Transcription de l'appel aux résultats du T3 2020 d'iRobot Corp (IRBT)


Logo de casquette de bouffon avec bulle de pensée.

Source de l'image: The Motley Fool.

iRobot Corp (NASDAQ: IRBT)
Appel aux résultats du T3 2020
21 octobre 2020, 8 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Bonjour à tous et bienvenue à la conférence téléphonique iRobot sur les résultats financiers du troisième trimestre 2020. Cet appel est en cours d'enregistrement.

En ce moment pour les remarques liminaires et les introductions, j'aimerais passer l'appel à Andrew Kramer des relations avec les investisseurs d'iRobot. Allez-y.

Andrew KramerRelations avec les investisseurs

Merci Joelle et bonjour à tous. Le président-directeur général d'iRobot, Colin Angle, se joint à moi pour l'appel d'aujourd'hui; et la vice-présidente exécutive et chef des finances, Julie Zeiler.

Avant de fixer l'ordre du jour de la conférence téléphonique d'aujourd'hui, je voudrais noter que les déclarations faites lors de la conférence téléphonique d'aujourd'hui qui ne sont pas basées sur des informations historiques sont des déclarations prospectives faites conformément aux dispositions de la sphère de sécurité de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations prospectives sont sujettes à des risques et incertitudes et impliquent de nombreux facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations. Des informations supplémentaires sur ces risques et incertitudes peuvent être trouvées dans nos documents publics auprès de la Securities and Exchange Commission. iRobot n'assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser ces déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations ou de circonstances. En ce qui concerne nos informations financières lors de cette conférence téléphonique, nous ferons référence à certaines mesures financières non-GAAP, telles que définies par le règlement G de la SEC, y compris la marge brute non-GAAP, les charges d'exploitation non-GAAP, le bénéfice d'exploitation et la marge bénéficiaire non-GAAP, non-GAAP -Taux d'imposition effectif GAAP et bénéfice net par action non-GAAP. Nous pensons que nos résultats financiers – je suis désolé, nos résultats financiers non-GAAP contribuent à fournir une transparence supplémentaire sur les performances et le potentiel sous-jacents d'iRobot. Nos définitions de ces mesures financières non-GAAP et les rapprochements de chacune de ces mesures financières non-GAAP avec la mesure GAAP la plus directement comparable, sont fournies dans les tableaux financiers à la fin du communiqué de presse sur les résultats financiers du troisième trimestre 2020 que nous avons publié hier soir , qui est disponible sur notre site Web à l'adresse www.irobot.com, et est fourni à la fin de ces remarques préparées. De plus, sauf indication contraire, les mesures financières du troisième trimestre 2020 discutées lors de la conférence téléphonique d'aujourd'hui seront uniquement sur une base non-GAAP, et toutes les comparaisons sont avec le troisième trimestre de 2019. Nos perspectives pour l'année 2020 complète sont également fournies sur une base non GAAP. – Base GAAP, avec réconciliations disponibles dans les tableaux de notre communiqué de presse Q3, et à la fin de ces remarques préparées.

En termes de programme pour aujourd'hui, Colin passera brièvement en revue les résultats du troisième trimestre de la société, discutera des réalisations majeures et partagera son point de vue sur nos perspectives. Julie détaillera nos résultats financiers pour le troisième trimestre et partagera des informations supplémentaires sur nos attentes pour l'année entière. Colin conclura nos remarques préparées par quelques observations sur nos projets pour 2021. Ensuite, nous ouvrirons l'appel aux questions.

À ce stade, je passe l'appel à Colin Angle.

Angle de ColinFondateur, président-directeur général

Bonjour et merci de vous joindre à nous. Au troisième trimestre, nous avons réalisé des performances financières exceptionnelles et bien exécuté dans l'ensemble de notre organisation mondiale pour atteindre un certain nombre de jalons stratégiques importants. En raison des excellents progrès que nous avons réalisés au cours du dernier trimestre et de la confiance croissante dans la vigueur des commandes attendues au quatrième trimestre de nos partenaires détaillants, nos perspectives se sont considérablement améliorées par rapport à notre dernière mise à jour fin juillet. Bien qu'il reste encore beaucoup de travail acharné à faire, il est important de reconnaître que nos brillantes perspectives ne seraient pas possibles sans la concentration, les efforts et la ténacité collectifs de mes collègues du monde entier.

En termes de performance, nous avons déclaré un chiffre d'affaires de 413 millions de dollars au T3, avec une croissance de 43% par rapport au T3 2019. Cela a largement dépassé nos plans pour le début du trimestre. La vigueur du chiffre d'affaires du troisième trimestre 2020 reflète un autre trimestre de commandes nettement plus fortes que prévu des détaillants, liées à des ventes favorables grâce aux tendances, à la demande anticipée pour la prochaine saison des fêtes et à des commandes supplémentaires pour soutenir certains événements clients. ainsi qu'une solide croissance des ventes directes aux consommateurs. La solidité exceptionnelle du chiffre d'affaires, combinée à l'extension de notre exclusion tarifaire et à des dépenses prudentes, nous permet de dégager un bénéfice d'exploitation au troisième trimestre de 93 millions de dollars et un BPA de 2,58 dollars.

En ce qui concerne nos principales tendances, nous avons été ravis que chaque grande région géographique ait dépassé son objectif trimestriel, les États-Unis générant une croissance des revenus de 75%, la zone EMEA de 22% et le Japon de 12%. Nous avons continué de constater une forte demande pour le support en ligne, qui comprend les sites de commerce électronique purement play, notre propre site Web et notre application pour la maison, ainsi que les branches en ligne de nos partenaires de vente au détail. Nous estimons que les revenus en ligne ont augmenté d'environ 70% d'une année sur l'autre et représentaient environ 60% des revenus totaux.

Dans l'ensemble, la pandémie a eu un impact profond sur les individus et les familles, la maison devenant une plaque tournante principale pour le travail, l'éducation, l'exercice, le divertissement et plus encore. La valeur de Roomba et Braava continue de résonner auprès des consommateurs du monde entier, car ces produits s'intègrent parfaitement à leur style de vie, les aidant à garder leurs sols propres, tout en leur permettant de rediriger leur temps et leur énergie ailleurs. Ces dynamiques contribuent à susciter un intérêt accru pour la catégorie et accélèrent la pénétration du marché.

Dans ce sens, nous avons récemment participé à notre sixième événement consécutif Prime Day. Malgré le changement de Prime Day par rapport à son calendrier habituel début juillet, ce fut un événement solide pour nous, Roomba étant présenté par Amazon comme l'une de ses offres les plus vendues.

Nous avons fait des progrès tangibles par rapport à nos priorités stratégiques au troisième trimestre, et je voudrais souligner quelques développements importants. Comme nous en avons discuté au cours des derniers trimestres, un élément important de notre stratégie consiste à différencier l'expérience de nettoyage, et nous avons augmenté la mise dans ce domaine avec l'introduction de notre plateforme iRobot Genius Home Intelligence, qui permet aux utilisateurs de mieux contrôler où, quand et comment leurs robots nettoient. Notre plate-forme Genius tire parti de nos investissements substantiels dans l'IA, la compréhension de la maison et la technologie de vision par ordinateur, et prend en charge une application domestique repensée. En conséquence, de nouvelles fonctionnalités et fonctionnalités ont été mises à disposition dans notre portefeuille de robots de nettoyage de sols connectés.

Nous avons également présenté le Roomba i3 +, qui élargit notre gamme d'aspirateurs robots intelligents à vidange automatique. Nous pensons que les i3 et i3 + joueront un rôle important, en continuant à faire évoluer notre gamme de produits vers les niveaux intermédiaire et premium. Le chiffre d'affaires trimestriel des robots premium, au prix de 500 USD et plus, a augmenté de 86% et a représenté plus de 60% de notre chiffre d'affaires du troisième trimestre.

Le deuxième élément de notre stratégie consiste à établir des relations plus solides et durables avec les consommateurs du monde entier. Nous avons terminé le troisième trimestre avec 7,8 millions de clients connectés, qui ont opté pour nos communications numériques, une progression séquentielle de 12% et un gain de 45% depuis le début de l'année. L'introduction de notre plate-forme Genius contribue également à faire progresser cette partie de notre stratégie, car Genius offre aux propriétaires un niveau de personnalisation et de contrôle inégalé sur leurs robots de nettoyage. Nous avons déjà vu l'intelligence collaborative de Genius générer un plus grand engagement. Les taux d'achèvement des missions continuent d'augmenter; Les propriétaires d'i7, s9 et m6 créent de plus en plus de routines de nettoyage préférées; et l'utilisation de nouvelles fonctionnalités telles que le nettoyage dirigé de la pièce est en augmentation.

Soutenir la valeur à vie de nos clients est une autre priorité stratégique qui, selon nous, soutiendra la croissance continue de notre canal de vente directe aux consommateurs. Le développement de nouveaux flux de revenus récurrents et une meilleure rentabilité. Nos ventes directes aux consommateurs ont augmenté d'environ 155% pour atteindre 35 millions de dollars au troisième trimestre, car nous commençons à voir les premiers retours sur certains des investissements initiaux que nous avons faits, afin d'améliorer l'expérience d'achat sur nos propriétés numériques.

Par exemple, nous avons récemment ajouté la prise en charge d'un plus large éventail de types de paiement, optimisé la conception de la page d'accueil et ailleurs sur irobot.com pour augmenter la conversion, personnalisé divers programmes promotionnels et ajouté un nouveau programme Roomba Restore, qui promeut la vente. de robots Roomba remis à neuf. Plus tôt ce mois-ci, nous avons commencé à mener des projets pilotes à plus petite échelle de nouveaux services, que nous prévoyons d'affiner et de mettre à l'échelle l'année prochaine en 2021.

Alors que nous nous tournons vers l'avenir, notre activité s'est bien mieux comportée en 2020, que nous aurions pu le prévoir il y a à peine six mois. Nous avons vu notre taux de croissance des ventes via le début de l'année dans le monde s'accélérer encore par rapport aux niveaux du deuxième trimestre, principalement en raison d'une demande exceptionnellement forte aux États-Unis.En dehors des États-Unis, le taux de croissance des ventes en Europe depuis le début de l'année s'est amélioré modestement par rapport aux niveaux du T2, tandis que le Japon est devenu légèrement négatif, en grande partie en raison d'une comparaison difficile par rapport à septembre 2019, qui a bénéficié de ventes très fortes avant une augmentation de la taxe à la consommation de ce pays.

Pour l'avenir, nous restons confiants qu'une fois de plus nous terminerons l'année en tant que leader mondial incontesté de la catégorie, alors même que la concurrence s'intensifie et que l'incertitude considérable sur les dépenses de consommation pendant la période des fêtes persiste.

Alors que nous entrons dans le dernier trimestre de l'année, nos équipes d'exploitation travaillent en étroite collaboration avec nos sous-traitants et notre chaîne d'approvisionnement pour répondre aux commandes prévues et clôturer notre année sur une très bonne note. Sur la base des commandes en cours et de celles attendues au cours des prochaines semaines, nous prévoyons actuellement un chiffre d'affaires pour l'année 2020 compris entre 1,365 milliard et 1,375 milliard de dollars. Cela implique un chiffre d'affaires de 480 à 490 millions de dollars au quatrième trimestre. Nous prévoyons un BPA 2020 de l'ordre de 3,43 $ à 3,53 $. Bien que nous ayons bénéficié d'une très bonne performance du BPA au troisième trimestre, nous prévoyons que notre BPA prévu pour le quatrième trimestre se modérera, car nous mettrons en œuvre un certain nombre d'activités promotionnelles et activons d'importants plans médias de travail, y compris la publicité télévisée récemment lancée. Julie fournira des détails supplémentaires sur nos perspectives dans un instant.

En conclusion, je suis très fier de la façon dont nos équipes ont relevé les défis sans précédent auxquels nous avons été confrontés en 2020. En conséquence, nous sommes bien positionnés pour générer le chiffre d'affaires annuel, la marge brute, la rentabilité opérationnelle et le BPA que nous attendons. dépassera nos objectifs initiaux pour 2020. Les progrès que nous avons réalisés au cours des derniers trimestres valident davantage notre orientation stratégique et nous sommes extrêmement enthousiasmés par les opportunités que nous voyons pour passer à la prochaine phase de notre croissance et de notre maturation.

À ce stade, je cède la parole à Julie et après ses remarques, je reviendrai pour offrir quelques réflexions finales supplémentaires. Julie?

Julie ZeilerVice-président exécutif et directeur financier

Merci Colin. Comme Andy l'a mentionné plus tôt, mon examen de nos résultats financiers du troisième trimestre, ainsi que mes commentaires sur nos perspectives, se feront sur une base non conforme aux PCGR. Ainsi, sauf indication contraire, chaque mention de la marge brute, des dépenses d'exploitation, du bénéfice d'exploitation, du taux d'imposition effectif et du bénéfice net par action signifiera la mesure non-GAAP correspondante. Toutes les comparaisons portent sur le troisième trimestre de 2019, sauf indication contraire.

Pour le deuxième trimestre consécutif, nous avons dépassé nos attentes. Les revenus totaux ont augmenté de 43% pour atteindre 413 millions de dollars, en raison de commandes nettement plus fortes que prévu des détaillants et des ventes directes aux consommateurs. Sur le plan géographique, toutes les régions ont dépassé leurs plans de revenus au début du trimestre. Le chiffre d'affaires a augmenté de 75% aux États-Unis, avec un chiffre d'affaires international en hausse de 21%. En dehors des États-Unis, la croissance a été soulignée par une expansion de 22% dans la zone EMEA, tandis que le chiffre d'affaires au Japon a augmenté de 12%. Roomba représentait 89% de notre mix, Braava constituant le reste. Le chiffre d'affaires de Braava a augmenté de 38%, grâce à une forte croissance dans le m6.

Notre marge brute de 48% était bien en avance sur nos plans, principalement en raison de la combinaison de la hausse des revenus, des variations favorables des taux de change, d'un changement favorable du mix de canaux et du calendrier des autres activités liées à la chaîne d'approvisionnement. La marge brute est restée essentiellement inchangée par rapport à l'année précédente. L'effet de levier associé à des revenus plus élevés et à l'absence de charges tarifaires a été principalement compensé par des changements de prix et de promotion.

Les charges d'exploitation du troisième trimestre 2020 de 106 millions de dollars ont augmenté de 18% et représentaient 26% des revenus. L'augmentation reflète principalement une rémunération incitative à court terme plus élevée, basée sur nos attentes d'une performance substantiellement plus forte en année pleine, et de l'intensité de certains programmes de vente et de marketing pour soutenir les revenus et développer notre canal de vente directe aux consommateurs. Notre bénéfice d'exploitation du troisième trimestre était de 93 millions de dollars ou 23% des revenus. Notre taux d'imposition effectif au T3 2020 était de 20%, ce qui était légèrement supérieur à notre plan, en raison de l'impact discret des remboursements tarifaires 2020. Notre bénéfice net par action était de 2,58 $.

Nous avons terminé le troisième trimestre avec 357,3 millions de dollars en espèces et en placements à court terme, soit une augmentation séquentielle de 115 millions de dollars. L'augmentation reflète principalement une solide performance fondamentale, en plus de recevoir environ 35 millions de dollars de remboursements liés aux tarifs et environ 52 millions de dollars en actions Teladoc, que la société a reçus au troisième trimestre, lorsque Teladoc a acquis la participation de la société dans InTouch Health. Le gain associé à notre investissement InTouch est reflété dans les autres revenus dans notre compte de résultat GAAP.

Les DSO du troisième trimestre étaient de 40 jours contre 53 il y a un an, ce qui reflète principalement le calendrier des commandes du troisième trimestre 2020. L'inventaire de fin du troisième trimestre était de 218 millions de dollars ou 93 jours, contre 248 millions de dollars ou 152 jours à la même période l'an dernier. La baisse des stocks en dollars absolus reflète principalement l'impact des tarifs sur les niveaux des stocks au T3 '19, tandis que DII a profité de nos efforts pour livrer des commandes nettement plus élevées que prévu. En termes de stocks chez nos détaillants, nous avons terminé le trimestre en bonne santé.

Passons à nos perspectives pour 2020. Comme Colin l'a noté plus tôt, nous nous attendons maintenant à une bien meilleure performance 2020. Cela dit, il y a beaucoup de travail à faire pour terminer le quatrième trimestre. Dans l'ensemble, nous sommes prudemment optimistes pour un quatrième trimestre solide, même s'il reste à voir comment la pandémie, un environnement économique incertain et le déplacement d'un événement comme Prime Day de juillet à mi-octobre influenceront la saison des cadeaux des Fêtes.

Depuis fin avril, nos attentes pour 2020 ne cessent de s'améliorer. Nous prévoyons maintenant un chiffre d'affaires 2020 de l'ordre de 1,365 milliard de dollars à 1,375 milliard de dollars. Cela représenterait une croissance de 12% à 13% en 2019, ce qui dépasse nos attentes de croissance du chiffre d'affaires en début d'année. Nos prévisions pour l'année 2020 impliquent un chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre allant de 480 millions de dollars à 490 millions de dollars, soit de 12% à 15% de plus que le quatrième trimestre de 2019. Géographiquement, nous prévoyons une croissance à deux chiffres aux États-Unis, dans la zone EMEA et au Japon pour le quatrième trimestre.

Nous prévoyons actuellement de terminer 2020 avec une marge brute d'environ 45%, ce qui implique une marge brute au quatrième trimestre de l'ordre de 40%, car nous soutenons nos détaillants avec des programmes promotionnels pour stimuler les ventes pendant la saison des fêtes.

En examinant de plus près nos coûts d'exploitation, nous prévoyons actuellement une augmentation significative des dépenses au quatrième trimestre, alors que nous activons une gamme de programmes de publicité et de marketing, engageons une rémunération incitative à court terme plus élevée et continuons de faire progresser des initiatives stratégiques, principalement liées à la construction de les relations clients et l’augmentation de nos capacités logicielles.

Sur la base de dépenses prévues pour le quatrième trimestre de l'ordre de 190 millions de dollars à 194 millions de dollars, nous visons des coûts d'exploitation pour l'année 2020 entre 488 et 492 millions de dollars. Compte tenu de notre profil de dépenses, nous prévoyons que notre marge bénéficiaire d'exploitation 2020 sera d'environ 9%. Compte tenu de la baisse anticipée de la marge brute au quatrième trimestre, nous prévoyons une marge bénéficiaire d'exploitation du quatrième trimestre dans la fourchette basse à un chiffre.

En ce qui concerne d'autres hypothèses de modélisation notables pour 2020, nous prévoyons un taux d'imposition effectif d'environ 19%. Nous prévoyons un nombre d'actions dilué d'environ 28,6 millions d'actions. En conséquence, nous nous attendons à ce que notre BPA pour l'ensemble de l'année se situe entre 3,43 $ et 3,53 $ avec un BPA au quatrième trimestre compris entre 0,12 $ et 0,22 $. En ce qui concerne notre position de trésorerie à l'avenir, nous prévoyons que le quatrième trimestre sera un trimestre solide de génération de trésorerie. Il convient de noter que nous avons reçu environ 60% des 60 millions de dollars de remboursements liés aux tarifs qui nous sont dus à la fin du troisième trimestre. Nous prévoyons recevoir le solde au cours des trois prochains trimestres. Pour rappel, le moment de ces remboursements est à la discrétion des douanes américaines.

En résumé, nous sommes très satisfaits de notre performance au troisième trimestre et notre visibilité sur le quatrième trimestre nous laisse confiants que nous profiterons d'une bonne fin d'année. Pour être clair, il y a beaucoup de raisons d'être enthousiasmé, alors que nous continuons à surmonter avec succès les défis principalement liés à la pandémie mondiale.

Cela conclut mon commentaire. Je vais maintenant ramener le rappel à Colin pour une couleur supplémentaire sur l'année à venir.

Angle de ColinFondateur, président-directeur général

Merci Julie. Nous sommes naturellement fiers des performances et des réalisations jusqu'à présent jusqu'en 2020, en partie parce que nous pensons que nos progrès cette année contribueront à préparer le terrain pour une croissance et un succès continus en 2021 et au-delà. Cela dit, nous continuons à faire progresser nos processus de planification pour l'année prochaine et, par conséquent, il serait prématuré de partager des orientations spécifiques pour 2021.

Néanmoins, j'aimerais vous présenter quelques réflexions préliminaires sur les opportunités et les défis qui nous attendent l'année prochaine. En supposant que notre quatrième trimestre se déroule comme prévu, nous prévoyons de sortir cette année avec une activité de vente directe et des niveaux de stocks relativement normaux chez les détaillants. Nous pensons que cela créera une base pour soutenir une forte croissance en 2021. Conformément à ce point de vue, nous pensons que nos instruments pour offrir une expérience de nettoyage hautement différenciée, élargiront encore nos – investissements, désolé – élargiront notre canal de vente grand public et mise à l'échelle de nouvelles offres de services, ce qui augmentera notre fossé concurrentiel et soutiendra la création de valeur à long terme.

Alors que l'adoption des RVC en général et de Roomba plus spécifiquement se poursuit l'année prochaine, nous nous concentrons également sur une gamme d'initiatives, pour faire face aux vents contraires de rentabilité qui se profilent à l'horizon. Lors de l'appel du dernier trimestre, nous avons discuté des défis de marge brute que nous constatons en 2021, en raison du rétablissement des tarifs de l'article 301 et de l'investissement pour mettre à l'échelle la production en Malaisie. Lors de ce même appel, nous avons également constaté que les tarifs représentaient un vent de face de marge brute de trois points en 2019. À un niveau élevé, rien n'a changé sur ce front. À mesure que nous diversifions géographiquement nos capacités de fabrication, nous continuerons de gérer soigneusement notre chaîne d'approvisionnement, afin d'élargir notre accès aux composants clés et aux matières premières nécessaires pour suivre le rythme de la demande.

De plus, à l'approche de 2021, nous prévoyons de développer davantage l'infrastructure nécessaire pour faire évoluer les nouvelles offres de services et continuer à développer les ventes directes aux consommateurs. Bien que notre rentabilité pour 2020 ait légèrement profité de la baisse des coûts de déplacement, nous prévoyons que ces gains s'atténueront avec un retour à un environnement de travail plus traditionnel, à un moment donné l'année prochaine.

Pour minimiser ces impacts, nous prévoyons d'augmenter la production en Malaisie au second semestre 2021, d'étendre nos ventes directes aux consommateurs et de gérer soigneusement nos dépenses. Tout aussi important, nous pensons que nos progrès sur ces fronts l'année prochaine nous laisseront bien positionnés pour profiter de la marge brute et de la rentabilité opérationnelle en 2022 et au-delà. Stratégiquement, nous allons de l'avant en nous concentrant sur le consommateur et en veillant à ce que nos clients ne cherchent jamais à quitter notre franchise. Un heureux propriétaire de Roomba est un atout extrêmement précieux, et cette fidélité créera des opportunités significatives pour nous d'élargir la portée de nos relations avec nos clients dans le monde entier. À cette fin, nous restons attachés à la diversification des produits.

Une priorité absolue pour nous au cours des prochaines années sera de développer nos capacités de vente directe aux consommateurs. Nous pensons que les progrès réalisés sur ce front augmenteront la probabilité que nous puissions entrer avec succès et efficacement dans de nouvelles catégories de produits. Sur cette base, nos projets de commercialisation pour entrer sur le marché des robots tondeuses avec Terra resteront en suspens dans un avenir prévisible. Dans la mesure où nous redémarrerons nos efforts dans ce domaine, nous le ferons en mode furtif et ne fournirons pas de mises à jour sur une base trimestrielle.

En résumé, nous sommes très satisfaits de nos résultats à ce jour et nous sommes optimistes quant à nos perspectives pour le quatrième trimestre. Alors que nous continuons à exécuter nos plans, nous restons enthousiastes à l'idée de pouvoir relever les défis qui nous attendent l'année prochaine et de récompenser nos actionnaires pour leur confiance continue.

Cela conclut nos commentaires. Opérateur, nous allons répondre aux questions maintenant.

Questions et réponses:

Angle de ColinFondateur, président-directeur général

(Instructions pour l'opérateur). Et notre première question vient de Charlie Anderson de Colliers Securities. Votre ligne est maintenant ouverte.

Charles AndersonColliers Securities – Analyste

Oui, merci d'avoir répondu à mes questions et félicitations pour un trimestre vraiment fort ici. Je voulais donc poser des questions sur les prévisions du quatrième trimestre, une croissance du chiffre d'affaires de 14% à mi-chemin. Je me demande donc si vous pourriez en quelque sorte parler de vos attentes en matière de vente, à la fois pour la catégorie et pour vous-même au quatrième trimestre, par rapport aux conseils? Y a-t-il des choses qui se passent. – tout ce qui se passe au cours du trimestre a en quelque sorte causé des différences, en ce qui concerne l'inventaire des canaux ou l'effet de Prime Day, etc.? Et puis j'ai un suivi?

Julie ZeilerVice-président exécutif et directeur financier

Sûr. Alors pourquoi ne pas commencer. En examinant ce que nous avons vu dans notre dynamique de vente à ce jour, cela nous donne une confiance croissante, alors que nous sortons de la fin de l'année, que nous continuerons avec ces tendances. Cela étant dit, je pense qu'il est important de noter que nous avons une certaine incertitude alors que nous examinons le quatrième trimestre avec l'environnement économique et le fait que Prime Day et la période des fêtes ont évolué ensemble. Mais avec les commandes que nous avons sous la main et ce à quoi nous nous attendons dans les semaines à venir – les semaines à venir, nous sommes satisfaits de nos attentes pour le quatrième trimestre.

Charles AndersonColliers Securities – Analyste

D'accord génial. Et puis Colin dans vos remarques préparées, vous avez exprimé un désir d'élargir le direct-to-consumer. Je me demande si vous pourriez peut-être parler de certaines des mesures que vous allez prendre pour le faire? Et puis vous avez également mentionné l'accent continu sur la diversification des produits. Nous connaissons tous Terra. J'imagine donc que vous pensez à d'autres produits au-delà de Terra. Est-ce que Terra doit passer en premier, d'autres produits pourraient-ils potentiellement devancer Terra dans ces efforts de diversification? Merci.

Angle de ColinFondateur, président-directeur général

Sûr. Ainsi, avec le lancement d'iRobot Genius, nos robots deviennent des partenaires de plus en plus puissants pour nos consommateurs. Donc, ce que cela signifie, c'est que les robots découvrent les maisons des partenaires, apprennent où les robots sont bloqués. Apprenez où se trouvent la table de la cuisine, le comptoir de la cuisine et les canapés. Et donc la quantité d'opportunités d'avoir une relation à long terme, où le propriétaire du robot bénéficie de la connaissance du robot grandit. Et c'est le fondement de ce que nous croyons être une relation collante à long terme entre iRobot et notre clientèle. Et pour que, alors que nous construisons notre mode économique, nous ayons une nouvelle dimension fondamentale au-delà de l'excellence du produit et de la marque, maintenant dans un partenariat étroit, qui peut conduire cette relation. Et la façon de traiter avec les clients, une fois que nous avons construit cette relation, est directement. Et pour que cela signifie que, notre pile de technologies marketing devait être considérablement révisée, et se situe en quelque sorte à mi-processus, lorsque ce processus se prolongera en 21, alors que nous améliorons notre capacité à traduire le comportement et le fonctionnement des robots, avec des moyens idéaux et optimaux d'interagir avec ces clients.

Et au fur et à mesure que nous grandissons, et nous avons mentionné une croissance de 155% au troisième trimestre pour illustrer à quel point nous réussissons à construire cette nouvelle dimension de l'entreprise jusqu'à présent, nous nous attendons à ce qu'elle se poursuive. Nous créons également un moyen de traiter et de vendre des choses autres que Roomba à notre clientèle. Donc à votre question de savoir si Roomba doit venir ensuite? Absolument pas. Mais notre objectif est de créer une capacité de classe mondiale, de comprendre nos clients et de leur proposer des offres que nous pensons qu'ils seront ravis d'accepter, en raison des investissements que nous réalisons.

Charles AndersonColliers Securities – Analyste

Super, merci beaucoup.

Angle de ColinFondateur, président-directeur général

Tu paries.

Opérateur

Je vous remercie. Et notre prochaine question vient de Jim Ricchiuti de Needham & Company. Votre ligne est maintenant ouverte.

James RicchiutiNeedham & Company – Analyste

Salut bonne matinée. Félicitations pour le trimestre.

Angle de ColinFondateur, président-directeur général

Je vous remercie.

James RicchiutiNeedham & Company – Analyste

Je voulais revenir sur certains de vos commentaires de clôture. Et je sais que vous ne serez pas en mesure de donner des conseils spécifiques pour 21, mais avec ce qui se passe, c'est que ce sera une année d'investissements accrus et sans entrer dans tous les détails que vous avez mis en évidence. Je me demande simplement s'il y a une couleur supplémentaire, quant à la façon dont nous devrions penser à l'opex, devrions-nous commencer à anticiper certains de ces investissements que vous faites, les rendements commenceront à arriver plus tard en 21, ou est-ce quelque chose devrions-nous penser en 22 pour que nous commencions vraiment à voir les avantages? Et vous avez également dit que cela constitue la base de ce que vous prévoyez encore, une forte croissance en 21? Et je suppose que je demande aussi, y a-t-il une certaine flexibilité, si en fait nous ne voyons pas ce genre d'environnement de demande que vous prévoyez peut-être pour commencer l'année, pour faire des ajustements?

Angle de ColinFondateur, président-directeur général

Alors laissez-moi – je vais commencer puis Julie pourra ajouter de la couleur, et je vous donnerai – je vais essayer d'être aussi précis que possible, mais je serai qualitatif. Nous sommes dans une situation où nous constatons une forte accélération de la demande pour nos produits, et nous croyons – et ensuite aggravée par une forte croissance de nos canaux directs, qui bénéficie à la fois de l'environnement de travail à domicile et des investissements nous devons améliorer nos capacités directes en tant qu'entreprise. Nous pensons que tous ces moteurs de dynamique positive seront présents en 2021, et nous sommes donc qualitativement confiants quant à la poursuite de la forte dynamique, la catégorie, et iRobot en particulier en profite.

Les investissements que nous faisons sont très ciblés et nous pouvons être très précis sur ce que nous faisons. Nous retournons dans un monde où nous prévoyons des droits de douane de 25 p. 100 sur les produits fabriqués en Chine. La pandémie COVID a retardé nos plans initiaux pour arriver en Malaisie d'ici la fin de cette année, et a plutôt poussé notre transition de la fabrication jusqu'en 2021. Nous pensons que ces investissements ont – sont limités, et d'ici la fin de 2021, nous allons faire fabriquer efficacement en Malaisie la grande majorité des produits qui arrivent en Amérique du Nord, et pour que, ce qui commence comme un vent arrière, se termine l'année comme – désolé commence une année comme un vent contraire, se termine l'année inversée comme un vent arrière pour aller de l'avant. Ainsi, en raison de la dynamique des expéditions de produits, la grande majorité des produits expédiés en 2021 seront soumis à des tarifs plus élevés, nous pourrons donc parler de l'état de maturation de nos capacités de fabrication non chinoises tout au long de l'année. , mais il faudra attendre la fin de l'année, et en grande partie 2022, avant que les coûts tarifaires qui étaient – qui sont réimposés le 1er janvier ne soient réduits dans leur impact, en raison de cette transition.

C'est donc assez simple. N'a pas changé depuis notre dernier appel de quart. Nous continuons de progresser vers la Malaisie, et la physique des politiques tarifaires est ce qu'elles sont, et nous essayons simplement d'être très clairs en communiquant comment cela va se passer.

L'autre domaine d'investissement supplémentaire concerne ce renforcement des capacités directes pour soutenir la stratégie que je viens de décrire. Il se caractérise par certains investissements initiaux dans ces nouveaux outils et capacités externes que nous devions apporter pour mettre ces outils en œuvre. Et encore une fois, cela a une fin inconnue aux investissements, nous laissant avec une capacité interne, qui peut s'exécuter à un niveau de classe mondiale, pour poursuivre l'élan que nous voyons déjà en direct. Et pour que, encore une fois, il y ait un vent arrière qui se transforme en – désolé un vent de face qui se transforme en vent arrière, à mesure que 2021 progresse. Les services sont moins une question de dépenses que de mise à l'échelle. Ils doivent attendre la mise à l'échelle pour que certains de ces investissements directs se concrétisent. Mais encore une fois, nous avons l'impression que nous sortirons de 2021 avec une autre source de revenus importante et persistante en croissance au sein de l'entreprise.

Donc, pour répondre à votre question, si les choses ne se déroulent pas exactement comme nous le prévoyons, avons-nous des leviers à tirer? Bien sûr, nous faisons. Et je pense que vous êtes avec nous depuis longtemps et que vous savez que nous nous adaptons à l'évolution des environnements, de haut en bas, selon le cas. Mais nous pensons qu'étant donné la forte dynamique que nous constatons actuellement, la stratégie que nous articulons aujourd'hui est la bonne, pour déplacer iRobot vers une position où un plus grand pourcentage de nos revenus provient de clients réguliers, ou en la mode récurrente, et que nous sommes en mesure de traiter directement avec un nombre croissant d'entre eux. C'est donc un grand changement stratégique pour nous dans lequel nous investissons et qui fonctionne.

Julie ZeilerVice-président exécutif et directeur financier

Je pense que la seule chose que j'ajouterais Colin, c'est l'autre domaine d'investissement pour nous, qui consiste vraiment à renforcer notre capacité logicielle. Et donc si vous – nous en avons parlé au cours de l'année, si vous regardez ce que nous avons pu mettre sur le marché ce trimestre, à la fois avec l'i3 + et la plate-forme Genius, cela montre que je pense le – au début de la recherche que nous voyons, ces fonctionnalités logicielles hautement différenciées résonnent avec nos clients, et comme nous nous tournons vers l'avenir, nous pensons que nous avons une feuille de route pluriannuelle de fonctionnalités et de fonctionnalités tout aussi riches et de grande valeur que nous être mis sur le marché avec nos produits de nettoyage des sols. Je terminerai simplement en soulignant ce que Colin a dit à propos de notre vision de ces investissements en tant qu'organisation. Je pense que nous avons une culture qui consiste à mettre beaucoup de rigueur dans nos investissements et à nous assurer que tout investissement important génère un rendement intéressant sur un horizon de plusieurs années. So there certainly a number of areas that we believe are important to advancing our strategy and we are — we will continue and are carefully looking at all of those as we move forward.

James RicchiutiNeedham & Company — Analyst

Je l'ai. That's helpful. And one final quick question, Julie. I'm wondering if you can tell us what Amazon represented for you in the quarter?

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Sûr. Amazon represented roughly 27% of our business in the quarter.

James RicchiutiNeedham & Company — Analyst

Je vous remercie.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from Ben Rose with Battle Road. Your line is now open.

Ben RoseBattle Road Research — Analyst

Yes, good morning, Colin Julie and congratulations on a very strong quarter.

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Je vous remercie.

Ben RoseBattle Road Research — Analyst

Just taking a look at one of the developments in the quarter, was the introduction of the rt0 Coding Robot and looks like a very intriguing product. Should we be thinking of as kind of a one-off or perhaps an initial foray into the home learning/educational segment of the home robot market?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

So that robot, Root, is a robot that was developed and included in our product portfolio, as part of iRobot's commitment to STEM education. We think it's an amazing product available online. I think it will benefit from the growth in direct-to-consumer commerce that we described. We don't view it as a material revenue driver at this point. So I wouldn't put it into your growth driver calculus. We hope that it is incredibly successful from an impact perspective, particularly, in an environment today, where remote learning is so challenging and good tools to help students stay advancing, fingers crossed, in their educational journey. So it's a strategic robot more on our company's commitment to impact, rather than revenue growth at this point.

Ben RoseBattle Road Research — Analyst

D'accord. And if I may, Colin, just again to clarify some of your comments around product diversification and the company's growth strategy. I am surmising from what you said that, you're obviously looking at some additional categories that Terra may not in fact be the next kind of major diversification thrust that we see. But can we surmise that it is a question of when, rather than if, Terra will be launched?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

We haven't given any comments on timing for Terra, and I don't want to create speculation. We certainly continue to believe that lawnmowing using our robotic technology is an attractive future market. So people would benefit from robot lawnmowers.

Ben RoseBattle Road Research — Analyst

Okay, great. And sorry, just one additional comment, in terms of the diversification efforts. Can you speak broadly or maybe just in a broad fashion, what other kinds of opportunities you may be taking a look at? Or would that be betraying too much, future strategy?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

I mean — I can speak broadly. iRobot is focused on improving the home experience, helping people maintain their home, operate it efficiently, securely and focus on how does technology help homes become healthier places to raise your family. That's sort of the area that we view as core to the company. I think we've built a brand around delivering to our consumers, technology rendered accessible, reliable and delivering remarkably on the expectations that people have for robots. And so, I think that there is a lot of opportunity for us, to expand our brand, and take advantage of this growing — this rapidly growing 7.8 million connected customers as of today, that have opted into a direct relationship with the company.

So these investments that we're making, and will continue into 2021, is really setting up a very exciting and efficient new channel into the marketplace, where through the excellence and stickiness of the Roomba experience, we create rabid, long term iRobot fans, and then can bring to them efficiently, directly, new products and service offerings, that they would enjoy and benefit from.

Ben RoseBattle Road Research — Analyst

Okay, thanks very much.

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

You bet.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from Asiya Merchant with Citigroup. Your line is now open.

Asiya MerchantCitigroup — Analyst

Good morning everyone and thank you for the opportunity for the question. And congratulations, that was a very amazing sell through and — or at least sales, top line growth that you guys reported.

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Je vous remercie.

Asiya MerchantCitigroup — Analyst

I have a couple of questions — sure, I have a couple of questions, how we should think about, Colin, just kind of your growth rate assumptions. Just long-term again, not looking to specifically for '21, '22, but at one point we talked about growth rates that could hover in the 20%-ish kind of range and it looks like you guys with 13% growth potentially this year, and looking out. Could we expect kind of convergence to those kinds of growth rates here in the next couple of years, as connected consumers and all this work from home, stay at home, improving cleanliness etc, comes to the forefront on people's minds?

And then I have a question on margin for Julie; the dip that you expect in 4Q, is this something that we should expect sort of on a year-on-year basis, fourth quarter will always be such a sharp dip into 4Q. Is there something about this year that kind of — you kind of take a step back and remind us of whether this is something that's happening just for this year? And then in '21, you guys talk about tariffs being a 3 percentage point headwind, but I believe because it's a full year of '21, the margin headwinds in '21 that we should model, should be higher, and I do understand that they reversed as you progress through the year, but at least at the starting point, they should be a little bit higher, relative to what they were in 2019, because it's a full year versus a half-year. Je vous remercie.

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Sure Asiya. Why don't I start, and then Colin can jump in! Just to be clear, we haven't offered any guidance for either '21 or '22 in long-term yet. So as you think about your models, what I would draw you back to is, as we look at both the role that RVCs play within the overall vacuum cleaner market, and the growth we've seen there, as well as the headroom that we continue to believe we have in our target addressable market. We are still in the low double-digit penetration range. We look forward, and believe that there is room to grow in all of our regions. How that growth evolves, that we'll be talking about, as we finalize our plans for '21 and beyond. Colin, did you want to add anything?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

I think it's — we're still early in the robot industry. Roomba has a lot of room to grow, and we're describing a strategic shift through developing this direct-to-consumer business, which should give us a very powerful new growth driver, as '21 comes to a close and sets us into '22. So I think that at this point, I agree with Julie, we really can't talk more qualitatively around the stacking up of drivers of growth looking forward. And I think that we're trying to make that very-very clear, without giving you numbers.

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

And then Asiya, could I just ask a clarifying question, when you asked a question about margin, were you speaking about gross margin or operating margin?

Asiya MerchantCitigroup — Analyst

Oh, gross margins.

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Gross margin. D'accord. So as you look at our business and we've talked a lot, we have a seasonality in our business with heavier promotional periods in Q2 and Q4, and as you look backwards, you typically see that. As we go from our Q3 gross margin into our Q4 gross margin, what we're projecting is a — what I would call, a normal level of MDF and our promotion and pricing activity, associated with ensuring that we continue to reach and convert our customers during this important giftgiving season.

Asiya MerchantCitigroup — Analyst

Génial. And then just to clarify on the tariffs, I know you had referred to what they were in 2019 from an impact to your margins, about 3 percentage points. At the start of '21, if tariffs continue, we should assume that the impact would be higher than what it was in 2019, because it's a full year. I just want to clarify that?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

It's not quite apples-to-apples with 2019, as you say. In 2019, there was an increase in tariffs. But we do have some operations in Malaysia, and we will continue to scale them in '21. So as you say, it might — it will certainly start-off more impactful than it ends. Although some of the inventory being sold in Q1, will have been brought into the country without margins — sorry, without tariff impact in '20 and so that it's difficult to get too precise, and so we're trying to keep it at a high level. But there puts and takes.

Asiya MerchantCitigroup — Analyst

D'accord. D'accord. Je l'ai. Je vous remercie.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from John Babcock with Bank of America. Your line is now open.

John BabcockBank of America — Analyst

Bonjour. And thanks for taking my questions. Just quickly, I noticed that as recently as this morning, there was a notice on your website suggesting potential delays in shipping products. And so I was wondering if you could talk about your supply chain and how you've managed through this period of elevated demand? And then also, what adjustments might you have to make, as we enter the holiday season?

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

So as we have — and as we've talked the last couple of quarters, as we've moved through this incredibly challenging period, with a global pandemic. We've had to make adjustments to our supply chain, to ensure we could keep up with demand. This goes from the beginning of our chain, all the way through to the end.

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Yeah, I think that there — given all of the growth, there is occasionally situation in our website, where shipping is delayed and that's maybe what you're seeing. But we believe that we have the systems in place that — to make those types of disruptions very short.

John BabcockBank of America — Analyst

D'accord. So no real major supply chains in terms of getting your product from China or manufacturing a product overall?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

It is an adventure every day. But we feel like we are winning.

John BabcockBank of America — Analyst

D'accord. And then just wanted to get some clarity on the last set of question, I was just wondering if the promotional activities in the fourth quarter of this year are going to be any different than in past holiday seasons? And also just generally, if you could provide a little bit more color on, how you're currently thinking about whether or not there will be pull-forward, because of Amazon Prime Day?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

So our promotional strategy varies from year-to-year. This year definitely, we are accelerating a shift of spend — demand gen spend online and focus on driving the awareness and demand where our consumers are, and so the spend definitely shifts. We're also — as the category becomes more well understood, making sure that, what makes iRobot special, is highlighted a bit more than we've done in the past, as opposed to Hey gee whiz, did you know that a robot could vacuum a floor for you and you don't have to push vacuum cleaner? And so as the competitive landscape and customer acceptance of robot vacuuming evolves, so does our marketing strategy. I think that one thing that I would point out is, over the last year, we've seen a huge shift in customer expectations of robots, from a point — just a year ago when like the 17 years prior, people were skeptical that robots could actually do an effective job vacuuming, is almost like someone pushing a switch.

Now people are impatient, that the robots don't do more, and are starting to rely increasingly on robots as their primary floor care solution. And this is part of the excitement we have around iRobot Genius, because what customers are asking for, is more control over, what, where and how the robot cleans, and that's what we're delivering to them with our AI improvements on the robots.

John BabcockBank of America — Analyst

That's helpful. Je vous remercie. And then last question before I turn it over. Just on capital allocation; obviously you've seen your cash balance grow, with the strong growth in the robots and overall just, good operations here. I was wondering if you can talk about how you plan to use that cash, whether it's via M&A or whether there are other value return opportunities? And also just, what you see as a preferred level of cash to maintain on the balance sheet?

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Sure, I'll take that. We've been very clear. I think that our capital allocation strategy goes across three fronts. The first, and I think one that is highly important in this volatile period, is to ensure we have sufficient liquidity to fund our existing operation. During periods like the global pandemic, there was a heightened focus on that. The second area of our capital allocation, and consistent with our past practices, is making smart acquisitions and we continue to believe that that will be something that we will want to look at doing, and if you look historically, both in terms of technology, as well as going direct in a number of markets, we've made some smart moves there.

The third portion of our capital strategy then becomes on, when it makes sense, returning some value back to our shareholders, we did that at the beginning of this year with roughly $25 million of share repurchases. I still don't — we said during Q1, that we would not be doing any more of those this year, and I still believe that's the case. But as we proceed forward and finalize our plans for '21 and beyond, we'll be taking another look at any rebalancing needed in our capital allocations.

John BabcockBank of America — Analyst

Génial. Appreciate all the help.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from Mark Strouse with JPMorgan. Your line is now open.

Mark StrouseJP Morgan — Analyst

Yeah, good morning. Thank you very much for taking our questions. Kind of a follow-up to Asiya's earlier question. Understand you're not giving long-term targets for gross margins yet, but if you go back a couple of years ago, you were regularly printing gross margins in the low 50s and I think you had at the time, given a 2020 target for a gross margin of around 50%, 51%. Again not looking for specifics, but is it unreasonable to think that over the next couple of years, that you could eventually get back there? Or has something fundamentally changed with competition or pricing or component costs, anything like that?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

So Mark, maybe I can try to give you some color on this. Definitely, you've been with us a long time, and you've seen the market evolve, from a time when we were alone in the marketplace, to a time when competition started to come in and put pressure on pricing a little bit, and that coincided with iRobot, really leaning forward on our bill of materials to ensure that we are putting more technology into the robots, more processing power to come out with the first robot that could build a map, and first systematic system and then the — with Genie as the first robot that could remember the map and grow the understanding of the environment.

We spent a lot of time today and I'm happy to add more color to it, that we're entering in a play, into a place where I feel like that our gross margin and profitability tailwinds, that should help part of that, Moore's law gives us access to cheaper processing power, and so that the need to lean quite as far forward is improved. The fact that, at this point in time, customers are excited by how well the robots clean, and are looking for the robots to be smarter, which means that innovation and differentiation in the category is something that can be best delivered, with improved software, that helps. The direct-to-consumer helps. Services help. And so that, I'm not going to give you a magic number, but I think that gross margins ebb and flow with the current reality of the marketplace, and from alone in the market to early competitive challenges to differentiation based on software and the direct business model, I feel like we're headed into an exciting next chapter of iRobot.

Mark StrouseJP Morgan — Analyst

D'accord. That makes sense. Thank you, Colin. And then just one quick follow-up if I can, how committed, how locked in are you to Malaysia? If something happens with the change in the tariff structure from the election or something else?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

IRobot is committed to Malaysia. We believe that geographic diversification is critical for a number of different reasons, and Malaysia makes a ton of sense. We're invested in making that our second geography of manufacturing. Full stop, period.

Mark StrouseJP Morgan — Analyst

Je l'ai. Compris. Okay, thank you very much.

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

You bet.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from Mike Latimore with Northland Capital Markets. Your line is now open.

Mike LatimoreNorthland Capital Markets — Analyst

Ouais. Je vous remercie. Great quarter there. Just on the sell-through rates a little bit, can you — I think you said they were improving or accelerating, can you just quantify that a little bit and maybe third quarter — you saw on the third quarter versus second quarter? And then does the — kind of roughly 14% revenue growth in the fourth quarter, is that roughly in line with what you're expecting sell-through to be?

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Sûr. So, as we said, we're seeing nice improvements in our sell-through and as we're talking about it, it's through week 40. So versus our Q2, we're seeing incredibly — exceptionally strong growth in the U.S., modest improvements over Q2 in EMEA, and then Japan, which is slightly negative on Q3 year-to-date basis. But we believe that that's largely due to their comping in the third quarter, a very high 2019, because of the pending increase in consumption tax.

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Just from a physics perspective, Q3 — because we account on sell-in, Q3 tends to be an inventory build quarter and Q4 will be an inventory rundown, leading us in Q1 in a good inventory position. So the physics of it would be that sell-in outpaces sell-through in Q3, and sell-through outpaces sell-in in Q4.

Mike LatimoreNorthland Capital Markets — Analyst

Je l'ai. Okay, great. And then, on the — some of the enhanced features that you highlighted like, the directed room cleaning service. Can you talk a little bit about just kind of the usage rates there? What percent of the users are actually using that function? How often are they — or kind of growth in some of those enhanced features?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

I would say that the idea that you ask Roomba to clean a specific area of your home, has continued to grow, and is now a very commonly used feature. I'm not going to give you a percentage, but it's not something that just the niche robot owners use. If you bought an i7, s9 or m6 robot, chances are you've built the map and chances are you're using this functionality. And the Genius goes from Clean My Kitchen to even more precision, clean around my kitchen table, and it's still early on that front, but definitely we're seeing strong uptake on that additional functionality. The use of the robot to also find good times to clean, so that — one of our biggest challenges right now is, that the Roomba starts, and there's people home and they turn it off, and so that there's a very rapidly growing focus on when are good times to clean in the home, and we've got a lot of features in the iRobot Genius software, to help address those questions as well.

And so, it's all goodness and again, we tried to say on the call, we're seeing increased engagement, which is what we hope to see based on the rollout of this new AI capability, and that's supportive of this strategic goal of getting more of our direct opt-in customers very actively engaged with our robots.

Operator

(Operator Instructions) Our next question comes from Jeff Feinberg with Feinberg Investment. Your line is now open.

Jeff FeinbergFeinberg Investment — Analyst

Thank you very much. Bonjour. Thank you for all the flavor. Just want to make sure that I'm understanding the opportunity correctly when you're talking about the direct-to-consumer, the resourcing as well as variety of investments. If I'm looking at this on a multiyear basis, this is taking 2022 versus whatever we do this year. I'm assuming with the comments that you made about the hurdle of returns and the investments that we could look for a nice compound growth in the bottom line over a couple of year time planning horizon with the benefit of these investments?

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Oui. The direct-to-consumer is designed to decrease customer churn and create compounding growth because we'll be selling more product to our existing customer base than we would without these investments. And so that it should accelerate our organic growth.

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

And just to be clear how that plays through, again, we have not offered any explicit guidance on '21 and '22 and beyond, and we'll be doing that in the future.

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Oui. But you're correct on the mechanics.

Operator

Je vous remercie. This concludes our answer-and-question session. I would now like to turn the call back over to Andrew Kramer for closing remarks.

Andrew KramerInvestor Relations

Thank you, Joelle. This concludes the third quarter 2020 financial results call. I appreciate everybody's support. We look forward to talking with you over the coming weeks and months. Thanks again.

Operator

(Operator Closing Remarks).

Duration: 66 minutes

Call participants:

Andrew KramerInvestor Relations

Colin AngleFounder, Chairman and Chief Executive Officer

Julie ZeilerExecutive Vice President and Chief Financial Officer

Charles AndersonColliers Securities — Analyst

James RicchiutiNeedham & Company — Analyst

Ben RoseBattle Road Research — Analyst

Asiya MerchantCitigroup — Analyst

John BabcockBank of America — Analyst

Mark StrouseJP Morgan — Analyst

Mike LatimoreNorthland Capital Markets — Analyst

Jeff FeinbergFeinberg Investment — Analyst

More IRBT analysis

All earnings call transcripts


AlphaStreet Logo



Source link

On voit clairement qu’il est possible de se lancer sans argent et sans connaissance technique particulière. Je vous conseille de vous lancer rapidement en dropshipping rigoureusement ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut essentiellement avoir un budget marchéage pour faire venir internautes sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car comme je l’ai dit, vous avez la possibilité avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez jamais de chiffre d’affaires. Une que vous allez avoir testé, votre marché vous allez pouvoir alors suborner un stock.