9 défis courants pour les vendeurs Amazon


Commerce électronique

StockSnap / Pixabay

Amazon n’est pas seulement le leader mondial du commerce électronique, il offre également une opportunité incroyable aux entreprises et aux entrepreneurs de toucher des millions d’acheteurs sur sa plate-forme.

Environ 50% des ventes sur Amazon sont réalisées par des vendeurs tiers (source), ce qui signifie que le potentiel de revenus est absolument énorme.

Il existe plusieurs façons de vendre sur Amazon. Vous pouvez acheter et revendre des produits (appelés arbitrage de vente au détail), embaucher un fabricant pour créer des produits de marque privée pour vous, concevoir et créer votre propre produit personnalisé, acheter et vendre des produits d'occasion ou acheter des produits en gros et les revendre sur Amazon.

Les détails de chaque modèle commercial sont uniques, mais les vendeurs Amazon seront confrontés aux mêmes défis, quel que soit le modèle commercial qu'ils utilisent.

En 2015, ma femme et moi avons lancé une marque privée qui vendait sur Amazon. Bien que nous ayons géré l'entreprise à temps partiel, elle s'est développée très rapidement et a complètement dépassé nos attentes pour l'entreprise. Cependant, nous avons également fait face à de nombreux défis auxquels nous ne nous attendions pas, et nous avons finalement décidé que vendre sur Amazon n'était pas quelque chose que nous voulions faire à long terme. En conséquence, nous avons vendu notre entreprise et avons évolué.

Cet article couvrira certains des défis spécifiques auxquels vous devez vous attendre si vous envisagez de vendre sur Amazon.

1. Flux de trésorerie

Amazon paie les vendeurs tiers toutes les deux semaines. Le défi est que vous devrez dépenser de l'argent pour l'inventaire bien avant de commencer à voir les revenus de ce même inventaire.

De nombreux vendeurs engagent des fabricants en Chine pour produire des stocks pour eux (en particulier les marques de distributeur). Ces fabricants facturent généralement environ 25% du coût de l'inventaire à l'avance avant de commencer la production. Selon le fabricant et la quantité que vous commandez, la production peut prendre environ 1 à 2 mois.

Une fois la production terminée, vous paierez le solde restant pour l'inventaire et les frais d'expédition et il vous sera envoyé. L'expédition (y compris le dédouanement) peut durer d'une semaine à quelques mois jusqu'à ce qu'elle atteigne l'entrepôt d'Amazon, selon que vous expédiez par voie aérienne ou maritime. Cela signifie qu'il peut s'écouler plusieurs mois avant que vous ne commenciez à être payé pour l'inventaire que vous achetez.

C’est déjà assez difficile avec un seul produit, mais si vous avez plusieurs produits différents, cela devient encore plus difficile. Si vous essayez de développer votre marque et de lancer de nouveaux produits, cela devient encore plus difficile car ces nouveaux produits ne génèrent aucun flux de trésorerie.

Le flux de trésorerie est facilement l'un des plus grands défis auxquels la plupart des vendeurs Amazon seront confrontés (et cela peut vraiment s'appliquer également à d'autres entreprises de commerce électronique). Sur le papier, vous réalisez peut-être un bénéfice appréciable, mais vous devrez garder de l’argent liquide en main pour l’avoir lorsque vous devez passer une commande d’inventaire. La préparation des achats des Fêtes ou d'un pic saisonnier vous oblige à mettre encore plus d'argent liquide afin d'obtenir suffisamment de stocks pour soutenir un volume de ventes plus élevé.

Bien sûr, une marge de crédit peut être une solution au problème des flux de trésorerie, mais les frais d'intérêt seront une dépense que les vendeurs doivent prendre en compte. De plus, les nouveaux vendeurs peuvent avoir du mal à se qualifier pour une marge de crédit.

2. Concurrence excessive

Amazon offre aux vendeurs une opportunité incroyable et, par conséquent, des millions de vendeurs ont sauté sur la plate-forme. La concurrence peut être brutale car de nombreux vendeurs se disputent l'exposition dans les résultats de recherche.

L'approche typique suivie par la plupart des vendeurs de marques maison consiste à trouver des produits à faible concurrence. Cependant, ces produits à faible concurrence deviennent extrêmement rares et difficiles à trouver.

Une concurrence excessive fait qu'il est difficile pour les nouveaux vendeurs de s'introduire. Les acheteurs ont tendance à choisir des produits établis avec une reconnaissance de nom et / ou des centaines d'avis clients plutôt que de nouveaux produits avec très peu d'avis.

3. Guerres des prix

La concurrence excessive finit par faire baisser les prix. La réponse de la plupart des vendeurs confrontés à une forte concurrence est de baisser leurs prix.

Vendre sur Amazon et concurrencer en fonction du prix est une mauvaise idée car il y aura toujours quelqu'un qui sera prêt à vendre moins cher. Cela conduit à une réduction des coûts dans le processus de fabrication, à des produits de qualité inférieure, à des avis négatifs des clients et à une baisse du volume des ventes.

En général, les guerres des prix conduisent à des marges bénéficiaires minces qui rendent difficile la survie. Certains vendeurs sont prêts à déplacer les produits à perte afin de recueillir les avis des clients et d'essayer d'établir une vitesse de vente qui conduit à un meilleur classement dans les recherches, dans l'espoir d'augmenter le prix plus tard. Cela ne fonctionne généralement pas, mais cela signifie que les vendeurs peuvent être confrontés à des concurrents qui sont prêts à vendre à des prix extrêmement bas.

4. Avis sur les produits et commentaires du vendeur

Les avis sur les produits et les commentaires des vendeurs jouent un rôle important dans les décisions d'achat des clients Amazon. Certains acheteurs et nouveaux vendeurs peuvent ne pas comprendre la différence entre les deux.

Les avis sur les produits sont censés résoudre les problèmes directement liés au produit, quel que soit le vendeur.

Les commentaires du vendeur doivent aborder des éléments tels que l'exécution des commandes et le service client, et ne doivent pas résoudre les problèmes liés au produit.

Si vous vendez via le programme Expédié par Amazon d'Amazon (géré par Amazon), la plupart des problèmes potentiels qui pourraient survenir en tant que commentaires du vendeur ne vous concernent pas, car Amazon gère tout ce qui concerne l'exécution et l'expédition.

Lorsque ma femme et moi avons commencé à vendre en 2015, Amazon a autorisé les vendeurs à donner des produits en échange d'un avis, à condition que le critique ait clairement indiqué dans son avis qu'il avait reçu le produit gratuitement ou à prix réduit dans le but de l'examiner. .

Mais en 2016, Amazon a apporté des changements importants à ses politiques de révision, ne permettant plus aux vendeurs d'offrir des produits gratuits, des remises ou toute autre incitation en échange d'un examen. Cela résultait du fait que les vendeurs et les critiques manipulaient les critiques et que les clients commençaient à perdre confiance dans les critiques qu'ils lisent sur Amazon. Bien que ce soit la bonne décision pour Amazon, cela a rendu les choses plus difficiles pour les vendeurs.

Amazon a également resserré les règles relatives aux vendeurs demandant des avis aux clients et assurant le suivi des e-mails envoyés aux clients après un achat.

Ces changements ont rendu difficile pour les vendeurs d'obtenir des avis sur de nouveaux produits, et obtenir des ventes sans avis est pratiquement impossible lorsque vous êtes en concurrence avec des produits avec des avis très positifs.

Un autre défi est le fait que de nombreux clients ne font pas l'effort de laisser un avis à moins d'avoir une mauvaise expérience avec le produit. Selon les anciennes règles, les vendeurs pouvaient tenter de rappeler aux clients de laisser un avis, mais les vendeurs doivent désormais attendre que les clients décident de laisser un avis.

5. Modification des lois sur la taxe de vente

Les lois sur la taxe de vente changent très rapidement. De nombreux États adoptent de nouvelles lois et, en tant que vendeur, rester au fait des lois sur la taxe de vente dans 50 États différents est une tâche majeure. Heureusement, il existe des ressources pour les vendeurs Amazon qui peuvent être d'une grande aide (nous avons utilisé TaxJar), ​​mais cela demande encore des efforts de la part des vendeurs.

Historiquement, Amazon a placé le fardeau du dépôt et du paiement de la taxe de vente sur les vendeurs tiers, mais certains États obligent maintenant Amazon à jouer un rôle plus actif, ce qui pourrait être bon pour les vendeurs tiers.

Même les vendeurs qui veulent tout faire selon les règles peuvent être confrontés à des défis et à la confusion liés à ce qu'ils doivent faire pour rester conformes.

6. Retours clients

L'une des raisons pour lesquelles Amazon a connu un tel succès est qu'elle est généralement très conviviale pour les acheteurs. En tant que client, traiter avec Amazon est généralement une bonne expérience, et la politique de retour est plus conviviale que celle de nombreux autres sites de commerce électronique.

La politique de retour peut varier en fonction de la catégorie du produit. Certaines catégories proposent des retours gratuits pour les clients, mais en tant que vendeur tiers, c'est vous qui payez ce retour. Et la politique de retour gratuit encourage essentiellement les clients à acheter plusieurs produits, à choisir celui qu'ils veulent, puis à retourner les autres. Plusieurs clients m'ont dit qu'ils avaient acheté jusqu'à cinq produits concurrents et renvoyé les quatre qu'ils avaient choisi de ne pas conserver. Cela se traduit par des taux de retour élevés et de nombreuses dépenses pour les vendeurs.

De plus, les produits retournés ont généralement été ouverts et peuvent ou non être dans un état qui leur permet d'être revendus. Faire face aux frais pour un produit retourné, perdre les revenus de la vente, puis perdre la capacité de vendre ce produit peut être une expérience frustrante pour les vendeurs.

Amazon reconditionnera automatiquement les produits retournés qui sont en état d'être revendus. Cela semble bon pour les vendeurs, mais le problème est que c'est entièrement à la discrétion d'un employé d'Amazon si un produit doit être revendu. L'employé n'est probablement pas familier avec votre produit et peut même ne pas s'assurer que tout est inclus dans l'emballage. Ils peuvent revendre un produit dont les pièces sont manquantes, ou l'acheteur peut penser qu'il a reçu un produit usagé. Cet acheteur peut déposer une plainte contre vous pour avoir vendu un produit d'occasion comme neuf, et Amazon peut suspendre votre compte.

Il existe un paramètre dans votre compte vendeur Amazon qui vous permet d'indiquer qu'Amazon ne doit pas réemballer et revendre votre inventaire retourné, et je vous recommande de le faire. De cette façon, vous pourrez vous faire renvoyer les articles retournés (à vos frais) et vous pourrez déterminer par vous-même s'ils peuvent être revendus. Vous pourrez peut-être le réemballer afin qu'il ne soit pas confondu avec un produit usagé. Cela vous coûte plus cher en tant que vendeur, mais cela évite les mauvaises expériences pour vos clients.

7. Restrictions de catégorie

Au fil des ans, Amazon est devenu de plus en plus strict avec les vendeurs tiers qu'ils autorisent à vendre des produits dans certaines catégories. C'est principalement pour la sécurité des acheteurs et pour tenter de réduire la quantité de produits contrefaits vendus sur la plateforme.

Obtenir l'approbation de vendre dans certaines catégories peut être très difficile, en particulier pour les petits vendeurs. Dans certains cas, vous devrez acheter de l'inventaire pour disposer de la documentation requise par Amazon pour être approuvée pour la vente. Cela signifie que vous devrez payer pour l'inventaire que vous ne pourrez pas vendre si vous n'êtes pas approuvé.

8. Communication incohérente d'Amazon

En général, la communication d'Amazon avec les vendeurs pourrait être améliorée. La plupart des règles d'Amazon sont assez claires, mais les défis sont généralement liés à l'application des règles. Les vendeurs peuvent voir leurs comptes suspendus sans explication claire des raisons, ou ils peuvent ne pas être en mesure de parler à quiconque chez Amazon pour savoir ce qu'ils doivent faire afin de rétablir leur compte vendeur.

De plus, en tant que vendeur, vous pouvez obtenir une réponse différente de chaque représentant de l'assistance aux vendeurs Amazon à qui vous parlez.

Tout cela rend difficile pour les vendeurs de gérer une entreprise.

9. Complètement à la merci d'Amazon

En tant que vendeur tiers, vous êtes entièrement à la merci d'Amazon. De toute évidence, Amazon offre aux vendeurs une opportunité sans précédent d'atteindre rapidement des millions d'acheteurs, mais Amazon a également un pouvoir incroyable sur les vendeurs tiers.

Si Amazon décide que vous avez enfreint leurs règles, il peut légitimement suspendre votre compte vendeur. Bien entendu, la plupart des suspensions de vendeurs sont justifiées et sont dans le meilleur intérêt de tous (Amazon, clients et vendeurs tiers légitimes). Cependant, il arrive qu'un vendeur commette une erreur honnête ou ne sache pas ce qu'il a fait pour justifier une suspension.

Une suspension d'Amazon mettra votre entreprise à l'arrêt. La meilleure façon de gérer cela est:

  1. Assurez-vous que vous connaissez toutes les politiques d'Amazon pour les vendeurs et restez au courant des modifications.
  2. Assurez-vous de respecter les règles et, en cas de doute, jouez-les de manière prudente.
  3. Travaillez à développer votre entreprise sur d'autres plates-formes (y compris votre propre site Web de commerce électronique) afin de ne pas être à 100% dépendant d'Amazon.

Dernier mot

Amazon permet aux vendeurs de créer rapidement des entreprises de commerce électronique hautement rentables, mais il y a de nombreux défis qui l'accompagnent. Pour de nombreux vendeurs, les avantages l'emportent sur les défis. Vous seul pouvez décider par vous-même.




Source link

Pourquoi composer une boutique virtuels ?

Il n’a onques été aussi facile de jeter un site commerce électronique de nos jours, il suffit de voir le taux le montant le pourcentage de websites commerce électronique en France pour s’en renvoyer compte. En effet, 204 000 websites actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de websites est multiplié par 9. Avec l’évolution des technologies, média à grand coup d’histoire de succès story, (si dans l’hypothèse ou je vous assure, moi c’est aussi tombé a l’intérieur du panneau) le commerce électronique a longuement été vu tel que un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le le jour dans de nombreuses thématiques.