La juge Burton a puisé dans l’histoire, la lutte des femmes pour le droit de vote en accédant à la magistrature



			
				                                
			
				                                La juge Vanessa Burton du tribunal de district du comté de Robeson 16B se prépare à la cour aux côtés du greffier de la cour Shereda Hardin et du bailli Jerry Glover. Burton occupe le poste de 16B depuis avril 2019.

La juge Vanessa Burton du tribunal de district du comté de Robeson 16B se prépare à la cour aux côtés du greffier de la cour Shereda Hardin et du bailli Jerry Glover. Burton occupe le poste de 16B depuis avril 2019.

LUMBERTON – Avoir la connaissance et la compréhension de ses origines a toujours été au centre de l’éducation de Vanessa Burton.

«L'histoire était importante – comprendre ce qu'est mon histoire du fait d'être une fille noire dans le monde, les défis auxquels je ferais face – alors j'ai toujours été placé dans des positions où je savais que je devais toujours être préparé et concentré. "

«Si nous perdons ce qu’est notre histoire, nous serons obligés de revenir en arrière et d’échouer», a déclaré le juge.

C’est l’intérêt et la connaissance de Burton de l’importance de cette histoire qui l’ont amenée à siéger au siège du tribunal de district 16B aujourd’hui.

Le parcours de Burton commence comme étant un «enfant noir bien-aimé, bien protégé, pas riche», mais le produit de parents assidus nés à une époque où peu d’opportunités étaient aussi accessibles qu’aujourd’hui.

«J'avais une mère et un père nés en 1914, donc j'ai toujours eu des parents plus âgés et, par conséquent, je connaissais leurs difficultés pendant que je grandissais», a déclaré Burton, originaire de Durham.

Le fait d'avoir une mère qui a travaillé toute sa vie à cuisiner et à nettoyer et un père qui a travaillé dans l'industrie du tabac pendant 32 ans a aidé à ancrer chez Burton l'importance du travail acharné.

«Nous venons de travailleurs», a déclaré Burton. «C’est tout ce que je savais vraiment – travailler très dur, essayer de réussir et sa (sa mère) essayant de soutenir l’importance de l’éducation.»

Suivant les instructions de sa mère, Burton a poursuivi ses études en communication vocale à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, où elle a rencontré «des professeurs, des camarades de classe et des amis extraordinairement intelligents et dynamiques». Burton a poursuivi ses études en droit à la Wake Forest School of Law, tout en travaillant pour subvenir à ses besoins.

«Mes parents m'ont aidé, mais j'ai toujours eu un état d'esprit indépendant selon lequel, à un moment donné, vous devez être responsable de vous-même», a-t-elle déclaré.

«J'avais tout ce dont j'avais besoin pour réussir parce que j'avais les encouragements de mes parents, de mes voisins, des membres de ma famille, des membres d'église. Je n'ai jamais eu de situation où je suis allé sans ou je me suis éloigné de mes enseignements.

Après l'université, Burton a travaillé comme gestionnaire d'obligations d'entreprise pour la Wachovia Bank pendant trois ans avant de venir dans le comté de Robeson et de relever ses défis.

«C'était le plus grand comté avec beaucoup d'activité», a déclaré Burton. «Je cherchais autre chose à faire qui me permettrait de continuer le service.

«J'ai déménagé ici parce que je voulais être procureur et je voulais trouver un travail qui me semblait pouvoir parler au nom des victimes et aider les personnes qui avaient besoin d'aide mais aussi prendre des décisions sur ce qui serait approprié en ce qui concerne la manière dont les personnes inculpées sont traités. »

Pendant 30 ans, elle a travaillé comme procureur adjoint du comté de Robeson.

C'est l'histoire du siège du tribunal de district 16B qui a inspiré Burton à poursuivre le rôle judiciaire.

"J'ai regardé à nouveau l'histoire de ce siège judiciaire particulier", a déclaré Burton. «La majorité du temps que j'ai passé ici, les juges étaient des hommes et c'était l'occasion non seulement de tenter de représenter les minorités, en particulier dans mon cas les Afro-Américains, pour lesquels ce siège a été créé, mais aussi de donner une opportunité pour les femmes à occuper des postes qui étaient traditionnellement occupés par des hommes.

«Je cherchais un défi et j'ai eu un défi», a-t-elle ajouté.

Burton a prêté serment au siège le 30 avril 2019.

Alors que Burton réfléchit à son voyage, elle se souvient des manifestants qui lui ont ouvert la voie pour réaliser tout ce qu'elle a.

«L’histoire du mouvement des femmes pour le droit de vote est une histoire extraordinaire dans la mesure où vous aviez des minorités qui protestaient contre l’injustice et cherchaient le droit de vote en sachant très bien qu’il y avait la possibilité qu’elles n’auraient jamais le droit de vote», a-t-elle déclaré. «Ils se mettent en danger. Ils vous ont permis, à moi, à nous tous, d’occuper les postes que nous détenons parce qu’ils ont permis grâce à leur protestation de nous donner cette voix.

Burton a déclaré que la suppression des électeurs est la raison pour laquelle sa mère n'a pas voté avant l'âge de 54 ans et pourquoi elle consacre son temps à exprimer l'importance du vote.

«Même en 1965, ma mère n'a pas voté à cause des efforts pour supprimer les votes», a déclaré Burton. «Pour moi, ce fut un moment extraordinaire de savoir qu’elle a vécu cela de son bébé à 54 ans. Elle est venue au monde sans droits, donc pour moi, ma motivation brûlante lorsque je rencontre de jeunes enfants est de leur faire comprendre l’importance. de ne pas être égaré, de ne pas être détourné, mais d'être concentré.

Dans sa position sur le banc et en tant que membre de la sororité Delta Sigma Theta, Burton a utilisé sa plateforme pour défendre les jeunes et les aider à comprendre leur importance dans la société.

"Oui, ses 100 ans, oui, nous avons fait beaucoup de chemin mais nous ne sommes pas assez loin parce que le droit de vote est encore potentiellement attaqué", a déclaré Burton. «Nous devons nous assurer que les jeunes sachent que leur voix est la chose la plus importante qui existe. Le vote est l'outil le moins cher le plus important. Il a le plus de pouvoir pour faire le changement et cela ne vous coûte rien, c'est donc quelque chose que vous devriez chérir et vous devriez encourager chaque jeune à comprendre et à apprécier. "

L’histoire de Burton démontre le produit de l’importance du vote.

«Je suis la bénéficiaire de toutes les femmes qui m'ont précédé», a-t-elle déclaré.

Tomeka Sinclair peut être rejoint au (email protected) ou 910-416-5865.



Source link

Un position commerce électronique donne l’opportunité de se lancer à moindres frais chez rapport aux entreprises classiques. De plus, vous pouvez vous lancer bien plus rapidement. La contrôle d’un site commerce électronique ne demande pas de présence physique à un endroit précis, sauf peut-être quant au stockage et la préparation des commandes que vous avez la possibilité tout à fait externaliser, ou encore mieux dans l’hypothèse ou vous ne possédez pas de accumulation (on en parlera plus tard dans l’article).