Marques Kontoor Inc [Ktb/I] (KTB) Transcription de l'appel aux résultats du troisième trimestre 2020


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

Kontoor Brands Inc (Ktb / I) (NYSE: KTB)
Appel aux résultats du T3 2020
29 octobre 2020, 8 h 00 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Merci d'avoir participé à la conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre 2020 de Kontoor. En tant que fournisseur de services pour les téléconférences sur les résultats des entreprises, nous nous excusons sincèrement auprès de l'équipe de direction de Kontoor, de ceux d'entre vous dans la communauté des investisseurs et d'autres pour les désagréments occasionnés plus tôt dans la journée. Ce problème généralisé était dû à une panne technique des systèmes de notre opérateur téléphonique. (Instructions opérateur) Pour rappel, cette conférence est en cours d'enregistrement.

J'ai maintenant le plaisir de vous présenter votre hôte, Eric Tracy. Merci, monsieur Tracy. Vous pouvez commencer.

Eric TracyDirecteur principal des relations avec les investisseurs

Merci, opérateur. Bonjour à tous et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre 2020 de Kontoor Brands. Les participants à l'appel d'aujourd'hui feront des déclarations prospectives. Ces déclarations sont basées sur les attentes actuelles et sont sujettes à des incertitudes qui pourraient entraîner des différences significatives entre les résultats réels. Ces incertitudes sont détaillées dans les documents déposés auprès de la SEC. Nous vous exhortons à lire nos facteurs de risque, notre mise en garde et les autres informations contenues dans ces rapports. Les montants mentionnés dans l'appel d'aujourd'hui seront souvent calculés en dollars ajustés, ce que nous avons clairement défini dans le communiqué de presse publié plus tôt ce matin. Les montants ajustés excluent l'impact des coûts de restructuration et de séparation, les charges de dépréciation autres qu'en espèces liées à notre marque Rock & Republic et d'autres ajustements. Les rapprochements entre les mesures PCGR et les montants ajustés se trouvent dans les tableaux financiers supplémentaires inclus dans le communiqué de presse d'aujourd'hui, qui est disponible sur notre site Web à kontoorbrands.com. Ces tableaux identifient et quantifient les éléments exclus et donnent à la direction le point de vue de la raison pour laquelle ces informations sont utiles aux investisseurs. Sauf indication contraire, les montants mentionnés dans cet appel seront en devise constante, ce qui exclut l'impact de conversion des variations des taux de change des devises. Les montants en devises constantes visent à aider les investisseurs à mieux comprendre la performance opérationnelle sous-jacente de notre entreprise, à l'exclusion des effets des variations des taux de change au cours de la période. Le président-directeur général de Kontoor Brands, Scott Baxter, se joint à moi pour l'appel d'aujourd'hui; et directeur financier, Rustin Welton. Suite à nos remarques préparées, nous ouvrirons l'appel à vos questions. Nous prévoyons que l'appel durera environ une heure.

Sur ce, je cède la parole au PDG, Scott Baxter.

Scott BaxterPrésident, chef de la direction et membre du conseil

Merci Eric. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous. De la part de nous tous à Kontoor, j'espère sincèrement que vous et vos familles resterez en sécurité et en bonne santé. Nous sommes heureux de partager nos résultats du troisième trimestre avec vous aujourd'hui, des résultats qui ont dépassé nos attentes, grâce à l'amélioration des performances généralisées des marques, des canaux et des zones géographiques Wrangler et Lee. Rustin vous expliquera plus en détail les finances dans un instant, mais avant cela, j'aimerais partager mes réflexions sur quelques domaines clés. Premièrement, nos stratégies fonctionnent, malgré les impacts du COVID, comme en témoigne l'accélération que nous constatons dans notre entreprise. Je vais partager quelques points de preuve sélectionnés du troisième trimestre. Ensuite, je suis ravi d'annoncer le rétablissement d'un dividende au cours du quatrième trimestre.

Je vais vous donner un aperçu de la façon dont l'amélioration de nos fondamentaux, associée à une forte génération de trésorerie, a donné à notre conseil d'administration la confiance nécessaire pour prendre cette décision. Et enfin, je vais expliquer pourquoi le modèle Kontoor est bien positionné pour réussir à l'avenir avec des investissements conduisant à la transformation numérique, aux extensions de catégories et à l'expansion géographique qui produiront une croissance plus durable et plus rentable au fil du temps. Mais d'abord, comme toujours, nos résultats sont le reflet direct de nos excellents employés. Je tiens à remercier nos collègues du monde entier pour leurs efforts incroyables, leur exécution supérieure et leur dévouement continu à l'excellence. Il ne fait aucun doute que nous vivons une période difficile et incertaine, et nous restons inébranlables dans notre soutien à la santé et à la sécurité de nos collègues. Je sais que notre équipe, quel que soit l'environnement, continuera à se montrer à la hauteur. Passons à nos résultats du troisième trimestre.

Nous sommes heureux de partager que nous avons constaté une forte amélioration fondamentale dans presque tous les domaines de notre entreprise, avec des revenus, des marges et des flux de trésorerie dépassant tous nos attentes. Rustin vous présentera les marges et les flux de trésorerie plus tard dans l'appel, mais permettez-moi de commencer par expliquer comment nos initiatives stratégiques ont permis d'améliorer les performances du chiffre d'affaires au cours du trimestre. Dans l'ensemble, les revenus se sont améliorés séquentiellement au troisième trimestre, en baisse de 9% contre 42% au deuxième trimestre. Surtout, l'activité américaine a connu une accélération des tendances au cours du trimestre, les marques Wrangler et Lee ayant enregistré une croissance positive au troisième trimestre. Aux États-Unis, nous avons augmenté de 10%, tandis que Wrangler a augmenté de 2%. Et nous prenons part largement. Selon NPD, les marques Lee et Wrangler ont vu s'accélérer les tendances de la part des États-Unis au cours du troisième trimestre, terminant le trimestre avec de solides augmentations dans le denim pour hommes et pour femmes. L'Europe et la Chine ont enregistré des gains séquentiels au cours du troisième trimestre, conformément à l'amélioration progressive mise en évidence au dernier trimestre. La Chine continuera d'être au centre de nos investissements stratégiques, compte tenu de l'importante opportunité d'espace blanc que la région présente, y compris le lancement de Wrangler, qui reste sur la bonne voie pour une ouverture en douceur cet automne et un lancement plus large au printemps de 21. Ces améliorations générales sont fonction des initiatives stratégiques que nous exécutons depuis le spin. Permettez-moi d’aborder maintenant quelques-uns de ces domaines. Premièrement, nous continuons à travailler pour optimiser notre stratégie de distribution.

Cela a commencé par la rotation avec l'investissement nécessaire dans la qualité des initiatives de vente pour améliorer notre activité de gros par la sortie de certains canaux, marchés et points de distribution sous-performants. Cette qualité des efforts de vente crée la base optimale pour soutenir une croissance du chiffre d'affaires plus soutenue et plus saine à l'avenir. Un autre élément de notre stratégie de distribution en gros a été une concentration accrue sur les partenariats avec les meilleurs détaillants. Beaucoup de ces partenaires ont été jugés essentiels et sont restés ouverts pendant la pandémie, notamment Walmart, Amazon et Target ainsi que certains clients de Western Specialty. Et nous pensons que ces détaillants sont bien positionnés pour poursuivre leur solide performance même dans un environnement incertain. Le deuxième axe stratégique, l'accélération du numérique, est l'un des principaux catalyseurs de notre stratégie de distribution en constante évolution. Et bien qu'il s'agisse d'une entreprise mondiale, nos investissements dans nos plates-formes numériques américaines continuent de générer des rendements solides avec notre vente en gros numérique et notre propre point-com dans la région, en hausse de 68% et 43%, respectivement. Et bien que nous restions dans les premières étapes de la transformation de nos propres sites de marque, le troisième trimestre a montré une dynamique continue pour les deux marques, avec global lee.com, en hausse de 27% et wrangler.com, en hausse de 38%. Nous continuerons de fausser les investissements dans le développement de notre écosystème numérique, car le consommateur sera au centre de tout ce que nous faisons.

Nous tirerons parti de nos capacités d'analyse de données en constante évolution et libérerons la valeur de notre nouvelle infrastructure ERP mondiale pour nous assurer que Kontoor est une organisation axée sur le consommateur et axée sur le numérique. Ces investissements devraient non seulement générer une croissance soutenue du chiffre d'affaires, mais aussi une croissance plus rentable à mesure que notre mix s'améliorera dans ce canal relutif au fil du temps. Notre troisième axe stratégique réside dans l'amélioration et la mise à l'échelle de nos plateformes d'innovation. Comme nous l'avons mentionné dans le passé, les investissements que nous faisons dans l'innovation couvrent à la fois les produits et les capacités de fabrication avancées. Nos investissements dans la conception et les processus, un ajustement et des fabrications améliorés, des matériaux plus légers et plus durables soutiennent tous un pipeline d'innovation en constante évolution qui sera segmenté de manière appropriée dans une variété de canaux de distribution en mettant davantage l'accent sur la valeur et la spécialité haut de gamme. Et à travers les canaux, nous savons que l'innovation peut soutenir des prix élevés comme nous l'avons vu dans la récente collection Wrangler by Fred Segal chez Nordstrom, la ligne émergente Wrangler ATG dans la spécialité outdoor et le lancement de notre Lee MVP et des programmes légendaires avec Kohl's. Dans un domaine d'innovation où les technologies de pointe sont le moteur à la fois des produits et de la fabrication, il y a la durabilité. Le trimestre dernier, nous avons dit que nous devions être plus bruyants avec nos grands efforts en faveur du développement durable et de l'ESG. Et ce trimestre, c'est exactement ce que nous faisons, en publiant notre premier rapport sur le développement durable en tant que société indépendante cotée en bourse. Ce rapport fournit un aperçu de nos réalisations et progrès au cours des 18 derniers mois, mais plus important encore, définit les objectifs fondamentaux de notre organisation alors que nous aspirons à être un leader en matière de durabilité et d'ESG dans l'industrie du vêtement.

Ces objectifs progressifs liés aux trois piliers de notre plate-forme, les personnes, le produit et la planète, comprennent l'économie de 10 milliards de litres d'eau d'ici 2025. Nous avons été un pionnier dans ce domaine avec le développement du procédé de teinture domestique sans fil Indigood, et nous allons envisagez de le mettre à l'échelle dans les années à venir pour réduire davantage la consommation d'eau dans le processus de production. Alimenter 100% de nos installations détenues et exploitées avec des énergies renouvelables d'ici 2025. Fournir des matières premières 100% durables pour le coton d'ici 2025 et les synthétiques d'ici 2030. Et enfin, nous ne travaillerons qu'avec des usines qui soutiennent le bien-être des travailleurs ou des programmes de développement communautaire. L'approche de Kontoor en matière d'activités commerciales durables est fondée sur notre engagement à être une entreprise résolue. Dans ce contexte, nous avons affirmé notre engagement à faire des affaires de manière responsable et durable, en équilibrant la réussite financière tout en nous efforçant de répondre aux besoins des communautés que nous servons et de la planète que nous partageons. Nous sommes impatients de partager les progrès vers la réalisation de nos objectifs de durabilité et ESG dans les trimestres à venir. Et le dernier domaine stratégique dont je vais parler aujourd'hui est le développement de nouvelles affaires. Malgré l'environnement difficile, nous nous sommes attaqués à l'infraction, en investissant activement dans le développement des affaires, appuyés par des initiatives de création de demande améliorées. Tout d'abord, permettez-moi de vous fournir une mise à jour sur notre programme Lee Master Band qui a été lancé dans plus de 2000 portes avec Walmart en septembre. Bien que nous n'en soyons qu'à nos débuts, nous sommes encouragés par les lectures que nous constatons sur le marché. Les assortiments initiaux sont désormais en grande partie définis, et le point de vente en magasin est bien engagé et sera finalisé au cours des prochaines semaines, ce qui devrait contribuer à catalyser davantage les ventes. Surtout, nous utilisons ce lancement initial comme une base solide pour construire.

Pour rappel, la vente initiale du programme Lee comprenait des bas pour hommes et femmes, principalement en denim et certains produits décontractés. L'offre évoluera au fil du temps pour inclure des catégories supplémentaires et bénéficiera à nos partenaires de vente au détail et aux consommateurs. La collection représente une valeur irrésistible à des prix élevés. Nous sommes vraiment enthousiasmés par les opportunités supplémentaires de SKU et de catégorie ainsi que par le potentiel d'expansion des portes au fil du temps. Et pour soutenir ces nouveaux programmes, nous saisissons l'opportunité d'investir dans nos marques en accélérant les investissements de création de demande au second semestre. Au cours du troisième trimestre, cela comprenait des collaborations nationales en cours avec des marques influentes comme Alife et le partenariat récemment annoncé avec AppHarvest, une organisation de premier plan en faveur de la durabilité agricole. À l'international, nous avons également introduit des collaborations avec des artistes locaux pour un pop-up à Selfridges à Londres, qui met en évidence notre plateforme de développement durable pour un monde qui fonctionne. Et en Chine, nous avons lancé une campagne de promotion de la marque intitulée Stand Tall, en utilisant l'influenceur Eddie Peng. Passons à la marque Wrangler. Le développement de nouvelles affaires avec Wrangler outdoor, y compris ATG, continue d'être un point culminant de notre portefeuille en pleine croissance.

Depuis le début de l'année, Wrangler Outdoor a ajouté plus de 300 nouvelles portes de distribution aux États-Unis, principalement dans les spécialités extérieures, démontrant ainsi notre stratégie de diversification continue en gros. Et à l'international, le lancement avec Dressmann que nous avons souligné le trimestre dernier ne fait que commencer. Nous sommes heureux d'annoncer aujourd'hui que sur la base de son succès précoce, la ligne ATG lancera la collection pour femmes dans Cubus, un concept de mode féminin européen avec plus de 300 portes. Ce qui rend cela particulièrement excitant, c'est qu'il s'agira uniquement d'un produit ATG pour femmes, soulignant l'étendue de la qualité entre les sexes, les canaux et les zones géographiques et démontre à quel point la plate-forme extérieure Wrangler est bien accueillie sur le marché. Et à l'instar de Lee, Wrangler profite également de l'occasion pour accélérer les investissements dans la création de la demande dans la seconde moitié de l'année. Au cours du trimestre, nous avons continué à étendre notre campagne à succès Wear with Abandon, à augmenter notre niveau de médias sociaux, à étendre nos capacités de production et de photographie en interne et à établir un partenariat avec une nouvelle agence de publicité numérique. Dans la perspective du quatrième trimestre, nos solides initiatives de marketing se poursuivront. Avant la finale du Wrangler National Rodeo de décembre 2020 à Arlington, au Texas.

Nous avons récemment ouvert notre boutique éphémère à prix plein au cœur de Fort Worth Stockyards, un environnement de vente au détail en plein air riche en héritage occidental et en culture cow-boy. Le format de 1 500 pieds carrés comprend un assortiment de collections modernes, extérieures et occidentales avec une technologie de personnalisation laser sur place. Nous présenterons également les collaborations Wrangler avec Rick et Morty sur la chaîne Adult Swim, et nous venons de lancer notre collection Wrangler by Fred Segal chez Nordstrom, tout en poursuivant l'approche améliorée de la marque pour atteindre des consommateurs plus jeunes et plus diversifiés. Alors permettez-moi de répéter. Malgré la pandémie, nous avons été agressifs dans notre approche pour amplifier bon nombre des stratégies qui ont été mises en œuvre lors de la rotation, ce qui nous permet de capitaliser sur les perturbations du marché. Nous continuons de stimuler le développement de nouvelles entreprises à un rythme jamais vu depuis des années. Nos marques sont saines et bien positionnées, et nous sommes impatients de poursuivre sur cette lancée. Ensuite, je voudrais aborder un sujet clé qui, selon eux, préoccupe beaucoup de vous, à savoir la décision de rétablir un dividende. Comme vous l'avez vu dans notre communiqué de ce matin, notre conseil d'administration a rétabli et déclaré un dividende trimestriel en espèces payable en décembre de cette année. Permettez-moi d'être clair, c'est une décision que notre Conseil a prise avec confiance. Comme vous le savez tous, au début de la pandémie COVID, notre attention s'est rapidement et prudemment déplacée pour soutenir la liquidité et la flexibilité financière, y compris la modification de notre facilité de crédit avec la suspension temporaire d'un dividende pendant au moins deux trimestres et la possibilité de réévaluer au quatrième trimestre.

Après mûre réflexion, notre conseil a déclaré un dividende trimestriel de 0,40 $ par action. Rustin vous expliquera plus en détail la justification du niveau auquel le dividende a été rétabli, mais je vais partager quelques réflexions de haut niveau. Premièrement, le dividende est un élément fondamental de nos thèses d'investissement post-spin, de notre modèle de rendement total pour l'actionnaire et des priorités d'allocation du capital. Ensuite, compte tenu de notre performance, le Conseil rétablit un dividende attrayant et durable qui témoigne de la confiance dans les aspects générateurs de trésorerie de notre modèle opérationnel tout en offrant une résilience financière prudente et une flexibilité dans un environnement opérationnel dynamique. Et enfin, nous prévoyons que l'amélioration de nos fondamentaux entraînera un pourcentage croissant de notre modèle TSR en évolution. Bien que nos priorités demeurent axées sur le remboursement de la dette et le paiement d'un dividende supérieur, des options commenceront à émerger à mesure que nous optimiserons notre structure du capital. Vous en saurez plus sur cette stratégie d'allocation du capital en évolution au cours des prochains trimestres et lors de notre journée des investisseurs actuellement prévue pour le printemps prochain. Permettez-moi de conclure avec ceci. Je suis convaincu que Kontoor est bien placé pour réussir à l'avenir, même face à un paysage opérationnel incertain.

Malgré l'un des environnements de consommation les plus difficiles de l'histoire, nous avons été offensés, investissant dans plusieurs domaines stratégiques qui devraient favoriser la séparation concurrentielle sur le marché. La puissante combinaison de ces actions stratégiques et proactives qui conduisent à une amélioration fondamentale, associée à notre flux de trésorerie exceptionnellement supérieur, nous positionne pour une croissance plus durable et plus rentable à l'avenir. Nous sommes convaincus que les investissements que nous réalisons actuellement dans la transformation numérique, l'expansion géographique, la mise à l'échelle de l'innovation, la création de la demande et le développement de nouvelles entreprises se conjugueront pour générer des rendements supérieurs pour toutes les parties prenantes de Kontoor au fil du temps.

Sur ce, je cède la parole à Rustin.

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Merci, Scott, et bonjour à tous. Comme Scott l'a mentionné, grâce à notre solide exécution, notre performance du troisième trimestre a dépassé nos attentes internes et démontre clairement que les stratégies proactives que nous avons mises en œuvre depuis le spin gagnent du terrain. Nous avons conduit à une amélioration séquentielle continue de la performance de notre marque, amélioré notre rentabilité et généré des liquidités importantes, permettant un remboursement agressif de la dette tout en améliorant notre position de liquidité globale. Scott vous a présenté un grand nombre des mesures stratégiques que nous prenons pour faire progresser ces gains. Permettez-moi donc de décrire ce que je couvrirai pour le reste de l'appel. Premièrement, je discuterai de la façon dont nous améliorons la rentabilité tout en continuant à investir dans des initiatives stratégiques. Ensuite, je passerai en revue les progrès que nous avons réalisés dans le désendettement du bilan, en nous plaçant dans la meilleure position de liquidité nette depuis le spin et en nous permettant de rétablir un dividende. Enfin, je terminerai par un examen de nos résultats du troisième trimestre et je fournirai une perspective supplémentaire sur nos attentes pour le quatrième trimestre et l'année complète.

Alors, commençons. Lors de la rotation, nous avons lancé un programme en deux phases qui rapporterait 50 millions de dollars d'économies totales. La première phase de notre programme d'économies de coûts comprenait l'optimisation de notre réseau de distribution mondial, la sortie de canaux non rentables et non essentiels et le déménagement du siège social de Lee. Ces projets ont commencé au spin et sont terminés, générant 25 millions de dollars d'économies au cours de la dernière moitié de 2019 et tout au long de 2020. Au début de COVID, nous avons réexaminé toutes nos dépenses et accéléré certaines actions stratégiques, y compris le déménagement du siège de VF Outlet à Caroline du Nord. Et l'examen stratégique de notre réseau de magasins aux États-Unis est bien engagé et impliquera une rationalisation supplémentaire des portes et un reformatage de certains magasins. La phase deux de notre programme d'économies de coûts reposait sur la mise en œuvre de notre ERP, et nous restons sur la bonne voie pour réaliser les économies prévues à partir de 2021. Malgré la pandémie, les progrès de l'investissement stratégique dans l'ERP se poursuivent avec notre première mise en œuvre régionale achevée avec succès au cours de notre troisième trimestre et les autres mises en œuvre régionales prévues en 2021. Nous restons sur la bonne voie pour réaliser le solde des économies projetées. Ces actions se sont accompagnées d'une amélioration de la marge brute et opérationnelle au troisième trimestre. Comme vous l'avez vu dans le communiqué de ce matin, nous avons amélioré notre rentabilité globale, la marge brute ajustée augmentant de 240 points de base par rapport à l'année précédente.

La marge brute est un point focal clé pour l'organisation et reste un moteur important de notre approche globale de TSR. Je suis heureux de dire que les gains ont été généralisés, avec des augmentations à la fois pour Wrangler et Lee et dans toutes les régions géographiques. Passons en revue les composants plus en détail. Premièrement, les mesures agressives que nous avons prises pour gérer les stocks au début de la pandémie nous ont aidés à nous adapter aux nouveaux signaux de la demande et à éviter la création de stocks excédentaires. En fait, nous avons été en mesure d'améliorer régulièrement la santé de nos stocks au cours du troisième trimestre et de positionner l'offre pour répondre à la demande du quatrième trimestre. Ces actions conduisent à une combinaison plus saine de vente à plein prix. La qualité des actions de vente et d'autres initiatives de chaîne d'approvisionnement ont également soutenu la récupération de la marge brute. Deuxièmement, nous continuons de voir les avantages des changements de mix structurellement relutifs dont nous avons discuté comme un élément important de notre modèle d'exploitation en évolution, y compris l'accélération de la croissance de nos activités numériques. Nous avons parlé de ces mesures favorisant une amélioration de la trajectoire de la marge brute, et c'est exactement ce qu'ils font.

Je parlerai de nos attentes futures plus tard dans l'appel, mais nous voyons ces avantages se poursuivre au quatrième trimestre et au-delà. Comme nous en avons discuté depuis le spin, notre propre fabrication offre un avantage concurrentiel distinct pour ajuster la production selon les conditions tout en minimisant les interruptions de service pour nos partenaires. La pandémie a créé un environnement très dynamique et nous continuons de gérer activement l'équilibre offre / demande. Étant donné le déclenchement brutal de la pandémie, au début du trimestre, nous avons connu des perturbations de la chaîne d'approvisionnement en raison de verrouillages dans certains pays. Nous avons travaillé pour améliorer notre position d'approvisionnement, qui s'est améliorée tout au long du trimestre. Et nous croyons que nos niveaux de stocks actuels sont appropriés pour répondre au marché tout en soutenant la demande anticipée et les nouveaux programmes gagnés. Troisièmement, vous nous avez entendu parler d'une approche prudente de la gestion des coûts tout en soutenant les plateformes de croissance. Plus tôt dans l'année, nous avons engagé l'organisation mondiale pour repenser les processus, tirer parti de la technologie et remettre en question les dépenses discrétionnaires. Nous avons également pris la difficile décision de procéder à des ajustements temporaires de salaire et de mérite qui ont eu un impact sur bon nombre de nos collègues.

Bien que je sois très heureux de dire que nous avons été en mesure de rétablir ces ajustements salariaux au cours du troisième trimestre, nous avons également réalisé des améliorations significatives des coûts en partie par rapport à la phase 1 du programme de réduction des coûts discuté précédemment, les frais généraux et administratifs tirant parti de 230 points de base. Ces mesures proactives mènent à des améliorations tangibles de la structure des coûts qui nous permettront de réinvestir dans l'entreprise. Nous sommes impatients de partager plus de détails dans les trimestres à venir. Malgré un environnement extrêmement difficile, notre bénéfice d'exploitation ajusté a augmenté de 23% pour s'établir à 103 millions de dollars, tandis que notre marge d'exploitation ajustée a augmenté de 460 points de base pour atteindre 17,6% des ventes. Bien que nous continuions à investir dans nos stratégies clés à long terme, à accélérer la création de la demande et à soutenir nos initiatives de croissance mondiale, nos résultats du troisième trimestre sont des preuves solides que les mesures que nous prenons nous positionnent pour une croissance durable et durable à long terme. Passons maintenant aux progrès que nous avons réalisés au troisième trimestre pour consolider davantage notre bilan et améliorer notre position de liquidité. Comme nous en avons discuté depuis le spin, une génération de trésorerie forte et cohérente est à la base de notre modèle opérationnel.

Cela était clairement évident au cours du trimestre, car nous avons entraîné une accélération des flux de trésorerie d'exploitation. En examinant les neuf premiers mois de l'année, malgré les défis de la pandémie et les investissements continus dans notre infrastructure informatique, nous avons généré 130 millions de dollars de trésorerie provenant de l'exploitation. Surtout, cette forte génération de trésorerie a conduit à une accélération du remboursement de la dette tout en renforçant notre position de liquidité nette. Depuis la modification de notre facilité de crédit en mai, nous avons effectué 175 millions de dollars en remboursements discrétionnaires de la dette et projetons au moins 100 millions de dollars supplémentaires avant la fin de l'année. À la fin du troisième trimestre, notre dette nette était de 752 millions de dollars, un faible filigrane depuis le spin. De plus, nous avons terminé le trimestre avec 653 millions de dollars en espèces et en emprunts disponibles en vertu de notre facilité de crédit, ce qui représente également notre meilleure position de liquidité depuis le spin. Donc, en prenant du recul, pendant les trois trimestres de 2020 et malgré les vents contraires de la pandémie et du marché très dynamique, nous avons considérablement amélioré notre position en capital et voyons une opportunité supplémentaire de s'améliorer encore au quatrième trimestre. J'y reviendrai plus tard dans l'appel, mais je vous encourage à vous référer au tableau de liquidité que nous avons inclus dans le communiqué de ce matin pour plus de détails. Enfin, comme Scott l'a mentionné, notre solide génération de trésorerie a conduit au rétablissement d'un dividende trimestriel à 0,40 $ par action.

Permettez-moi de donner une perspective supplémentaire. Premièrement, nous continuons à évoluer dans un environnement très incertain et estimons qu'il est prudent de maintenir la résilience et la flexibilité financières avec le rétablissement d'un dividende. En conséquence, le rétablissement d'un dividende par action de 0,40 USD ou environ 70% des niveaux pré-COVID permet au dividende de rester un élément clé dans la création d'un TSR solide et durable qui récompense les actionnaires, permet un remboursement continu de la dette et permet un investissement continu dans la croissance organique. de l’entreprise. Deuxièmement, le niveau de réintégration du Conseil reflète la confiance dans l'entreprise et nous prévoyons des augmentations au fil du temps en fonction du rendement et de l'environnement opérationnel. Le moment et le montant de toute augmentation dépendront de l'évaluation continue par le conseil des multiples facteurs énumérés dans notre politique en matière de dividendes tels que décrits dans nos dépôts, y compris, mais sans s'y limiter, notre situation financière, nos bénéfices, nos exigences en matière de capital, les conditions de notre encours l'endettement et autres considérations que notre conseil juge pertinentes.

Et enfin, ces actions reflètent notre cadre de TSR axé sur la performance et, surtout, notre faculté, car nous positionnons Kontoor pour améliorer les fondamentaux afin de générer un pourcentage croissant de notre TSR, tout en soutenant des actions favorables aux actionnaires. Passons maintenant à notre revue du troisième trimestre. Le chiffre d'affaires mondial a diminué de 9% au troisième trimestre par rapport au même trimestre en 2019. Les baisses de revenus au cours du trimestre étaient principalement le résultat de l'impact de COVID, compensé par des augmentations à deux chiffres du numérique, des nouveaux succès dans le développement commercial et le décalage temporel de Wrangler Expéditions américaines du deuxième au troisième trimestre comme nous en avons discuté lors de notre dernier appel de résultats. Sur une base régionale pour le trimestre, les revenus aux États-Unis sont restés stables par rapport au même trimestre en 2019. Les impacts attribuables au COVID ont été compensés par la croissance du numérique, le développement de nouvelles affaires et le décalage temporel susmentionné. Les États-Unis ont représenté 78% de notre chiffre d'affaires au cours du trimestre. En dehors des États-Unis, les revenus internationaux ont diminué de 31% à taux de change constant par rapport au même trimestre en 2019. Malgré la baisse, l'Europe et la Chine se sont améliorées séquentiellement grâce à la vente en gros numérique et à l'amélioration de la demande de commerce électronique. Nous prévoyons une amélioration séquentielle continue au quatrième trimestre dans les deux régions. Passons à nos chaînes.

Notre chiffre d'affaires dans notre réseau de gros aux États-Unis, qui représentait 67% de notre chiffre d'affaires, a augmenté de 3% par rapport au même trimestre en 2019. Les augmentations ont été tirées par l'amélioration des tendances avec les principaux partenaires de gros, les avantages du développement de nouvelles affaires et le calendrier mentionné précédemment décalage. Notre canal de vente en gros non américain, qui représentait 18% de notre chiffre d'affaires, a diminué de 34% par rapport au même trimestre en 2019 en raison des impacts de COVID. Nous avons connu une amélioration séquentielle au troisième trimestre et prévoyons des progrès continus au quatrième trimestre. Notre chaîne de vente directe aux consommateurs, qui représentait 11% de nos revenus, a augmenté de 2% grâce à de solides gains dans Wrangler et lee.com. Notre activité numérique détenue a augmenté de 32%, grâce à une croissance de 43% aux États-Unis et de 19% en Chine. Enfin, tournons-nous vers nos marques. Le chiffre d'affaires mondial de notre marque Wrangler a diminué de 6% par rapport au même trimestre en 2019. Le chiffre d'affaires de Wrangler aux États-Unis a augmenté de 2% au cours de la période. La force de la vente en gros numérique et la croissance de nos activités occidentales ont conduit à l'augmentation ainsi qu'au décalage temporel discuté précédemment. De plus, nous avons accéléré la croissance de nos activités point-com détenues, qui ont augmenté de 44% au cours du trimestre. Le chiffre d'affaires international de Wrangler était en baisse de 40% par rapport à la même période l'an dernier. Les impacts liés au COVID ont continué de peser sur les performances. Cependant, nous avons constaté une amélioration séquentielle sur les marchés clés et une force continue avec nos principaux partenaires de gros numériques. Le chiffre d'affaires mondial de la marque Lee a diminué de 8% par rapport au même trimestre en 2019. Le chiffre d'affaires de Lee aux États-Unis a augmenté de 10% au cours de la période, grâce à de nouveaux succès dans le développement commercial, ainsi qu'à la force continue du commerce de gros numérique et à une croissance de 40% de la propriété dot-com. Le chiffre d'affaires international de Lee est en baisse de 26% par rapport au troisième trimestre 2019.

Alors que les vents contraires en cours de COVID, en particulier en Europe, continuent de peser sur la région, nous avons constaté une amélioration séquentielle par rapport au deuxième trimestre, combinée à la force de notre activité de commerce électronique détenue. Passons maintenant à la marge brute. Comme mentionné précédemment, la marge brute ajustée totale a augmenté de 240 points de base à 43,3%. L'augmentation est principalement attribuable aux avantages du coût des produits ainsi qu'à la gamme de canaux et de produits au cours du trimestre. Ces augmentations ont été légèrement compensées par les temps d'arrêt dans la fabrication en propre. Je discuterai de nos perspectives pour le quatrième trimestre dans un instant, mais nous prévoyons que ces moteurs se poursuivront largement tout au long de l'année. Les frais généraux et administratifs ajustés ont diminué de 28 millions de dollars d'une année à l'autre pour s'établir à 150 millions de dollars. En pourcentage du chiffre d'affaires, les frais généraux et administratifs ont diminué de 230 points de base à 25,6%. Les contrôles stricts des dépenses et les avantages des actions de restructuration ont plus que compensé les vents contraires liés aux coûts fixes dus à la baisse des revenus résultant de COVID. Le bénéfice par action ajusté était de 1,33 $ au troisième trimestre, comparativement à 0,95 $ l'année précédente.

Passons maintenant à notre bilan. Les stocks du troisième trimestre ont diminué de 113 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent pour s'établir à 432 millions de dollars ou une baisse de 21%. La baisse d'une année à l'autre reflète des contrôles stricts des stocks et notre solide culture de gestion du fonds de roulement. Par rapport au deuxième trimestre, les stocks sont restés essentiellement stables. Nous sommes satisfaits de notre performance dans la gestion des stocks dans cet environnement et croyons que nous sommes bien positionnés pour soutenir la demande prévue au quatrième trimestre et pendant les vacances tout en continuant d'améliorer les niveaux de stocks. Nous avons terminé le troisième trimestre avec 285 millions de dollars en trésorerie et en dette d'environ 1 milliard de dollars. Comme indiqué précédemment, en raison de notre solide performance au troisième trimestre et de l'amélioration de la position de liquidité, nous avons effectué un remboursement discrétionnaire supplémentaire totalisant 100 millions de dollars sur notre revolver au troisième trimestre. Une forte génération de trésorerie devrait soutenir la poursuite du remboursement agressif de la dette au cours du quatrième trimestre de 2020. Et maintenant, à nos perspectives.

Bien que les impacts de COVID ainsi que les facteurs macroéconomiques restent incertains, nous fournissons des indications sur le BPA ajusté pour l'année 2020 complète et offrons la perspective suivante lorsque vous réfléchissez au reste de l'année. Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre devrait connaître une amélioration séquentielle par rapport au troisième trimestre, le chiffre d'affaires devant être légèrement à la baisse. Fourth quarter adjusted gross margin is expected to be above 2019 levels of 40.9%, reflecting continued benefits from ongoing restructuring and quality of sales initiatives as well as higher anticipated growth in more accretive channels such as digital and improving mix within International. Fourth quarter adjusted SG&A is expected to increase year-over-year driven by strategic decisions to amplify investments in demand creation and D2C in support of both the fourth quarter and long term revenue. Full year 2020 adjusted EPS is anticipated to be in the range of $2.25 to $2.35 per share. And finally, strong cash generation should support continued aggressive debt paydown, expected to be at least $100 million during the fourth quarter. In closing, I want to reiterate the confidence we have in the business and the strategies we are executing against to drive greater shareholder value.

While there is still much to do and despite the challenges of the current environment, we are pleased with the progress we have made executing our long-term priorities, improving profitability and fortifying our capital position. We look forward to sharing our progress in the coming quarters and at our Investor Day currently planned in spring of 2021.

This concludes our prepared remarks, and I will now turn the call back to our operator. Opérateur?

Questions et réponses:

Opérateur

(Operator Instructions) Our first question comes from Erinn Murphy with Piper Sandler. Please proceed with your question.

Erinn Elisabeth MurphyPiper Sandler & Co. — Analyst

Génial. Merci. Bonne après-midi. So I guess my question is on the Lee rollout into Walmart. I'd love to hear if you could talk a bit more about how the business looked once it launched in August and into September. And then if you — I don't know if you could quantify how much was sell-in and what you're seeing today in sell-through. But then I think you also left the door open to talk about new categories into spring of next year and potentially even new doors. Can you just help us frame up how you're thinking about that rollout? And then I have another follow-up.

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

Sûr. Erinn, this is Scott. From the Lee rollout perspective, we're actually really pleased. Obviously, we're winning with winners, and we're pleased with our partnership, a big expansion of our partnership with Walmart. But I think the thing that we're most pleased with is the fact that we rolled it out, it's been accepted by the consumer extremely well. Our female business has done exceptionally well. So we're really pleased with that. I think one of the things that we've talked a lot about as a team and talked with our partner about is the accelerated pricing, too. So we're at a really good price point that we haven't been at in our collections before. So we feel really good about the fact that even at that price point, there's been really strong take out. I think from an expansion standpoint, we wanted to get the program, that's a really big program, so we had to get it up and running. So we chose denim and casuals to start, but the program does call for expansion as we move into next year with seasonals and shorts. So we think it's got a really nice future ahead of it. And we're really pleased to date with the rollout. One of the things that I would mention, and I want to talk about this because we've had this question is, are we seeing any cannibalization relative to our Wrangler line? And I think the thing that I'm most pleased with that we're hearing from the team and our partner is that we're not really seeing any cannibalization right now. And that speaks volumes to me about the consumer that's coming in and the consumer that's taking out our product there. So really pleased with where we are to date on that program. Thanks, Erinn.

Erinn Elisabeth MurphyPiper Sandler & Co. — Analyst

Yes, that's encouraging. And then just a follow-up on the dividend. Obviously, very good to see it reinstated this morning. It is at a lower dollar amount. So can you just share kind of how you're balancing that with debt paydown? I don't know if you can speak specifically of what you're expecting to pay down in the fourth quarter. You said it would be aggressive. And then just remind us, where do you need to be from a net debt to an EBITDA perspective before you rethink about M&A? Merci.

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

Sûr. Let me go ahead and start, and then I'll flip it over to Rustin, and he'll answer some of the rest of the question. But we obviously amended our credit facility. So we had a 2-quarter abatement that we had to have. And I think the thing that I'm most encouraged about is that the employees of this company, I have so much confidence in this team, and our Board of Directors have so much confidence in this team that the minute we were able to reinstate, we did. But the reason that we did it were for strong fundamentals. So we have improving performance, improving fundamentals, really strong cash generation, which Rustin will talk a little bit about. But I would tell you, the single most important thing is taking a look at the future, thinking about our strategy, thinking about the talent that is joining this organization globally and where we're going to take this company. We're just at the beginning of a very early journey, and a lot of good things are going to happen in the future. A lot of the things are happening now. But we have great confidence in the people. We have great confidence in the strategy. We have really good confidence in the operating model, so it gave us really strong confidence to go ahead and reinstate that quickly. Rustin, maybe you can go through some of the details?

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Oui. Génial. Good afternoon, Erinn. Just building on Scott's point, I think it really starts with confidence. And obviously, we wanted to reinstate at a healthy, attractive, sustainable dividend level. So the Board of Directors certainly considered a number of factors in determining that level, including obviously the prior dividend level, sort of peer and S&P benchmarks, future earnings estimates and the current macro environment. And I think we're not targeting a specific payout ratio at this time, but we believe the dividend being reinstated at that $0.40 a quarter really balances kind of that Board of Directors' confidence that Scott spoke about, acknowledges the current dynamic operating environment and puts us into a position that given increased performance and a stabilization of the operating environment, we can increase that dividend over time. Obviously, the timing and the amount of any increase will really depend upon the Board's evaluation on a number of factors certainly, including our financial condition, our earnings, capital requirements, levels of indebtedness, etcetera. So we're not going to get into the timing of that, but we see that opportunity for expansion over time. You mentioned a little bit about how we're thinking about balancing aggressive debt paydown. Certainly, very proud of the fact that over the past two quarters, we've made discretionary debt repayments of $175 million. I think that speaks to the strength of our operating environment, our operating model, particularly in this environment. And as we indicated in the script and on the release this morning, we anticipate an additional debt repayment of at least $100 million in the fourth quarter. You also asked a little bit about reaching our optimal capital structure. At the time of the spin, we said that we were targeting a gross leverage ratio less than 3 times, Erinn. Certainly, we're getting after the debt paydown. Our capital allocation priorities for Horizon one here remain the same, that aggressive debt paydown and certainly paying that superior dividend that was just reinstated with confidence this morning. So we'll continue to evaluate that as we work our way through 2021 but really focused on the fundamentals of the business and paying down the debt.

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

And Erinn, one last thing. Thank you, Rustin. One last thing is we'll spend some time on this in our upcoming Investor Day in the spring, which we're really looking forward to everyone joining. I think it's going to be a great day where we can really share with you what we're thinking and how we're thinking about this business long term. So thank you, Erinn.

Erinn Elisabeth MurphyPiper Sandler & Co. — Analyst

Génial. Merci.

Opérateur

Merci. Our next question comes from Alexandra Walvis with Goldman Sachs. Please proceed with your question.

Alexandra E. WalvisGoldman Sachs Group — Analyst

Bonne après-midi. Thanks so much for taking our question. My first question, you noted your intention to amplify investments in demand creation and digital in the fourth quarter. Can you elaborate a little bit more on that? What investments are you making? And are those a pull-forward on previous investment plans? Or are there new opportunities that you're taking advantage of?

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

So, how are you Alex? It's Scott. I'll go ahead and start, and Rustin and I will take that together. So we have a lot going on in the fourth quarter. But I would tell you, a lot of that just is future build, too. So I don't like to think of things as a short-term perspective. I'd like to think of how we're going to build these brands over a very long period of time. And we've done some really nice things from a new business development standpoint, as you know, with Dressmann and Walmart and Cubus and more in the hopper to come in the future. And we've got to go ahead and support those programs going forward. So we're going to go ahead and do that. We're supporting these really cool collabs that we're doing with the likes of Fred Segal and Alife around the globe, which we're really excited about. And one of the things that we talked a lot about at the very beginning, and you probably remember this all too well, Alex, is we talked about these two brands haven't been invested in, in a long time. And we talked a lot about the fact that we love these brands. They're great brands, incredible history and that with a little bit of investment, with a little bit of strategy, with a lot of marketing, we can really make something special out of these. And I think the team — we owe a debt of gratitude to our incredible team and our marketing teams and our global teams on how we're bringing these brands back to life in a really significant way. So as I think about the opportunity that we have to invest back in these brands, I think about the casualization that's happening around the globe and how that plays right into our strategy. I think about our All Terrain Gear, our outdoor line that's expanding and growing rapidly, and we talked a little bit about the new business development today. And I think about the investments, the really smart investments we're making in digital and how they're paying off and how we're starting to build a really capable digital team. And you can see that really starting to come together and our ERP system that will be coming on board next year and how those two things will come together in a really, really elegant way. So building these brands, investing back into these brands, getting them to an optimal level so that we can feel comfortable within the marketplace that we're spending the right amount of money against these brands. I would say the really important thing is that we do it the right way. We get a nice return for these, and we grow as the business grows. Rustin?

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Oui. Thanks, Scott, and good afternoon Alex. Just a couple of points to build and maybe further dimensionalize Scott's comments. We spend, Scott and I do, a significant amount of time talking about, obviously, this dynamic operating environment that we find ourselves in. And we really believe that strong trusted brands that offer consumers compelling value that is really enabled by an agile supply chain will win in this environment. And Scott talked a little bit about our belief on our brands. We believe we have two of the most iconic brands in the world with over 200 years of trusted history among consumers. We have a diversified, world-class supply chain. We're sourcing or operating from over 275 factories in 20 countries that has enabled us to continue to supply the market and really believe we offer a quality product at compelling value in all of the channels of distribution that we have. And so the decision to sort of distort demand creation and D2C investment during this fourth quarter is important, as Scott said, to support a lot of the strategic initiatives that we've launched but really to set us up for long-term growth on the top line and acceleration, not just through holiday, but in 2021 and beyond.

Alexandra E. WalvisGoldman Sachs Group — Analyst

Génial. That's clear. And then my second question was on inventory, down over 20% in the quarter. Can you share expectations for how you expect that to grow going forward? And any comments on the health of inventory, both on your balance sheet and in the channel would be super interesting, too.

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

Oui. Thanks, Alex. I'll start and then flip it over to Rustin for some detail. But we feel like we're in a really good position. I would tell you, in my time here, 10 years with this business, we've never come out of the fall and the seasonal period as clean as we have. So really have a lot of confidence in that. We feel really good about that. And then the way that we're going ahead and matching our supply and demand model going forward, and I think one of the things that's a great advantage right now is our world-class manufacturing capabilities. I think that just has really played really well in the environment that we're in right now. So we feel like we're in a really good place. And I think one of the things that's really, really important here is you have to create product that people want to buy. And our teams and our product teams are doing a great job of designing and making products that people want to be seen in. So I just — I can't thank them enough. Our Board can't thank them enough and can't be as — I'm just super proud of what we've done here in a short period of time and what our teams have done. Rustin?

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Oui. I think Scott did a great job, Alex, of dimensionalizing that for you. I'll just give you a little bit around the figures. So we were down 21% in the quarter. That was about $113 million year-over-year, down to $432 million. That was relatively flat with where we ended Q2. So just to sort of highlight and reiterate maybe what we talked about on the last call, as of Q2, we were down about $105 million in inventory year-on-year. And really $80 million of that came in the back half of last year as we were working down inventory with the balance, $25 million, coming in the second quarter. So again, inventory is flat Q2 to Q3, feel like we're in a great position as Scott talked about and just really happy with the quality of the inventory that we have on hand. So thanks, Alex.

Alexandra E. WalvisGoldman Sachs Group — Analyst

Merci. Wish you all the best.

Opérateur

Merci. Our next question comes from Robert Drbul with Guggenheim Securities, LLC. Please proceed with your question.

Robert Scott DrbulGuggenheim Securities, — Analyst

Hi guys, good afternoon. Just a couple of questions from me. I think first for Scott. Can you talk a little bit about the denim category maybe across channels in terms of what you're seeing in sort of the trends throughout the different price points, et cetera, and maybe even globally? And then the second question for Rustin. Can you talk — I think you talked about gross margin being sustainable into the fourth quarter. Can you just talk about the — into '21, and where you see gross margins over the next two years from where we are today? Merci.

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

Oui. Bob, I'll take the first one, and then Rustin will take the gross margin. Really love the category that we're in. We love this business. I think the category is just absolutely terrific right now. There's a casualization that's happening globally, and we're sitting right in the sweet spot of it. And I think that one of the things that's been exceptional for our business and our strategy is, if you — you know this business, and you've been around it for a while, Bob, we have actually played in a narrow range from a category standpoint for a long time. And now that we've ventured out in our own as a publicly traded company, one of the things that we talked about was playing in a higher range and making sure that we were taking care of all consumers. So for us, whether it's our business in Asia or some of the business that we've built here in the United States recently with Nordstrom's and some other folks, playing in those higher channels and the new Walmart Lee business at a higher price point, it really gives us a distinct advantage to play in multiple channels and to be a bigger player in the category itself. So from a casualization standpoint, from a global standpoint and from just how we're building and thinking about our segmentation, I am really pleased where we are.

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Génial. And Bob, I'll take the second part here on your gross margin question. Obviously, really pleased with our gross margin in the third quarter, up 240 basis points, strongest margin we've seen since the spin. And as we talked about in the prepared remarks, we really see those drivers around product cost improvements, channel mix and product mix largely continuing in the fourth quarter, again expect that to finish above prior year levels. As we start to think about 2021, you've heard us, Bob, talk quite a bit since the spin about how sequencing matters. And the first thing that we really did coming out of the spin was get after margin expansion and certainly got after the cost save program and the quality of sales initiatives to really recapture some of the margin that have been lost in this business pre-spin. So that gross margin expansion remains a critical focal point for the organization because it really enables us to invest into our brands while enhancing the operating margin. And I'm not going to provide specific guidance on the '21 gross margin today. But I will tell you that gross margin expansion will remain a critical strategic imperative for us as we move forward. It really is the oxygen we breathe into the P&L that allows us to make a lot of the strategic investments that Scott's talked about while improving the operating margin. So thanks for the question, Bob.

Robert Scott DrbulGuggenheim Securities, — Analyst

Merci.

Opérateur

Merci. Our next question comes from Adrienne Yih with Barclays. Please proceed with your question.

Adrienne Eugenia YihBarclays Bank PLC — Analyst

Génial. Merci beaucoup. Bonne après-midi. Scott and Rustin, I think this quarter really reminds us of what a strong business you run. You're obviously a low to mid-teen margin business after the spin, and that's one of the better ones in the space. So I guess when I look at the 17.6%, this is my question. We haven't seen anybody in the midst of COVID expand margins, let alone expand them by 460 basis points. And so it seems like this is a step-function change that Horizon one has moved to Horizon 2, certainly next quarter when you start to see that sales growth. And so I guess I'm asking for some longer-term guidance, and maybe that's going to come on the LRP on the Analyst Day. But this business seems very different, much more profitable. And I'm wondering if there's a one time nature to 3Q. Or you don't want to put the cart before the horse, and maybe there's some happy medium as you are on that path to Horizon 2? Merci beaucoup.

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Oui. Adrienne, it's Rustin. I'll go ahead and take that. So certainly proud of our Q3 results here. I'd be remiss if I didn't begin with stating that we're obviously in a very dynamic operating environment. And really pleased — so with the sequential top line growth in the third quarter, we see that continuing into the fourth. Obviously, the gross margin expansion, driven in part by sort of the distorted growth in digital, is a welcome sign for us. I talked a little bit in some of the prepared remarks that the SG&A, we did take some actions in the middle of the quarter to reinstate some of the actions we had taken at the height of the pandemic in terms of temporary salary reductions, et cetera. So you'll have kind of the impact of that moving forward now that we're back to sort of normal operating levels. But I think you asked the question about the 17.6% and sort of how we think about it moving forward. Certainly, a high watermark at the 17.6%. And we talked quite a bit about wanting to distort demand creation and D2C investments. And again, that's to solidify that fourth quarter top line, but really talking about starting to inflect in 2021 and beyond. So as we think about sort of capital allocation, Horizon 1, Horizon 2, we're really focused on what we can control, and that is improving the fundamentals of the business. So again, two priorities here in Horizon 1, that aggressive debt pay down that will continue here in the fourth quarter, reestablishing sort of a superior dividend, obviously, an important element and then just really being able to organically reinvest into our brands and our business. We feel like we put ourselves in a healthy financial situation with the best net debt and liquidity position we're in since the spin here at this quarter. And our priorities will continue over the near term. So certainly, next year, as we get into the Investor Day that is currently planned in the spring, we'll talk a little bit more about how we see that capital allocation evolving as we move into Horizon 2. But we really like the fact that we should see increased optionality to drive further TSR-bolstering actions in the future as we continue to improve the fundamentals. And that's really where the focal point is in this dynamic environment we're operating in.

Adrienne Eugenia YihBarclays Bank PLC — Analyst

Génial. And then, Scott, if I may. Would you comment — give us some more details on China, what you've been seeing there, the improvement and then the Wrangler launch? Thanks very much.

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

Sure, Adrienne. We've been seeing nice fundamental improvement in China that we've been talking about here now for a couple of quarters. So we'd like to think that, that's going to continue with the consumer there. They are getting back to what we would call closer to normal. The Wrangler launch is happening in a soft way, receiving the market right now as we speak. And then when the operating environment is at what we would call normalization in the spring, which we hope it will be, I have no reason to believe that it won't, we'll do a full launch. And then that way, we can do collaborations and programs and marketing things that we can do with people and have groups together and just be more inclusive and have a better launch timing relative to what we want to do with the brand. So small and seeding now and then the full program this spring. Thanks, Adrienne.

Adrienne Eugenia YihBarclays Bank PLC — Analyst

Geat. Thanks very much.

Opérateur

Merci. Our next question comes from Sam Poser with Susquehanna. Please proceed with your question.

Samuel Marc PoserSusquehanna Financial Group — Analyst

Thanks for taking my question, gentleman. This is sort of an all-over-the-place question. But it sounds to me like through COVID and the launch at Walmart with Lee, it sounds to me like your brands are getting better defined. And despite the fact that sales in total have been tough this year, has this pandemic sort of allowed you to slow things down and better define your businesses for arguably more robust growth going forward than it might have been otherwise?

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

Yes, Sam. This is Scott. I'll take that. It's allowed us to go ahead and segment our brands. So if you think about what we've done with both the Lee and the Wrangler brand, globally, we've really segmented them. I think one of the benefits of the spin-off and one of the things that we talked about was the fact that the brands have stayed in a lane. And now these brands, we've talked a lot about the history of these brands, these brands have permission to go to other places as our competitors have. And what we're seeing is with some marketing, some really good product and bring them to other channels, the consumers love these brands. So that's what gives us really good optimism about the future of our model, Sam.

Samuel Marc PoserSusquehanna Financial Group — Analyst

And just to clarify the question, I want to say to you that you might have tried to grow maybe a little bit more aggressively had there not been the crisis. And because of the crisis, you were arguably able to be more methodical about it to make the brand even stronger than they may have been without the crisis. That's what I'm getting at. I understand your answer, but a slightly different question.

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

No, completely understand. We certainly have taken advantage of the dislocation in the marketplace. And one of the things that we've tried to do is treat these brands in a really good way, in a real strategic way on how we look at them going forward. I think one of the things, Sam, that's really important about your question and about our business is we are taking a very long-term view of bringing these brands back to the forefront. So agree with what you're saying.

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Oui. And I would also add, Sam, Scott's talked for several quarters now just about the criticality of new business development for us and really gaining those wins. And we've also talked about how it's going to take time. And if you think back to the beginning of the year, pre-COVID, we talked about an acceleration in the back half. And really, it was some of these wins, whether it's at Dressmann's, at Lee at Walmart, at Cubus that Scott's talked about now, really getting after sort of placing these brands in a segmented way as Scott talked about in new points of distribution.

Opérateur

Merci. Our final question comes from Jim Duffy with Stifel. Please proceed with your question.

Peter Clement McGoldrickStifel, Nicolaus — Analyst

Hi. This is actually Peter McGoldrick on for Jim. It seems like you're really seeing the ball on revenue, which is stabilizing. Gross margins are working for you, which could sustain into future years. Recently, this is a low-teens operating margin business on an even lower gross margin. Can this return to low teens plus operating margin in the near term, net the DTC investments and reversal of salary reductions? I know there's some seasonality that we're looking at very near term, but we're guiding mid-teens in for the second half. And then just as a follow-up, I was curious on demand creation. How should we think about that? Is that a pull-forward, given the strength in the third quarter? Or is there an emergent opportunity that might not have existed previously?

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Oui. It's Rustin. I'll go ahead and take those. As we think about sort of the P&L, I'll go back to the comment I made coming out of the spin. We really focused on cost savings and quality of sales because it really all starts with gross margin enhancement, and that was important for us. We sequenced that at the start of the spin. And we really think about that as creating oxygen for the P&L. So as that gross margin expands, it's going to allow us the ability to invest back into the brands as you're certainly seeing here in the fourth quarter via demand creation and D2C while also improving the operating margins. So we see an opportunity to do both over time with that gross margin expansion, and that's why it's such a focal point for us as an organization. As we think about the fourth quarter demand creation, I'll go back to my comments a little bit ago, where particularly in this environment, you really need strong trusted brands. And certainly, we feel good about our distribution and winning with the winning retailers. And to Scott's point earlier, we really want to support some of these new business development wins. And it's really an opportunity for us to do that, not just in holiday and in support of the fourth quarter. But again, moving forward, we're under-indexed as Scott talked about in demand creation a little bit earlier in the call and really see an opportunity to continue to expand that over time and certainly get behind the brands to drive a stronger top line growth as well. So thanks for the questions.

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

So folks, I wanted to — yes, folks, I wanted to quickly say thank you for your flexibility today. We apologize for the inconvenience we caused everyone, but really appreciate you jumping back on the call, having that flexibility and being patient with us. Also wanted to thank you for the support of our company. It's much appreciated, and wish all of you a happy and healthy rest of the year and holiday season. And again, we look forward to spending some quality time with you next year in our Investor Day, and we'll talk to you some time in between. But thanks, again, everyone, and appreciate the flexibility today. Have a great day.

Opérateur

(Operator Closing Remarks)

Duration: 64 minutes

Call participants:

Eric TracySenior Director of Investor Relations

Scott BaxterPresident, Chief Executive Officer & Board Member

Rustin WeltonVice-président exécutif et directeur financier

Erinn Elisabeth MurphyPiper Sandler & Co. — Analyst

Alexandra E. WalvisGoldman Sachs Group — Analyst

Robert Scott DrbulGuggenheim Securities, — Analyst

Adrienne Eugenia YihBarclays Bank PLC — Analyst

Samuel Marc PoserSusquehanna Financial Group — Analyst

Peter Clement McGoldrickStifel, Nicolaus — Analyst

More KTB analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo



Source link

Pourquoi confectionner une vitrine sur la toile ?

Un site e-commerce donne l’occasion de se lancer à moindres frais pendant rapport aux entreprises classiques. De plus, vous pouvez vous lancer autrement rapidement. La gérance d’un position commerce électronique ne demande pas de présence physique à un endroit précis, sauf peut-être quant au stockage et la préparation des commandes que vous pouvez tout à fait externaliser, ou bien mieux si vous ne possédez pas de provision (on en parlera plus tardivement dans l’article).