nos nouvelles solutions et les litiges concernant Chrome à mesure que notre stratégie et nos lancements de produits évoluent jusqu'en 2022. Nous serons ravis de vous voir tous en ligne là-bas.

Et sur ce, je vais maintenant répondre à vos questions.

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions pour l'opérateur) Et la première question viendra de Tim Nollen avec Macquarie. Allez-y.

Tim NollenMacquarie Research – Analyste

Salut. Merci beaucoup. J'ai beaucoup de questions, mais je vais m'en tenir à une ou deux. Il semble que votre entreprise de reciblage, si mes calculs de base sont corrects, était toujours en baisse au premier trimestre, mais vous demandez qu'elle devienne positive au deuxième trimestre.

Il semble que ce soit en partie sur la comparaison relativement facile d'une année à l'autre. Mais pourriez-vous simplement parler des tendances du reciblage au fil de l'année? Et lorsque les cookies tiers de Google Chrome sont éliminés et que Google se concentre sur son système FLoC, cela ouvre-t-il une opportunité beaucoup plus grande pour votre entreprise de reciblage d'ici 2022? Est-ce que je pense à cela de la bonne façon?

Megan ClarkenChef de la direction

Oui. Je suis content d'avoir de tes nouvelles. Permettez-moi de diriger un peu le trafic ici. Je vais essayer de diriger la première partie de la question en termes de vue 2021 de l'activité de reciblage à Sarah, juste en termes de tendances que nous voyons dans les segments de marché revenir.

Mais ensuite, je veux passer rapidement à Todd. Je veux utiliser le fait que nous avons Todd et Geoffroy au téléphone. Je veux donc lui parler assez rapidement pour parler de l'impact de Chrome sur l'activité de reciblage. C'est – je pense que c'est approprié pour lui.

Sarah, veux-tu juste lancer ça avec –

Sarah GlickmanDirecteur financier

Oui. Oui absolument. Je veux dire, vos pensées sont justes. Nous réussissons très bien dans le reciblage.

We're definitely very pleased with Q1, and we see that traction continuing into Q2. And we obviously expect some impact actually from iOS 14 kind of coming into Q2. All good on retail, definitely on that wave and seeing really terrific traction across all regions and across our customers. So excited to continue that momentum.

But I'll hand over to Todd, who can talk more on the other topic.

Todd ParsonsChief Product Officer

Oui. Thanks a lot, Sarah. I think this is a pretty easy one. The use of any cohorts through Google really presents a great opportunity for us to expand advertising solutions in general for our client base.

You've heard us talk a lot about our product strategy being to future-proof the business. And that's a combination approach where what we're doing or will do with Google as we go through testing, to get cohorts into our product mix is just one of three things that we're doing to expand our capabilities while we future-proof the business. So FLoC is just under way in testing. It's delayed in Europe.

FLEDGE looks like it's pushed to the end of 2021. That's the Google solution, which most closely proximate retargeting. And we're excited to test both of them. And we're in the queue on FLoC now.

And of course, we're very hungry to test FLEDGE. In either case, we'll be building our portfolio of solutions toward taking everything that Google throws at us, as well as developing our first-party media network which will preserve one-to-one targeting and open up other opportunities for us to use our own cohorts. You heard Megan talk about our new contextual solution. In many senses, that is a cohort solution.

That's a buying cohort solution applied in a privacy safe way onto the open Internet by URL. So we're already doing a cohort marketing in some ways at Criteo, just not cohorts as they relate to Google's proposals, but we're very much in line with — from a product perspective to take advantage of those, the moment that they are testable.

Tim NollenMacquarie Research — Analyst

Could I slip in another question about Retail Media, please? It looks like you've got very strong growth, a decent amount of which must be coming from new customers. Could you just talk about brand-new customers coming on as Retail Media customers versus existing? And if it's possible to share a number of percentage or number of retailers that are using — existing retailers that are using the service.

Megan ClarkenChief Executive Officer

Let me direct to Geoffroy. Geoffroy, do you want to take that?

Geoffroy MartinGeneral Manager, Growth Portfolio

Oui. Thank you, and great question, Tim. Thank you so much. Oui.

So as Megan has just discussed in our prepared statements, we announced a very big deal with Carrefour, as you know, in Q1, and we signed six new retailers. Now what's really interesting with our business is we are continuing to gain market share. As a matter of fact, we estimate that the overall Retail Media market is growing at about 20% CAGR worldwide, excluding Amazon and excluding China. And as you heard, we grew at 122% in Q1.

So we clearly are gaining market share. And the way we're doing that is by signing new retailers but also by increasing the share of wallet for existing retailer. And just to share a little bit of data, we already work with over 50% of the top 25 U.S. retailers that had monetization on-sites and over 50% of the top 20 EMEA retailers.

So when you look at the growth that we're generating, it's a combination of, again, increasing the share of wallet for the existing retailers that we have, signing new retailers and we sign new retailers on a quarterly basis, and also expanding toward new geographies where, historically, we haven't been present yet, for example, in APAC, and finally, addressing new client types like marketplaces. So that's why we are very excited about the growth prospect of Retail Media. And that's why we are expecting Retail Media to grow around 50% this year.

Tim NollenMacquarie Research — Analyst

OK. Thanks very much. Nice to see the turnaround taking shape. Congrats.

Thank you.

Geoffroy MartinGeneral Manager, Growth Portfolio

Thank you.

Megan ClarkenChief Executive Officer

Thanks Tim.

Operator

The next question will come from Dan Salmon with BMO Capital Markets. Please go ahead.

Dan SalmonBMO Capital Markets — Analyst

Hi, good morning everybody. Maybe the first one for Megan and Sarah. You mentioned Japan and Korea as sort of leading the retail response. I'm wondering how much of the recovery in retail that you saw — wondering how much of that may be due to better COVID responses.

Because when I look at the impact from COVID versus privacy headwinds on this quarter, it would suggest that the privacy headwinds, even being twice as big in the second quarter, it's still really that the COVID comps is the most significant headwind to your top line. Is that still the right way to look at this? And then just second, maybe — I'll just add one more for Todd, if I can squeeze in for you. Just maybe take us one level deeper on the contextual solution. We know that first-party data from the retailers is a big, important part of it.

But why is that different from traditional contextual solutions and certain types of look-alike modeling, if you could spend more time on that?

Megan ClarkenChief Executive Officer

Oui. So I'll start on Asia Pac, just on COVID in general. Travel for us is a challenge, and we are seeing some coming back, but it's obviously off a very slow base. And that has not come back as quickly as we expected.

So Japan is in significant lockdown, and that's impacting really travel, as well as classified. So that's for Asia Pac classified is a big business. For us in the Americas, travel is a smaller part of our business. Europe and Asia Pac is a large part of our business, and they've had more significant lockdowns.

So we anticipate — we're expecting that travel kind of sluggishness, frankly, to continue throughout the year. We'd love it to come back, but we see that probably be more toward the end of Q4 and 2022. The other comment I'll make on travel is we're seeing a lot of investment, not surprisingly from travel bureaus, federal government, state government, as well as, I would say, some free advertising from others. So for us, retargeting is going to become, after all of that, likely toward the end of last year into 2022.

Everything else, retail is doing well, obviously. Opening up the high streets again is something that we're very focused on. It's just starting again in Europe and then in Asia Pac as well. And Todd?

Todd ParsonsChief Product Officer

I can jump in on the second one, Dan. Great question. The — our approach is actually very unique. What it draws on is our very large store of offline transactional data and product data across our network of advertisers.

So the way to think about it is that our Shopper Graph, which is a combination of those two things, is a very rich place to create a buying cohort that is anonymously a group of transactions around a group of products. And then to apply that or map that back to media in our network. What that does is it gives us kind of the reverse of what contextual advertising is known for mostly today, which is scanning a URL or a piece of content on a URL and providing or extracting the meaning of that object and then putting it into a category which is targeted by an advertiser. In the traditional approach, advertisers have to bet that the way that the content is being interpreted is a good place for them to advertise, to reach an audience that's interested in whatever the product is.

Because we're doing it the opposite way, we're looking at people who buy the Adidas sneaker, as Megan said earlier, across the things that they read, what that does is it not only helps us use a completely unique approach at contextual, but it also helps us find consumers in places that are less likely to be identified by traditional content classification and made available for targeting. So it's very exciting. It's a new approach. We will be doing this sort of thing with our Shopper Graph more and more.

This is just the first. And I think I just want to emphasize, we're live in four markets in the U.S., here in the U.S., in the U.K., France and Germany. And it is the early going, but it's — if I had to be honest, it's hard to not be quite excited about what we're seeing thus far. And we think this is going to be a very disruptive innovation for the market.

Dan SalmonBMO Capital Markets — Analyst

Awesome. Thanks Todd, and thanks Sarah.

Operator

And the next question is from Doug Anmuth with J.P. Morgan. Please go ahead.

Doug AnmuthJ.P. Morgan — Analyst

Great. Thanks for taking the questions. I just wanted to ask about guidance to start. Just given the 1Q outperformance and then the 2Q guide, it looks like the full-year unchanged at mid-single-digit growth.

And I think that's as privacy headwinds are actually improving relative to three months ago. So just curious if that's all the delay in travel recovery that you mentioned or if there's something else we should think about? And then just second, related to the Apple iOS 14 changes. Just curious if given your — the large network of first-party ID and commerce data, just if you're seeing any benefits here in the early days as advertisers look to other data sources.

Megan ClarkenChief Executive Officer

It's great to hear from you. So on financial guidance, Q1 was solid. We were executing across the board on our transformation. And Q2 outlook looks very good.

So we're really hoping that Q2 kind of ceded all of us. However, H2 becomes a little tougher. And that is, as you said, the privacy identity impacts. So we've assumed $55 million over the next three quarters.

And as you recall, we had 60 million for the year. Q2 assumes about $11 million of incremental identity. So we're doing really, really well. We're executing well, certainly in retail and e-commerce, and, unfortunately, some of that goodness just kind of sucks up with the privacy impact.

On travel, we had — we've assumed a relatively muted kind of recovery unfortunately, not as significant or as fast as we would like. And I think we've — and we talked a lot about that in the last quarter. So I don't want to overtake all the good news. But right now, we're just not seeing that come back quickly enough to kind of ensure that we can lock and load higher returns for the year.

We're going to mid single-digit growth as opposed to low to mid single-digit growth, and that's really where we're focused, is to get to overall — to exceed expectations, but certainly trending more toward the midpoint at this point, which we're very happy about. And now I hand over to Todd on your other question.

Todd ParsonsChief Product Officer

Oui. I think where you were headed is, have we seen a change in our ability overall to target audiences? I would just say, it's a little early to say because, obviously, consumer behavior has to catch up with the ATT, the seven-day window. And we have to actually get a read on their response rates versus the disappearance of IDs that are not permitted. So far, it's safe to say that the consumer response is a little better than the market has predicted which is positive.

But we're not getting ahead of ourselves to talk about what we see in terms of impact to audience targeting overall until enough time has passed that we can take a new baseline. So more from us on that later. Meanwhile, absolutely not sitting still and waiting to see the contextual solution that I described, for instance, is useful for web and mobile companion properties, as well as is for web only. So we're taking approach of doing some testing there.

Obviously, there are other things we can do with cohorts. And you heard Megan talk about our — some of our direct SDK wins to just get a better direct supply path to the application market despite what was happening with AT&T — ATT rather. It's hard not to say AT&T, by the way, which is crazy. I feel bad for the company.

So that's the picture. It actually looks pretty good, and we feel like we've got a full slate of options to be running with. It's just a matter of time now.

Doug AnmuthJ.P. Morgan — Analyst

And just when you say consumer response is a little bit better than what the mark predicted, you just mean very early opt-in rates? Or is there something else?

Todd ParsonsChief Product Officer

That's right. That's right. And I've seen anecdotal data on that. Important to say we're not quoting any data.

But the early returns seem to be in certain markets slightly higher opt-in rates than were expected. And again, that is punditry. I'm not sure that anyone has a good read on this and would expect us to get some decent data a month or two out from now.

Doug AnmuthJ.P. Morgan — Analyst

Got it. That's helpful. Thank you.

Todd ParsonsChief Product Officer

You're welcome.

Operator

And the final question today will come from Matt Thornton with Truist Securities. Please go ahead.

Matt ThorntonTruist Securities — Analyst

Hey, good morning everybody. Thanks for taking the question. Maybe two, if I could. Coming back to Google, it seems that they're exiting the one to one retargeting market, at least away from their owned and operated properties.

And so my first question is, does that open up an opportunity for Criteo? And if so, if there's any way to size or dimension that? And then just secondly, not to beat a dead horse, but maybe, Sarah, when we think about the full year, it seems to me that the messaging here is, look, 1Q was better. And yes, ATT is pushed out. So that's incrementally positive. And it sounds like the only incremental negative we should come away with is travel just isn't kind of coming back maybe as fast as we had hoped.

I just want to make sure that I got the messaging right there. Any color would be helpful.

Todd ParsonsChief Product Officer

I can take the first one. That's a great question, and I'm glad you asked it because we're very excited about the moves that Google is making. We think that there's probably no better time to — for a company with a lot of access to first-party data to be — in ad tech to be building a business on the open Internet. You have some tectonic shifts working in our favor.

And certainly, Google looking more inward on the identity front is one of them. So we're very excited about it. I would say no sizing on the opportunity or incremental just yet. But it's safe to say if you look at the way Google reports revenue, that is large.

Megan ClarkenChief Executive Officer

Oui. And I can address the second part. I think your reading is right. So we are — we feel good across the board on retargeting retail.

Classifieds and travel kind of creeping up, but nowhere close to where we'd like them to be, certainly way below 2019 levels still and especially travel. And privacy is a bigger impact for the next three quarters, although what I would say overall is that we feel really good about across the board. Retargeting is going well. All our new solutions are going well.

They're all in the right space, as Todd said, and we're still trending for 50% growth year on year on our new solutions. That's our focus and our target. So I would say all tracking in the right direction. 2H is tougher with privacy impacts, but then we have new product launches.

Those numbers are small. So we're very excited about contextual. We're very excited about our video, but we — they're small and they're growing. And so it's hard to replace the giant of retargeting and the growth is there, but it's incredibly resilient.

We're very happy about it. It really helps us to continue to reinvest and focus on our clients and help them through their own transformation as they think about the post-cookie world as well. So all moving in the right direction, but it's definitely a marathon and not a sprint.

Edouard LassalleSenior Vice President, Market Relations and Capital Markets

Well, thank you, Sarah, Megan and team. This now concludes our call for today. We'd like to thank everyone for joining, and the IR team is available for any additional follow-ups, as usual. We wish you all a good day.

Thanks. Bye now.

Megan ClarkenChief Executive Officer

Thank you.

Operator

(Operator signoff)

Duration: 59 minutes

Call participants:

Edouard LassalleSenior Vice President, Market Relations and Capital Markets

Megan ClarkenChief Executive Officer

Sarah GlickmanChief Financial Officer

Tim NollenMacquarie Research — Analyst

Todd ParsonsChief Product Officer

Geoffroy MartinGeneral Manager, Growth Portfolio

Dan SalmonBMO Capital Markets — Analyst

Doug AnmuthJ.P. Morgan — Analyst

Matt ThorntonTruist Securities — Analyst

More CRTO analysis

All earnings call transcripts

This article represents the opinion of the writer, who may disagree with the “official” recommendation position of a Motley Fool premium advisory service. We’re motley! Questioning an investing thesis — even one of our own — helps us all think critically about investing and make decisions that help us become smarter, happier, and richer.



Source link

Pourquoi créer une boutique sur internet ?

Un circonstances commerce électronique donne l’occasion de se lancer à moindres frais pendant rapport aux entreprises classiques. De plus, vous avez la possibilité vous lancer bien plus rapidement. La maîtrise d’un situation commerce électronique ne demande pas de présence physique à un endroit précis, sauf peut-être quant au stockage et la préparation des commandes que vous avez la possibilité tout à fait externaliser, ou encore mieux dans l’hypothèse ou vous ne possédez pas de modération (on en parlera plus tardivement dans l’article).