Overstock.com (OSTK) Transcription de l'appel aux résultats du troisième trimestre 2020


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

Overstock.com (NASDAQ: OSTK)
Appel aux résultats du T3 2020
29 octobre 2020, 8 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Mesdames et messieurs, merci de votre disponibilité et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats Overstock.com du troisième trimestre 2020. À ce stade, tous les participants sont en mode écoute seule. Après la présentation des conférenciers, il y aura une session de questions-réponses. (Instructions pour l'opérateur) Je voudrais maintenant remettre la conférence à votre conférencière d'aujourd'hui, Mme.

Alexis Callahan. Merci. Veuillez continuer madame.

Alexis CallahanDirecteur des relations investisseurs

Merci, opérateur. Bonjour et bienvenue à notre conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre 2020. Je suis accompagné aujourd'hui de Jonathan Johnson, PDG d'Overstock et président de Medici Ventures; et Adrianne Lee, directrice financière d'Overstock. Dave Nielsen, président d'Overstock Retail; et Saum Noursalehi, PDG de tZERO sera disponible pour des questions et réponses.

Veuillez noter que nous effectuons l'appel d'aujourd'hui à distance. Permettez-moi de vous rappeler que la discussion qui suit et nos réponses à vos questions reflètent les vues de la direction en date d'aujourd'hui, 29 octobre 2020, et peuvent inclure des déclarations prospectives. Les résultats réels peuvent différer considérablement. Des informations supplémentaires sur les facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur nos résultats financiers sont incluses dans notre formulaire 10-K pour le deuxième trimestre 2020, les dépôts ultérieurs auprès de la SEC et dans notre communiqué de presse déposé ce matin.

Veuillez lire les déclarations prospectives de la diapositive deux de la présentation d'aujourd'hui. Au cours de cet appel, nous discuterons de certaines mesures financières non conformes aux PCGR. Les diapositives accompagnant cette webémission et nos documents déposés auprès de la SEC, chacune publiée sur notre site Web des relations avec les investisseurs, contiennent des informations supplémentaires concernant ces mesures non conformes aux PCGR, y compris des rapprochements de ces mesures avec les mesures conformes aux PCGR les plus comparables. Veuillez noter que la présentation d'aujourd'hui est disponible en téléchargement sur notre site Web des relations avec les investisseurs et que notre diapositive récapitulative contient des instructions pour poser des questions lors de notre session de questions-réponses.

Sur ce, laissez-moi vous céder la parole, Jonathan.

Jonathan JohnsonDirecteur général d'Overstock et président de Medici Ventures

Merci Alexis et bonjour à tous. Je suis ravi de partager nos résultats du troisième trimestre et de fournir des mises à jour sur nos activités. Je vais suivre l'ordre du jour de la troisième diapositive. Diapositive suivante, s'il vous plaît.

Parce que beaucoup d'entre vous sont nouveaux sur Overstock, je vais commencer par un aperçu de qui nous sommes. Nous sommes une entreprise de commerce électronique leader et innovante. Nous nous considérons comme la société de technologie qui est notre cœur, une entreprise qui intègre l'automatisation dans nos processus et s'efforce de supprimer les intermédiaires. Nous avons été fondés en tant que liquidateur en ligne à la fin des années 90, puis travaillons par l'intermédiaire d'un marchandiseur général et sommes aujourd'hui un détaillant en ligne axé sur l'ameublement.

Beaucoup de choses ont changé chez Overstock au cours des 14 derniers mois. Nous avons considérablement amélioré notre équipe de direction. Nous avons défini qui nous sommes et identifié ce que nous faisons bien. Nous avons créé un créneau stratégique dans lequel nous voulons jouer et nous avons introduit de plus en plus de discipline et de concentration dans l'organisation.

Tout ce travail porte ses fruits. Les améliorations opérationnelles que nous avons apportées nous ont permis de profiter des récents vents favorables du secteur. Nous avons bien progressé, mais nous avons encore beaucoup de travail à faire. Nous ne faisons que commencer.

Je ne me suis jamais senti aussi confiant quant à notre capacité à réaliser ce que j'avais promis: une croissance durable et rentable. En fait, je suis tellement convaincu que je vais ajouter quelque chose à cet objectif. Pour l'instant, notre mantra est une croissance durable et rentable des parts de marché. Diapositive 5 s'il vous plaît.

Nous continuons de renforcer stratégiquement l'équipe d'Overstock. Le 4 octobre, nous avons ajouté un septième administrateur à notre conseil. Ancienne directrice du marketing chez Walmart et TripAdvisor, Barbara Messing est la directrice du marketing de Roblox, la plateforme de jeu en ligne générée par les utilisateurs. Barbara a plus de deux décennies d'expérience dans la vente au détail et le commerce électronique et est connue pour mettre en œuvre des innovations basées sur les données et mener une croissance rentable dans des entreprises comme la nôtre.

Barbara convient parfaitement à Overstock et constitue un ajout hautement stratégique à notre conseil, qui compte désormais six administrateurs indépendants. Elle représentera bien nos actionnaires et ajoute déjà de la valeur. Nous cherchons actuellement à embaucher notre nouveau Chief Marketing Officer, une véritable opportunité pour nous. Compte tenu de notre croissance et de notre élan actuels, je suis convaincu que nous continuerons à faire de notre mieux.

Faites glisser six s'il vous plaît. Le 21 septembre, tZERO a ajouté un cinquième membre à son conseil d'administration. John Jacobs est un ancien cadre supérieur du NASDAQ et le directeur exécutif du Center for Financial Markets and Policy de l'Université de Georgetown. Il est un excellent ajout au conseil d'administration qui peut aider tZERO à développer ses activités.

Diapositive 7 s'il vous plaît. Je vais faire une brève mise à jour sur COVID et son impact persistant sur notre organisation. Nous travaillons toujours à distance d'abord avec presque toute l'équipe travaillant à domicile. Nous sommes productifs.

Nous avons pu tirer parti des meilleurs talents du marché, y compris dans les domaines de la technologie et de l'analyse, en particulier des industries perturbées par la pandémie. COVID a présenté à la fois des opportunités et des défis. À bien des égards, Overstock est parfaitement adapté pour fonctionner dans l'environnement actuel. Nous avons maintenu notre élan au troisième trimestre avec des ventes au détail en hausse de 111% et de nouveaux clients en hausse de 141% d'une année sur l'autre.

Nos produits de base, l'ameublement de la maison, restent très demandés et notre fournisseur de partenaires distribués et notre modèle de livraison directe nous permettent d'être agiles et efficaces. Une demande soutenue n'est pas venue sans ses propres défis. Nous avons bien récupéré dans les domaines où nous avons initialement ressenti une tension COVID, tels que la satisfaction des clients et les niveaux de stock. Nous ne sommes pas complètement revenus aux niveaux pré-COVID, mais nous progressons régulièrement.

Les contraintes de capacité des transporteurs, qui sont un problème à l'échelle de l'industrie, continuent de causer des retards dans la livraison, ce dont je parlerai plus tard dans la présentation d'aujourd'hui et étant donné que nous prévoyons que beaucoup resteront à la maison pour les vacances, nous anticipons et nous préparons déjà à faire du shopping tôt les fêtes. saison. Diapositive huit s'il vous plaît. Maintenant une mise à jour rapide de l'entreprise. Nous avons levé des capitaux de manière opportuniste en août.

Nous avons augmenté l'offre originale en raison d'une demande accrue. Les banquiers ont entièrement exécuté leurs options de surutilisation. En fin de compte, nous avons émis 2,4 millions d'actions à 84,50 $ l'action pour un produit net d'un peu moins de 200 millions $. Nous utiliserons ces recettes pour soutenir notre trajectoire de croissance continue.

Sur le plan réglementaire, il n'y a rien de substantiel à signaler. Nous continuons à coopérer pleinement et à collaborer avec les régulateurs. La propriété intellectuelle reste importante pour nous. Nous sommes à la pointe de la technologie et nous nous assurons que notre technologie est correctement protégée.

Il y a un an, j'ai rendu compte de notre portefeuille de brevets. Alors je le fais encore aujourd'hui. Nous continuons d'être actifs sur le front des brevets. À l'échelle de l'organisation, notre activité en matière de brevets progresse et est en hausse par rapport à l'année dernière.

Vous pouvez voir que nos brevets évoluent tout au long du processus. Diapositive neuf s'il vous plaît. Je vais maintenant demander à notre directrice financière, Adrianne Lee, d'examiner nos résultats financiers du troisième trimestre. Adrian?

Adrianne LeeDirecteur Général

Merci, Jonathan. Diapositive suivante, s'il vous plaît. Pour rappel, nous gérons notre activité et publions des résultats financiers sur trois segments clés. Overstock Retail, un détaillant de produits d'ameublement pour la maison en ligne, Medici Ventures, notre incubateur axé sur la blockchain et tZERO, notre plus grande entreprise de Medici Ventures axée sur l'innovation financière et la liquidité pour les entreprises privées, nos résultats consolidés regroupent ces trois segments.

Je commencerai par un résumé de nos résultats consolidés, suivi d'un examen plus approfondi de la performance d'Overstock Retail au troisième trimestre. diapositive suivante. Sur une base consolidée, nous avons réalisé un autre excellent trimestre. Les ventes au détail d'Overstock ont ​​doublé pour le deuxième trimestre consécutif d'une année à l'autre.

Le volume des transactions sur le tZERO ATS a été multiplié par 20 par rapport à il y a un an et nous avons maintenu des dépenses et des investissements disciplinés dans toute l'organisation. En résumé, nous avons enregistré une croissance de 111% des revenus d'une année à l'autre. BAIIA ajusté de 40 millions $ et bénéfice dilué par action de 0,50 $. Nous avons également terminé le trimestre avec un bilan sain qui comprenait un solde de trésorerie de près de 530 millions de dollars, dont 193 millions de dollars résultaient de notre émission d'actions de suivi réussie et sursouscrite en août.

Dans l'ensemble, nous restons concentrés sur l'exécution de nos initiatives clés et notre récent rendement financier reflète cet engagement. Diapositive suivante. Cette diapositive résume la performance exceptionnelle d'Overstock au troisième trimestre. Les nouveaux clients ont plus que doublé, soutenant la croissance de nos revenus et notre rentabilité, mesurée par le BAIIA ajusté, amélioré de 51 millions de dollars par rapport à la même période l'an dernier.

Le modèle commercial d'Overstock est hautement évolutif. Notre modèle de commerce électronique et de livraison directe de fournisseurs partenaires soutient naturellement la croissance. Nos récents résultats illustrent notre capacité à générer un levier opérationnel significatif au sein de notre entreprise. Nous restons concentrés sur la croissance de notre chiffre d'affaires à un rythme plus rapide que nos dépenses d'exploitation et pour le deuxième trimestre consécutif, nous y sommes parvenus.

Le chiffre d'affaires total a doublé au troisième trimestre, tandis que les charges d'exploitation n'ont augmenté que de 62%, ce qui comprend les efforts de vente et de marketing. Diapositive suivante. Au troisième trimestre, nous avons enregistré des revenus de détail de 718 millions de dollars, soit une augmentation de 111% par rapport au troisième trimestre de l'an dernier. Les clients trouvent de plus en plus nos produits d'ameublement et reviennent pour faire des achats répétés.

Nous sommes heureux que la performance des ventes au troisième trimestre reste solide. Bien qu'il soit difficile de prédire les tendances futures à l'heure actuelle, nous pensons que la transition vers l'achat de meubles de maison en ligne se poursuivra et que cette évolution devrait nous servir de vent arrière. Rappelons que notre objectif est de gagner des parts de marché et d'élargir le marché américain de l'ameublement en ligne. Diapositive suivante.

La marge brute du commerce de détail a augmenté de 100 millions de dollars d'une année à l'autre pour s'établir à 69 millions de dollars au troisième trimestre. La marge brute du commerce de détail s'est établie à 23,5%, soit une amélioration de près de 350 points de base par rapport à il y a un an. Les améliorations de la marge brute et de la marge brute ont été en partie attribuables à des gains d'efficacité opérationnelle, notamment le déploiement de notre programme d'allocation de marketing réussi et l'utilisation de notre infrastructure d'entrepôt à coûts fixes. Les résultats d'exploitation ont également été touchés par certains éléments propres au troisième trimestre, similaires à ce que nous avons connu au deuxième trimestre de 2020.

Ces éléments uniques comprenaient une réduction des remises, car nous avons stratégiquement équilibré les efforts de marketing avec la disponibilité des produits et l'activité de marketing d'acquisition de clients et les frais liés à l'exécution conformément à nos accords de niveau de service afin de protéger l'expérience de nos clients. Nous avons déjà connu des améliorations et le respect de notre SLA. En outre, nous prévoyons que les remises au quatrième trimestre seront plus élevées, ce qui correspond davantage aux tendances saisonnières historiques et aux expériences d'achat traditionnelles des clients. Diapositive suivante, s'il vous plaît.

Ce graphique illustre les dépenses d'exploitation d'Overstock Retail en dollars absolus et en pourcentage des revenus. Pour rappel, les charges d'exploitation d'Overstock comprennent les frais commerciaux et marketing, généraux et administratifs et technologiques. En pourcentage des revenus, les charges d'exploitation se sont améliorées de 530 points de base d'une année à l'autre. Nous avons pu tirer parti de nos dépenses G&A et technologiques pour doubler nos ventes.

Diapositive suivante. Le commerce de détail d'Overstock a affiché un BAIIA ajusté de 50 millions de dollars au cours du trimestre, une augmentation de 51 millions de dollars d'une année à l'autre. La marge d'EBITDA était de 7%, une amélioration de plus de 700 points de base par rapport à l'année dernière. Nous avons également réalisé un bénéfice net de 43 millions de dollars, ce qui a donné lieu à notre deuxième trimestre séquentiel de rentabilité.

Nous continuons de nous attendre à une performance constante de la marge du BAIIA à un chiffre moyen à long terme, les avantages liés aux dépenses liés à la pandémie se normalisant et la croissance des revenus ralentissant sur une base plus élevée. Je dois également noter que les marges au quatrième trimestre ont généralement tendance à être plus faibles, principalement en raison de l'augmentation des offres promotionnelles des Fêtes. Diapositive suivante. Et cela résume nos résultats financiers du troisième trimestre 2020.

Jonathan?

Jonathan JohnsonDirecteur général d'Overstock et président de Medici Ventures

Merci, Adrianne. Je suis très content de ces résultats. Ils représentent une concentration et une exécution disciplinées par rapport à nos initiatives stratégiques. Je remercie tous les membres de l'entreprise pour leur travail acharné.

Diapositive 18 s'il vous plaît. Je vais maintenant discuter de la façon dont nous avons atteint ces résultats en commençant par Overstock Retail. Diapositive 19. Overstock est une marque de premier plan sur le marché en ligne de l'ameublement pour la maison en pleine croissance, un marché qui est maintenant plus pertinent que jamais et qui, selon nous, le restera.

Après quelques années de croissance de la pénétration en ligne, nous avons constaté un pic significatif cette année et nous estimons maintenant que 35% des articles d'ameublement sont achetés en ligne. Je tiens à souligner que nous avons pu continuer à croître à plus de 100% même si la brique et le mortier ont commencé à rebondir au troisième trimestre. Diapositive 20 s'il vous plaît. Comme je l'ai déjà mentionné, nous avons découpé notre niche et notre jeu dans notre propre position et force distinctes sur le marché, une position qui est pertinente dans toutes les conditions du marché, mais surtout en période économique difficile ou incertaine.

Notre vision de marque des maisons de rêve pour tous se différencie par une bonne expertise et une valeur intelligente. Nos clients viennent chez nous pour trouver des produits pour la maison de qualité à un excellent rapport qualité-prix. Nous ne sommes pas, et nous ne nous efforçons pas aujourd'hui, un leader quotidien à bas prix ni d'être une source d'inspiration. Nous croyons que notre proposition de valeur répond de manière unique aux besoins de nombreux clients du marché, nos clients sur lesquels nous nous concentrons chaque jour.

Diapositive 21. Au cours du troisième trimestre, notre nombre de clients a augmenté de 141% d'une année à l'autre. Près des deux tiers de ces nouveaux clients appartenaient à nos segments de clientèle cibles, ce qui démontre le succès de nos efforts de marketing ciblés. C'est également une bonne confiance que nous serons en mesure de fidéliser ces clients.

Nos nouveaux clients au cours des deux derniers trimestres font des achats répétés à un rythme plus élevé qu'au cours des 10 dernières années. Leur taux de redoublement de 28 jours est en hausse de 19% d'une année à l'autre. Cela nous dit que les nouveaux acheteurs ne nous trouvent pas seulement dans les produits qu'ils aiment, ils vivent une expérience formidable. Cela est de bon augure pour la fidélisation, ce sur quoi nous nous concentrons particulièrement avec ces nouveaux clients.

Diapositive 22 s'il vous plaît. Nous avons construit une base solide dans nos compétences de base. Nous sommes axés sur le client. Nous savons ce que veulent nos clients et comment les atteindre.

59 millions de visites mensuelles moyennes en témoignent. Nous sommes axés sur la technologie. Nous construisons et intégrons des technologies innovantes et la vente au détail en ligne depuis 20 ans et nous restons à la pointe. La capacité de notre infrastructure à gérer l'extrême et ce qui s'est avéré être la croissance que nous avons connue au cours des deux derniers trimestres en témoigne et notre modèle commercial, qui utilise des milliers de fournisseurs partenaires et de centres de distribution, est efficace et hautement évolutif.

Nos ventes et nos marges en témoignent. Diapositive 23 s'il vous plaît. Passant maintenant à notre stratégie de vente au détail, la mission d'Overstock est de créer des maisons de rêve pour tous, en rendant accessibles des maisons belles, confortables et bien aménagées en aidant les clients à trouver facilement et en toute confiance ce qu'ils veulent à moindre coût. Nous avons consolidé cette vision et nous nous sommes concentrés sur une seule page à chaque achat chez les détaillants Overstock.

Afin de parvenir à une croissance durable et rentable des parts de marché, nous devons nous concentrer sur la satisfaction des besoins les plus élevés de nos clients. Nous avons aligné les piliers de notre marque sur les besoins de nos clients, la capacité de recherche de produits, la valeur intelligente et la fourniture facile de l'assistance. Ces piliers de marque fournissent des garde-corps à long terme et se concentrent sur l'innovation, nous ne travaillons donc que sur les choses qui améliorent l'expérience que nos clients souhaitent. Diapositive 24 s'il vous plaît.

Comme nous l'avons mentionné, nous avons beaucoup de recherches sur les clients et nos résultats ont orienté notre attention. Deux segments de clientèle correspondent particulièrement à notre force; acheteurs avertis et rafraîchisseurs réticents. Ensemble, ils représentent 40% du marché de l'ameublement, soit environ 120 milliards de dollars. Alors que d'autres détaillants de qualité pure play home se concentrent davantage sur l'inspiration, nous nous sommes penchés sur le vaste espace des deux segments de clientèle qui ont déjà une plus grande propension à acheter avec nous.

Ces clients sont motivés par les bonnes affaires, veulent se sentir bien dans leurs achats et veulent une expérience d'achat sans tracas. Eh bien, c'est Overstock. Nous continuons à tirer parti de l'analyse et de l'apprentissage automatique pour nous assurer de fournir l'expérience d'achat que ces clients désirent. Diapositive suivante, s'il vous plaît.

Nos initiatives 2020 s'alignent sur nos trois piliers de marque. Ces initiatives n'ont pas changé pendant la pandémie et resteront au centre des préoccupations jusqu'à leur achèvement. Nous avons récemment fait des progrès notables dans le mobile en améliorant l'expérience client et le repositionnement des stocks avec l'ouverture de nos centres de distribution du sud de la Californie et dans le service client en augmentant les options de libre-service. Je vais vous fournir un peu plus de détails sur chacun.

Diapositive 26 s'il vous plaît. Le mobile a toujours eu un bon trafic, mais un retard de conversion. Je souhaite améliorer l'expérience client grâce à une augmentation significative de la conversion qui est en hausse de 16% au T3. Les ventes de mobiles ont dépassé 50% de nos revenus pour le deuxième trimestre consécutif.

Nous avons bien progressé et à mesure que les clients migrent naturellement vers le mobile, nous savons que nous devons continuer à améliorer notre expérience mobile. Diapositive 27. Des clients nouveaux et existants nous trouvent et nous apprécient pour notre principale compétence dans le domaine de l'ameublement de maison, qui représentait à nouveau plus de 92% des ventes au troisième trimestre. Les articles d'ameublement ont été fabriqués à la demande.

Notre mix de vente concerne des produits qui sont des vendeurs historiquement forts, nous donnant une réelle confiance et une demande soutenue. Diapositive 28 s'il vous plaît. La santé du référencement reste solide et se traduit par une croissance continue des trois meilleurs classements de mots-clés et une part de marché organique accrue. À présent, nous avons connu une légère baisse de la croissance du classement des mots clés à la fin du mois de septembre, avons été en mesure d'inverser rapidement cette tendance et sommes maintenant à un sommet de deux ans.

L'industrie a connu une baisse similaire des entreprises de recherche organique, comme on le voit dans les données sur la catégorie maison et jardin, une partie de cette baisse est saisonnière. Diapositive 29 s'il vous plaît. Notre proposition de valeur est la valeur intelligente, l'expédition et les promotions sont deux éléments clés de cette proposition. Nous savons que la livraison gratuite est l'un des principaux moteurs d'achat, nous bénéficions donc désormais d'une livraison gratuite sur tous les articles.

Nos clients reconnaissent cette valeur et nous attribuent une note favorable de 10% par rapport à nos concurrents pour les frais d'expédition. Les promotions sont également importantes et nous avons obtenu une note favorable de 6% par rapport aux concurrents et à la compétitivité promotionnelle. Nous ne sommes pas un leader des prix bas tous les jours, mais nous nous efforçons de gagner sur le prix après avoir pris en compte les promotions. C'est agréable de voir que cela résonne chez nos clients.

Diapositive 30 s'il vous plaît. Comme je l'ai mentionné plus tôt, l'environnement actuel a mis à rude épreuve nos capacités de réalisation et nous apprenons ce défi. Bien que nous ayons progressé dans la réduction des délais d'exécution, les contraintes de capacité des transporteurs continuent de provoquer des délais de livraison. La capacité de transport est limitée aux États-Unis et avec plus de gens qui achètent en ligne et peut-être plus tôt que la saison habituelle des achats des Fêtes, nous ne prévoyons pas un rétablissement complet de la vitesse de livraison avant l'année prochaine.

Compte tenu de cet environnement, certains prévoient de livrer à nouveau cette saison des vacances, avec une pression encore plus grande sur la capacité des transporteurs et les capacités de livraison. Nous avons été et sommes toujours aussi proactifs que possible. Par exemple, notre équipe logistique partage nos prévisions avec notre transporteur principal depuis des mois dans le but d'assurer des remorques et des camions adéquats dans nos centres de distribution. Parce que notre demande plus élevée a commencé il y a deux trimestres, nous croyons avoir des engagements de transporteur, d'autres non.

Quelle que soit la vitesse et importera toujours, nous avons constaté que dans l'environnement actuel, la précision et le délai de livraison sont plus importants, en particulier pour les gros articles personnels. Les clients veulent savoir que leur canapé sera livré à midi le samedi, afin qu'ils puissent s'assurer qu'ils sont à la maison pour prendre livraison et ont chargé le livreur de le placer dans un endroit spécifique. Nous travaillons toujours pour améliorer la livraison, la précision des estimations et avons fourni des communications de livraison plus automatisées et améliorées à nos clients. Diapositive 31 s'il vous plaît.

Le volume de contacts clients est resté élevé au troisième trimestre grâce à l'augmentation de nos ventes, mais était inférieur de 20% à celui de l'an dernier en pourcentage des commandes. La légère adoption par rapport au T2 est principalement due au fait que nous n'avions pas tous nos canaux de service client ouverts au début du T2 alors que nous étions en sous-effectif, comme beaucoup de nos pairs. Nous sommes maintenant entièrement dotés. Toutes les lignes sont ouvertes et nous continuons à progresser dans les initiatives d'automatisation.

En fait, les cas en libre-service ont augmenté de 3,6 fois par rapport à l'année dernière, ce qui signifie que les clients peuvent rapidement et facilement s'aider eux-mêmes en évitant de passer un appel téléphonique. et à cause d'un agent. Nos scores de satisfaction du service client, qui ont chuté au plus fort de notre augmentation des ventes, ont nettement augmenté à mesure que nous apportons des améliorations technologiques. Nos racines technologiques se manifestent à mesure que nous innovons grâce à l'automatisation.

Diapositive 32, s'il vous plaît. Comme annoncé précédemment, Overstock était l'un des trois fournisseurs à avoir remporté un contrat pour une validation de principe de trois ans avec la Federal Government General Services Administration des États-Unis. La plate-forme a été mise en ligne comme prévu en août, nous restons prudemment enthousiasmés par cette opportunité potentiellement importante. Nous nous concentrons sur la formation et l'intégration, ce qui est un processus plus complexe et vous pourriez vous en douter.

Nous continuons d'ajouter des fonctionnalités et des fonctionnalités de la plate-forme comme demandé par la GSA pour améliorer l'expérience d'achat. Le projet pilote progresse lentement, du moins ce qui nous semble être la vitesse du gouvernement, mais nous progressons. Nous fournirons des mises à jour à mesure que les tendances émergeront. Diapositive 33, s'il vous plaît.

En résumé, Overstock Retail reste bien positionné pour une croissance continue. La croissance de nos revenus continue de dépasser celle de l'industrie grâce à notre technologie, à notre orientation client et à notre modèle commercial. Nous avons maintenu nos marges brutes normalisées. Notre taux de dépenses continue de croître plus lentement que le chiffre d'affaires, ce qui a conduit à un effet de levier opérationnel sur toute cette période de flux pour produire des marges d'EBITDA ajusté à long terme à un chiffre moyen.

Nous stimulons une croissance durable et rentable de la part de marché d'Overstock Retail en envisageant – en permettant notre vision de maisons de rêve pour tous. Diapositive 34, s'il vous plaît. Tournons-nous vers notre activité Medici Ventures. Cette diapositive montre les domaines d'intervention de Medici Ventures et où chacune de nos sociétés blockchain s'inscrit dans notre vision.

J'ai beaucoup parlé de la discipline de concentration et de la stratégie introduite dans notre entreprise de vente au détail en surstock. Cela ne veut pas dire que nous sommes moins enthousiastes ou moins engagés envers nos activités blockchain. Nous restons très favorables à eux et optimistes sur la technologie blockchain plus largement. il est difficile de dire ce que nous pensons que ces entreprises valent en fin de compte, mais je peux dire que nous pensons certainement que nous avons fait de grands paris.

Sur ce, je vais d'abord discuter de tZERO. Diapositive 35, s'il vous plaît. Pour ceux qui pourraient être plus récents dans l'histoire de tZERO, tZERO est l'un des principaux fournisseurs de liquidités pour les entreprises privées. Il offre une technologie de qualité institutionnelle et des solutions de négociation aux émetteurs qui souhaitent numériser leur table de plafonnement et négocier sur une plate-forme réglementée.

Cela donne aux émetteurs une option de liquidité précieuse tout en démocratisant simultanément l'accès aux actifs privés. Je suis heureux que le tZERO ait eu beaucoup d'élan récemment. C'est le premier titre tiers qui a commencé à être négocié. Il a livré un volume record de ATS et il a lancé son courtier au détail pour ne citer que quelques-uns de ses éléments d'élan que je vais aborder plus en détail dans un instant.

Diapositive 36, s'il vous plaît. tZERO continue de dominer l'espace de sécurité numérique. au dernier trimestre, tZERO a enregistré près de 40 millions de dollars de transactions sur le tZERO ATS. pour mettre cela en perspective, l'ATS a déclaré 2 milliards de dollars au cours de la même période l'an dernier et environ 3 millions de dollars au deuxième trimestre de 2020.

En conséquence, tZERO était responsable d'environ 99% de tout le volume de jetons de sécurité au dernier trimestre et les transactions de titres sur sa plate-forme représentent environ 85% de la valeur de tous les jetons de sécurité échangés aujourd'hui. tZERO gagne sur ce nouveau marché. Diapositive 37, s'il vous plaît. Je souhaite passer un peu plus de temps à illustrer le volume d'enregistrement tZERO récemment enregistré.

Ceci est important pour plusieurs raisons. Premièrement, ce volume est un facteur clé de revenus compte tenu des commissions que le tZERO génère sur cette valeur. Deuxièmement, nous nous attendons à ce que les émetteurs potentiels prennent note de ces chiffres, car le volume est un facteur clé à cet égard. Au cours du troisième trimestre, plus de 4 millions d'actions ont été négociées sur la plateforme tZERO.

C'est plus de volume que dans tous les trimestres précédents combinés. Ces données sont encourageantes. Nous attendons avec impatience le vent favorable que devraient avoir les échanges d'actifs supplémentaires sur ces chiffres. Diapositive 38, s'il vous plaît.

En plus des volumes de négociation records, tZERO a également enregistré une croissance saine de ses utilisateurs d'applications cryptographiques. Il a ajouté plus de 2 200 nouveaux utilisateurs au dernier trimestre, portant le nombre total d'utilisateurs à plus de 11 000. tZERO prévoit de migrer ces utilisateurs vers ses nouveaux marchés tZERO, ce qui leur permettrait également d'investir dans les titres numériques qui se négocient sur le tZERO ATS. Diapositive 29, s'il vous plaît.

Comme je l'ai mentionné plus tôt, tZERO a franchi plusieurs étapes au dernier trimestre. J'en ai déjà discuté et j'en soulignerai quelques-uns à partir de l'approbation des marchés tZERO. tZERO marchés qui a été approuvé par la FINRA en septembre a été officiellement lancé la semaine dernière. Ceci est important pour plusieurs raisons.

Cela permet à tZERO de contrôler toute l'expérience utilisateur plutôt que de compter sur des courtiers tiers. Il permet à tZERO de tout contrôler, de l'intégration des investisseurs et de la négociation au support client continu, et offre des opportunités de monétisation supplémentaires à l'avenir, telles que les revenus dérivés des données et des soldes de trésorerie. tZERO a également lancé deux courtiers tiers sur l'ATS ce mois-ci, et à partir de cet appel, six courtiers sont en direct et se négocient sur le tZERO ATS. tZERO vient de signer un nouvel accord d'abonnement avec son septième.

Nous l'avons noté plus tôt, John Jacobs a récemment rejoint le conseil d'administration de tZERO, je suis ravi de l'avoir dans l'équipe. Diapositive 40, s'il vous plaît. Je voudrais réitérer les priorités de tZERO, ajouter plus d'actifs, améliorer la liquidité par rapport à tZERO ATS et améliorer l'expérience des investisseurs. Je suis heureux que tZERO ait fait des progrès significatifs par rapport à chacun de ces objectifs au dernier trimestre.

Au quatrième trimestre, c'est aussi un bon départ. Diapositive 41, s'il vous plaît. Passons maintenant à deux autres sociétés de Medici Ventures avec des nouvelles et des progrès notables. Diapositive 42, voici notre société de services financiers basée à la Barbade, spécialisée dans le développement de solutions de paiement numérique basées sur la blockchain dans les pays en développement.

Hier encore, nous avons annoncé que Medici Ventures avait acheté un capital supplémentaire de 8 millions de dollars, ce qui permettra de mieux saisir les opportunités de marché qui accélèrent l'adoption de la monnaie numérique de la Banque centrale. Son travail de pionnier dans l'espace CBDC promeut l'inclusion sociale, l'autonomisation financière et la croissance économique. Nous croyons fermement à l'endettement et cette prise de participation supplémentaire démontre notre engagement dans ce domaine. Il s'agit d'une annonce passionnante et gagnant-gagnant pour toutes les parties Overstock, Medici Ventures et Dept.

Diapositive 43, s'il vous plaît. Je m'en voudrais de ne pas mentionner Voatz la semaine avant l'élection présidentielle. Basée à Boston, Voatz a développé une application de vote mobile qui utilise la sécurité intégrée, la technologie des smartphones et l'immuabilité de la blockchain pour permettre un vote sûr et sécurisé. Il y a à peine deux semaines, l'application Voatz a été utilisée pour tester le premier vote présidentiel à l'aide de la blockchain.

Il a maintenant mené 70 élections avec succès dans 29 comtés de cinq États américains et il y en a trois en cours, trois dans la file d'attente pour plus tard cette année. J'espère que tout le monde aux États-Unis vote ou du moins essaie de le faire.

Si cela ne fonctionne pas aussi bien qu'il le devrait, nous réfléchissons ensuite à la façon dont Voatz aurait pu résoudre ce problème. Diapositive 44, s'il vous plaît. Je vais brièvement récapituler avant de passer aux questions et réponses. Diapositive 45.

Nous avons fait beaucoup de progrès jusqu'à présent en 2020 dans toutes nos activités. Nous exécutons une stratégie ciblée et disciplinée. Ces efforts se reflètent dans nos résultats financiers. Nous avons réagi rapidement pour nous adapter aux conditions changeantes du marché et à la demande des consommateurs.

Notre modèle économique et nos employés ont fait preuve d'une résilience remarquable. La croissance que connaît Overstock a demandé et continue de demander beaucoup de travail et d'efforts mentaux pour produire et maintenir, ce n'est pas seulement produit COVID. Notre équipe a fait une merveilleuse réunion de travail et maximise l'opportunité. Nous sommes plus forts que jamais, bien positionnés pour poursuivre notre trajectoire de croissance.

Maintenant, prenons quelques questions.

Questions et réponses:

Opérateur

(Instructions de l'opérateur) Votre première question vient de la ligne de Tom Forte avec D.A. Davidson.

Tom ForteD.A. Davidson – Analyste

Félicitations pour un autre trimestre exceptionnel. Donc, ma seule question et suivi est la suivante: comment devrions-nous penser à votre capacité maintenant que vous avez le jeton Aspen à ajouter des jetons supplémentaires à votre ATS, où nous sommes dans la coentreprise BOX. Ensuite, je suis très curieux de savoir pourquoi vous avez décidé de faire des investissements supplémentaires dans ce domaine, et qu'est-ce que vous avez vu dans les résultats finaux qui vous ont fait penser qu'il valait la peine de faire cet investissement supplémentaire. Merci beaucoup.

Jonathan JohnsonDirecteur général d'Overstock et président de Medici Ventures

Tom, merci et merci pour les félicitations. Nous sommes certainement enthousiasmés par nos résultats du troisième trimestre. Saum, je vais vous laisser parler de l'endroit où nous en sommes sur l'ajout de jetons supplémentaires et du statut de la BOX JV, puis je répondrai à la question Bitt.

Saum NoursalehiDirecteur général de tZERO

Sûr. Merci, Jonathan. Donc, Tom, notre priorité absolue est de trouver plus d'actifs. Et comme vous l'avez entendu, donc nous avons mis Aspen en direct ce trimestre, c'est probablement l'un des titres numériques de première qualité qui existent aujourd'hui.

Nous avons également annoncé hier que nous avions un accord de tokenisation avec le fonds appelé Tynton Capital. Ce sont des fonds très respectés qui recueillent 300 millions de dollars. Nous avons également passé des annonces comme River Plaza qui font maintenant leur augmentation et nous espérons négocier probablement au début de l'année prochaine. Nous avons donc annoncé plusieurs atouts, il y en a plusieurs autres en préparation.

Mais pour être franc, la plupart des actifs qui existent aujourd'hui ne passent pas notre diligence et nous ne voulons pas lancer des actifs qui ne sont pas de la qualité qui répondent à nos normes. Nous sommes donc assez sélectifs sur ce que nous sommes prêts à négocier, mais les nouveaux actifs que nous obtenons, nous nous sentons très bien comme Tynton Capital. Je note également que nous modifions un peu notre stratégie vers la cotation directe plutôt que sur ces offres qui ont le temps de devoir construire des mémorandums d'offre, avoir une augmentation réussie et parfois des périodes de blocage avant de négocier. Nous passons donc à la cotation directe où nous pensons que nous pouvons mettre les actifs en service beaucoup plus rapidement.

Sur la question JV avec BSTX notre Joint Venture avec BOX Digital, le livret de règles a été déposé comme vous le savez. Il y a eu des échanges très positifs avec les régulateurs et nous sommes optimistes que nous obtiendrons une réponse positive en ce qui concerne la poursuite de l'échange à la fin novembre. Their deadline The SEC's deadline to get back to us is late at the end of January but we're hopeful we'll receive something positive maybe late November. But one way or another, we'll hear an answer by the end of January.

Jonathan?

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Thanks, Saum. And on Bitt, the market opportunity for Central Bank Digital Currency or CBDC is enormous. And it is a focus of almost every central bank around the world. The pandemic has increased and accelerated that focus.

So in our view, the market opportunity is right in Bitt's crosshairs. And this additional investment enables Bitt to pursue the market opportunities today. When the pilot in the Eastern Caribbean launches — when it goes live next month, and it was delayed slightly because testing during the COVID — user testing during the COVID period was slowed, but when it goes live next month, we think Central Bank guys from around the world will be watching it. We believe in this mission.

We are bullish on CBDC, and we think it's only a matter of time until digital currency will be the norm as central banks around the world are exploring it right now. So to have a controlling interest in the company that allows for that just seems like an easy decision for us.

Tom ForteD.A. Davidson — Analyst

Génial. Thank you Jonathan. Thank you Saum.

Opérateur

Your next question comes from the line of Seth Sigman with Credit Suisse.

Seth SigmanCredit Suisse — Analyst

Good morning everybody. I wanted to focus a little bit on the retail business. Very good performance this quarter despite some industry constraints that we heard about, right? Inventory seemed tight and may be worse in the second quarter for the industry. There are also incremental supply chain and shipping costs.

So I was hoping you could discuss those two factors. How are you able to manage that so well in the third quarter? And then what do you see, as you move into the fourth quarter, whether those headwinds are better or worse? Merci.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Great questions. Dave, I'll let you address those initially. I may have something to add.

Dave NielsePresident of Overstock Retail

OK, thanks, Jonathan. Thanks Brad. Yes, regarding both inventory and carriers and the challenges we faced, I'll touch on inventory first. From an inventory standpoint, our business model is very resilient, with over 8 million products on our website.

So we recognize that we missed out on some opportunity to really make hay with some of our top-performing products that were out of stock. But with the trade-off sales and the incremental inventory assortment that we have, customers were trading off and we had an increased percentage of our breadth of assortment selling and we also sold more units per item with that. So the business model is resilient. Regarding the carrier challenges, Jonathan mentioned it earlier, shipageddon is coming.

We've really been through that for the last six months, working to understand how to get trailers and trucks in place with 100-plus percent growth in the last six months. And those trucks know their way to our warehouses. We've been working very closely with our carriers. We've provided them forecast and we continue to work on that.

We're in good shape there, confident that we have our commitments in place with our carriers and looking forward to a solid Q4.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Yes, I would just add on to what David said, because our growth app started happening six months ago, we've-the carriers have adjusted, they know our needs, we've given them our forecasts, we have commitments from them for what we think we'll need. I think ship again, is going to affect people that are more holiday focused, that haven't had this the huge increase in sales we've had for past six, seven months.

Seth SigmanCredit Suisse — Analyst

OK, that's really helpful. I appreciate that. And then I think you suggested early on that holiday sales, they could come early. And we've heard that from a lot of companies as well.

Can you talk a little bit more about what you are seeing early here in October and whether some of the momentum from Q3 has continued? And then just related, you did mention higher discounting in Q4. I just want to clarify that's higher versus Q3. But is it also higher year over year versus the fourth quarter? If you could just sort of elaborate on that too? That would be helpful. Merci.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

I'll start with the question about you know what Q4 looks like thus far and then turn it over Dave or Adrianne to discuss the rest of the question. We have been hesitant and do not give guidance on you know what we see in Q4, I will say that thus far, in Q4 sales remain strong. Demand is high. So Dave or Adrianne you want to talk about discounting?

Dave NielsePresident of Overstock Retail

Sure, I'll talk about discounting and some of the promotions, we're looking at being pulled forward, as Brad mentioned. So Brad, what we've seen is a lot of talk. And a lot of articles from probably driven, frankly by the carriers to encourage everyone to release what Black Friday deals in October and push promotions up. You know, we've been, we're not the market dictator in this case.

And so we wanted to make sure that we were ready to go, we're nimble, we've got our content set. But we're not seeing a large uptick in holiday early from our competitive set, either. We're seeing some and continue to monitor that on a daily basis. In terms of our promotional discounting in the fourth quarter, we did not anticipate that being at greater levels than last year's.

But we do anticipate it being, as we get into the fourth quarter into our door buster deals and in our in our daily deals, we're going to be become more promotional with that, because you have to be in the fourth quarter. But I hope that answers your question there.

Seth SigmanCredit Suisse — Analyst

Ouais. That's great. Thanks so much and good luck on the holiday.

Dave NielsePresident of Overstock Retail

Merci.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Merci.

Opérateur

Your next question comes from Rick Patel with Needham & Company.

Rick PatelNeedham and Company — Analyst

Merci. Bonjour. And I'll add my congrats on the strong execution as well. Can you provide additional color on the repeat business, looks like it was up 19% in the third quarter which is an acceleration? What do you attribute that to, and how should we think about the runway you have to continue driving that higher?

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Thank you, Rick. And that's a great question. We are extremely focused on the repeat rate, and in second-quarter new customers tripled. And in this quarter-third quarter is there more than doubled? We need to be able to take advantage of this new set of Overstock customers and make them Overstock loyalists? What do we attribute it to? I think it is our-it's several things.

It's our focus marketing. We know who our customers are. We've divided the market into six different customer segments. We focus on two of them.

Those we call savvy shoppers, and those that we call reluctance refreshers, they represent 40% of the market. They're predisposed to shop at Overstock, when they come and find us. We're working hard to delight them. And so I think it's knowing we have to increase our repeat rate.

And knowing who we're marketing to, that's what I attribute the growth to, and it's what we're going to be looking at next quarter and all next year. Dave, what would you add to that?

Dave NielsePresident of Overstock Retail

The word personalization to add to that, Jonathan, it really is about knowing our customers knowing what they want, and when they want it. And using machine learning and our marketing models and our emails and our different campaigns is super important for us as we think about how to get that customer to reengage.

Rick PatelNeedham and Company — Analyst

And you talked about two-thirds of your new customers being within your target base. So that implies a pretty material increase in customers that could be considered outside of your umbrella, so to speak. So what is your confidence in being able to retain those new customers that perhaps aren't savvy shoppers or reluctant refreshers, and that your TAM is perhaps wider than to $120 billion?

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Dave you want to take a first cut of that? And then I will add.

Dave NielsePresident of Overstock Retail

Sûr. Thanks, Jonathan. You know, Rick, what gives me confidence is that repeat rate increase in 28-day, new customer repeat, when you see that that we have a statistic internally that we look at with our deliveries, and when a delivery goes well, customer has a high likelihood of repeating when that experience is solid. And that's why you'll hear us talking so much about our operations and our customer experience.

Because when the customer has a great experience, regardless of whether they're one of our target customer segments or any customer if they have a good experience, and they like what they see we have a lot of customers shopping on our website every day that are not our target customers that need a sofa or need a coffee table.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Yes, I think there is three metrics that we look at every day and if any one of them is dipping. In a flurry of email and activity ensues. One is a fulfilment score that we monitor, and other is a customer care response score. And then the third is the customer post-incident NPS score.

Those are all broken out by customer segments. Those are for all of our customers. And our goal is to delight anybody who shops on our site, not just the savvy shopper, not just the reluctant refresher, but everyone and I think that operations aspect of Dave's mentioned is why we think anyone that comes to shop with us is going to have a great experience.

Rick PatelNeedham and Company — Analyst

Merci. All the best this holiday.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Thank you Rick.

Dave NielsePresident of Overstock Retail

Thanks Rick.

Opérateur

Your next question comes from the line of Peter Keith with Piper Sandler.

Bobby FriednerPiper Sandler — Analyst

Hey. Bonjour. It is Bobby Friedner on for Peter. Congratulations on the continued success.

I first want to ask about your recent announcements offer premium free shipping on all orders. Can you discuss what went into this decision making, have you been seeing notably higher conversions since implementing this in March, and also going forward, should we expect any adverse impact on gross margin as a result of the decision. Merci.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Bobby, thanks for the question, and I'll give a brief answer and have Dave provide more detail. A lot of analysis went into it. It's something we've talked about for months and even years before we did it. The pandemic was a nice catalyst to do it.

It has — the worry was it would cost us money because in the past, it was free shipping for items over $45. That has proved not to be the case because incremental sales more than made up for any dip on shipping costs on those lower-cost items. Dave, what else — Dave or Adrianne, what else would you add on this one?

Dave NielsePresident of Overstock Retail

Oui. Thanks, Jonathan. I would add that free shipping was identified by our customers as the number one customer benefit that they wanted, and as we survey our customers frequently, that free shipping awareness has grown 90 percentage points in just a mere six months with one of the quickest moving metrics of awareness topics that we've had. So our customers, it really has resonated with them and given us the confidence to move forward.

Merci.

Bobby FriednerPiper Sandler — Analyst

Dave, appreciate the detail there. Just I really want to ask around gross margin, so continue to see strength there. Q3 at 23.3% was above Q2 at 23%, even though you saw Q3 be a little bit lower as you restaff your customer support center among other things. What led to the upside in Q3 versus earlier expectations? And are you rethinking your near-term gross margin potential given the operational improvements you're seeing?

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Well, we want to — I think as Adrianne noted, as Adrianne addressed this one, but we do think Q3 is probably a little higher than people should expect in Q4. That's Adrianne wanted to talk about gross margins and what we're doing on that front.

Adrianne LeeDirecteur Général

Oui. Certainly. Thanks, Jonathan. In the Q3 and I had said this a bit in my prepared remarks, there was a couple of unique items that continued to prevail from Q2.

Notably, we did do less discounting, we discussed that and you'll see when we file our Q, our advertising costs in retail were up 70 basis points. So we were opportunistic with advertising and did do less discounting, one which is the kind of a similar phenomenon that we did in Q2 and then the other item is we did continue to see a bit of SLA charges in the third quarter similar to Q3. So I'd say the two takeaways are-we don't expect our discounting to remain at the levels we saw in Q2 and Q3, and we're already seeing a lot of improvements within kind of our SLA fees as I mentioned. So those are the 2Q things that persisted into Q3 from Q2 that we really don't expect to continue.

Bobby FriednerPiper Sandler — Analyst

All right. Thank you and good luck and keep working.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Thanks Bobby.

Opérateur

Your next question comes from the line of Ryan Gee with Bank of America.

Ryan GeeBank of American Merrill Lynch — Analyst

Hey. Good morning everybody and thanks for taking the question. So I'm trying to get a sense for what 2Q and 3Q when you're doubling sales year over year and in an unprecedented demand environment means at all for 2021 and your business going forward. So can you just take an opportunity to talk about your confidence in growing the business next year, capitalizing on this awareness in Overstock.

And then as a follow-up to that, what product or site enhancements should we be looking for the rest of this year, maybe into next year that will kind of sustain the KPIs, as you're seeing them today. Is there some improvements to the site or the customer experiences that we should be aware of? Merci.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Thank you, Ryan. Appreciate the question and the interest. Let me first say as I've said in the past, I think the focus that we began bringing to the business in the fourth quarter of last year, paid off in the first quarter. And I think there was a lot of operational strength and muscle that we have built.

Yes, we were able to take advantage of when the pandemic tailwind kicked in. Some of the growth like in mobile, I think it is more operationally derived than pandemic derived. And so yes, we were up against significant comps and starting in Q2 of 2021. But I think the operational focus and the initiatives we've been working on and that we've got slated to 2021 should help continue to drive growth and that's why I've added two words to the company's mantra which is sustainable, profitable market share growth.

We see this is as a big market. We like the whitespace we're in, where we're competing with others, but in a different space. And so, we think we can, we think 2021, it does have market share growth possibilities that we can achieve. Dave, what would you add to that?

Dave NielsePresident of Overstock Retail

I would just add on to your comment on the unique white space we're in. I think that we have focused on differentiating ourselves from those top competitors. And as the market moves forward, it's a large U.S. home furnishings market.

We expect to continue to grab and grab more than our fair share of – that market and with a focused team and a focused strategy. We're confident in our ability to do that.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Now as far as is what you can expect to see improvements on the website and our operations, we've just gone through a pretty rigorous decision cycle on what we expect to work. We focused on with initiatives next year. I think you will see that our website becomes easier to navigate, finding products will become much easier. And the more products you have on your side, easier you have to make it to people to find them.

So there is always a longer to do this than things we can do, but part of what we're doing is picking the most important and moving forward on those.

Ryan GeeBank of American Merrill Lynch — Analyst

OK and if I could just squeeze in a follow-up for Adrianne. I appreciate the margin commentary on 4Q. I was just curious of from a revenue perspective, could you compare what new Overstock looks like in a 4Q holiday period. Should we just rely on the historical seasonal trends or is there something we should be aware of whether or not revenue is flat down, up sequentially in this new Overstock that we have? Merci.

Adrianne LeeDirecteur Général

Sure, thanks. I think Jonathan mentioned in a previous Q&A, sales remain strong. I think one of the things we've said is Q4 will be seasonally more holiday and Dave mentioned doorbusters and promotional. So I would say some of the similar activities we've experienced in Q4 as of past will prevail.

And then as Jonathan noted, I think sales remain strong.

Ryan GeeBank of American Merrill Lynch — Analyst

Appreciate it.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Thanks Ryan.

Opérateur

Thank you, sir. Your next question comes from the line of Marc Cohodes with Alder Lane.

Marc CohodesAlder Lane — Analyst

Well, well, well. There's a lot of ways I can go on this but I think I want to hit on Medici. And I always say there's no greater motivator than disrespect. And the fact that the followers all value Medici collectively at 0 is a little bit of a slap in the face.

May I suggest that instead of an analyst meeting going forward, maybe you have a Medici Day that brings in top management from your portfolio companies to discuss in greater detail, first of all, the size of their markets, their initiatives and how close they are to becoming stand-alone investable companies because I think the opportunities are very large. And my real question is, people seem to think that you're limited to home furnishings and that's your only vertical. What prevents you from expanding, especially with the GSA business, into other verticals? And when could we maybe expect to see something along those lines?

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Marc, thanks for the questions and for the suggestion. We do know as I mentioned in the prepared remarks, we can do a better job telling the Medici story. We did hold the Medici Day in second quarter, but I think high time for another. And so that's something we can work on.

We are – bullish on so many of these and these companies and Medici which ones are the ones that are the lot of tickets versus the super lot versus the Powerball still remains to be seen, but there is some great companies in there. As far as other lines of business I really think that's an interesting question and one that I think we are forced to focus first to think about and are focused on given the GSA pilot. And that may be a chance to grow things up. Dave, do you want to comment on additional business lines and you know what we're thinking.

We have-we are and I think rightly so focused on home. Where do you think – things could go?

Dave NielsePresident of Overstock Retail

Yes thanks, Jonathan and thanks, Mark. I would break it into two components completely new businesses that we're not necessarily in and then expansion of some product categories. So as we think about it for Overstock probably would make – probably makes some sense to add medical and lab tech, commercial grade safety supplies. Those areas, scheme of relevance in the GSA world of customers that we could be servicing there with that contract.

And then I think expanding into – more into commercial grade office furniture and office supplies janitorial even office electronics, now things – things along the lines of chargers and monitors and monitor stands and more professional grade and some of that. So it is on our minds and we are thinking about it. And as Jonathan mentioned, we're guardedly excited about this opportunity. But trying to take advantage of every capability we can from the award of this contract.

Marc CohodesAlder Lane — Analyst

And back in the day, it was sort of explained to me that your architecture can support something close to 10 billion in revenue. Is that, is that still the case?

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Well, we're always working on the architecture. I would tell you this, the fact that we had this tsunami of sales come in a little earlier mid-March, early April and didn't miss a beat on it tells me that our architecture is today, strong and ready for growth. I don't know that the number is 10 I don't know that the number is not 20. But I do know that the technology team is always upgrading, always building, so that we're ready for the next surge, the next big thing, and for our growth, growth product.

Marc CohodesAlder Lane — Analyst

Just stay focused guys, well done. Well done fighting through the adversity of the past years and I'm counting on you just keep it going and have that Medici Day at some point, that would be very helpful to people.

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Thanks Marc. I like to thank you, you hit the hours. So we wrap this up.

Alexis CallahanDirector of Investor Relations

Yes, operator?

Opérateur

Oui. We have reached our time for a lot of questions, Presenters, do you have any closing remarks?

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Oui. Thank you, Marc. Just let me give a quick closing remark. I want to thank everyone for participating on today's call.

I appreciate your interest in and ownership of Overstock. Until we talk again. Stay safe, stay healthy and rest assured we will be working to deliver a great fourth quarter. And let me be the first to wish each of you a happy holidays.

Merci beaucoup.

Duration: 67 minutes

Call participants:

Alexis CallahanDirector of Investor Relations

Jonathan JohnsonChief Executive Officer of Overstock and president of Medici Ventures

Adrianne LeeDirecteur Général

Tom ForteD.A. Davidson — Analyst

Saum NoursalehiChief Executive Officer of tZERO

Seth SigmanCredit Suisse — Analyst

Dave NielsePresident of Overstock Retail

Rick PatelNeedham and Company — Analyst

Bobby FriednerPiper Sandler — Analyst

Ryan GeeBank of American Merrill Lynch — Analyst

Marc CohodesAlder Lane — Analyst

More OSTK analysis

All earnings call transcripts



Source link

Pourquoi créer un magasin online ?

On voit clairement qu’il est plausible de se lancer sans argent et inconscient technique particulière. Je vous conseille de vous lancer en dropshipping principalement ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut absolument avoir un budget marchéage pour accomplir venir les internautes sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car comme nous-mêmes l’ai dit, vous pouvez avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez jamais de chiffre d’affaires. Une que vous aurez testé, votre marché vous allez pouvoir alors acheter un stock.