Liquidity Services Inc (LQDT) Transcription de l'appel des résultats du premier trimestre 2021


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

Services de liquidité Inc (NASDAQ: LQDT)
Appel aux résultats du T1 2021
4 févr.2021, 10 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats financiers du premier trimestre de l'exercice 2021 de Liquidity Services, Inc.

Je m'appelle James et je serai votre opérateur pour l'appel d'aujourd'hui. Veuillez noter que cette conférence téléphonique est en cours d'enregistrement. (Instructions pour l'opérateur) Tous les participants sont en mode écoute uniquement. Plus tard, nous organiserons une session de questions-réponses.

Aujourd'hui, Bill Angrick, président et chef de la direction de Liquidity Services; et Jorge Celaya, vice-président exécutif et chef des finances. Ils seront disponibles pour des questions après leurs remarques préparées. La discussion et les réponses suivantes à vos questions reflètent le point de vue de la direction de Liquidity Services à ce jour, 4 février 2021, et comprendront des déclarations prospectives.

Les résultats réels peuvent différer considérablement. Des informations supplémentaires sur les facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur nos résultats financiers sont incluses dans le communiqué de presse d'aujourd'hui et dans les documents déposés auprès de la SEC, y compris le rapport annuel le plus récent sur formulaire 10-K. Pendant que vous écoutez l'appel d'aujourd'hui, veuillez avoir le communiqué de presse devant vous, qui comprend les résultats financiers des Services de liquidité ainsi que les mesures et les commentaires sur le trimestre.

Au cours de cet appel, la direction des services de liquidité discutera de certaines mesures financières non conformes aux PCGR, et en tant que communiqué de presse et documents déposés auprès de la SEC, chacun d'eux étant publié sur son site Web, vous trouverez des informations supplémentaires concernant ces mesures non conformes aux PCGR, y compris des rapprochements de ces mesures avec des mesures conformes aux PCGR comparables. La direction des Services de liquidité utilise également certaines données d'exploitation supplémentaires comme mesure de certains éléments de la performance opérationnelle, ce qui, à mon avis, est également utile pour la direction et les investisseurs. Les données d'exploitation supplémentaires comprennent le volume brut de marchandises et ne doivent pas être considérées comme un substitut ou supérieur aux résultats des PCGR.

À ce stade, je céderai la parole au PDG de Liquidity Services, Bill Angrick.

William P. AngrickDirecteur général et président du conseil d'administration

Bonjour et bienvenue à notre appel aux résultats du T1. Je passerai en revue notre performance au premier trimestre et ferai le point sur les principales initiatives stratégiques. Ensuite, Jorge Celaya fournira plus de détails sur le trimestre.

Nous sommes satisfaits de notre solide dynamique continue, comme en témoignent nos résultats financiers du premier trimestre, et nous sommes très fiers des efforts de notre équipe pour fournir en toute sécurité des résultats exceptionnels à nos clients dans nos centres de distribution et à distance au cours du trimestre.

Nos solutions de marché du commerce électronique trouvent un écho auprès des grandes et des petites entreprises, ce qui contribue à une forte croissance organique et à une expansion des parts de marché. Notre équipe a attentivement écouté les besoins de nos clients et nous continuons à fournir les bons outils, services et une forte liquidité des acheteurs pour garantir que les vendeurs et les acheteurs de tous les principaux secteurs de l'économie monétisent avec succès leurs actifs. Et cela se traduit par des résultats.

Le GMV consolidé a augmenté de 28% d'une année à l'autre. Le nombre de participants aux enchères a augmenté de 14% d'une année à l'autre. Nos transactions conclues ont augmenté de 12% d'une année à l'autre et nous avons augmenté notre BAIIA ajusté de 10,9 millions de dollars par rapport à la période de l'année précédente. Nos solutions continuent de générer une forte reprise pour les vendeurs et nous ont permis d'étendre nos services rapidement, car de plus en plus de clients recherchent des solutions de libre-service efficaces avec des services à valeur ajoutée en option que nous fournissons, pour gérer les surplus et retourner les marchandises dans la chaîne d'approvisionnement mondiale.

Nous constatons que la demande pour nos services et notre marché augmente dans toutes les dimensions, par taille de client, par région géographique et par catégorie de produits. Au cours du dernier trimestre, nous avons aidé les vendeurs à monétiser des actifs dans un large éventail de catégories, notamment les véhicules, les équipements de construction, les actifs biopharmaceutiques, les machines industrielles, l'immobilier et les biens de consommation tels que les vêtements, l'électronique grand public, les bijoux et les articles ménagers. Notre nouvelle place de marché, AllSurplus.com, propose toutes ces catégories et plus encore pour que nos plus de 3,8 millions d'acheteurs enregistrés puissent consulter, enchérir et acheter en utilisant notre première plate-forme mobile et notre moteur de recommandation personnalisé.

En fait, plus nos acheteurs achètent sur notre marché AllSurplus, meilleur est notre moteur de correspondance, ce qui nous aide à améliorer l'expérience utilisateur des acheteurs et à augmenter les taux de récupération pour nos vendeurs. En effet, grâce à notre expertise du domaine, à notre plateforme technologique innovante et à nos services intégrés, nous conduisons la transformation numérique continue de la chaîne d'approvisionnement inversée sur les marchés de la vente au détail, de l'industrie et du secteur public, qui représentent ensemble une opportunité de marché de 100 milliards de dollars pour les services de liquidité.

Dans l'ensemble, notre stratégie et nos investissements dans la plate-forme ont produit de solides résultats à ce jour, et nous sommes bien alignés sur les besoins futurs du client dans le paysage changeant avec une demande de commerce électronique plus élevée. GMV dans notre segment GovDeals a augmenté d'un record de 36% par rapport au trimestre comparable de l'année précédente, car de plus en plus d'agences gouvernementales ont utilisé notre plate-forme numérique pour traiter des volumes plus importants dans un plus grand nombre de catégories clés, et notre base d'acheteurs croissante et nos outils de promotion d'actifs automatisés ont généré des valeurs réalisées plus élevées. via notre marché.

GMV dans notre segment Retail Supply Chain Group a augmenté de 30% par rapport au trimestre comparable de l'année précédente, car davantage de grands détaillants et de PME ont utilisé notre plate-forme, ce qui a entraîné une augmentation des volumes de transactions sur notre marché. Le GMV dans notre segment du groupe des immobilisations a augmenté de 5% d'une année sur l'autre, grâce à de solides résultats dans nos secteurs verticaux de l'équipement lourd, de la biopharmacie et de l'énergie. Enfin, notre segment Machinio a augmenté son chiffre d'affaires de 14% au cours du trimestre, les propriétaires d'équipements bénéficiant du marché des petites annonces machinio.com ainsi que de notre système de gestion des stocks d'hôte de machines qui, ensemble, connectent les acheteurs à des coûts inférieurs par rapport aux canaux de marketing traditionnels.

Pour l'avenir, nous sommes bien placés pour aider nos clients à continuer de s'adapter à l'évolution du paysage de l'économie mondiale, y compris la croissance continue du commerce électronique, le besoin des organisations de toutes tailles de tirer parti de la technologie, de stimuler l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement et monétiser les actifs et l'attention croissante des clients commerciaux et gouvernementaux sur la durabilité. Ces besoins ne sont pas propres au climat actuel d'une pandémie. Au fil du temps, les services de liquidité se sont avérés être une activité cyclique constante, qui aide les vendeurs à créer de la valeur à la fois en période d'expansion et de contraction économique.

Nous avons actuellement une forte activité dans notre pipeline de ventes et sommes optimistes quant à nos perspectives de croissance. Dans ce contexte, nous restons concentrés sur notre objectif d'éclipser 1 milliard de dollars de GMV annualisé en poursuivant la mise en œuvre de notre plan stratégique RISE. En conclusion, nous remercions les membres de notre équipe des Services de liquidité pour leur dévouement à notre mission et nous sommes ravis de continuer notre rôle de leader du marché mondial pour créer de la valeur pour nos clients et nos actionnaires.

Je vais maintenant céder la parole à Jorge pour plus de détails sur le trimestre.

Jorge CelayaDirecteur financier

Merci, Bill, et bonjour. Nous avons terminé le premier trimestre de l'exercice 2021 avec un GMV de 190,4 millions de dollars, soit une augmentation de 28% de nos 148,6 millions de dollars pour la période comparable de l'année précédente. Le chiffre d'affaires du premier trimestre s'est élevé à 55,8 millions de dollars, une augmentation de 13% par rapport au même trimestre l'an dernier.

Alors que le bénéfice net pour le premier trimestre était de 4,5 millions de dollars, résultant en un bénéfice dilué par action de 0,13 $. Nos résultats par rapport au même trimestre de l'année dernière ont montré une amélioration significative. Le BAIIA ajusté non-GAAP était de 8,8 millions de dollars, une amélioration de 10,9 millions de dollars. Les résultats financiers consolidés comparatifs d'une année à l'autre du premier trimestre de l'exercice 2021 reflètent une augmentation des volumes dans tous nos segments, avec les plus fortes augmentations dans notre secteur GovDeals et de détail ou RSCG, alors que les entreprises et les agences gouvernementales ont continué de bénéficier de notre sécurité et efficacité. solutions de commerce électronique.

Notre changement de mix vers plus de consignation, qui inclut une solution autogérée, se traduit par une amélioration des marges bénéficiaires brutes à 60% ce trimestre, contre 51% l'an dernier. Nous avons également constaté une amélioration des marges grâce à la combinaison de produits vendus au détail et aux GovDeals et aux taux de recouvrement des actifs atteints. Nos résultats nets reflètent ces avantages pour la marge bénéficiaire brute, l'augmentation globale des volumes supérieurs dans nos segments et l'effet de levier sur nos dépenses d'exploitation.

L'un des principaux objectifs de notre transformation commerciale pluriannuelle et de nos investissements dans notre technologie a été de nous permettre de fournir des offres de services plus diversifiées et de tirer parti de notre plate-forme pour une échelle et des résultats plus rentables. Nous sommes heureux de notre capacité à avoir maintenu une solide performance au cours du dernier trimestre. En comparant spécifiquement ces résultats du premier trimestre pour le même trimestre de l'année dernière, notre segment GovDeals a augmenté de 36% sur le GMV et de 35% sur le chiffre d'affaires. Notre segment RSCG de détail a augmenté de 30% sur GMV et de 10% sur les revenus, et notre segment CAG GMV a augmenté de 5% et stagné sur les revenus.

Le chiffre d'affaires de Machinio a augmenté de 14%. Nous avons un bilan sans dette, avons réalisé 4,1 millions de dollars de rachats d'actions au cours du trimestre et terminé le trimestre avec 77,8 millions de dollars en espèces, en hausse de 1,8 million de dollars par rapport au trimestre précédent. Pour l'avenir, nous continuons à voir un pipeline solide, de solides relations avec la clientèle et des indicateurs de performance positive pour l'avenir, malgré les incertitudes économiques générales à l'échelle mondiale, et tout changement possible dans la dynamique commerciale et les dépenses publiques connexes. Malgré les facteurs macroéconomiques à long terme, le calendrier de l'activité commerciale dans nos segments et les tendances historiques de la saisonnalité sont difficiles à prévoir, en particulier pour un trimestre donné, étant donné les incertitudes qui subsistent. Nous ne fournirons donc pas d'indications trimestrielles et ne réévaluerons pas les prévisions futures sur une base trimestrielle.

Les résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 21 devraient s'améliorer d'une année à l'autre. Nous restons optimistes quant à nos perspectives, compte tenu de notre forte position sur nos marchés et places de marché clés. Nos services de plate-forme améliorés et les tendances qui indiquent une transition durable vers les transactions en ligne par les entreprises et les gouvernements. Nous restons fortement concentrés sur la création de gains d'efficacité et d'avantages pour permettre notre croissance vers une solution de marché légère et à faible contact. Alors que la pénétration du commerce électronique continue de croître considérablement, notre plate-forme en ligne et nos solutions basées sur le cloud devraient faire partie intégrante de l'économie en évolution.

Merci. Et nous allons maintenant répondre à vos questions. James?

Questions et réponses:

Opérateur

Merci. Nous allons maintenant commencer la session de questions-réponses. (Instructions pour l'opérateur) Nous avons Colin Sebastian de Baird avec notre première question.

Dalton KernRobert W. Baird – Analyste

Merci. Voici Dalton Kern pour Colin. D'accord. Alors félicitations pour le trimestre, les gars. Quelques questions ici. Je sais que vous ne donnez aucune indication sur le deuxième trimestre de l'exercice. Mais alors que nous pensons au retour à la saisonnalité normale dans certains de ces segments, nous nous demandons si vous pouvez nous donner une idée de ce à quoi s'attendre de CAG à l'avenir? De toute évidence, il y a eu pas mal d'améliorations au fur et à mesure que nous avons dépassé le – finalement laissé la liquidation des contrats de mise au rebut, mais en y pensant pour l'avenir, il y a beaucoup de volatilité, étant donné la taille des contrats là-bas. Mais pouvez-vous nous donner une idée de ce à quoi ressembleront les tendances saisonnières normales là-bas maintenant que nous avons dépassé tous ces impacts de ralentissement.

Et puis peut-être en regardant ce trimestre, en particulier les principaux moteurs de l'amélioration de la marge brute de manière séquentielle et si vous pensez que cela sera durable. Merci.

William P. AngrickDirecteur général et président du conseil d'administration

Je vais répondre à la question, Dalton et bienvenue à l'appel. CAG est une entreprise qui embrasse finalement toutes ces tendances macroéconomiques dont nous avons discuté. Il existe une vaste communauté mondiale d'acheteurs qui bénéficie intrinsèquement de la transparence de ces événements d'équipement dans les ventes que nous menons sur notre plateforme. La communauté des vendeurs pour les activités de CAG apprécie l'importance de la durabilité, de la gestion de l'efficacité et de la chaîne d'approvisionnement, et de la meilleure tenue des dossiers en matière d'audit et de surveillance de la gestion du cycle de vie complet des actifs.

Tous ces éléments mettent à profit nos atouts. Nous pensons donc qu'il s'agit d'une entreprise à croissance organique à deux chiffres et qu'elle devient de plus en plus efficace au fil du temps en raison du travail que nous avons déployé au cours des dernières années pour améliorer la pile de technologies marketing, la pile technologique et vendeurs et acheteurs plus d'outils pour gérer ces transactions directement dans la plateforme. Et nous pensons qu'avec les options en libre-service, en plus de nos services à valeur ajoutée, que les vendeurs individuels peuvent choisir d'utiliser, ils peuvent choisir de nous faire faire plus sur le terrain, de manifester et d'évaluer le travail et, dans certains cas, même aider les actifs déplacés.

Nous sommes en mesure de faire tout cela ou de faire appel à des tiers pour le faire, mais le plus souvent, les vendeurs aiment avoir le contrôle et nous leur donnons les outils pour le faire. Et si globalement, nous avons une organisation qui vise à aider les vendeurs en Europe, dans les Amériques et en Asie, tous à accéder – ils importent des liquidités pour des secteurs verticaux clés. Les verticales qui ont été très actives pour nous, la biopharmacie et la santé. Je veux dire qu'il n'y a que des milliards de dollars investis dans la R&D et que tous les équipements de test et de mesure de ce marché sont régulièrement mis à niveau, ce qui chevauche également le marché des laboratoires universitaires avec lequel nous gérons pas mal de travail et de flux de produits.

Le marché mondial de l'énergie est assez actif pour nous et cela depuis de nombreuses années, et nous fournissons des liquidités transfrontalières pour cela. Le secteur automobile mondial est un moteur majeur pour nous. Le transport est quelque chose qui subit de nombreux changements technologiques. Nous sommes donc vraiment bien placés pour générer une croissance organique à deux chiffres, un modèle commercial plus efficace et un modèle qui permet davantage d'opportunités en libre-service. Et j'ai mentionné le trimestre dernier, comment nous sommes allés vivre en Afrique du Sud avec notre plate-forme AllSurplus, à titre d'exemple où nous pouvons étendre la portée de notre plate-forme, dans certains cas avec des partenaires locaux utilisant notre plate-forme technologique, et le partenaire local peut fournir une certaine valeur. -ajout de services pour les vendeurs, mais peut-être que la transaction se dégage sur notre marché.

Nous sommes donc enthousiasmés par les perspectives de croissance. La raison pour laquelle les affaires sont «volatiles» est que lorsque vous travaillez avec des entreprises du Fortune 500, les montants et les valeurs des ventes d'actifs individuels sont très importants, et vous pouvez voir des ventes d'actifs de plusieurs millions de dollars régulièrement baisser sur notre marché et celles-ci peuvent changer un mois ou deux dans un environnement où, en raison de – en raison de la pandémie et des règles réglementaires, vous pouvez avoir des restrictions sur les voyages ou des barrières de quarantaine qui affectent le moment des ventes ou des inspections des actifs et, par conséquent, ces transactions importantes peuvent passer d'une période à l'autre. Suivant.

Donc, à court terme, cela rend la visibilité sur un trimestre particulier plus difficile à prévoir, mais à long terme, nous aimons vraiment l'opportunité d'être cette place de marché mondiale pour les actifs de grande valeur, où nous avons beaucoup de performances passées, un beaucoup d'intégrité, beaucoup de crédibilité auprès des vendeurs et des acheteurs. Et puis je pense que la deuxième question concernait les marges. Et je vais donner quelques commentaires et Jorge peut également ajouter son point de vue, mais notre entreprise rapporte les revenus GAAP, les revenus GAAP sont une mesure de sortie. Ce n'est pas un pilote pour nous. Nous ne donnons aucune indication sur les revenus GAAP. Notre objectif, qui s'inscrit dans notre stratégie RISE, est de générer une récupération maximale, un volume et des niveaux de service élevés et de tirer parti de notre base de dépenses pour satisfaire les besoins des clients.

Nous utilisons une variété de modèles de tarification. Modèle de tarification en consignation, dans certains cas, nous ferons des parts de revenus qui pourraient inclure la prise de propriété des marchandises. Lorsque nous prenons la propriété des marchandises, nous enregistrons le GMV complet du – par les marchandises en tant que revenu GAAP. Mais ce n'est pas un moteur ultime pour l'entreprise. Ce qui nous aide à développer notre activité, c'est la création de valeur forte sur le marché, ce qui se reflète dans le GMV et comme nous l'avons vu au cours de l'année dernière, un plus grand nombre de nos clients ont utilisé le modèle de tarification en consignation. Et je pense que nous sommes à un niveau record de consignation en pourcentage de l'ensemble. Et donc, lorsque nous constatons une croissance de notre modèle de consignation, nous comptabilisons uniquement les frais associés à ce niveau de service sur un revenu GAAP – en revenu GAAP.

Cette évolution a donc eu pour résultat que les revenus représentent un pourcentage plus faible du GMV, mais c'est un flux beaucoup plus rentable pour nous car nous ne touchons pas aux actifs, généralement les actifs sont vendus sur place. Et donc, nous aimons regarder notre profil de marge car nos revenus en pourcentage du bénéfice brut ou du revenu net ou des bénéfices bruts sont une approximation du revenu net ou du revenu GAAP. Et cela a été très fort pour nous, et nous continuons de voir que c'est l'avenir de notre profil de marge avec un changement de mix vers des activités de consignation plus légères où la marge brute et l'EBITDA en tant que mesure du profit seront très importants. Et il y a d'autres parties de notre entreprise, rappelez-vous qui n'ont pas de GMV.

Ainsi, le segment Machinio par exemple est un modèle d'abonnement. Et tout cela est lié au service. Il n'y a pas de GMV, il existe d'énormes synergies entre les vendeurs d'équipement sur Machinio sur nos marchés transactionnels, qui commençaient à se réaliser, mais il n'y a pas de GMV associé à cette activité. Nous avons donc vu un changement de mixité et je pense que nous avons eu quelques commentaires dans le communiqué et dans notre 10-Q, sur l'augmentation des marges bénéficiaires brutes, et nous pensons que c'est durable.

Quelque chose à ajouter, Jorge?

Jorge CelayaDirecteur financier

Sûr. Et juste pour ajouter un peu plus de détails à ce que Bill vient de dire. Quand vous regardez en arrière, vous auriez vu un rapport entre les revenus et le GMV vers le milieu des années 30, lorsque nous avions les contrats DoD où tout était un modèle d'achat. Au fur et à mesure que nous grandissons et que nous avons dit que nous visions à développer la combinaison de consignation et plus particulièrement, les activités de consignation autogérées. Et cela a augmenté plus rapidement que le modèle d'achat qui générera inévitablement cette marge bénéficiaire brute, mais ce que vous avez, c'est qu'au lieu d'avoir des revenus au GMV au milieu des années 30, nous sommes maintenant au ratio de 29% des revenus par rapport au GMV. .

Comme vous le voyez, nous avons battu vos estimations de GMV pour le trimestre. Mais je pense que si vous regardez vers l'avenir, où nous en sommes actuellement en termes de ratio revenus / GMV, c'est probablement un meilleur – un meilleur ratio à envisager pour l'avenir, simplement en raison de nos améliorations dans la croissance de notre envoi, en particulier notre autogestion. entreprise plus ne pas avoir ce contrat DoD, si vous remontez encore plus loin dans l'histoire. Donc vous voyez ce dernier trimestre, vous voyez cela ce trimestre. Donc encore une fois, donner ou prendre c'est probablement une meilleure approximation et du point de vue de la marge brute, en pourcentage des revenus, j'ai mentionné que nous sommes à 60%. Alors oui, être dans le haut 50% à 60% de la marge brute en pourcentage du chiffre d'affaires est un bon endroit pour nous. Et nous continuons – lorsque nous avons fourni des conseils, nous nous sommes concentrés sur le GMV et c'est tellement plus facile à prévoir, étant donné que notre client passe de temps en temps entre les deux modèles différents.

Donc, non seulement nous sommes, dans certains cas, comme l'exemple de Bill de CAG où les choses peuvent changer par mois et donc le taux de croissance peut varier. À long terme, cela égalise, comme Bill l'a dit, mais nous avons aussi dans une entreprise comme celle-là, les décisions avec les clients quant à savoir s'ils passent par un modèle d'achat ou un modèle de consignation et que deux rendent les choses un peu plus difficiles à prévoir, mais en fin de compte, si nous maintenons la croissance que nous recherchons et que nous nous concentrons sur ces niveaux de marge brute, alors le reste prend soin de lui-même parce que nous avons une situation de dépenses d'exploitation assez bien contrôlée. Nous sommes donc plutôt satisfaits du résultat net.

Dalton KernRobert W. Baird – Analyste

Génial. J'apprécie tous les détails à ce sujet. C'est vraiment utile. Et puis peut-être un autre rapide, si je peux, puis je retournerai dans la file d'attente. Si nous regardons le segment RSCG ici et pensons simplement au passage au commerce électronique et aux volumes de retour élevés associés à cela. Je me demande simplement si vous pouvez donner une couleur, si vous avez constaté une augmentation liée à cela, après la saison des vacances, un peu à quoi nous devrions nous attendre par la suite, un peu de modération séquentielle dans le GMV au cours du trimestre, en supposant qu'il y aurait être un plus gros ascenseur après les vacances, mais vous demandez simplement si ces taux de retour ou tout autre chose que ce que vous verriez des volumes normaux de commerce électronique tout au long de l'année. Merci.

William P. AngrickDirecteur général et président du conseil d'administration

J'y reviendrai, Dalton. Nous avons démarré notre activité il y a de nombreuses années, réalisant que le monde allait vers un monde de premier e-commerce numérique et que la pandémie a certainement accéléré toutes les facettes de l'achat de produits de première nécessité et d'articles discrétionnaires en ligne. Je pense que cela s'est également répercuté sur les marchés B2B. Je pense que les gens sont devenus plus habituels dans la recherche de produits et services en ligne, étant plus à l'aise, achetant même des articles très coûteux en ligne et nous en sommes bénéficiaires et cela ne concerne pas seulement le fait d'être vu par le grand omnicanal et le commerce électronique. détaillants comme la solution la plus sûre, la plus durable, la plus évolutive et la plus fiable pour gérer des volumes élevés de marchandises retournées.

Et cela se reflète dans le nombre de nouveaux clients que nous avons activés, la croissance au sein des comptes existants, le fait que bon nombre des nouvelles versions des acteurs du commerce électronique n'ont jamais eu d'entrepôt ou n'ont jamais eu de réseau de magasins de détail. Ils ont donc besoin d'attention et de soutien sur la chaîne d'approvisionnement inversée dès la sortie des portes et nous sommes là pour fournir cela et nous avons équipé ces vendeurs de plus d'options. Ils peuvent – ils peuvent charger et vendre directement sur notre plateforme. Ils peuvent nous demander de faire certains des services. Nous avons un réseau de centres de distribution d'entrepôt qui a été une fonction essentielle de la chaîne d'approvisionnement au cours des 12 derniers mois. Et c'est disponible pour beaucoup de nos clients qui n'ont pas les ressources pour se concentrer sur la gestion des retours et cela ne fera que se renforcer avec le temps.

Et vous savez que je l'ai toujours dit, les barrières à l'entrée sont faibles, quiconque essaie d'acheter une palette ou un camion avec des marchandises mais des barrières importantes à la mise à l'échelle et nous sommes maintenant à un niveau d'échelle où nous sont une solution durable pour nos clients qui dépendent de nous pour assurer la rapidité des ventes d'actifs et récupérer ce capital pour qu'ils se concentrent sur leur cœur de métier, nos clients préfèrent optimiser leurs produits à pleine marge et faire avancer les activités de la chaîne d'approvisionnement plutôt que d'être pris au dépourvu -box retourne et si vous ne pouvez pas être disponible pour ces clients de manière transparente d'une semaine à l'autre d'un mois à l'autre, les répercussions sont qu'il y a des goulots d'étranglement opérationnels dans leurs installations qui affectent leurs activités à terme et le coût est beaucoup plus élevé que les avantages de gérer cela par eux-mêmes.

Nous aimons donc l'opportunité de continuer à être la solution leader et la chaîne d'approvisionnement au détail pour la gestion et la vente à la fois des produits retournés mais aussi des produits saisonniers, et notre liste de clients et l'activité dans notre pipeline le reflètent. Nous pensons donc qu'au fur et à mesure que le changement de mix se développe, appelez cela les adolescents moyens à élevés pour une pénétration de 25%, 30% de pénétration, c'est vraiment un fort vent favorable pour nous, mais aussi cet achat en ligne, la première habitude en ligne se répercute dans d'autres catégories. La catégorie des véhicules d'occasion, les camions, le matériel de construction, l'immobilier, tous ces articles à prix élevé sont des opportunités pour les services de liquidité, et nous constatons une plus grande envie d'utiliser notre solution sûre et efficace pour ces catégories de valeur plus élevée et nous sommes enthousiasmés par elle, nous sommes bien placés pour en tirer profit.

Dalton KernRobert W. Baird – Analyste

Bien. Merci. Appréciez-le.

Opérateur

Notre prochaine question est de Gary Prestopino de Barrington Research.

Gary PrestopinoBarrington Research – Analyste

Salut bonne matinée. J'ai quelques petites questions et quelques réponses simples seraient utiles. Tout d'abord, pouvez-vous nous donner une idée de la façon dont – puisque vous disposez de la nouvelle plate-forme dans tout cela d'année en année, comment vous avez amélioré les retours sur GMV pour vos clients?

William P. AngrickDirecteur général et président du conseil d'administration

Nous avons – je dirais que vous envisagez une amélioration à deux chiffres de 20% et que le composant moteur de recommandation de la plate-forme est important. Et qu'avec 3,8 millions d'acheteurs enregistrés, ils se tournent généralement vers un type d'actif spécifique, mais le moteur de recommandation leur permet d'être exposés à des contiguïtés à leur requête initiale et ces contiguïtés ouvrent un ascenseur supplémentaire en termes de pénétration de la base d'acheteurs et conduire une récupération plus élevée. Donc, 20% serait un chiffre rond, Gary, que j'utiliserais.

Gary PrestopinoBarrington Research – Analyste

Bien, c'est encourageant. Et puis, avec ce moteur de recommandation dont vous parlez, est-ce que cela fait partie du marché excédentaire ou est-ce que cela fait généralement partie de chaque marché que vous offrez.

William P. AngrickDirecteur général et président du conseil d'administration

Nous l'avons lancé avec notre marché AllSurplus et nous l'utilisons comme une sorte de terrain d'essai pour ensuite nous étendre à nos autres marchés.

Gary PrestopinoBarrington Research – Analyste

Bien. Et puis pouvez-vous nous donner une idée ou pouvez-vous utiliser quelques indicateurs qui ne feront que mettre en évidence à quel point l'amélioration de votre entreprise ou de votre GMV est venue du marché AllSurplus?

William P. AngrickDirecteur général et président du conseil d'administration

Nous n'aurions pas d'indicateurs autonomes que nous serions, disons publier régulièrement à ce sujet. Je veux dire en fin de compte, nous sommes un moteur de marchandisage, ce qui signifie que nous capturons des informations sur de nombreux produits différents, puis nous associons ce produit à la base d'acheteurs logiques qualifiés, et plus que cela peut être fait en utilisant une sorte d'outils entraînés par machine, le notre entreprise devient plus efficace. Cela devient moins manuel, moins coûteux et plus efficace, et donc au fil des ans, nous avons pu segmenter les bons acheteurs pour plus de 500 catégories différentes.

Nous sommes donc en mesure d'utiliser une variété d'outils pour contacter et atteindre et continuer à engager ces acheteurs du segment pour des catégories telles que la vente au détail, les biens de consommation, les équipements biopharmaceutiques, les équipements de transport, les équipements de construction, etc. , toujours sur le type de chemin par rapport au moment où nous avons démarré l'entreprise, vous avez peut-être demandé à quelqu'un du service client d'appeler quelqu'un et de dire, Gary, je sais que vous avez enchéri sur une Ford 150. Nous avons plus de Ford 150 à venir ou même aujourd'hui , vous avez des gens qui organisent des événements en direct, où il y a beaucoup de coûts associés au transport des gens à cet endroit, à l'expédition de l'article à cet endroit.

Nous nous sommes éloignés de cela au cours des dernières années et le point important pour nous est que nous pensons que nous continuons d'améliorer le taux de récupération et que nous trouvons plus d'avantages et de gains en investissant dans ces outils technologiques et en apprenant plus sur nos clients. Nos clients, leur flux de clics et leurs achats, la visualisation des modèles d'enchères nous permettent de leur présenter plus à acheter, plus de raisons d'être sur notre marché et cela fournira un mouvement à la hausse de la récupération au fil du temps, et ils en seront plus satisfaits. l'expérience qu'ils reçoivent des offres pertinentes.

L'autre chose est que nous fournissons également un marché classifié pour l'équipement d'occasion. Ce marché Machinio n'est pas un marché transactionnel. C'est un marché où les propriétaires d'équipement peuvent publier tout leur inventaire disponible et ils essaient de trouver des utilisateurs finaux pour cet inventaire et dans de nombreux cas, ils y parviendront, mais dans de nombreux cas, ils auront besoin d'une vente plus accélérée grâce à le canal d'enchères et nous fournissons cette gamme complète pour les deux – les utilisateurs finaux de la vente directe ainsi que le canal d'enchères pour les choses qui évoluent lentement ou n'obtiennent pas la vitesse souhaitée via ce canal. Nous obtenons donc de nombreuses données du marché des classifications Machinio sur les tendances en place pour l'offre et la demande dans différentes catégories. Et je pense que cela nous donne une excellente perspective sur la façon de commercialiser efficacement.

Gary PrestopinoBarrington Research – Analyste

D'accord et puis juste quelques autres ici. Je vous ai entendu parler d'un objectif de 1 milliard de dollars pour le GMV dans votre récit. Est-ce quelque chose que vous avez hâte de faire au cours de l'exercice 21? Ou est-ce quelque chose que vous visez dans un an?

William P. AngrickDirecteur général et président du conseil d'administration

Eh bien, c'est notre, ce que j'appellerais notre modèle cible qui est en quelque sorte une priorité pour nous en tant qu'organisation, éclipser 1 milliard de dollars de GMV annualisé n'est qu'un point de référence pour nous en interne pour dire que nous avons créé suffisamment de valeur , suffisamment de relations fournisseur-acheteur pour être l'un de ces rares marchés de commerce électronique à avoir atteint cette marque et nous n'avons pas de délai fixe à ce sujet. Évidemment, nous avons réalisé 190 millions de dollars de GMV au cours du trimestre en cours. Il y a donc un écart par rapport à l'objectif, Gary. Et donc nous considérons que c'est notre – c'est notre sorte d'ambition directrice à court terme.

Ce ne sera pas dans les prochains trimestres, mais certainement dans les prochaines années que nous arriverons à ce point. Et juste une de ces choses que nous référons continuellement comme un objectif intermédiaire satisfaisant et nous sommes très satisfaits de la position de l'entreprise pour atteindre cet objectif.

Gary PrestopinoBarrington Research – Analyste

D'accord et enfin, je sais que vous avez dit que d'une année à l'autre, votre trimestre sera meilleur qu'il ne l'était et je veux dire l'année dernière, vous avez généré une perte d'EBITDA, je crois. Sur une base séquentielle, que pensez-vous, que pensez-vous pour le trimestre? Et puis je suppose que la deuxième question que j'aurais – et je ne parle que de direction, est-ce que Q2 sera plus fort que Q1 et ensuite toute la question de ne pas donner de conseils, que vous avez donné pour Q4, nous avons en quelque sorte retiré sur ça. Y a-t-il quelque chose qui a changé dans la visibilité de l'entreprise ou les – vos perspectives qui vous ont donné des conseils sur une base trimestrielle.

William P. AngrickDirecteur général et président du conseil d'administration

Eh bien, laissez-moi juste dire, ma philosophie en tant que propriétaire d'entreprise a été de continuer à exécuter la stratégie et nous n'avons eu aucun changement fondamental dans l'entreprise ou les perspectives commerciales. Ce que nous constatons cependant, c'est qu'il y a une gestion très inégale des directives gouvernementales et des restrictions de voyage et des déploiements liés aux vaccins qui jouent un rôle dans la capacité de faire des affaires dans certains de nos sous-marchés et certains segments. CAG donne un exemple parce que vous avez beaucoup de gens qui sont de nature transfrontalière et que c'est plus difficile à prévoir.

And so we think it was prudent to not assume that everything is back to a sort of pre-COVID world and we have our normal routine around guidance. We feel that there is still some execution in the way the government is handling the role of the vaccine to allow us to use our typical approach to guidance. So it's really more about that than anything that we're seeing changing in our business.

Jorge CelayaChief Financial Officer

Bill, if I — if I can add, Gary, the last earnings call was our year-end and we did it in December and we had the benefit of course of having October and November visibility. We're now we're back to a regular quarter and we're here just starting to see our January results. So obviously if I'm sitting over two months into a quarter, it's a lot easier to give you some guidance, than if I'm sitting only one month into the quarter, just simply because of the issues of timing.

Gary PrestopinoBarrington Research — Analyst

Okay, that's fair. All right, thank you.

Operator

And we have, excuse me — we have Dalton Kern again of Baird.

Dalton KernRobert W. Baird — Analyst

Thanks guys. Just one more if I can. Looking at your cash flows here, it seems like you've been able to generate some nice string of cash flow profitability here, four straight quarters for the first time in a while. So I was wondering if you can update us on your thinking about capital allocation strategies from here, obviously investing in the right strategy is going to be a core part of that, but just wondering where the core investments are related to that it still remain. And as you're thinking about growing and expanding the business. Obviously, Machinio has been a big contributor to gross profit expansion recently. So just wondering kind of how you're thinking about the opportunity for potentially expanding in to other segments there to help bridge the gap to that $1 billion GMV target?

William P. AngrickChief Executive Officer and Chairman of the Board of Directors

Yeah. Thank you, Dalton. We do think about businesses as ones that have good cash flow characteristics, ones that have high returns on effort and investment and therefore the product roadmap is a key part of allocation of capital. We're rolling out new products that deal with providing the customer more control by how they market and sell through our marketplace platform. So we have a product called Scan.N.$ell that's been used by a number of our clients. We've expanded that tool — the comparable tool that is in the warehouse of many of our clients called load and sell (Phonetic) and those are things that require some IT investment.

We've rolled out something called MachineryHost, which is a e-commerce storefront, I shouldn't say e-commerce, it's really an inventory management and marketing storefront for equipment dealers and owners and that's been well received. So basically taking a lot of these SMB customers who really don't have a mobile first responsive website that is well positioned to present their inventory to the search engines and other areas and get them online quickly and very effectively. We're investing in AllSurplus Liquidity one platform as well where we're adding some new payment features. We're streamlining the way that customers how they get paid, how they monitor transactions to make it more seamless.

We still believe it or not, we still have a lot of governments who insist on paper checks and we're trying to bring them into the 21st Century and say, look, there are ways to digitize that process. And so we have some investments there. I think in general, a lot of investment is around marketing and sales as it relates to removing the friction from the process to get more of our sellers doing things in an automated fashion, and we're excited about that. We have done some buybacks and we've also been looking at areas of opportunity in the M&A world, I would say, more in the tuck-in variety and that's always something that we monitor.

I think a lot of people have looked at us, and have said, boy, can I be part of that because you're able to scale your business and the partners might have some domain expertise in the category or region and you don't have, let's say the global e-commerce trouts (Phonetic) to get over the hump and so we're potentially able to accelerate the business plan if we do some buying versus just pure building but nothing too exotic and nothing transformative there, just continuing to block and tackle strong organic investments and some tuck-ins are in the menu of options for use of capital.

Jorge CelayaChief Financial Officer

And Dalton, one — one thing just to keep in mind. As we look at our operating expenses and any investments we may make in operating expense whether it be technology or marketing, yes, in the previous year, we focused on certain things and now in this next year, we'll be shifting and focusing on other things, but generally speaking, at least for our own internal goals, we don't think that there is some significant incremental expense that we need in order to achieve our incremental top line growth.

If we look further down the road, maybe those will be in play for positioning ourselves for the longer run, but just from a — from a base business model perspective, we're in really good shape. Yes, there is going to be some inflationary things that happen to your expenses in the normal course of business. But generally speaking, we feel pretty good about our operating expenses as we go forward this next year to achieve our own internal goals from a growth perspective.

Dalton KernRobert W. Baird — Analyst

Okay, thanks for the color.

Operator

And there are no more questions.

William P. AngrickChief Executive Officer and Chairman of the Board of Directors

James, if there are no more questions, you can conclude.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 48 minutes

Call participants:

William P. AngrickChief Executive Officer and Chairman of the Board of Directors

Jorge CelayaChief Financial Officer

Dalton KernRobert W. Baird — Analyst

Gary PrestopinoBarrington Research — Analyst

More LQDT analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo



Source link

Pourquoi composer un magasin sur le web ?

Il n’a des fois été aussi facile de lancer un site commerce électronique de à nous jours, il assez de voir le taux le montant le pourcentage de plateformes web commerce électronique en France pour s’en remettre compte. En effet, 204 000 sites actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de plateformes web est fois 9. Avec l’évolution des technologies, les médias à grand coup d’histoire de succès story, (si dans l’hypothèse ou je vous assure, mon nom c’est aussi tombé dans le panneau) le e-commerce est longtemps été vu comme un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le journée dans de nombreuses thématiques.