Le gouvernement vend 10% du capital pour quitter Tata Communications, Telecom News, ET Telecom


New Delhi: Le gouvernement a annoncé vendredi qu'il avait quitté Tata Communications après avoir vendu 10% des parts au bras de Tata Sons, Panatone Finvest, dans le cadre d'un échange hors marché. Le gouvernement indien détenait une participation de 26,12 pour cent, tandis que Panatone Finvest en détenait 34,80 pour cent, Tata Sons 14,07 pour cent et les 25,01 pour cent restants appartenaient au public avant la transaction.

"Nous souhaitons vous informer que nous détenons 2,85 000 000 actions de participation détenues par nous dans Tata Communications Limited représentant 10 pour cent de l'actionnariat total de la société, à l'acheteur le 18 mars 2021 par le biais d'un hors-marché commerce », a déclaré le département des télécommunications au nom du président de l'Inde dans une note réglementaire.

Selon le dépôt réglementaire, le gouvernement a vendu 10 pour cent des parts à Panatone Finvest Limited.

Le gouvernement a déjà vendu 16,12 pour cent des parts par le biais d'une offre de vente aux investisseurs particuliers et non particuliers au prix plancher de 1 161 roupies par action. Le gouvernement a réservé un minimum de 25 pour cent de la part de l'offre pour les fonds communs de placement et les compagnies d'assurance soumis à des offres valables et 10 pour cent pour les investisseurs de détail. L'OFS a été abonné 1,33 fois.

Tata Communications a été créée après que Tata Group a acquis une participation en 2002 dans l'ancienne Videsh Sanchar Nigam Limited créée par le gouvernement en 1986.

L'enjeu fait partie du processus de désinvestissement du gouvernement. Le gouvernement s'est fixé comme objectif de réaliser 32 000 crores de roupies au cours de cet exercice.



Source link

Il n’a à la saint-glinglin été aussi facile de jeter un site e-commerce de à nous jours, il suffit de voir le taux le montant le pourcentage de plateformes web commerce électronique en France pour s’en remettre compte. En effet, 204 000 sites actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de sites est fois 9. Avec l’évolution des technologies, média à grand coup d’histoire de succès story, (si dans l’hypothèse ou je vous assure, moi c’est aussi tombé a l’intérieur du panneau) le e-commerce est longuement été vu comme un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le jour dans thématiques.