Les fondateurs de Grit Coffee sont eux-mêmes un mélange fort et unique


L'amour que les entrepreneurs Brandon Wooten, Brad Uhl et Dan FitzHenry ont pour l'Université de Virginie est assez évident – il suffit de regarder leur café.

Le mélange de torréfaction moyenne qu’ils ont créé au Grit Coffee de Charlottesville s’appelle «1819» – un hommage à l’année où UVA a été fondée.

Les saveurs du café comprennent l'amande grillée, la vanille et un «soupçon subtil» de cerise noire qui, selon son site Web, est «idéal pour siroter The Lawn ou encourager les Hoos» – un mélange qui est une «célébration de l'esprit fondateur et la poursuite de l’excellence. »

Wooten, Uhl et FitzHenry semblent certainement avoir l'esprit fondateur.

Il y a dix ans, les anciens ont fondé une entreprise de design à Charlottesville appelée «ID Company» – une entreprise conçue pour aider d'autres entreprises via une large gamme de services, y compris le développement Web, le marketing et le changement de marque.

Aujourd'hui, leur portefeuille comprend six emplacements Grit Coffee et The Wool Factory, une destination hôtelière nouvellement ouverte dans les moulins à laine récemment rénovés de Charlottesville, une propriété autrefois détenue par Thomas Jefferson qui comprenait des moulins en activité; ils ont ensuite produit des uniformes militaires pour les États confédérés d'Amérique avant d'être incendiés par les forces de l'Union.

En apparence, les entreprises ne semblent pas être liées, mais, fait intéressant, elles ont toutes été conçues pour fonctionner en tandem les unes avec les autres.

À UVA, Wooten, un diplômé 2004 de Waynesboro, spécialisé en études religieuses et mineure en architecture; Uhl, diplômé de West Chester, en Pennsylvanie, en 2007, s'est spécialisé en économie et en études religieuses avant d'obtenir son MBA à la Darden School of Business en 2015; et FitzHenry est un ancien élève du College of William and Mary, qui a travaillé au ministère de la Défense avant d'obtenir son MBA de Darden en 2018.

UVA Today a rencontré le trio pour en savoir plus sur la façon dont ils ont commencé, leur approche des affaires et comment leur passage à UVA les a façonnés.

Q. Quels services ID Company a-t-elle fournis lorsque vous l'avez lancée pour la première fois, et qu'est-ce que cela s'est développé jusqu'à présent?

BU: ID Company a commencé comme une société de services créatifs assez simple, principalement axée sur le développement d'identités de marque, la conception de sites Web et les supports imprimés. Nous faisons toujours toutes ces choses, en nous concentrant un peu plus sur la communication et la stratégie de contenu au nom de nos clients.

À bien des égards, nous avons lancé ID Company avec l'idée de continuer à offrir des services créatifs à nos clients, mais aussi de développer nos propres marques. Grit et The Wool Factory étaient définitivement des extensions de cette idée, et ce sont à coup sûr les endroits où nous avons vu cette vision se concrétiser.

Q. Pouvez-vous parler de la synergie des entreprises et pourquoi elles fonctionnent si bien ensemble? Était-ce par conception ou est-ce que cela a fonctionné de cette façon?

BW: Toutes nos activités sont issues de relations et se complètent toutes d'une manière ou d'une autre. J'ai rencontré Brad et nous avons complété les compétences de chacun et c'était amusant de voir la somme de ces éléments aider les autres alors que nous assurions la conception et la gestion de la marque pour les clients. Nous avons lancé ID Company pour finalement faire ces mêmes choses pour nous-mêmes et nous avons très tôt réalisé que nous ne pouvions pas le faire sans nous entourer de personnes talentueuses et passionnées. «ID» signifie «conception intégrée» – en d’autres termes, ID Company a toujours été conçue comme une branche de conception intégrée dans une grande entreprise.

Lorsque Dan nous a rejoints, il a apporté la pièce opérationnelle dont nous avions besoin pour grandir. En cours de route, nous nous sommes associés à de plus en plus de personnes talentueuses, ce qui nous a permis de grandir en tant qu’entreprise.

Q. Pouvez-vous m'expliquer en détail comment vos entreprises sont mutuellement avantageuses?

DF: Nous avons la chance de travailler avec des personnes incroyablement talentueuses dans toutes nos entreprises. Une chose que nous avons pu faire est de trouver de bonnes personnes qui sont excellentes dans ce qu'elles font et de les intégrer à une structure qui leur permet de prospérer. Nous pouvons planifier et cartographier autant que nous le voulons, mais une grande partie de ce que nous avons construit s’est réunie en sautant sur la bonne opportunité au bon moment lorsque le bon partenaire se présente.

Nos entreprises sont symbiotiques en raison des connexions qui découlent naturellement d'une opportunité à l'autre, mais il faut également de la discipline pour ne pas s'éloigner trop de ce que nous avons construit et s'engager à une opportunité qui détournerait réellement l'attention de ce que nous faisons déjà. .

L'avantage de la symbiose entre nos entreprises est que chacun arrive là où il veut être plus rapidement que s'il le faisait seul. Par exemple, nous n’avions pas torréfié notre propre café au début de l’existence de Grit, mais c’était depuis longtemps un de nos objectifs. Lorsque l'opportunité d'embaucher un torréfacteur très talentueux s'est présentée, cela signifiait construire quelque chose de complètement nouveau que nous n'avions jamais fait auparavant. Parce que nous avions quatre magasins à l'époque, cela a créé une demande immédiate pour le produit de la torréfaction, ce qui a ensuite réduit le risque de créer une torréfaction de café à partir de zéro, ce qui a ensuite augmenté nos marges sur les ventes de café dans nos magasins.

Depuis, nous avons développé le côté vente en gros et le commerce électronique de notre entreprise en plus de cela, en plus de développer notre propre empreinte commerciale.

La même chose s'est produite lorsque nous avons eu l'opportunité d'embaucher un incroyable chef pâtissier exécutif pour The Wool Factory. Si vous avez pris chaque côté dans le vide, ce n’était probablement pas un ajustement parfait. À l'époque, nous n'avions pas vraiment l'intention de consacrer des ressources au démarrage d'une boulangerie, et elle était intéressée à créer sa propre marque, mais elle repartirait de zéro. En travaillant ensemble, chacun a pu arriver là où il voulait aller beaucoup plus rapidement, nous avons donc formé une joint-venture appelée Cou Cou Rachou.

Maintenant, The Wool Factory bénéficie de son énorme talent, elle construit sa propre marque, et elle avait une base de clients immédiate dès le départ dans The Wool Factory et nos cafés Grit, et a rapidement bâti sur cela.

Q. J'ai eu un petit rire en lisant quelque chose qui disait que vous continuiez à créer des entreprises dont vous souhaiteriez l'existence. Mais il y a beaucoup de vérité là-dedans, non?

BU: Il y en a certainement. Nous avons tous choisi de nous installer à Charlottesville pour le long terme (personnellement je ne suis jamais parti après le premier cycle), et il y a un aspect de ce que nous faisons qui consiste à créer les types d'entreprises, à la fois des espaces physiques et des offres spécifiques, que nous aimons fréquenter nous-mêmes. . C’est vraiment amusant avec les nouveaux emplacements Grit et The Wool Factory en particulier de pouvoir s’asseoir dans ces espaces et de se sentir comme si ils se sont déroulés comme nous l’avions tous imaginé.

Q. Dans quelle mesure vos intérêts personnels ont-ils influencé vos idées commerciales et, en général, quels conseils pourriez-vous donner aux gens qui envisagent une entreprise qui tourne autour de quelque chose qu'ils aiment vraiment ou qui les passionnent? J'imagine qu'il y a là des risques.

BU: Je pense que plus que tout, nous avons toujours essayé de créer des choses qui soient la meilleure représentation de ce que cette entreprise, ce produit ou cet espace particulier peut être, tout en évitant la tentation de faire essayer l'un d'entre eux de trop être quelque chose qu'ils ne sont pas.

Je pense que le défi est d'éviter de prendre des décisions dans le vide. Nous avons eu la chance d’avoir des personnes extrêmement talentueuses à bord en cours de route. Je suis plus généraliste dans l'âme, mais quand vous avez des gens dans l'équipe comme Brandon, avec ses idées stratégiques et sa direction créative, ou Tucker Yoder et Rachel De Jong créant des choses incroyables dans la cuisine à The Wool Factory, ou Travis Mason , Directeur du café de Grit, se procurant des dizaines de cafés incroyables, il est difficile de ne pas vouloir faire avancer ces idées.

Il y a certainement des risques impliqués dans tout cela, et croyez-moi, nous sommes bons pour nous asseoir ensemble et nous convaincre que nous sommes des génies, mais nous avons une équipe incroyable qui a travaillé sans relâche pour mettre en avant des choses dont nous sommes fiers et espérons résonner avec nos clients et clients.

Avec Grit, nous visons toujours à être accessibles, mais aussi à faire de notre mieux pour mettre en valeur les cafés eux-mêmes. L'effort considérable qui a été investi dans ces cafés avant qu'ils n'arrivent à notre torréfaction ou dans votre tasse est incroyable, et Travis et toute l'équipe de barista Grit font un travail incroyable en faisant ressortir le meilleur de chaque café dans le but de laisser le café. le produit fini parle de lui-même.

À The Wool Factory, nous avons eu l'occasion de mettre en valeur un espace historique si unique dans notre ville. Nous voulions vraiment laisser la structure originale faire autant de conversation que possible. Ajoutez à cela un groupe de professionnels extraordinaires avec des décennies d'expérience dans l'hôtellerie et la restauration – sérieusement, c'est une équipe de rêve – et nous ne pourrions pas être plus fiers de la façon dont les choses se sont déroulées. Ce n’est évidemment pas le lancement que nous espérions, mais nous attendons tous avec impatience l’opportunité de partager la propriété complète avec les clients dans les mois et les années à venir.

Q. Comment vos entreprises ont-elles été touchées pendant la pandémie et comment voyez-vous l'avenir des entreprises physiques? Avez-vous dû pivoter?

BW: Pour Grit, nous sommes passés de la quasi-totalité de nos ventes dans nos magasins à un basculement vers une entreprise entièrement axée sur le commerce électronique lors des commandes au domicile. Au fur et à mesure que nous rouvrions lentement nos boutiques (actuellement uniquement en stock), nous avons pu continuer à développer le commerce électronique, ce qui a été formidable. Nous travaillions sur un nouveau magasin à Richmond avant la pandémie; nous avons dû repousser cette ouverture, mais nous l'avons finalement ouverte il y a quelques mois.

Pour The Wool Factory, nous devions ouvrir en avril avec un mariage, et cela a évidemment été repoussé. Nous avons finalement ouvert Selvedge Brewing et The Workshop sous des protocoles COVID stricts en juin et ces deux aspects de l'entreprise se sont bien déroulés jusqu'à présent. En tant qu'espace événementiel avant tout, nous avons dû nous concentrer par nécessité. Nous avons organisé quelques micro-mariages et autres petits événements, mais nous avons essentiellement dû le faire pivoter et le graisser jusqu'à ce qu'il soit sûr d'ouvrir complètement la propriété et de commencer à organiser des événements.

Quant à l’avenir du commerce de détail physique, je pense qu’il y aura toujours un besoin de points de contact physiques pour les marques. À quoi ressemble cette empreinte, je pense que cela changera probablement. Je pense que le commerce électronique complémentaire ou d'autres sources de revenus seront essentiels pour les petites entreprises à l'avenir.

Comme la plupart des industries, je pense que la pandémie a également mis en évidence certaines choses spécifiques à l'industrie de la restauration qui ont dû changer pendant un certain temps de toute façon – principalement l'instabilité des revenus pour ses employés horaires. Avant la pandémie, nous avions déjà parlé de modèles potentiels pour y remédier pour The Wool Factory et avons fini par mettre en œuvre un modèle de frais de service à l'échelle de la propriété qui nous permet de fournir un salaire vital prévisible à toute notre équipe – cuisiniers, lave-vaisselle, serveurs. , barmans, baristas, etc. La réponse à ce modèle a été étonnamment bien accueillie.

Q. À quoi ressemblait votre expérience UVA et comment pensez-vous qu'elle vous a préparé à ce que vous faites maintenant? Des professeurs ou des cours qui vous ont inspiré?

BW: J'ai adoré mon temps à UVA et je continue à savourer les amitiés que j'ai pu nouer. J'ai chanté dans The Virginia Gentlemen et j'ai pu voyager dans des endroits incroyables et découvrir un niveau de nourriture et d'hospitalité auquel je ne sais pas auquel j'aurais été exposé autrement. Ces expériences ont définitivement façonné mon voyage avec la nourriture et l'hospitalité.

Je n'avais pas tout à fait une idée de ce que je voulais faire après mes études, alors j'ai fini par suivre des cours que j'aimais et étaient intéressants. Je me souviens que l'Architecture 101 était une classe qui m'a ouvert les yeux sur différentes manières de voir les choses.

BU: Au premier cycle, j'ai débuté à l'école d'ingénieurs et finalement je me suis retrouvé en econ, principalement parce que j'aimais l'idée d'une approche plus généraliste. «Produit X» et «Prix Y» ont toujours eu l'impression de laisser tant de portes ouvertes par rapport à un domaine ou domaine d'expertise plus défini. J'ai beaucoup appris sur moi-même à cet égard une fois que j'ai réalisé à quel point j'aimais pouvoir me connecter à n'importe quel type d'entreprise plutôt qu'à une entreprise spécifique.

J'ai décidé d'aller à Darden pour acquérir une partie de l'expérience qui me manquait en ne quittant pas Charlottesville, et cela m'a définitivement ouvert les yeux sur les possibilités de la finance, des petites entreprises, de l'entrepreneuriat, etc. d'une toute nouvelle manière.

Un mentor m'a un jour mis au défi d'arrêter de me plaindre d'avoir constamment l'impression de faire tourner des assiettes, alors qu'en fait j'aimais être un «essoreur d'assiettes». Une fois que je suis devenu plus à l'aise avec cela, cela a rendu tout beaucoup plus amusant, et cela nous a également aidés à trouver comment créer une carrière autour de ces compétences particulières. J'aime résoudre des problèmes et donner un sens à ce qui semble autrement être le chaos, et la plupart de ce que nous faisons n'est que cela.

DF: Mon expérience chez Darden a été l’une des expériences d’apprentissage les plus précieuses que j’ai vécues. Le programme m'a donné la science des affaires, de la comptabilité au leadership en passant par la finance d'entreprise, les opérations et tout le reste. L'ampleur des connaissances que les professeurs de Darden apportent au programme est incroyable. De plus, j'étais entouré de mes camarades de classe qui avaient des expériences différentes, des façons différentes de penser et d’aborder les problèmes, et qui faisaient généralement partie des meilleures personnes avec lesquelles j’ai eu la chance d’être. J'ai appris autant d'eux que de nos professeurs.

Je n'ai jamais pensé que ce serait le cas pendant que j'apprenais, mais le professeur et la classe qui m'ont le plus marqué sont la comptabilité, enseignée par Paul Simko. La comptabilité est importante lorsque vous dirigez une entreprise. Lorsque vous dirigez plusieurs entreprises distinctes mais interconnectées, vous vous familiarisez avec les implications concrètes des principes comptables les plus obscurs que le professeur Simko enseigne. Ce n’est pas la partie amusante et excitante de la gestion d’une entreprise, mais la comptabilité touche tous les aspects de tout ce que nous faisons, et il est essentiel de bien faire.

Q. Quels sont vos objectifs à long terme?

BU: Avec notre groupe, il semble que nous ne soyons jamais à court de nouvelles idées, donc je suis impatient de voir la suite. Il y a quelques années, nous avions juste ID Company, puis Grit a fait irruption sur les lieux. De même, nous nous sommes concentrés sur le développement de notre opération de torréfaction pour soutenir nos cafés et, tout à coup, Woolen Mills est devenu une opportunité viable. Maintenant que quelques aspects de The Wool Factory sont ouverts… J'ai hâte de remettre toutes nos entreprises en marche et d'évaluer les possibilités qui nous attendent.

Au-delà des excellents cafés qui sortent de Grit, nous sommes ravis de partager plus de plats de Tucker à Broadcloth l’année prochaine, ainsi que la boulangerie récemment lancée par Rachel, Cou Cou Rachou, qui propose ses incroyables pâtisseries.

À plus long terme, j’aimerais arriver à un endroit où nous pourrions établir des liens avec des personnes qui sont des experts passionnés d’une certaine manière et les aider à faire démarrer quelque chose. Autant que nous aimons l'hospitalité, la nourriture et les boissons (et le café en particulier), nous aimons voir quelqu'un ou quelque chose réaliser son plein potentiel – et cela prend une équipe.

BW: Mes objectifs personnels à long terme sont de continuer à travailler aux côtés de personnes talentueuses et passionnées pour faire un excellent travail et créer des marques fortes et d'excellents produits avec lesquels les gens se connectent.

DF: Continuez à vous appuyer sur ce que nous avons créé. Faire ce que nous faisons demande beaucoup d’énergie, de réflexion et de longues heures, mais nous arrivons à être dans les parages et à apprendre de ces personnes formidables, et cela ne ressemble pas vraiment à un travail au sens traditionnel du terme. Je suppose que mon objectif est de maintenir cela aussi longtemps que possible et d'aider à créer quelque chose qui nous donne à tous un sentiment de fierté et d'accomplissement.



Source link

Pourquoi composer un magasin en ligne ?

On voit clairement qu’il est plausible de se lancer rapidement sans argent et inconscient technique particulière. Je vous conseille de vous lancer rapidement en dropshipping strictement ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut impérieusement avoir un budget marchéage pour exécuter venir les visiteurs sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car tel que je l’ai dit, vous pouvez avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez onques de chiffre d’affaires. Une fois que vous aurez testé, votre marché vous allez pouvoir alors se procurer un stock.