Transcription de l'appel aux résultats du troisième trimestre 2020 de Newtek Business Services Corp (NEWT)


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

Newtek Business Services Corp (NASDAQ: NEWT)
Appel aux résultats du T3 2020
5 novembre 2020, 8 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Bonjour mesdames et messieurs. Et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre 2020 de Newtek Business Services Corporation. (Instructions pour l'opérateur)

Je voudrais maintenant céder la parole à votre hôte d'aujourd'hui, M. Barry Sloane, PDG et président de Newtek Business Services Corporation.

Barry SloanePrésident, président et chef de la direction

Merci beaucoup, opérateur et bonjour. Je suis Barry Sloane, président et chef de la direction de Newtek Business Services Corp .; notre symbole boursier NEWT sur le NASDAQ. Je suis accompagné aujourd'hui de Chris Towers, vice-président exécutif et chef de la comptabilité. Pour ceux d'entre vous qui souhaiteraient suivre notre présentation, je vous suggère d'aller sur notre site Web, newtekone.com, NEWTEKONE.com, allez dans la section Relations investisseurs où nous avons une présentation PowerPoint pour tous à vous de suivre.

Et encore une fois, bienvenue à notre conférence téléphonique sur les résultats financiers du troisième trimestre 2020. Je voudrais vous signaler à tous la note sur nos déclarations prospectives sur la diapositive un et passer tout le monde à la diapositive deux où nous pourrions parler de nos faits saillants financiers du troisième trimestre 2020. Le revenu de placement net pour le trimestre était de 1,7 million de dollars ou 0,08 $ par action. Il s'agissait d'une surperformance par rapport à une perte de 0,03 $ par action pendant trois mois clos le 30 septembre 2019.

Le revenu de placement net ajusté s'est établi à 0,04 $ par action pour le trimestre terminé le 30 septembre 2020. Cela a été comparé à 12,2 millions de dollars ou 0,63 $ pour la même période l'an dernier. Il s'agissait d'une sous-performance basée sur l'arrêt des activités de crédit à la fin du premier trimestre, que nous avons maintenant démarré. Mais c'était un battement dans la rue par rapport au consensus, négatif 0,015. Ainsi, le 0,04 $ qui est entré a battu les analystes du consensus de 0,015 $ négatif.

La valeur liquidative s'est établie à 324 millions de dollars ou 15,13 $ par action contre une valeur liquidative de 15,70 $. Une grande partie de cela était due à la redistribution des liquidités gagnées au cours du deuxième trimestre, cette distribution des liquidités par rapport aux bénéfices a fait baisser la valeur liquidative. Nous prévoyons une normalisation de la valeur liquidative. Et historiquement, nous avons pu augmenter notre valeur liquidative au fil du temps. Nous pensons qu'une réduction, nous l'avons fait au premier trimestre de cette année, de la valeur liquidative, en particulier dans le portefeuille de prêts, était appropriée compte tenu de l'incertitude liée aux activités pandémiques.

Mais nous nous sentons très satisfaits de notre évaluation de notre portefeuille de prêts et de nos autres actifs et pensons qu'à l'avenir non seulement nous espérons pouvoir stabiliser cela, mais espérons également pouvoir augmenter la valeur liquidative et les dividendes, ce que nous avons pu à faire au cours d'une histoire de BDC remontant au 11 novembre 2014. Ratio d'endettement 1,21x; assez faible pour notre organisation. Une fois de plus, nous avons relancé les activités de prêt à compter du 30 juin, ce qui devrait reprendre à la fois la dette sur capitaux propres et la génération de prêts 7 (a), à partir du quatrième trimestre de cette année.

Passons à la troisième diapositive. La troisième diapositive est un peu une répétition de ce dont j'ai discuté dans la diapositive deux concernant les paramètres changeants de l'entreprise au premier trimestre. Lorsque vous regardez les trois mois terminés le 30 septembre 2020, le revenu net de placement a augmenté de manière significative, en grande partie grâce au financement PPP au troisième trimestre; vous pouvez également constater ce changement au deuxième trimestre.

Les prêts PPP sont une forme de revenu supérieure à la ligne. Et nous réduisons leur gain à la vente, ce qui affecte ce taux d'intérêt ajusté au cours du même trimestre. Nous allons donc avoir des comparaisons trimestrielles différentes et difficiles, nous indiquons toujours ce que nous faisons au cours de l'année pour payer nos dividendes sur les bénéfices, ce que nous avons toujours pu faire dans le cadre d'une politique de dividendes .

Et nous sommes très, très heureux des orientations dont nous disposons pour le reste de 2020 et pour la période 2021. En regardant la quatrième diapositive, vous avez également une répétition de ces paramètres changeants dont j'ai parlé. Revenu net de placement de 31 millions de dollars ou 1,49 dollar par action, évidemment une surperformance par rapport à une perte d'investissement de 2,6 millions de dollars encore une fois basée sur le PPP par rapport à la réduction de l'activité de prêt 7 (a). Mais encore une fois, nous nous repositionnons à la croissance de 7 (a); nous sommes impatients de toujours verser à nos investisseurs un dividende fiable, un dividende croissant et une croissance stable pour tout.

Passons à la sixième diapositive. Pour les investisseurs qui suivent l'entreprise, je pense que vous connaissez assez bien le programme de protection des chèques de paie. De toute évidence, nous avons très bien performé en 2020, car nous avons eu des revenus importants, mais je l'appellerai un revenu résiduel au troisième trimestre provenant du PPP. Et nous espérons qu'il s'agira d'un troisième cycle de financement PPP, qui est censé donner à l'entreprise la possibilité de générer des revenus supplémentaires grâce à des prêts PPP supplémentaires.

Il n'y a aucune garantie que le Congrès approuvera un nouveau plan de relance. Cependant, il est clair que la rhétorique venant du Sénat, de la Chambre et de l’administration est positive à propos de nouvelles mesures de relance. Je pense que nous devons éliminer la politique électorale, mais même Mitch McConnell a fait un commentaire hier au sujet de la stimulation supplémentaire de l'économie. Bien sûr, troisième cycle de financement PPP approuvé.

Nous avons émis des directives dont nous parlerons sous peu, ces directives n'incluent pas de financement PPP supplémentaire, si elles arrivaient, nous classerions probablement cela comme un dividende spécial qui pourrait arriver au quatrième trimestre de 2020, ou en 2021. Passant à la sixième diapositive, nous avons financé au troisième trimestre 82 millions de dollars de prêts PPP au cours du trimestre clos le 30 septembre 2020, arrondis à la clôture d'environ 1,2 milliard de dollars de prêts PPP pour les neuf mois clos le 30 septembre 2020, nous avons obtenu un peu plus de 3 millions de dollars de frais reçus au troisième trimestre ont attiré 10 500 nouveaux emprunteurs et l'ensemble.

Et nous croyons qu'avec ces emprunteurs, 130 000 employés ont été retenus pendant cette période, nous avons financé deux ans de production de prêts, disons-nous en un peu plus de six mois. Bien que 90% de ce travail ait été fait franchement, dans un délai de deux mois, nous avons pu vendre nos prêts PPP à des tiers, donc près de 99%, 98% d'entre eux ont été retirés de leurs livres où nous nous associons à des banques pour leur vendre des certificats de participation à 100% qui nous ont permis d'enregistrer l'intégralité des revenus de l'activité TPP.

À la septième diapositive, nous avons parlé du redémarrage de nos activités de prêt 7 (a). Encore une fois, c'est à peu près à partir d'un démarrage de la dette du 29 juin 2020 pour construire un portefeuille; nous trouvons les 13 millions de dollars de prêts 7 (a) au cours des trois mois. Et nous prévoyons de financer environ 135 millions de dollars de prêts 7 (a) au quatrième trimestre de 2020 afin de remettre nos activités normalisées en marche. Maintenant que nous avons plus de visibilité à l'avenir, ainsi que les critères de souscription nécessaires pour faire, j'appellerais cela des prêts appropriés et des prêts productifs.

Nous avons réduit nos activités de crédit dès le début du mois de mars, ce qui a sensiblement nui aux résultats du premier trimestre, et pour le reste de l'année, mais nous reprenons nos activités. Et comme vous le verrez, notre pipeline de références se développe de manière robuste. Notre modèle commercial fonctionne sur tous les cylindres et nous sommes très enthousiastes à l'idée de notre avenir. Nous tenons à répéter qu'au deuxième trimestre de 2020, nous avons renouvelé notre ligne de crédit existante de 150 millions de dollars pour les prêts 7 (a) avec Capital One Bank pour une période de trois ans.

Passant à la huitième diapositive, Newtek Business Lending, notre société de portefeuille en propriété exclusive qui est à l'origine des prêts SBA 504, a clôturé pour environ 50 millions de dollars de prêts jusqu'au 31 octobre. Nous prévoyons que les financements seront clôturés d'environ 100 millions de dollars pour l'année, ce qui nous permettrait d'avoir une contribution assez intéressante de la NBL qui pourrait représenter entre 1 et 3 millions de dollars de revenus de dividendes dans la société en 2020, principalement sur la base des prêts SBA 504 en les troisième et quatrième trimestres de cette année civile.

Nous avons clôturé ou je devrais dire que nous clôturons le renouvellement sous réserve de la documentation qui devrait probablement être complétée dans la semaine prochaine sur notre ligne de crédit existante de 75 millions de dollars avec Capital One Bank pour 504 prêts. Et ce sera pour une période de trois ans. Nous sommes fiers d'avoir pu renouveler toutes nos marges de crédit bancaires pendant une période difficile. Et nous négocions également une nouvelle feuille de conditions avec un bailleur de fonds pour 75 millions de dollars supplémentaires de SBA 504.

Le marché du financement 504 est extrêmement attractif entre le financement que le gouvernement fournit avec une deuxième débenture de 40% et nos prêts conventionnels à 50% de premier, à haut LTV que nous n'absorbons pas ce type de risque élevé de LTV est le gouvernement fournit le 40% deuxième, et les conseillers de ce programme ont une poignée de 2,5%, ce qui en a fait un véhicule d'investissement très attractif pour les emprunteurs qui cherchent à acquérir, refinancer ou réhabiliter un bien immobilier où l'entreprise se trouve dans cet immeuble et possède l'immobilier.

Passant à la neuvième diapositive, notre société a versé au troisième trimestre 2020 des dividendes en espèces de 0,58 $ par action. La société a versé un total de 1,58 $ en dividendes en espèces pour les trois premiers trimestres de 2020. Cela se compare à 1,44 $ en dividendes pour les trois premiers trimestres et neuf mois de 2019. Presque l'augmentation de 9,7%, nous allons donner des indications pour le reste de l'année. Nous avons donc été les plus performants en ce qui concerne le versement de dividendes à nos actionnaires, nous nous rendons compte que notre communauté d'investissement ainsi que la direction, je pourrais ajouter, bénéficient de l'avantage de recevoir des dividendes sur une base régulière car nos intérêts sont très alignés. Et nous sommes fiers du fait que nous avons pu augmenter le dividende au cours des neuf premiers mois de l'année.

Et alors que nous redémarrons notre entreprise, nous avons révisé notre prévision de dividende annuel pour 2020 entre – nous l'avons révisée et réduite, elle était auparavant de 1,80 $ à 2,30 $, car nous obtenons plus de visibilité où ces 1,90 $ à 2,20 $. Et nous resserrons cela un peu. La société a versé un dividende en espèces annuel de 2,15 $ par action en 2019. Compte tenu de la difficulté de cette année, en particulier pour la plupart des institutions financières et des entreprises en général, nous sommes fiers du fait que nous espérons être près de battre ou être équivalent au dividende précédent que nous avons payé au cours de la période de 2019. temps.

La société prévoit que son conseil d'administration déclarera son dividende du quatrième trimestre aux alentours de Thanksgiving qui sera payable avant le 31 décembre 2020. Nous prévoyons également un dividende en espèces annuel compris entre 2 $ et 2,50 $ par action en 2021 pour reprendre notre activité de pouvoir espérons augmenter notre dividende sur une base régulière. Soit dit en passant, ces prévisions de dividendes à la fois pour 2020 et 2021 n'incluent pas le bénéfice potentiel d'un programme de PPP supplémentaire, qui était très important, évidemment en 2020 pour l'entreprise. Si nous obtenions un programme PPP supplémentaire, nous le verserions probablement pour le dividende spécial, qui pourrait avoir lieu au quatrième trimestre de 2020 ou en 2021.

Passons à la diapositive 10 alors que nous examinons nos activités de manière globale; En tant qu'organisation et équipe de direction, nous avons toujours été en mesure de souligner que nous sommes adaptables et flexibles dans notre modèle d'entreprise. Et nous avons été en mesure de fournir clairement une transaction transparente de travail à distance, la société travaille toujours à distance à environ 90% à ce stade, 10% se rendant dans les bureaux est volontaire.

Ce n'est clairement pas une transition facile vers un environnement de bureau, en particulier avec des taux d'infection élevés et des suggestions fédérales et des lois des États, comment gérer la pandémie, nous sommes très sensibles à la santé et au bien-être de nos employés et notre personnel continuera à maintenir un modèle qui garde nos employés soucieux de leur santé avant tout dans nos esprits.

Nous croyons que notre modèle commercial est idéal pour l'économie post pandémique. Sans l'utilisation de succursales, de courtiers, d'agents de développement commercial, de contacts limités de la force de vente avec les utilisateurs finaux, notre système de référence est vraiment excellent dans cet environnement particulier. De toute évidence, les propriétaires d'entreprise n'entrent pas dans la succursale des institutions financières ou ne voient pas de vendeur.

Le commerce à distance est l'avenir de ces marchés de solutions d'affaires à l'avenir, nous verrons et anticiperons un énorme changement par rapport au PPP, les chèques de paie alors que les institutions financières utilisent les vendeurs les pieds sur terre pour acquérir des affaires. Nous aimons également ce que nous appelons les cinq silos. Nous avons des solutions de prêt qui sont tout simplement parfaites pour les clients. Nous en parlerons bientôt pourquoi les solutions de prêt sont uniques en termes de structure et de supériorité par rapport aux banques, nos solutions de prêt, nos sociétés de portefeuille informatique sont très précieuses, en particulier avec le passage au travail à distance.

Et nous avons là-bas d'énormes produits pertinents à offrir aux propriétaires d'entreprise indépendants, évidemment la santé de la paie et les avantages sociaux changeants, où les entreprises ont besoin d'aide pour calculer des informations pour obtenir une annulation de prêt sur PPP. De toute évidence, le marché des soins de santé et des avantages sociaux évolue et Covid choisit le bon fournisseur de soins de santé pour s'assurer que vous avez le bon programme en place.

Nous avons également Obama Care, examiné par la Cour suprême. Ainsi, être en mesure de fournir des solutions aux entreprises qui évoluent dans un environnement en évolution rapide est ce que fait Newtek Business Services Corp. Nous sommes votre entreprise de solutions d'affaires. De toute évidence, les mêmes problèmes transcendent, j'appellerai cela le domaine de la santé et des avantages sociaux et le domaine des biens et des accidents, de nombreux changements en cours pour les primes et la couverture d'assurance.

Notre agence d'assurance est là pour aider les propriétaires d'entreprise indépendants. Notre activité de traitement des paiements est très bien positionnée à l'avenir. Nous parlerons de notre PDV sur l'investissement dans le cloud et de son bon déroulement et nous prévoyons de déployer et de lancer notre site Web dans la semaine ou les deux prochaines, ce qui fera une annonce. De toute évidence, l'utilisation du papier-monnaie et des pièces de monnaie est moins répandue, les solutions technologiques comme le robinet et le go, les paiements sans contact, le commerce électronique, sont très impliquées. Et nous avons ces solutions qui sont très bien positionnées pour nos clients à l'avenir.

Je voudrais souligner notre diapositive 26, à laquelle nous allons arriver, et nous sommes impatients de lancer notre nouveau site Web concernant POS sur le cloud. Passons à la diapositive 11. De toute évidence, bon nombre de nos investisseurs traditionnels historiques sont familiers avec notre activité de prêt SBA. Nous sommes toujours à la fin de l'exercice SBA, à la fin du mois de septembre, le plus grand prêteur garanti par le gouvernement non bancaire ou le sixième en importance, y compris les banques, nous sommes dans les affaires depuis longtemps, nous avons un 17 à 18 historique de l'année, fréquence de défaut de prêt et statistiques de gravité.

Nous avons survécu jusqu'en 2009, nous comprenons certainement les contraintes sur nos clients et les contraintes d'un portefeuille; nous avons émis 10 titrisations de nos pièces non assurées depuis 2010. Elles fonctionnent toutes très bien, ce portefeuille, je ne peux pas le souligner, l'importance de ceci est un portefeuille diversifié d'environ 2200-2300 prêts avec la taille moyenne des prêts de risque à notre égard de 180 000 $.

C'est notre part de la pièce non assurée. De toute évidence, vous envisagez probablement 750 000 $ 800 000 $ du prêt total. Et ce sont – beaucoup de ces prêts sont la saison dans laquelle nous allons entrer. En regardant un coupon variable de 6% à taux préférentiel plus deux et trois quarts sans plafond. Et quand nous regardons ce que Newtek fait dans le seau des prêts, nous obtenons ce grand entonnoir grand ouvert pour les références.

Pourquoi un prêt Newtek est-il un prêt supérieur à nos concurrents? Eh bien, si vous regardez une banque, nos prêts sont amortis sur 10 à 25 ans. Ce sont des taux d'intérêt à un chiffre. Ils n'ont aucun engagement autre que monétaire principalement. Et nous sommes prêts à surpasser la garantie primaire et certainement à prendre la garantie secondaire et tertiaire sur laquelle nous obtenons des privilèges pour vraiment améliorer notre performance globale de crédit. Donc, que nous mettions finalement la demande de renvoi de l'emprunteur dans un prêt 7 (a) dans l'entonnoir ou un prêt 504, une ligne de crédit garantie, qui tourne de haut en bas contre les créances sur stocks ou des prêts non conformes.

Nous avons de vraies bonnes solutions, en particulier étant donné jusqu'à 10 à 25 ans sans ballon, mais des prêts minimum à amortissement complet, des paiements plus faibles aux emprunteurs avec ce taux d'intérêt à un chiffre, nous sommes prêts à leur donner une avance excédentaire sur la garantie qui est précieux dans un marché difficile où ils pourraient avoir besoin de fonds propres supplémentaires et sans la période pénible – émission périodique de clauses de prêt que les banques appliquent généralement à notre clientèle. Nous sommes donc enthousiasmés par l'avenir de notre entreprise. Nous sommes dans ce secteur depuis 17-18 ans, ce n'est pas un nouveau rodéo pour nous, nous sommes très bien préparés pour l'avenir en termes de croissance de notre portefeuille de prêts, ainsi que de gestion des crédits existants qui sont dans le portefeuille.

Lorsque vous passez à la diapositive 12, vous pouvez voir pourquoi nous réussissons dans ce domaine. Nous avons reçu un excédent de 150 000 demandes de prêts pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2020. Cela n'inclut pas les PPP, mais 110 000 pour les trois mois, il y a clairement une demande d'emprunteurs sur le marché. Il n'est même pas question, cependant, que pour être en mesure de choisir en utilisant la technologie en utilisant notre coffre-fort de fichiers sécurisé et notre personnel spécialisé en services aux entreprises, nous sommes en mesure de trier et de choisir les crédits qui être capable de résister à l'épreuve du temps, qu'il s'agisse de restrictions liées à la pandémie sur l'activité commerciale ou non.

Notre référence par jour unitaire en prêt à elle seule de 1 200 unités, nos bases de données d'opportunités clients sont très profondes. Nous avons dépassé notre, je dirais près de 2 millions de dollars de contacts dans cette base de données. Les efforts de vente croisée sont réalisés à mesure que nos efforts de vente et de marketing sont intégrés. Nous avons développé notre capacité sortante. Nous avons également développé notre capacité de formation interne en créant une bibliothèque de vidéos et de fiches marketing pour les clients. Nous avons 17 ans de montage de prêts, de souscription et d'expertise technologique, faisant de nous un chef de file dans le domaine des prêts et nous sommes impatients de revenir à un processus de prêt plus normalisé que nous vivons à l'avenir.

En comparant notre organisation de prêt à d'autres fintechs, nous sommes très différents de l'OnDeck, du Kabbage et du Lendio. Regardez, ce sont généralement des périodes de remboursement de six à 24 mois, qui font grimper votre prix de paiement, le taux d'intérêt réel sur ces prêts, tous à deux chiffres, certains allant jusqu'à 20% à 80%. Ils font également une souscription limitée, nous faisons une souscription complète, nous prenons toutes les formes de garanties, tant personnelles que commerciales; nous leur accordons des privilèges.

C'est une forme de prêt totalement différente. Et cela a bien fonctionné pour nous pendant cette longue période pendant de nombreux cycles de crédit et de nombreux cycles de taux d'intérêt. Lorsque nous examinons notre portefeuille existant pour calculer la valeur liquidative au 30 septembre 2020, notre portefeuille 7 (a) de prêts non assurés qui sont en titrisation est en jeu, avec une moyenne d'environ 35,1 mois, cet assaisonnement est extrêmement pertinent.

De toute évidence, avec la pandémie, cela a en quelque sorte changé les choses. Mais clairement, du point de vue par défaut, vous préférez être dans le ventre de la courbe par défaut. Les défauts ont tendance à s'accélérer entre 18 et 24 mois, nous vous indiquerions ou mettions un S&P a fait, qui parle de tous ces problèmes et vous donnera à tous une très bonne idée du défaut de crédit auquel on pourrait s'attendre comme nous attendent à travers cette économie particulière.

J'ajouterai que notre portefeuille 7 (a), qui, qu'il soit dans une titrisation ou non est considéré dans nos livres, les titrisations sont considérées comme un financement, nous avons ce portefeuille marqué à un défaut brut cumulatif de 30%, même avec les 35 mois pondérés un assaisonnement moyen, et une sévérité de 40% que nous considérons vraiment comme le bon prix. Nous avons vu des ventes de (Indecipherable) dans les affaires de BDC commencer à augmenter leur valeur liquidative, car les effets de la pandémie semblaient moins importants aux deuxième et troisième trimestres.

Je pense qu'il nous reste encore un quart ou deux pour recueillir ce type d'informations, pour être à l'aise de faire un ajustement et de modifier certaines de ces mesures. Nous avons tendance à être nettement moins volatils et, de toute évidence, que l'ensemble du portefeuille s'est bien comporté pour nous. Passer à la diapositive 14; vous pouvez voir que nous avons un ratio de change de 98,5% sur un portefeuille 7 (a). De toute évidence, les paiements en vertu de l'article 1112 que nous avons reçus par le PS pour un emprunteur ont été très utiles. Nous savons qu'une grande partie de ces 1112 paiements qui existent toujours n'ont pas été utilisées.

Et les propositions actuelles qui ont été faites au Sénat et à la Chambre pour continuer le financement des PPP pour un autre tour incluraient potentiellement ces paiements, ce qui maintiendrait ce taux de change bas. Sans cela, nous nous attendons évidemment à ce que nos taux de change souffrent un peu, mais quelque chose que nous avons clairement traité a connu dans le passé et que nous croyons tout à fait gérable.

La diapositive 15 montre que nous essayons de mettre ces exemples sur le marché pour en quelque sorte démontrer à quoi ressemblent nos prêts et dans ces grandes lignes des situations où ils se détériorent, comment nous les gérons. Ce crédit particulier était un autre prêt en cours, et a fini par rembourser une fois de plus, la différenciation entre nos types de prêts, l'emprunteur 20% plus de fonds propres ou plus garantissant personnellement le prêt. Ils avaient également leur propriété résidentielle garantissant le prêt. Et bien que l'entreprise ait échoué et qu'ils ferment les magasins, nous finissons par obtenir un remboursement intégral en premier, principalement en fonction de la valeur de leurs actifs personnels.

Ils ont pu refi sur l'immobilier résidentiel, début novembre, ils ont remboursé les intérêts principaux, les frais de retard, les frais et dépenses divers, une souscription différente de celle à laquelle vous êtes habitué avec d'autres types de prêts. Passer à la diapositive 16 est une diapositive que nous produisons assez régulièrement; il montre la trésorerie nette créée sur un échantillon type. Donc, dans une transaction, les prix sur le marché 7 (a) sont fermes à mieux, je suggère que vous pouvez supposer sur une base projetée les prix nets de type 110, 111 et 112 à Newtek au quatrième trimestre.

La diapositive 17 présente les effets sur le revenu d'une transaction de prêt SBA 7 (a), une fois de plus une diapositive que nous avons depuis de très nombreuses années dans nos présentations et la plupart d'entre vous la connaissent. Passer à la diapositive 19 et parler des sociétés du portefeuille et des effets des dividendes. En 2019, environ 30% à 35% de notre dividende en revenu gagné provenait de sociétés en portefeuille. La diapositive 19 est un échantillon d'un prêt 504; nous voulons nous assurer que tout le monde comprend comment ces 504 prêts sont consentis. Alors que nous finançons un premier 50% et un second 40% qui seront souscrits par des débentures gouvernementales d'une CDC, Community Development Corp.

La diapositive 20 montre le rendement des capitaux propres de 504 prêts très élevés 504 prêts différents de 7 (a). Une fois que nous vendons les 50% en premier, cela ne nous laisse pas de bilan, nous accordons le prêt que nous stockons avec notre ligne Capital One Bank, les 40% en second sont souscrits par des débentures gouvernementales, puis nous vendons généralement celles-ci – la première prêt en bêta premium pour le marché secondaire. La diapositive 21 présente notre portefeuille de prêts conventionnels. Nous avons signalé au marché à la fin du premier trimestre lors de notre conférence téléphonique que nous avons suspendu tous les prêts de nos prêts conventionnels non conformes.

Donc, depuis ce temps, nous avons rallumé 7 (a), nous avons allumé 504 évidemment, car nous avons parlé de notre succès là-bas. Et nous prévoyons de réactiver le portefeuille non conforme, c'est un portefeuille de 91 millions de dollars. Les 19 prêts sont en cours, à l'exception d'un, nous prévoyons qu'un prêt sera rétabli à mesure que l'État de Californie, où cet emprunteur en particulier a ouvert son marché, en particulier pour la production de films, ce qu'ils sont enracinés, leur dos ouvre leurs liquidités et nous nous attendons à ce que ce prêt revienne.

De toute évidence, du point de vue du crédit, il s'agit d'un marché inhabituel. La plupart des cycles de crédit sont motivés par les faiblesses de l'économie. Celui-ci est principalement motivé par l'arrêt du gouvernement en raison de la pandémie. Nous sommes donc évidemment optimistes quant à l'ouverture et à la reprise des activités des États alors que les produits thérapeutiques et les vaccins commencent à entrer sur le marché. Et nous pensons que les gouvernements des États et locaux commenceront à assouplir certaines des restrictions.

Sur la diapositive 22; nous parlons de nouvelles JV potentielles pour nos activités non conformes. Nous négocions actuellement des modalités avec des partenaires potentiels de coentreprises pour créer jusqu'à 150 millions de dollars de capitaux tiers supplémentaires qui, selon nous, pourraient générer jusqu'à 1 milliard de dollars de prêts conventionnels non conformes. Ainsi, la base de fonds propres de cette entreprise particulière est d'environ 30% avec une sortie de 70% lors d'un financement de titrisation. Nous sommes donc enthousiasmés par ces nouvelles entreprises. Une feuille de conditions a été signée; le second est en comité d'investissement. Nous espérons pouvoir aller de l'avant avec cela sous peu, puis commencer à ouvrir notre activité de prêts non conformes, qui nous donne des prêts pouvant atteindre 15 millions de dollars.

Alors, à la diapositive 23, parlant du succès de notre programme 504, nous avons financé près de 21,7 millions de dollars 504 prêts se terminant le 30 septembre. Au mois d'octobre, ce nombre est passé à 50,6 millions de dollars. Et nous espérons clôturer le fonds pour un total de 100 millions de dollars de 504 prêts au cours d'une année civile, ce qui pourrait générer une contribution de la NBL entre 1 et 3 millions de dollars en revenus de dividendes à la société en fonction des financements et des ventes. Un peu plus difficile de faire des prêts dans l'environnement actuel. Évidemment, lorsque vous traitez avec un emprunteur, vous devez vous assurer que, en premier lieu, vous voulez avoir une très bonne idée de ce qu'ils ont fait pendant la pandémie.

Du point de vue du revenu, vous voulez vous assurer qu'ils utilisent le bon équipement PPP pendant cette période. Et puis, à l'avenir, comment ils pourraient éventuellement résister à un autre arrêt du gouvernement, si cela se produit. Il y a donc des charges supplémentaires sur la souscription et la conformité qui rendent les prêts un peu plus difficiles et nous donnent un peu moins de visibilité que la normale. Alors veuillez excuser les fourchettes plus larges historiquement, nous avons eu tendance à être prudents en faisant ces types de projections et de prévisions.

La diapositive 24 parle de notre autre société de portefeuille importante, Newtek Merchant Solutions, ayant une juste valeur des capitaux propres de 115 millions de dollars, notre valeur d'entreprise, je pense, est d'environ 115 millions de dollars, soit une dette en hausse de 35 millions de dollars. Nous avons clairement amélioré l'EBITDA et le taux d'exécution des flux de trésorerie au troisième trimestre de 2020. Anticipez cela à l'avenir; nous prévoyons des gammes de 1,1 million de dollars à 1,2 million de dollars par mois en BAIIA. Et quand vous regardez du point de vue de l'évaluation, les comps publiques d'autres entités que j'appelle les Super ISO, je vois trois verticales, Evo, les systèmes de paiement mondiaux, nous pensons que nos multiples évaluations sur cette entreprise sont tout à fait raisonnables. en un seul chiffre.

En regardant la diapositive 25, nous avons certainement eu notre reprise d'un mois à l'autre, je dirai que le mois d'octobre a ralenti un peu, je pense que c'est une fonction de la relance et que les affaires souffrent un peu. Encore une fois, nous espérons que le gouvernement fournira une autre ronde de financement provisoire pour stimuler nos clients. Sur l'année civile, nous prévoyons que l'EBITDA ajusté dans l'espace Newtek Merchant Solutions diminuera de 10% à 15%.

C'est une baisse générale de 14,5 millions de dollars d'EBITDA à 12,5 millions de dollars à 13 millions de dollars. Nous avons eu un impact significatif sur l'une de nos sociétés de portefeuille, l'argent mobile, qui dessert principalement les chauffeurs de taxi à l'aéroport de Newark, cela nous a probablement coûté environ 1 million de dollars de flux de trésorerie. Donc, une baisse importante de nos chiffres est venue d'un segment démographique particulier. Mais nous nous attendons à ce que cela rebondisse.

Diapositive 26, nous parlons de POS sur le Cloud. Nous avançons énergiquement dans ce domaine particulier. J'attire votre attention sur ce produit en particulier, nous lancerons prochainement notre site Web Newtek Payment Systems, nous publierons un communiqué de presse dessus, qui sera vraiment en mesure de donner au marché une compréhension de la raison pour laquelle notre logiciel POS on Cloud est le système global, celui qui travaille en partenariat avec nos institutions financières; a, peut leur donner une excellente image de marque, une grande capacité de prise de dépôts et fournir un service exceptionnel à leur clientèle d'affaires. Ainsi, POS on Cloud traite les paiements et s'intègre au commerce électronique en créant des sites Web pour les restaurants, la vente au détail et d'autres entreprises qui reflètent ce qui se trouve dans le système de point de vente.

Il s'intègre à tous les services de livraison de nourriture tels que Uber Eats, Grubhub, DoorDash s'intègre au logiciel de comptabilité du grand livre comptable vraiment important pour réduire les dépenses de l'entreprise et rendre les choses plus transparentes. Il s'intègre également à nos propres produits de solutions de paie. Ainsi, les fonctions de temps et de présence dans le PDV poussent les données directement dans notre paie pour fournir le comp de l'ouvrier de paie, l'assurance maladie et une fenêtre sur 401-k le tout sur un seul logiciel. Ainsi, POS on Cloud est en fait un véritable système de gestion du capital humain pour les entreprises, permet de réduire leurs dépenses, de mettre toutes leurs données dans le cloud de manière sécurisée.

Et nous sommes impatients de travailler avec nos partenaires de l'alliance de dépôt, ce qui va leur permettre de gérer et d'exploiter les comptes de dépôt à la fois pour la paie, ainsi que pour les fonctions de commerce électronique et de traitement des paiements. Et aussi pour notre clientèle de banque d'investissement, enveloppez-les et aidez-les à distribuer, et protégerez leur 401-k contre les solutions prédatrices de type ADP et chèques de paie sur le marché.

Diapositive 27, nous parlons de notre segment technologique, ce que nous appelons notre troisième silo de cinq dans l'écosystème Newtek Business Services Corp. Nous continuons à voir un revirement spectaculaire et les solutions Newtek Technology, notre société de portefeuille de cloud computing basée à Phoenix qui se concentre principalement sur la fourniture de services gérés. Historiquement, nous avons eu trois sociétés de portefeuille dans l'espace, y compris IPM et Sidco. Nous annonçons aujourd'hui au quatrième trimestre 2020 que nous allons fusionner toutes les entreprises technologiques du portefeuille. IPM que nous avons acquis en 2017 et Managed Tech Solutions, et Sidco sera une filiale de Newtek Technology Solutions.

Nous prévoyons que les sociétés combinées généreront des revenus entre 45 millions de dollars et 50 millions de dollars en 2021. Et un BAIIA ajusté entre 5,5 millions et 6 millions de dollars. Cela devrait nous donner une augmentation de la valorisation, ainsi que des flux de trésorerie. Nous sommes vraiment enthousiasmés par les perspectives commerciales. Et lorsque nous présenterons notre offre de solutions technologiques, nous serons en mesure de vraiment englober les propriétaires d'entreprise indépendants, en les aidant à acheter des logiciels et du matériel, en les aidant avec les achats nécessaires pour les services professionnels.

Comment concevoir ma technologie? How do I implement the technology? Once I made the purchase, and many businesses, they really can't afford to manage it day to day, they can't afford a CIO, they can't afford a CTO, even can't afford the local break fix providers that have historically put PCs in their shop and loaded software into it. We're in a new market and a new environment. And I need to point out; we're not competing against AWS. And as a matter of fact, we partner with them, we manage workloads in AWS and absorb. But for the small and medium sized and independent businesses and family offices, they need the personal attention that the Google, the Amazon, and the Azure can provide.

We can provide that to them, we can provide them 24×7 high quality, great architects, great technology engineers, to help them navigate. So we're really excited about our foray into growing this particular segment the silo of our business. So slide 28 talks about cloud services. So if you go to the bottom bullet, ITaaS Infrastructure as a Service, DRaaS, Disaster Recovery as a Service, DaaS, Desktop as a Service, Software as a Service. We give clients secure email, hybrid cloud, public cloud, and we are the cloud service provider for independent business owners.

Slide 29; we mentioned this in our press release, we're proud to have added to our staff, Sam Razon joined us this year along with Shannon Vestal to really grow and further develop our payroll solution offering and really is a human capital management system, we'd love you to go to our website, and see that everything that we could do for your company in the payroll health and benefits space. We also added two great executives to our property and casualty insurance agency, Rick Carpenter, Director of Property and Casualty and Kathryn Ingram, SVP, Property and Casualty.

We're very excited about some additional hires we made in that particular space. And I will point out that on October 28, we hosted a webinar to address the future of payroll benefits, and really discuss hot topics relating to changes in the market, particularly relating to the pandemic and changing in the economic landscape. Love to suggest that you go to our webinar; you could see where you can find it. On that slide, it's available on replay. And really, it's a tremendous display of the expertise that we have in this particular space.

Moving to slide 30, and as we're getting close to concluding our presentation and wrap up the rationale for an investment thesis, making an investment, it's all about risk reward, and risk reward in the Newtek investment. We firmly believe our loan portfolio and balance sheet has less leverage than our BDC peers, it's important to note that our loans are no growth, the low growth type businesses, they don't really require 4%, 5%, 6%, growth in revenue and earnings and in cash flow, obviously, and our competitors in BDC space, very heavily invested in leveraged loans that are lent at four to five and six times EBITDA.

So we believe that our businesses which are more bread and butter in core, well collateralized, and well supported by the personal guarantees of the owners with both the personal and corporate assets will stand up well in this particular economic time. Important to note, not a first rodeo, we've been through this for over 17 years, did a good job in managing to a 2009 credit crisis, particularly with respect to servicing, we're very active, working with our clients and making sure that they've got the right solutions. And then they could be able to handle and navigate things through we speak to all those 2,200, 2,300 clients in the portfolio.

Also mind you that was discussed the loans are personally guaranteed, and collateralized with liens on them. It's a diversified business model. So apart from lending and credit, we obviously got revenue streams growing in tech solutions, payment processing, NII and payroll, we utilize technology to acquire clients, we have clearly invoked today, where being able to acquire business through brokers, bankers, branches, or BDOs, quite difficult in the current environment. And we think this is going to be a permanent shift in business. Once again, it's more efficient, it's better received by the customers that when they want you on demand. And we believe that our shareholders can realize long term rewards due to our unique infrastructure and business methodology.

It's very much of hidden value prep, in terms of how Newtek does its business. We move to slide 31. And we look at our catalyst going forward. What's the investment thesis to investing; we're renewing our 7(a) efforts which clearly should get us back into originate and gain on sale mode. We had a real good third and fourth quarter and 504 incomes. We look for that to continue in calendar year 2021; we hope to anticipate resuming joint venture lending activity in the nonconforming conventional loan market in 2021.

What we've done with respect to the combined a Newtek Technology solutions with our other two technology portfolio companies, we look forward to the creation of a business in 2021. That does between $45 million and 50 million with adjusted EBITDA of $6 million. Those are nice increases that are not just adding up the four different components probably picks up another, easily $1 million or $2 million of cash flow. So we're also looking for a recapture of NMS as the business bounces back nicely in our Newtek Merchant Solutions getting back to an EBITDA $14.5 million to $15 million.

We believe that we will get another stimulus package, which will certainly help us manage our credit. And additionally, as we've spoken about recently in the regulatory environment with respect to BDC investment; particularly the more investment from institutional investors. On August 5, SEC endorsed that proposal and modifies AFFE; the proposal is still in the proposal stage. There have not been any adopted changes for the AFFE requirement is applies to BDC.

But we're hopeful that will get finalized, hopefully in the near future. And that it'll really enable institutional investors that don't invest more than 10% of their total funds to basically be able to own and record BDC that means double counter fee expense. So rolling forward to my final slide on slide 32, we are differentiated and diversified BDC model; a lot of people looking to invest in BDCs for the dividend and the asset category.

They want to make an investment in BDCs from the structure but they'd like to get away from investing in portfolios of leveraged loans with hidden leverage any assets that's us, we are internally managed BDC. That's interests are aligned. We're not growing for growth's sake to pay ourselves a bigger management fee. We are not a new company been around established in 1998, with a long term lending track record in history with senior management, Peter Downs, our Chief Lending Officer has been with the company since 2003.

Tremendous alignment of interest, we love shareholder appreciation and dividends. And we don't get any management fees, only about 6.3% of outstanding shares. And clearly we stayed away from oil and gas industry. We're not a second lien lender, no SDIC hidden leverage. We think that we have a nice promising future going forward. So with that said, I'd like to turn the presentation over to Chris Towers, our Chief Accounting Officer.

Chris?

Christopher TowersExecutive Vice President and Chief Accounting Officer

Thank you, Barry, and good morning, everyone. Now you can find a summary of our third quarter 2020 results on slide 34, as well as the reconciliation of our adjusted net investment income, or adjusted NII on slides 36 and 37. For the third quarter 2020, we had net investment income of $1.7 million or $0.08 per share, as compared to a net investment loss of $500,000 or $0.03 per share in the third quarter of 2019.

Note that income related to the PPP is included in investment income; adjusted NOI which is defined on slide 35 was $950,000 or $0.04 per share in the third quarter of 2020 as compared to $12.2 million or $0.63 per share for the third quarter of 2019. Focusing on third quarter 2020 highlights; we recognize $14.9 million of total investment income, 6.9% decrease in the third quarter of 2020. Decrease was driven primarily by a decrease in interest income attributed to the decrease in the Prime rate and a decrease in dividend income from portfolio companies mainly NMS.

These decreases were offset by the recognition of $3.1 million of income related to the origination of $82.5 million of PPP loans during the quarter. Servicing income increased 11.8% to $2.9 million in the third quarter 2020 versus $2.5 million the same quarter last year, which is attributable to the average servicing portfolio, growing from $1.04 billion at September 30, 2019 to $1.1 billion at September 30, 2020. Distributions from portfolio companies for the quarter included $1.7 million from NMS. $125,000 from IPM, $175,000 from Sidco and $240,000 from Newtek conventional lending, our joint venture with BlackRock TCP.

Total Expenses decreased by $3.3 million quarter-over-quarter or 19.9%, mainly driven by a decrease in interest expense, referral fees and other G&A costs such as advertising. Realized gains recognized from the sale of the guaranteed portions of SBA loans sold during the quarter totaled $1.6 million, compared to $11.7 million during the same quarter in 2019. In the third quarter of 2020, we sold 16 loans for $11.8 million at an average premium of 11.79% as compared to 147 loans sold during the third quarter of 2019 for $89 million at an average premium of 11.49%.

The decrease is attributed to our continued focus on PPP originations during the third quarter of 2020. As I mentioned earlier, income related to the PPP is included in investment income. Realized losses on SBA non affiliate investments for the third quarter of 2020 were $2.4 million and $838,000 during the third quarter of 2019. Overall, our operating results for the third quarter resulted in a net decrease in net assets of $500,000 or $0.02 per share. And we ended the quarter with NAV per share of $15.13.

I'd now like to turn the call over back to Barry.

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Thank you, Chris. Operator, we like to open up question-and-answer session.

Questions and Answers:

Operator

Your first question comes from Mickey Schleien from Ladenburg.

Mickey SchleienLadenburg — Analyst

Yes, good morning, everyone. Hope you're all doing well. Barry, I just wanted to touch on trends in SBA 7(a) prices, which were quite strong in the third quarter and ask you who would you, say are the main players bidding up those prices? And what do you think the outlook is finishing this year and going into next year?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Merci. I think that in looking at the government guaranteed bid for 7(a) loans. A couple of things have occurred, prepayment rates have slowed significantly in this calendar year. And we do expect them to continue to be slow as the lending environment, for particularly most bank lenders is one of a more cautious note.

So you're not getting banks refinancing small medium sized business borrowers with low interest rate loans at this point, because they're just — the banks right now still have their risk off trade on. So prepayment speeds clearly drive the market, supply and demand drives the market, there's not been a plethora of originations, I don't see that at this point yet in the fourth quarter, it may start to pick up.

We don't see that. The demand for government guaranteed assets with zero risk based capital is insatiable; banks are flush with deposits, the stimulus has put a lot of money into the banking system, so that they need to put that money to work. With LIBOR floater plus 65 basis points as your risk based capital is attractive.

So my view of this is, be aware of the change of prepayment speeds. So until we get into a more robust economy, which I don't think that's on the cards until now, growth is one thing but I mean a more robust economy. I mean, a lot of lending activities, matter of fact greater GDP than you had in Q1 of 2019 going into the pandemic. I don't think we need to be overly concerned about significant price weakness until maybe the third and fourth quarter of next year at best.

Mickey SchleienLadenburg — Analyst

Thank you for that, Barry. And just a couple more questions; one on the balance sheet, any guidance you can give us when you might do your next securitization?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Yes, look, securitizations are financing for us and they wind up taking out the Capital One Bank line. So a general forecast and obviously you got to be little careful SEC issues in front running, which is weird, but generically speaking, I'm thinking this is going to be, it's clearly a 2021 calendar events and maybe second or third quarter.

Mickey SchleienLadenburg — Analyst

I understand. And that's just due to the cadence of the 7(a) business, right?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Yes, in other words, just building up enough critical mass. And we probably have around $60 million that we've mostly funded with equity at this point in time, not using our line. And our lines are very low level, very low levels across the board, and which is a good show that we've got good liquidity in the system, and don't have excessive needs to hit the capital markets.

We always want to stay ahead of that game. You never know, when the markets won't be kind. So we've been very good at managing that for us. And I think that portfolio could begin to build up after two quarters, we also have a prior transaction that we might be able to call but that's, I think, out in the future would probably be third, fourth quarter of next year, probably a good enough guess.

Mickey SchleienLadenburg — Analyst

I understand and you kind of hit the nail on the head, we don't know when the markets will be open or not. But I'd be interested in understanding just broadly speaking, what's your thesis on the economy for next year that ultimately is supporting your dividend forecast?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

I think that our thesis is that the economy has a lot of momentum behind it. And irrespective of whether you've got Trump in the White House, or Biden, which is on everyone's mind, I think the concept of additional stimulus is out there. I'm not overly concerned about a tax hike with either executive in; I have to make this one comment. I'm not — people think the Republicans have the Senate. That's not clear at this point, particularly if you get to Georgia run offs which is possible. But I think that there's a ton of liquidity in the system, there's a lot of momentum, new business formation, believe it or not, is growing rapidly.

So a lot of parts of the economy are growing on all cylinders, lots of liquidity in the system from an arrogant standpoint, I'm bullish. Now, the flip side of that is you've got certain business, businesses at the extreme that require no social distancing, indoor activity. Those are businesses are going to have a hard time, we're happy that we have diversified portfolio, both geographically and SICO to be able to combat that. So there's no, there's nothing in our portfolio that keeps me up at night says, oh, my God, I'm overbalanced in gymnasiums in New Jersey, for example. Just put one more finer point on it. I'm generally optimistic about economic growth in 2021. Next question?

Operator

Your next question comes from Scott Sullivan of Raymond James.

Scott SullivanRaymond James — Analyst

Thanks for taking my call, Barry. First of all comment, I really do appreciate sort of the management's flexibility and acuity in terms of being able to live the Wayne Gretzky school of thought, skating to where the pucks going, rather than where it is, so congrats on that. And I do appreciate the color on the cross selling initiatives, and certainly the more elegant solution with IPM and MTS. So, from a high level, where do you — where are you modeling the most growth? Obviously, in a more normal economic scenario? Where's the best CAGR in all of the different silos other than lending?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

I think that it's a good question, because part of it relates to where we are in our product cycle. And then there's near term, medium term and long term. I think I'm most optimistic about the term in tech solutions now. From a marketing perspective, we are probably less built out there than we are in tech solutions. Then in — I am sorry, payment processing which is a bigger business. But I think that the menu of solutions that we have to be able to offer to independent business owners relative to product, professional services managed solutions is broad. This is a growth area for many, many years, and there's so much work to be done.

And frankly, not a lot of competition in the space, in my opinion, in the merchant space, which there's a lot of competition and a lot of people in there; I think that we've got superior solutions. I was on with a financial institution last night. And for example, we talked about our POS on Cloud and branding it for the particular institution, so you can call it we can give a financial institution, their own payment solution, with their name comes across the brand. For example, use your company's name Raymond James; we could create Raymond James payment solutions. Well, what does that do? We're going to put POS software in the business that's got your name across the top.

That's branding to the business owner and branding to the eight to 10 to 100 employees that are interfacing with that POS system, whether that's doctors, dentists, lawyers, motels, restaurants, and at finger snap, you can boot up a website, for pay at the table, or all the retail SKUs right away, because it comes right out of the POS, both the card present or the in store activity and the online activity integrate directly into accounting GL, which we have set up; the time and attendance function, on the point of sale pushes the time and attendance data directly into our payroll software, so we could perform payroll taxes, we also then from that cloud based solution can manage their workman's comp, their health insurance, and wrap around their 401-K.

So that for entity like yours, you're now branding your brand name to the restaurant, to the retail store, pay at the table, QR code, your names across the top, and you get deposits, you get the deposits from the payroll account, you get deposits for the merchant account, these are solutions that we've created, through owning their own software, developing it further. And now we're going to begin to roll this out with our financial institutions partner.

So I think there could be tremendous growth there as well. If you switch over to, generally speaking payroll, health and benefits; the landscape of all the changes in payroll whether it was the fact that the IRS push back a quarter for filing tax returns, changes in certain tax issues relating to whether it's state, or federal items, payrolls more and more prominent, and the reality is independent business owners, they're just not going to go online and punch data in.

They need to talk to somebody; they need to get that expertise, the changes in healthcare, relative to the pandemic. That's significant. So this is where I think we're well positioned with our solutions. But I would say that in 2021, versus 2020, bigger delta in tech, and a rebound in payments from 2019 to 2020 to 2021. Those are the two things to keep an eye on, I also think in lending will be more prominent in 504. And hope to get the nonconforming this.

So we have a lot of engines in 2021 that were zeros in 2020. I mean the 504 business probably helpful in the fourth quarter. The nonconforming, we hope to get back on going that was practically zero in 2020. And the growth lift in payments in tech gives us a good base for being able to get a good dividend out to shareholders in 2021. And probably, giving — we mentioned PPP right, no PPP, PPP comes in which we saw what a nice shot PPP did to us. So we'll see what happens.

Operator

Your next question comes from Brian Stauffer from Conference Point.

Brian StaufferConference Point — Analyst

Hey, Barry. Congrats on the quarter. So I got one question you answered about the 7(a) loan market and the strength you're seeing there but you did mention earlier in the call the work from home dynamic. Do you see any opportunity there to kind of rationalize Newtek's real estate footprint moving forward, maybe save money on opex down the road as leases come up for renewal?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Brian, no question. I think that the pandemic changed my viewpoint on real estate footprint and staffing. And I think that a lot of that relates to given that I typically drive somewhere, wherever I am whether it's an hour each way, which is fairly difficult. I think that on a going forward basis, that's going to be more important, we will be not renewing our lease in Irvine, California; our staffs working remotely and doing great, we will not be renewing our lease in Milwaukee, staff working remotely doing great.

We have taken a little bit more space in our Lake Success area. But we also have one parcel that we'll probably put up for sublet. Our Orlando business is doing well. So I think that you're going to see more cost savings in that particular area. And we've also put tools in place for staff to be able to monitor their own activity relative to talk time, inbound calls, outbound calls, and timesheets.

So from a monitoring perspective, it's really important to make sure that we're hitting all of our production metrics. So I think one of the many negative aspects obviously to the pandemic, one of the positive ones is to get people to work more efficiently from home, and save on commutation, which saves them money, as well as time.

Operator

Your next question comes from Matt Tjaden from Raymond James.

Matt TjadenRaymond James — Analyst

Hi, all. Good morning and thanks for taking my questions. Very first one if I can on 7(a) originations. Any color you can give on what you're seeing a month into the quarter? I know $135 million is the expectation for 4Q, any expect or any color you can get on what you're seeing a month in?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Look, I think we put that number out there, and it's difficult for us to peg that with precision. I'll explain why; we put commitments out there, we then go into an underwriting. And some of that is, while all of a sudden a tax lien pops up at closing. Okay, all of a sudden, a real estate appraisal changes. It's really hard to forecast that pipeline, both positive and negative. We put out a number that we're comfortable with, we've expressed to the market, there's volatility.

But also I would say this we've come out with guidance that we expect our dividend will between be between $1 went from a $1.80 on the low to a $1.90, we were down from $2.30 to $2.20. We've taken PPP out of that. So if PPP comes in, that's extra. So I think that our investor base, which is sensitive to obviously share price as well as the dividend should feel pretty good that we're going to come close to, we're certainly believe we're going to be within the range, and we'll forecast that dividend. But the forecast specific loan fundings, it's tough, you lose a $5 million-$10 million loan, and it becomes difficult.

The good thing about our business model though is we're kind of firing on many cylinders. We've got the 504 business now. We give a fairly wide range of dividend and income generation of a $1 million or $3 million. Our tech businesses picking up. No, but I can't give you the type of guidance that we're traditionally used to giving. Because it would be disingenuous, because we're finding situations where we're trying to get loans closed, and the worlds changed.

Stuff pops up at the last minute. Conversely, we're getting an overwhelming amount of referrals that are blowing away previous numbers. So you've got plenty of stuff to look at. I think that's important because I realized we're sitting here at November 5. And the way the world is today, everybody wants to know what's going to happen between now and December 31. Well, I will tell you that are important to me. What are more important are the direction and the movement in the model. So to me, I just be frank with you, yes, I don't want to be on a conference call.

And all my numbers are my guidance. But I'm really interested in the long term, forward momentum of the business, which looks pretty good for 2021 with a fairly wide range for 2020; I know I evaded your question. But I think the long winded answer is appropriate for this investor group that we're trying to get them to really focus on the long term aspects of our business, not quarter-to-quarter, which is what we've been pretty good at historically, trying to cultivate investors in Newtek not to be quite hung up on Jesus, straight quarterly, even dividend that you see in most BDCs. Merci. Any other questions, Matt?

Matt TjadenRaymond James — Analyst

Yes, one follow up and if I can, and this one might be difficult to answer as well. So that's dividend guidance for 2021, $2 to $2.50 based on your dividend payout ratio, we can kind of back into an earnings number there, can you give maybe not the specific number, but what's the expectation for 7(a) origination activity during 2021?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

I would say that will probably be between $580 million and $600 million for 2021 for 7(a).

Matt TjadenRaymond James — Analyst

Great and then just a last one quickly on NBL. Just to confirm NBL did not pay a dividend in 1Q, 2Q or 3Q, so that $1 million to $3 million dividend will all come in the fourth quarter.

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

I'm going to say yes, Chris, is that accurate? There was no dividend from NBL in Q1, Q2, and Q3. I believe that's the case.

Christopher TowersExecutive Vice President and Chief Accounting Officer

Correct, yes.

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

So that would all be in the fourth quarter.

Christopher TowersExecutive Vice President and Chief Accounting Officer

Yes.

Operator

Your next question comes from Adam Wharton of RBC.

Adam WhartonRBC — Analyst

Hey, Barry, how are you? Congrats on a good quarter, man. Great job. Couple questions; given this pandemic, given I guess it's, I don't know, honestly, it's safe to say that it looks like in all probability, Biden, and then a Republican Senate. Are there any geographic pockets and/ or sectors that you guys think are areas that you may want to attack as far as where you're going to be lending to?

I mean, I know I talk to folks down in Texas and in Arizona, and these socially distance, sort of into like the restaurants and things like that. Are there any areas that you think that you guys could attack that would make some sense? Or where you might want to overweight yourselves going forward over the next three to five years?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

I think it's a very good question. And with a backdrop of diversification, which has always been a winner for us, both industry and Sidco, but you can ignore the demographics of businesses and customers moving to sunshine states, up to Sunshine States, Rust Belt States. I should say Sunshine States and Sunbelt States. The Arizona, the Texas, the South Carolina, North Carolina, Florida. I mean, the trends are that's where consumers are moving to. We're certainly going to look at all geographies, and all businesses, and all borrower types. But it's certainly tough for a lender to go I want to be real, big presence in New York City today. Really hard.

Adam WhartonRBC — Analyst

Okay, well, that being said, right, and I totally agree with you. There's going to be survivors, and thrivers in New York City.

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

And we will and we're currently having conversations to be frank with you, we've got — we're having conversations right now with a couple of restaurateurs that are going in to revive like amazing brands, right, that are now looking to an SBA loan where the owners and operators, they're not billionaires, but they've got the capital and the guarantor capability to withstand bounce and grinds, and they've got a plan to go back in and revive the brand. But New York's not going to die. It's always going to be around. And it's always going to be present. But you really got to be more selective in picking the winners and losers.

Operator

Your next question comes from John Saffioti from Santander Bank.

John SaffiotiSantander Bank — Analyst

Good morning, Barry thanks so much for the presentation and for the strong quarter. My question really one of the earlier slides, I believe, it was slide eight. And you were focusing in on the 504 loan program. And I think it was mentioned that there wasn't a lot of growth that was happening in the first half of the year, because of COVID. And the companies focus more on making the PPP loans and being more neutral.

But in looking at the slide, there's a $51 million of loans that were funded during the quarter or maybe getting up through 10/31. How those loans are primarily funded? Was there a capital injection that took place from Newtek into the SPV so that there was additional dry powder to fund those loans? Could you just give a little bit of context as far as how, what capital was contributed, and maybe what dividends may be coming back in the fourth quarter?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Sure, I think that with our portfolio companies for the most part, the ones I mentioned earlier, merchant services and tech, they don't require capital. We're lending out of NBL, it does require capital in addition to our lending partners, like Capital One Bank, that provide us leverage. So in order to make those loans, we position capital into Newtek business lending, which, in conjunction with our leverage partners, enables us to make that loan and then hold it on the balance sheet and lending facility of NBL.

John SaffiotiSantander Bank — Analyst

Do you know approximately how much capital was contributed during the quarter?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

I do not, not off hand.

John SaffiotiSantander Bank — Analyst

D'accord. And then going forward, as far as the profile of customers, do you see any change in strategy just related to the underlying customers that you'll target, given the pandemic and changes in the market? Do you see focus on targeting certain types of customers from a profile perspective.

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

It's funny because I say that we are very big on diversification. And I think that diversification makes us smarter without having to be smart. So what I mean by that is I could sit here today and say, we are not going to make a hotel loan, and we're not going to make a restaurant loan. Now, here's the funny thing. Today, those are probably the best loans to make. And I I'm not suggesting that you make a loan in a particular area, or region that's totally closed down, or based upon 2018 underwriting criteria. But some of these situations, they have repositioned themselves, they've got good capital, they've got great location, they've had great operators, and they've just survived COVID in the pandemic.

Now you want to be careful, as you know what I basically provide the funding, and there's no liquidity, and they can't survive another shutdown, which is a real important analysis that we do when we make these loans. So I think it's fair to say that we're going to continue to be diversified. We're clearly going to be more careful in a motel, or a restaurant, particularly over the next six or nine months. But we're not definitely a no. And what happens when you have these economic shakedowns is you wind up losing weaker participants in an industry segment or demographic.

And the stronger ones wind up being your best credits, because their competition goes out of business. They're the lone survivor, and they do well. So we always look at lending with a view toward what's going to not be just a good credit for the next six or 12 months. But what's going to be good for the long term? And most importantly, can these businesses survive slow growth, no growth or a downturn in the near term? Do they have enough liquidity to survive the bump?

How good is their operating team? We're very proud, for example of our nonconforming portfolio really being able to do well during this period of time from the standpoint that we've obviously picked good operators, and we pick people that have enough other wherewithal to be able to not want that enterprise value in their business to go away.

John SaffiotiSantander Bank — Analyst

Great, it's very much appreciated. And just one other follow up question. I know that financial results were included in the press release and in the lending presentation. Do you have an anticipated date that we could expect to see the 4Q for September 30, 2020?

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Yes, I mean, usually that gets filed within a week or so of this call. So that's pretty much a good anticipation.

Operator

Your next question comes from Harold Elish from UBS.

Harold ElishUBS — Analyst

Good Morning, Barry. So one of the pandemic winners, it has seemed to be is the world of FinTech in general, and that there are a number of new players outside the streams that that Newtek has generally employed to get referrals. I don't know whether it's too early, but I'm wondering whether you're thinking of pursuing some of these online relationships, particularly those that seem to be appealing to millennials and active traders, as conduits for your business going forward.

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

So, Harry, I appreciate you are drawing attention to value ahead of technology in the pandemic, sort of rising to the surface. I think that OnDeck capital, which really had a disastrous portfolio, but arguably good technology, I think, was acquired for like $90 million for the technology, and I think Kabbage was acquired by American Express for like $800 million or $900 million.

And I think that their portfolio results are arguable in that the credits that they made, but with the market, particularly financial institutions that don't — that they're not nimble, they have a hard time putting software changing processes, techniques, and the place is valuing is that the business methodology of acquiring clients remotely, not having bankers, branches, brokers or BDO's, and utilize technology to make and manufacture a loan.

And in our case, in addition to making manufacturing loans, we make and manufacturer payment solutions, we make manufacture technology solutions, we make manufacture Housing Benefit solutions, and Insurance Solutions is being valued by the marketplace. Now in our case, I am kind of being asked, how many loans am I going to do in the next 30 days, which we plan on doing a lot? But in addition to that there is this hidden value within our organization, which I try to emphasize, which is look at how we do our business.

Look at why there's a thesis about what we're doing. I mean, there are people that pay millions of dollars to get the types of economic activity and referral that comes through our doors for being in the business as long as we are for servicing clients well, and for having this technology in place that makes it really easy to work with Newtek on a loan opportunity or a tech solution or a payment solution or whatever it might be.

So we're hopeful over the course of time that we certainly appreciate investors, valuing our cash flows and our dividends. But we also are hopeful that the investment community will value the operational methodology, the software, and the way in which we conduct our business. That will be the way business is conducted in the next 10 years. We think we're way ahead of the game.

Operator

I'm showing no further questions at this time. I would like to turn the conference back to Mr. Sloane.

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Operator, thank you and I'd like to thank everybody who participated in the call. The analysts, Q&A and investors in our company. Over 20 years of publicly traded company, we have tremendous appreciation and respect for the faith and the investment that you've made in us and we'll continue to work hard and continue to perform and hopefully meet or beat all these expectations. So thank you very much. Have a great day. Stay safe.

Operator

(Operator Closing Remarks)

Duration: 81 minutes

Call participants:

Barry SloanePresident, Chairman and Chief Executive Officer

Christopher TowersExecutive Vice President and Chief Accounting Officer

Mickey SchleienLadenburg — Analyst

Scott SullivanRaymond James — Analyst

Brian StaufferConference Point — Analyst

Matt TjadenRaymond James — Analyst

Adam WhartonRBC — Analyst

John SaffiotiSantander Bank — Analyst

Harold ElishUBS — Analyst

More NEWT analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo



Source link

On voit clairement qu’il est probable de se lancer sans argent et sans connaissance technique particulière. Je vous conseille de vous lancer rapidement en dropshipping spécialement ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut particulièrement avoir un budget marketing pour élever venir les visiteurs sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car comme nous-mêmes l’ai dit, vous pouvez avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez à la saint-glinglin de chiffre d’affaires. Une fois que vous aurez testé, votre marché vous pourrez alors commercer un stock.