Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation sur les résultats de FNKO.OQ 11-mars-21 21h30 GMT


T4 2020 Funko Inc Earnings Call 11 mars 2021 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Funko Inc Jeudi 11 mars 2021 à 21h30 GMT Version TEXT de la transcription ======= =================================================== ======================== Entreprises participantes ========================== =================================================== ===== * Andrew Harless Funko, Inc. – Gérant de l'IR * Andrew Mark Perlmutter Funko, Inc. – Président * Brian Richard Mariotti Funko, Inc. – PDG et administrateur * Jennifer Fall Jung Funko, Inc. – CFO == =================================================== ============================= Participants à la conférence téléphonique ==================== =================================================== =========== * Alexander Thomas Perry BofA Securities, Research Division – Equity Research Analyst * Erinn Elisabeth Murphy Piper Sandler & Co., Research Division – MD & Senior Research Analyst * Gerrick Luke Johnson BMO Capital Markets E quity Research – Analyste principal des jouets et des loisirs * Tami Zakaria JPMorgan Chase & Co, Division de la recherche – Analyste ============================== =================================================== Présentation ————————————————- ——————————- Opérateur (1) ————— ————————————————– ————— Bonjour et bienvenue à la conférence téléphonique de Funko pour discuter des résultats financiers du quatrième trimestre de 2020. (Instructions pour l'opérateur) Veuillez noter que la reproduction de cet appel dans son intégralité ou en partie n'est pas autorisée sans l'autorisation écrite de l'entreprise. Pour rappel, cet appel est en cours d'enregistrement. Je vais maintenant céder la parole à Andrew Harless, directeur des relations avec les investisseurs, pour commencer. ————————————————– —————————— Andrew Harless, Funko, Inc. – Directeur de l'IR (2) —— ————————————————– ———————— Merci et bon après-midi. Nous avons à l'appel aujourd'hui de la direction Brian Mariotti, président-directeur général; Andrew Perlmutter, président; et Jennifer Fall Jung, directrice financière. Un communiqué de presse couvrant les résultats financiers du quatrième trimestre 2020 de la société a été publié cet après-midi et est disponible sur notre site Internet des relations avec les investisseurs, investor.funko.com. Avant de commencer, je dois vous rappeler que les remarques de la direction sur cet appel peuvent contenir des déclarations prospectives au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux indiqués par ces déclarations prospectives en tant que résultant de divers facteurs importants, y compris ceux décrits dans la section Facteurs de risque de notre formulaire 10-K pour l'exercice clos le 31 décembre 2020, et nos autres dépôts auprès de la SEC. Toutes les déclarations prospectives faites lors de cet appel représentent nos opinions uniquement à ce jour, et nous ne nous engageons pas à les mettre à jour. Nous ferons référence à certaines mesures financières non-GAAP lors de l'appel d'aujourd'hui, telles que l'EBITDA ajusté et la marge d'EBITDA ajusté, qui, selon nous, peuvent être importantes pour les investisseurs pour évaluer notre performance opérationnelle. Le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR avec les mesures financières conformes aux PCGR les plus directement comparables est inclus dans notre publication des résultats. Nous avons également préparé une présentation visuelle que les investisseurs peuvent consulter et suivre avec cette discussion et accessible sur investor.funko.com. Je vais maintenant céder la parole à Brian. ————————————————– —————————— Brian Richard Mariotti, Funko, Inc. – PDG et directeur (3) —– ————————————————– ————————- Merci de vous joindre à l'appel aujourd'hui, et j'espère que tout le monde reste en sécurité et en bonne santé. Avant de commencer, je tiens à féliciter nos équipes Funko du monde entier qui ont fait preuve d'une grande résilience et se sont réunies pour exécuter en 2020. C'est grâce à elles que nous avons pu continuer à apporter de la joie à nos fans au cours d'une année très perturbatrice. Quelques faits marquants de 2020. Premièrement, nous avons livré l'innovation, qui est le cœur de Funko. Nous avons lancé avec succès de nouveaux produits allant de Snapsies et Funko Vinyl Soda! à Pop! albums, Stitch Shoppe et une douzaine de nouveaux jeux de société. Tout cela a élargi notre présence parmi les principaux partenaires de vente au détail, étendu notre portée à de nouveaux consommateurs et diversifié davantage notre flux de revenus. À cette fin, notre stratégie de diversification continue de porter ses fruits en 2020, nos produits non figuratifs représentant près de 23% de nos ventes, soutenus par nos produits de marque Loungefly en hausse de 17% et notre portefeuille de jeux élargi en croissance de plus de 50%. Deuxièmement, nous continuons à exploiter avec succès le contenu permanent, ce qui nous a permis de garder nos produits frais et pertinents à une époque où de nombreuses nouvelles versions étaient suspendues. Pour l'année, les ventes liées au contenu Evergreen ont représenté 66% de notre activité, contre 51% en 2019. De plus, il n'y a qu'une seule propriété dans notre top 20 qui est liée à une sortie en salles. Cette capacité unique à tirer parti des propriétés à feuilles persistantes dans une grande variété de genres, de produits, de marques et de détaillants nous permet de générer des revenus tout en atteignant continuellement de nouvelles bases de fans. Troisièmement, nous avons renforcé notre plateforme de vente directe aux consommateurs en 2020 grâce à plusieurs initiatives. Nous avons ajouté des capacités numériques importantes pour améliorer la convivialité et la fonctionnalité. Nous avons augmenté le nombre de SKU sur le site, passant de quelques centaines à plus de 2000. Nous avons lancé funkoeurope.com en octobre, avec près de 2 ans d'avance sur notre plan initial. Ces actions nous ont permis de faire croître nos ventes directes aux consommateurs totales de 80% à plus de 50 millions de dollars. En pourcentage des ventes, D2C représentait 8% de l'activité en 2020, contre moins de 4% en 2019. C'était une activité naissante en 2017 et est devenue en quelques années un canal en pleine croissance pour nous. Nous continuons d'investir dans D2C pour accélérer nos capacités, stimuler la croissance et développer notre échelle. Notre quatrième réalisation, en plus de l'expansion de nos activités D2C, nous avons pivoté avec succès et nous nous sommes concentrés sur le soutien de notre marché de masse mondial et des canaux de commerce électronique tiers, stimulant la croissance par rapport à 2019. À la fin de l'année, ces canaux représentaient 35% de ventes, contre 28% en 2019. Cinquièmement, en décembre, nous avons lancé Pop! Des personnes dans nos 2 points de vente phares. Cela donne à nos fans la possibilité de créer leur propre Pop! figure et boîte pour eux-mêmes, leurs amis ou leur famille. Nous avons vu une réponse initiale formidable de nos fans au cours des 3 derniers mois, et Pop! Les gens sont rapidement devenus l'article le plus vendu dans nos deux magasins Funko. Compte tenu de la forte demande des consommateurs, nous travaillons pour apporter rapidement Pop! Des gens sur nos sites Web en 2022 pour permettre à nos fans du monde entier de créer leur propre Pop! et connectez-vous avec notre marque emblématique. Nous pensons que c'est un moyen puissant d'améliorer l'expérience tout en attirant de nouveaux fans sur notre site. Enfin et surtout, nous avons trouvé de nouvelles façons de dialoguer avec nos fans du monde entier. À une époque où les événements en personne n'étaient pas possibles, nous avons pivoté et innové pour nous assurer de rester connectés à nos fans, que ce soit via les médias sociaux ou en hébergeant Virtual Con en relation avec Comic Cons à San Diego, New York et Emerald City. . Nous avons constaté un engagement si fort des fans que, dans plusieurs cas, nous avons vendu plus via notre Virtual Con que lors de nos événements en personne l'année dernière. Et notre engagement sur les réseaux sociaux était supérieur à celui des Comic Con eux-mêmes. Nous sommes particulièrement heureux de clôturer l'année avec un quatrième trimestre solide, qui a été marqué par un retour à la croissance des revenus, une rentabilité améliorée et des progrès continus par rapport à nos principales initiatives de croissance. Les ventes nettes du quatrième trimestre ont augmenté de 6% pour atteindre 227 millions de dollars, dépassant largement nos attentes. Notre solide performance en matière de revenus, associée à de solides contrôles des coûts, a entraîné une marge d'EBITDA ajusté de 14,7%, en hausse de 270 points de base par rapport à l'année dernière. De plus, nous continuons de renforcer notre bilan en augmentant notre position de liquidité de plus de 70% par rapport à l'année précédente pour la porter à 127 millions de dollars. Le quatrième trimestre a été marqué par un certain nombre de tendances fortes qui nous rendent encore plus optimistes concernant la marque Funko, la force sous-jacente de notre plate-forme de culture pop et notre capacité à nous connecter avec notre base de fans dans le monde entier. Nous avons constaté une demande exceptionnelle aux États-Unis, où les ventes ont augmenté de 18% pour atteindre 171 millions de dollars et ont représenté notre plus important trimestre national jamais enregistré. Cela s'explique par une forte croissance sur le marché de masse, le commerce électronique tiers et les canaux directs aux consommateurs. Nous avons également constaté des performances supérieures aux attentes de nos partenaires de vente au détail spécialisés, mais la reprise dans ce canal reste encore graduelle. Du point de vue de la marque, au niveau national, nous avons réalisé une forte croissance de 12% dans Pop! et 55% dans Loungefly au quatrième trimestre, démontrant la force et la résilience de nos marques. Une deuxième tendance particulièrement notable est la force durable du contenu Evergreen, qui a représenté 68% des ventes du trimestre. Cela démontre notre capacité à stimuler la croissance sans compter sur les nouvelles versions alors que nous connectons de plus en plus les fans à leur contenu Evergreen préféré. De plus, notre stratégie de diversification continue de gagner du terrain. Au quatrième trimestre, notre catégorie de chiffres est restée stable par rapport à l'année dernière, et la quasi-totalité de notre croissance a été tirée par nos autres produits, alimentée par de solides performances au sein de notre marque Loungefly et notre offre de jeux élargie. De plus, nous continuons à voir de plus en plus de fans se tourner vers notre site Web Funko et Loungefly pour leurs achats de culture pop. Les ventes de nos propres sites de commerce électronique ont augmenté de plus de 170% au cours du trimestre. En fait, nos sites de commerce électronique se seraient classés dans le top 3 de nos plus gros clients au monde. Enfin, d'un point de vue international, nous avons mieux performé que prévu, les perturbations pandémiques en Europe ayant été partiellement compensées par une demande soutenue de la part de nos partenaires détaillants et des consommateurs. Nous continuons de voir des signaux de demande forts de la région européenne pour 2021 et pensons que nous sommes bien placés pour étendre davantage notre empreinte internationale. Les marques de Funko sont ce à quoi les concédants de licence, les détaillants et, surtout, nos fans font confiance en matière de culture pop. Notre diversité dans les catégories de produits, les licences, les genres et la distribution nous permet d'atteindre une large base de consommateurs. Rien qu'en 2015, plus de 90% de nos ventes ont été attribuées aux chiffres. Depuis, nous nous sommes développés dans des zones de croissance adjacentes et avons diversifié notre gamme de produits pour inclure des sacs, des portefeuilles, des jeux de société, des vêtements, des jouets, des accessoires et plus encore. Nous avons fait passer notre catégorie sans chiffres d'environ 25 millions de dollars en 2015 à près de 150 millions de dollars en 2020, et cette catégorie représente désormais 23% de nos ventes. Cependant, pendant cette période, nous sommes restés concentrés sur le renforcement de notre activité chiffre, que nous avons doublé depuis 2015 et représente plus de 500 millions de dollars en 2020. Nous continuons à stimuler la croissance et à renforcer notre diversification en étendant notre portée à tous les produits, catégories, canal et géographie. Nous l'avons fait en élargissant notre offre de produits grâce à des acquisitions stratégiques et en entrant dans de nouvelles catégories; accroître notre pénétration dans des genres tels que le sport, l'anime et la musique; continuer à s'implanter à l'échelle internationale en Europe, en Amérique latine et au Canada; élargir notre distribution aux détaillants nouveaux et existants ainsi que directement aux consommateurs via notre propre site Web; trouver continuellement de nouvelles façons innovantes de s'engager avec notre famille grandissante. À titre d'exemple, il y a quelques semaines à peine, au lieu du New York Toy Fair, nous avons organisé notre tout premier Funko Fair virtuel, dans lequel nous nous sommes associés à nos concédants de licence et détaillants pour impliquer nos fans et lancer de nouvelles offres. Nous ne pourrions pas être plus ravis de la réponse que nous avons reçue et de l'énorme succès de l'événement, dans lequel l'engagement des fans a dépassé de loin tout salon du jouet en personne auquel nous avons assisté au fil des ans. L'événement a conduit à la prévente de près de 1,5 million d'unités aux fans via nos partenaires de vente au détail. Et bon nombre de ces produits sont encore 6 à 9 mois avant d'être commercialisés. En outre, cela a généré plus de 90 millions d'impressions sur les réseaux sociaux. Nous prévoyons de continuer à tirer parti des événements virtuels tout au long de 2021 pour stimuler la communauté, la sensibilisation et l'engagement des fans du monde entier. Nous sommes sortis de 2020 fortement positionnés d'un point de vue stratégique, opérationnel et financier, et nous sommes extrêmement enthousiasmés par le chemin à parcourir. Nous avons des stratégies de croissance bien définies et nous nous exécutons contre des TAM importants. Le marché mondial des produits sous licence dépasse 290 milliards de dollars et le marché mondial des jouets et des jeux dépasse 90 milliards de dollars. Notre piste est importante, et nos stratégies visant à tirer parti de notre plate-forme principale de culture pop, à diversifier l'entreprise et à stimuler la rentabilité continuent de gagner du terrain. Nous prévoyons que 2021 sera notre année de ventes la plus forte à ce jour, ce qui nous donne la confiance nécessaire pour continuer à investir dans l'entreprise pour stimuler la croissance à long terme. Pour l'année, nous prévoyons une croissance des ventes de 25% à 30%, reflétant la force générale de nos marques, produits, canaux et zones géographiques. Cela reflète également la croissance par rapport aux niveaux prépandémiques de 2019. Surtout, nous continuons à gérer l'entreprise avec discipline et nous prévoyons de générer une forte croissance en termes de chiffre d'affaires et de résultat en 2021. Nous apprécions grandement le soutien de nos partenaires, fans et actionnaires et sommes impatients de vous tenir au courant des progrès tout au long de l'année. . Je cède maintenant la parole à Andrew pour discuter de nos initiatives stratégiques. ————————————————– —————————— Andrew Mark Perlmutter, Funko, Inc. – Président (4) ——- ————————————————– ———————– Merci, Brian. Nous sommes heureux des progrès considérables que nous avons réalisés en 2020 par rapport à nos stratégies clés pour stimuler la croissance et la diversification. Pour rappel, il s'agit notamment de s'appuyer sur notre cœur de métier de la culture pop, de diversifier davantage notre portefeuille de produits, d'étendre notre portée internationale et d'augmenter la part de notre activité via nos propres canaux de vente directe aux consommateurs. À l'approche de 2021, nous sommes ravis de tirer parti des progrès réalisés à ce jour, qui, selon nous, positionneront l'entreprise pour une croissance soutenue à long terme. Premièrement, maximiser l'activité principale de la culture pop. En 2021, nous continuerons de créer des programmes uniques qui résonnent avec nos fans en mettant davantage l'accent sur les propriétés à feuilles persistantes, ainsi qu'en élargissant notre base de consommateurs en développant des genres de contenu sous-pénétrés et en lançant de nouveaux produits. Nous avons connu un franc succès avec nos programmes Evergreen en 2020 et nous prévoyons de continuer à tirer parti de ceux-ci en tirant parti de nouvelles propriétés telles que Seinfeld, en recréant de nouvelles façons de célébrer les propriétés préférées des fans telles que Marvel: Deadpool et en nous concentrant sur la création de déclarations holistiques au détail. Nous prévoyons de stimuler l'expansion de notre cœur de métier avec les genres de sports, de musique et d'anime. Le marché des produits de sports et de musique sous licence représente plus de 30 milliards de dollars de ventes annuelles. Nous commençons tout juste à nous concentrer sur cette activité en pleine croissance et à conquérir des parts de marché grâce à l'expansion des licences, en utilisant des marques existantes telles que Pop! et Loungefly et en créant de nouvelles lignes adaptées à leurs fans spécifiques. En 2020, nous avons constaté une réaction positive des consommateurs au lancement de Pop! Album, qui recrée des disques emblématiques et offre aux fans une nouvelle façon de profiter du Pop! marque. Par exemple, notre Pop! L'album du disque classique Back in Black d'AC / DC était notre principal objet de collection chez l'un de nos principaux détaillants du marché de masse. Compte tenu de la forte réaction initiale des fans, nous prévoyons d'étendre ce concept à de nouveaux genres, notamment les sports, les cartes à collectionner et les couvertures de bandes dessinées. De plus, plus tard cette année, nous lancerons une nouvelle ligne de figurines en vinyle premium qui capture l'essence de la culture à travers des icônes de la musique et du sport. Ce produit s'adresse aux nouvelles bases de collectionneurs ainsi qu'aux amateurs de sport et de musique du monde entier. Une autre grande opportunité se trouve dans la catégorie des anime, que nous estimons à plus de 8 milliards de dollars de ventes annuelles mondiales de marchandises sous licence. Alors que le fandom pour les propriétés d'anime continue de croître dans le monde entier, nous nous efforçons de garantir un flux constant de produits et de propriétés avec lesquels les fans peuvent se connecter. Le mois dernier, l'un de nos principaux détaillants du marché de masse a organisé une fin consacrée aux propriétés d'anime préférées des fans. Nous continuerons à rechercher des opportunités de mettre en valeur et de développer ce genre à l'avenir. Deuxième stratégie, favoriser la diversification des catégories en exploitant notre culture innovante pour lancer de nouveaux produits et atteindre de nouveaux consommateurs. En 2020, nous avons réalisé des réalisations importantes en développant notre marque Loungefly, en élargissant notre portefeuille de jeux et en lançant de nouveaux objets de collection inspirés par les jeunes, qui ont tous contribué à faire de nos produits sans figurines un chiffre d'affaires de près de 150 millions de dollars. À l'approche de 2021, nous nous efforçons de continuer à développer la marque Loungefly grâce à une distribution plus large, tant au pays qu'à l'étranger. Aux États-Unis, nous sommes ravis d'étendre notre relation Loungefly avec Amazon plus tard cette année. Sur les marchés étrangers, nous constatons une forte demande pour la marque dans la zone EMEA et dans d'autres régions et nous nous concentrons sur la pénétration de nouveaux marchés. Dans notre catégorie de jeux de société, nous avons lancé des dizaines de nouveaux titres tout au long de 2020, notamment Marvel Battleworld, Pan Am, Godzilla: Tokyo Clash et Back to the Future: Back in Time. Beaucoup de nos titres figurent sur les listes des meilleurs vendeurs sur Amazon et continuent d'être des artistes exceptionnels chez nos principaux détaillants. À l'approche de 2021, nous pensons avoir un autre plan de jeu de société solide qui comprend des dizaines de nouveaux titres, y compris une deuxième vague de Marvel Battleworld. Nous constatons une forte traction dans cette catégorie parmi nos partenaires clés dans les domaines du commerce de masse, du commerce électronique et de la spécialité, ce qui se traduit par une augmentation de l'espace de stockage et de la visibilité de la marque Funko. Dans la catégorie des objets de collection pour jeunes, nous avons lancé Snapsies à la fin du quatrième trimestre et prévoyons de développer cette gamme en 2021 grâce à une distribution élargie à Walmart et à Amazon, ainsi qu'à des lancements de nouveaux produits pour garder la ligne fraîche et attrayante. À l'avenir, nous continuerons à investir et à nous développer dans nos jeux, nos softlines et nos catégories de collection pour jeunes afin de nous assurer d'offrir aux fans de tous âges à travers le monde un assortiment de plus en plus diversifié de produits Funko. Passons maintenant à notre troisième domaine d'intérêt, l'expansion internationale. L'année 2020 a été particulièrement difficile dans nos régions internationales compte tenu des perturbations pandémiques. D'un point de vue de haut niveau, le marché total adressable des marchandises sous licence en dehors des États-Unis est supérieur à 125 milliards de dollars, donc l'opportunité est importante. En Europe, nous nous concentrons sur l'expansion de notre empreinte en Europe centrale et orientale et la diversification de nos produits avec un accent particulier sur les lignes souples. De plus, nous prévoyons de continuer à élargir notre portée directe aux consommateurs dans la région, ce que je développerai sous peu. Notre prochain domaine d'intérêt sera de nous préparer à la croissance en Amérique latine et au Canada en exécutant des initiatives visant à élargir les relations de vente au détail directes clés dans la région, en améliorant les capacités d'exécution et en renforçant notre force de vente dans la région. En Australie et en Nouvelle-Zélande, l'une des régions internationales les plus matures, nous nous concentrerons sur la diversification de nos revenus en développant la catégorie des produits et jeux de marque Loungefly. Dans la région APAC, nous resterons concentrés sur la mise en œuvre par rapport aux stratégies de distribution régionales et sur la construction de nos relations existantes. Nous prévoyons de continuer à investir sur ces marchés pour nous assurer que Funko est positionné pour la croissance alors que les vents contraires de la pandémie commencent à s'atténuer. Passons maintenant à notre quatrième domaine d'intérêt, l'expansion de notre activité de vente directe aux consommateurs. Nous avons fait d'énormes progrès en 2020 en améliorant la fonctionnalité et la convivialité de notre site Web, en augmentant la disponibilité des produits et en élargissant notre portée à l'échelle mondiale. Cela a conduit à une croissance de notre activité de commerce électronique direct de 170% par rapport à 2019 et aurait représenté notre troisième client de l'année. Cette année, nous nous concentrerons sur l'accélération de nos capacités numériques en mettant en œuvre une nouvelle plate-forme mondiale de commerce électronique, en investissant dans le marketing pour accroître la notoriété et en augmentant les fonctionnalités de notre application mobile Funko. À l'échelle internationale, nous continuons d'étendre notre portée directe aux consommateurs en étendant nos capacités d'exécution dans la région EMEA. Nous avons lancé funkoeurope.com il y a à peine 5 mois avec la capacité de couvrir 3 pays et nous sommes depuis étendus à 8 pays. Nous en sommes aux premiers stades de notre effort européen D2C, et nous mettrons en œuvre des programmes de marketing et d'autres initiatives tout au long de l'année pour sensibiliser et stimuler l'engagement des fans dans la région. Ceux d'entre vous qui nous connaissent bien comprennent que nous avons une profonde passion sous-jacente pour cette entreprise et tout ce qui touche à la culture pop. Quand nous regardons les TAM dont Brian et je viens de parler, notre position en tant que marque de culture pop de confiance et les stratégies contre lesquelles nous exécutons, nous voyons une formidable piste de croissance et nous sommes ravis de poursuivre notre voyage en 2021. Je vais maintenant tourner l'appel à Jen pour vous présenter les données financières et les attentes pour 2021. ————————————————– —————————— Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – Directeur financier (5) ——- ————————————————– ———————– Merci, Andrew, et bon après-midi à tous. Le quatrième trimestre s'est déroulé mieux que prévu dans l'ensemble du P&L, marquant une bonne fin d'année. L'augmentation de nos ventes nettes de 6% a largement dépassé nos attentes. La marge brute est restée solide et nous continuons de gérer les coûts tout en soutenant nos initiatives clés. En conséquence, nous avons amélioré notre rentabilité et nos flux de trésorerie, remboursé de manière proactive la dette et augmenté notre position de liquidité. Notre performance au quatrième trimestre reflète en grande partie la force de nos marques et la diversification de nos produits. Notre performance globale par rapport à nos attentes a été en partie tirée par des résultats meilleurs que prévu à travers l'Europe, car la demande des consommateurs et des détaillants a été soutenue malgré le blocage du quatrième trimestre. En outre, nous avons constaté une forte demande continue dans les canaux nationaux de commerce électronique tiers, de marché de masse et D2C. Le nombre de propriétés actives au quatrième trimestre était de 724, soit une augmentation de 9% par rapport à l'année précédente. Les ventes nettes par propriété active se sont chiffrées à 313 000 $ au cours du trimestre, en baisse de 2% par rapport à l'an dernier. Les 10 propriétés les plus performantes du trimestre étaient: The Mandalorian, Harry Potter, Marvel Comics, Dragon Ball Z, DC Comics, Disney Classics, Pokémon, The Nightmare Before Christmas, Star Wars Classics et Mickey Mouse. Comme Brian l'a mentionné, les ventes nettes du quatrième trimestre aux États-Unis ont augmenté de 18% pour atteindre 171 millions de dollars, notre meilleur trimestre jamais enregistré au pays. Bien que notre performance européenne ait été meilleure que prévu, les ventes ont diminué de 24% par rapport à il y a un an, reflétant les effets persistants de la pandémie. De plus, les ventes dans d'autres régions internationales ont diminué de 7%. Sur la base des catégories de produits, les ventes nettes des chiffres du quatrième trimestre sont restées stables à 170 millions de dollars. Les autres ventes ont augmenté de 30% pour atteindre 56 millions de dollars, reflétant principalement la force de nos produits de marque Loungefly, qui ont augmenté de 51% au cours du trimestre. De plus, nous avons constaté une croissance dans nos catégories de jeux, de peluches et d'accessoires. Les ventes de nos produits de marque Pop! Ont augmenté de 1% au cours du trimestre, reflétant les vents contraires persistants à l'international tandis que Pop! a enregistré une forte croissance de 12% sur le marché intérieur. La marge brute du quatrième trimestre est restée solide à 37,2%. Cela représente une augmentation de 800 points de base par rapport à l'année dernière, qui comprend 790 points de base d'impact d'une dépréciation ponctuelle des stocks en 2019. L'expansion de la marge brute reflète une meilleure gestion des stocks et une augmentation des marges sur les produits en raison d'un pourcentage plus élevé des ventes de D2C au cours du trimestre. Cela a été en partie contrebalancé par une augmentation des dépenses liées à l'expédition en raison d'une combinaison plus élevée de commandes exécutées à partir de notre centre de distribution par rapport aux expéditions directes à partir de nos usines. Les frais généraux et administratifs du trimestre se sont chiffrés à 54 millions de dollars ou 23,7% des ventes. Cela représente une baisse de 4 millions de dollars par rapport à l'an dernier et reflète 310 points de base d'endettement. Les frais généraux et administratifs en dollars ont été légèrement plus élevés que prévu en raison de la surperformance des revenus au cours du trimestre. Passons maintenant à la rentabilité. Notre solide performance en matière de marge brute et notre capacité à tirer parti des frais généraux et administratifs nous ont permis d'améliorer notre rentabilité au cours du trimestre. Le BAIIA ajusté a augmenté de 29% pour s'établir à 33 millions de dollars. Cela représente une marge d'EBITDA ajusté de 14,7%, en hausse de 270 points de base par rapport à l'année dernière. Regard sur le bilan et les flux de trésorerie. Nos équipes ont fait preuve de discipline et ont géré avec rigueur tout au long de la pandémie, ce qui nous a permis de générer des flux de trésorerie solides et de renforcer notre position de liquidité. En 2020, les liquidités ont augmenté de 71% pour atteindre 127 millions de dollars, comprenant 52 millions de dollars de trésorerie et équivalents de trésorerie et 75 millions de dollars de disponibilité sous notre revolver. Notre flexibilité financière nous a permis de continuer à rembourser la dette au quatrième trimestre. En plus du paiement de la dette requis d'environ 6 millions de dollars, nous avons remboursé de manière proactive un montant supplémentaire de 12 millions de dollars sur notre emprunt à terme. Par conséquent, la dette totale nette de l'escompte non amorti était de 191 millions de dollars à la fin de l'exercice, en baisse de plus de 50 millions de dollars ou 20% par rapport à l'an dernier. Les stocks à la fin de l'année totalisaient 60 millions de dollars, en baisse de 4% par rapport à 2019. Nous pensons que nous sommes sortis de 2020 dans une position d'inventaire solide, car nous gérons soigneusement les stocks pour nous aligner sur la demande tout au long de l'année. L'entreprise a généré de solides flux de trésorerie liés à l'exploitation de 47 millions de dollars au quatrième trimestre, soit une augmentation de 69% par rapport à il y a un an. Pour l'ensemble de l'année, les flux de trésorerie liés à l'exploitation ont totalisé 107 millions de dollars, soit une augmentation de 18%. Passons maintenant à nos perspectives 2021. Comme Brian et Andrew l'ont souligné, nous sommes prêts pour une solide 2021 et sommes confiants dans la trajectoire de l'entreprise et dans nos opportunités de stimuler la croissance. À cette fin, nous prévoyons de continuer à investir dans l'entreprise en 2021 dans le cadre de nos 4 initiatives de croissance clés. Nous prévoyons une forte croissance du chiffre d'affaires de 25% à 30% pour l'année entière, tirée par une croissance généralisée dans l'ensemble de l'entreprise. Nous prévoyons que les revenus reviendront à un modèle saisonnier plus normalisé entre le premier et le second semestre. Cependant, les effets de la pandémie de l'année dernière permettent des comparaisons beaucoup plus faciles au premier semestre et, à ce titre, nous fournissons le cadre suivant pour 2021. Nous prévoyons une croissance des ventes en pourcentage au premier semestre de l'ordre de 50 à 50%. . Nous prévoyons une croissance des ventes au second semestre dans les deux chiffres bas à moyen. Et pour le premier trimestre 2021, nous prévoyons une croissance des ventes d'environ 30%. Passons maintenant à la marge. Nous prévoyons que la marge brute se renforcera en 2021 en raison d'une augmentation de notre activité directe aux consommateurs ainsi que de notre mix régional et de distribution. Pour la même raison, nous prévoyons que la marge brute du premier trimestre augmentera légèrement par rapport aux niveaux du quatrième trimestre 2019. La forte croissance des revenus que nous prévoyons pour 2021 et l'importante opportunité de marché qui s'offre à nous nous donnent une confiance accrue pour investir dans nos stratégies de croissance clés. En ce qui concerne les frais généraux et administratifs, les principaux domaines d'investissement prévus en 2021 sont les suivants: les talents, pour soutenir notre expansion internationale et directe aux consommateurs ainsi que notre stratégie de diversification des produits; le marketing, pour soutenir les lancements de produits nouveaux et récents ainsi que les efforts D2C; et la technologie, au fur et à mesure que nous améliorons et mettons en œuvre de nouveaux systèmes conçus pour nous permettre de faire évoluer notre entreprise au fur et à mesure que nous exécutons nos initiatives clés. Cela comprend un nouvel ERP, un système de gestion d'entrepôt et une plate-forme mondiale de commerce électronique. Plus précisément au premier trimestre, nous prévoyons que les frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux en dollars augmenteront entre le bas et le milieu par rapport au premier trimestre de 2020. Pour le reste de l'année, nous prévoyons que les frais généraux et administratifs en dollars augmenteront de manière séquentielle chaque trimestre. chiffre bas à moyen. Du point de vue des bénéfices, nous prévoyons que la marge du BAIIA ajusté pour l'année complète se situera entre 13,5% et 14%, ce qui représente une augmentation de 120 à 170 points de base par rapport à 2020. De plus, nous prévoyons un bénéfice net ajusté de 44 à 51 millions de dollars. basé sur un taux d'imposition combiné de 25%, ce qui se traduit par un bénéfice ajusté par action diluée de 0,84 $ à 0,96 $ basé sur un nombre d'actions diluées moyen pondéré de 52,5 millions. Nous apprécions votre temps cet après-midi. Maintenant, Brian, Andrew et moi serons heureux de répondre à vos questions. =================================================== ============================== Questions et réponses —————– ————————————————– ————- Opérateur (1) ——————————— ———————————————– (Instructions d'utilisation ) Et votre première question vient de la lignée d'Erinn Murphy avec Piper Sandler. ————————————————– —————————— Erinn Elisabeth Murphy, Piper Sandler & Co., Division de la recherche – MD et analyste de recherche principal (2 ) ————————————————- ——————————- Ravi de voir une grande partie de votre travail acharné se réunir. Je suppose que ma première question concerne les orientations pour le premier trimestre en particulier, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce que vous voyez en Europe par rapport aux États-Unis? Est-ce que la force que vous avez constatée au quatrième trimestre aux États-Unis s'est poursuivie? Et puis peut-être si vous pouvez encadrer les prévisions de vente pour l'année complète pour nous entre ce que vous attendez entre Pop! et certains des chiffres d'affaires par rapport à ce volet de diversification dont vous avez parlé du côté des non-chiffres. ————————————————– —————————— Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – Directeur financier (3) ——- ————————————————– ———————– Génial. Erinn, alors oui, en gros, ce que nous voyons sous les couvertures, je vais répondre à votre première question – ou à votre dernière question en premier, c'est que nous nous attendons à une croissance dans toutes nos catégories de produits. Certaines de nos catégories de produits sont tout à fait à la valeur absolue du dollar, tout comme évidemment nos activités principales. Nous verrons donc un peu plus dans ceux-ci, par exemple, la taille de Loungefly et les softlines et les jeux. Nous verrons donc probablement plus de pression pour la croissance en provenance de ceux-ci, mais nous nous attendons à une croissance généralisée. Et alors que nous entrons dans – en quelque sorte pour revenir à votre première question, alors que nous examinons la zone EMEA et ce que nous voyons sous les couvertures là-bas, ils étaient toujours en baisse de 24% au quatrième trimestre. Donc, ils ont toujours eu des vents contraires absolument autant que nous l'avions anticipé. Et comme ils continuent à être bloqués, ils verront toujours des vents contraires jusqu'à ce que nous ayons réussi au moins la première moitié de l'année. Mais nous sommes satisfaits de la performance de cette entreprise et de ce que nous constatons étant donné la rigueur des verrouillages là-bas. ————————————————– —————————— Erinn Elisabeth Murphy, Piper Sandler & Co., Research Division – MD & Senior Research Analyst (4 ) ————————————————- ——————————- Got it. Okay. And then just 2 quick ones, maybe one for Brian and Andrew. First for Brian, on virtual events. It seems like you've had some good success there. Can you talk about your thoughts about, as we go back into, hopefully, a post-vaccine world, revisiting in-person events versus if there's some stickiness around what you're seeing in virtual? And then secondly, for Andrew, on the Snapsies performance. Can you just talk about how you see kind of capitalizing on that outperformance as we move into 2021? Any opportunities between girl's or boy's toys after what you've seen thus far? ——————————————————————————– Brian Richard Mariotti, Funko, Inc. – CEO & Director (5) ——————————————————————————– Yes. Erinn, thanks for the questions. Yes, a virtual — I mean, obviously, the Funko Fair in — virtually, it replaced New York Toy Fair. The results were staggeringly good considering, and we obviously just got the news recently that San Diego Comic Con will not be held this year as well. So obviously, we've learned a lot from basically 9 months ago when we did our first virtual event at San Diego Comic Con, where our share of voice was actually better and bigger than San Diego Comic Con's own share of voice. We repeated that success and made some improvements in New York Comic Con. And obviously, Funko Fair did really well. So it certainly — I think it adds to what we can do as a company. And look, eventually, the world will go back to normal, and we're going to have a big event. It might even be New York Comic Con where we're physically at the show. But I think we're going to use the learnings that we get — we gather from these virtual events to continue to find ways to drive retail in different and unique ways. And I think the one thing I'm so excited about is just seeing the year-over-year improvement in preorder on stuff that's 6, 7, 8, 9 months out. You see our retailers going out and getting those secured orders, giving us better reads on indication of interest, what licenses are outperforming than what we thought they were and sometimes not performing as well. All this, I guess, adaptability we've had to learn to do and learn from when we didn't do quite what we thought we would do is certainly going to pay off in the future. So I would see us as a blend going forward once we get a macro environment that returns to normal. I think you'll see virtual events alongside of physical events and then virtual events on their own driving unique ways of pop culture that only Funko can do. So it's exciting and lots of learnings, and we just seem to get better at it as we go. ——————————————————————————– Andrew Mark Perlmutter, Funko, Inc. – President (6) ——————————————————————————– I'll jump in on the Snapsies part. So yes, we launched Snapsies in December as a first to market in Target. It was launched on time. We were excited about it. We got good results. It was launched on a promotional sidekick and which sold out — is out. You can't find that in stores anymore obviously. We just set in line, which we're really excited about. We just set in line about a week ago at Target. So if you go into your local Target, it may be there unless it's sold out, which hopefully it is. And we are excited about it, not only because it's our first-ever girl-specific youth collectible line, but we are also approaching it from a slightly more aggressive marketing angle than we have with some of our more traditional grassroots marketing efforts for the Funko brand in general. So we're excited to see some early results on that. We're excited to see that the digital efforts are working. We're excited to see that the store lift that we're seeing early is working. So we're seeing some very positive signs. We've got future plans to refresh the line with a lot of great product this year. And as I mentioned in the script, we're expanding our distribution. So we are getting some additional retail doors. As I mentioned, it was a first to market for Target. We've got other retailers coming on board, which we're very excited about. We think there's a lot of opportunities amongst specialty nontraditional toy retailers on this line. So we're very excited. It's still early days, but we're excited about the brand. ——————————————————————————– Operator (7) ——————————————————————————– And your next question comes from the line of Steph Wissink with Jefferies. ——————————————————————————– Unidentified Analyst, (8) ——————————————————————————– This is Anna on for Steph. First, it looks like the growth in the quarter is increasingly being driven by noncore. Could you help us with how we should think about the margin contribution relative to the figures business? ——————————————————————————– Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – CFO (9) ——————————————————————————– As we look across the business, we did see success across all the product categories. As we mentioned on the call, domestically, we had a very strong quarter, our strongest quarter yet. As we look at — if I'm hearing your question correctly, from a margin perspective, as some of these other categories come into play, whether it be the success of Loungefly, they do have different margin makeup. So it will impact the channel distribution, will impact the total margin, depending on the growth of each of those categories. But overall, we felt really good about where it landed, also keeping in mind that DSD has a very strong margin profile. So there's some puts and takes underneath the covers, but we feel good about the growth across the board. ——————————————————————————– Unidentified Analyst, (10) ——————————————————————————– Okay. Helpful. And turning to 2021. As we think about the 25% to 30% growth target, could you walk us through how much you're embedding in terms of inventory reload, distribution gains and internationally? ——————————————————————————– Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – CFO (11) ——————————————————————————– Yes. We — as we look across all of our categories, some of the smaller ones, I think, as I mentioned earlier, game has — we expect a lot of growth out of games coming into 2021 as well as our D2C business and our softlines. What you'll also see from a regional perspective is EMEA will have a stronger growth simply because they had a more challenging year in 2020. So we're expecting more of a pickup with them coming into the year as we move forward. ——————————————————————————– Operator (12) ——————————————————————————– Next question comes from line of Alex Perry with Bank of America. ——————————————————————————– Alexander Thomas Perry, BofA Securities, Research Division – Equity Research Analyst (13) ——————————————————————————– Congrats on a really strong finish to the year here. Just first, on the quarter, so sales came in about 14 points higher than the high end of your guidance range. I guess just first, where was the delta here? Was it mostly Europe? And then I guess going into the quarter, what was the thought on Europe? Just maybe help us think about where the delta was. Or was there a certain channel or property that sort of came in way ahead of your expectations? ——————————————————————————– Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – CFO (14) ——————————————————————————– Alex, yes, so what we basically saw — so as we mentioned, Europe came in at a negative 24% growth rate on the quarter that we had anticipated a much lower growth rate, given they were going into full lockdown and given what we had seen in Q2 when they were also in full lockdown. So they — what you saw happening in Europe is they took key learnings that we've learned from Q2, and they quickly pivoted to make sure that they were looking at their orders, pivoting their orders to other retailers to make sure that they could deliver the best possible quarter. And they really did a nice job. We were pleasantly surprised with their performance given what they were up against. And now as we look across the board, though, we did see our D2C business did extremely well over the quarter. It was really across the board. Not only did we see success in our third-party e-commerce or mass market in D2C, but we are starting to see the specialty players aren't quite back to where they used to be, but they're really leveraging their D2C channel as well. And so it was really great to see all tides rise, so to speak. ——————————————————————————– Alexander Thomas Perry, BofA Securities, Research Division – Equity Research Analyst (15) ——————————————————————————– That's great to hear. And then just on the guidance, I think of that high end of the range would imply sort of 7% revenue growth versus 2019. I guess what gives you confidence on returning the revenue base to pre-pandemic levels? And are you seeing an improvement in the content schedule versus maybe the update you gave us when you reported 3Q? And what is the assumption on the recovery in specialty in the guidance? ——————————————————————————– Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – CFO (16) ——————————————————————————– Yes. I'll take the first part, and I'll let Brian speak to content. But as we look forward — and yes, this is above our — the high end of the guidance is above our 2019 levels by about that 7%. And we have confidence in these numbers because of our ability — what we've been able to achieve over the course of the past year, how we've pivoted to our D2C business, how we've worked directly with our specialty retailers to make sure that — especially during the Q2, looking at our orders, making sure that we moved orders to other channels, our international expansion. We feel everything we've put into place over the course of the pandemic really showed up in Q4, and we feel confident that as we look forward that our guidance of 25% to 30%, it fits right in line with our strategic initiatives and how we've invested in the business. So we feel good about our guidance. And I'll let Brian speak to the content piece. ——————————————————————————– Brian Richard Mariotti, Funko, Inc. – CEO & Director (17) ——————————————————————————– Yes. Alex, I'm sorry, you broke up just a bit. You said content for '21? ——————————————————————————– Alexander Thomas Perry, BofA Securities, Research Division – Equity Research Analyst (18) ——————————————————————————– Yes. Just have you seen any sort of improvement in the content slate? And then, I guess, the second part of that was any — what's the assumption on the recovery in specialty sort of in the guidance? ——————————————————————————– Brian Richard Mariotti, Funko, Inc. – CEO & Director (19) ——————————————————————————– Yes. So look, I'll tell you that the content in '20 was a barren desert, right? There was none. I mean it was Mandalorian, and that was really it. And then we had some initiatives like Wonder Woman 1984 where we released product, and it was 6 months before the movie came out. So the product just didn't do well. So we basically had 0 content in '20. So if you look at '21 and based on just solidifying the content slate, 5 new Marvel TV shows and 5 Marvel movies alone in '21. We're really excited about that. We're obviously seeing a lot of the movies that were pushed from '20 into '21. They've got stakes in the ground for the second half of the year. Some great video game content that we're excited about, television with Seinfeld, which could be as big or if not bigger than The Office, which has been great for us for the last 2 years. So we are insanely excited about the content slate, not only for '21 but '22 and beyond. It's really shaping up well. And I think Disney+ — I like to call that out because it's a big part of this analysis. Back-to-back huge wins for us with not only 2 seasons of Mandalorian but then WandaVision that's been — outperformed anything we ever expected. So going into specialty. Look, we — our specialty partners have been phenomenal about adapting the business during a very difficult time. They pushed most of their business to online, so their own e-commerce channels. And I think you're going to see an omnichannel approach for the next year; buy online, pick up in store; online, and then I think when the world gets back a little bit normal, visiting their stores. So I think they're going to rebound. We definitely see them in great inventory positions. And the demand for the products have never been better. So we're obviously very optimistic when the macro environment clears that we're in good shape there. ——————————————————————————– Alexander Thomas Perry, BofA Securities, Research Division – Equity Research Analyst (20) ——————————————————————————– Perfect. And then actually, if I could squeeze one more in. So inventory at the end of the quarter was down 4% versus 6% sales growth. I guess, how do you feel about the current inventory position? And then are you seeing any inventory constraints given port congestion issues on the West Coast? If so, have you seen any sort of gradual improvement there? I know a lot of other brands and retailers have been calling that out. ——————————————————————————– Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – CFO (21) ——————————————————————————– Yes. From an inventory perspective, we feel really good about our inventory position. We continue to make progress in terms of the efficiency of our inventory. So we feel like we're in a really good place. As we think about — and thanks for bringing up the port congestion. Yes, we are seeing a little bit of that, especially with our Loungefly business. At this point, it's not necessarily disrupting the total business model. But of course, we're experiencing it like everybody else is, for sure. ——————————————————————————– Operator (22) ——————————————————————————– Our next question comes from the line of Gerrick Johnson with BMO Capital Markets. ——————————————————————————– Gerrick Luke Johnson, BMO Capital Markets Equity Research – Senior Toys and Leisure Analyst (23) ——————————————————————————– I have 3 questions here. The first one is very similar to a prior question. You discussed your growth for 2021, a lot of it coming from evergreen. But how much of that 25% to 30% is based on new theatrical releases, not just new entertainment but specifically new theatrical releases? ——————————————————————————– Brian Richard Mariotti, Funko, Inc. – CEO & Director (24) ——————————————————————————– Gerrick, I'll take that. Oui. Look, I think it's obviously a portion, but we've had ebbs and flows as a company over the last 5, 6 years. 6, 7 years ago, our #1 properties were TV with Game of Thrones and Walking Dead. So there's always an ebb and flow of how important theatrical is. I think the one lesson we learned from Q4 of '19, where we didn't do very well and underperformed, is a reliance on theatrical event to drive the majority of our business is not a sound business strategy. We learned from that. We prepared ourselves rather quickly. And that change paid off, obviously, in a pandemic that no one saw coming. And we drove amazing business with shift to evergreen and almost no TV, new content. So now you add a bunch of new TV content plus a bunch of theatrical content, plus some great video game titles. We have a master toy announcement we're going to have that's pretty major. It's coming up fairly soon. We don't like to put a percentage on how much of that growth is. I think it will contribute. But like anything else, we've certainly learned from the one mistake we made in that one quarter. We're going to take an omni approach to just every kind of thing that we think is moving the needle on pop culture. ——————————————————————————– Gerrick Luke Johnson, BMO Capital Markets Equity Research – Senior Toys and Leisure Analyst (25) ——————————————————————————– Okay. Great. I'm down one more question. You kind of answered both of my prior questions. So Loungefly seems to be the biggest surprise here in the quarter. So what distribution channel are you seeing the most success with Loungefly? ——————————————————————————– Brian Richard Mariotti, Funko, Inc. – CEO & Director (26) ——————————————————————————– No. I think a tremendous amount of success, with the Disney parks closed, which is amazing because that's their #1 customer. It's still very specialty. We're seeing a lot of — a tremendous amount of growth online through our own direct-to-consumer. And Amazon has really become a focus for them as well. So — and then we're also putting in plans using the Loungefly skill set with the Pop! brand, and we're starting to dip into the mass retailers. And so I think it truly is about that domestically, those 3 channels. And then obviously, just doing a better job of the amazing amount of content they're creating and having that resonate international. The appetite in EMEA for Loungefly is through the roof. And we think we can do a better job of focusing on sales of the stuff created at Loungefly and moving it all over the world. So we think international is going to play a lot in the near future with their growth in addition to Walmart, Target and Amazon. So I think we're not surprised with the growth. We are — have been very bullish. We've almost quintupled that business in a very short period of time. And we believe that the potential for Loungefly is unlimited. We think there'll be just many fans wanting to buy softlines and accessories as hard goods and Vinyl figures. So we're very bullish in the future of Loungefly. ——————————————————————————– Operator (27) ——————————————————————————– And your next question comes from the line of Tami Zakaria with JPMorgan. ——————————————————————————– Tami Zakaria, JPMorgan Chase & Co, Research Division – Analyst (28) ——————————————————————————– Congrats on the excellent results. I have 2 questions. My first question is, can you remind us what percent of sales in 2020 came from your own website — D2C website? And do you expect that penetration to grow year-over-year in 2021? And what does that mean for your gross margin profile? ——————————————————————————– Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – CFO (29) ——————————————————————————– Yes. Tami, so we did see roughly about 8% penetration of the D2C business, which is up from less than 4% a year ago. So we did see tremendous growth. As we look forward to 2021, one thing to keep in mind is that, as I noted earlier, all tides are rising. So as our wholesale, our EMEA business, as everything else gets bigger, the shape of the pie changes a little bit. So we do expect some increased penetration, but we don't think it will be as significant, simply because there is growth in all the channels. ——————————————————————————– Tami Zakaria, JPMorgan Chase & Co, Research Division – Analyst (30) ——————————————————————————– Got it. Got it. That's super helpful. And so my second question is, can you give us an update on what percent of the specialty channel still faces closure in the international markets? Or any numbers around that now versus what you saw in the fourth quarter? ——————————————————————————– Jennifer Fall Jung, Funko, Inc. – CFO (31) ——————————————————————————– Yes. And it's really hard to track that, as you know, because even domestically, there's different rules and regulations across the board. What I would say is that what we saw in the second quarter was probably the most challenging that we've seen throughout the course of the year. We are seeing it come back to business. As we noticed, it did exceed our expectations in Q4. And as they have pivoted to D2C, it's really helped them alleviate some of the challenges they had internally as well. So as we look forward, it won't be our — it will be a slower back to normal than our other channels, and we've anticipated that. But we do see, eventually, it will get back to where it used to get to. ——————————————————————————– Operator (32) ——————————————————————————– And that concludes our questions for this time, and that concludes today's conference call. Thank you for your participation. You may now disconnect.



Source link

Pourquoi composer un magasin online ?

On voit clairement qu’il est possible de se lancer sans argent et inconscient technique particulière. Je vous conseille de vous jeter en dropshipping et de malgré tout ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut formellement avoir un budget marketing pour réaliser venir visiteurs sur votre boutique : c’est le tendon de la guerre. Car tel que nous-mêmes l’ai dit, vous avez la possibilité avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez onques de chiffre d’affaires. Une que vous allez avoir testé, votre marché vous pourrez alors se servir un stock.