Amazon et Flipkart pourraient devoir donner leur code source au gouvernement indien


Les détaillants en ligne tels qu'Amazon et Flipkart appartenant à Walmart pourraient devoir remettre le code source et les algorithmes de base de leur site au gouvernement indien. Selon un rapport de Bloomberg, un nouveau projet de politique de commerce électronique qui vise à amener la compétitivité sur le marché, en faire un mandat.

Le projet de loi demande également si les entreprises utilisent «l'IA explicable» (XAI) – un type d'IA qui rend les solutions et les méthodes compréhensibles pour les humains. Le projet de loi aborde la question du stockage local des données, mais le laisse ouvert en disant qu'après consultation, le gouvernement «définira les catégories de commerce électronique qui nécessiteraient une mise en miroir ou une localisation. »

La politique n'est pas encore publique et il faudra peut-être un certain temps pour qu'elle soit officialisée. Cependant, le rapport de Bloomberg suggère que le gouvernement indien demandera plus d’accès aux données et de transparence – une tendance déjà observée dans les projets de loi sur la protection des données et la police du contenu – des sociétés de technologie.

L'idée de ce projet de loi est de créer un chien de garde du commerce électronique qui empêche les entreprises de créer des monopoles et donne un coup de pouce aux startups indiennes.

Amazon et Flipkart suivront de près l'évolution de ce projet de loi car leur avenir en dépend. L'Inde prévoit déjà d'imposer une fenêtre de 72 heures aux entreprises pour la transmission des données des utilisateurs. Il souhaiterait également un accès illimité aux données non personnelles des entreprises. C'est une situation délicate pour les grandes entreprises technologiques, car cela pourrait signifier la remise de leurs algorithmes secrets qui stimulent les affaires.

Pssst, hé vous!

Voulez-vous recevoir la newsletter technique quotidienne la plus sassée chaque jour, dans votre boîte de réception, GRATUITEMENT? Bien sûr que vous le faites: inscrivez-vous à Big Spam ici.



Source link

Il n’a jamais été aussi facile de projeter un état web commerce électronique de à nous jours, il assez de voir le taux le montant le pourcentage de plateformes web commerce électronique en France pour s’en rembourser compte. En effet, 204 000 plateformes web actifs en 2016. En 10 ans, le nombre de plateformes web a été fois 9. Avec l’évolution des technologies, les média à grand coup d’histoire de succès story, (si si je vous assure, moi c’est aussi tombé dans le panneau) le e-commerce est longuement été vu comme un eldorado. Du coup, une concurrence accrue est vu le le jour dans thématiques.