Avis aux médias – Itinéraire de la vice-première ministre pour le mardi 27 avril 2021


GlobeNewswire

Recylex S.A. – Résultats annuels 2020

Recylex SA (Euronext Paris: FR0000120388 – RX) publie aujourd'hui ses résultats financiers annuels consolidés pour l'année 2020, tels qu'approuvés par le Conseil d'Administration lors de sa séance du 22 avril 2021. Pour plus de détails, le Rapport Financier Annuel 2020, déposé aujourd'hui auprès de l'Autorité des Marchés Financiers, consultable sur le site Internet de la société www.recylex.eu (rubrique Finance – Publications). 1. Contexte de l'arrêté des comptes annuels 2020 Comme pour les comptes consolidés et annuels 2018 et 2019, la préparation des comptes annuels 2020 est caractérisée par des incertitudes importantes qui pèsent sur la capacité de l'entreprise à poursuivre sa pérennité. Ainsi, la capacité de Recylex S.A. à poursuivre son exploitation reste soumise: au résultat des discussions en cours avec les créanciers Glencore International AG et la Commission européenne concernant la restructuration de la dette de la société. Cette dette, qui s'élève à 51,1 millions d'euros, n'est plus compatible avec la capacité du Groupe à générer de la trésorerie dans sa nouvelle configuration. Recylex S.A. a donc demandé à ses créanciers d'adapter le montant et l'échéance de cette dette à la capacité de remboursement des activités restantes du Groupe. Dans ce contexte, le Groupe étudie également la faisabilité d'une cession de certains actifs et / ou activités; La poursuite de l'activité commerciale avec Weser-Metall GmbH, société qui ne fait plus partie du Groupe et fait l'objet d'une procédure d'insolvabilité en Allemagne . Weser-Metall GmbH, dont les actifs sont en cours de cession par les autorités allemandes de l'insolvabilité, reste aujourd'hui quasiment unique client de Recylex SA; L'ajustement des dépenses liées à l'obligation de réhabiliter les anciens sites miniers et le site abandonné de l'Estaque à Recylex SA capacité de génération de flux de trésorerie. Pour rappel1, suite à la confirmation des dépôts de procédure d'insolvabilité le 15 mai 2020 en droit allemand au niveau du sous-groupe allemand, Recylex S.A. a perdu définitivement et irréversiblement le contrôle de ces entités. Cela a conduit à la déconsolidation de l'ensemble du périmètre de consolidation allemand. Les effets comptables de cette déconsolidation sont inclus dans les comptes consolidés de l'exercice clos le 31 décembre 2020. La procédure d'insolvabilité au niveau des entités allemandes du sous-groupe constituant un événement ayant rendu le prêt de Glencore International AG exigible à tout moment, Recylex SA a obtenu une troisième renonciation temporaire à l'échéance de la dette, qui peut être prorogée, sous conditions, jusqu'au 31 janvier 2022. Compte tenu de l'impossibilité d'apprécier la pertinence des hypothèses2 et des facteurs ayant conduit le Conseil d'administration à approuver la Comptes 2020 sur une base de continuité d'exploitation, les Commissaires aux comptes ont, conformément à leurs normes professionnelles, exprimé l'impossibilité de certifier les comptes consolidés et annuels 2020 en raison d'un certain nombre d'incertitudes liées à l'hypothèse de continuité d'exploitation. Cependant, Recylex S.A. précise que cela ne constitue pas un refus de certification. A la date de clôture, Recylex SA travaille activement avec ses conseillers pour restructurer la dette financière et non financière du Groupe et étudie la faisabilité de cession de certains actifs et / ou activités afin de restructurer la dette et assurer la continuité de la opérations restantes. Les perspectives financières reposent sur une issue favorable aux discussions avec les créanciers de Recylex S.A. concernant l'adaptation du montant et de la maturité de la dette existante à la capacité future de génération de trésorerie du Groupe. Ces discussions sont actuellement en cours. L'issue de ces discussions est incertaine, et si aucun accord n'est trouvé avec les créanciers, alors les conséquences en termes d'exigibilité des dettes conduiraient Recylex S.A.à déclarer la suspension des paiements en l'état actuel de ses prévisions de trésorerie. Pour cette raison, la cotation de l'action reste suspendue. 2. Événements clés en 2020 Les effets économiques de la pandémie de SRAS-CoV-2 ont impacté les activités des entités du sous-groupe allemand, qui ont déposé une procédure d'insolvabilité le 14 mai 20201. Suite à la perte de contrôle de Recylex SA sur l'allemand entités du sous-groupe, les critères de consolidation définis dans IFRS 10 n'étaient plus respectés. Recylex SA a donc déconsolidé toutes les entités du sous-groupe allemand soumises à une procédure d'insolvabilité3 à compter du 14 mai 2020. En conséquence, le groupe Recylex, à partir de ce moment, a été réduit aux activités suivantes: Segment principal: Recylex SA a utilisé activité de recyclage de batteries au plomb-acide (usines de Villefranche-sur-Saône et Escaudoeuvres); Pôle Plastiques: activité de recyclage des déchets polypropylène de C2P SAS; Autres activités: activités de holding de Recylex SA, y compris mise en équivalence représentant la participation de 50% dans Recytech SA Les dépôts de procédure d'insolvabilité par les entités allemandes du sous-groupe ont eu un impact significatif sur Recylex SA, principalement en termes de date de remboursement de la dette existante et de réduction des entrées de trésorerie des entités allemandes du sous-groupe par rapport aux prévisions de flux de trésorerie préalablement rédigée. Cela a conduit Recylex S.A.à: Demander et obtenir de Glencore International AG une renonciation à son droit d'exiger le remboursement immédiat du prêt de 16 millions d'euros. À la date de clôture, Recylex S.A. a obtenu de Glencore International AG une renonciation à son droit de déclarer le prêt immédiatement exigible et exigible jusqu'au 31 janvier 2022 au plus tard. La date de résiliation de cette suspension de droits peut cependant être prolongée par Glencore International AG si Recylex SA ne remplit pas les conditions préalables à la suspension des droits, à savoir la poursuite de l'approvisionnement de Weser-Metall GmbH en matières secondaires par Recylex SA ou la poursuite réussie du processus de restructuration de la dette financière et non financière de Recylex SA; Suspendre temporairement, à partir de septembre 2020, le paiement de l'amende infligée par la Commission européenne selon le plan de paiement convenu en 2017; Engager des discussions avec ses créanciers, à savoir Glencore International AG et la Commission européenne, afin d'adapter le montant et la maturité de ses dettes à la capacité de génération de trésorerie actuelle et future du Groupe dans un périmètre d'activité désormais très limité; Suspendre les travaux de réhabilitation de l'Estaque chantier jusqu'au 31 décembre 2021 et reporter, en accord avec les autorités compétentes, la date d'achèvement de ces travaux au 31 décembre , 2024, compte tenu de la capacité actuelle de génération de trésorerie de la Société; Établir, sur la base du nouveau périmètre de ses activités, de nouvelles perspectives financières à court et moyen terme qui assureraient la stabilité financière de Recylex SA et, par conséquent, du Groupe dans son ensemble, dont les principales hypothèses sont décrites ci-dessous ("7. Perspectives "). Dans ce contexte, le Groupe étudie la faisabilité de la cession de certains actifs et / ou activités afin de restructurer la dette tout en permettant la poursuite des opérations restantes. 3. Informations financières au 31 décembre 2020 En vue de ce qui précède, le compte de résultat consolidé au 31 décembre 2020 ne comprend que quatre mois d'activité pour les entités du sous-groupe allemand, contre douze mois d'activité pour la période close le 31 décembre 2019, ce qui rend difficile la comparaison d'une période avec Afin de permettre une meilleure appréciation de l'information financière consolidée 2020 dans le cadre du nouveau périmètre de consolidation du Groupe3, le Groupe présente ci-après certains agrégats clés pour l'information financière 2020 sur la base du nouveau périmètre de consolidation, à savoir excluant totalement les entités du sous-groupe allemand déconsolidées au premier semestre 2020. Informations financières consolidées au 31 décembre 2020: en millions d'euros au 31/12/2020 au 31/12/2019 au 31/12/2020 Nouveau périmètre de consolidation Au 31/12/2019 Nouveau périmètre de consolidation Evolution Nouveau périmètre de consolidation Ventes (IFRS) 113.9237.458.172.8-14.7EBITDA4 (15,3) (26,6) ( 4,8) (0,6) -4,2 Résultat opérationnel avant éléments non récurrents (IFRS) (25,6) (38,5) (12,1) (2,4) -9,7 Résultat des activités abandonnées (2,3) (15,4) — Résultat net (IFRS) 126,8 (84,3) 145,7 (2,5) 148,2 Trésorerie et équivalents de trésorerie 6,59,16,55,2 + 1,3 Trésorerie et équivalents de trésorerie nets 56,5 (5,9) 6,55,2 + 1,3 Capitaux propres (40,0) (168,7) (40,0) ( 26,9) -13,1 Dette nette 45,8176,945,846,4-0,6 Le chiffre d'affaires consolidé en 2020 s'élève à 113,9 millions d'euros, dont 70,9 millions d'euros de chiffre d'affaires pour les entités du sous-groupe allemand au cours des quatre premiers mois de 2020. Le chiffre d'affaires consolidé dans le nouveau périmètre de consolidation s'élève à à 58,1 millions d'euros en 2020, contre 72,8 millions d'euros en 2019. Cette baisse s'explique par la baisse de performance du segment plomb impactée par la baisse des volumes vendus de matières secondaires par les deux nattes plomb-acide usagées les usines de recyclage en France (Villefranche-sur-Saône et Escaudoeuvres) couplées à la baisse du prix du plomb, mais aussi à une forte baisse des ventes sur le segment des plastiques dans un contexte économique marqué par les effets du SRAS-CoV- 2 pandémie. Le résultat opérationnel consolidé avant éléments non récurrents pour 2020 est une perte de 25,6 millions d'euros, dont une perte de 13,5 millions d'euros pour les entités du sous-groupe allemand au cours des quatre premiers mois de l'année 2020. La perte opérationnelle avant non récurrente les éléments du nouveau périmètre s'élèvent à 12,1 millions d'euros en 2020 contre une perte de 2,4 millions d'euros en 2019. Cette forte dégradation du résultat opérationnel avant éléments non récurrents s'explique notamment par: performance du segment leader dans un contexte de volumes produits insuffisants et de conditions de marché défavorables entraînant une baisse de l'EBITDA du segment de 3,4 millions d'euros; la dépréciation des créances commerciales des entités du sous-groupe allemand pour 5,2 millions d'euros; le poids plus important des coûts de structure de la holding, qui ne sont plus partagés avec les entités du sous-groupe allemand (1,7 M €); ces effets négatifs ont été légèrement compensés par une amélioration du résultat opérationnel avant n éléments récurrents pour le segment des plastiques (+ 0,5 million d'euros). Le résultat des activités abandonnées est une perte de 2,3 millions d'euros et correspond aux résultats de Norzinco GmbH et PPM Pure Metal GmbH au cours des quatre premiers mois de 2020. Les résultats des sociétés mises en équivalence (participation de 50% dans Recytech SA) s'élèvent à un bénéfice de 2,9 €, en baisse de – 3,8 M € en 2019, notamment du fait de la forte baisse des cours du zinc en 2020. Le Groupe enregistre un résultat net positif de 126,8 M € au 31 décembre 2020, contre une perte de 84,3 millions d'euros pour la même période en 2019. Ce résultat est fortement impacté par l'effet technique de la déconsolidation des entités du sous-groupe allemand, qui a généré un résultat de déconsolidation de 159,4 millions d'euros. Cet impact, qui ne se traduit pas par une entrée de trésorerie, est comptabilisé en Autres produits / charges opérationnels et reflète la contribution consolidée négative des entités du sous-groupe allemand au résultat net du Groupe en lien avec les pertes cumulées et les dépréciations d'actifs précédemment comptabilisées. 4. Résultats par segment au 31 décembre 2020 4.1 Evolution des prix des métaux en euros au 31 décembre 2020 € par tonne Moyenne 2020 Moyenne 2019 Variation (%) Prix plomb1 5981787-11% Prix zinc1,9792,274-13% Taux de change € / $ 1,14121,11952% Source: London Metal Exchange. 4.2 Résultats par segment au 31 décembre 2020 Segment pilote En millions d'euros Au 31/12/2020 Au 31/12/2019 Au 31/12/2020 Nouveau périmètre de consolidation Au 31/12/2019 Nouveau périmètre de consolidation Changement Nouveau périmètre de consolidation Ventes (IFRS) 98.9195. 948.761.6-12,9 Résultat opérationnel avant éléments non récurrents (IFRS) (14,5) (29,4) (6,9) 1,3-8,2 En 2020, le chiffre d'affaires du segment plomb a représenté 83% du chiffre d'affaires nouveau périmètre de consolidation. Au 31 décembre 2020, il s'élevait à 48,7 millions d'euros (nouveau périmètre, en baisse de 21% par rapport à 2019). En raison des mesures sanitaires et du ralentissement économique lié à la pandémie de SRAS-CoV-2, les opérations des deux usines de recyclage de batteries au plomb-acide usagées du Groupe en France (Recylex SA) ont été presque entièrement fermées entre avril et mai 2020, avec " mesures à court terme pour les employés. L'activité de recyclage de batteries a progressivement repris au second semestre 2020. Dans ce contexte, Recylex SA a recyclé environ 61 000 tonnes de batteries plomb-acide usagées en 2020, un volume quasi stable par rapport à 2019, année marquée par des difficultés techniques au niveau de la fonderie de plomb, mais inférieur au volume observé en 2018 de 71300 tonnes. Recylex S.A. continue de fournir des matériaux secondaires à Weser-Metall GmbH, avec un système de prépaiement en vue de la procédure d'insolvabilité en cours pour cette société. Les perspectives de l'activité de traitement de batteries au plomb-acide usagées – désormais l'activité principale du Groupe – dépendront fortement de la poursuite de l'exploitation de Weser-Metall GmbH et de l'approvisionnement continu en matières secondaires de la fonderie de Weser-Metall GmbH par Recylex SA Weser-Metall GmbH – qui représente à ce jour le client quasi unique de la Société – est désormais une société extérieure au groupe Recylex, en procédure d'insolvabilité. Un projet de cession des actifs de Weser-Metall GmbH est actuellement en cours par l'administration allemande de l'insolvabilité. Si l'objectif reste de rester un fournisseur clé de Weser-Metall GmbH à l'avenir, sous réserve de l'avancement du processus de vente et du futur modèle commercial de Weser-Metall GmbH, Recylex SA poursuit activement sa recherche d'autres débouchés commerciaux pour ses produits recyclés. Sur l'exercice 2020, la baisse du prix du plomb, couplée à la détérioration des conditions commerciales de vente et à la hausse du prix des batteries plomb-acide usagées à l'achat ont fortement pesé sur la marge de ce segment. Par ailleurs, les résultats du segment lead intègrent la dépréciation intégrale des créances commerciales détenues sur Weser-Metall GmbH au moment de sa procédure d'insolvabilité, soit un montant de 4,8 millions d'euros. En conséquence, le segment plomb a enregistré une perte opérationnelle avant éléments non récurrents de 6,9 ​​millions d'euros en 2020, contre un résultat positif de 1,3 million d'euros en 2019 (nouveau périmètre de consolidation). Weser-Metall GmbH et Harz-Metall GmbH, le segment leader est désormais uniquement constitué des activités de Recylex SA en France. Segment Zinc En millions d'euros Au 31/12/2020 Au 31/12/2019 Au 31/12/2020 Nouveau périmètre de consolidation Au 31/12/2019 Nouveau périmètre de consolidation Évolution Nouveau périmètre de consolidation Ventes (IFRS) 6.223,6 — Résultat opérationnel avant éléments non récurrents (IFRS) (3,4) 2,9 — Le chiffre d'affaires consolidé en 2020 de ce segment correspond au chiffre d'affaires de l'activité de recyclage des poussières de fours à arc électrique opérée par Harz-Metall GmbH, tandis que l'activité de recyclage secondaire du zinc exploitée par Norzinco GmbH est présentée sous Résultat des activités abandonnées (IFRS 5). Le chiffre d'affaires du segment s'est élevé à 6,2 millions d'euros en 2020, soit jusqu'à la date de déconsolidation de Harz-Metall GmbH en mai 2020. Le segment a enregistré une perte d'exploitation avant éléments non récurrents de 3,4 millions d'euros en 2020. Suite à la déconsolidation de la société allemande Entités Norzinco GmbH et Harz-Metall GmbH, le segment zinc n'existe plus dans le nouveau périmètre des activités du Groupe Recylex. La participation de 50% détenue dans la joint-venture Recytech S.A. est mise en équivalence dans les comptes consolidés du Groupe conformément aux normes IFRS. Pôle Métaux spéciaux Les ventes du segment Métaux spéciaux ne sont plus incluses dans le chiffre d'affaires consolidé du Groupe suite à l'application d'IFRS 5 et cette activité est désormais classée en «activités abandonnées». Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel avant éléments non récurrents font partie de l'agrégat «Résultat des activités abandonnées», s'élevant respectivement à 5,5 millions d'euros et – 1,1 million d'euros pour les quatre premiers mois de 2020. Par ailleurs, suite à la déconsolidation de PPM Pure Metal GmbH en mai 2020, le segment Métaux spéciaux n'existe plus dans le nouveau périmètre des activités du Groupe Recylex Segment Plastique en millions d'euros Au 31/12/2020 Au 31/12/2019 Au 31/12/2020 Nouveau périmètre de consolidation Au 31 / 12/2019 Nouveau périmètre de consolidation Évolution Nouveau périmètre de consolidation Chiffre d'affaires consolidé 8,712,18,711,2-2,5 Résultat opérationnel avant éléments non récurrents (IFRS) 0,2 (1,0) 0,2 (0,4) 0,6 Suite à la déconsolidation de C2P GmbH, les plastiques le segment est désormais uniquement constitué de l'activité de C2P SAS en France. Le chiffre d'affaires a atteint 8,7 millions d'euros en 2020, en baisse de 22% par rapport à 2019 (nouveau périmètre de consolidation). Compte tenu du fort ralentissement de la demande mondiale de polypropylène recyclé, notamment dans le secteur automobile fragilisé par les effets de la pandémie SRAS-CoV-2, l'activité de C2P SAS en France a été drastiquement réduite en avril 2020, pour reprendre progressivement troisième trimestre 2020. L'activité au quatrième trimestre 2020 a été positive, avec des niveaux de production proches de ceux d'avant la période pandémique. Dans ce contexte, le résultat opérationnel du segment avant éléments non récurrents s'établit à 0,2 M € en 2020, contre une perte de 0,4 M € en 2019. 5. Flux de trésorerie et structure financière La trésorerie brute du Groupe s'élève à 6,5 M € à 31 décembre 2020, en baisse de 2,6 millions d'euros par rapport à la même période en 2019. Le Groupe ne disposait d'aucune ligne de crédit à fin décembre 2020, contrairement à fin 2019 où le Groupe disposait de lignes de crédit de 15,0 millions d'euros, toutes dont ont été utilisés au niveau du sous-groupe allemand. Du fait de la déconsolidation des entités du sous-groupe allemand au premier semestre 2020, la trésorerie nette du Groupe est positive au 31 décembre 2020 à 6,5 millions d'euros, contre une trésorerie nette négative de 5,9 millions d'euros en décembre Sur la base du nouveau périmètre de consolidation, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élèvent à 6,5 millions d'euros en 2020 contre 5,2 millions d'euros en 2019, en hausse de 1,3 million d'euros. Cette augmentation de la trésorerie du nouveau périmètre de consolidation s'explique principalement par: Un cash flow opérationnel positif de 1,4 M € suite à une forte baisse du besoin en fonds de roulement de 6,9 ​​M € dans les deux segments (plomb et plastiques), qui a plus que compensé la perte générée (EBITDA de – 5,5 millions d'euros); des dividendes de Recytech SA (société mise en équivalence) pour un montant de 4,0 millions d'euros; un cash-flow positif de 1,9 million d'euros lié au remboursement d'une partie de les indemnités versées par Recylex SA au titre des demandes d'indemnisation des anciens salariés de Metaleurop Nord suite à l'arrêt du Tribunal de Grande Instance du 24 mai 2018 en faveur de Recylex SA Les flux de trésorerie précités ont servi à financer (i) des investissements (1,0 M € ), (ii) le remboursement de l'amende de la Commission européenne (intérêts compris) de 1,1 million d'euros au titre du plan de paiement et (iii) les dépenses liées à la réhabilitation des anciennes mines et du site abandonné de l'Estaque pour 3,1 millions d'euros. L'endettement financier net du Groupe s'élève à 45,8 millions d'euros en 2020, en baisse de 131,1 millions d'euros par rapport à 2019, en raison de la déconsolidation du sous-groupe allemand, dont la part de l'endettement financier net au 31 décembre 2019 s'élève à 130,5 millions d'euros. L'endettement financier net du Groupe au 31 décembre 2020 se décompose comme suit: Un prêt de 16 millions d'euros (17,2 millions d'euros y compris les intérêts capitalisés) accordé en 2014 par Glencore International AG. L'insolvabilité des entités du sous-groupe allemand a rendu ce prêt payable à tout moment à Glencore International AG, ce qui a conduit Recylex SA à demander et à obtenir de Glencore International AG une renonciation temporaire et conditionnelle à son droit de déclarer ce prêt immédiatement exigible (voir ci-dessus); La dette relative à l'amende de la Commission européenne de 24,7 millions d'euros. Cette dette est soumise à un échéancier de paiement en vertu duquel Recylex S.A. (la société mère du Groupe) paiera l'amende et à un rapport de paiement d'une partie significative de l'amende à moyen terme. La Société a suspendu en septembre 2020 le paiement de l'amende infligée par la Commission européenne selon le plan de paiement convenu en 2017 et a entamé des discussions avec la Commission européenne concernant le paiement de cette amende. Les impayés s'élèvent à 0,5 M € (à échéance de septembre à décembre 2020); La clause de récupération dans le cadre du plan de continuation 2005-2015 pour un montant de 4,1 M €. Les montants dus au titre de cette clause s'élèvent à 2,7 millions d'euros au 31 décembre 2020, le principal créancier étant Glencore International AG avec 2,6 millions d'euros. Recylex SA a obtenu de Glencore International AG une renonciation jusqu'au 31 janvier 2022 au droit d'exiger le paiement de cette dette aux mêmes conditions que la suspension de son droit de déclarer le prêt de 16,0 millions d'euros immédiatement exigible et exigible; La dette rééchelonnée exigible en 2026 dans le cadre du plan de continuation de Recylex SA pour un montant de 5,1 millions d'euros envers Glencore International AG. Les échéances futures de la dette financière n'étant pas compatibles avec la génération de trésorerie du Groupe dans sa nouvelle configuration, Recylex SA a engagé des discussions avec ses créanciers, à savoir Glencore International AG et la Commission européenne, pour adapter le montant et la maturité de la dette à sa capacité de génération de cash flow. Dans ce contexte, le Groupe étudie également la faisabilité d'une cession de certains actifs et / ou activités afin de restructurer la dette et de permettre aux activités restantes de continuer à fonctionner. Outre les passifs financiers, Recylex SA a des passifs environnementaux liés à la réhabilitation des anciennes mines et du site abandonné de l'Estaque, pour lesquels des provisions ont été constituées pour un montant de 13,4 millions d'euros au 31 décembre 2020, dont 9,1 millions d'euros concernent le Site de l'Estaque. Recylex SA a suspendu les travaux de réhabilitation du site de l'Estaque jusqu'au 31 décembre 2021 et a obtenu un report des autorités compétentes de la date d'achèvement des travaux au 31 décembre 2024. Le calendrier prévisionnel des coûts de réhabilitation du site de l'Estaque, basé sur les obligations actuelles et les meilleures estimations disponibles à la date de clôture, sont difficilement conciliables avec la génération future de cash-flow du Groupe dans sa nouvelle configuration, et Recylex SA devra presque certainement trouver des financements externes pour financer ces travaux ou vendre le site dans sa nouvelle configuration. état actuel. Les capitaux propres au 31 décembre 2020 s'élèvent à -40,0 millions d'euros contre -168,7 millions d'euros au 31 décembre 2019. Bien que toujours négatifs, l'amélioration des capitaux propres est principalement due au résultat net positif en 2020 de 126,7 millions d'euros, qui inclut l'effet de la déconsolidation des entités allemandes du sous-groupe pour 159,4 millions d'euros. 6. Point sur les procédures judiciaires en cours concernant Recylex S.A. Le document de synthèse des procédures judiciaires en cours est disponible dans la section Finance du site Internet du Groupe Recylex. 7. Perspectives Recylex S.A. a élaboré de nouvelles perspectives financières à court, moyen et long terme pour prendre en compte les impacts connus de la procédure d'insolvabilité au niveau des entités du sous-groupe allemand et le nouveau périmètre d'activités. Cette nouvelle perspective repose sur les hypothèses suivantes: Weser-Metall GmbH continuera à opérer et Recylex SA continuera à fournir des matériaux secondaires à la fonderie de Weser-Metall GmbH; Recylex SA la capacité de Recylex SA à trouver de nouveaux débouchés pour ses produits à moyen terme afin de réduire sa dépendance vis-à-vis de Weser-Metall GmbH, qui est désormais son client principal et quasi unique; La prolongation au-delà du 31 janvier 2022 de la date d'échéance du prêt de 16 millions d'euros accordé en 2014 par Glencore International AG; La renonciation du paiement des intérêts financiers liés au prêt de 16 millions d'euros consenti par Glencore International AG pour au moins les 12 prochains mois (pour un montant de 1,2 million d'euros), ainsi que l'adaptation du montant, des modalités de remboursement et l'intérêt à moyen terme; La renonciation temporaire au plan de paiement de l'amende à la Commission européenne et l'ajustement du calendrier de paiement pour s'assurer qu'il est compatible avec la capacité de Recylex SA à générer de la trésorerie. A ce titre, une demande a été adressée en juillet 2020 à la Commission européenne pour adapter le montant et le plan de paiement à la nouvelle situation économique du Groupe; l'adéquation des coûts annuels de réhabilitation des anciennes mines et du site abandonné d'Estaque, de sorte que les coûts sont compatibles avec la capacité de génération de trésorerie de Recylex SA, étant précisé que Recylex SA devra très certainement trouver des financements externes pour les travaux du site de l'Estaque ou vendre le site dans son état actuel pour faire face à ses obligations actuelles. Le calendrier de réhabilitation défini par l'arrêté préfectoral complémentaire du 15 janvier 2021 est fixé au 31 décembre 2024, pour un coût total d'environ 9 millions d'euros. Les perspectives financières reposent sur une issue favorable aux discussions engagées avec les créanciers de Recylex S.A. concernant l'adaptation du montant et de l'échéance des dettes existantes à la capacité future de génération de trésorerie du Groupe. Ces discussions sont actuellement en cours à la date de clôture des comptes consolidés et annuels de Recylex S.A. L'issue de ces discussions étant incertaine, cette situation donne lieu à une incertitude importante quant à la capacité de l'entreprise à poursuivre son exploitation. 8. Ordre du jour financier provisoire L'Assemblée générale appelée à statuer sur les comptes consolidés et annuels 2020 se tiendra le 16 juin 2021, selon les modalités qui seront précisées ultérieurement en fonction des restrictions toujours en vigueur dans le cadre de la pandémie de SRAS-CoV-2. Prochaine publication: Information financière au 31 mars 2021, le jeudi 29 avril 2021 (après bourse). 1 Voir les communiqués de presse du 14 mai 2020 et du 20 mai 2020. Avec les décisions du tribunal allemand confirmant les remplissages des procédures d'insolvabilité au niveau des entités du sous-groupe allemand, Recylex SA a définitivement perdu le contrôle de toutes les entités du sous-groupe allemand . Avec les décisions du tribunal, tous les pouvoirs ont été transférés intégralement aux directeurs généraux des entités allemandes et à l'administrateur judiciaire.2 Ces hypothèses et facteurs sont détaillés dans la note 32 de l'annexe aux comptes consolidés 2020.3 Évolution du périmètre de consolidation et les effets de la déconsolidation du sous-groupe allemand sont décrits dans la note 37 de l'annexe aux comptes consolidés 2020.4 Résultat opérationnel courant avant amortissements, provisions et dépréciations (indicateur non IFRS) .5 Trésorerie et équivalents de trésorerie nets de lignes de crédit tirées. Avertissement: Ce communiqué de presse peut contenir des déclarations prospectives qui constituent des tendances ou des objectifs et ne doivent pas être interprétées comme des prévisions de résultats ou tout autre indicateur de performance. Ces informations sont par nature soumises à des risques et incertitudes tels que décrits dans le rapport annuel de la société disponible sur son site Internet (www.recylex.fr). Des informations plus détaillées sur Recylex peuvent être trouvées sur son site Internet (www.recylex.eu). Dans ce communiqué de presse, sauf indication contraire, tous les changements sont exprimés sur une base annuelle (2020/2019). *** Matières premières issues des mines urbaines Le Groupe Recylex est un spécialiste européen du recyclage du plomb, du zinc et du polypropylène. Pour plus d'informations sur le Groupe Recylex: www.recylex.eu *** Contact Presse & Investisseurs: T +33 (0) 158 47 29 91 | E info@recylex.eu Recylex S.A. | Siège social: 6 place de la Madeleine | 75008 Paris | France Bureau administratif: 79 rue Jean-Jacques Rousseau | 92158 Suresnes Cedex | France Attachment Recylex S.A. – Résultats annuels 2020



Source link

Il n’a ne été aussi facile de jeter un site commerce électronique de nos jours, il assez de voir le nombre de plateformes web commerce électronique en France pour s’en rendre compte. En effet, 204 000 websites actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de sites a été fois 9. Avec l’évolution des technologies, les média à grand coup d’histoire de succès story, (si dans l’hypothèse ou je vous assure, je suis aussi tombé dans le panneau) le e-commerce est longuement été vu comme un eldorado. Du coup, une concurrence accrue a vu le le jour dans thématiques.