Juste à temps … les baby-boomers découvrent une nouvelle façon de prendre leur retraite


Attention, milléniaux! La génération OG «Me» mordille vos queues virtuelles.

Oui c'est vrai. Les baby-boomers ont trouvé une nouvelle façon de prendre leur retraiteen devenant entrepreneurs internet. Pas tous, mais les chiffres peuvent vous choquer.

Selon une étude récente, près d'une personne sur cinq qui continue à travailler après 65 ans est un travailleur indépendant. Ce nombre ne comprend pas – et dépasse en fait le nombre de – entrepreneurs indépendants âgés de plus de 65 ans.

«Il existe une idée dépassée selon laquelle les gens veulent prendre leur retraite à 60 ou 65 ans», explique Dave Smith, fondateur de la Online Trainers Federation à Vancouver, en Colombie-Britannique, au Canada. «De nombreux baby-boomers veulent toujours contribuer à la société et à l'économie. Ils ont une vie de connaissances et d'expérience qu'ils souhaitent partager avec les autres. Ils ne veulent pas simplement jouer au golf et s'asseoir près de la plage. "

Ce n'est pas que les baby-boomers poursuivent leur carrière d'origine. Il y a vingt-cinq ans, la plupart des nouveaux entrepreneurs venaient de la cohorte la plus jeune, la génération la plus âgée engendrant le moins. Aujourd'hui, les entrepreneurs proviennent de chaque génération en parts à peu près égales.

Parfois, ils créent des entreprises par choix. Parfois, ils les créent parce qu'ils n'ont pas le choix.

«La vie m'a retiré de mon travail en direct / en personne, j'ai donc dû me connecter pour continuer mon chemin», explique Pam Sherman, PDG de The Perfect Balance à Roseville, en Californie. «J'ai trouvé une fille incroyable pour construire mon site Web et m'aider à publier des livres sur Amazon. Cela a été un processus vraiment fluide et facile de passer de la formation en personne à la formation en ligne. "

Les baby-boomers ont décidé de créer une nouvelle entreprise à un âge où leurs parents étaient à la retraite et leurs grands-parents avaient dépassé leur espérance de vie. Et avec une familiarité et un confort croissants avec Internet, ils trouvent qu'il est étonnamment facile de démarrer plusieurs de ces entreprises en ligne.

"C'est un mythe que les baby-boomers ne pourraient pas comprendre comment les médias sociaux fonctionnent avec les nouvelles technologies ou ont la volonté d'essayer parce qu'ils pensent qu'ils sont trop vieux ou qu'ils ont besoin de trop de temps", explique l'entraîneur de fitness en ligne Beate Probst, fondateur de Be-At-Ease Solutions à Vegreville, Alberta, Canada.

L'évolution des systèmes de livraison sur Internet a ouvert la porte de l'entrepreneuriat à de nombreux entrants dans ce qui serait normalement considéré comme leur retraite.

«Internet a tellement évolué», explique Smith, qui enseigne aux gens comment faire la transition de leur entreprise en ligne. «Il y a dix ou quinze ans, les affaires en ligne nécessitaient un site Web et souvent des connaissances en développement Web. Le Web était alors beaucoup plus transactionnel. Les entreprises en ligne étaient généralement des entreprises de commerce électronique qui vendaient des produits. »

Aujourd'hui, il est plus facile et plus efficace que vous ne le pensez de démarrer une entreprise en ligne «parce que la technologie est disponible pour atteindre des personnes partout dans le monde avec peu d'investissement mais tellement d'expérience de vie et d'informations», explique Probst.

Vous n'avez même pas besoin de votre propre site Web pour capturer cette audience. Internet est devenu un lieu social. «Les entreprises rentables sont gérées directement à partir de plateformes sociales comme Facebook ou Instagram, ce qui facilite la vente de services, pas seulement de produits», explique Smith. «Un monde numérique« relationnel »a permis aux experts de vendre facilement leur expertise. La population âgée est pleine d'expertise, ils sont donc des candidats parfaits pour monétiser leurs connaissances grâce à une entreprise en ligne. "

Vous pouvez croire que le monde en constante évolution des médias sociaux a laissé les baby-boomers derrière. C'est une idée fausse commune qu'ils devront apprendre à naviguer à travers une mer compliquée de gadgets techniques.

Il s'avère que les médias sociaux sont beaucoup moins complexes et plus naturellement intuitifs que, par exemple, votre télécommande TV classique.

«La plupart des baby-boomers sont déjà très actifs sur les réseaux sociaux», explique Smith. «Cela signifie qu'ils ont déjà les compétences dont ils ont besoin pour accroître leur audience et vendre un service en ligne.»

Les baby-boomers auront-ils les mêmes objectifs entrepreneuriaux que les milléniaux? Probablement pas.

«Les jeunes entrepreneurs prospèrent généralement grâce à l'innovation», explique Smith. "Ils n'ont pas nécessairement l'expérience de la vie ou l'expertise qui peuvent être emballés et vendus en ligne. Au lieu de cela, ils travaillent souvent à trouver de nouvelles idées et à créer des entreprises inédites. »

La génération Y doit sortir des sentiers battus car elle n'a pas passé beaucoup de temps à travailler dans la boîte. Ils peuvent même rejeter l'idée d'une «boîte» pour commencer.

Les baby-boomers, en revanche, comprennent que plus les choses changent, plus elles restent les mêmes. Ils apportent avec eux une créativité où l'expérience leur permet de trouver les joyaux non découverts dans leur propre arrière-cour. Dans un sens, ils peuvent retirer de larges avantages en réfléchissant à l'intérieur de la boîte.

"Bien que les entrepreneurs plus âgés puissent être innovants, ils ont intrinsèquement quelque chose de valeur à offrir au monde simplement parce qu'ils ont vécu une vie bien remplie", explique Smith. «Ils ont connu des hauts et des bas avec lesquels d'autres personnes ont du mal en ce moment. Ils peuvent traduire les leçons qu'ils ont apprises au fil des décennies en produits et / ou services d'information en ligne qui aideront les autres à éviter les pièges dans lesquels ils tomberaient autrement. "

Cet état d'esprit conduit à un objectif radicalement différent pour les entreprises créées par les baby-boomers.

«Les baby-boomers se concentrent davantage sur le service aux gens et l'obtention de résultats», explique Probst. «Leurs besoins sont plus personnels avec des méthodes éprouvées et testées. Cela leur permet de cibler un public plus spécifique avec un message spécifique. À son tour, cela se traduit par aider et servir les gens de manière plus rentable et économe en énergie (après tout, nous avons acquis l'expérience de la vie afin que nous sachions quels domaines cibles doivent être abordés). »

Alors que les milléniaux peuvent chercher à créer la prochaine sensation Internet d'un milliard de dollars, les baby-boomers sont moins motivés par l'argent que par la philosophie.

«Quant à leurs objectifs, les jeunes entrepreneurs cherchent souvent à faire leur marque, à construire leur empire», explique Smith. «Les entrepreneurs plus âgés recherchent souvent un nouveau défi, une opportunité de redonner et quelque chose pour leur donner un but dans leurs dernières années.»

Mais ce n'est pas seulement de l'altruisme. Il s'agit, après tout, d'une entreprise à but non lucratif. Il y a encore un résultat à l'esprit. Et Internet facilite beaucoup le démarrage d'une entreprise qui durera.

«Il est facile de démarrer une entreprise en ligne, car les coûts sont très bas», explique Sherman. «L'ouverture d'une entreprise de brique et de mortier entraîne de nombreux coûts. En ligne est beaucoup plus faible. Pour mon entreprise, je coache des femmes sur la santé / le bien-être / la perte de poids. J'utilise Zoom mais j'ai très peu de frais externes en plus de cela. "

Beaucoup s'inquiètent de la façon dont les conditions actuelles peuvent influer sur leur âge d'or, la tendance à cette nouvelle retraite entrepreneuriale est arrivée juste au moment où elle en avait le plus besoin.



Source link

Pourquoi composer un magasin sur internet ?

On voit clairement qu’il est plausible de se lancer sans argent et sans connaissance technique particulière. Je vous conseille de vous lancer en dropshipping et de vraiment ne pas mettre trop d’argent sur votre site. Il vous faut notamment avoir un budget marchéage pour élever venir internautes sur votre boutique : c’est le nerf de la guerre. Car comme je l’ai dit, vous pouvez avoir la plus belle boutique. Sans trafic, vous ne ferez jamais de chiffre d’affaires. Une que vous aurez testé, votre marché vous allez pouvoir alors brocanter un stock.